Sybel logo

Du Sport

Du Sport cover
Du Sport title
play sample pause sample

À quoi ça sert de courir ? Faut-il être créatif pour être un bon sportif ? Jusqu’où repousser ses limites ? Le premier podcast consacré à la culture du sport.

Ouvrir Sybel

Saison 1

1. Les Jeux Olympiques sont-ils bons pour le sport ?

Concrètement, qu'est-ce que ça va changer à nos vies ces JO Paris 2024 ? Est-ce qu'on va encore devoir supporter des dépassements de budgets, et des installations en déshérence une fois les JO partis ? Ou au contraire, cela favorise un développement de la pratique, grâce à la médiatisation des compétitions et les investissements consentis. Victoire Tuaillon dialogue avec Dominique Charrier (enseignant-chercheur à l'université de Paris Sud, Staps), et Bruno Cremonesi, enseignant d'éducation physique, et secrétaire national au Snep-FSU, pour mener un état des lieux de la pratique du sport en France, et mettre en évidence les conditions nécessaires aux retombées positives d'une telle compétition.

2. À quoi ça sert de courir ?

Elles courent, ils courent, nous courons, partout, de plus en plus nombreuses et nombreux chaque année. Footing, running, jogging : 12 millions de Françaises et de Français en pratiqueraient au moins une séance hebdomadaire. Mais à quoi ça sert, de courir ? Les réponses de Guillaume Le Blanc, philosophe et marathonien, sont étonnantes et inattendues. Attention, cette conversation pourrait bien changer pour toujours la manière dont vous courez.

3. Peut-on toujours repousser nos limites ?

Dans le sport comme dans la vie en général, il est entendu qu’il est bon de progresser pour dépasser ses propres limites. Pour se prouver quelque chose, augmenter son estime de soi par la performance, trouver une satisfaction dans la pénibilité de la tache. Mais aurait-on atteint les limites physiologiques humaines ? A-t-on déjà atteint l’apogée des performances physiques ? Pourra-t-on faire mieux que certains records sportifs établis ? Avec la sédentarisation de la population et sa plus grande urbanisation, sommes-nous en train de diminuer notre potentiel sportif collectif ? Rencontre avec Jean-François Toussaint, professeur de physiologie, fondateur de l’IRMES, l’Institut de recherche biomédical et d’épidémiologie du sport (et champion de France de Volleyball en 1984).

4. Pourquoi le ballon nous fascine ?

A quoi ça sert de courir après un ballon ? De se le lancer ? D’apprendre à le maîtriser ? Et pourquoi autant de sports se construisent autour de lui ? Discussion bondissante avec un infatigable milieu de terrain : Bernard Chambaz, écrivain, poète, qui vient de publier sa “Petite philosophie du ballon” (Flammarion)

5. Pourquoi le sport reste encore un truc de mecs

Pourquoi le sport reste-il encore aujourd’hui largement une affaire de mecs ? En quoi la culture sportive dominante est-elle une culture viriliste ? Pourquoi ceux qui le pratiquent, ceux qui le regardent, ceux qui gagnent de l’argent avec, ceux qui le dirigent et ceux qui l’enseignent sont-ils encore si souvent des hommes ? Et quel rôle joue le sport dans la construction des masculinités contemporaines ? Réponses avec Thierry Terret, professeur des universités, historien du sport, auteur de "Sport, genre et vulnérabilité au XXème siècle."

6. Le eSport est-il le futur du sport ?

Ils déchaînent les passions, remplissent des stades entiers, se développent à toute vitesse, et leurs droits de retransmission se négocient déjà à plusieurs dizaines de millions d’euros. Les sports électroniques sont-ils le futur du sport ? Discussion passionnée avec Dina, championne 2016 de Just Dance ; Nicolas Besombes, passionné par les eSports, docteur en sciences du sport. Il a soutenu sa thèse en 2016, intitulée « Sport Electronique, Agressivité Motrice et sociabilités ». Il a aussi été coach de basket, et enseigné en licence de STAPS. Avec eux, Jules Lafontan, président du centre EPS et Société, et ancien secrétaire général du SNEP-FSU. La première partie de cette discussion est consacrée à l’explication de faits basiques : qu’est-ce qu’un eSport ? A quoi ressemblent-ils exactement ? Pourquoi sont-ils considérés comme des sports ? Quels sont les enjeux de ces nouveaux sports ? Ensuite sont abordées les questions liées à l’enseignement, à l’EPS, au enjeux de compétitions et de reconnaissance institutionnelle. Pour la première fois, ce podcast est enregistré en public, au théâtre de l’Antenne.

7. Peut-on accomplir un exploit sportif quand on est nul en sport ?

Richard Gaitet, écrivain de 36 ans, a été envoyé par ses éditrices escalader le plus haut sommet d’Europe. Certes, c’est un gaillard au grand corps solide, mais il ne pratique jamais aucun sport, hormis la danse d’appartement, avec enthousiasme. Comment pourra-t-il parvenir à gravir le Mont Blanc ? Un an après, il en tire un livre drôle et instructif, "Tête en l’air", qui vient de paraître aux éditions Paulsen, le “récit authentique et déséquilibré d‘une ascension du mont Blanc par un blanc-bec à lunettes inexpérimenté qui, au cours de son voyage, réapprit à marcher”. Qu’a-t-il retiré de ses entraînements ? Comment un tel défi a-t-il transformé son imaginaire, et le rapport qu’il entretient avec son propre corps ? Qu’y a-t-il à apprendre de la fréquentation du vide, de la peur, du risque de la mort ? A quelles conditions peut-on se lancer dans ce genre d’exploits personnels ?

8. Pourquoi tromper la mort ?

Elle glisse sur la neige et dans l’air, se jette dans le vide et ouvre ses ailes. À 38 ans, la suissesse Géraldine Fasnacht est une pionnière dans plusieurs disciplines de haute voltige. Championne de snowboard freeride, elle pratique aujourd’hui le base jump (saut en parachute depuis une base fixe) et la wingsuit (une combinaison en forme d’ailes qui permet de voler après un saut dans le vide). Comment sont nés ces sport dits extrêmes ? D’où provient le plaisir qu’ils procurent ? Qu’apprend-on des risques que l’on prend ? Quels liens permettent de créer avec la nature ? Pour ce dernier épisode de la saison, on vous propose de découvrir le parcours d’une femme athlète exceptionnelle.

10. Le sport est-il un droit ?

S’approprier son corps, communiquer avec les autres, aller à la rencontre de l’environnement et de la nature. Le sport est un des vecteurs d’expression de son humanité, et un chemin d’émancipation : on crée, on invente, on innove, on s’adapte aux situations.