Sybel logo

Travail soigné

Travail soigné cover
Travail soigné title
play sample pause sample

Travail soigné, c'est le podcast des gens qui aiment leur métier et qui en parlent bien. Une fois par mois, Hervé Hauboldt vous invite à découvrir une personnalité, son rapport au travail et sa satisfaction intime d'exercer son métier avec soin.

Ouvrir Sybel

Saison 1

1. Elie, artisan joaillier

On vous emmène à la rencontre d’Elie, artisan joaillier.

2. Michael, tailleur pour homme

Rencontrez Michael Ohnona, tailleur pour homme.

3. Karen, céramiste

Faites la connaissance de Karen Swami, artiste céramiste.

4. David, écrivain

4e épisode différent, pas d’atelier mais un bureau

5. Thomas, agriculteur bio

On se met au vert avec la rencontre de Thomas Lafouasse.

6. Nicolas, chef concierge

Travail soigné vous ouvre les portes d’un palace parisien

7. Charles, luthier

La fabrication de violons, altos et violoncelles.

Saison 2

1. Christophe, torréfacteur

Quoi de mieux qu'un bon café pour entamer cette nouvelle saison de Travail soigné ? Dans cet épisode, Hervé vous emmène à la rencontre de Christophe Servell, pionnier du café de spécialité en France et créateur de la marque Terres de café. Ce fin gourmet consacre toute son énergie au service d'une filière responsable qui garantit une qualité exceptionnelle de la terre à la tasse. Alors attendez-vous à redécouvrir cette boisson si particulière avec laquelle nous entretenons tous un rapport très personnel.

2. Pia, sage-femme

Travail soigné vous emmène à la rencontre de Pia Laborde, sage-femme à l'hôpital Foch de Suresnes en banlieue parisienne, dont le métier ne se résume pas, loin s'en faut, à l'accouchement des femmes enceintes. Ce qui frappe de prime abord quand on la rencontre, c'est l'énergie et la bienveillance qui émanent de ce petit gabarit de jeune femme, dont le métier et l'hôpital sont indispensables à l'équilibre.

3. Alexandre, chef de cave en Champagne

Travail soigné quitte Paris, direction Reims et ses vignes pour vous faire rencontrer Alexandre Ponnavoy, chef de cave de la prestigieuse maison de champagne Taittinger. Vous allez avoir le privilège de visiter l’impressionnante cuverie ultra-moderne et d’apprendre toutes les étapes de fabrication de ce vin pétillant synonyme de fête. Originaire de Bourgogne, Alexandre suit des études d’agronomie puis complète sa formation par un Master en œnologie et se spécialise dans les vins effervescents. Il accomplit des missions de conseils en France comme à l’étranger pendant une dizaine d’années avant d’être recruté par la maison Taittinger à seulement 36 ans, en vue de succéder au chef de cave.

4. Gloria, danseuse au Crazy Horse : “Les filles du Crazy sont des femmes fortes !”

En cette fin d'année, Travail soigné vous ouvre les portes du mythique Crazy Horse situé dans le très chic 8e arrondissement de paris, entre la Tour Eiffel et les Champs-Elysées. Gloria di Parma, l’une de ses danseuses les plus capées va vous faire visiter les coulisses de cette institution des nuits parisiennes qui, depuis sa création en 1951, s'est toujours distinguée des cabarets traditionnels et autres revues à plumes en affirmant son style inimitable mariant humour et glamour. Constituée d'une trentaine danseuses, la troupe se partage entre la scène parisienne et des tournées à travers le monde qui entretiennent la notoriété du lieu.

5. Alexandre, designer maroquinier : “Un bon design, c'est lier le style à la fonction”.

Aujourd’hui, Travail soigné quitte à nouveau Paris pour vous conduire en Aveyron, à Saint-Georges-de-Luzençon pour être exact, au pied du viaduc de Millau, et découvrir les coulisses de la marque de maroquinerie Bleu de chauffe dont les produits respirent l'artisanat et l'amour du travail bien fait. Et c'est Alexandre, l'un de ses fondateurs, qui nous ouvre les portes de l'atelier. Associé à Thierry depuis 10 ans, il développe une ligne de maroquinerie inspirée des anciens sacs de métier, qui cultive un esprit vintage mariant simplicité des formes et qualité des matières. Et vous allez voir que le succès ne les a pas fait renier leurs valeurs humanistes, bien au contraire. Au-delà de pouvoir maîtriser le processus de création et de production de A à Z, Bleu de chauffe a fait le pari du made in France et des filières vertueuses depuis sa création, réalisant 100 % de ses produits en Aveyron sans recours à la sous-traitance.