Sybel logo

Fenêtre sur cour

Fenêtre sur cour cover
Fenêtre sur cour title
play sample pause sample

Le podcast des faits divers, des crimes et des procès, un mercredi sur deux. A partir d’une anecdote, d’un moment, d’un détail la chroniqueuse judiciaire Élise Costa jure de raconter «sans haine et sans crainte» l’inhumain en chacun et l’humain en nous tous.

ESSAYER GRATUITEMENT

Saison 1

1. Le premier épisode

Comment je suis devenue chroniqueuse judiciaire

2. La fausse gastro

Le procès contaminé

3. Les box vitrés

Une parricide dans l'aquarium

4. La bonne distance

Quand la mère du meurtrier veut parler au père de la victime

5. La mère de Lolita

Ivresse à la barre

6. Le témoin inutile

Une femme de chambre dans tous ses états

7. Tout sera retenu contre vous

Une vie entière déballée en public

8. Des rires et des peines

Des vertus du rire pendant les procès d'assises

9. La détective en ligne

Le meurtre de la joggeuse et le témoin mystère

10. Justice pour tous

Faites entrer le public

Saison 2

1. Guy contre les époux Macron

À victime exceptionnelle, investigation exceptionnelle.

2. Un parasite au tribunal

Ne vous approchez pas de lui. Parmi les chroniqueurs judiciaires il a un nom: le parasite.

3. Le sourire de l'accusé

Deux semaines d'audience face-à-face. La liberté doit avoir un drôle de goût.

4. Longues peines et petits chiens

Fifi le caniche.

5. Un crime d'amour-propre

Argent, sexe ou pouvoir ? C'est un crime passionnel, ça se défend très bien au tribunal. En octobre 2019. Île de la Cité, Paris. A la cour d'assises, un homme de 34 ans est jugé pour un meurtre tristement banal : en rentrant chez lui un soir, il a surpris sa compagne nue avec un autre homme et a tué ce dernier d'un coup de couteau.

6. Crimes et dénis

Deux accusés pour le même meurtre. Si je tombe, tu tombes aussi.

7. Avocat contre avocats

Il y a les bons avocats, et les mauvais avocats Avez-vous des questions ? Comment, en tant que chroniqueuse judiciaire, je choisis un procès ? Celui d'un avocat meurtrier n'est pas banal.« Je crois que tout le monde peut tuer quelqu’un un jour », disait aux jurés une témoin appelée à la barre.

8. Stress à tous les étages

L'angoisse du président de la cour d'assises. Le plus étrange, à ce procès, c'était lui. Parfois, un témoin peut avoir des bouffées d'angoisse à l'idée de passer à la barre. Mais en réalité tout le monde stresse à la cour d'assises. Oui, oui, même le président.« Je crois que tout le monde peut tuer quelqu’un un jour », disait aux jurés une témoin appelée à la barre.

9. Le cadavre sans tête

Les monstres n’existent pas, il n’y a que des gens qui commettent des actes monstrueux. Dans un procès, les experts psychiatres sont très attendus à la barre : ils sont parfois les seuls à pouvoir expliquer le crime. Mais peut-on toujours expliquer l’inexplicable?« Je crois que tout le monde peut tuer quelqu’un un jour », disait aux jurés une témoin appelée à la barre.  

10. Le silence des voisins

Qu’auriez-vous fait à leur place ? Elle a crié au secours. Deux fois. Dans les affaires criminelles, quelqu'un a souvent vu ou entendu quelque chose. Mais quand cette personne parle enfin, il est trop tard.« Je crois que tout le monde peut tuer quelqu’un un jour », disait aux jurés une témoin appelée à la barre.

Saison 3

1. La pire défense

Comment mal se défendre dans un procès ? Une mère et sa fille sont accusées d’acte de tortures et de barbarie envers une jeune femme. L’une reconnaît l’intégralité des faits, appuyés par l’enquête, l’autre non. Quel sera le verdict?

2. Ce que l'on ne dit pas

Ce qui se passe au tribunal doit-il rester au tribunal ? Un procès est public, mais tout est oral. Et l’oralité des débats représente des heures et des heures d’informations. Le chroniqueur judiciaire doit faire le tri. Avec une question en tête : qu’est-ce qui peut et doit être raconté ?

3. Viré pour une sieste

Comment quelqu'un peut vous prendre en photo sans vous parler Adama Cissé est agent de collecte à Paris. Un après-midi, à l’heure de sa pause, il décide de faire une sieste. Une passante le prend en photo et le poste sur les réseaux. La twittosphère s'emballe...

4. La phrase de trop

Comment surgit le point de non-retour ? Je suis entré dans une panique totale Une phrase suffit parfois à engendrer un meurtre. Voire un double meurtre.Le podcast des faits divers, des crimes et des procès. A partir d’une anecdote, d’un moment, d’un détail, la chroniqueuse judiciaire Elise Costa jure de raconter «sans haine et sans crainte» l’inhumain en chacun et l’humain en nous tous.

5. Où est passé Jacky ?

Disparition mystérieuse dans un hôpital... Cette clinique, elle est maudite ! Un soir de printemps, Jacques Avenel, 77 ans, disparaît au sein d’un hôpital. Personne ne sait ce qu’il est devenu...