Podcast| Émotions | Sybel

share sybel series logo

Partager

Pour comprendre pourquoi vous ressentez ce que vous ressentez, et d'où viennent les émotions que vous éprouvez. Un lundi sur deux, plongez dans votre jungle intérieure, et apprenez à mieux y naviguer grâce à des expert(e)s et des histoires. Un podcas...voir plus

Produit par :
Louie Media

Illustration :
Louie Media
episode sybel imglogo play

22 - Comment réussir à être soi-même sur Internet ? (2/2)

Toutes ces heures passées à scroller sur Twitter, à argumenter avec des inconnus sur des forums, à se perdre sur YouTube jusqu’à l’aube… Sont-elles vraiment des heures perdues ? Ces discussions, ces contenus ont une influence considérable sur nos vies, jusqu’à les modifier profondément. Pourquoi peut-on avoir besoin, à certains moments de notre vie, de discuter à distance, avec des gens qui ne nous connaissent pas ? Comment la rencontre avec des communautés virtuelles nous aident-elles à nous trouver nous-mêmes ?Dans cet épisode, le journaliste Benjamin Billot tente de répondre à ses questions en interrogeant d’abord Valérie, qui a été comme lui adepte de Lucid State, un ancien forum de botanique, mais pas que… C’est en dialoguant avec des gens très différents qu'elle a commencé à comprendre qui elle était vraiment. Paradoxal ? Pas vraiment. C’est ce qu’explique le psychologue et philosophe Emile Sellier Mesnard, auteur de l’article Devenir soi à travers l’autre. Benjamin Billot donne aussi la parole à Cécilia, qui raconte comment Internet lui a permis de s’éveiller politiquement, d’abord sur le forum Madmoizelle puis sur Twitter. Mais alors, pourquoi avons-nous plus de chance d’apprendre certaines informations cruciales dans nos vies grâce à des inconnus Internet, plutôt qu’en discutant avec nos propres parents ? Pour comprendre ce phénomène, Benjamin Billot fait appel à Pascal Lardellier, professeur d’information et de communication à l'Université de Dijon. Évidemment, l’apprentissage via les réseaux sociaux montre de nombreuses limites, comme en témoignage Sylvain, d’abord adopte des théories du complot qui a maintenant sa propre chaîne YouTube, DeBunKer des Etoiles, où il fait la chasse au fake news. Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille. Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Benjamin Billot. Marine Quéméré en a fait la réalisation. Benjamin Billot s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis. Marie-Lou Arnould était en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

22 - Comment réussir à être soi-même sur Internet ? (1/2)

Toutes ces heures passées à scroller sur Twitter, à argumenter avec des inconnus sur des forums, à se perdre sur YouTube jusqu’à l’aube… Sont-elles vraiment des heures perdues ? Ces discussions, ces contenus ont une influence considérable sur nos vies, jusqu’à les modifier profondément. Pourquoi peut-on avoir besoin, à certains moments de notre vie, de discuter à distance,  avec des gens qui ne nous connaissent pas ? Comment la rencontre avec des communautés virtuelles nous aident-elles à nous trouver nous-mêmes ?Dans cet épisode, le journaliste Benjamin Billot tente de répondre à ses questions en interrogeant d’abord Valérie, qui a été comme lui adepte de Lucid State, un ancien forum de botanique, mais pas que… C’est en dialoguant avec des gens très différents qu'elle a commencé à comprendre qui elle était vraiment. Paradoxal ? Pas vraiment. C’est ce qu’explique le psychologue et philosophe Emile Sellier Mesnard, auteur de l’article Devenir soi à travers l’autre. Benjamin Billot donne aussi la parole à Cécilia, qui raconte comment Internet lui a permis de s’éveiller politiquement, d’abord sur le forum Madmoizelle puis sur Twitter. Mais alors, pourquoi avons-nous plus de chance d’apprendre certaines informations cruciales dans nos vies grâce à des inconnus Internet, plutôt qu’en discutant avec nos propres parents ? Pour comprendre ce phénomène, Benjamin Billot fait appel à Pascal Lardellier, professeur d’information et de communication à l'Université de Dijon. Évidemment, l’apprentissage via les réseaux sociaux montre de nombreuses limites, comme en témoignage Sylvain, d’abord adopte des théories du complot qui a maintenant sa propre chaîne YouTube, DeBunKer des Etoiles, où il fait la chasse au fake news. Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille. Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Benjamin Billot. Marine Quéméré en a fait la réalisation. Benjamin Billot s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis. Marie-Lou Arnould était en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

21 - Peut-on vivre avec la guerre ? (2/2)

Descendre dans l’abri anti-aérien, quitter sa maison en emportant ce qu’on peut sous le bras, laisser derrière soi une partie de sa famille… En Europe, on pensait ces images réservées aux livres d’histoire. Mais c’est une perspective occidentalo-centrée. Ailleurs, les conflits armés se succèdent. Quel est leur impact émotionnel ? Se transmet-il ? Peut-on apprendre à vivre avec la guerre ? Et après, comment se reconstruire, si c’est possible ?Dans cet épisode, la journaliste et autrice Prune Antoine nous fait entendre 7 témoignages, de personnes dont la vie a été bouleversée par des conflits armés. Celui de Tatiana Kozak à Kiev ; journaliste de guerre, c’est la première fois que le conflit qu’elle couvre la touche directement. Celui de Jacqueline, sa grande-tante ayant vécu l’Occupation de ses 7 à 11 ans. Celui d’Anas Modamani, réfugié syrien suspendu au sort de l’Ukraine, estimant que nous devrions tous nous informer sur toutes les guerres, “même celles dont personne ne s’occupe”. Celui de Yaël Reuveny, une réalisatrice de documentaires qui a grandi à Jérusalem. Lorsqu’un bus explose devant ses yeux à 17 ans, elle réalise que la guerre, même cachée, reste une guerre. Celui d’Anne Thoma, une documentariste allemande qui mentionne l’aspect genré de la guerre et s’intéresse à l’impact actuel de la Seconde Guerre mondiale. Celui de Lassana Diomande, ayant quitté la Côte d’Ivoire en proie à une guerre civile pour Berlin, au prix d’un périple de près de 4 ans. Celui de Jetmir Idrizi, photographe kosovar. Il était adolescent lorsqu’il a été témoin de l'épuration ethnique menée par Slobodan Milosevic au Kosovo en 1999. Il est retourné dans son pays, pour construire l’après.Pour aller plus loin :L’article de William Broyles Jr, Why Men Love War?, Esquire Magazine, 1984Les documentaires de Yaël Reuveny, Farewell Herr Schwarz, 2014 et Promised Land, 2021. Le documentaire d’Anne Thomas, Miles & War, 2013Le site du photographe Jetmir Idrizi L’ouvrage de Sabine Bode, Kriegsenkel : Die Erben der vergessenen Generation, 2013L’ouvrage de Prune Antoine, L’heure d’été, 2019Si cet épisode vous a plu et que vous vous intéressez à la transmission générationnelle des traumatismes liés à la guerre, nous vous recommandons l’écoute de “Comment les émotions de nos ancêtres nous construisent-elles ?” un ancien épisode d’Adèle Salmon disponible ici.Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Prune Antoine. Marine Quéméré en a fait la réalisation. Chris Schmelzer s'est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis. Marie-Lou Arnould étaient en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

21 - Peut-on vivre avec la guerre ? (1/2)

Descendre dans l’abri anti-aérien, quitter sa maison en emportant ce qu’on peut sous le bras, laisser derrière soi une partie de sa famille… En Europe, on pensait ces images réservées aux livres d’histoire. Mais c’est une perspective occidentalo-centrée. Ailleurs, les conflits armés se succèdent. Quel est leur impact émotionnel ? Se transmet-il ? Peut-on apprendre à vivre avec la guerre ? Et après, comment se reconstruire, si c’est possible ?Dans cet épisode, la journaliste et autrice Prune Antoine nous fait entendre 7 témoignages, de personnes dont la vie a été bouleversée par des conflits armés. Celui de Tatiana Kozak à Kiev ; journaliste de guerre, c’est la première fois que le conflit qu’elle couvre la touche directement. Celui de Jacqueline, sa grande-tante ayant vécu l’Occupation de ses 7 à 11 ans. Celui d’Anas Modamani, réfugié syrien suspendu au sort de l’Ukraine, estimant que nous devrions tous nous informer sur toutes les guerres, “même celles dont personne ne s’occupe”. Celui de Yaël Reuveny, une réalisatrice de documentaires qui a grandi à Jérusalem. Lorsqu’un bus explose devant ses yeux à 17 ans, elle réalise que la guerre, même cachée, reste une guerre. Celui d’Anne Thoma, une documentariste allemande qui mentionne l’aspect genré de la guerre et s’intéresse à l’impact actuel de la Seconde Guerre mondiale. Celui de Lassana Diomande, ayant quitté la Côte d’Ivoire en proie à une guerre civile pour Berlin, au prix d’un périple de près de 4 ans. Celui de Jetmir Idrizi, photographe kosovar. Il était adolescent lorsqu’il a été témoin de l'épuration ethnique menée par Slobodan Milosevic au Kosovo en 1999. Il est retourné dans son pays, pour construire l’après.Pour aller plus loin :L’article de William Broyles Jr, Why Men Love War?, Esquire Magazine, 1984Les documentaires de Yaël Reuveny, Farewell Herr Schwarz, 2014 et Promised Land, 2021. Le documentaire d’Anne Thomas, Miles & War, 2013Le site du photographe Jetmir Idrizi L’ouvrage de Sabine Bode, Kriegsenkel : Die Erben der vergessenen Generation, 2013L’ouvrage de Prune Antoine, L’heure d’été, 2019Si cet épisode vous a plu et que vous vous intéressez à la transmission générationnelle des traumatismes liés à la guerre, nous vous recommandons l’écoute de “Comment les émotions de nos ancêtres nous construisent-elles ?” un ancien épisode d’Adèle Salmon disponible ici.Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Prune Antoine. Marine Quéméré en a fait la réalisation. Chris Schmelzer s'est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis. Marie-Lou Arnould étaient en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

20 - Pourquoi sommes-nous tou·te·s à bout de nerfs ? (2/2)

C’est comme un repas de fin d'année permanent. Les débats houleux s’enchaînent : élections, vaccin, guerre… Les sujets de crispation se multiplient, et les liens se fragilisent. À la liste de nos soucis personnels et fragmentés, s’ajoutent des événements majeurs qui nous touchent simultanément. Et malgré des différences de situations et de conséquences sur chacun·e d’entre nous, ces moments génèrent des émotions puissantes et partagées. Épuisé·e·s, à fleur de peau, la pandémie a mis à l’épreuve notre patience et notre seuil de tolérance. La “distanciation” a eu des répercussions multiples, exacerbé des tensions pré-existantes et mis à mal le tissu social. Comment en est-on arrivé là ? Quelles conséquences cet état de nervosité a-t-il eu sur nos relations et comment fait-on aujourd’hui pour réapprendre ensemble à aller mieux ?  Pour cet épisode, la journaliste Estelle Ndjandjo donne la parole à des travailleuses en première ligne : Laura, conductrice de RER et Mélissa, infirmière, qui témoignent du bouleversement qu’a provoqué la pandémie dans leurs vies. Afin de comprendre les mécanismes en jeu dans des états de crise, Estelle Ndjandjo fait aussi appel à deux expert·e·s. Laurence Kaufman, professeure de sociologie qui a co-dirigé l’ouvrage Les Émotions collectives, analyse les implications politiques et sociales du passage d’une émotion individuelle à une émotion partagée. Pierre Faubert, psychoclinicien, s’intéresse à la manière dont la crise sanitaire a modifié notre relation aux autres et notre communication. Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille. Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Estelle Ndjandjo. Marine Quéméré en a fait la réalisation. Benoît Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis. Camille Bichler et Marie-Lou Arnould étaient en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

20 - Pourquoi sommes-nous tou·te·s à bout de nerfs ? (1/2)

C’est comme un repas de fin d'année permanent. Les débats houleux s’enchaînent : élections, vaccin, guerre… Les sujets de crispation se multiplient, et les liens se fragilisent. À la liste de nos soucis personnels et fragmentés, s’ajoutent des événements majeurs qui nous touchent simultanément. Et malgré des différences de situations et de conséquences sur chacun·e d’entre nous, ces moments génèrent des émotions puissantes et partagées. Épuisé·e·s, à fleur de peau, la pandémie a mis à l’épreuve notre patience et notre seuil de tolérance. La “distanciation” a eu des répercussions multiples, exacerbé des tensions pré-existantes et mis à mal le tissu social. Comment en est-on arrivé là ? Quelles conséquences cet état de nervosité a-t-il eu sur nos relations et comment fait-on aujourd’hui pour réapprendre ensemble à aller mieux ?  Pour cet épisode, la journaliste Estelle Ndjandjo donne la parole à des travailleuses en première ligne : Laura, conductrice de RER et Mélissa, infirmière, qui témoignent du bouleversement qu’a provoqué la pandémie dans leurs vies. Afin de comprendre les mécanismes en jeu dans des états de crise, Estelle Ndjandjo fait aussi appel à deux expert·e·s. Laurence Kaufman, professeure de sociologie qui a co-dirigé l’ouvrage Les Émotions collectives, analyse les implications politiques et sociales du passage d’une émotion individuelle à une émotion partagée. Pierre Faubert, psychoclinicien, s’intéresse à la manière dont la crise sanitaire a modifié notre relation aux autres et notre communication. Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille. Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Estelle Ndjandjo. Marine Quéméré en a fait la réalisation. Benoît Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis. Camille Bichler et Marie-Lou Arnould étaient en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

19 - Pourquoi faire rire les autres nous réchauffe-t-il le coeur ?

Comme pour les grands singes, le rire a un intérêt tout particulier dans l’évolution de notre espèce. Par exemple, vous saviez que l’humour, c’était une tactique super rentable en termes de temps et d’efforts, pour créer du lien dans un groupe ? En moyenne, nous rions 15 à 20 fois par jour, et une conversation typique de dix minutes comprendrait environ 5 épisodes de rire ou de sourire. C’est ce qu’avance la neuropsychologue Sylvie Chokron. Et ça nous fait du bien : rire libère des endorphines, nous aide à décompenser lors de moments difficiles… Mais pourquoi aimons-nous faire rire les autres ? Et pourquoi est-ce si valorisant alors que l’humour, c’est censé être léger, anodin ? Qu’est-ce que l’on cherche vraiment dans le regard de l’autre, quand on fait une blague ?Dans cet épisode, la journaliste Léna Coutrot nous fait entendre les témoignages de non pas un, mais deux Fabien. Le premier, Fabien Strobel, est comédien de théâtre d’improvisation, et le second, Fabien Limousin, réalisateur et scénariste en cinéma d’animation. Faire rire, c’est leur métier. Mais si leurs moyens d’expression diffèrent, sont-ils animés par des mécanismes bien différents ? Afin de comprendre la fonction de l’humour dans nos interactions, Lena Coutrot fait appel à l’expertise de Romain Di Stasi, doctorant en psychologie du développement et en neurosciences à l’Université Paris Nanterre, qui analyse son rôle dans l’apprentissage social des bébés. Elle interroge aussi le chercheur Guillaume Dezecache, maître de conférences en psychologie à l’université Clermont-Auvergne, qui s’est intéressé à la communication chez les primates.Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille. Pour en savoir plus (d'autres ressources disponibles sur notre site)Projet EmoLearn (thèse de Romain di Stasi) porté par des chercheurs de l'Université Paris Nanterre évaluant l'effet de l'humour sur l'apprentissage des bébés. Si vous avez un bébé entre 14 et 22 mois, n'hésitez pas à les contacter pour participer !Sur les réseaux sociaux, difficile d'avoir plus de 200 amis, D. Leloup, 2011Les vertus du rire, J. M. Gibson, The Conversation, 2021Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Lena Coutrot. Marie Quéméré en a fait la réalisation. Benoît Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis. Camille Bichler était en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.Si cet épisode vous a plu et que vous vous intéressez au rire et à sa complexité, nous vous recommandons l’écoute de “Qu’est ce qui fait que parfois on est le seul à ne pas rire ?”, disponible ici.La retranscription de cet épisode est bientôt disponible. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

18 - Quotidien, musique, travail : comment se protéger du vacarme du monde ?

En 2021, le film Sound of Metal a remporté deux Oscars, dont celui du meilleur son. Réalisé par Darius Marder, il raconte l’histoire d’un batteur qui devient progressivement sourd. Les spectateurs partagent les émotions de ce musicien qui perd le sens qui lui est le plus important. Il est traversé par la peur, la tristesse, la colère et parfois même la joie. Comment la perte d'audition impacte-t-elle notre rapport au monde et aux autres ? Que ressent-on lorsque l'ouïe est altérée ?Dans cet épisode, la journaliste Capucine Rouault s’intéresse à la perte d’audition et à son impact émotionnel. Elle interroge Nicolas Becker, le sound designer de Sound of Metal, qui explique sa technique expérimentale et la manière dont il a cherché à faire ressentir aux spectateurs la perte d’audition. Elle sollicite aussi Didier Bouccara, médecin ORL spécialiste des troubles de l'audition et de l'équilibre à l’hôpital européen Georges-Pompidou. Son expertise permet de mieux appréhender les enjeux qui entourent la préservation de notre capital auditif. Capucine Rouault tend enfin son micro à Étienne (son prénom a été modifié), un musicien professionnel et Myriam, qui a travaillé pendant 27 ans dans une blanchisserie. Tous les deux gardent des séquelles de leur exposition au bruit, dans le cadre de leur travail : acouphènes, perte d'audition partielle, intolérance aux bruits, fatigue… Leur expérience du monde en est transformée. Pour Myriam, des sons aussi anodins que des rires d'enfants deviennent une douleur. Quant à Etienne, c’est son outil de travail qui a été endommagé. Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Capucine Rouault. Charles de Cillia en a fait la réalisation. Benoît Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis. Camille Bichler était en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.Si cet épisode vous a plu et que vous souhaitez continuer à questionner les liens entre sensorialité et émotions, nous vous recommandons également la mini-série sur les cinq sens réalisée par Brune Bottero pour Émotions. La retranscription de cet épisode est disponible ici.Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

17 - Les petites phrases blessantes (4/4) : Le droit d'exister

Vous rappelez-vous d’une phrase qui vous a fait sauter le pas ? D’un mot qui vous a décidé à quitter votre boulot, sortir d’une relation toxique, reprendre des études, vous réconcilier avec un·e proche ? Vous souvenez-vous de paroles qui vous ont aidées à mieux vous comprendre, à savoir où vous alliez, à vous aimer ? Si les mots nous marquent souvent parce qu’ils nous ont heurté, il est aussi des phrases qui soignent, réparent, qui ouvrent des possibles. Dans le dernier épisode de cette mini-série, Thomas nous raconte une de ces phrases. Un moment lors duquel il s’est senti pleinement accepté et qui l’a aidé à se trouver. A 13 ans, Thomas est “rond, dévoré par l’acné” et amoureux d’un garçon qui ne l’aime pas en retour. Après s’être essayé au piano sans succès, il s’inscrit en classe d’art dramatique. Il y découvre des ados qui lui ressemblent, qui s’émeuvent comme lui face à la lecture d’un poème de Rimbaud, qui n’ont pas honte de pleurer au théâtre. Pour l’adolescent, jusqu’alors persuadé que personne ne l'aimerait jamais, “ça change une vie, de se dire qu’on n’est pas seul”. Il sait que c’est ici qu’il doit être, que là est sa place. Plus tard, il devient à son tour professeur de théâtre et se rappelle de cette phrase, prononcée par son professeur lors de son premier cours : “ici, vous avez le droit d’exister”.Cet épisode d'Emotions a été tourné et monté par Jérôme Massela. Bénédicte Schmitt a composé la musique des épisodes, en a fait la réalisation et le mix. Le générique est de Valentin Fayaud. Maureen Wilson, responsable éditoriale et Marion Girard, responsable de production ont supervisé la production. Emotions est une production Louie Media, vous pouvez vous abonner sur toutes les plateformes de podcasts, nous envoyer vos histoires à hello@louiemedia.com et si vous souhaitez soutenir Louie, n’hésitez pas à vous abonner au Club Louie. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

15 - Les petites phrases blessantes (2/4) : "Y'a que la vérité qui blesse"

“Il n’y a que la vérité qui blesse”, paraît-il. Ce proverbe qu’on a toutes et tous entendu au moins une fois nous apprend que les seuls mots qui pourraient nous faire du mal sont ceux qui révèlent quelque chose de nous, qui mettent à jour ce qu’on ne voudrait pas voir. Alors, quand une phrase prononcée par quelqu’un qu’on aime ou quelqu’un qui a autorité sur nous nous fait mal, on ne peut s’empêcher de se dire qu’au fond, il doit y avoir du vrai.Dans cet épisode, Valentin, Aline et Marc nous racontent trois de ses phrases. Trois moments qui les ont figés dans une identité, condamnés à un destin auquel ils ne pourraient échapper. A 13 ans, au collège, Valentin est un élève “moyen bon” mais avec de grosses difficultés en Français. Il est dyslexique et les 0 en dictée se multiplient. Il ne ménage pas ses efforts mais un jour, sa prof de 4ème prononce sa condamnation : “avec le niveau que tu as, tu ne passeras jamais en seconde”. Aline, elle, est née en 1940, elle a aujourd’hui 81 ans et se souvient encore d’une phrase dite par sa maman quand elle était enfant : “tu n’étais pas désirée”. Marc, quant à lui, vient d’une famille dans laquelle on a “pas trop le droit d’être triste”. Pourtant, son père est dépressif et plane sur lui la peur d’être frappé par la même maladie. Un jour, il rencontre Fanny avec qui il a mille choses en commun et dont il tombe follement amoureux. Leur relation est passionnelle et conflictuelle, les disputes sont nombreuses et un jour, elle lui assène cette phrase : “Marc, tu seras jamais heureux”. Cet épisode d'Emotions a été tourné et monté par Jérôme Massela. Bénédicte Schmitt a composé la musique des épisodes, en a fait la réalisation et le mix. Le générique est de Valentin Fayaud. Maureen Wilson, responsable éditoriale et Marion Girard, responsable de production ont supervisé la production. Emotions est une production Louie Media, vous pouvez vous abonner sur toutes les plateformes de podcasts, nous envoyer vos histoires à hello@louiemedia.com et si vous souhaitez soutenir Louie, n’hésitez pas à vous abonner au Club Louie. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

16 - Les petites phrases blessantes (3/4) : Faut que ça sorte

Ce n’est pas pour rien que l’on parle parfois d’explosion de colère. Il est des événements, des situations, qui nous font réagir avec tant de force que l’on se sent comme exploser. Dans ces moments, on oublie presque que ceux qui nous entourent ne sont pas des objets sur lesquels on pourrait se défouler mais bien des individus que l’on blessera peut-être. On ne pense alors qu’à une chose : il faut que ça sorte. Emporté.e par l’adrénaline, on se retrouve à dire des choses qui, si elles nous font du bien, frappent l’autre aussi violemment qu’un coup au visage. Dans cet épisode, Isabelle, Chloé et Philippe nous racontent trois de ces phrases. Trois moments durant lesquels il et elles ont perdu le contrôle. Leurs mots n’ont pas forcément dépassé leur pensée. Parfois, ils ont même frappé très juste. En revanche, ils ont fait mal et, en cela, ils et elles les regrettent. Isabelle dont “le corps a 70 ans mais la tête est toujours enfant” se rappelle de l’ado rebelle qu’elle était lors du redoublement de sa 6ème. Elle voulait être remarquée, montrer qu'elle n'avait pas froid aux yeux. Alors un jour, alors que sa professeure de Français lui reproche son comportement, elle lui “dit merde” et refuse de s’excuser. Chloé, elle, est une jeune professeure de 25 ans et, en début de carrière, elle a encore l’impression de “jouer à la grande personne” devant ses élèves. Face à une classe de 4ème qu’elle n’arrive pas à calmer, elle lance à un de ses élèves : “j’en ai rien à faire, tu te tais”. Philippe et Lisa, quant à eux, sont amis depuis près de quarante ans. Un jour, alors qu’elle lui fait une énième remarque sur le fait qu’il ne s’intéresserait qu’à la beauté des gens qu’il rencontre, Philippe lui réplique : “si vraiment je ne m’intéressais qu’à la beauté, il y a bien longtemps qu’on se ne verrait plus”.Cet épisode d'Emotions a été tourné et monté par Jérôme Massela. Bénédicte Schmitt a composé la musique des épisodes, en a fait la réalisation et le mix. Le générique est de Valentin Fayaud. Maureen Wilson, responsable éditoriale et Marion Girard, responsable de production ont supervisé la production. Emotions est une production Louie Media, vous pouvez vous abonner sur toutes les plateformes de podcasts, nous envoyer vos histoires à hello@louiemedia.com et si vous souhaitez soutenir Louie, n’hésitez pas à vous abonner au Club Louie. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

14 - Les petites phrases blessantes (1/4) - Dis-moi quelle est ma place

Cette semaine dans Emotions, on a eu envie de vous partager une mini-série qui s’appelle “Les petites phrases blessantes”, d'abord diffusée dans notre podcast Fracas.Y a-t-il certaines petites phrases, remarques qui vont ont été lancées, l’air de rien, sans volonté de nuire mais que vous n’avez jamais oubliées ? Ou des phrases qui pouvaient sembler anodines mais qui n’étaient dites que pour blesser ? Peut-être vous est-il arrivé de prononcer l’une de ses phrases ? Une phrase qui rappelle à l’ordre, qui dit à l’autre quelle est sa place ? Dans cette mini-série, on a cherché à interroger ces petites phrases, qui peuvent sembler sans conséquence, mais qui pourtant marquent celles et ceux qui les disent ou les reçoivent. Vous découvrirez, à travers 4 épisodes, 9 de ces phrases qui n’ont pas pu être oubliées. Dans le premier épisode de cette mini-série, Julia et Mélisande nous racontent deux de ces phrases. Deux moments d’humiliation inoubliables.A 11 ans, Julia ne rêve que de se fondre dans le moule du collège et pour ça, il faut « se rendre constamment intéressant ». Alors, imitant sa mère, elle dit à une collégienne qui passe : « elle fait pute ta jupe ». Mélisande, elle, passe de la campagne à Paris à 19 ans. Dans le quartier chic dans lequel elle fait ses études, on lui rappelle qu’elle n’est pas vraiment à sa place, elle « fait plouc ». Quand elle trouve enfin un stage, elle pense que ça y est, tout ça est derrière elle. Pourtant, le jour où sa boîte décide de ne pas la reconduire, on lui annonce que « Paris ne lui correspond pas vraiment ».Cet épisode a été tourné et monté par Jérôme Massela. Bénédicte Schmitt a composé la musique des épisodes, en a fait la réalisation et le mix. Le générique est de Valentin Fayaud. Maureen Wilson, responsable éditoriale et Marion Girard, responsable de production ont supervisé la production. Emotions est une production Louie Media, vous pouvez vous abonner sur toutes les plateformes de podcasts, nous envoyer vos histoires à hello@louiemedia.com et si vous souhaitez soutenir Louie, n’hésitez pas à vous abonner au Club Louie. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

13 - Pourquoi pleure-t-on devant un film ?

Les personnages de fiction et leurs histoires provoquent, chez leur public, des émotions parfois plus intenses que celles de la vie réelle. Quand une série se termine, on peut se sentir profondément démuni·es à l’idée de devoir dire adieu à la bande qui nous a accompagné·es pendant des mois. Et en sachant pertinemment que ces personnages n’existent pas dans la vraie vie, on se plaît, par exemple, à se demander desquel·les on se sent les plus proches. Pourquoi avons-nous besoin de nous projeter dans la vie d’un personnage fictif ? Pourquoi peut-on pleurer devant Bambi, alors qu’on n’arrive pas à verser une larme à l’enterrement de sa grand-mère ?  Dans cet épisode, la journaliste Manon Heugel s’interroge sur la raison pour laquelle nous ressentons des émotions devant des films, afin de comprendre pourquoi il est si important d’entrer en empathie avec les personnages de fiction. Qu’y a-t-il d’universel dans un personnage ? Peut-on guérir grâce à des films ? Les histoires sauveront-elles le monde ? Pour répondre à ces questions, elle interroge Sylvie, qui a réussi à prendre du recul sur son histoire familiale grâce aux six saisons des Sopranos. L’expertise du scénariste Romain Compingt et de la comédienne Emma Barcaroli permet de comprendre, du point de vue des créateur·ices, comment et pourquoi nous nous identifions à des personnages. Enfin, la psychologue clinicienne, Tamara Guénoun, explique quels sont les mécanismes qui font que notre cerveau a parfois besoin de moyens détournés pour faire face à ses propres expériences. Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille.  Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Manon Heugel. Charles de Cillia en a fait la réalisation. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis. Camille Bichler est en charge de la production d’Émotions, accompagnée de Capucine Rouault. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson. La retranscription de cet épisode est bientôt disponible. Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

12 - Tako-tsubo : une émotion peut-elle nous briser le cœur ?

Vous avez sûrement déjà prononcé cette phrase : “ça m’a brisé le cœur". Certains événements, certains moments de vie nous frappent avec une telle violence que nous avons le sentiment que nous pourrions en mourir. Un choc émotionnel peut parfois produire en nous, sans même qu’on ait pu l’anticiper, un tel séisme qu’il nous touche au cœur. Alors que nous avons pour habitude de penser que nos émotions et notre corps fonctionnent séparément, le syndrôme du coeur brisé ou tako-tsubo nous montre que le stress, l’angoisse ou la tristesse peuvent littéralement nous déformer le cœur.  Pourquoi et comment nos émotions peuvent-elles rejaillir sur notre corps et notre coeur ? Pourquoi l’être humain a-t-il toujours fait le lien entre le cœur et nos émotions ? A-t-on eu raison de faire de cet organe, le siège de nos sentiments ?Dans cet épisode d'Émotions, la journaliste Capucine Japhet se demande quel est ce surprenant syndrôme qui, après un événement traumatisant, nous donne l’impression de faire une crise cardiaque. Sabrina et Danièle nous racontent ce moment où la violence du choc émotionnel les a conduites à l’hôpital. Pour des raisons familiales ou professionnelles, elles ont senti leur coeur se briser. Pour interroger cette maladie rare et méconnue qu’est le tako-tsubo, Capucine Japhet a tendu son micro à Nicolas Mansencal, chef du service de cardiologie de l’hôpital Ambroise Paré, à Boulogne-Billancourt, et à Christine Lefin, psychologue clinicienne au service de cardiologie de l’hôpital Saint-Antoine, à Paris. Tou.te.s deux nous aident à mieux comprendre comment notre cœur peut se déformer de chagrin et nous éclairent sur l’importance qu’il y a à l’écouter et à comprendre ses limites. Nicolas Vernot, historien, nous parle quant à lui de la symbolique du cœur, de son évolution à travers les âges et de son lien à nos émotions. Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille. Quelques références sur le sujet : Danièle Laufer, Le Tako-tsubo, un chagrin de travail, Les Liens qui Libèrent, 2017Emotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Capucine Japhet a écrit et tourné cet épisode. Camille Bichler était chargée de la supervision éditoriale de cet épisode, accompagnée de Capucine Rouault. Marine Quemere l’a réalisé, et Benoit Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet était au mix et c’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.Ce podcast est également rendu possible grâce à Mélissa Bounoua directrice des productions, Charlotte Pudlowski directrice éditoriale, Maureen Wilson responsable éditoriale et Marion Girard responsable de production. La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

11 - Stress post-traumatique : comment s’inscrit-il dans notre corps ?

Dans l’imaginaire collectif, le stress post-traumatique est un syndrome associé à des événements particulièrement violents, comme des guerres ou des attentats. On imagine aussi souvent que ses symptômes se manifestent de manière très impressionnante. Pourtant, ce trouble psychiatrique peut être causé par des événements a priori moins exceptionnels, comme un divorce ou la perte d’un emploi, et se traduire par des affections moins visibles, comme l’épuisement, le manque de concentration ou l’irritabilité. Dans quelle mesure un trauma s’inscrit-il dans notre chair et se manifeste-il physiquement ? Comment le traumatisme peut-il s’inscrire et marquer profondément notre corps, alors que c’est une blessure psychique, et que tout se passe avant tout dans notre tête ? Dans cet épisode, la journaliste Antonella Francini se penche d’abord sur la manière dont le traumatisme s’ancre dans le corps. Avec Fred Dewilde, rescapé de l’attentat du Bataclan, et Francis Eustache, neuroscientifique travaillant sur le programme “13 novembre” mené par le CNRS et l'INSERM, nous comprenons que le syndrome du stress-post traumatique est lié à l’expérience physique de sa propre mort. Katia Kermoal, psychologue spécialiste de la mémoire traumatique, évoque des cas plus communs, comme celui de sa patiente ayant subi un accouchement particulièrement difficile. Au-delà de la menace physique ou de mort, un stress post-traumatique peut surgir après une expérience d’impuissance et de solitude totale face à une situation. Quelle que soit l’origine du trauma, son apparition est indissociable de l’histoire personnelle. Bien souvent, un mécanisme pernicieux se met en place : celui de la minimisation, du déni et de la culpabilité, comme pour Florence, victime de violences sexuelles. Alors que faire ? Est-il possible de guérir ? Des méthodes existent, comme l’EMDR (en français, désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires), reconnue par l’OMS pour apaiser ce syndrome en stimulant certains sens du corps humains (la vision, l’ouïe ou encore le toucher). La journaliste Antonella Francini explore également les autres remèdes, plus personnels, qui peuvent aider à transcender ce traumatisme, comme l’art ou la parole. Attention, dans les témoignages recueillis, il est question de viol et d’attentats. Ces récits peuvent être difficiles à entendre, et nous vous recommandons de les écouter dans des conditions adaptées à votre sensibilité.Références :La Morsure, Fred Dewilde, Belin, 2018Le trauma, comment s'en sortir ?, Coraline Hingray et Wissam El-Hage, 1re édition, De Boeck Supérieur, 2020Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Antonella Francini a écrit et tourné cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions. Camille Bichler était chargée de la supervision éditoriale de cet épisode, accompagnée de Capucine Rouault. Marine Quéméré l’a réalisé, et Ricardo Katsuya Ramírez García s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet était au mix et c’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.Ce podcast est également rendu possible grâce à Mélissa Bounoua directrice des productions, Charlotte Pudlowski directrice éditoriale, Maureen Wilson responsable éditoriale et Marion Girard responsable de production.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

125 - Écrivez le futur de Louie avec nous

Louie, c'est avant tout une histoire qu'on écrit chaque jour avec vous. C’est pourquoi il nous est particulièrement important de recueillir vos avis, vos idées et vos conseils pour avancer et continuer à vous proposer toujours plus de contenus et de récits qui vous fassent ressentir le monde.  Pour cela, nous avons besoin de vous et plus précisément de 9 minutes de votre temps (on a vérifié, c'est promis) pour répondre à notre étude audience 2022. Ça nous aidera énormément et on a hâte d’en savoir plus sur vous !Pour répondre à notre enquête, c'est par ici : https://louie71.typeform.com/to/cgaM7Ptt?typeform-source=linktr.ee  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

10 - D’où vient le sentiment d’insécurité ?

Insécurité, délinquance, violence, infraction, crime… Tous ces termes ont envahi le débat  public. Nous nous sommes habitués à vivre dans un monde qui peut s’avérer dangereux, et dans lequel il convient d’être toujours sur nos gardes. En tant que femmes, nous sommes nombreuses à avoir peur, dans l’espace public, la nuit, dans la rue, dans les transports... Ce sentiment de vigilance est parfois instrumentalisé par les politiques et les médias qui font souvent de l’insécurité un enjeu primordial lors des campagnes électorales. Alors le sentiment d’insécurité est-il réel ou n’est-il que le résultat de nos projections et de nos fantasmes ? D’où nous vient ce sentiment d'hypervigilance ? Et est-ce réellement dans l’espace public que nous courons les plus grands dangers ? Dans cet épisode d'Émotions, la journaliste Estelle Ndjandjo interroge le sentiment d’insécurité, sa réalité et son instrumentalisation politique à travers les témoignages de Sem et de Patrick. Sem, “stéréotype de la femme badass charismatique”, a longtemps eu le sentiment d’être considérée comme une proie par les hommes. Aujourd’hui elle forme des femmes à l’autodéfense au sein de l’ARCAF, l’Association d’Autodéfense et de Ressources pour le Choix et l’Autonomie des femmes, et nous parle de la façon dont elle réussit à dépasser ce sentiment d’insécurité. Patrick, lui, est un “homme noir d’1m86 pour plus de 100kg, ceinture marron de judo”. Il a très souvent l’impression que sa simple présence suscite chez certaines femmes un sentiment d’insécurité. Pourtant, en tant que personne racisée, il se sent parfois lui-même en danger. Pour interroger les raisons qui suscitent en nous l’insécurité, Estelle Ndjandjo a rencontré Nathalie George, directrice de recherche au CNRS et chercheuse à l’Institut du Cerveau, et Renée Zauberman, sociologue et co-autrice Du Sentiment D'insécurité à l'Etat Sécuritaire (2017). La première nous explique ce qui se passe dans notre cerveau lorsque nous nous sentons en danger, la seconde nous éclaire sur l’émergence et l’évolution du thème de l’insécurité dans le débat public et la sphère politico-médiatique. Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille. Quelques références sur le sujet :L'insécurité en France, Philippe Robert, Repères, 2002Femmes et villes, Sylvette Denèfle, Presses universitaires François-Rabelais, 2004Emotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Estelle Ndjandjo a écrit et tourné cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions. Camille Bichler était chargée de la supervision éditoriale de cet épisode, accompagnée de Capucine Rouault. Marine Quemere l’a réalisé, et Benoit Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet était au mix et c’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

9 - Comment rendre l’attente plus supportable ?

Attendre un amant, un train ou les résultats d’un concours constitue bien souvent une expérience pénible, voire douloureuse. L’attente nous rend anxieux, inquiets ; elle met la vie sur pause pendant un instant ou des années et l’on espère alors qu’une chose : qu’elle s’arrête. Nos sociétés contemporaines ont rendu l’attente d’autant plus difficile que nous n’y sommes plus habitué.e.s. Entre nos achats sur internet reçus en 24h, nos mails lus dans la minute, notre accès immédiat à l’actualité, nous faisons constamment l’expérience de l’instantanéité, et l’attente n’en est que plus frustrante. Alors pourquoi l’attente est-elle si difficile à vivre ? Comment la rendre plus supportable dans un monde dont la temporalité s’accélère ? Peut-on apprendre à apprivoiser les moments d’attente ? Dans cet épisode d'Émotions, la journaliste Jeanne-Marie Desnos se demande pourquoi l’attente génère en nous des émotions négatives à travers les témoignages de Nina et Maxime. Nina nous raconte sa rencontre avec Thomas dont elle tombe très rapidement amoureuse alors qu’il est déjà en couple. Nina espère qu’il la quittera un jour. Elle se retrouve figée dans l’attente de pouvoir vivre pleinement avec celui qu’elle aime. Maxime, lui, se retrouve immobilisé à l’hôpital après un accident de parapente. Pendant plusieurs mois, ses journées se résument à une série d’attentes : attendre les soignant.e.s, les opérations, les nouveaux diagnostiques et, surtout, attendre de savoir s’il remarchera un jour. Pour interroger les facteurs qui facilitent ou compliquent l’attente, Jeanne-Marie Desnos a également tendu son micro à Daniel Dreuil, médecin gériatre qui a coordonné le recueil Prendre soin de l'attente, (2020) et Christophe Bouton, philosophe et auteur du livre Le Temps de l'urgence (2013). Tous deux tentent de nous aider à entrevoir les ressources internes dont nous disposons pour mieux vivre l’attente. Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille. Quelques références sur le sujet :Accélération - Une critique sociale du temps, Hartmut Rosa, Editions la Découverte, 2010Aliénation et accélération, Hartmut Rosa, Editions la Découverte, 2014Vers une société des agendas, Jean-Pierre Boutinet, PUF, 2004Emotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Jeanne-Marie Desnos a écrit et tourné cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions. Camille Bichler était chargée de la supervision éditoriale de cet épisode, accompagnée de Capucine Rouault. Marine Quemere l’a réalisé, et Benoit Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet était au mix et c’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.Ce podcast est également rendu possible grâce à Mélissa Bounoua directrice des productions, Charlotte Pudlowski directrice éditoriale, Maureen Wilson responsable éditoriale et Marion Girard responsable de production. La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

8 - Pourquoi est-il si difficile de se sentir libre ?

Le confinement nous a permis de ressentir ce que signifiait perdre sa liberté. Si cette expérience peut sembler dérisoire en comparaison de celles et ceux qui vivent emprisonnés, elle révèle cependant une chose : c’est parfois en étant privé de liberté que nous nous rendons compte de sa valeur. Trop habitué.e.s à ce que nous considérons comme acquis, il est parfois nécessaire de s’éloigner ou de perdre ce que nous avons, pour enfin être capable de faire l’expérience de la liberté. Alors, pourquoi est-ce difficile de construire notre propre définition de la liberté ? Pourquoi s’agit-il parfois d’un combat contre nos acquis, contre nous-même ? Pourquoi notre quête individuelle de liberté peut-elle nous paraître si difficile et douloureuse à mener ? Dans cet épisode d’Émotions, la journaliste Justine Rodier s’interroge sur ce qui nous fait nous sentir libres. Pour questionner les mécanismes et les paradoxes de ce sentiment, elle s’appuie sur les Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir et sur deux témoignages : celui de Redwane, qui a passé six années de sa vie en prison et celui de Mélanie, qui, après un licenciement, a décidé de pratiquer le voyage en solo. Tous deux nous parlent de la manière dont ils ont réussi à s’extraire de leur quotidien dont ils se sentaient prisonniers : le “métro-boulot-dodo” pour Mélanie, la monotonie et la violence de la prison pour Redwane. Pour analyser cette notion trop souvent mal comprise qu’est la liberté, Justine Rodier a interrogé Aurore Malet-Karas, neuroscientifique, et Pierre-Jean Memmi, professeur de philosophie qui a également enseigné en prison. Ils analysent conjointement les difficultés rencontrées pour se sentir libre et ce paradoxe : avoir trop de choix peut, plutôt que de nous rendre libres, nous angoisser et nous paralyser. Plutôt que de parler d’une liberté difficile à circonscrire, peut-être faudrait-il alors parler de libération, un processus lent, qui ne s’achève jamais vraiment. Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille. Quelques références sur le sujet :La liberté intérieure, Claude Romano, Editions Hermann, 2020L'existentialisme est un humanisme, Jean-Paul Sartre, Gallimard, 1996Emotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Justine Rodier a écrit et tourné cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions. Camille Bichler était en charge de la supervision éditoriale de cet épisode, accompagnée de Capucine Rouault. Charles de Cillia l’a réalisé, et Benoit Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet était au mix et c’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.Ce podcast est également rendu possible grâce à Mélissa Bounoua directrice des productions, Charlotte Pudlowski directrice éditoriale, Maureen Wilson responsable éditoriale et Marion Girard responsable de production. La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

7 - Peut-on se raconter avec son corps ?

Nous sommes parfois incapables de trouver les mots pour dire ce que l’on ressent, ce que l’on pense, ce qui se passe en nous. Dans ces moments, c’est le corps qui peut prendre le relai : on sautille, on rougit, on crie, on pleure... Plus encore que les mots, il exprime alors des émotions indicibles, dont on n’a pas encore pleinement conscience : il parle avant que l’on comprenne. Mais alors, comment nos corps expriment-ils nos émotions ? Le langage corporel est-il universel, compris et exprimé de la même manière par tous.tes ? Dans cet épisode d'Émotions, la journaliste Pauline Verduzier interroge l’ambiguïté du langage du corps à travers les témoignages de deux danseuses : Juliette Dragon, fondatrice de l’Ecole des filles de joie, qui forme à l’effeuillage, et Fanny Fournié, ancienne grande timide qui enseigne aujourd’hui à exprimer ses émotions par la danse. Toutes deux nous parlent du pouvoir de “raconter des histoires avec le corps”, de la possibilité de “dire les émotions autrement qu’avec le son, la voix et la communication orale”. Et pour analyser cet outil de communication complexe qu’est le corps, Pauline Verduzier a interrogé l’anthropologue et sociologue David Le Breton, auteur d’Anthropologie des émotions, paru en septembre 2021. Il analyse ici comment nos sociétés façonnent nos corps et nos émotions. Loin d’être universelles, il existe des émotions qui sont incompréhensibles, intraduisibles d’une culture à une autre. Un épisode que vous pouvez écouter seul·e ou en famille. Quelques références sur le sujet :Un corps à soi, Camille Froidevaux-Metterie, Seuil, 2021Histoire du visage, Jean-Jacques Courtine, Claudine Haroche, Payot, 2007Histoire du corps, Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello, Seuil, 2005Si vous avez aimé écouter cet épisode, nous vous recommandons également cette mini-série sur les cinq sens qui nous en dit plus sur notre façon de ressentir physiquement le monde.Emotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Pauline Verduzier a écrit et tourné cet épisode. La réalisation et la composition musicale sont de Charles de Cilla. Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions, assistée de Agathe Le Taillandier. Camille Bichler était en charge de la supervision éditoriale de cet épisode, accompagnée de Capucine Rouault et de Lucile Rousseau-Garcia. Charles de Cillia l’a réalisé, et Benoit Daniel s’est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet était au mix et c’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.Ce podcast est également rendu possible grâce à Maureen Wilson responsable éditoriale, Anaïs Dupuis responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

6 - Doit-on aimer sa famille ?

Synonyme d’amour ou de rancœur, animée par des cris, ou plongée dans le silence, la famille, est ce lieu que l’on ne choisit pas mais que l’on croit devoir aimer malgré tout. Parce que ne pas aimer sa famille c’est renoncer au seul espace sur terre qui nous “appartient”. Le dire, “Je n’aime pas ma famille”, c’est presque un tabou et pourtant, parfois, ça ne va pas de soi. Dans cet épisode d’Émotions, la journaliste Milia Legasa nous partage des moments de vie de sa famille recomposée, où elle se demande parfois si on peut se forcer à s’aimer. En interrogeant Alice, elle réalise qu’elle n’est pas la seule à s’être posé cette question. En tombant amoureuse, Alice a dû accepter l’enfant de son compagnon, et a très mal vécu son rôle de belle-mère. Pour comprendre les mécanismes de culpabilisation que vivent particulièrement les femmes qui n’aiment pas leurs beaux-enfants et comprendre comment remédier à cela, Milia Legasa interroge Catherine Audibert, psychologue clinicienne. La journaliste a aussi rencontré Camille, qui à l’inverse, a été rejetée par sa belle-mère et explique l’impact que cela a eu dans sa construction d’adulte.Elle tend également son micro à Gérard Neyrand, sociologue, qui souligne l’importance de l’amour dans le bon développement d’un enfant et explique comment, à partir de ce constat, l’injonction à aimer s’est imposée au XXème siècle. Quelques références sur le sujet:Love Me Tender, Constance Debré, FlammarionFamille recomposée l’envers du décor de Anne Chapeline, Librinova.La famille recomposée : Comment répondre aux questions des enfants de Agnès de Viaris, Carnet de l’Info.L’enfant de l’autre, de Catherine Sellenet, éditions Max MiloAmour et crises dans la famille recomposée, Les enjeux psychiques de la recomposition familiale de Catherine Audibert, chez Payot. Et enfin, le site internet « La Douceur des Hérissons », dont Milia Legasa parle dans l’épisode. Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et écrit par la journaliste Milia Legasa. L’épisode a été réalisé par Charles de Cillia. Benoît Daniel s’est occupé de la prise de son et Jean-Baptiste Aubonnet était au mix. C’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.  Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions, accompagnée d’Agathe Le Taillandier et de Capucine Rouault pour cet épisode. Ce podcast est également rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale. La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

5 - Pourquoi ne croit-on pas aux douleurs invisibles ?

A-t-on déjà nié ou minimisé votre douleur simplement parce qu’elle n’était pas visible ? Et est-ce qu’à force d’entendre que “c’est dans votre tête”, vous l’avez finalement niée à votre tour ? En 2017, le Livre blanc de la douleur affirme que près d’un Français sur cinq souffre de douleur chronique - une douleur qui dure de manière permanente ou intermittente depuis plus de trois mois, avec ou sans explication. Et pourtant, l’OMS la reconnaît comme une maladie seulement depuis 2019. Est-ce que cela veut dire qu’avant elle n’existait pas ? Comment le fait de ne pas reconnaître la douleur peut-elle l’aggraver ? Et alors, pourquoi est-ce important de reconnaître la douleur des autres ? Dans cet épisode, la journaliste Léna Coutrot tend son micro à Léa, 31 ans. Atteinte d’endométriose depuis son adolescence, elle a attendu sept ans avant qu’un médecin prenne au sérieux ses douleurs et détecte la maladie qui l’handicape au quotidien. Léna Coutrot interroge aussi Pascale Wiedemann Toutzevitch, psychologue clinicienne à l’hôpital St Joseph à Paris au sein de l’équipe “douleur”, une unité pluridisciplinaire. Parmi les personnes qu’elle reçoit, certains souffrent de douleurs chroniques depuis plus de 20 ans. Selon elle, le fait que le monde médical ne prenne pas suffisamment en compte les émotions des patients peut aggraver leurs maladies. Enfin, vous entendrez la psychiatre Stéphanie Hahusseau qui s’intéresse à la manière dont nos émotions peuvent nous faire tomber malade. Elle nous explique pourquoi tous les troubles physiques ont une dimension psychologique, et comment le mécanisme de dissociation peut amener les patients à ne plus rien ressentir. Quelques références sur le sujet:Livre blanc de la douleur sur la prise en charge de la douleur chronique co-rédigé par la Société française d’étude et de traitement de la douleur, des professionnels de santé et des associations de patientsFemmes et santé, encore une affaire d’hommes ?, de Catherine Vidal L'histoire des femmes en occident, tome 3 : du XVIe au XVIIIe siècle, de Michelle Perrot et Georges DubyDouleur chronique et thérapies comportementales et cognitives (TCC), de Françoise Laroche et Philippe RousselÉmotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et écrit par la journaliste Léna Coutrot. L’épisode a été réalisé par Marine Quéméré. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la prise de son et du mix. C’est Nicolas de Gelis qui a composé le générique d’Émotions.  Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions, accompagnée d’Agathe Le Taillandier et de Capucine Rouault pour cet épisode. Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

118 - À la recherche de l'attention (3/3) : Une identité à construire

Dans ce troisième épisode de À la recherche de l’attention, Jeff, Thomas, Sarah et Ibrahim racontent comment leur Trouble De l’Attention fait partie d’eux et d’elle, et en quoi il les définit, en partie. A la recherche de l’attention est un podcast du studio Majora, que nous avons eu envie de partager avec les auditrices et auditeurs d’Émotions.Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions, accompagnée d’Agathe Le Taillandier et de Capucine Rouault pour cet épisode. Ce podcast est également rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

117 - À la recherche de l'attention (2/3) : Un diagnostic en suspens

 Dans ce deuxième épisode du podcast À la recherche de l’attention, Ibrahim, Sarah Thomas et Jeff racontent comment le fait de savoir de quoi ils sont atteints a radicalement changé leurs façons de vivre leur trouble.A la recherche de l’attention est un podcast du studio Majora, que nous avons eu envie de partager avec les auditrices et auditeurs d’Émotions.Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions, accompagnée d’Agathe Le Taillandier et de Capucine Rouault pour cet épisode. Ce podcast est également rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

116 - À la recherche de l'attention (1/3) : La découverte du trouble

Vous êtes-vous déjà senti en décalage ? Comme si personne ne pouvait vous comprendre ? Pour les personnes atteintes du Trouble De l’Attention (TDA) cette sensation est parfois quotidienne. Le TDA est un trouble neuro-développemental qui affecte fortement le quotidien.  Dans le podcast À la recherche de l’attention, on suit le parcours de Jeff, Sarah, Thomas et Ibrahim, tous les quatre diagnostiqués TDAH, c’est-à-dire atteints d’un Trouble de l’Attention avec Hyperactivité. Chez Louie Média, il nous tenait à cœur de partager avec les auditrices et auditeurs d’Émotions ce travail documentaire éclairant, produit par le studio Majora. Dans ce premier épisode, vous pourrez donc découvrir les manifestations de ce trouble, et les déflagrations émotionnelles qui peuvent l’accompagner.   Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions, accompagnée d’Agathe Le Taillandier et de Capucine Rouault pour cet épisode. Ce podcast est également rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale.   Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

4 - Quel pouvoir émotionnel a la musique ?

Quels pouvoirs émotionnels à la musique ? Avez-vous déjà été étonné de voir qu’une musique pouvait vous transporter autant physiquement qu’émotionnellement ?  Existe-t-il une musique qui vous replonge immédiatement dans un souvenir ? Est-ce qu’elle vous rappelle la personne avec qui vous étiez au moment de son écoute ? Fait-elle resurgir avec précision les émotions de l’instant où vous l’avez entendue ? Allongé dans son lit, en transit dans un train, ou en courant dans un parc, la musique nous accompagne partout, elle s’insinue dans notre quotidien, dans notre intimité. Mais comment se fait-il qu’elle ait un tel pouvoir sur nos émotions ? Dans ce nouvel épisode, la journaliste Katie Kheriji-Watts s’intéresse au pouvoir libérateur et thérapeutique de la musique. Pour comprendre comment cet art peut permettre de se relever d’un drame et réparer des traumatismes, la journaliste tend son micro à Malika Bellaribi Le Moal, cantatrice professionnelle depuis trente ans. Elle va aussi interroger Chantal Ardouin, dirigeante de Music'O Seniors, une association qui travaille auprès des personnes ayant des troubles de type Alzheimer. Elle explique en quoi la musique a parfois un impact immédiat et surprenant sur eux. Enfin, pour comprendre les effets biologiques et concrets que la musique à sur notre cerveau et sur notre corps, Katie Kheriji-Watts interroge Emmanuel Bigand, enseignant à l’Université de Bourgogne et chercheur en psychologie cognitive, qui explique en quoi la musique peut modifier nos rythmes intérieurs.  Quelques références sur le sujet: -Musicophilia - La musique, le cerveau et nous, Oliver Sacks  -La symphonie neuronale ; pourquoi la musique est indispensable au cerveau, Emmanuel Bigand, Barbara Tillmann-Le corps n'oublie rien, Bessel van der Kolk -Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau, Norman DoidgeÉmotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné, écrit et monté par la journaliste Katie Kheriji-Watts. L’épisode a été réalisé par Marine Quemere. Guillaume de Lavilleon s’est occupé de la prise de son et Jean-Baptiste Aubonnet du mix. C’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.  Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions, accompagnée d’Agathe Le Taillandier et de Capucine Rouault pour cet épisode. Ce podcast est également rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

3 - Jusqu'où peut on aller par empathie extrême ?

Jusqu’où iriez-vous par empathie pour quelqu’un ? Pourriez-vous annuler un week-end prévu de longue date, pour aider un ami en pleine rupture ? Ou accepter un rendez-vous auquel vous n’avez pas envie d’aller, juste pour ne pas vexer l’autre ?  Savoir écouter, partager les peines, les joies, comprendre et soutenir… Tout cela relève de l’empathie, une capacité extrêmement valorisée dans notre société: l’OMS la reconnaît comme « une compétence psychosociale essentielle qui devrait être enseignée à l’école ».Mais à force de vouloir toujours combler les désirs de l’autre, l’empathie ne pourrait-elle pas devenir toxique ? Notamment pour les personnes qui l’expriment trop, faute d’écouter leurs propres émotions ? Et envahissante pour les personnes qui la reçoivent, incapables de “donner autant” ?  Dans cet épisode, la journaliste Léna Coutrot raconte son histoire d’amour avec Adrien, son ex-copain (trop) empathique. C’est notamment à cause de cela que leur relation s’est terminée. Pour mieux comprendre comment on peut finir par étouffer quelqu’un par notre bienveillance, elle n’est pas retournée voir son ex mais a tendu son micro à François. Lui s’épuise à force de répertorier les préférences et désirs de tous ses proches dans son carnet mental, avant de les exaucer un à un. Elle est aussi allée interroger Noa, salariée de l’association En Avant Toutes qui prend en charge les personnes victimes de violence et doit parfois se protéger contre sa propre empathie. Enfin, pour comprendre jusqu’où va l’empathie et comment la distinguer de la compassion, Léna Coutrot interroge Olga Klimecki, une chercheuse allemande en psychologie et neurosciences, co-autrice de l’ouvrage "Altruisme pathologique”, paru en 2012 aux éditions de l’Université d’Oxford, qui a mené des études d’apprentissage de la compassion.  Quelques références sur le sujet :- Against Empathy, the Case for Rational Compassion de Paul Bloom (et un article qui vulgarise ce livre) - Un article scientifique du même auteur sur l’empathie et la compassion- L'étude des chercheurs italo-israéliens abordée dans cet épisode, sur la transmission génétique et culturelle de l'empathie cognitive et de l'empathie émotionnelle.La retranscription de cet épisode est disponible ici. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

113 - "Emotions" existe aussi en livre !

Colère, anxiété, syndrome de l’imposteur... Ces épisodes vous ont ému·e·s ? Surpris·e·s ? Enrichi·e·s ? Retrouvez vos épisodes préférés d'Émotions dans un livre, en version enrichie, avec de sublimes illustrations et infographies. Un livre à s’offrir ou à offrir, à lire, à redécouvrir, à garder, à chérir.. pour continuer jour après jour votre immersion dans la jungle de vos émotions ! Co-écrit par un quatuor de journalistes passionné.e.s - Cyrielle Bedu, Paloma Soria-Brown, Agathe le Taillandier et Maud Ventura - , le livre est à retrouver dans toutes les librairies, sur leslibraires.fr et sur les plateformes d’achat en ligne.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

112 - Pourquoi a-t-on si peur d’être trahi ?

Quel est le point commun entre Vitaa, Jésus, Ned Stark, et Jules César ? La réponse est qu’il·elle·s ont tou·te·s été trahi·e·s. Mais si la trahison est bien présente dans les chansons, les séries et l’histoire, elle n’épargne pas non plus notre vie quotidienne. Qui n’a jamais été trahi ou du moins craint de l’être ? Pourquoi cette peur occupe tant de place dans nos fictions mais aussi dans nos schémas de couple, d'amitié, de famille ? Est-ce qu’on peut l’éviter ? Et pourquoi est-ce que la trahison nous fait aussi peur ?Dans cet épisode d’Émotions, la journaliste Marion Bothorel a recueilli les témoignages de deux femmes : Léonie qui a été trahie et Méline a vécu une situation de trahison avec un membre de sa famille. La journaliste est également allée rencontrer Nicole Prieur, philosophe, thérapeute et autrice du livre Les trahisons nécessaires, qui doit paraître en novembre 2021 aux éditions Robert Laffont. Marion Bothorel a enfin interrogé le neuropsychologue Francis Eustache qui dirige l'unité de recherche "Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine" à l'Université de Caen, en Normandie, pour l'Inserm et l'Ecole pratique des hautes études. Il mène actuellement un grand programme de recherche intitulé “13 novembre” pour lequel il suit mille personnes touchées par les attentats de novembre 2015. Francis Eustache et son équipe cherchent à comprendre quelles sont les conséquences d'un traumatisme sur le long terme dans notre cerveau.Pour aller plus loin : Les trahisons nécessaires de Nicole Prieur. Prévu pour une publication en novembre 2021. Éditions Robert LaffontLa Trahison dans le couple et la famille de Yvonne Poncet-Bonissol. 2009. Éditions DanglesL’article Sociologie de la trahison, de Sébastien Schehr. Paru en 2007 dans la Revue Cahiers internationaux de sociologie. Éloge de l'amitié, ombre de la trahison de Tahar Ben Jelloun. 2018. Éditions PointsÉmotions est un podcast de Louie Média présenté par Brune Bottero. Marion Bothorel a tourné et écrit cet épisode. Elle a également fait le montage avec l’aide de Lisa Penalver. Marine Quéméré en a fait la réalisation, Jean-Baptiste Aubonnet s’est chargé du mix et Nicolas de Gélis a composé la musique du générique.Maud Benakcha est la chargée de production d’Émotions.Ce podcast est également rendu possible grâce à Maureen Wilson responsable éditoriale, Anaïs Dupuis responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale. La retranscription est disponible ici. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

111 - Déménager : pourquoi ça fait si mal d’aller vers son idéal ?

De l’amour à l’anxiété, en passant par l’hypersensibilité et la colère, découvrez le LIVRE “EMOTIONS”! Il poursuit la réflexion sur une dizaine d’émotions, enrichi de sublimes illustrations et infographies. Un livre à s’offrir ou à offrir, à lire, à redécouvrir, à garder, à chérir... pour continuer jour après jour votre immersion dans la jungle de vos émotions! A retrouver dans toutes les librairies, sur leslibraires.fr et sur les plateformes de vente en ligne. ---“Et si on s’barrait ?”. Cette question, est-ce que vous vous l’êtes posée ? Ou plutôt : c’est quand, la dernière fois que vous vous l’êtes posée ? Parce qu’avouons-le, l’envie de tout envoyer valser a pu être assez récurrente ces derniers mois. L’envie de trouver un lieu qui soit choisi : dans une ruelle avec un chèvrefeuille dont l’odeur embaume l’air, dans une rue pleine de bars, à deux mètres de chez soi, dans un lieu plus éclairé ou à 800 kilomètres de chez ses parents. Même lorsque c’est un choix, est-ce si facile de déménager ? Pourquoi la tristesse prend parfois le dessus sur l’excitation d’aller vers ce que l’on pourrait associer à un changement de vie ? Pourquoi déménager est l’une des plus grandes causes de stress ? Brune Bottero, qui présente Émotions, a déménagé à l’autre bout de la France il y a deux mois, en juillet 2021. Elle a connu cette période pleine de paradoxes : entre douleur et rayonnement. Dans son épisode, elle partage avec nous des moments personnels, avec sa famille. Elle est allée interroger Christine Roussey qui a, elle, fait le choix heureux de déménager en Bretagne il y a presque un an. Et pour analyser cette période pleine de doutes et de joies, Brune Bottero a interrogé Liza Benaym, psychologue clinicienne spécialiste de la psychanalyse multifamiliale, et Emanuele Coccia, philosophe et maître de conférences qui étudie les liens entre la vie domestique et le bonheur. Auteur du livre Philosophie de la maison, à paraître en octobre 2021. Quelques références sur le sujet :- Chez soi, une odyssée de l'espace domestique, Mona Chollet, Editions la découverte, 2015- Rupture(s), Claire Marin, L'observatoire, 2019Emotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Brune a écrit, tourné et monté cet épisode. La réalisation et la composition musicale sont de Charles de Cillia. Christopher Meraz-Mata s’est occupé de la prise de son et Jean-Baptiste Aubonnet du mix. C’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.  Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions. Ce podcast est également rendu possible grâce à Maureen Wilson responsable éditoriale, Anaïs Dupuis responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale. Si le thème du déménagement vous intéresse et que vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont on peut investir un nouvel espace de vie, nous vous recommandons l’écoute de l’épisode d'Émotions à emporter : “Pourquoi avoir une déco à notre image nous fait du bien”, signé par la journaliste Lucile Rousseau-Garcia.La retranscription de cet épisode est Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

110 - L'obstination a-t-elle du bon ? [Rediffusion]

De l’amour à l’anxiété, en passant par l’hypersensibilité et la colère, découvrez le LIVRE “EMOTIONS”. Il poursuit la réflexion sur une dizaine d’émotions, enrichi de sublimes illustrations et infographies. Un livre à s’offrir ou à offrir, à lire, à redécouvrir, à garder, à chérir... pour continuer jour après jour votre immersion dans la jungle de vos émotions! A retrouver dans toutes les librairies, sur leslibraires.fr et sur les plateformes de vente en ligne.---Tout l'été, l'équipe d'Émotions vous propose d’écouter ou de réécouter d’anciens épisodes d'Émotions. Aujourd'hui, un épisode sur l'obstination. Un épisode écrit, tourné et monté par la journaliste Agathe Le Taillandier.Est-ce qu'il vous arrive de toujours vouloir avoir raison dans des discussions, au point de vous être déjà brouillé.e avec des proches à ce sujet ? Avez-vous déjà mené un projet à bien coûte que coûte, malgré les difficultés, alors que tout le monde vous disait pourtant de laisser tomber ? Vous a-t-on déjà dit que vous étiez têtu.e comme un.e âne.sse ? Si c'est le cas, est-ce que vous étiez obstiné.e à ces moments-là ? Est-ce une bonne chose d'être obstiné.e ou est-ce un défaut qui nous isole ? Et enfin, l'obstination, en quoi est-ce différent de la persévérance et de l’acharnement ?Pour le savoir, nous avons confié cet épisode d’Émotions à la journaliste québécoise Maude Petel-Légaré. Maude se définit comme obstinée et malgré la distance qui l'éloignait de nos bureaux parisiens, elle a “tenu son bout” comme elle dit pour faire cet épisode, malgré un confinement lié à la pandémie du coronavirus et un océan qui nous séparait.Maude a interviewé plusieurs expert.e.s dont la psychologue clinicienne Amélie Seidah qui est spécialisée dans l’évaluation et le traitement cognitivo-comportemental des troubles anxieux et de l’humeur, le professeur d'histoire et de sociologie des sciences à l'Université du Québec Yves Gingras, avec qui elle a discuté de l’obstination dans le monde scientifique et la professeure d’histoire contemporaine à l’Université du Québec Yolande Cohen qui aborde avec elle l’obstination dans le champ de la politique. Vous entendrez aussi l’histoire de Jason, un homme qui s’est obstiné pendant des années à suivre une filière universitaire coûteuse qui ne lui plaisait pas, ce qu'il a amèrement regretté par la suite.Et vous, pensez-vous que c’est bien d’être obstiné.e ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comA lire sur le sujet :- Le livre "L’obstination" des philosophes Myriam Revault D'allonnes et Adèle Van Reeth, publié aux éditions Plon- Le livre "La peur d’avoir peur", co-écrit par la psychologue clinicienne Amélie Seidah publié aux éditions Livre de poche.- Le livre "Histoire des sciences" du professeur d’histoire Yves Gingras, publié aux éditions Puf- Le livre "Sociologie des sciences" de Yves Gingras, publié aux éditions Puf- Le livre "Thérèse Casgrain: La gauchiste en collier de perles" de Nicolle Forget, publié aux éditions Fides.- Le livre "Femmes philanthropes" de la professeure d’histoire contemporaine Yolande Cohen, publié aux éditions des Presses Universitaires de Montréal (Pum)Émotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est présentatrice et chargée de production, Maude Petel-Légaré a fait cet épisode sur l’obstination. Bastien Lamour du studio Syllabes à Montréal s’est occupé de l’enregistrement, Charles de Cilla a fait la réalisation et la musique, Jean-Baptiste Aubonnet était en charge du mixage et Nicolas de Gélis a composé le générique d’Émotions.Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

109 - Après la pluie, l’euphorie [Rediffusion Émotions à emporter]

De l’amour à l’anxiété, en passant par l’hypersensibilité et la colère, découvrez le LIVRE “EMOTIONS”. Il poursuit la réflexion sur une dizaine d’émotions, enrichi de sublimes illustrations et infographies. Un livre à s’offrir ou à offrir, à lire, à redécouvrir, à garder, à chérir... pour continuer jour après jour votre immersion dans la jungle de vos émotions ! A retrouver dans toutes les librairies, sur leslibraires.fr et sur les plateformes de vente en ligne.---Tout l'été, l'équipe d'Émotions vous propose d’écouter ou de réécouter d’anciens épisodes d'Émotions. Aujourd'hui, un épisode la jalousie. Un épisode écrit, tourné et monté par la journaliste Agathe Le Taillandier.Vous ne vous demandez pas pourquoi lorsque vous vous réveillez le matin et que vous voyez les rayons du soleil passer à travers vos vitres, c’est la promesse d’une belle journée ? Et quand arrivent les beaux jours plus globalement, pourquoi vous vous sentez si bien ou du moins mieux ? Qu’est-ce qui explique que notre humeur change autant quand il y a du soleil et que l’énergie autour de nous devienne aussi exaltante ?Dans cet épisode, la journaliste Florence Epandi interroge le lien puissant entre le soleil et les émotions positives, comme la joie ou encore l’apaisement, qu’il procure. Elle a interviewé Gilles Vandewalle, chercheur en neurosciences qualifié du Fonds national de la recherche scientifique, rattaché à l’université de Liège en Belgique. Il est spécialiste de la lumière et étudie ses effets. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

108 - La jalousie : peut-on y échapper ? [Rediffusion]

De l’amour à l’anxiété, en passant par l’hypersensibilité et la colère, découvrez le LIVRE “EMOTIONS”. Il poursuit la réflexion sur une dizaine d’émotions, enrichi de sublimes illustrations et infographies. Un livre à s’offrir ou à offrir, à lire, à redécouvrir, à garder, à chérir... pour continuer jour après jour votre immersion dans la jungle de vos émotions ! A retrouver dans toutes les librairies, sur leslibraires.fr et sur les plateformes de vente en ligne.---Tout l'été, l'équipe d'Émotions vous propose d’écouter ou de réécouter d’anciens épisodes d'Émotions. Aujourd'hui, un épisode sur la jalousie. Un épisode écrit, tourné et monté par la journaliste Agathe Le Taillandier.Vous voyez, cette émotion qui vous ronge quand vous observez avec attention le visage de la personne que vous aimez lire un message sur son téléphone ? Le pincement au cœur que vous avez en regardant sur les réseaux sociaux l’ascension phénoménale de votre ancien.ne camarade de promo ? Ou encore l’angoisse passagère qui vous traverse quand votre meilleur.e ami.e vous délaisse pour quelqu’un d’autre… ? Ce sentiment, qui peut nous faire parfois perdre tout discernement, c'est la jalousie.Pour mieux en comprendre les ressorts, Agathe Le Taillandier, qui a grandi au sein d’une fratrie de quatre frères et sœurs, a d’abord interrogé sa mère pour qu’elle l’aide à se souvenir de ses toutes premières crises de jalousie. Elle a aussi rencontré le psychiatre et psychanalyste Serge Hefez et la psychothérapeute Anne-Clothilde Ziegler. Et pour savoir si ceux qui ont des mœurs dites plus libres peuvent être eux aussi touchés par la jalousie, Agathe a parlé avec la critique d’art Catherine Millet. Cette dernière, qui se définit comme libertine, a publié en 2011 un livre, La vie sexuelle de Catherine M, qui fut autant un scandale qu’un succès littéraire.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

107 - Pourquoi avoir une déco à notre image nous fait du bien ? [Rediffusion Émotions à emporter]

De l’amour à l’anxiété, en passant par l’hypersensibilité et la colère, découvrez le LIVRE “EMOTIONS”. Il poursuit la réflexion sur une dizaine d’émotions, enrichi de sublimes illustrations et infographies. Un livre à s’offrir ou à offrir, à lire, à redécouvrir, à garder, à chérir... pour continuer jour après jour votre immersion dans la jungle de vos émotions! A retrouver dans toutes les librairies, sur leslibraires.fr et sur les plateformes de vente en ligne.---Tout l'été, l'équipe d'Émotions vous propose d’écouter ou de réécouter d’anciens épisodes d'Émotions. Aujourd'hui, un épisode court sur l'importance de la décoration. Un épisode écrit, tourné et monté par la journaliste Lucile Rousseau-Garcia.Cette année, à cause de la pandémie du coronavirus, nous passons beaucoup de temps chez nous. Les deux vagues de confinement nous ont forcés à nous être enfermés dans nos lieux de vie, à les apprécier pour certain.es, à les subir pour d’autres…. Nous avons en effet eu le temps de nous rendre compte des choses qui n’allaient pas chez nous, et certain.e.s ont imaginé les meilleures façons d’améliorer leur intérieur, en fonction de leurs moyens, pour pouvoir s’y sentir mieux une fois les confinements terminés.Il n’a donc pas été étonnant de voir les magasins de décoration et d’aménagement intérieur pris d’assaut à la fin du premier confinement et à la veille du second, créant de longues files d’attente devant certaines grandes enseignes. Car tout ce temps passé chez nous nous a fait prendre conscience du rôle important de nos lieux de vie et de l’impact que ces espaces pouvaient avoir sur notre santé mentale quand on était amené à y passer beaucoup de temps.On s’est donc demandé si la décoration et l'ameublement, qui sont souvent perçus comme des disciplines superficielles, étaient plus profondes et importantes pour notre psychisme qu’on aurait pu le croire ? En quoi l’aménagement de notre lieu de vie a-t-il un impact sur notre bien-être et sur notre santé mentale ? À partir de quand a-t-on commencé à accorder de l’importance à nos intérieurs pour s’y sentir bien? Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

106 - La pudeur : doit-on éviter de tout dire et de tout montrer aux autres ? [Rediffusion]

Tout l'été, l'équipe d'Émotions vous propose d’écouter ou de réécouter d’anciens épisodes d'Émotions. Aujourd'hui, un épisode sur la pudeur écrit, tourné et monté par la journaliste Agathe le Taillandier.Parler de sujets sensibles, même avec vos propres ami.e.s vous met mal à l’aise? Ou à l’inverse, peut-être êtes-vous capable d’aborder les sujets les plus intimes de votre vie, devant des inconnus, sans aucune gêne? Vous êtes terrifié.e par la nudité, le passage obligé aux vestiaires, en allant à la piscine ou à la salle de sport ?Qu’est-ce que la mise à nu d’un corps ou d’une émotion révèle vraiment de nous ? La pudeur est-elle une vertu ou un mal-être? Et est-ce un sentiment universel ou une construction sociale ?Dans cet épisode d'Émotions, la journaliste Agathe le Taillandier se questionne sur les fondements de la pudeur. Pour comprendre d’où vient cette émotion, elle a interrogé son compagnon Saïd qui nous parle de sa pudeur et de la façon dont elle s’est développée dans son enfance. Elle a aussi rencontré la comédienne Céline Milliat-Baumgartner qui interroge sur scène notre lien à la nudité et à la naissance du désir en expérimentant le nu au théâtre.Agathe a également interrogé le philosophe Eric Fiat qui a co-écrit un livre sur le sujet avec Adèle Van Reeth ainsi que la docteure en psychanalyse José Morel Cinq-Mars qui a travaillé longtemps dans un service de protection maternel et infantile de la région parisienne. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

105 - Celles et ceux qui créent Émotions [épisode bonus]

Créer chaque semaine le podcast Émotions, c’est faire entendre la voix de beaucoup de personnes. Ce sont les témoins qui prennent la parole pour témoigner publiquement de leurs difficultés, de leurs prises de consciences, de leurs forces. Ce sont les spécialistes qui décomposent pour nous les analyses qu’ils et elles développent dans leur cabinet, dans leurs laboratoires et sur le terrain.Ce sont des professionnel·le·s du son qui travaillent à partager ces informations. En premier lieu, les journalistes: elles et ils pensent, structurent, écrivent, tournent les interviews, incarnent les podcasts. Ce sont celles et ceux dont vous entendez les voix chaque mois. Mais pour ce premier épisode sur les explications de la création d'Émotions, j’ai voulu - en tant que chargée de production du podcast - tendre le micro à celle et à ceux dont on cite les noms à la fin des épisodes, mais dont on n’entend jamais les voix directement. Alors dans l’épisode, vous entendrez les analyses de Marine Quéméré, musicienne, chanteuse et réalisatrice, de Charles de Cillia, musicien et réalisateur. Tou·te·s deux composent les musiques qui accompagnent les productions et s’occupent de la réalisation. Et enfin de Jean-Baptiste Aubonnet, ingénieur du son qui s’occupe de la toute dernière partie de la production : le mixage. Parce qu’un podcast c’est de la matière sonore et que celle-ci a besoin d’être travaillée avant d’être écoutée.Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné, écrit et monté par la journaliste et chargée de production Maud Benakcha. Elle s’est également occupée de la réalisation. Jean-Baptiste Aubonnet du mixage et Nicolas de Gélis a composé le générique et Nicolas Vair de la musique de l’épisode. Ce podcast a également été rendu possible grâce à Maureen Wilson responsable éditoriale, Anaïs Dupuis responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

104 - Toutes ces histoires qui font Émotions

Émotions, ce sont des analyses d'expert.e.s mais aussi des histoires. Chaque semaine, nous travaillons à vous faire entendre des témoignages forts et riches qui sont les plus pertinent.e.s par rapport aux thématiques abordées. Et certaines histoires viennent de vous ! Alors, si vous souhaitez nous partager un événement fort qui vous est arrivé en lien avec vos émotions, n'hésitez pas à nous écrire à l'adresse hello@louiemedia.com Nous vous lirons avec attention. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

103 - Pourquoi regarder une œuvre d’art ne nous procure pas à tou·te·s la même émotion ?

Regarder. Regarder une œuvre d’art : longtemps, intensément ou encore insensiblement. Que peut bien nous procurer le regard que l’on pose sur une œuvre d’art ? Quelles émotions peuvent jaillir de et en nous ? Et à quoi cela est dû ? Dans cet épisode d’Émotions, la journaliste Marie Salah part à la rencontre des photographes Marie Tomanova et Massao Mascaro. Tous deux exposent, du 4 juillet au 26 septembre 2021, leurs travaux : Sub Sole pour Massao Mascaro et It was once my universe pour Marie Tomanova au festival Les Rencontres de la photographie d'Arles, partenaire de Louie Media pour cet épisode.Marie Salah fait aussi entendre les analyses d’Anna Tcherkassof, docteure en psychologie, maître de conférences à l'université de Grenoble et membre de l'International Society for Research on Emotion ainsi que celles d’Edith Lecourt, autrice, art thérapeute et professeure émérite de l’université de Paris 5. De concert, ielles tentent de répondre à nos interrogations.Pour aller plus loin sur le regard et sur les émotions :Les émotions et leurs expressions d’Anna Tcherkassof. 2013. Éditions Les Presses universitaires de Grenoble (PUG).Les arts thérapies d’Edith Lecourt et Todd Lubart. 2017. Éditions Armand Colin. La beauté dans le cerveau de Jean-Pierre Changeux. 2016. Éditions Odile Jacob.Les travaux de la photographe Marie Tomanova et son actualité Les travaux du photographe Massao Mascaro et son actualité Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné, écrit et monté par la journaliste Marie Salah. L’épisode a été réalisé par Marine Quéméré. Yvan Bing s’est chargé de la prise de son, Jean-Baptiste Aubonnet du mixage et Nicolas de Gélis a composé le générique. Maud Benakcha, la chargée de production d'Émotions. Elle a également incarné la traduction de Marie Tomanova. Ce podcast a également été rendu possible grâce à Victoire de La Maisonneuve, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.La retranscription est disponible ici. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

102 - Se reconstruit-on aujourd’hui plus vite, après avoir subi des violences ? [Émotions à emporter]

L’un.e de vos médecin, vous a t il.elle déjà posé la question suivante : avez-vous déjà été victime de violence ? Une question de prévention qui est recommandée par la Haute autorité de santé depuis 2019. Une question qui peut représenter une porte de sortie pour des victimes de violences. Depuis 2017 et le mouvement #MeToo, sur les violences sexistes et sexuelles. Depuis 2020/2021 et la libération de l’écoute autour des violences intrafamiliales, la tolérance à la violence diminuerait-elle ?La journaliste Maud Benakcha a interrogé Mathilde Delespine. Elle est sage-femme et responsable de l’unité de soins dédiée aux femmes victimes de violences au sein de La Maison des femmes de Saint-Denis, en Île-de-France. En tant que sage-femme, elle est au contact de femmes enceintes ou non. Mais elle s’est rendu compte combien la période grossesse était une période propice au repérage des vulnérabilités, et notamment des violences. Est-ce que la société, sans pour autant mettre fin aux violences sexistes et sexuelles, armerait mieux les victimes dans leur reconstruction ? Notre époque offrerait-elle de meilleures ressources pour se reconstruire après un traumatisme ? Sent-on déjà les effets positifs de la libération de l’écoute sur la reconstruction ? Pour en poursuivre l’épisode : Violences conjugales, le droit d’être protégée de Mathilde Delespine, Ernestine Ronai et Edouard DurandViolences conjugales : quel rôle pour les professionnels de santé ? Haute autorité de santé, 2019. Ou peut-être une nuit, l’enquête de Charlotte Pudlowski sur le silence autour de l’inceste. En finir avec les violences sexistes et sexuelles, manuel d’action de Caroline De Haas Brune Bottero est la présentatrice d’Émotions. La journaliste Maud Benakcha a tourné, écrit et monté cet épisode. Elle est également la chargée de production d’Émotions. Jean-Baptiste Aubonnet en a fait la réalisation et le mix et Nicolas De Gélis a composé la musique du générique d’Émotions.Cet épisode a également été rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

101 - Comment les émotions de nos ancêtres nous construisent-elles ?

On dit souvent que les anciens transmettent leurs savoirs en se racontant à leurs enfants et petits-enfants, laissant ainsi derrière eux, des souvenirs et parfois des traumatismes. Comment est-on conditionné.e par les émotions de nos ancêtres ? Quel est le rôle de la mémoire dans notre construction ? Et pourquoi est-il si important de s’approprier l’histoire de sa famille pour ne pas souffrir des blessures du passé ? Dans cet épisode, la journaliste Adèle Salmon partage des extraits sonores de sa grand-mère, Claudine, qui évoque la mort en déportation de son père pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle fait aussi entendre les voix de Jeanne, rescapée du Génocide des Tutsi au Rwanda, et de Danièle Laufer, qui a grandi avec une mère juive allemande, survivante de la Shoah. Adèle Salmon a par ailleurs interrogé la psychanalyste et thérapeute familiale Régine Waintrater ainsi qu’Ariane Giacobino, médecin en génétique aux Hôpitaux Universitaires de Genève.Quelques références sur le sujet :Venir après, Nos parents ont été déportés de Danièle LauferSortir du génocide : témoigner pour réapprendre à vivre de Régine Waintrater Peut-on se libérer de nos gènes ? L’épigénétique d’Ariane GiacobinoTous tes enfants dispersés de Beata Umubyeyi-Mairesse Dans le nu de la vie, récits des marais rwandais de Jean Hatzfeld Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné, écrit et monté par la journaliste Adèle Salmon. L’épisode a été réalisé par Charles de Cillia. Benoît Daniel s’est occupé de la prise de son et Jean-Baptiste Aubonnet du mix. C’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.  Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions. Ce podcast est également rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale. La retranscription de cet épisode est disponible ici. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

100 - L’impatience est-elle le défaut de la jeunesse ? [Émotions à emporter]

On reproche souvent à la jeunesse son insouciance, ses excès. On lui attribue également un défaut : l’impatience. Dans l’imaginaire collectif, “les jeunes” seraient moins aptes à attendre. Pourtant, sur l’autoroute, celui ou celle qui vous dépasse à 150 kilomètres heures n’est pas toujours très jeune. Même chose dans la queue de la pharmacie, lorsque l’on vous double sans une pointe de culpabilité. Qu’est-ce qui expliquerait que l’on catégorise l’impatience comme un défaut ? Et pourquoi serait-elle forcément celui de la jeunesse ?Dans cet épisode, la journaliste Julia Courtois interroge l’idée selon laquelle l’impatience serait un défaut de la jeunesse. Elle interviewe Vincent Estellon, psychanalyste et professeur de psychopathologie clinique à l’université de Paris. Il est l’auteur notamment de Les états limites, paru en 2019 dans la collection Que sais-je des Presses Universitaires de France. Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. Émotions est un podcast de Louie Media. Brune Bottero est la présentatrice d’Émotions. Julia Courtois a tourné, écrit et monté cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d’Émotions. Jean-Baptiste Aubonnet en a fait la réalisation et le mix et Nicolas De Gélis a composé la musique du générique d’Émotions.Cet épisode a également été rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale. La retranscription est disponible ici. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

99 - Les paradoxes de la pitié

Lorsque vous éprouvez une forte souffrance face aux malheurs des autres, votre impuissance vous plonge-t-elle dans un état de malaise, voire de mal-être ? Avez-vous envie d’agir ou au contraire êtes vous tétanisé par cette émotion ? Brune Bottero a cherché à comprendre pourquoi la pitié inspire parfois le dédain ou pire encore le mépris. Pour répondre à ses questions, elle a recueilli le témoignage de Marie. Elle raconte et décrit la pitié qu’elle a ressentie lorsque sa mère est tombée malade, malgré leur relation conflictuelle. Elle a également interrogé Alexandra Phaéton, la fondatrice de l’Atelier des luttes, une société d’expertise en plaidoyer dans laquelle elle lutte notamment pour les droits des personnes séropositives. Elle donne enfin la parole au Père Gabriel Dos Santos, prêtre du Diocèse de Versailles et à Frédéric Gros, philosophe. A lire sur le sujet :  Frédéric Gros :La honte est un sentiment révolutionnaire, Albin Michel (à paraître en septembre 2021)Le guérisseur des Lumières (roman), Albin Michel, 2019.Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommesVictor Hugo, Les Misérables. cet article sur la pitié chez Victor Hugo.Albert Cohen, Radioscopie de Jacques Chancel, Editions du Rocher, 1999 Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Elle a tourné et monté cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d'Émotions. L’épisode a été réalisé par Marine Quéméré. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la prise de son et du mix et c’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique d’Émotions.  Si cet épisode vous a plu et que vous vous intéressez à la pitié en tant que forme d’empathie, nous vous recommandons d’écouter Pourquoi l’empathie est-elle si importante, notamment au travail ? un épisode d'Émotions à emporter réalisé par Marie Semelin et Emma Villarem.Ce podcast est également rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale. Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

98 - Ce blues qui mine nos dimanches soirs [Émotions à emporter]

On est dimanche. Il est 10h du matin. Il y a une belle effervescence autour de vous. Le soleil est là, les gens rient, des activités sont prévues pour toute la journée. Mais un mal être se propage : le fameux blues du dimanche soir. Cette morosité qui fane, chez certain.e.s, nos dimanches en anticipation de la semaine qui arrive. Mais ce blues du dimanche soir, de quoi exactement est-il le nom ? Pourquoi sommes-nous si nombreux et nombreuses à y être sensibles ? Est-ce qu'il existe des solutions pour l'atténuer ? Pour venir à bout de ce blues qui nous plombe une bonne partie de nos dimanches, la journaliste Marion Bothorel a interrogé le Docteur Florian Ferreri. Il est psychiatre à l'hôpital Saint-Antoine, un hôpital universitaire parisien spécialisé dans la prise en charge des troubles dépressifs et anxieux. Florian Ferreri a par ailleurs écrit un livre, Vaincre le blues du dimanche soir. A quatre mains avec Gautier Bouchaud, un professeur des écoles particulièrement atteint par le blues du dimanche. Ils ont ensemble tenté de définir ce phénomène pour proposer des solutions.Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. Émotions est un podcast de Louie Media. Brune Bottero est la présentatrice d’Émotions. Marion Bothorel a tourné, écrit et monté cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d’Émotions. Jean-Baptiste Aubonnet en a fait la réalisation et le mix et Nicolas De Gélis a composé la musique du générique d’Émotions.Cet épisode a également été rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale. La retranscription de cet épisode est disponible ici. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

97 - Avoir honte, c’est normé

Avez-vous déjà été envahi par la honte, au point de vouloir disparaître? Vous êtes-vous déjà senti jugé dans votre être profond jusqu’à ressentir un mal-être? Le journaliste Fabien Jannic-Cherbonnel s’est penché sur l’impact de la honte sur notre santé mentale et physique. Fabien Jannic-Cherbonnel a recueilli le témoignage d’Olga Volfson. Iel raconte et décrit combien la honte qu’ielle a ressentie pendant des années a été violente. Il a également interrogé June Price Tangney, chercheuse en psychologie et professeure à la George Mason University en Virginie, aux États-Unis, elle a notamment co-écrit l’enquête sociologique Shame and Guilt - Honte et Culpabilité -,et Brigitte Karcher, psychologue et maître de conférence à l’Université Côtes d’Azur de Nice, qui a consacré sa thèse au sentiment de honte chez les personnes obèses, La honte comme sauvegarde de la subjectivité dans la clinique des troubles alimentaires. Attention, cet épisode comprend des passages abordant les troubles du comportement alimentaire et les pensées suicidaires, aussi, nous vous recommandons de l’écouter dans des conditions adaptées à votre sensibilité.  Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Fabien Jannic-Cherbonnel. Maud Benakcha est la chargée de production d’Émotions. La réalisation a été faite par Marine Quéméré. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la prise de son et du mix. C’est Nicolas de Gélis qui a composé la musique du générique.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.Si la question de la honte vous intéresse et que vous voulez en apprendre plus sur le sujet, nous vous recommandons d’écouter le podcast Ou peut-être une nuit, réalisé par Charlotte Pudlowski. Elle y parle d’un sujet complexe et douloureux, l’inceste, et des sentiments de honte qui peuvent en découler.La retranscription de cet épisode est disponible sur notre site louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

96 - L’hypersensibilité, une affaire de genre ? [Émotions à emporter]

Avez-vous l’impression d’éprouver en permanence un trop plein d’émotions ? De ressentir les secousses du monde plus fortement que les autres ? Que parfois, voire tout le temps, vous êtes plus triste, plus nostalgique que votre entourage ? Comme en décalage. Peut-être alors, êtes vous hypersensible. Cette sensibilité plus haute que la moyenne toucherait entre 10 et 35% de la population. Dans cet épisode, la journaliste Antonella Francini s’est demandée si l’hypersensibilité est genrée.Pour savoir si elle concerne de la même manière les hommes que les femmes, Antonella Francini a interrogé Fabrice Midal, philosophe, auteur du livre Suis-je hypersensible, enquête sur un pouvoir méconnu et lui-même hypersensible. Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. Émotions est un podcast de Louie Media. Brune Bottero est la présentatrice d’Émotions. Antonella Francini a tourné cet épisode. Capucine Rouault a monté cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d’Émotions. Jean-Baptiste Aubonnet en a fait la réalisation et le mix et Nicolas De Gélis a composé la musique du générique d’Émotions.Si cet épisode vous a plu et que vous souhaitez en apprendre davantage sur le sujet, vous pouvez écouter l’épisode L’hypersensibilité peut-elle être une force, réalisé par Cyrielle Bedu. Cet épisode a également été rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale. Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire, toujours à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

95 - Vous aussi, vous avez la haine ?

On dit souvent que la haine engendre la haine. Parce que la haine obsède, à tel point qu’elle change profondément les gens, ainsi que leur comportement. Parce qu’elle va puiser le plus sombre en eux pour les détruire, créant ainsi un cercle vicieux, sans fin. Avez-vous déjà haï quelqu’un, au point de lui vouloir du mal ou de retourner cette énergie négative contre vous-même ? Finalement, comment savoir si l’on ressent de la haine ? Pourquoi est-elle si inquiétante ? Comment identifier ses origines, pour ainsi peut-être réussir à s’en émanciper ? Dans cet épisode, la journaliste Judith Chetrit étudie la haine, qu’elle soit individuelle ou collective. Elle fait entendre le témoignage de Vanessa qui a été victime de violences sexuelles intra-familiales lorsqu’elle était adolescente, ou encore de David, ancien skinhead, il raconte cette époque dans la BD Mirador, tête de mort, publiée en 2013. Elle a aussi interrogé Frédéric Chauvaud, historien à l’université de Poitiers et auteur de l’ouvrage Histoire de la haine, une passion funeste, Nolwenn Lorenzi Bailly, socio-linguiste au sein du groupe de recherche européen Draine, Claudine Moïse, chercheuse en sciences du langage à l’université Grenoble Alpes, et Daniel Zagury, psychiatre et expert auprès des tribunaux.Attention, cet épisode comprend des descriptions d’agressions sexuelles et d’inceste, aussi, nous vous recommandons de l’écouter dans des conditions adaptées à votre sensibilité. Si vous vous interrogez sur les différences entre la haine et la colère, vous pouvez aller plus loin en écoutant ou ré-écoutant l’épisode d’Émotions « La colère est-elle si mauvaise conseillère ? », réalisé par Cyrielle Bedu. Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Judith Chetrit. Maud Benakcha est la chargée de production d’Émotions. La réalisation a été faite par Charles De Cillia, Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la prise de son et du mix. C’est Nicolas de Gélis qui a composé la musique du générique.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.La retranscription est disponible ici.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

94 - Ces boules de poils qui nous apaisent [Émotions à emporter]

Faites-vous partie des gens qui adorent les animaux ? Est-ce que grâce au hamster, au chien, au chat qui partage votre quotidien, vous vous sentez mieux, plus apaisé.e ?Si vous n’êtes pas allergique aux poils et que vous vous demandez pourquoi ils nous apportent tant de sérénité, vous allez adorer cet épisode tout doux. La journaliste Pauline Josse est allée passer du temps avec Faustine. A sa majorité, elle commence à développer de très fortes crises d’angoisses. Et ce n’est qu’après avoir adopté sa chienne Jacquie (aux longues oreilles), qu’elle va réussir à trouver une plus grande stabilité émotionnelle. Quels impacts les animaux ont-ils sur notre bien-être ? Pourquoi nous procurent-ils un tel sentiment de tranquillité ? Comment prennent-ils une place si importante dans nos vies, nos joies et nos tristesses ?Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. Émotions est un podcast de Louie Media. Brune Bottero est la présentatrice d'Émotions. Pauline Josse a tourné et monté cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d’Émotions. Jean-Baptiste Aubonnet en a fait la réalisation et le mix et Nicolas De Gélis a composé la musique du générique d’Émotions.Cet épisode a également été rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale. La retranscription est en cours et bientôt disponible.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

93 - Cette maladie pour la vie, peut-on l'accepter ? [Émotions à emporter]

Au printemps 2014, Margaux Guillemard apprend qu’elle est atteinte d’une maladie auto-immune : le diabète de type 1. C’est un soir où elle est hospitalisée. Elle a 23 ans. Avant cette nuit où tout change, elle pensait être en parfaite santé. Les médecins lui apprennent qu’elle devra vivre différemment, plus calmement. Qu’elle devra revoir à la baisse ses ambitions professionnelles, ses rêves de voyage un peu fous. En 2021, sept ans après ce diagnostic, c’est vrai que sa vie a changé, elle s’est adaptée à la maladie. Mais elle a également fait des compromis, pour ne pas que sa maladie lui dicte entièrement sa vie. Est-ce qu’elle a accepté cette maladie ? Est-ce qu’elle arrive entièrement à vivre avec ?Margaux Guillemard prend le micro pour nous raconter son parcours et questionner l’acceptation de la maladie avec Philippe Barrier. Il est philosophe, docteur en sciences de l’éducation et auteur du livre La blessure et la force, la maladie et la relation de soin à l’épreuve de l’auto-normativité. Philippe Barrier est par ailleurs atteint de deux maladies chroniques : le diabète de type 1 et l’insuffisance rénale chronique. Dans cet épisode, Margaux Guillemard cite également un extrait de Hors de moi, le livre de Claire Marin.Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. Émotions est un podcast de Louie Media. Brune Bottero est la présentatrice d'Émotions. Margaux Guillemard a tourné cet épisode. Elle l’a également monté avec l’aide de Maud Benakcha qui est la chargée de production d’Émotions. Jean-Baptiste Aubonnet en a fait la réalisation et le mix et Nicolas De Gélis a composé la musique du générique d’Émotions.Cet épisode a également été rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’acceptation de la maladie et du handicap, et comprendre ce qui la rend complexe, nous vous recommandons d’écouter “Singularité, un podcast Voix des patients” développé avec les équipes Louie Creative et qui fait entendre des témoignage de personnes qui vivent avec l’hémophilie. La retranscription est en cours et bientôt disponible.   Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

92 - Pas vu, pas pris : comment expliquer notre sentiment d’impunité ?

Enfreindre une règle, ou même la loi. La plupart d’entre nous, en sommes incapables. Certain.e.s pourtant, s’y risquent avec une aisance assez déconcertante. Comment se fait-il que certaines personnes ne craignent jamais de transgresser la loi ? Comment expliquer leur état d’esprit au moment où ils commettent de telles actions ? On parle alors d’un sentiment : l’impunité, qui offre l’élan nécessaire pour outrepasser les règles. Nous avons tou.te.s cette image de l’enfant ridiculisé à l’école par un.e camarade de classe. Pourquoi celui ou celle qui harcèle ne craint-il pas les représailles ? Est-iel plus fort ? plus populaire ? Est-iel mieux entouré.e ? A-t-iel plus de privilèges ? Dans cet épisode, la journaliste Marie Salah déconstruit le sentiment d’impunité via des prismes sociaux et psychologiques. Pour cela, elle a interrogé un ancien braqueur de banque, Youv ainsi que l’ancien ministre et candidat à la présidentielle, Benoît Hamon. Le premier a vécu dans l’impunité pendant des années et a publié Chroniques de Youv derrière les barreaux. Le deuxième, explique le lien entre politique, puissance et impunité et revient sur une de ses promesses de campagne. Il est l’auteur de Ce qu'il faut de courage : Plaidoyer pour le revenu universel.Pour éclairer leurs témoignages, Marie Salah a interviewé la psychiatre et psychanalyste Marie-France Hirigoyen. Dans son ouvrage Les Narcisse, ils ont pris le pouvoir, elle dresse le portrait de celles et de ceux qui se placent au-dessus des autres, au-dessus des lois, qui se pensent les meilleurs et qui ont le goût du risque tout en jouant avec l’impunité. La journaliste a également interrogé Myriam Revault d'Allonnes, autrice de Doit-on moraliser la politique ? et de L'esprit du macronisme ou l'art de dévoyer les concepts. Pour aller plus loin, vous pouvez également lire l'ouvrage de Bruno Villalba et Michel Hastings De l'impunité. Tensions, controverses et usages.Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Marie Salah. Maud Benakcha était à l’édition et à la coordination. La réalisation a été faite par Charles De Cillia, Benoît Daniel s’est occupé de la prise de son et Jean-Baptiste Aubonnet était au mix. C’est Nicolas de Gélis qui a composé le générique. Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

91 - Après la pluie, l’euphorie [Émotions à emporter]

Ça y est, il est revenu ! Le soleil, et avec lui les longues balades où les personnes croisées ont l’air heureuses, les apéritifs en plein air, les musiques dansantes et l’envie impérieuse de simplement en profiter… les plaisirs des beaux jours malgré le confinement. Vous ne vous demandez pas pourquoi lorsque vous vous réveillez le matin et que vous voyez les rayons du soleil passer à travers vos vitres, c’est la promesse d’une belle journée ? Et quand arrivent les beaux jours plus globalement, pourquoi vous vous sentez si bien ou du moins mieux ? Qu’est-ce qui explique que notre humeur change autant quand il y a du soleil et que l’énergie autour de nous devienne aussi exaltante ? Dans cet épisode, la journaliste Florence Epandi interroge le lien puissant entre le soleil et les émotions positives, comme la joie ou encore l’apaisement, qu’il procure. Elle a interviewé Gilles Vandewalle, chercheur en neurosciences qualifié du Fonds national de la recherche scientifique, rattaché à l’université de Liège en Belgique. Il est spécialiste de la lumière et étudie ses effets. Si vous avez des histoires solaires autour du beau temps, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. C’est un podcast de Louie Media. Brune Bottero est présentatrice et Florence Epandi a tourné et monté cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d’Émotions. Jean-Baptiste Aubonnet a fait la réalisation et le mix de cet épisode et Nicolas De Gélis a composé la musique du générique d’Émotions.Cet épisode a également été rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale. La retranscription de cet épisode est disponible sur notre site louiemedia.com  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

90 - Les cinq sens (5/5) : Le goût des émotions

Vous est-il déjà arrivé de revivre un souvenir par le seul sens du goût ? Qu’une unique bouchée d’un plat, ou d’un aliment, si cher à vos yeux, puisse faire ressurgir bien plus qu’une simple saveur ? Comment se fait-il que le goût soit vecteur de multiples émotions ?  Parfois, souvent même, il est difficile de décrire ce que l’on ressent. Alors pour délier la parole, nous passons par les sens. Dans cette mini-série en cinq épisodes, nous avons cherché à comprendre ce qui fait de nous des êtres sensoriels.  Dans ce cinquième et dernier épisode, la journaliste Brune Bottero a interrogé Jean Pichinoty. Après avoir été graphiste puis libraire, il a ouvert son propre restaurant et bar à huîtres à Marseille : Les Amateurs. Atteint d’anosmie, c’est-à-dire qu’il est né sans odorat, Jean Pichinoty questionne dans cet épisode son rapport aux goûts.  Retrouvez les références citées dans l’épisode : - Livre : Le coût de la vie, Deborah Levy, éditions du Sous-sol - Le site du restaurant de Jean, Les Amateurs Pour aller plus loin : - Sciences :Odorat et goût, De la neurobiologie des sens chimiques aux applications, Roland Salesse et Rémi Gervais, éditions Quae  - Pour les enfants :C'est bon, c'est beau, de Gilles Stassard, chez Autrement Jeunesse Émotions est un podcast de Louie Media. Cet entretien a été mené et présenté par Brune Bottero. Maud Benakcha est chargée de l’édition et de la coordination d’Émotions. La réalisation a été faite par Marine Quéméré. Elle a aussi composé la musique de l'épisode avec Nicolas Vair. Celle du générique est de Nicolas De Gélis. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la prise de son et du mix.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.La retranscription de cet épisode est disponible sur notre site louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

89 - Les cinq sens (4/5) : s’abandonner dans le corps de l’autre

Parmi les cinq sens, celui du toucher questionne a priori un peu moins que les autres. Pourtant, nous nous construisons dans le toucher. Il permet un vrai développement physique, psychique et émotionnel. Ce sens, qui est si présent dans nos vies, a-t-il un lien direct avec notre bien-être ? Peut-on souffrir de n’être pas touché.e ? De ne pas pouvoir toucher ? Et que se passe-t-il lorsque, comme nous le vivons aujourd’hui avec le covid 19, nous sommes partiellement privé.e.s de ce sens ?Dans ce quatrième épisode de la mini-série sur les émotions et les cinq sens, Brune Bottero a interviewé Bernard Andrieu, philosophe, spécialiste du corps et du toucher. Il anime à l’Université de Paris Descartes, un laboratoire autour du sport et des pratiques corporelles. Il a notamment écrit Toucher, se soigner par le corps et Sentir son corps vivant.Cet entretien a été mené et présenté par Brune Bottero. Maud Benakcha est chargée de l’édition et de la coordination d’Émotions. La réalisation a été faite par Marine Quéméré. Marine a aussi composé la musique de l'épisode avec Nicolas Vair. Celle du générique est de Nicolas De Gélis. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la prise de son et du mix.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.Pour aller un peu plus loin dans l’écoute, retrouvez les références citées dans l’épisode : Livres de Bernard Andrieu :Toucher, se soigner par le corps, Les belles lettresSentir son corps vivant, Vrin, Moments philosophiquesEn philosophie :Phénoménologie de la perception, Maurice Merleau-PontyEn psychologie :Sous le signe du lien, une histoire naturelle de l'attachement, Boris CyrulnikEn sociologie :La solitude des mourants, Norbert Elias La retranscription de cet épisode est disponible sur notre site louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

88 - Les cinq sens (3/5) : comme si notre coeur battait dans nos oreilles

Sarah Dayan est violoniste. A l'évocation d’une note, d’un accord ou d’une modulation, c’est comme si tout son corps vibrait. Comme si son ouïe la mettait toute entière en éveil. Dans cet épisode un peu spécial que nous vous conseillons d’écouter au casque, Sarah Dayan nous décrit les émotions qui la traverse quand elle écoute et / ou qu’elle interprète l’Opus 18 numéro 1 du quatuor à cordes de Beethoven interprété par le quatuor Voce dont elle est alternativement premier ou deuxième violon.Quelle influence a la musique sur nos émotions ? L’émotion à l’écoute d’un grand morceau de musique est-elle personnelle ou universelle ?  Cet entretien a été mené et présenté par Brune Bottero. Maud Benakcha est chargée de l’édition et de la coordination d’Émotions. La réalisation a été faite par Marine Quéméré. Elle a aussi composé la musique de l'épisode avec Nicolas Vair. Celle du générique est de Nicolas De Gélis. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la prise de son et du mix.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.Pour aller un peu plus loin dans l’écoute, retrouvez les références citées dans l’épisode : Le site du quatuor VoceLa maison de disques NaïveRéférences proposées par Sarah :- livre : Histoire du quatuor à cordes, Bernard Fournier- CD : L'intégrale des quatuors de Beethoven par Alban Berg QuartettRéférence cité dans le lancement : Corps et âme, de Frank Conroy, Gallimard Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

87 - Les cinq sens (2/5) : à quel point les odeurs nous imprègnent-elles ?

Êtes-vous sensibles à l’odeur des autres ou encore à celle des plats que vous mangez ? Par exemple, il y a t-il un parfum qui vous rend heureux.se ou nostalgique et qui, quand vous fermez les yeux, dessine des bribes de souvenirs et vous transporte ? Comment quelque chose de si impalpable peut susciter des émotions aussi distinctes ? Parfois, souvent même, il est difficile de décrire ce que l’on ressent. Alors quand les mots se taisent, pour délier la parole, nous passons par les sens. Dans cette mini-série en cinq épisodes, nous avons cherché à comprendre ce qui fait de nous des êtres sensoriels. Dans ce deuxième épisode, la journaliste Brune Bottero a interrogé Moustafa Bensafi. Il est directeur de recherche au Centre de recherche en neurosciences de Lyon, spécialiste de la perception olfactive et co-auteur du livre : Cerveau et odorat : Comment (ré)éduquer son nez aux éditions EDP Sciences.Et, vous, quelle odeur vous fait voyager dans le temps ? Racontez-le nous en nous écrivant à hello@louiemedia.comÀ lire sur le sujet : - Le Miasme et la Jonquille, d’Alain Corbin.- Philosophie de l'odorat, de Chantal Jaquet.- Le parfum, de Patrick Süskind.Et si cet épisode vous a plu, vous pouvez écouter celui sur la nostalgie, réalisé par Sarah-Lou Lepers.Émotions est un podcast de Louie Media. Cet entretien a été mené et présenté par Brune Bottero. Maud Benakcha est chargée de l’édition et de la coordination d’Émotions. La réalisation a été faite par Marine Quéméré. Elle a aussi composé la musique de l'épisode avec Nicolas Vair. Celle du générique est de Nicolas De Gélis. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la prise de son et du mix.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.La retranscription est disponible sur notre site louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

86 - Les cinq sens (1/5) : savoir regarder

Avez-vous déjà été ému, au point de sentir les larmes monter puis couler sur vos joues, à la vue d’un paysage ou d’une œuvre d’art ? Pourquoi est-ce que l’on prend autant de plaisir à contempler les choses qui nous entourent, à observer les gens qui vont et viennent ? Et il y a-t-il une manière de mieux voir la beauté du monde ? Parfois, même souvent, il est difficile de décrire ce que l’on ressent. Alors quand les mots se taisent, pour délier la parole, nous passons par les sens. Dans cette mini-série en cinq épisodes, nous avons cherché à comprendre ce qui fait de nous des êtres sensoriels. Dans ce premier épisode, la journaliste Brune Bottero a rencontré Chloé, une directrice artistique. Elle vit en quête de la beauté et raconte son expérience visuelle au Japon, le pays où elle a trouvé les réponses à ses questions. Et, vous, il y a t-il un voyage qui a fait sens à vos yeux ? Racontez-le nous en nous écrivant à hello@louiemedia.com.Les références artistique de Chloé et Brune sur le sujet : - Manabé Shima, une BD de Florent Chavouet.- L'île nue, un film de Kaneto Shindō. - Les films de Miyazaki, particulièrement Le voyage de Chihiro.- La Légèreté, une BD de Catherine Meurisse.- L'essai Eloge de l'ombre de Junichirô Tanizaki.Émotions est un podcast de Louie Media. Cet entretien a été mené et présenté par Brune Bottero. Maud Benakcha est chargée de l’édition et de la coordination d’Émotions. La réalisation a été faite par Marine Quéméré. Elle a aussi composé la musique de l'épisode avec Nicolas Vair. Celle du générique est de Nicolas De Gélis. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de l’enregistrement et du mix.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.La retranscription est disponible sur notre site louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

85 - Nos émotions en voyage [Émotions à emporter]

Voyager, c’est bouleversant : tant pour les joies que pour les peurs; tant pour les appréhensions que pour les bonnes découvertes.  Mais pourquoi les voyages cristallisent-ils tant d’émotions ? Pourquoi, lorsqu’on a le privilège de pouvoir voyager, notre corps et notre esprit nous poussent à nous éloigner ? Ou à l’inverse, pourquoi est-ce qu’il peut être si effrayant de prendre le train, l’avion et de quitter sa maison ? Fabien Jannic-Cherbonnel est journaliste. Il a vécu beaucoup de ces émotions lorsqu’il a eu la chance de voyager. Alors, pour mieux les comprendre, il a interrogé Laurent Tissot, historien, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Neuchâtel en Suisse et auteur du livre, Naissance d'une industrie touristique. Les Anglais et la Suisse au XIXe siècle aux éditions Payot.  Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. C’est un podcast de Louie Media. Brune Bottero est présentatrice, Fabien Jannic-Cherbonnel a fait cet épisode sur le voyage. Cyrielle Bedu était chargée de l’édition et de la coordination. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la réalisation, du mixage et de l’enregistrement de cet épisode.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

84 - Faire la révolution grâce à nos émotions

Depuis sa création, le podcast Émotions, ce sont 46 épisodes diffusés et autant d’émotions décortiquées, fouillées, remises en question. Brune Bottero reprend le flambeau de Cyrielle Bedu comme présentatrice d’Émotions. Vous l’avez découverte dans la saison 2 de Entre dans laquelle elle donne la parole à ses enfants Julie et Lucien.Brune Bottero a interrogé Sophie Wahnich, historienne, directrice de recherche au CNRS, spécialiste de la Révolution française et autrice du livre La longue patience du peuple.Dans cet épisode spécial, nous ne décryptons pas une émotion mais leur histoire dans un grand entretien. On y découvre la place des émotions individuelles et collectives dans l’histoire populaire française.  Les Émotions qui nous traversent aujourd’hui sont-elles similaires à celles des siècles précédents ? Les émotions ont-elles le pouvoir de transformer l’histoire ? Y a-t-il des émotions révolutionnaires ?Parutions de Sophie Wahnich :Les émotions, la Révolution française et le présentLa révolution française n'est pas un mytheÉmotions est un podcast de Louie Media. Cet entretien a été mené et présenté par Brune Bottero. Maud Benakcha était en charge de l’édition et de la coordination. La réalisation a été faite par Marine Quéméré, la musique de l'épisode a été composée par Marine Quéméré et Nicolas Vair et celle du générique par Nicolas De Gélis. Tristan Mazire s’est occupé de l’enregistrement et Jean-Baptiste Aubonnet, du mix.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

83 - La manipulation : contrôle du coeur et de la raison [Émotions à emporter]

Avez-vous déjà eu du mal à prendre des décisions parce que vous-vous sentiez manipulé.e, que ce soit dans vos relations ou au travail ? Ou avez-vous déjà exercé ce pouvoir sur quelqu’un.e ? Et est-ce qu’on a tou.te.s les mêmes capacités à dissocier les messages qu’on nous renvoie ainsi qu’à traiter les informations ? Fatima-Zohra Ghedir travaille sur la désinformation et donne des cours à ce sujet. En partant de l’exemple du complotisme, elle a cherché à comprendre ce qui se joue dans notre cerveau lorsque l’on est manipulé. Pour le savoir, elle a interrogé Catherine Zobouyan qui est docteure en neuropsychologie et psychologue clinicienne à Paris. Si vous voulez nous partager des histoires en lien avec la manipulation, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.comÉmotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. C’est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est la présentatrice de cet épisode sur la manipulation, fait par Fatima-Zohra Ghedir. Julia Courtois s’est occupée du montage. Jean-Baptiste Aubonnet était à la réalisation et au mixage. La musique du générique est de Nicolas De Gélis. Chargées de production : Cyrielle Bedu et Maud Benakcha. Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.La retranscription est disponible sur notre site louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

82 - Doit-on plaire pour se satisfaire ? [bonus]

Comment l’impératif patriarcal de se faire belle s’est-il transformé en une recherche de satisfaction imposé aux femmes ? Dans l’épisode précédent du podcast Émotions, la journaliste et monteuse Léa Chatauret a décortiqué la satisfaction et s’est demandée si elle était le fruit de notre volonté. Dans ce bonus, elle dévoile un extrait de son interview avec Rémy Pawin, docteur en histoire contemporaine, professeur agrégé d'histoire géographie et auteur du livre Histoire du bonheur en France depuis 1945. Il y explique comment les injonctions sexistes faites aux femmes ont été justifiées par notre besoin de satisfaction. Si vous avez des histoires autour de la satisfaction, vous pouvez nous écrire à l’adresse hello@louiemedia.comÉmotions est un podcast de Louie Media présenté par Cyrielle Bedu qui était également chargée de production avec Maud Benakcha. Léa Chatauret a fait cet épisode sur la satisfaction. Florence Epandi en a fait le montage. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.La retranscription de ce bonus est disponible sur notre site louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

81 - Enquête de la satisfaction

Avez-vous parfois du mal à apprécier ce que vous avez ? Par exemple, vous arrive-t-il d’avoir obtenu tout ce que vous désiriez et de ressentir quand même une frustration, comme s’il manquait encore quelque chose ? Et pourquoi certaines personnes l’atteignent plus difficilement, cette satisfaction ? Est-ce une question de caractère, d’éducation ou peut-être d’époque ?La journaliste et monteuse Léa Chatauret a décortiqué ce mal qu’elle connaît si bien en recueillant les témoignages d’Anne-Sophie, qui se dit être une “éternelle insatisfaite”, et de Françoise. Née pendant la Seconde Guerre Mondiale, Françoise a un rapport à la satisfaction très différent de celui des générations qui ont suivi.Léa Chatauret a aussi interrogé Cécile Guéret, psychopraticienne et spécialiste des questions de relation amoureuse, de couple et de parentalité, Rémy Pawin, docteur en histoire contemporaine, professeur agrégé d'histoire géographie et auteur du livre Histoire du bonheur en France depuis 1945, et Laurence Devillairs, philosophe, maître de conférence et autrice d’Un bonheur sans mesure.Si vous avez des histoires autour de la satisfaction, vous pouvez nous écrire à l’adresse hello@louiemedia.comÉmotions est un podcast de Louie Media présenté par Cyrielle Bedu qui était également chargée de production. Léa Chatauret a fait cet épisode sur la satisfaction. La réalisation est de Marine Quéméré, la musique de l'épisode est de Nicolas Vair et celle du générique de Nicolas De Gélis. Maud Benakcha s’est occupée de l’enregistrement et Florence Epandi de son montage. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.La retranscription de cet épisode est disponible sur notre site louiemedia.com. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

80 - Étudiant.e.s : comment l’isolement affecte le cerveau des jeunes [Émotions à emporter]

Comment va-t-on, vraiment, quand on a 20 ans en 2021 ? Avec les cours en ligne et la privation de voir ses proches comme avant, la “génération pandémie” sacrifie une partie de sa jeunesse. Mais plus grave encore, selon une étude de l’Observatoire de Vie Étudiante, 31% des étudiant.e.s interrogé.e.s ont présenté des signes de détresses psychologique pendant le premier confinement et 11,7% d’entre eux.elles ont eu des idées suicidaires. Sur Twitter, le hashtag #EtudiantsFantômes a été créé pour tous ceux et celles qui se sentent oublié.e.s et/ou au bord du décrochage scolaire. Parmi ces milliers de messages, il y avait celui de Marthani, une étudiante en langues étrangères appliquées. Dans cet épisode, elle témoigne de sa peur de l’avenir et du vide qui l’habite.Pour comprendre les conséquences de cet isolement, la journaliste Lucile Rousseau-Garcia a interrogé Ariel Frajerman, psychiatre et chercheur en neurobiologie. Il consacre principalement ses travaux sur les jeunes adultes et le développement de la psychose. Est-ce que cette solitude est plus dévastatrice pour un cerveau en développement comme celui des jeunes adultes ? Quelles sont les différences de perception entre elles.eux et le reste de la population ? Est-ce que dans quelques années on pourra voir ces répercussions sur les familles ou encore les modèles éducatifs ? Si vous vous sentez seul.e.s, il est important d’en parler. Des plateformes ont été mises en place par Nightline, service d’écoute par et pour les étudiant.e.s, comme le site soutien-etudiant.info et son compte instagram @soutien.etudiant. Elles aident à comprendre ce que l’on vit et répertorient des soutiens psychologiques et des conseils pour le bien-être mental. Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. C’est un podcast de Louie Media. Lucile Rousseau Garcia a tourné et monté cet épisode. Chargée de production : Maureen Wilson, responsable éditoriale. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé du mixage. La musique du générique est de Nicolas De Gélis.Si vous voulez nous partager des histoires en lien avec vos émotions, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.comLa retranscription de cet épisode est disponible sur notre site : louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

79 - La folle intuition du poulpe [bonus]

Le poulpe aurait-il une intuition plus développée que celle de l'humain ? Dans l'épisode précédent du podcast Émotions, la journaliste Cyrielle Bedu s'est demandée si l'intuition existait vraiment, et si l'on pouvait si fier. Dans ce bonus, elle redonne la parole à Christopher Haag, professeur à l’EMLYON en comportement organisationnel, une branche de la psychologie sociale. Dans ce bonus, il détaille à quel point le poulpe a une intuition très développée.Si vous avez des histoires autour de l’intuition, vous pouvez nous écrire à l’adresse hello@louiemedia.comÉmotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est la journaliste, la présentatrice et la chargée de production qui a créé ce bonus sur l’intuition. La réalisation et le mix sont de Jean-Baptiste Aubonnet, du mix.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

78 - Peut-on se fier à son intuition ?

Avez-vous déjà ressenti des alarmes qui vous criaient de ne pas aller quelque part, ou au contraire, de vous y jeter sans crainte ? Était-ce de l’intuition ? Existe-t-elle bel et bien, cette intuition ? Et peut-on s’y fier ? Pour répondre à ces questions et y voir plus clair sur l’intuition, la journaliste Cyrielle Bedu a interrogé Nicole Hockley, une mère qui dit avoir ressenti une douleur intense lors de la mort de son fils situé à l’autre bout de la ville, Fabrice Clémence, spécialiste des croyances, et professeur en sciences de la communication à l'Université de Neuchâtel, en Suisse, Christopher Haag, professeur à l’EMLYON en comportement organisationnel, une branche de la psychologie sociale, John Kounios, professeur de psychologie à l'université Drexel de Philadelphie, aux Etats-Unis. Gilles Kermarrec, professeur en psychologie et sciences du Sport à l’université de Brest qui a écrit un article sur l’intuition dans le football et Perrine Ruby, une neuroscientifique spécialisée dans la question des rêves.Si vous avez des histoires autour de l’intuition, vous pouvez nous écrire à l’adresse hello@louiemedia.comÉmotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est la journaliste, la présentatrice et la chargée de production qui a créé cet épisode sur l’intuition. La réalisation est de Marine Quéméré, la musique de l'épisode est de Nicolas Vair et celle du générique de Nicolas De Gélis. Benoît Daniel s’est occupé de l’enregistrement et Jean-Baptiste Aubonnet, du mix.Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard, responsable de productions, Maureen Wilson, responsable éditoriale, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com   Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

77 - "On volait pour l'amour du risque" [Émotions à emporter]

Quel genre de risque seriez-vous prêt.e à prendre ? Jusqu'où seriez-vous capable d'aller pour ressentir de l'adrénaline ? Notre nouveau podcast d'histoires vraies - Passages - se glisse dans Émotions à emporter pour illustrer l'épisode de la semaine dernière sur la prise de risque. Découvrez une histoire et deux points de vue avec Mathilde et Charles.Passages est le podcast d'histoires vraies de Louie Media. Deux mercredis par mois, vous y entendez des histoires de famille, de couple, d'amitié racontées à plusieurs voix : parce qu'il n'y a jamais qu'un seul point de vue à une histoire.Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. C’est un podcast de Louie Media. Chargées de production : Maureen Wilson, responsable éditoriale et Maud Benakcha. Julia Küntzle a tourné et monté cet épisode. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé du mixage. La musique du générique est de Nicolas De Gélis.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

76 - Pourquoi la prise de risque nous valorise ? [bonus]

Dans le précédent épisode du podcast Émotions, la journaliste Soukaïna Qabbal s'était demandée si nous étions égaux face à la prise de risque. Dans ce bonus, le sociologue David Le Breton nous explique pourquoi notre société occidentale nous pousse à prendre des risques et à mettre en valeur ces moments d'insécurité.Émotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est présentatrice et chargée de production, Soukaïna Qabbal a fait cet épisode sur la prise de risque. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de l’enregistrement et du mixage et Nicolas de Gélis a composé le générique d’Émotions. Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

75 - Sommes-nous égaux face à la prise de risque ?

Au quotidien, nous pouvons être amenés à prendre des décisions risquées : qu’on choisisse de rompre avec quelqu’un.e, de prendre un avion pour une destination inconnue, de faire ou non des enfants, de changer de travail, de ville, d’appartement... Ces choix de continuer ou non, de prendre un chemin ou l'autre, sont parfois décisifs.Certaines personnes ont moins de difficultés à prendre ces décisions que d’autres. Elles croient en leur destin, n’ont pas peur d’avoir des regrets ni de se faire mal ou de tomber.Faut-il les envier ? Est-ce que le sentiment que l’on a quand on décide de prendre des risques peut s’apparenter à celui qu’on ressent quand on pratique des sports extrêmes par exemple, quand on se met dans des situations dangereuses, au point de risquer sa vie ?Pour le savoir, Soukaïna Qabbal, journaliste et grande amatrice de sensations fortes, a décortiqué ce sentiment pour nous. Elle a recueilli plusieurs histoires : celle de Sarah, qui a changé de vie du jour au lendemain après avoir grandi dans un environnement surprotecteur, celle de Geoffrey qui a frôlé plusieurs fois la mort en pratiquant des sports extrêmes et celle de Erik Rémès, qui a évolué dans les années 90 dans un milieu des barebakers, qui avaient des relations sexuelles volontairement non-protégées lors du pic de l'épidémie de VIH/sida.Vous entendrez aussi dans cet épisode les analyses du neurobiologiste Cyril Herry, des sociologues Annick Faniel et David Le Breton et du philosophe Alain Guyard.A lire sur le sujet :Sociologie du risque, de David Le Breton, publié aux éditions PUFConduites à risque, de David Le Breton publié aux éditions PUF Passions du risque, de David Le Breton, publié aux éditions MétailiéLes états limites de Vincent Estellon, publié aux éditions PUFÉloge du risque de Anne Dufourmantelle, publié aux éditions PayotLa vie intense, une obsession moderne, de Tristan Garcia publié aux éditions Autrement22 leçons de philosophie par et pour les mauvaises filles, les goudous, les travelos, les couires, les petits pédés et les grandes folles, de Alain Guyard, publié aux éditions Le DilettanteSerial Fucker. Journal d'un barebacker de Erik Remes, publié aux éditions BlanchesÉmotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est présentatrice et chargée de production, Soukaïna Qabbal a fait cet épisode sur la prise de risque. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de l’enregistrement et du mixage, Charles de Cillia a fait la réalisation et Nicolas de Gélis a composé le générique d’Émotions. Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

74 - Comment gérer l’incertitude au travail ?

Depuis le début de la pandémie, l’incertitude règne sur nos vies, sur nos activités et sur notre travail. Alors dans ce bonus, nous avions envie de partager avec vous un épisode diffusé dans notre podcast Travail (en cours). Un podcast qui analyse les bouleversements dans le monde du travail. Dans cet épisode, Hélaine Lefrançois décortique les effets de l'incertitude au travail, à différentes échelles. Ses effets sur le moral des travailleurs, mais aussi ses conséquences sur l’activité des différents acteurs économiques. Elle a notamment interrogé Christophe Nguyen, psychologue du travail et des organisations ainsi que Fabien Tripier, professeur d’économie à l’Université de Paris-Saclay. Vous entendrez aussi le témoignage de Lucile Grentzinger, une entrepreneuse qui vient d’ouvrir une salle de parcours d’obstacles en région parisienne, et qui a beaucoup évolué sur sa gestion de l’incertitude au fil des différents confinements.Émotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est présentatrice et chargée de production, Hélaine Lefrançois est la journaliste qui a fait cet épisode sur l’incertitude. Olivier Baudin était en charge du mixage. Travail (en cours) est également un podcast de Louie Media. Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

73 - Rire dans le deuil [Bonus]

Dans les deux derniers épisodes d'Émotions "le deuil, une métamorphose infinie" et "quand la vie accompagne la mort", Agathe Le Taillandier a questionné notre rapport au deuil. Pour apporter encore un peu d'informations, nous voulions partager avec vous une nouvelle partie du témoignage de Magda. Dans cet extrait, elle revient sur l'enterrement de son père : les rites funéraires qu'elle a trouvé strictes, ce que l'on a le droit de dire ou non dans le cadre d'un enterrement et le rire malgré tout.Émotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est présentatrice et chargée de production, Agathe Le Taillandier a fait cet épisode sur le deuil. Benoît Daniel s’est occupé de l’enregistrement. Jean-Baptiste Aubonnet était en charge du mixage et Nicolas de Gélis a composé le générique d’Émotions. Ce podcast est également rendu possible grâce à Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

72 - Quand la vie accompagne la mort [Émotions à emporter]

Nous avons récemment consacré un épisode d’Émotions au deuil et à la difficulté d’aborder la disparition dans une société qui a fait de la mort un tabou. Il s’intitulait : “Le deuil, une métamorphose infinie”.Mais pour certains, avant de devoir gérer les étapes de la mort et du deuil, un autre moment peut se révéler difficile à appréhender quand on y est confronté : l’accompagnement à la fin de vie. C’est ce moment si particulier qu’Agathe Le Taillandier a voulu aborder dans l’épisode d’Émotions à emporter que vous allez entendre. Vous retrouverez dans celui-ci son amie Magda et le sociologue Tanguy Châtel qui étaient déjà présents dans l’épisode d’Émotions sur le deuil, et vous pourrez découvrir l’expertise de la mère d’Agathe, qui est médecin et pionnière dans les soins palliatifs.Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. C’est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Agathe Le Taillandier a fait et a monté cet épisode. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé du mixage. La musique du générique est de Nicolas De Gélis. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

71 - Le deuil, une métamorphose infinie

Depuis la seconde Guerre Mondiale, nos sociétés occidentales ont été peu amenées à faire collectivement l'expérience de la mort et du deuil. La pandémie de la Covid-19 nous y a forcé. Certains d’entre nous sont tombés gravement malade et ont été confrontés à une mort possible qu’ils n’avaient jusqu’ici pas pleinement envisagée pour eux-mêmes, d’autres ont perdu des proches et ont dû apprendre à vivre sans eux, à faire avec leur absence. Pour beaucoup, le deuil est devenu un nouvel état au monde à appréhender, en compagnie, toujours, des disparu.e.s.C’est ce nouvel état qu’a voulu aborder Agathe Le Taillandier dans cet épisode d’Émotions. Comment vivre quand on ne peut plus raconter des histoires à l’autre et avoir sa réaction d’emblée ? Comment faire quand on ne peut plus le ou la toucher, le ou la sentir… Comment continuer à vivre avec nos disparu.e.s ? Comment faire son deuil dans une société qui rend taboue la mort et la perte ?Pour le comprendre, Agathe a recueilli le témoignage de son amie Magda, qui a perdu son père le 6 décembre 2018 à la suite d’un cancer fulgurant. Elle a aussi discuté avec l’autrice Anne Pauly qui raconte dans son livre Avant que j’oublie sa vie après la mort de son père. Vous entendrez également l'analyse de la psychanalyste et professeure de psychopathologie à l’université de Strasbourg, Marie-Frédérique Bacqué, celle du sociologue spécialisé dans les questions de fin de vie et de deuil Tanguy Châtel et ainsi que celle de la philosophe belge Vinciane Despret, qui a mené une enquête sur les relations qu’entretiennent les vivants avec leurs morts tout au long de leur vie.A lire sur le sujet :Deuil et Mélancolie, de SIgmund Freud, publié aux éditions PayotL'année de la pensée magique, de Joan Didion, publié aux éditions Livre de PocheSaturne, de Sarah Chiche (roman), publié aux éditions du SeuilJournal de deuil, de Roland Barthes, publié au SeuilSur le chagrin et le deuil, d'Elisabeth Kubler-Ros, publié chez PocketLe rameau d'or, de James Frazer, publié aux éditions Robert LaffontLe deuil, entre le chagrin et le néant, de Philippe Forest et Vincent Delecroix, publié aux éditions Philosophie magazineAvant que j'oublie, d'Anne Pauly, publié aux éditions VerdierAu bonheur des morts, récits de ceux qui restent, de Vinciane Despret, publié aux éditions La découverteSoigner les morts pour guérir les vivants, de Magali Molinié, publié aux éditions Les empêcheurs de penser en rondÉmotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est présentatrice et chargée de production, Agathe Le Taillandier a fait cet épisode sur le deuil. Benoît Daniel s’est occupé de l’enregistrement, Marine Quéméré a fait la réalisation, Jean-Baptiste Aubonnet était en charge du mixage et Nicolas de Gélis a composé le générique d’Émotions. Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale.La retranscription de cet épisode sur le deuil est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com, un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si la retranscription d'un autre épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, écrivez-nous à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

70 - L'obstination a-t-elle du bon ?

Est-ce qu'il vous arrive de toujours vouloir avoir raison dans des discussions, au point de vous être déjà brouillé.e avec des proches à ce sujet ? Avez-vous déjà mené un projet à bien coûte que coûte, malgré les difficultés, alors que tout le monde vous disait pourtant de laisser tomber ? Vous a-t-on déjà dit que vous étiez têtu.e comme un.e âne.sse ? Si c'est le cas, est-ce que vous étiez obstiné.e à ces moments-là ? Est-ce une bonne chose d'être obstiné.e ou est-ce un défaut qui nous isole ? Et enfin, l'obstination, en quoi est-ce différent de la persévérance et de l’acharnement ?Pour le savoir, nous avons confié cet épisode d’Émotions à la journaliste québécoise Maude Petel-Légaré. Maude se définit comme obstinée et malgré la distance qui l'éloignait de nos bureaux parisiens, elle a “tenu son bout” comme elle dit pour faire cet épisode, malgré un confinement lié à la pandémie du coronavirus et un océan qui nous séparait.Maude a interviewé plusieurs expert.e.s dont la psychologue clinicienne Amélie Seidah qui est spécialisée dans l’évaluation et le traitement cognitivo-comportemental des troubles anxieux et de l’humeur, le professeur d'histoire et de sociologie des sciences à l'Université du Québec Yves Gingras, avec qui elle a discuté de l’obstination dans le monde scientifique et la professeure d’histoire contemporaine à l’Université du Québec Yolande Cohen qui aborde avec elle l’obstination dans le champ de la politique. Vous entendrez aussi l’histoire de Jason, un homme qui s’est obstiné pendant des années à suivre une filière universitaire coûteuse qui ne lui plaisait pas, ce qu'il a amèrement regretté par la suite. A lire sur le sujet :Le livre L’obstination des philosophes Myriam Revault D'allonnes et Adèle Van Reeth, publié aux éditions PlonLe livre La peur d’avoir peur, co-écrit par la psychologue clinicienne Amélie Seidah publié aux éditions Livre de poche.Le livre Histoire des sciences du professeur d’histoire Yves Gingras, publié aux éditions PufLe livre Sociologie des sciences de Yves Gingras, publié aux éditions PufLe livre Thérèse Casgrain: La gauchiste en collier de perles de Nicolle Forget, publié aux éditions Fides.Le livre Femmes philanthropes de la professeure d’histoire contemporaine Yolande Cohen, publié aux éditions des Presses Universitaires de Montréal (Pum)  Émotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est présentatrice et chargée de production, Maude Petel-Légaré a fait cet épisode sur l’obstination. Bastien Lamour du studio Syllabes à Montréal s’est occupé de l’enregistrement, Charles de Cilla a fait la réalisation et la musique, Jean-Baptiste Aubonnet était en charge du mixage et Nicolas de Gélis a composé le générique d’Émotions.Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site... Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

69 - Collages féministes: investir l'espace public pour se sentir puissante·s [Emotions à emporter]

Est-ce que vous vous souvenez de la première fois où vous avez vu un collage féministe ? De ce que vous avez ressenti ? Est-ce que c’était de l’effroi, de la tristesse, de se retrouver face à ces violences ? Ou est-ce que c’était un sentiment de puissance, de force, lié au fait de se sentir moins seule, aux côtés de ces femmes qui mettent des mots sur notre colère ?Dans cet épisode d'Émotions à emporter, Pauline Boulet s’est intéressée à ces sensations que provoquent les collages féministes qu'elle voit dans la rue. Pour y voir plus clair, elle a recueilli le témoignage d’Eloïse, colleuse, ainsi que les expertises de l'anthropologue urbaine Chris Blache, et de la géographe et urbaniste Camille Sachot. Elles expliquent toutes en quoi les collages féministes abritent de véritables enjeux de pouvoir et permettent aux femmes de se réapproprier un espace public duquel elles sont exclues. Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. C’est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Pauline Boulet a fait cet épisode. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la réalisation et du mixage. La musique du générique est de Nicolas De Gélis.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

68 - D'où vient notre besoin de plaire aux autres ?

Dans le film "Mignonnes" de la réalisatrice Maïmouna Doucouré, Amy, 11 ans, cherche à intégrer un groupe de filles de sa nouvelle école. Ces filles sont belles, populaires et elles cherchent elles aussi à plaire aux autres, filles comme garçons, de leur âge ou plus âgés. Qu’est-ce qui se joue pour ces jeunes filles dans le fait de vouloir plaire à tout prix à tout le monde, quitte à se mettre parfois dans des situations dangereuses ? Pourquoi est-ce si important de plaire à cet âge-là et pourquoi cela reste-t-il primordial dans nos rapports avec nos pairs quand on devient adultes ? Peut-on vivre sans chercher à plaire aux autres ? Jusqu’où le besoin de séduction compulsif peut mener certain.e.s ? Pauline Verduzier s’est interrogée sur la place qu’elle accordait au fait de plaire aux autres, et elle a cherché à comprendre en quoi ce besoin pouvait être construit et nourri par la société.Pour cet épisode, Pauline Verduzier a interviewé sa mère, qui a été témoin du besoin compulsif que sa fille avait de plaire aux autres dès son plus jeune âge. Pauline Verduzier a aussi parlé avec Mathias qui a longtemps préféré s’isoler des autres par peur du rejet, le psychologue clinicien canadien Roger Covin, la psychologue Cyrielle Blau et la philosophe et psychiatre Elsa Godart.Et vous, comment vivez-vous le fait de ne parfois pas plaire aux autres ? Racontez le nous Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comA lire sur le sujet :Le livre The Need to be Liked du psychologue clinicien Roger Covin (en anglais)L’article Social Pain and the Brain:Controversies, Questions,and Where to Go from Here de la chercheuse en psychologie sociale Naomi I. Eisenberger (en anglais)Le livre Je selfie donc je suis, de la philosophe et psychanalyste Elsa Godart, publié aux éditions Albin MichelLe livre Who's That Girl? Who's That Boy?, de la psychanalyste Lynne Layton, publié aux éditions Routledge (en anglais)La bande dessinée Les sentiments du prince Charles de l'autrice Liv Strömquist, publié aux éditions RackhamÀ voir :Mignonnes de Maïmouna DoucouréÉmotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu est présentatrice et chargée de production, Pauline Verduzier a fait cet épisode sur le désir de plaire, Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de l’enregistrement et du mixage. La composition musicale est de Nicolas Vair, Marine Quéméré s’est chargée de la réalisation et Nicolas de Gélis a composé le générique d’Émotions. Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable... Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

67 - Pourquoi avoir une déco à notre image nous fait du bien ? [Emotions à emporter]

Cette année, à cause de la pandémie du coronavirus, nous passons beaucoup de temps chez nous. Les deux vagues de confinement nous ont forcé à nous être enfermés dans nos lieux de vie, à les apprécier pour certain.es, à les subir pour d’autres…. Nous avons en effet eu le temps de nous rendre compte des choses qui n’allaient pas chez nous et certain.e.s ont imaginé les meilleures façons d’améliorer leur intérieur, en fonction de leurs moyens, pour pouvoir s’y sentir mieux une fois les confinements terminés.Il n’a donc pas été étonnant de voir les magasins de décoration et d’aménagement intérieur pris d’assaut à la fin du premier confinement et à la veille du second, créant de longues files d’attente devant certaines grandes enseignes. Car tout ce temps passé chez nous nous a fait prendre conscience du rôle important de nos lieux de vie et de l’impact que ces espaces pouvaient avoir sur notre santé mentale quand on était amené à y passer beaucoup de temps.On s’est donc demandé si la décoration et l'ameublement, qui sont souvent perçus comme des disciplines superficielles, étaient plus profondes et importantes pour notre psychisme qu’on aurait pu le croire ? En quoi l’aménagement de notre lieu de vie a-t-il un impact sur notre bien-être et sur notre santé mentale ? À partir de quand a-t-on commencé à accorder de l’importance à nos intérieurs pour s’y sentir bien ?Pour répondre à ces questions, Lucile Rousseau-Garcia a interrogé la sociologue et psychosociologue Perla Serfaty qui a consacré sa carrière à étudier les rapports entre la personne et l'environnement bâti. Elle est l’autrice de plusieurs ouvrages dont Chez soi, les territoires de l'intimité publié chez Armand Colin, et elle a contribué à l’émergence d’une nouvelle discipline : la psychologie environnementale. La retranscription de cet épisode d'Émotions à emporter sur la décoration est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com, un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si la retranscription d'un autre épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, écrivez-nous à hello@louiemedia.comÉmotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. C’est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu en est présentatrice et la chargée de production, Lucile Rousseau-Garcia a fait cet épisode, Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la réalisation et du mixage et Nicolas de Gélis a fait la musique du générique. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

66 - Sommes nous tous devenus des malades imaginaires ? [Emotions à emporter]

L’épidémie de coronavirus a rendu beaucoup d’entre nous un peu paranoïaques, pour le meilleur comme pour le pire. À la moindre petite toux, au moindre reniflement, nous sommes beaucoup à avoir nos signaux d’alerte dans le rouge, et des symptômes qui, il y a encore quelques mois, ne nous auraient pas plus alarmé.es que ça, nous paraissent aujourd’hui suspects. Dans cet épisode d'Émotions à emporter, Clémence Lecart s’est intéressée à l’hypocondrie, et à celles et ceux qui vivent au quotidien avec la peur constante d’être atteint d’une maladie. Qui sont les hypocondriaques ? Est-ce qu’on est nombreux.ses à pouvoir se classer dans cette catégorie ? Pour le savoir, Clémence Lecart a échangé avec Michèle Declerck, psychologue et sophrologue, qui se spécialise dans le traitement de l’hypocondrie depuis une dizaine d’années. A partir des études qu’elle a réalisées, elle dresse le profil type de l’hypocondriaque et évoque les différentes étapes de la spirale dans laquelle il.elle peut s’enfermer. Vous découvrirez aussi dans cet épisode, pourquoi, alors que nous sommes en pleine deuxième vague de la covid 19, les “vrais” hypocondriaques ne placent pas le virus au centre de leurs préoccupations. Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. Émotions à emporter est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu et la présentatrice et la chargée de production de ce podcast, Clémence Lecart a fait cet épisode, Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la réalisation et du mixage, la musique du générique est de Nicolas De Gélis.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

65 - Comment aborder l'actualité avec les enfants [Emotions à emporter]

L’actualité est très chargée en ce moment. À la pandémie s’est (une nouvelle fois) ajouté le terrorisme, auquel s’est ajouté le confinement, la crise financière et dernièrement des élections présidentielles américaines interminables. L’angoisse, la peur et la résignation font de plus en plus partie de notre quotidien. Mais qu’en est-il du quotidien des enfants ? Comment vivent-ils tout cela et comment faire pour qu’ils aillent bien en ce moment ? Comment aborder avec eux cette actualité toujours plus déroutante ?Pour essayer d’avoir des pistes de réflexion sur le sujet, nous avons donné la parole à Brune Bottero. Cette éditrice, mère de trois enfants, a fait la saison 2 du podcast Entre dans laquelle elle a donné la parole sur toute une saison à ses aînés, Lucien qui a aujourd’hui 13 ans et Julie, qui en a 9.Ont-ils peur ? Sont-ils angoissés ? Sont-ils satisfaits de la façon dont les adultes leur parlent de l’actualité ? Pour nous aider à décortiquer leurs possibles réactions, Brune Bottero a aussi approché la psychologue scolaire Solveig Ulrich qui travaille dans un établissement parisien. Elle est tous les jours à proximité d’enfants et de parents qui lui posent des questions sur la façon dont il faut penser ce monde qui ne tourne décidément plus rond.Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidienne sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. Émotions à emporter est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Brune Bottero a fait cet épisode. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la réalisation et du mixage. La musique du générique est de Nicolas De Gélis.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

64 - Quel impact l'actualité de 2020 a sur nous [Émotions à emporter]

L’année 2020 a été éprouvante pour beaucoup d’entre nous. En plus de l’actualité sanitaire qui nous rappelle tous les jours que nous sommes vulnérables, les attentats, les polémiques et le reste des informations souvent négatives nous affectent, que l’on s’en rende compte ou non.Jusqu’ici nous étions nombreux à percevoir ce type d’événements comme lointains, peu probables en France. Nous nous pensions à l’abri du chaos du monde sur notre territoire protégé…. Mais aujourd’hui, quand on lit la presse et qu’on prête attention à ce qui nous entoure, on en finit par penser que les probabilités de mourir ou d’être blessé sont nombreuses.Antoine Lalanne-Desmet s’est donc demandé l’impact émotionnel que toutes ces nouvelles pouvaient avoir sur nous et il a voulu savoir dans cet épisode d’Émotions à emporter, comment faire pour aller mieux en ces temps difficiles. Pour cela il a interrogé Isabelle, une femme qui a toujours beaucoup suivi l’actualité, Marion Dubois qui est psychiatre à l’unité de prise en charge des psycho traumatisme de l’hôpital de la Conception à Marseille et Cécile Stola, qui est psychologue.Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidienne sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. Émotions à emporter est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Antoine Lalanne-Desmet est le journaliste qui a fait cet épisode. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la réalisation et du mixage. La musique du générique est de Nicolas De Gélis. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

63 - Faut-il envier les extraverti.e.s ?

Avez-vous déjà rencontré à une soirée une personne qui parlait tout le temps, qui coupait la parole pendant les conversations, qui faisait tout pour être au centre des regards et de l’attention au détriment de personnes plus discrètes que l’on entendait, elles, jamais ?Avez-vous déjà été dérangé dans un train par un voisin qui vous racontait sa vie, alors que vous aviez un livre ouvert devant vous, un casque sur les oreilles ou que vous scrolliez votre portable pour lui indiquer clairement que vous ne vouliez pas lui parler ?Peut-être avez-vous été agacé par le comportement de ces extraverti.e.s, par leur façon de prendre toute la place, par leur égo qui vous semblait surdimensionné ?Si c’est le cas, nous vous proposons, après avoir consacré un épisode d’Émotions aux introverti.e.s, de nous tourner cette fois vers l’autre camp, celui des extravertis. Comment vivent-ils avec ce tempérament ? Est-ce si facile pour eux qu’il le semble ?Pour comprendre les extraverti.e.s, nous leur avons donné la parole. Vous entendrez donc dans cet épisode les témoignages de la coach Esther Taillifet et du philosophe Pierre Zaoui, qui se définissent tous les deux comme des extravertis, moyennement pour l’une et pathologiquement pour l’autre. Esther Taillifet et Pierre Zaoui nous parleront de ce que ça fait d’être extraverti, de comment ils vivent le fait de souvent agacer les autres, et ils analyseront leur relation avec les introverti.e.s. Vous entendrez également dans cet épisode l’expertise du psychologue social Martin Storme qui étudie les traits de la personnalités et nous aidera à comprendre le tempérament d'extraversion pour mieux l’appréhender.Et vous, êtes-vous extraverti.e ? Si c’est le cas, comment le vivez-vous ? Racontez le nous Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comÉmotions est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production de cet épisode : Cyrielle Bedu. C’est elle aussi qui a fait l’épisode. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de l’enregistrement et du mixage. La composition musicale est de Nicolas Vair, elle a été remixée par Charles De Cillia, qui s’est aussi chargé de la réalisation. Nicolas de Gélis a lui composé le générique. Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale.La retranscription de cet épisode sur les extaverti.e.s est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com, un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si la retranscription d'un autre épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, écrivez-nous à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

62 - Pourquoi avoir des plantes chez soi fait-il autant de bien? [Emotions à emporter]

Avez-vous l’impression de mieux vous concentrer sur votre travail lorsque votre bureau est décoré avec des plantes ? Vous est-il déjà arrivé d’aller vous promener en forêt ou dans un parc afin d’évacuer le stress de la journée? Plus généralement, avez-vous déjà remarqué être plus apaisé.e au contact de la nature? C’est en tout cas l’expérience que fait très régulièrement Clémence Lecart. Dans cet épisode d’Émotions à emporter, elle s’est intéressée au concept de la biophilie et s’est demandée pourquoi on était si nombreux à tout faire pour se rapprocher d'une manière ou d'une autre de la nature. A-t-elle réellement des effets positifs sur notre santé? Pour le savoir, vous entendrez dans cet épisode la neurologue et docteure en psychologie Thérèse Jonveaux, qui a ouvert en 2010 au CHU de Nancy, un jardin thérapeutique spécialement conçu pour répondre aux besoins des patient.es atteint.es de la maladie d’Alzheimer. Elle nous explique que cette quête de nature est loin d’être une simple tendance globale à l’écologie ou une simple mode de décoration à mettre en avant sur les réseaux sociaux. Cette quête relève en fait d’une attirance innée de l’Homme pour le monde vivant qui l’entoure. Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidienne sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. Émotions à emporter est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Clémence Lecart est la journaliste qui a fait cet épisode. La musique du générique est de Nicolas De Gélis. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la réalisation et du mix. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

3 - Le monde n'est-il pas fait pour les introverti·e·s ?

Vous est-il déjà arrivé de refuser une invitation à sortir pour rester tranquillement chez vous, en compagnie d’un bon livre et d’une tasse de thé? Ressentez-vous parfois le besoin de vous isoler? Le confinement a-t-il été une expérience plutôt agréable pour vous? Si c’est le cas, vous êtes peut-être introverti·e.Pour la journaliste et présentatrice d'Émotions, Cyrielle Bedu, cette pause imposée que fut le confinement a été plutôt appréciable. Mais elle sait aussi que ça n’a pas été le cas de tout le monde; nous n’avons pas tous et toutes le même rapport à la solitude, selon que l’on soit intro ou extraverti·e. En fait, ce trait de personnalité conditionne beaucoup de choses et le psychanalyste suisse Carl Gustav Jung l’a appris à ses dépens. C’est lui qui théorise en premier les concepts d’introversion et d’extraversion dans un ouvrage publié en 1921, alors qu’il est en pleine rupture amicale avec Sigmund Freud, le père de la psychanalyse. Le premier est plus réservé, tourné vers son monde intérieur. Le second est plus ouvert, davantage nourri par les interactions avec le monde extérieur. Et entre les deux, c’est devenu l’incompréhension totale. Pour mieux comprendre, Cyrielle Bedu s’est intéressée à ces deux types de personnalités dans un diptyque. Dans le premier épisode de celui-ci, elle se questionne sur la place de l’introversion dans notre monde actuel. Pourquoi l’introversion n’est-elle pas aussi valorisée que l’extraversion aujourd’hui? Est-ce que les introverti·es sont au fond de grand·es timides, mal à l’aise en société? Ou bien est-ce que c’est la société qui ne leur laisse pas la place pour s’exprimer?Cyrielle Bedu a interrogé le psychiatre Patrick Avrane, auteur du livre “Maisons : quand l’inconscient habite les lieux”, qui affirme qu’être introverti·e, ce n’est ni être timide, ni être misanthrope. C’est surtout quelqu’un qui va d’abord passer par soi, avant d'interagir avec les autres, au détriment parfois de l’image qu’il renvoie au groupe, comme met en garde Pierre Zaoui, philosophe et professeur à l’université Paris-Diderot, également interviewé dans l’épisode. On entendra aussi le témoignage de Laura, une jeune femme introvertie qui l’assume aujourd’hui pleinement. Pour elle, accepter son introversion a été synonyme de liberté. Toutes et tous se rejoignent sur un point: même si les introverti·es se font discret·es, ça ne veut pas dire qu'ils ne contribuent pas à la société. Et vous, êtes-vous introverti·e? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comA lire sur le sujet: Maisons : quand l’inconscient habite les lieux , du psychanalyste Patrick Avrane, publié aux éditions PUFLa force des introvertis. De l'avantage d'être sage dans un monde survolté, de la psychanalyste clinicienne Laura Hawkins, publié aux éditions EyrollesThe Power of Introverts in a World That Can't Stop Talking, de l'ex-avocate américaine Susan CainLa Discrétion ou l'Art de disparaître, du philosophe Pierre Zaoui, publié aux éditions... Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

60 - Pourquoi l'empathie est si importante, notamment au travail ? [Emotions à emporter]

Il y a peu de temps, Émotions a fait équipe avec le podcast Travail (en cours) pour un épisode spécial sur les émotions dans le monde de l’entreprise. Dans celui-ci, nous avons essayé de comprendre en quoi la prise en compte des émotions peut être bénéfique pour les employés, comme pour les employeurs. Et il s’avère que l’empathie est la principale clef à développer pour que les émotions puissent trouver leur place dans le travail et pour les échanges entre collaborateurs soient facilités.Dans cet épisode d'Émotions à emporter, Marie Semelin a parlé avec la docteure en sciences cognitives et experte en émotions Emma Vilarem, qui a cofondé l'agence de conseil Cog’X, dont l’objectif est d’aider les entreprises à améliorer leurs modes de travail.Pour Emma Villarem, l'empathie n'est pas une posture automatique. Il faut parfois faire un vrai travail sur soi pour faire preuve d’empathie, surtout quand on a affaire à des collègues ou des supérieurs avec lesquels on a souvent peu de liens affectifs dans la vie privée. Comment la développer cette empathie dans le cadre du travail ? Marie Semelin et Emma Villarem nous explique cela et beaucoup d’autres choses encore dans Émotions à emporter !Émotions à emporter est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Marie Sémelin est la journaliste qui a fait cet épisode. La musique du générique est de Nicolas De Gélis. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé du montage, de la réalisation et du mix.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

59 - Les managers doivent-ils s’ouvrir aux émotions de leurs équipes ?

On a parfois de bonnes résolutions quand on reprend le travail après les vacances d’été. On se dit qu’on essaiera de mieux s'organiser, de davantage s’affirmer auprès de notre N+1, de tout faire pour arriver à l’heure, pour partir plus tôt ou pour ne pas s’emporter face aux remarques d’un collègue agaçant. On veut tout faire pour ne pas se laisser submerger par nos émotions, parce que le travail est un espace où sont traditionnellement valorisées la productivité, l’absence de conflit et les personnalités en apparence “constante”. Mais est-ce vraiment possible ? Peut-on réussir à laisser nos émotions à la porte de l'open space quand on arrive au travail le matin ?Pour le savoir, Émotions a fait équipe avec le podcast Travail (en cours), un podcast lui aussi produit par Louie Media. On a discuté avec des managers qui ont décidé de prendre en compte les émotions de leurs équipes. Quels sont les résultats de leurs initiatives ? Marie Semelin, qui présente Travail (en cours) a interviewé plusieurs personnes comme Stéphane Jacquet, un formateur en management qui raconte quand et comment sa discipline a commencé à prendre en compte les émotions ou Julien Brunet, un chef d’équipe en ingénierie qui tente de mettre en place de nouvelles méthodes pour s’ouvrir à ce que les salariés ressentent, persuadé que ce sera aussi bénéfique pour sa boîte. Vous entendrez aussi le témoignage de Louise Hemmerlé, qui a connu ce type d’initiative côté employé quand elle travaillait dans un grand média, et l’expertise de Emma Vilarem, une docteure en sciences cognitives, qui a cofondé l'agence de conseil, Cog’X, qui aide les entreprises à améliorer leurs modes de travail.Et vous, avez-vous le sentiment que vos émotions sont prises en compte de manière saine dans votre entreprise ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comÉmotions est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production de c cet épisode : Cyrielle Bedu et Louise Hemmerlé. Marie Semelin a fait cet épisode. La composition musicale est de Nicolas Vair. Elle a été remixée par Charles De Cillia, qui était aussi à la réalisation. Olivier Bodin était en charge du mixage. Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

58 - Pourquoi est-ce si important de faire bonne impression à la rentrée ?[Emotions à emporter]

Avez-vous déjà vécu cette situation où vous vous préparez pour la rentrée, vous l’anticipez, et un élément vous fait perdre vos moyens à la dernière minute? C’est ce qui est arrivé à Agathe Le Taillandier cette année.Agathe s’est demandé pourquoi cette journée était si décisive. Pourquoi est-ce que c’est si important de faire bonne impression à la rentrée ?Chez Louie Media, on se pose pleins de questions au quotidien sur les émotions et pour y répondre, on a créé un format plus court dans lequel on entend des personnes parler de ces questions et des expert.e.s nous aider à y voir plus clair. Pour ce premier épisode de Émotions à emporter, Agathe a rencontré Alice, une jeune professeure de français dont c'est la première année dans un nouveau collège. Elle raconte sa rentrée, le stress qui monte au moment de rencontrer ses élèves, l’importance de donner une bonne image d’elle à ses nouveaux collègues.Dans cet épisode on entend aussi le philosophe Thibault de Saint Maurice qui nous aide à comprendre en quoi la rentrée est importante dans la construction de “l’image de soi”.Émotions à emporter est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Agathe Le Taillandier est la journaliste qui a fait cet épisode. La musique du générique est de Nicolas De Gélis. Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de la réalisation et du mix. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

1 - Pourquoi les hommes ne pleurent pas

Avez-vous souvent vu les hommes de votre entourage ou de votre famille pleurer ? De joie, de tristesse, d’agacement, de soulagement ? Le journaliste Antoine Lalanne-Desmet n’a pas connu cette expérience. Comme il explique dans cet épisode d’Émotions, il n’a jamais vu son père, son frère, ses amis hommes ou son grand-père pleurer. C’est peut-être pour cela d’ailleurs qu’Antoine ne pleure jamais non plus…Il a essayé de comprendre comment ils en étaient tous arrivé là. Pour se faire, Antoine a interrogé plusieurs hommes sur leur rapport aux larmes et plusieurs expert.e.s pour tenter de déconstruire cette rétention émotionnelle.Thibault Bérard est écrivain et éditeur. Dans son roman Il est juste que les forts soient frappés, il raconte l’histoire du couple que forment Théo et Sarah dont la vie est bouleversée le jour où Sarah apprend qu’elle a un cancer. Ensemble, ils font face à la terrible maladie. Dans le roman, Théo, ne pleure pas... Thibault, l’auteur du livre, ne pleure pas non plus même quand une personne très proche de lui est morte, les larmes ont eu du mal à monter.Laurent, est lui le père du petit Raphaël, âgé de 6 ans. Il nous raconte comment il a été désemparé le jour où il a vu son fils pleurer devant la grille de l’école, le jour de la rentrée.Antoine Lalanne-Desmet a aussi interrogé l’écrivain et poète britannique JJ Bola, auteur de l’essai sur les masculinités Mask Off: la masculinité redéfinie, l’historienne des sensibilités Anne Vincent-Buffault, le documentariste Sikou Niakaté et la psychotérapeute, spécialisée dans l’accompagnement des personnes endeuillées Nadine Beauthéac.À lire sur le sujet : Il est juste que les forts soient frappés de l’écrivain et éditeur Thibault Bérard, publié aux Éditions de l’observatoire.Mask Off: Masculinity Redefined du poète JJ Bola, publié aux éditions Pluto PressHistoires des larmes de l’historienne des sensibilités Anne Vincent-Buffault, publié aux édition PayotHommes et femmes face au deuil de la psychotérapeute Nadine Bauthéac, publié aux éditions du SeuilÀ voir sur le sujet : Dans le noir, les hommes pleurent du documentariste Sikou NiakatéMerci au sociologue Angelo Soares et à la psychologue Cécile Stola pour leurs conseils précieux.Merci à Mena, Hugo, Miraculeux et Théo pour la confianceMerci à Brune pour cette belle mise en lien Merci à Constance Léon pour les conseils.Merci à Éloïse pour avoir inspiré et guidé le sujet.Émotions est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Antoine Lalanne-Desmet est le journaliste qui a fait cet épisode sur les hommes et les larmes. La réalisation est de Marine Quéméré, la musique de l'épisode est de Nicolas Vair et celle du générique de Nicolas De Gélis. Dominique Ledudal s’est occupé de l’enregistrement et Jean-Baptiste Aubonnet du mix. Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte... Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

56 - Que ressent-on quand on met son cerveau en pause ?

Arrivez-vous à vous déconnecter pendant vos congés ? A faire le vide, à ne pas vous connecter sur les réseaux sociaux ou lire vos mails ? Faites-vous partie de ceux.celles qui réussissent à s’éloigner du tumulte et à apprécier le calme et le silence ? Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être parce que c’est difficile et mal vu de ne rien faire, et que cela peut sembler improductif et inutile. Mais saviez-vous que c’est en fait bon pour notre santé ? Mieux : le silence est vital pour le cerveau, c’est ce qui lui permet de se régénérer. En cette période estivale, pour en savoir plus sur l’importance de la déconnexion pour notre santé mentale et pour nos émotions, nous vous proposons d’écouter un épisode du podcast Travail (en cours) produit lui aussi par Louie Media. Il est présenté par Marie Semelin et explore les bouleversements du travail et sa place dans nos vies.Dans cet épisode de Travail (en cours), vous entendrez le neuroscientifique Michel Le Van Quyen, chercheur à l’Inserm et auteur du livre Cerveau et silence expliquer ce qui se passe dans notre cerveau quand il est au repos, dans un silence total. Vous entendrez également Sandrine Gaussein-Casanova, fondatrice de l’agence de voyage “Out of reach” (”Pas joignable” en français) qui propose des séjours déconnectés, très populaires auprès des cadres submergé.e.s par leur travail.Et vous, arrivez-vous à couper et à ménager vos émotions pendant vos vacances ? Racontez-le nous en nous écrivant à hello@louiemedia.comTravail (en cours) est un podcast de Louie Media. Journaliste et présentatrice : Marie Semelin. Louise Hemmerlé est chargée de production. Cet épisode a été monté et réalisé par Cyril Marchan. La musique est de Jean Thévenin et le mix a été fait par Olivier Bodin. Marion Girard est responsable de production, et Maureen Wilson responsable éditoriale. Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski à la direction éditoriale.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

55 - La rencontre amoureuse (3/3) : à quel point la rencontre amoureuse nous change-t-elle ?

Êtes-vous déjà devenu.e un.e total.e étranger.ère à la suite d’une rencontre amoureuse? Guidé.e par des coups de tête, vous avez soudainement teint vos cheveux pour plaire? Vous vous êtes mis à sortir tard et dans des endroits inusités? Et si la rencontre amoureuse nous changeait complètement? D’un point de vue philosophique, la rencontre est une rupture dans le temps qui change notre vie du jour au lendemain. Mais pourquoi? C’est le paradoxe de la rencontre : c’est un moment heureux... et en même temps, la rencontre déstabilise.Pour décrypter l’Amour dans ce troisième et dernier épisode de notre minisérie d’été sur la rencontre amoureuse, Maud Ventura a fait appel à l’expertise du professeur de philosophie et autrice Marie Robert. À travers les concepts philosophiques, elle analyse le coup de foudre de Claire pour David. Et, vous, avez-vous déjà été amoureux.se d’une personne à l’opposé de vous? Racontez-le nous en nous écrivant à hello@louiemedia.com Émotions est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Maud Ventura est la journaliste qui a fait cet épisode sur l’Amour. La création sonore et la composition des musiques de l’épisode sont de Nicolas Vair, la musique du générique a été faite par Nicolas De Gélis. Jean-Baptiste Aubonnet du mixage. Marion Girard est responsable de production, et Maureen Wilson responsable éditoriale. Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski à la direction éditoriale. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

54 - La rencontre amoureuse (2/3) : les opposés s'attirent-ils vraiment ?

Penchez-vous quelques minutes sur le profil de toutes les personnes dont vous êtes tombé.e. amoureux.se : font-ils.elles parti.e.s de cercles sociaux similaires aux vôtres ? Ont-ils.elles un style de vie proche de celui de vos ami.e.s ? Vous sentez-vous socialement valorisé.e.s en étant en couple avec eux.elles ? Si c’est le cas, nous avons une autre question pour vous : pensez-vous que les rencontres amoureuses sont le fruit du hasard ou qu’elles sont construites par notre milieu? En d’autres termes, vous reconnaissez-vous plutôt dans l’adage “les opposés s'attirent” ou celui “qui se ressemble s’assemble” ?Pour aborder cette question dans le deuxième épisode de notre minisérie d’été sur la rencontre amoureuse, Maud Ventura a fait appel à l’expertise du professeur de sociologie à l'Université Paris-Descartes, et chercheur au Centre de Recherche sur les Liens Sociaux, Christophe Giraud. Pour appuyer sa réflexion sur l’Amour et nous permettre de comprendre si nos environnements sociaux et culturels influent sur nos relations amoureuses, il analyse tout au long de l’épisode notre rencontre fil rouge de l’été : celle du coup de foudre de Claire pour David.Et, vous, avez-vous déjà été amoureux.se d’une personne à l’opposé de vous ? Racontez-le nous en nous écrivant à hello@louiemedia.comÉmotions est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Maud Ventura est la journaliste qui a fait cet épisode sur l’Amour. La création sonore et la composition des musiques de l’épisode sont de Nicolas Vair, la musique du générique a été faite par Nicolas De Gélis. Tristan Mazire s’est occupé de l’enregistrement et Jean-Baptiste Aubonnet du mixage. Marion Girard est responsable de production, et Maureen Wilson responsable éditoriale. Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski à la direction éditoriale.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

36 - La rencontre amoureuse (1/3) : y a-t-il une chimie des émotions ?

Avez-vous déjà eu l’impression que votre cerveau s’était mis à frétiller en croisant le regard d’un.e total inconnu.e? Vos jambes sont soudainement devenues molles, un bouillonnement a pris d’assaut votre ventre, et vous avez perdu tout contrôle? Qu’est-ce qui se passe dans notre cerveau quand on a un coup de foudre?Pour décrypter l’Amour, nous avons décidé de faire une minisérie en trois épisodes sur la rencontre amoureuse autour d’une seule et même histoire : celle du coup de foudre de Claire pour David. Dans chaque épisode, nous analyserons cette rencontre d'un point de vue différent: allant des neurosciences, à la sociologie, en passant par la philosophie… pour tenter de comprendre pourquoi on ressent ce qu’on ressent quand on rencontre quelqu’un.Et pour en savoir plus sur ce qui se passe dans nos cerveaux quand on tombe amoureux, la journaliste Maud Ventura a rencontré pour notre premier épisode le médecin et professeur de biochimie et de biologie moléculaire à la faculté de médecine de Lille Bernard Sablonnière, qui a notamment écrit le livre La Chimie des Sentiments.Et, vous, avez-vous déjà été frappé.e d’un coup de foudre? Racontez-le nous en nous écrivant à hello@louiemedia.comÉmotions est un podcast de Louie Media. Présentatrice et chargée de production : Cyrielle Bedu. Maud Ventura est la journaliste qui a fait cet épisode sur l’Amour. La création sonore et la composition des musiques de l’épisode sont de Nicolas Vair, la musique du générique a été faite par Nicolas De Gélis. Tristan Mazire s’est occupé de l’enregistrement et Jean-Baptiste Aubonnet du mixage. Marion Girard est responsable de production, et Maureen Wilson responsable éditoriale. Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski à la direction éditoriale.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

35 - La pudeur : doit-on éviter de tout dire et tout montrer aux autres ?

Parler de sujets sensibles, même avec vos propres ami.e.s vous met mal à l’aise? Ou à l’inverse, peut-être êtes-vous capable d’aborder les sujets les plus intimes de votre vie, devant des inconnus, sans aucune gêne? Vous êtes terrifié.e par la nudité, le passage obligé aux vestiaires, en allant à la piscine ou à la salle de sport ? Qu’est-ce que la mise à nu d’un corps ou d’une émotion révèle vraiment de nous ? La pudeur est-elle une vertu ou un mal-être? Et est-ce un sentiment universel ou une construction sociale ?Dans cet épisode d'Émotions, la journaliste Agathe le Taillandier se questionne sur les fondements de la pudeur. Pour comprendre d’où vient cette émotion, elle a interrogé son compagnon Saïd qui nous parle de sa pudeur et de la façon dont elle s’est développée dans son enfance. Elle a aussi rencontré la comédienne Céline Milliat-Baumgartner qui interroge sur scène notre lien à la nudité et à la naissance du désir en expérimentant le nu au théâtre.Agathe a également interrogé le philosophe Eric Fiat qui a co-écrit un livre sur le sujet avec Adèle Van Reeth ainsi que la docteure en psychanalyse José Morel Cinq-Mars qui a travaillé longtemps dans un service de protection maternel et infantile de la région parisienne.Et vous, êtes vous pudiques ? Si oui, comment se manifeste votre pudeur? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comÀ lire sur le sujet : - Quand la pudeur prend corps, de la psychanalyste José-Morel Cinq Mars, publié aux éditions PUF Le Monde- La pudeur, des philosophes Eric Fiat et Adèle Van Reeth, publié aux éditions Plon/France Culture- Histoire de la pudeur, de Jean-Claude Bologne, publié aux éditions Fayard/Pluriel- Je selfie donc je suis, de la philosophe et psychanalyste Elsa Godart, publié aux éditions Albin Michel- En tenue d'Eve : féminin, pudeur et judaïsme, de la rabbin Delphine Horvilleur, Grasset- Qui a tué mon père?, de l’écrivain Edouard Louis, publié aux éditions du Seuil- Retour à Reims, du philosophe et sociologue Didier Eribon, publié aux Flammarion (collection Champs Essais)- Chroniques d'un pays natal, de l’écrivain, poète et essayiste James Baldwin, publié aux éditions Gallimard- Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

34 - Sommes-nous maître de nos désirs ?

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous étiez si souvent attiré.e.s par les grands bruns ténébreux ? Ou pourquoi, comme tant de personnes, vous avez eu envie d’acheter ce nouveau smartphone à la mode, alors que le vôtre fonctionnait encore ? Et vos désirs sont-ils révélateur d’une personnalité unique, de vos goûts ou plutôt de la société dans laquelle vous évoluez ?Dans cet épisode d'Émotions, la journaliste Iris Ouédraogo se questionne sur les fondements du désir. Pour comprendre d’où vient cette émotion, elle a rencontré Anaëlle qui nous parle de son premier amour et de sa grossophobie intériorisée, Théo étudiante en master de sociologie du genre qui, en changeant de milieu, a découvert qu’elle était aussi attirée par les femmes et Robin, qui a décidé de se créer de nouvelles normes, pour pouvoir vivre pleinement son désir.Elle a aussi interrogé le psychologue Claude Coquelle, le docteur en sciences de la gestion Joël Brée, la maîtresse de conférences en physiologie et neurosciences Sylvie Thirion, l’autrice Stéphanie Arc ainsi que la psychologue et sexologue à Coraline Delebarre, qui ont toutes et tous voulu comprendre ce qui se cache derrière le désir.Et vous, quand avez-vous ressenti du désir pour la dernière fois ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comÀ lire sur le sujet : Le travail de Claude Coquelle qui témoigne dans l’épisode et qui a écrit Mes désirs sont-ils à moi?L’autrice Stéphanie Arc qui témoigne dans l’épisode et qui a écrit Identités lesbiennes : en finir avec les idées reçues publié aux éditions Cavalier BleuLe travail de la romancière, théoricienne et militante féministe lesbienne française Monique Wittig qui a écrit La pensée straight publiée aux éditions AmsterdamLe philosophe Michel Foucault qui a écrit L’histoire de la sexualité publiée aux éditions GallimardL’article L'hétérosexualité a-t-elle toujours été la norme ? de Chloé Rébillard publié dans la revue Sciences HumainesÉmotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu en est la présentatrice et la chargée de production, Iris Ouédraogo a fait cet épisode sur le désir, la création sonore et la composition des musiques de l’épisode sont de Nicolas Vair, la musique du générique a été faite par Nicolas De Gélis, Jean-Baptiste Aubonnet s’est occupé de l’enregistrement et du mixage. Marion Girard est responsable de production, et Maureen Wilson responsable éditoriale. Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski à la direction éditoriale. La retranscription de cet épisode sur le désir est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com, un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si la retranscription de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, écrivez-nous à Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

50 - A quoi peut servir la fierté ?

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous vous êtes senti fier.e ? D’un.e proche, d’un.e ami.e, de votre pays ? Et c’était quand la dernière fois où vous avez été fier.e de vous-même ? Si vous avez ces instants de fierté en tête, pourquoi à votre avis les avez-vous ressenti à ces moments-là ? Et qu’est-ce que le fait d’éprouver cette fierté dit de votre rapport à vous-même, de votre éducation ou de la société dans laquelle on vit ?Dans cet épisode d’Émotions, Sarah-Lou Lepers nous aide à comprendre ce qu’est la fierté en étudiant son origine, souvent liée à des valeurs de conformité et de traditions, et en analysant la fonction salvatrice qu’elle peut avoir aujourd’hui pour certaines communautés.Pour ce faire, elle a interrogé le professeur d’histoire médiévale Florian Mazel, le docteur en histoire contemporaine Cheikhna Wagué, la psychologue Valérie Saada, la sociologue Laura French Bourgeois, l'ancien professeur de psychosociologie Donald Taylor et Norah, une femme qui a mis du temps à assumer son homosexualité et à en être fière.Et vous, c’est quand la dernière fois que vous avez été fièr.e et seriez-vous capable d’analyser pourquoi ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comA lire, voir et écouter sur le sujet : Le travail de Norah, qui témoigne dans l’épisode, et son podcast “Comment devenir lesbienne ?”, porté par le Collectif Archives LGBTQILe chercheur Florian Mazel et ses travaux sur les mentalités chevaleresques dans Féodalités (880-1180), publié aux éditions BelinLe chercheur Cheikhna Wagué et ses publications sur les soninkés, Penser et écrire la société soninké aujourd’hui, publié aux éditions L’HarmattanLa chercheuse Laura French Bourgeois, et sa thèse sur le rôle des sanctions sociales dans les comportements de voteLe chercheur Michel Dorais, auteur de De la honte à la fierté, 250 jeunes de la diversité sexuelle se révèlent, publié aux éditions VLBLe sociologue Didier Eribon, auteur de l'ouvrage d'auto-analyse Retour à Reims (qui traite de la fierté de soi, de son identité sexuelle, de son origine sociale) publié aux éditions FayardLe réalisateur David Frances, auteur du documentaire The death and life of Martha P. Johnson, sur les émeutes de Stonewall en 1969 (disponible sur Netflix)L’écrivain et homme politique Aimé Césaire, auteur du recueil de poèmes Cahier d’un retour au pays natal, publié aux éditions Présence AfricaineLa chercheuse Maboula... Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

49 - Emotions déconfinées : le syndrome de la cabane

Avez-vous déjà entendu parler du syndrome de la cabane ? C’est un état émotionnel observé pour la première fois au début du 20ème siècle quand, après des mois passés enfermés dans leurs cabanes, les chercheurs d'or américains étaient angoissés à l’idée de revenir à leur mode de vie d’avant confinement.Cette peur de retourner à la civilisation a ressurgi depuis le déconfinement lié à la pandémie du coronavirus. Alors que certain.e.s se sont empressé.e.s de revoir leurs ami.e.s et leurs proches dès le confinement levé, d’autres ont préféré rester chez eux et éviter les sorties, par peur d’attrapper le covid-19 ou par simple confort, parce qu’ils s'étaient habitués à voir moins de monde et à avoir une vie sociale réduite pendant le confinement. C’est le cas de la journaliste Géraldine Dormoy. Elle est l’autrice du livre Un cancer pas si grave qu’elle a écrit après avoir vaincu un cancer du sein. Dans une de ses récentes newsletter qu’elle a intitulé “Rester en soi”, elle écrivait être la première étonnée que les relations virtuelles lui suffisent. “Le confinement me rappelle que je peux aussi être casanière. Je l’avais déjà perçu lors de mon congé maladie, puis m’étais de nouveau laissé distraire une fois guérie”, confiait-elle.Pour avoir une idée de l’impact du confinement sur nos relations aux autres et sur nos modes de vie, nous avons contacté l’anthropologue Fanny Parise, qui réalise actuellement une enquête en ligne pour avoir une idée de ce à quoi pourraient ressembler nos vies après. Nous avons aussi interrogé la psychotherapeute Stéphany Orain-Pelissolo qui a tenu pendant le confinement la plateforme téléphonique d’aide psychologique CovidEcoute. Elle a eu l’occasion de parler à des gens, inquiets de ne pas avoir envie de sortir après le déconfinement.Équipe de production :Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduMixage : Jean-Baptiste AubonnetMusique : Nicolas de GélisResponsable de production : Marion GirardResponsable éditoriale : Maureen WilsonDirection des productions : Mélissa BounouaDirection éditoriale : Charlotte Pudlowski  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

48 - Emotions confinées : comment les enfants vivent-ils la pandémie ?

Après avoir dû respecter un confinement de près de deux mois pour éviter la propagation du coronavirus, nous vivons depuis quelques jours un déconfinement.En voyant dans les médias des images montrant des écoles s’organiser pour accueillir au mieux les enfants pendant cette pandémie, nous nous somme rendues compte que nous n’avions pas parlé des enfants jusqu’à présent dans nos épisodes d’Émotions confinées. Qu'en est-il pour eux ? Comment appréhende-t-on une situation sanitaire aussi inédite que celle que nous vivons actuellement quand on est tout petit ?Pour le savoir, nous avons demandé à Léna comment sa fille de 5 ans, Anaïs, a vécu le confinement. Nous avons aussi contacté la psychologue Florence Millot, qui est spécialisée dans l'accompagnement thérapeutique des émotions des enfants, et la pédopsychiatre Adèle Assous qui participe au dispositif Ma Cabane, une plateforme téléphonique créée avec plusieurs psychiatres, psychologues et orthophonistes pour répondre aux souffrances psychiques des enfants et de leurs parents pendant le confinement et maintenant le déconfinement.Équipe de production :Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduInterview : Caroline YonMixage : Jean-Baptiste AubonnetMusique : Nicolas de GélisResponsable de production : Marion GirardResponsable éditoriale : Maureen WilsonDirection des productions : Mélissa BounouaDirection éditoriale : Charlotte Pudlowski  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

47 - Emotions confinées : la peur du déconfinement

Cet épisode sortira le 11 mai 2020, date officielle de la levée progressive des mesures de confinement en France. Nous pourrons à partir de ce jour sortir plus librement, et certain.e.s des confiné.e.s, pourront reprendre lentement le cours normal de leurs vies. L’occasion pour nous de faire une sorte de mini-bilan du contrecoup émotionnel qu’a eu ce confinement sur nous.Dès le début de celui-ci, nous avons lu une interview du psychiatre Jean-Pierre Mialet et du directeur de l'Institut Français de la Psychanalyse Active Pascal Neveu. Dans celle-ci, il était déjà question de l’impact de la quarantaine sur notre santé mentale. Nous avons contacté le Jean-Pierre Mialet pour lui demander ce qui lui avait fait présager si tôt que le confinement (et plus tard le déconfinement) aurait un impact si fort sur notre santé mentale.Nous avons aussi appelé le Pierre-Michel Llorca, qui est psychiatre et chef de service au CHU de Clermont-Ferrand. Il coordonne actuellement une enquête internationale, lancée dans 35 pays, sur les conséquences psychologiques qu’ont eues la pandémie et le confinement. Et pour savoir comment ménager nos émotions quand nous devrons reprendre notre vie normale après cette longue période d’isolation, nous avons fait appel au docteur Gérard Guilbon qui est psychologue à l'hôpital Charles Perrens, à Bordeaux. Il nous a donné des outils pour limiter le risque que nos inquiétudes et peurs prennent trop de place en nous pendant cette période de transition.Si vous voulez nous faire part des émotions que vous ressentez pendant cette période de pandémie, n’hésitez écrivez-nous à hello@louiemedia.comÉquipe de productionPrésentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduMusique : Nicolas de GélisMixage : Jean-Baptiste AubonnetResponsable de production : Marion GirardResponsable éditoriale : Maureen WilsonDirection des productions : Mélissa BounouaDirection éditoriale : Charlotte Pudlowski Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

46 - Emotions confinées : le sentiment de contrainte lié au confinement

Nous avons été et serons encore pendant quelques temps contraint.e.s à rester chez nous pour limiter la propagation du coronavirus. Cette obligation à s’isoler le plus possible a fait prendre conscience à certain.e.s de l’importance de la liberté de mouvement qu’on avait avant, de cette chance de nous déplacer comme bon nous le semblait qui nous paraissait si acquise et évidente.C’est le cas de Magali, une grande sportive, qui adore courir des marathons et voyager dans le monde pour faire des compétitions. Comme nous tou.te.s, elle a du réadapter ses habitudes avec le confinement. Elle nous raconte dans cet épisode ce que ce changement lui a révélé.Et pour comprendre pourquoi cette interdiction de sortir autant qu'on le souhaite est si douloureuse pour beaucoup d'entre nous, Maude Petel-Légaré a contacté la psychanalyste Karine Sylvestre, qui a écrit un article sur le sujet. Pour elle, le sentiment de contrainte que l'on ressent durant ce confinement serait lié au rapport à l'autorité parentale l'on avait durant notre enfance.Si vous voulez nous faire part des émotions que vous ressentez pendant cette période de pandémie et de confinement, n’hésitez écrivez-nous à hello@louiemedia.comÉquipe de production :Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduInterview et montage : Maude Petel-LégaréMixage : Jean-Baptiste AubonnetMusique : Nicolas de GélisResponsable de production : Marion GirardResponsable éditoriale : Maureen WilsonDirection des productions : Mélissa BounouaDirection éditoriale : Charlotte Pudlowski Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

45 - Emotions confinées : la culpabilité de ne pas vivre un confinement productif

On est beaucoup à s’être rendus compte que le confinement était devenu une compétition et que la pression d'un isolement efficace, réussi et productif était né pendant cette pandémie du covid-19. Nous avons vu naître, sur les réseaux sociaux notamment, des injonctions encore plus fortes que d’ordinaire à ne pas grossir, à “tirer profit de la moindre seconde disponible pour organiser, ranger, classer, trier, rattraper, anticiper, optimiser”, comme l’expliquait la journaliste Fiona Schmidt dans un article écrit au début du confinement. Et ces injonctions mène beaucoup d’entre nous à ressentir de la culpabilité, quand on ne se sent pas à la hauteur de cette pression.Pour essayer de comprendre ce sentiment de culpabilité qui nous envahit pendant le confinement, nous avons contacté Doris, qui a dénoncé ces injonctions dans une note vocale, et le maître de conférences et chercheur au Laboratoire inter-universitaire de psychologie de Chambéry Aurélien Graton, qui s'intéresse beaucoup à cette émotion qu’est la culpabilité.Si vous voulez nous faire part des émotions que vous ressentez pendant cette période de pandémie et de confinement, n’hésitez écrivez-nous à hello@louiemedia.comÉquipe de production :Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduAssistante de production : Lucile Rousseau-GarciaMixage : Jean-Baptiste AubonnetMusique : Nicolas de GélisResponsable de production : Marion GirardResponsable éditoriale : Maureen WilsonDirection des productions : Mélissa BounouaDirection éditoriale : Charlotte Pudlowski  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

44 - Emotions confinées : apprendre à composer avec l’incertitude

L’incertitude nous submerge tou.te.s en ce moment, alors que nous traversons ensemble cette période inédite de confinement. On se demande comment se passera le déconfinement et quel monde nous attendra après cette longue période de distanciation sociale. Pour certain.e.s, les questions liées à l’incertitude sont plus angoissantes que pour d’autres : ils se demandent quand ils retrouveront du travail, si leur entreprise se relèvera des pertes engendrées par le confinement. Pour les étudiants, la question de l'organisation des examens de fin d'année se pose de plus en plus.Pour comprendre plus ce sentiment d’incertitude lié au confinement, nous avons recueilli le témoignage de Laurette, une étudiante qui devait normalement être diplômée cette année. Lucile Rousseau-Garcia a aussi appelé Fabrice Clément, qui est professeur en sciences cognitives à l'université de Neuchâtel, en Suisse. Il étudie depuis 30 ans le phénomène de la croyance.Et vous, quelles sont vos incertitudes liées à l’après-confinement, racontez-le nous à hello@louiemedia.comÉquipe de production :Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduInterview : Lucile Rousseau-GarciaMixage : Jean-Baptiste AubonnetMusique : Nicolas de GélisResponsable de production : Marion GirardResponsable éditoriale : Maureen WilsonDirection des productions : Mélissa BounouaDirection éditoriale : Charlotte Pudlowski  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

43 - Emotions confinées : gérer le manque de contact physique

Dans cet épisode, nous avons voulu nous penser à un organe si révélateur de nos émotions : la peau, le plus grand organe humain. Un organe sensoriel, sensible au toucher. Et comme nous avons déjà pu le voir dans un épisode d’Émotions consacré à la tendresse, le toucher est un sens vital pour notre développement.Comment faire alors quand on est seul.e pendant ce confinement, que l’on est touché par personne, et que l'on ne peut toucher personne en raison à cause des gestes barrière ? Comment vivre ce manque de contact physique ? Peut-il avoir des répercussions sur notre psychisme ?Pour le savoir, Cyrielle Bedu a recueilli le témoignage de Stéphanie qui est confinée seule chez elle, à Paris, ainsi que l'expertise de la neuropsychologue Céline Rivière, qui a écrit en 2015 le livre La câlinotherapie, publié aux éditions Michalon.Si vous voulez nous faire part des émotions que vous ressentez pendant cette période de pandémie et de confinement, n’hésitez écrivez-nous à hello@louiemedia.comÉquipe de production :Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduMixage : Jean-Baptiste Aubonnet Musique : Nicolas de GélisResponsable de production : Marion GirardResponsable éditoriale : Maureen WilsonDirection des productions : Mélissa BounouaDirection éditoriale : Charlotte Pudlowski  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

42 - Emotions confinées : être seul.e pendant le confinement

Au début du confinement, nous avons reçu le témoignage de Anissa. Elle est expatriée à l’étranger et s’est retrouvée seule pendant le confinement. Elle qui pensait faire de ce moment une occasion de se retrouver avec des ami.e.s s’est en fait rendue compte que tous voulaient être avec d’autres gens qu’elle, dont ils étaient ou se sentaient plus proches. Il a alors fallu à Anissa apprendre à composer avec la déception et la solitude. La déception de ne pas avoir été choisie par ses ami.e.s et la solitude qu'elle avait jusqu'alors tout fait pour éviter dans sa vie.Pour savoir comment appréhender la solitude que certain.e.s connaissent pendant le confinement, Maële Diallo a interrogé le docteur en sociologie Sylvain Bordiec qui a écrit un essai intitulé Rendre les solitudes supportables et la psychiatre Céline Tran, co-autrice du livre Votre meilleur ami c’est vous, publié aux éditions l'Iconoclaste. Si vous voulez nous faire part des émotions que vous ressentez pendant cette période de pandémie, n’hésitez écrivez-nous à hello@louiemedia.comÉquipe de production :Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduInterview et montage : Maële DialloAssistante de production : Lucile Rousseau-GarciaMixage : Jean-Baptiste AubonnetMusique : Nicolas de GélisResponsable de production : Marion GirardResponsable éditoriale : Maureen WilsonDirection des productions : Mélissa BounouaDirection éditoriale : Charlotte Pudlowski  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

41 - Emotions confinées : pourquoi nos rêves nous marquent-ils tant en ce moment ?

Pendant le confinement, nous sommes nombreux à nous rappeler des rêves qu’on fait la nuit. Sur les réseaux sociaux, des gens du monde entier racontent ainsi leurs rêves, demandent si ils sont les seuls à avoir des rêves aussi vifs et si le contexte actuel de pandémie et de confinement peut être une explication à tout cela.Est-ce que nos émotions, si chamboulées en journée pendant le confinement, auraient un impact sur les rêves si particuliers que l’on fait en ce moment ? Pour le savoir, Cyrielle Bedu a contacté la psychanalyste Elisabeth Serin qui a lancé avec l’historien Hervé Mazurel une collecte de rêves dans le cadre de leur Laboratoire de psychanalyse nomade. Les deux experts demandent à des anonymes de leur décrire leurs rêves par mail (à l’adresse revesdeconfins@gmail) afin d’analyser plus tard l’impact que la pandémie du coronavirus et l’isolement ont eu sur notre vie psychique.La neuroscience s'intéresse elle aussi aux rêves que l’on fait pendant la crise du coronavirus. À Lyon, une équipe du Centre de Recherche de l’Inserm collecte également les rêves que font les gens grâce à un formulaire à remplir en ligne sur leur site. La neuroscientifique Perrine Ruby, qui s'intéresse depuis longtemps à la cognition sociale au sommeil et au rêve, travaille sur ce projet. Elle nous en dit plus dans cet épisode sur le résultats préliminaires de cette enquête en cours. Et vous, quels rêves étranges faites-vous en ce moment, racontez-le nous à hello@louiemedia.comÉquipe de production :Présentation : Cyrielle Bedu  Chargée de production : Cyrielle BeduAssistante de production : Lucile Rousseau-GarciaMixage : Jean-Baptiste Aubonnet Musique : Nicolas de Gélis Responsable de production : Marion Girard Responsable éditoriale : Maureen Wilson Direction des productions : Mélissa BounouaDirection éditoriale : Charlotte Pudlowski  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

40 - Emotions confinées : comment vivre une rupture pendant le confinement ?

Il y a quelques temps, Cyrielle Bedu a entendu parler d’un compte instagram, qui s’appelle coeur_confiné. Il est tenu anonymement par une femme dont le coeur a été brisé pendant le confinement. Sur son compte, coeur_confiné fait part de façon touchante de sa solitude, de sa colère, de son désarroi et de sa difficulté à vivre une rupture en temps de confinement. On comprend en regardant son compte en quoi rompre actuellement est encore plus étrange qu’en temps normal, et pourquoi les réseaux sociaux peuvent être pour certain.e.s un moyen de gérer cette situation inhabituelle. Cela nous a interpellé : être quitté.e n’est en général pas un moment très agréable à vivre, mais comment vivre ce moment pendant le confinement ? Comment faire le deuil d’une relation amoureuse quand on est seul.e chez soi, ou qu’on vit au contraire encore avec son ex ? Pour le savoir nous avons recueilli le témoignage de Anne, qui a rompu avec son ex-compagnon quelques jours seulement avant le confinement et nous avons sollicité l’expertise de la psychanalyste et spécialiste du couple Fabienne Kraemer, qui est en ce moment en contact avec plusieurs couples qui ont rompu juste avant ou pendant l’isolement.Si vous voulez nous faire part des émotions que vous ressentez pendant cette période de pandémie et de confinement, n’hésitez écrivez-nous à hello@louiemedia.comÉquipe de production :Présentation : Cyrielle Bedu  Chargée de production : Cyrielle BeduAssistante de production : Lucile Rousseau-GarciaInterview et montage : Maële DialloMusique : Nicolas de Gélis Mixage : Jean-Baptiste Aubonnet Responsable de production : Marion Girard Responsable éditoriale : Maureen Wilson Direction des productions : Mélissa Bounoua Direction éditoriale : Charlotte Pudlowski Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

39 - La colère est-elle vraiment mauvaise conseillère ?

Vous êtes nombreux.ses à nous avoir écrit pour nous faire part de votre colère pendant le confinement. Pour vous donner des éléments de compréhension sur cette émotion que vous ressentez peut-être en ce moment, nous diffusons cet épisode réalisé bien avant que l’on prenne au sérieux le coronavirus.Dans cet épisode Cyrielle Bedu s’est demandée ce qu’est la colère. Pourquoi certaines personnes semblent se mettre plus facilement en colère que d’autres ? La colère implique-t-elle forcément de la violence ? Faut-il se méfier de cette émotion ou au contraire l’accepter ?Pour le savoir, elle a rencontré Sophie qui s’est longtemps considérée comme une personne colérique, ainsi que la militante féministe Caroline de Haas qui fait de la colère le moteur de son action politique.Cyrielle a aussi parlé au professeur en neuropsychologie de l'émotion Didier Grandjean, au psychologue Salomon Nasielski qui organise tous les ans des ateliers pour comprendre la colère, et au sociologue Eric Gagnon, qui a écrit le livre Éclats : figures de la colère, qui s'intéresse aux représentations de la colère dans la littérature, la philosophie, l’art et l’histoire.La retranscription de cet épisode sur la pudeur est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com, un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si la retranscription de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, écrivez-nous à hello@louiemedia.comÉmotions est un podcast de Louie Media. Cyrielle Bedu a fait cet épisode sur la colère. Elle l'a également présenté et été en charge de sa production. Bernard Nattier s’est occupé de l’enregistrement, Nicolas Vair a composé la musique et a fait la réalisation de cet épisode. Jean-Baptiste Aubonnet était en charge du maillage et Nicolas de Gélis a composé le générique. Marion Girard est responsable de production, Maureen Wilson est responsable éditoriale, Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski est à la direction éditoriale. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

38 - Emotions confinées : qui prend soin des soignants ?

Il y a quelques temps, nous avons reçu un message sur le compte instagram de Louie Media. Il a attiré notre attention parce qu’il venait d’un soignant qui travaille dans un service de réanimation. Dans son message, il mettait l’accent sur une émotion qui le submerge particulièrement en ce moment : le dégoût.Nous l’avons recontacté pour en savoir plus sur ce dégoût qu’il ressent, pour qu’il nous parle de ses conditions de travail et aussi de la gestion des émotions chez les soignants pendant cette pandémie. Qui les écoute en ce moment ? Qui prend soin d’eux moralement pendant qu’eux prennent tant soin de nous ?Pour en savoir plus, nous avons aussi contacté Maïté Caumont, qui est psychiatre à l’hôpital Charles Perrens à Bordeaux. Elle s’occupe d’une plateforme d’aide psychologique aux soignants pendant la pandémie.Si vous voulez nous faire part des émotions que vous ressentez pendant cette période de pandémie et de confinement, n’hésitez écrivez-nous à hello@louiemedia.comÉquipe de production :Présentation : Cyrielle Bedu Chargée de production : Cyrielle BeduMontage / Réalisation : Cyrielle BeduMusique : Nicolas de Gélis Mixage : Jean-Baptiste Aubonnet Responsable de production : Marion Girard Responsable éditoriale : Maureen Wilson Direction des productions : Mélissa Bounoua Direction éditoriale : Charlotte Pudlowski Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

37 - Emotions confinées : Le deuil pendant le confinement avec le Dr Gérard Guilbon [Interview]

Au début du confinement, nous avons diffusé le témoignage d’une auditrice qui nous a envoyé une note vocale. Elle s’appelle Nina et a perdu son beau-père juste avant le confinement. Nina nous a fait part de sa tristesse et de son désarroi à vivre ce moment délicat, dans une période inédite. Son témoignage vous a fait beaucoup réagir, vous nous avez fait part, par mail et sur les réseaux sociaux, de votre tendresse et de votre soutien envers Nina.On s’est donc dit qu’il fallait faire une suite à cette note vocale, avec cette fois l’expertise d’un psychologue.Nous avons donc contacté le Dr Gérard Guilbon, qui travaille à l'hôpital Charles Perrens, à Bordeaux. Lui et son équipe ont mis en place une cellule d’écoute téléphonique à destination des personnes endeuillées pendant la pandémie du covid-19. Il nous en a dit plus sur comment gérer un deuil pendant cette période d'isolement inédite.Si vous voulez nous faire part des émotions que vous ressentez pendant cette période de pandémie, n’hésitez écrivez-nous à hello@louiemedia.comÉquipe de production :Présentation : Cyrielle BeduInterview : Maële DialloMusique : Nicolas de GélisMixage : Jean-Baptiste Aubonnet Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

134 - Emotions confinées : la peur de grossir pendant le confinement [Interview]

Pendant la période de crise que nous vivons, notre podcast change de forme. Nous nous y demandons comment vous vivez vos émotions pendant cette période de confinement et nous interrogeons des expert.e.s pour nous aider à décortiquer notre jungle intérieure actuelle.Dans cet épisode, nous nous sommes intéressées à la nourriture, parce qu’en regardant les réseaux sociaux, on a vu que beaucoup de personnes s’étaient mises à cuisiner et à le montrer, plus qu’en temps normal. On a aussi vu des gens se filmer faisant du sport avec frénésie pour ne surtout pas grossir, et d’autres publier des posts “humoristiques” indiquant que prendre du poids pendant le confinement était la pire des choses qui puisse nous arriver…Pourquoi cette injonction à ne pas grossir ? Pour le comprendre Cyrielle Bedu a parlé à la journaliste Olga Volfson qui milite contre la grossophobie, et à la nutritionniste Florence Pujol qui nous a parlé des troubles du comportements alimentaires qui naissent chez certain.e.s de ses patient.e.s pendant cette période d’isolement.Et vous, quelle est votre relation à la nourriture pendant le confinement ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comÀ lire sur le sujet :La diététicienne-nutritionniste Florence Pujol, autrice de Je mange et je suis bien, publié chez Puf.Équipe de production :Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduResponsable éditoriale : Maureen WilsonMusique : Nicolas de GélisMixage : Jean-Baptiste Aubonnet Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

133 - Emotions confinées : Tam et le voyage tant attendu [note vocale]

Nous vivons une période étrange. Toutes et tous, confiné.e.s chez nous, quand nous ne sommes pas obligé.e.s d’aller travailler à l'extérieur. Nous télétravaillons, nous gardons nos enfants, nous faisons même parfois les deux en même temps... Dans Émotions, on a voulu en savoir plus sur ce que vous ressentez pendant cette période de confinement. Sur les situations parfois compliquées que vous devez gérer en même temps, et sur les émotions qui vous habitent. Nous vous avons donc demandé de nous envoyer des notes vocales pour nous raconter ce qui se passe dans votre jungle intérieure pendant cette période de transition inédite.Quand nous avons fait un appel sur les réseaux sociaux pour vous demander de nous envoyer des notes vocales, Tam est une des premières à nous avoir contacté. Avant l’annonce du confinement, elle avait décidé de s’offrir un long voyage seule, bien mérité après une période compliquée. Elle se trouve aujourd’hui confiné en Australie, à des milliers de kilomètres de chez elle. Et c’est cet isolement qu’elle a voulu nous raconter.Équipe de production :Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduAssistante de production : Lucile Rousseau-GarciaMusique : Nicolas de GélisMixage : Jean-Baptiste Aubonnet Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

132 - Emotions confinées : Julien était sur le point d’avoir enfin sa vie en main [note vocale]

Nous vivons une période étrange. Toutes et tous, confiné.e.s chez nous, quand nous ne sommes pas obligé.e.s d’aller travailler à l'extérieur. Nous télétravaillons, nous gardons nos enfants, nous faisons même parfois les deux en même temps... Dans Émotions, on a voulu en savoir plus sur ce que vous ressentez pendant cette période de confinement. Sur les situations parfois compliquées que vous devez gérer en même temps, et sur les émotions qui vous habitent. Nous vous avons donc demandé de nous envoyer des notes vocales pour nous raconter ce qui se passe dans votre jungle intérieure pendant cette période de transition inédite.Il y a quelques jours, sur les réseaux sociaux, j’ai lu le message d’une personne qui disait ceci : “est-ce que quelqu’un d’autre était sur le point d’avoir enfin sa vie en main avant que toute cette crise n’arrive?”. Ça m’a fait penser à la note vocale que Julien nous a envoyé. Il a 23 ans, et avait lui aussi le sentiment que les planètes commençaient à s’aligner un peu pour lui, comme il nous l’explique. Que vous soyez inquiet.e.s au sujet de la pandémie, angoissé.e.s d’être confiné.e.s, rassuré.e.s d’avoir du temps avec vos proches ou fasciné.e.s parce que tout ceci ressemble à de la science fiction, si vous souhaitez nous envoyer des notes vocales pour nous faire part de ce qui vous traverse, envoyez-les nous à hello@louiemedia.com Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduAssistante de production : Lucile Rousseau-GarciaMusique : Nicolas de GélisMixage : Jean-Baptiste Aubonnet Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

33 - Emotions confinées : comment le déni s’est emparé de nous avec Cynthia Fleury [interview]

On s’est demandé quelles émotions nous semblaient émerger le plus, en ce moment, pendant cette pandémie du Covid-19, et on a réfléchi à celle qu’on aimerait décortiquer pour comprendre ce qui nous traverse depuis le début de cette crise. Chronologiquement, il nous a semblé que l’émotion qui nous a touché en premier, c’est le déni. Nous avons toutes et tous d’une manière ou d’une autre minimisé la gravité de ce virus, en se disant que ça ne pouvait pas être si grave que ça, et qu’on allait pas changer nos modes de vie pour ce qui nous semblait être qu’une simple grippe.Étions-nous alors dans une forme de déni ? Pour le savoir, Cyrielle Bedu a contacté la psychanalyste et philosophe Cynthia Fleury. Confinée chez elle, Cynthia Fleury nous en a dit plus, avec son prisme freudien, sur ce qu’est le déni. Elle nous aide aussi à comprendre si c’est bien du déni qu’on a eu - et que certains ont toujours - dans le cadre de cette pandémie, et si cette attitude est plus propre à nous, Français, qui avons l’air d’avoir plus de mal à nous résigner à rester confinés chez nous.Équipe de production : Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduResponsable éditoriale : Maureen WilsonMusique : Nicolas de GélisMixage : Jean-Baptiste Aubonnet Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

32 - Emotions confinées : Valérie et les retrouvailles avec les siens [note vocale]

Nous vivons une période étrange. Toutes et tous, confiné.e.s chez nous, quand nous ne sommes pas obligé.e.s d’aller travailler à l'extérieur. Nous télétravaillons, nous gardons nos enfants, nous faisons même parfois les deux en même temps... Dans Émotions, on a voulu en savoir plus sur ce que vous ressentez pendant cette période de confinement. Sur les situations parfois compliquées que vous devez gérer en même temps, et sur les émotions qui vous habitent. Nous vous avons donc demandé de nous envoyer des notes vocales pour nous raconter ce qui se passe dans votre jungle intérieure pendant cette période de transition inédite.Dans cet épisode, vous entendrez Valérie, elle est actuellement confinée en Ile de France avec sa famille, et a trouvé UN avantage à ce confinement : pouvoir être avec les siens, qu’elle voit peu d’habitude.Que vous soyez inquiet.e.s au sujet de la pandémie, angoissé.e.s d’être confiné.e.s, rassuré.e.s d’avoir du temps avec vos proches ou fasciné.e.s parce que tout ceci ressemble à de la science fiction, si vous souhaitez nous envoyer des notes vocales pour nous faire part de ce qui vous traverse, envoyez-les nous à hello@louiemedia.com Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduAssistante de production : Lucile Rousseau-GarciaMusique : Nicolas de GélisMixage : Jean-Baptiste Aubonnet Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

31 - Emotions confinées : Nina ou comment vivre un deuil en cette période d'isolement [note vocale]

Nous vivons une période étrange. Toutes et tous, confiné.e.s chez nous, quand nous ne sommes pas obligé.e.s d’aller travailler à l'extérieur. Nous télétravaillons, nous gardons nos enfants, nous faisons même parfois les deux en même temps... On s'inquiète parce qu’on a peur d’être isolé, parce qu’on ne sait pas ce qui va se passer… On pense à nos proches quand ils ne sont pas prêts de nous, ou on se réjouit de passer enfin du temps avec eux, quand on est enfermé ensemble.Dans Émotions, on a voulu en savoir plus sur ce que vous ressentez pendant cette période de confinement. Sur les situations parfois compliquées que vous devez gérer en même temps, et sur les émotions qui vous habitent. Nous vous avons donc demandé de nous envoyer des notes vocales pour nous raconter ce qui se passe dans votre jungle intérieure pendant cette période de transition inédite.Dans ce premier épisode spécial, vous entendrez Nina. C’est une des premières personnes à nous avoir contacté. Elle a voulu parler du deuil qu’elle traverse et qu’elle ne peut vivre pleinement parce qu’elle doit rester chez elle, loin de ses proches. Comment faire, quand on vient de perdre un être qui nous est cher pendant un confinement, et qu’on a besoin de contact, de tendresse et de liens physiques ? C’est la question qu’elle se pose sans cesse depuis plusieurs jours, et c'est cette situation qu’elle a voulu partager avec nous.Que vous soyez inquiet.e.s au sujet de la pandémie, angoissé.e.s d’être confiné.e.s, rassuré.e.s d’avoir du temps avec vos proches ou fasciné.e.s parce que tout ceci ressemble à de la science fiction, si vous souhaitez nous envoyer des notes vocales pour nous faire part de ce qui vous traverse, envoyez-les nous à hello@louiemedia.com Présentation : Cyrielle BeduChargée de production : Cyrielle BeduMusique : Nicolas de GélisMixage : Jean-Baptiste Aubonnet Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

30 - La solitude : pourquoi faut-il parfois apprendre à l’accueillir ?

Est-ce qu’il vous arrive de redouter de vous retrouver seul.e ? Soit parce que vos ami.e.s ne sont finalement pas disponibles un vendredi soir, parce que votre conjoint.e a dû annuler votre sortie à la dernière minute ou alors parce que vous êtes coincé.e à un séminaire avec vos collègues que vous détestez, et que le wifi de votre hôtel ne fonctionne pas... ?Pour beaucoup, passer des moments seul.e est une situation à éviter à tout prix, alors que la solitude peut aussi être une amie et une alliée. Mais d’où vient alors cette image négative qui lui est encore si souvent associée ?Pour essayer de comprendre tout cela, et bien plus encore, Iris Ouedraogo a rencontré Lucie Azéma, une journaliste qui adore plus que tout voyager seule malgré les reproches qu'on continue à lui faire à ce sujet, et Léana, une mère célibataire qui a longtemps été isolée et qui a subi sa solitude. Iris a aussi interrogé le psychiatre Gérard Macqueron, la psychothérapeute Monique de Kermadec et la professeure en psychologie Thuy-vy Nguyen, qui ont tous les trois fait des recherches et écrit des ouvrages sur la solitude.Et vous, y a-t-il une fois où vous êtes parvenu.e à faire de la solitude une alliée ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comÀ lire sur le sujet : Le psychiatre Gérard Macqueron, auteur de Psychologie de la solitude, publié chez Odile Jacob.La psychothérapeute Monique de Kermadec, autrice de Un sentiment de solitude, publié chez Albin Michel.L’historien Georges Minois, auteur de Histoire de la solitude et des solitaires, publié chez Fayard.La journaliste Lucie Azema, autrice de l’article Pourquoi il faut arrêter de dire aux femmes qu’il est dangereux de voyager seule, publié dans Courrier International. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

29 - La rancune : peut-on s’en débarrasser ?

Est-ce que vous en avez déjà voulu à quelqu’un.e de vous avoir fait une remarque désobligeante ? À un.e camarade de classe de vous avoir humilié à la cantine, devant votre crush ? À vos parents de ne pas avoir été assez à la hauteur ? Si c’est le cas - ou que vous avez connu d’autres situations similaires - vous avez sûrement ressenti de la rancune après coup. Et celle-ci vous a peut-être fait cogiter, ruminer… Et a pris de la place dans votre cerveau.C’est quoi exactement la rancune ? Pourquoi est-ce qu’elle nous concerne tou.te.s ? En quoi est-elle différente de la rancoeur, et comment faire pour s’en débarrasser quand elle est trop présente dans notre vie ?Dans cet épisode d’Émotions, c’est Maïwenn Bordron qui a décortiqué les ressorts de la rancune. Pour cela, elle a discuté avec Mathieu, un trentenaire qui a grandi avec une mère très rancunière et qui a ensuite lui-même souvent ressenti cette émotion envers ses proches. Elle a aussi interrogé le psychiatre et thérapeute familial Serge Hefez, qui reçoit des familles avec lesquelles il aborde cette thématique de la rancune, et avec la professeure en sociologie Laetitia Bucaille, qui a fait des recherches sur la rancœur née à la suite de conflits politiques.À lire sur le sujet : La sociologue Laetitia Bucaille, autrice de Le pardon et la rancœur, publié chez PayotLe psychiatre Christian Zaczyk, auteur de Comment avoir de bonnes relations avec les autres, publié chez Odile JacobLa retranscription de cet épisode sur la rancune est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com. Un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

28 - La tendresse : pourquoi faut-il lui faire une place ?

Vous souvenez-vous de la dernière fois que vous avez fait preuve de tendresse envers quelqu’un.e ? Du dernier geste doux et affectueux que vous avez donné à une personne à laquelle vous tenez ? Des mots attentionnés que quelqu’un.e vous a récemment adressé ?Dans cet épisode d'Émotions, nous avons voulu nous intéresser à ces moments de tendresse qui mêlent amour et douceur.C’est quoi exactement la tendresse ? Pourquoi est-elle importante dans notre enfance, puis plus tard, quand on devient adultes ?Pour le savoir, Paloma Soria Brown a rencontré la psychologue clinicienne Laurence Kouznetsov, qui a mené une étude sur la tendresse auprès des nouveaux nés dans le milieu hospitalier. Elle a aussi discuté avec la psychanalyste Marie-Dominique Amy, qui est spécialiste des relations parents-enfants et qui a écrit de nombreux livres sur le sujet. Vous entendrez également les récits touchants de Rachel, qui fait du don d’actes de tendresse un véritable acte politique, et de Gaël, un père de 37 ans, qui a pris conscience que les moments au cours desquels il coiffait sa fille étaient des rituels de tendresse, qui ont soudé leur relation.Et vous, quelle place accordez-vous à la tendresse dans vos vies ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comÀ lire sur le sujet : La dermatologue et psychanalyste Sylvie Consoli, autrice de La tendresse, publié chez Odile Jacob.Le psychanalyste Sandor Ferenczi, auteur de Confusion de langue entre les adultes et l’enfant. Le langage de la tendresse et de la passion, publié chez Payot.La psychologue Marie de Hennezel et le psychiatre Philippe Gutton, auteurs de Et si vieillir libérait la tendresse…, publié chez InPress.La psychanalyste Marie-Dominique Amy, autrice de La Sécurité Affective De L'enfant publié aux éditions Jouvence.Le psychothérapeute Gérald Pagès, auteur de Le grand livre de la tendresse, publié chez Albin Michel.À voir :Le court-métrage Hair Love, réalisé et écrit par Matthew A. Cherry Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

27 - L’angoisse et l’anxiété : peut-on bien vivre avec ?

Est-ce qu’il vous arrive de ne pas bien dormir la nuit parce que vous cogitez sans cesse au sujet de votre travail, de votre famille, ou de toutes ces choses qu’il vous faudra faire et organiser dès votre réveil ? Est-ce que vous êtes parfois pris.e de panique à l’idée de vous rendre à un événement ou de prendre les transports en commun ?Dans ce nouvel épisode d'Émotions, on s’est demandé ce qui faisait que l'on ressentait de l’anxiété ou de l’angoisse et comment on pouvait vivre avec. Car si ces émotions sont présentes à faible dose chez certains, elles peuvent être très handicapantes chez d’autres, qui redoutent tout le temps, de façon diffuse, quelque chose.Pour comprendre ces émotions, nous avons recueilli les témoignages du réalisateur Benjamin Parent, qui se dit anxieux, au point d’avoir plusieurs fois vomi sur le tournage de son premier film, et de Shérine, une jeune femme sujette à des crises de panique depuis l’enfance. Nous avons interrogé les psychiatres Dominique Servant et Antoine Pelissolo, qui nous ont aidé à comprendre les origines de l’anxiété, et nous avons parlé avec la psychanalyste américaine Jamieson Webster de la surconsommation de médicaments contre les troubles anxieux (les anxiolytiques) dans les pays développés. Enfin, pour en savoir plus sur la part existentielle de l’angoisse, nous avons discuté avec le philosophe Alain Cugno, auteur du livre De l’angoisse à la liberté : apologie de l’indifférence.Et vous, comment vivez-vous avec vos angoisses et votre anxiété au quotidien ? Dites-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.comA lire sur le sujet :Le psychiatre Dominique Servant, auteur de Se libérer de l’anxiété et des phobies en 100 questions, publié chez Tallandier.La psychanalyste Jamieson Webster, autrice de l’article The Psychopharmacology of Everyday Life, publié sur le site de The New York Review of Books.Le philosophe Søren Kierkegaard, auteur de Le concept de l’angoisse, publié chez Gallimard.Le philosophe Alain Cugno, auteur de De l’angoisse à la liberté : apologie de l’indifférence publié chez Salvator.La journaliste Adeline Grais-Cernea, auteure de Adieu chère angoisse, publié chez Payot. La retranscription de cet épisode sur l'angoisse et l'anxiété est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com, un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si la retranscription d'un autre épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, écrivez-nous à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

26 - Extrait Bonus : Quand les détectives privés aident les jaloux à trouver des preuves

Est-ce que les détectives privés professionnels sont comme dans les films ? Est-ce que ce sont de grands hommes derrière un journal, jumelles et calepin à la main… ? Qui sont leurs clients jaloux ? Et comment font-ils pour les aider à prouver la relation adultérine qu'ils soupçonnent ? Pour le savoir, nous vous proposons d'écouter cet extrait bonus inédit de l'épisode d’Emotions sur la jalousie : Agathe Le Taillandier y interroge le détective privé Gérard Thomas et sa collègue Sandrine Leduc. Sur le site de leur agence ABAC détective, on peut lire ce genre de commentaires laissé par un client : « Je tiens à exprimer ma gratitude pour ces professionnels de l’ombre qui cherchent à sortir la vérité, rien que la vérité… ».  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

25 - La jalousie : peut-on y échapper ?

Vous voyez, cette émotion qui vous ronge quand vous observez avec attention le visage de la personne que vous aimez lire un message sur son téléphone ? Le pincement au cœur que vous avez en regardant sur les réseaux sociaux l’ascension phénoménale de votre ancien.ne camarade de promo ? Ou encore l’angoisse passagère qui vous traverse quand votre meilleur.e ami.e vous délaisse pour quelqu’un d’autre… ? Ce sentiment, qui peut nous faire parfois perdre tout discernement, c'est la jalousie.Pour mieux en comprendre les ressorts, Agathe Le Taillandier, qui a grandi au sein d’une fratrie de quatre frères et soeurs, a d’abord interrogé sa mère pour qu’elle l’aide à se souvenir de ses toutes premières crises de jalousie. Elle a aussi rencontré le psychiatre et psychanalyste Serge Hefez et la psychothérapeute Anne-Clothilde Ziegler. Et pour savoir si ceux qui ont des mœurs dites plus libres peuvent être eux aussi touchés par la jalousie, Agathe a parlé avec la critique d’art Catherine Millet. Cette dernière, qui se définit comme libertine, a publié en 2011 un livre, La vie sexuelle de Catherine M, qui fut autant un scandale qu’un succès littéraire. A lire sur le sujet :Catherine Millet, autrice de Jour de Souffrance, publié chez Flammarion.Catherine Millet, autrice de La vie sexuelle de Catherine M, publié au Seuil.La psychothérapeute Anne-Clotilde Ziegler, autrice de La jalousie amoureuse, publié chez Solar. L'écrivaine Annie Ernaux, autrice de L'occupation, publié chez Gallimard.L’écrivain Marcel Proust, auteur de A la recherche du temps perdu, publié chez Gallimard.Le neuropsychiatre Jean-Michel Oughourlian, auteur de Cet autre qui m'obsède, publié chez Albin Michel.Le philosophe Nicolas Grimaldi, auteur de Essai sur la jalousie, publié chez PUF.Et vous, vous êtes-vous déjà surpris.e à être jaloux.se ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

24 - Pourquoi est-il si mal vu d'être fan ?

Vous souvenez-vous avoir accroché des posters de votre artiste préféré.e sur les murs de votre chambre quand vous étiez adolescent.e ? Avoir fait la queue pendant des heures, dans le froid, pour assister au concert de votre star favorite ? Vous avez peut-être ressenti, à ces moment-là, un peu de honte et vous avez peut-même eu le sentiment d’être puéril, en mettant autant d'énergie pour voir une personne qui ne vous connaissait pas du tout, surtout si cela s’est passé quand vous étiez adulte... C’est comme si le fait d’aduler quelqu’un.e et d’y passer du temps ne pouvait appartenir qu’au monde de l’enfance ou de l’adolescence. Comme si le fait d’être fan, était une chose méprisable voire dangereuse...Mais pourquoi ces comportements ont-ils une si mauvaise image ? L’adulation est-elle une émotion qui mène forcément aux dérives ?Pour essayer de comprendre cette émotion, Cyrielle Bedu a interrogé Maële Diallo, qui est productrice chez Louie Media. Maële a passé toute son adolescence à être éprise d’artistes que personne d’autre autour d’elle ne connaissait. Nous nous sommes entretenus avec Christophe et Guillaume qui se sont construits en adulant les chanteuses Céline Dion et Mylène Farmer. Enfin, nous avons interrogé la psychopraticienne Aurore Le Moing, le sociologue Gabriel Segré et le psychiatre Clément Guillet qui se sont tous intéressés aux profils des fans, dans leurs domaines respectifs.Et pour comprendre comment et pourquoi l’adulation pouvait parfois aller trop loin et devenir une pathologie, nous avons recueilli le témoignage de Flore, une jeune femme érotomane, qui a été à plusieurs reprises obsédé par des hommes dont elle était persuadée, à tort, qu’ils étaient éperdument amoureux d’elle.A lire sur le sujet : Le sociologue Gabriel Segré, auteur de Fans de... : Sociologie des nouveaux cultes contemporains, publié chez Armand ColinLe psychiatre Clément Guillet, auteur de Sociologie du fan, publié aux éditions Universitaires EuropéennesLe professeur de philosophie Richard Mèmeteau, auteur de Réflexions sur les industries du rêve et l'invention des identités, publié chez La DécouverteLe psychiatre Gaëtan Gatian de Clérambault, auteur de L’Érotomanie, publié chez Les empêcheurs de tourner en rond.L’écrivaine Nathalie Rheims, autrice de Maladie d’amour, publié chez Léo ScheerL’écrivain Johann Wolfgang von Goethe, auteur de Les Souffrances du jeune Werther, publié chez Le Livre de Poche.Et vous, avez-vous déjà adulé quelqu’un ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

23 - Episode Bonus au Centre Pompidou: qu'est-ce qu'on ressent quand on crée ?

“L'art est une garantie de santé mentale”, disait la sculptrice et plasticienne franco-américaine Louise Bourgeois, morte en 2010, à l’âge de 98 ans. De son vivant, Louise Bourgeois n’a jamais caché ses traumatismes d’enfance, ni le fait qu’ils étaient les principales sources d’inspirations de ses œuvres. Elle a toujours dit que l’Art lui avait permis, tout au long de sa vie, d’exorciser ses maux.Mais que se passe-t-il dans la tête des artistes quand ils créent? Est-ce qu’ils ressentent de l’apaisement? De l’excitation? Du bonheur? De l’angoisse? Les émotions qui se dégagent de leur oeuvre restent-elles encore en eux, une fois celle-ci terminée? Qu’est-ce qui explique que le fait de créer des œuvres d’art peut parfois apaiser, calmer, voire soigner?L’épisode bonus d’Émotions que vous allez entendre a été enregistré au Centre Pompidou. C’était le 21 novembre dernier, et nous y étions dans le cadre de la 7eme soirée sonore organisée par le musée, dont la thématique était ce soir-là Art & Thérapie. Pour cette soirée, nous avons organisé une table ronde avec trois femmes dont les parcours nous ont semblé pertinents pour répondre à toutes les questions sur l’art et les émotions nous nous posions. Car chacune de ces femmes, l’artiste-peintre Inès Longevial, la psychologue Marion Botella et la drama-thérapeute Sandrine Pitarque, font le lien, dans leurs domaines bien spécifiques, entre le monde de l’art et celui des émotions. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

22 - La nostalgie est-elle vraiment un frein pour avancer ?

Est-ce que vous vous souvenez de votre tout premier baiser ? De la première fois où vous avez acheté un CD avec votre propre argent de poche ? Du Noël où vous avez reçu ce fameux cadeau dont vous rêviez tant ?Ce nouvel épisode d'Émotions a été enregistré quelques jours seulement avant Noël, et à la veille d’un changement de décennie. Pour tous, les fêtes de fin d’année – et de surcroît les fins de décennie – sont des périodes particulièrement propices à nous faire repenser à des instants de nos vies, bons ou mauvais, pourtant bien révolus. Mais est-ce souhaitable d’être nostalgique ? Est-ce une émotion qui nous bloque dans le passé et nous empêche d’avancer, ou peut-elle au contraire nous aider à mieux appréhender l’avenir ?Dans cet épisode, Sarah-Lou Lepers a disséqué cette émotion pour nous. Elle a eu l’idée de cet épisode en pensant à ses grands-parents, qui lui ont si souvent fait sentir que tout était tellement mieux avant…Pour comprendre mieux la nostalgie, Sarah-Lou a rencontré Pauline, une jeune femme qui se fait un devoir de ne jamais penser au passé et Romy, son ancienne prof d’allemand, qui organise chaque 9 novembre des soirées “Chute du mur”, pour se rappeler de la période au cours de laquelle l’Allemagne était divisée en deux. Sarah-Lou s’est aussi rendue dans les locaux de la radio Nostalgie, pour comprendre comment la station faisait naître cette émotion quotidiennement chez ses auditeurs, et elle a rencontré la directrice du laboratoire Mémoire, Cerveau et Cognition Pascale Piolino ainsi que la chercheuse en sciences sociales Sarah Gensburger. À lire/écouter sur le sujet : La professeure de psychologie et directrice du Laboratoire Mémoire, Cerveau et Cognition Pascale Piolino, autrice de La mémoire autobiographique : théorie et pratique en neuropsychologieLa chercheuse en sciences sociales Sarah Gensburger, autrice de Mémoire vive : Chroniques d’un quartier. Bataclan 2015-2016, publié chez Anamosa.Le journaliste Andrew McGill, auteur de l’article Just When Was America Great ?, The AtlanticLa journaliste Margot Sanger-Katz, autrice de l’article When Was America Greatest ?, The New York TimesL’Historienne de la culture Tiffany Watt Smith, autrice de Le dictionnaire des émotions, publié chez ZulmaLa philosophe Barbara Cassin, autrice de La Nostalgie, publié chez FayardLe sociologue Zigmunt Bauman, auteur de Retrotopia, publié chez Premiers ParallèlesLe documentaire Papilote, de Sarah-Lou Lepers diffusé par Arte Radio.Et vous, quelle place laissez-vous à la nostalgie dans votre vie ? Racontez-le nous sur Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

21 - Certaines personnes manquent-elles d’empathie ?

Vous voyez cette personne dans votre groupe d'ami.e.s, qui est réputé.e pour manquer de tact ? Celle dont on dit d'elle qu’elle est cash parce qu’elle ne ménage pas ses interlocuteurs ? Celle qui ne mâche pas ses mots, qu’on redoute de croiser à des dîners, ou dont on admire au contraire l’honnêteté ?On dit souvent de ce type de personnes qu'elles manquent d'empathie, mais est-ce vraiment le cas ?Dans ce nouvel épisode d'Émotions, la journaliste Maïwenn Bordron, à qui on dit justement souvent qu’elle est sans filtre, a essayé d’en savoir plus sur ce pilier des relations humaines qu’est l’empathie.L’empathie a trois composantes : l’empathie émotionnelle, l’empathie cognitive et la capacité à se mettre à la place d’autrui. La majorité d’entre nous possède au moins les deux premières composantes - l’empathie émotionnelle et l’empathie cognitive. Et pour celles qui possèdent la troisième - la capacité à comprendre les émotions des autres - il arrive qu'elles s'en servent à des fins manipulatrices, ce qui est à l’opposé de l’image positive que l’on associe généralement à l’empathie.Mais quelles conséquences cela peut-il avoir de ne pas se mettre à la place de l’autre, avec sa famille, ses amis ou dans son travail ? Est-ce grave de manquer d’empathie ? Et est-ce que l'empathie se développe quand on n’en a pas assez ?Pour répondre à ces questions, Maïwenn Bordron a interrogé le psychiatre Serge Tisseron qui est spécialiste de la question de l’empathie, la professeure en psychologie clinique et pathologique Astrid Hirschelmann qui a écrit une thèse sur le passage à l’acte meurtrier ou encore Nathalie, une femme touchée par le syndrome Asperger, qui souffre que l'on pense d'elle qu'elle manque d'empathie.A lire sur le sujet :- Le psychiatre Serge Tisseron, auteur de Empathie et manipulations : les pièges de la compassion, publié chez Albin Michel - Le psychiatre Serge Tisseron, auteur de L'empathie au cœur du jeu social, publié chez Albin Michel- Le Docteur en sociologie et en psychologie Omar Zanna et le Conseiller principal d'éducation Bertrand Jarry, auteurs de Cultiver l'empathie à l'école, publié chez Dunod.- Le Docteur en sociologie et en psychologie Omar Zanna, auteur de Restaurer l'empathie chez les mineurs délinquants, publié chez Dunod.- Le neuroscientifique James Fallon, auteur de The psychopath inside : a neuroscientist's personal journey into the dark side of the brain, publié chez Penguin BooksEt vous, connaissez-vous des gens qui manquent d’empathie ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.com. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

20 - Peut-on ne rien ressentir ?

Depuis le lancement de notre podcast il y a près d’un an, nous avons décortiqué tout un tas d’émotions humaines : du trac à la résilience, en passant par la culpabilité, le syndrome de l’imposteur ou encore l’hypersensibilité... Nous essayons, comme vous le savez, dans chaque épisode de comprendre pourquoi nous ressentons ce que nous ressentons.Mais que se passe-t-il quand on ne ressent plus ? Vous est-il déjà arrivé de ne rien ressentir du tout ou de vous retrouver face à quelqu’un qui, dans une situation joyeuse, n’arrivait plus à rire ou à éprouver du plaisir ? Ce phénomène s’appelle l'anhédonie. Il s’agit d’une incapacité à ressentir de la joie ou des émotions positives dans les moments agréables. Cette pathologie complexe est temporaire et peut durer quelques semaines, quelques mois, ou plus. Mais comment naît-elle ? Et comment peut-on s’en défaire ? À travers l’histoire de Mylène, qui en a été sujette, et avec l’aide des psychiatres Patrick Landman et Christine Barois, la journaliste Paloma Soria Brown tente de répondre pour nous à ces questions, dans ce nouvel épisode d’Emotions.À lire sur le sujet : La psychanalyste Catherine Chabert, le psychiatre Maurice Corcos et la psychologue Solange Carton, auteurs de Le silence des émotions : Clinique psychanalytique des états vides d'affects, publié chez DunodLa psychologue Céline Jouanne, autrice de L'alexithymie : entre déficit émotionnel et processus adaptatif, publié dans la revue Psychotropes 2006/3-4 (Vol. 12)La neuroscientifique Fanny Dégeilh, autrice de Altérations mnésiques dans l'état de stress post-traumatique : résultats comportementaux et neuro-imagerie, publié dans La Revue de neuropsychologie, vol. volume 5, no. 1 Les psychanalystes Michèle Emmanuelli, Marie-Christine Pheulpin et Pascale Bruguière, autrices de Un destin des affects dans la dépression : l'émoussement affectif. Élaboration d'une méthodologie de recherche à partir des épreuves projectives, publié dans le Bulletin de psychologie, numéro 476La psychiatre Christine Barois, autrice de Pas besoin d'être tibétain pour méditer : la pleine conscience à la portée de tous, publié chez J’ai LuLes psychiatres Patrick Landman et Gérard Pommier, auteurs de Le refoulement : pourquoi et comment ? publié chez EresEt vous, vous êtes-il déjà arrivé de ne rien ressentir ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.com. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

19 - Est-ce grave de manger ses émotions ?

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé, après une longue journée au travail, de vous sentir triste, frustré.e, en colère… D’être submergé.e par tout un tas d’émotions, dont vous ne saviez pas quoi faire… Et qu’à ce moment-là, votre premier réflexe ait été d’aller dans votre cuisine, d’ouvrir votre placard, d’en sortir un paquet de gâteau, de chips ou un gros tas de bonbons, et de les manger dans le seul but de vous sentir un peu mieux ? Ca a pu également vous arriver au cours d’une après-midi d’ennui chez vous, ou au contraire, alors que vous débordiez de joie et que vous vouliez vous récompenser ?On parle de “manger nos émotions” ou d’alimentation émotionnelle pour définir ce phénomène qui nous pousse parfois à nous alimenter alors que l’on n’a pas faim, dans l’unique but de nous apaiser quand nos émotions prennent le dessus.Mais pourquoi fait-on cela ? Pourquoi est-ce que la nourriture peut devenir parfois, pour certaines personnes, le meilleur, voire l’unique moyen de trouver du réconfort ? Pourquoi sommes-nous si souvent, à ces moments-là, attirés par des aliments gras ? Et pourquoi associe-t-on autant dans nos imaginaires, le fait de “manger ses émotions” aux femmes ?Pour répondre à ces questions, nous avons réuni la présentatrice d'Émotions Cyrielle Bedu, et Laurianne Melierre, du podcast “Manger” de Louie Media qui décortique tous les quinze jours nos habitudes alimentaires, pour un épisode un peu spécial, dans lequel elles tenteront de comprendre, entre deux craquages alimentaires, pourquoi on mange tous (plus ou moins) nos émotions.Pour les aider, elles ont interrogé la psychologue spécialisée conduites alimentaires Brigitte Ballandras, et la neuroscientifique et endocrinologue spécialisée dans la nutrition Cécile Bétry.À lire sur le sujet :- Le psychiatre Gérard Apfeldorfer, auteur de Mangez en paix ! publié chez Odile JacobEt vous, mangez-vous souvent vos émotions ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.com. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

18 - L’hypersensibilité peut-elle être une force ?

Est-ce qu'on vous a déjà reproché d'être un.e écorché.e vif.ve, de prendre les choses trop à coeur, de ne pas savoir maîtriser vos émotions ? C'est peut-être un employeur qui vous a fait cette réflexion, vos parents, ou une personne avec laquelle vous étiez en couple. Si c'est le cas, et que vous vous sentez en effet souvent trop sensible, rassurez-vous, vous n’êtes pas anormal.e, vous êtes peut-être simplement hypersensible. Et vous n’êtes pas seul.e. Car selon le psychanalyste Saverio Tomasella, qui travaille sur la question depuis près de 15 ans, 30% de la population environ aurait ce tempérament, qui implique une sensibilité plus intense et plus variée que la moyenne.Cette hypersensibilité peut être constante, ou passagère (suite à un deuil, un licenciement, un changement de saison, ou n’importe quelle autre transformation ayant eu lieu dans votre vie) et peut avoir pour conséquence de se sentir plus à fleur de peau dans un monde qui a tendance à dévaloriser, voire humilier les personnes montrant publiquement leurs émotions.Dans cet épisode, nous avons rencontré plusieurs personnes qui ont elles fait le choix de revendiquer leur hypersensibilité et de la brandir comme une force. C’est notamment le cas de la journaliste Dora Moutot, qui partage tous les jours ses émotions les plus intenses - allant de la joie, à la tristesse, en passant par la colère - sur les réseaux sociaux. Avec elle, et avec tou.te.s nos autres interlocuteurs.rices (comme l'acteur Philippe Duclos ou le psychanalyste Saverio Tomasella), nous nous sommes demandés pourquoi il était si mal vu de pleurer en public, d’exprimer sa peur ou de faire une grosse crise de colère…A lire sur le sujet :- Le psychanalyste et docteur en sciences humaines Saverio Tomasella, auteur de Hypersensibles: Trop sensibles pour être heureux ? publié chez Eyrolles- La psychologue Elaine Aron, autrice de Ces gens qui ont peur d'avoir peur publié aux Éditions de l’Homme- La spécialiste de théorie littéraire Evelyn Grossmann, autrice de Eloge de l’hypersensible publié aux Editions de Minuit                                             Et vous, êtes-vous hypersensible ? Si c’est le cas, comment vivez-vous avec ce tempérament ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.com.La retranscription de cet épisode est disponible ici. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

1 - Le syndrome de l'imposteur : pourquoi nous hante-t-il ?

Pour ce premier épisode de la nouvelle saison d'Emotions, Cyrielle Bedu, journaliste chez Louie Media, s'est intéressée à une émotion qu’elle ressent souvent et qui l’a submergée avant de commencer à travailler sur ce podcast : le syndrome de l’imposteur.Nous sommes nombreux.ses à nous dire atteint.e.s du syndrome de l’imposteur, à avoir des proches qui pensent ressentir ce phénomène, ou à avoir lu des articles ou des livres sur le sujet...Pour illustrer ce sentiment qui peut parfois nous handicaper psychiquement, nous avons recueilli le témoignage de Nassria, une jeune femme que le syndrome de l’imposteur a accompagné tout au long de ses études et au début de sa carrière. Comment expliquer qu’une femme aussi brillante et reconnue par ses pairs se sente incompétente et ait régulièrement peur que son entourage professionnel la perçoive comme une imposteuse ?Pourquoi sommes-nous si nombreux à, comme elle, souffrir du syndrome de l’imposteur ? Comment naît ce phénomène et est-ce si grave de l’avoir ?A lire sur le sujet :La psychologue Pauline Rose Clance a écrit Le complexe d’imposture ou comment surmonter la peur qui mine votre sécurité publié aux éditions Flammarion. le Dr Pauline Rose Clance a aussi mis en place un test appelé « échelle de Clance » qui permet de définir si une personne souffre ou non du phénomène de l’imposteur, et de déterminer à quel point il affecte sa vie.Le psychologue Kévin Chassangre a co-écrit le livre Cessez de vous déprécier : se libérer du syndrome de l’imposteur publié aux éditions Dunod.La psychiatre, neuroscientifique et coach Tara Swart a écrit La Source publié aux éditions Leduc.sLa romancière Belinda Cannone a écrit Le Sentiment d’imposture publié aux éditions GallimardLa retranscription de cet épisode sur le syndrome de l'imposteur est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com, un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si la retranscription d'un autre épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, écrivez-nous à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

15 - La gratitude : pourquoi nous fait-elle du bien ?

Voici arrivé le dernier épisode de la première saison d’Émotions. Avant de faire une pause d’été, on a voulu explorer ce qui nous aide à aller mieux, à profiter de la vie et de tous ces petits moments. Parmi les choses qui nous font du bien, il y a la gratitude, une émotion que la psychologie a commencé à étudier il y a à peine 20 ans. Depuis le début des années 2000, des chercheurs se sont aperçus que ressentir de la gratitude au quotidien pouvait nous rendre plus heureux.Rebecca Shankland, chercheuse en psychologie positive à l’Université de Grenoble et autrice du livre Pouvoirs de la gratitude, nous explique comment se sentir reconnaissant.e au quotidien. Anne-Solange Tardy, autrice du blog Cachemire et Soie et des ateliers de photo Instagratitude nous raconte comment la gratitude a changé sa vie. Grâce à Sariaka Ramarlah, on explore les limites de la gratitude au quotidien. Romain Jourdheuil enfin nous explique comment la gratitude peut-être bénéfique à l’échelle collective –celle d’une entreprise, d’un couple ou d’une famille par exemple. Depuis les découvertes de la psychologie positive, la gratitude est devenue plutôt à la mode. Avec Christine My Better Place, coach en rangement, on s’intéresse à cette pratique inspirée du livre de Marie Kondo, qui consiste à faire le tri dans nos affaires en éprouvant de la reconnaissance pour les choses qui nous ont servies et dont on se débarrasse. La gratitude, un outil pour améliorer nos vies ou effet de mode ? Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

14 - L’inquiétude : vivons-nous dans une société particulièrement inquiète ?

Dans ce quatorzième épisode d’Émotions, Maud Benakcha et Amel Almia, deux journalistes de Louie, se confrontent à leurs propres inquiétudes. Elles sont inquiètes pour l’écologie, pour leur avenir, pour leur carrière : tout, à 25 ans, leur semble si incertain. Bien plus que pour les générations précédentes. Alors elles se sont demandées : vit-on dans une société particulièrement inquiète ? Sommes-nous, à 25 ans, à un âge où tout semble plus menaçant ? Que faire quand ce sentiment obscurcit notre horizon ? Pour répondre à ces questions, elles ont interrogé Myriam Klinger, une sociologue chercheuse au Laboratoire des dynamiques européennes à l’université de Strasbourg. Amel Almia a beaucoup réfléchi à la manière dont l’inquiétude s’incarne, chez elle en Suisse, par la présence d’un bunker anti-atomique dans presque chaque immeuble d’habitation. C’est Silvia Berger Ziauddin, historienne spécialiste des bunkers qui nous aide à comprendre l’origine de cette particularité. Et enfin, grâce à l’histoire de Camille, membre de l’association étudiante Lupa de la Sorbonne, on s’interroge sur la manière dont l’inquiétude nous pousse à agir, à chercher des solutions au-delà de nous-mêmes. S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, vous pouvez nous écrire sur Instagram, Twitter ou hello@louiemedia.com.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

13 - L’espoir : nous permet-il d’avancer ?

La guerre de Troie terminée et gagnée, Ulysse prend la mer pour rentrer chez lui, à Ithaque, son île, retrouver sa femme Pénélope, son fils Télémaque et son chien. Sauf que vous connaissez la suite, Ulysse se perd en chemin et vit des aventures folles pendant dix ans : c’est l’Odyssée. Et que fait sa femme, Pénélope pendant que son mari fait la guerre et vogue à travers le monde ? Que fait-elle pendant vingt ans ? Elle l’attend. Elle entreprend de tisser et retisser la même tapisserie, croyant dur comme fer au retour de son mari.L’espoir de Pénélope est-il la force qui lui permet de tenir toutes ces années, sans savoir si son mari rentrera un jour ? Ou est-ce au contraire un poids qui l’empêche de refaire sa vie ? Dans ce treizième épisode, Iris Ouédraogo cherche à comprendre ce qu’est l’espoir. Est-ce un moteur qui nous permet d’atteindre nos rêves ou est-il, au contraire, contemplatif ?D’un côté, Jonathan Daudey, philosophe, défend l’idée que cette émotion nous empêche de trouver des portes de sortie à des situations qui ne nous conviennent pas, au risque de nous rendre même carrément apathiques. De l’autre, Charles-Martin Krumm, chercheur en psychologie et ancien boxeur de haut niveau, étudie la manière dont l’espoir nous permet ou non de nous réaliser. Avec son équipe, il a même mis au point un “test d’espoir” qui permet de voir si nous sommes naturellement plus ou moins enclin à en éprouver.Pour répondre à cette question, nous avons également deux histoires. Celle de Laura, qui a attendu, longtemps, que l’homme qu’elle aimait quitte sa femme pour être avec elle. De l’autre Virginie Dedieux, triple championne du monde de natation synchronisée qui a toujours cru qu’elle pouvait décrocher ces médailles. La différence ? Virginie Dedieux, elle, pouvait travailler pour atteindre son but.Et vous, avez-vous beaucoup d’espoir ? S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, vous pouvez nous écrire sur Instagram, Twitter ou hello@louiemedia.com. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

12 - Le rire: qu’est-ce qui fait que parfois on est le seul à ne pas rire?

Lorsqu’on rit d’une même chose, ou lorsqu’on fait rire quelqu’un, c’est parce qu’on reconnaît ce qu’il y a de commun entre nous. On reconnaît par exemple la drôlerie d’un jeu de mots parce qu’on voit bien l’image incongrue qu’il fait naître. Si vous demandez à quelqu’un comment il va et qu’il vous répond “Imhotep”, vous pourrez rire ensemble d’avoir tous les deux vu Astérix et Obélix Mission Cléopâtre, et d’avoir partagé, peut-être à la même époque, une référence culturelle.Mais parfois, la situation ne vous fait pas rire... Comme lorsqu'Adélie Pojzman-Pontay s'est rendue au cours de yoga du rire de Françoise Rousse, la fondatrice de l'Université du rire et qu'elle était super gênée. Contrairement aux autres participants comme Zaia et Simon qui riaient à gorge déployée.Alors pourquoi est-ce que dans certaines situations, on n'arrive pas à rire ? Pourquoi on n'arrive pas toujours à entrer dans le truc et décocher des flèches de rire avec les autres ? Qu'est-ce qui fait que parfois on se retrouve seul dans une pièce où tout le monde rigole autour de nous et que l'on se demande "mais pourquoi” ?Comme toutes nos émotions, le rire peut s'exprimer de manière sincère, mais il est codé. Pour nous aider à le décortiquer, nous avons interrogé David Le Breton, sociologue à l'université de Strasbourg et Eric Smadja, psychiatre et psychanalyste. L'humoriste Shirley Souagnon nous explique les mécanismes de la langue française avec lesquels jouent les humoristes pour créer leurs sketchs. Des mécanismes et un style propres à chaque pays. Nous avons échangé avec Ingri. Elle vient de Norvège et l'humour français ne lui semble pas toujours évident. Tamara Guénoun, psychologue clinicienne auprès d'enfants et d'adolescents avec autisme et maître de conférence à Lyon II nous apprend pourquoi les personnes avec autisme n’ont pas accès à tous ces codes qui permettent au rire d’émerger. Comme Thomas Poncelet consultant conférencier sur les thématiques liées à l'autisme et Valérie Jessica Laporte, une québécoise de 41 ans porteuse du syndrome d'Asperger.David Le Breton a publié Rire, une anthropologie du rieur aux éditions MétailléEric Smadja a publié Le Rire aux éditions Puf Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

11 - La résilience: comment redonner du sens à sa vie après un traumatisme?

Dans ce nouvel épisode d’Émotions, vous allez rencontrer trois personnes. Elles ont chacune vécu un traumatisme: Marie-Line Silvert un accident, Nadalette La Fonta Six une opération et Hervé Zabukovec, une agression sexuelle.Lorsque certains événements nous tombent dessus, ils sont tellement difficiles à vivre, tellement violents et lourds, qu’il est presque impossible de les comprendre. Que faire, quand de telles catastrophes chamboulent l’ordre de notre vie? Comment dépasser un traumatisme? Qu’est-ce que cette résilience, qui se joue dans les mois ou les années qui suivent ce bouleversement?Murielle Villani est psychologue clinicienne et chercheuse. Elle a étudié la résilience au sein des familles confrontées à la maladie chronique rare d’un enfant. Elle nous accompagne tout au long de l’épisode pour comprendre le processus et les facteurs de la résilience. Line Bernier est une ancienne psychologue. Elle s’est investie depuis plusieurs années dans le centre de justice réparatrice de Montréal. Elle travaille avec des victimes et des agresseurs pour qu’il.elle.s se reconstruisent après un crime.Nous comprendrons comment Nadalette La Fonta Six, Hervé Zabukovec et Marie-Line Silvert ont fait pour se relever, au sens propre comme au sens figuré, de leur traumatisme.Nadalette La Fonta Six a publié Le roseau penchant, histoire d’une merveilleuse opération aux éditions Fauves.Êtes-vous quelqu’un.e de résilient.e? S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, vous pouvez nous écrire sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.com.La retranscription de cet épisode sur la résilience est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com, un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si la retranscription de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, écrivez-nous à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

131 - La surprise: pourquoi c'est une émotion pas comme les autres?

Imaginez, vous rentrez du boulot. Votre programme, c'est de commander à manger et de regarder le dernier épisode de votre série du moment. Vous montez les escaliers de votre immeuble, vous tournez la clef dans la serrure, vous ouvrez la porte de chez vous et là... dans votre entrée, vous voyez tous vos amis qui crient: "Surprise!". C'est un fait, il s'agit d'une surprise et vous, vous êtes surpris.e. Mais est-elle bonne ou mauvaise?En fait, la surprise, contrairement aux autres émotions (la tristesse est négative, la joie positive) peut être soit l'un, soit l'autre, en fonction de son contenu. Par exemple, une facture imprévue est généralement une mauvaise surprise alors qu'une fête organisée par vos amis sans que vous soyez au courant, est normalement bonne. Cela dépend encore des personnes qui se trouvent dans votre appartement au moment où vous avez ouvert la porte, s'il s'agit de personnes que vous détestez ou de vos plus proches amis.Le caractère négatif ou positif de la surprise dépend aussi de vous. Vous faites peut-être partie de celles et ceux qui sautent de joie face à une soirée imprévue. Mais vous pouvez aussi faire partie de ces personnes qui détestent être prises de court, et qui, même face à la plus belle des surprises ressentiront de la peur, de la colère ou de la gêne.Ce caractère ambivalent de la surprise est le point de départ des recherches menées par Natalie Depraz, professeure de philosophie à l'université de Rouen. Elle et Thomas Desmidt, psychiatre au CHU de Tours travaillent avec d'autres chercheurs sur la surprise depuis 2012. Grâce à leurs expériences, ils décortiquent cette émotion. Plus encore, ils remettent en cause la classification de la surprise, est-elle même une émotion? Ce qui est sûr, c'est que c'est une émotion à part.Dans cet épisode, nous remontons à l'histoire de la classification des émotions. Les émotions primaires, le bleu, le jaune et le rouge des émotions sont: la joie, la tristesse, la peur, la colère, le dégoût et la surprise. Comment ont-elles été catégorisées? Et y aurait-il eu une erreur? L'équipe de chercheurs français tend à enlever la surprise de cette liste et ils nous expliquent pourquoi.Et vous, avez-vous déjà vécu une grosse surprise ? S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, vous pouvez nous écrire sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.com. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

10 - La frustration : comment peut-elle prendre des proportions démesurées?

Nous sommes à Melbourne en 2012, c’est le deuxième tour de l’Open d’Australie. Le chypriote Marcos Baghdatis affronte Stanislas Wawrinka, un joueur suisse, et le match se passe mal. Wawrinka mène à tous les sets, et Baghdatis ne fait que perdre pieds. Jusqu’au moment de trop, où pendant une minute et demi de pause, le joueur chypriote est si frustré qu’il passe ses nerfs sur son matériel et casse, en l’espace de 40 secondes, quatre raquettes –dont deux, encore emballées. Frustré par son jeu et la défaite qui se profil, il pète complètement les plombs sous les huées du public.Ce genre de moment où on désespère de faire quelque chose, où les choses ne marchent pas comme on voudrait, tout le monde en connaît. La frustration monte, comme la pression dans une cocotte minute, jusqu’au moment où vous n’en pouvez plus, et c’est l'éruption.Il y a une discipline où la frustration se fait énormément sentir, et où elle est particulièrement dangereuse… c’est le poker. Cette frustration qui monte, parce que les choses ne se passent pas comme prévues, et qui donne envie de tout envoyer balader, de tout casser, dans le poker, ça a un nom : c’est ce qu’on appelle, le tilt.Guillaume Darcourt, ancien joueur de poker professionnel et champion international, nous raconte l’un de ses tilts les plus mémorables, ce moment où la frustration prend le dessus. Nous rencontrons également Axelle Moreau, psychologue clinicienne et chercheuse en psychopathologie à l’université de Laval au Québec, qui est experte du phénomène du tilt au poker. Pier Gauthier, le coach mental de Guillaume Darcourt mais aussi celui de joueurs de tennis comme Sébastien Grosjean et Gaël Monfils, nous éclaire sur manière dont il les aide à désamorcer la frustration pour réussir à continuer à se concentrer sur la partie.Enfin nous faisons aussi un détour par l’esport, où le tilt est aussi un risque, avec Kayane, championne internationale de jeux de combats comme SoulCalibur. Sean Ross, analyste de données à Facebook, auteur pendant son temps libre du site d’analyse de données Datallama et joueur de League of Legends, nous explique quelles conclusions il a tirées a analysé plusieurs millions de parties de League of Legends pour comprendre l’impact du tilt sur son jeu et trouver comment y remédier.Un grand merci à Laurent Dumont, Club Poker et Club Poker Radio pour leur aide sur cet épisode.Et vous, êtes-vous sujet au tilt, à la frustration ? S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, vous pouvez nous écrire sur Instagram, Twitter ou hello@louiemedia.com. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

9 - La vengeance : est-ce que ça sert vraiment à quelque chose de se venger ?

Dans ce nouvel épisode d’Émotions, nous nous interrogeons sur l’origine de la vengeance. Pourquoi, quand quelqu’un nous fait du mal, notre premier réflexe c’est d’imaginer le mal qu’on pourrait lui faire en retour ? D’où vient ce désir qui semble à la fois si juste alors même que la société l’interdit ? Est-ce que ça fait de nous des monstres si notre première envie quand on a été blessé, c’est de faire mal en retour ?Si on peut ressentir ce désir de vengeance au quotidien –lorsque votre coloc vous a encore laissé sa vaisselle sale ou lorsqu’un collègue vous a humilié en réunion– rares sont les personnes qui passent à l’acte.Elizabeth, elle, l’a fait. C’est une femme d’une trentaine d’années, assistante maternelle à Nantes, et le jour où un ex la largue de manière lâche et mesquine, elle ne revêt pas la combinaison jaune d’Uma Thurman mais invente une autre identité, une femme imaginaire, sur mesure, pour charmer et mener en bateau celui qui ne l’a pas respectée.Francesca Giardini, chercheuse en sciences cognitives et autrice d’un livre sur la vengeance et le psychanalyste Gérard Bonnet nous éclairent sur les raisons qui nous poussent à rêver de vengeance et à y résister. Ils nous aident à comprendre ce qui nous semble satisfaisant dans la vengeance alors même que la réalité est peut-être moins savoureuse. Car se venger nous permet-il d’apaiser notre souffrance ? Patrizia Lombardo, professeure honoraire de littérature de l’université de Genève jette le doute avec l’exemple de la duchesse de Sierra-Leone, femme adultère et vengeresse dans la nouvelle de Barbey d’Aurevilly, La Vengeance d’une femme.Et vous, vous êtes-vous déjà vengé ? S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, vous pouvez nous écrire sur Instagram, Twitter ou hello@louiemedia.com. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

8 - La compersion : peut-on apprendre à être heureux du bonheur de l’autre ?

Tout le monde connaît la compassion. C’est, selon le Larousse, “un sentiment de pitié qui nous rend sensible aux malheurs d’autrui.” Et si on vous disait que la compassion avait une cousine éloignée et potentiellement beaucoup plus sympa ? Une cousine américaine, née dans les années 70 en Californie. Elle se veut libre, légère et révolutionnaire comme pouvait l’être San Francisco à cette époque-là. Son nom, c’est la compersion.La compersion, c’est le bonheur qu’on peut éprouver lorsqu’on est témoin du bonheur ou de la joie de quelqu’un d’autre. Dans cet épisode, nous partons à la découverte de cette émotion relativement inconnue, dérivée de l’empathie, et de ce qu’elle pourrait nous apporter. Nous partons d’abord en Californie pour comprendre dans quelle contexte elle est née : Tom Reichert, un ancien membre de la communauté utopique Kerista, nous raconte une séance de spiritisme similaire à celle qui aurait vu apparaître ce mot. Depuis, la compersion s’est diffusée principalement dans les milieux pratiquant le “polyamour” ou “amours plurielles” –c’est-à-dire avoir plusieurs relations intimes en parallèle, de manière assumée, transparente et consentante. C’est un quatuor amoureux –celui de Gabrielle, Laurent, Fanny et Solal– qui nous raconte comment la compersion émerge et se vit au quotidien, parfois difficilement, et comment elle coexiste avec la jalousie et la peur de l’abandon.Marie-Isabelle Thouin Savard, chercheuse en psychologie de l’université du California Institute of Integral Studies, Isabelle Broué, réalisatrice du film Lutine, François Simpère, ”papesse du polyamour”, journaliste et autrice du Guide des amours plurielles, décortiquent le concept et sa construction psychologique et sociale. Enfin Christophe Gautier, sociologue spécialiste du couple à l'université Paris Descartes et Katherine Aumer, une chercheuse en psychologie sociale de l’université de Hawaii expliquent comment la compersion peut modifier notre vision du couple, du rapport à l’autre et peut-être nous donner plus d’occasion pour être heureux.Lutine, le film d’Isabelle Broué, sera diffusé le vendredi 5 avril à 20h30 au Studio Luxembourg-Accatone dans le 5e arrondissement à Paris. Le 9 mars, Françoise Simpère a publié le Nouveau guide des amours plurielles aux éditions Autres Mondes, une version augmentée de son ouvrage de 2009.Et vous, avez-vous déjà ressenti de la compersion ? S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, vous pouvez nous écrire sur Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

7 - La confiance en soi : comment peut-on apprendre à la ressentir ?

Vous vous souvenez peut-être d’avoir anônné dans votre enfance les fables de La Fontaine, pour apprendre par coeur l’histoire du corbeau et de son camembert, de la cigale qui dépense sans compter, ou de la grenouille qui gonfle comme un ballon. Peut-être vous êtes-vous demandé à quoi rimaient ces histoires d’animaux bavards et pourquoi il était si important de se souvenirs de leurs leçons de morale. Et si on vous disait que la fable du chêne et du roseau pouvait vous aider à comprendre la confiance en soi ?C’est ce que nous apprend dans cet épisode François Vialatte, un chercheur en sciences cognitives à l’ESPCI. Il nous a aidé à décortiquer les mécanismes de la confiance en soi, comment ils se construisaient et fonctionnaient en nous. Les chercheurs Jérôme Sackur de l’EHESS et Jan Stets, de l’université de Californie, nous aident à comprendre le rôle que joue les autres dans la construction, ou la destruction, de notre confiance en nous.Nous avons aussi voulu comprendre comment ça se passait dans la tête des gens qui avaient vraiment confiance eux. Vous savez, ceux qui entrent dans une pièce et captent l’attention immédiatement, ceux qu’on écoute toujours et pas parce qu’il parlent plus fort, ces personnes dont la confiance émanent d’eux comme un halo magique. Pour cela, Cyrielle Bedu, une des journalistes de Louie, part à la recherche d’une fille qui dégageait énormément de confiance dans son lycée, pour comprendre si elle avait conscience de renvoyer cette image quinze ans plus tôt. Nous discutons aussi avec Navo, l’auteur, scénariste et réalisateur des séries humoristiques Bref et Serge le Mytho. Lui aussi a la réputation d’avoir énormément confiance en lui. Avec son amie, l’autrice Navie, nous essayons de comprendre d’où lui vient cette confiance en lui presque inébranlable.Et vous avez-vous confiance en vous ? Avez-vous appris à la ressentir ? S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, vous pouvez nous écrire sur Instagram, Twitter ou hello@louiemedia.com.La retranscription de cet épisode sur la confiance en soi est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com, un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si la retranscription de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, écrivez-nous à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

6 - La culpabilité : y a-t-il une bonne dose avec laquelle on peut vivre ?

Dans Expiation, un roman de Ian McEwan, une jeune fille de 13 ans, Briony, fait une déposition à la police. Elle affirme avoir vu, et pouvoir identifier avec certitude, le violeur de sa cousine. Mais dans cette déposition, elle ment. Elle sait qu’elle ment mais s’évertue à se convaincre du contraire. Elle qui se rêve écrivain, joue avec le pouvoir que la fiction lui donne, le pouvoir de faire croire, le pouvoir de faire de la fiction une réalité. Ce mensonge va détruire la vie de ses proches, de ceux qu’elle aime. Que faire, en grandissant, de cette culpabilité originelle, de cet acte qui a causé tant de mal, tant de douleur autour d’elle ? Comment continuer sa vie avec cet acte en toile de fond de fond ? Y a-t-il une juste dose de culpabilité ?C’est la question qu’on se pose dans ce cinquième épisode d’Émotions : que faire de la culpabilité ? Comment vivre avec ? Dans cet épisode, nous allons à la rencontre de deux personnes, l’une culpabilise pour tout, tout le temps. L’autre, a commis un crime quand elle avait 21 ans. Cet homme vit depuis avec le souvenir de ce crime et a dû apprendre à reconstruire sa vie au-delà de ce moment, pendant et après la prison.Pour guider notre réflexion et nous aider à comprendre les ressorts de la culpabilité, nous avons rencontré Aurélien Graton, un chercheur en psychologie de l’Université Savoie-Mont Blanc et Magali Bodon-Bruzel, psychiatre et directrice de pôle à l’hôpital psychiatrique de la prison de Fresne.Et vous, ressentez-vous beaucoup de culpabilité ? N’hésitez pas à nous raconter vos histoires sur Twitter ou sur Instagram. S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, vous pouvez nous écrire sur Instagram, Twitter ou hello@louiemedia.com.La retranscription de cet épisode est disponible ici. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

5 - Le pouvoir : est-ce agréable de se sentir puissant.e ?

Au sens le plus strict, pouvoir, c’est être en capacité de faire quelque chose. C’est une porte ouverte sur de nouvelles expériences de vie, de nouvelles sensations. Votre coeur qui palpite en dévalant une pente à vélo pour la première fois sans les petites roulettes, prendre le volant d’une voiture seul.e une fois votre permis en poche. Vous avez comme de l’électricité qui traverse vos membres, remonte votre colonne vertébrale. Vous crépitez à l’intérieur, de peur et d’excitation. Dans la langue, on distingue “pouvoir de” et “pouvoir sur”. Une petite préposition et les images évoquées sont bien différentes. Avoir le pouvoir “sur”, c’est souvent avoir le pouvoir sur une situation ou sur d’autres personnes. Ça peut être le pouvoir de faire changer les choses, une situation sur laquelle on peut avoir une emprise. Ça aussi, ça peut être exaltant. Mais c’est aussi être en position d’autorité sur d’autres. Vos enfants si vous en avez, vos employé.e.s, vos “N-1” comme on dit dans le monde de l’entreprise. Le pouvoir, certains le cherchent, le briguent, font tout pour y accéder. Il offre un statut social, une contenance, le respect des autres éventuellement. Dans notre société, le pouvoir est érigé en idéal, un but auquel il faudrait aspirer : une promotion, un poste de manager, un mandat peut-être même.Mais une fois ce pouvoir acquis, est-ce si agréable d’en être en possession ? Quel effets a-t-il sur nous et comment faire pour résister à ses excès ? Et s’il était possible de penser le pouvoir autrement, au delà des rapports verticaux de hiérarchie ? Et si on pouvait trouver en nous ce sentiment de puissance, si on pouvait le construire et en être assurée, même dans les moments où d’autres essayent de nous écraser ?Dans cet épisode, nous rencontrons Christian Verrier, un homme qui a tout fait pour refuser le pouvoir qu’on voulait lui conférer ; Sabine Parisis, DRH, qui a toujours voulu accéder à un poste important mais qui très tôt dans sa carrière a pris conscience des abus vers lesquels ce pouvoir pouvait mener ; et enfin, Marie Dasylva, qui est coach et travaille exclusivement avec des personnes non-blanches qui font face à des situations de discriminations raciales et sexistes dans le monde professionnel. Elle nous explique à travers son parcours comment après avoir subie la puissance abusive des autres, elle avait reconstruit et nourrit une puissance qui lui était propre et qu’elle cherche aujourd’hui à transmettre aux personnes qu’elle coach. Sebastian Dieguez, un chercheur en neuropsychologie de l’université de Fribourg, nous apprend à quel point le le pouvoir peut nous changer, malgré nous.Un grand merci à Elizabeth Tran et Nicky Gentil, autrice de Petits dialogues en taxi, d’avoir prêté leur voix à la lettre de Clementine Churchill.Quelle relation avec-vous avec le pouvoir ? Le recherchez-vous ? En avez-vous peur ? N’hésitez pas à nous raconter vos histoires sur Twitter ou sur Instagram ! S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, vous pouvez nous écrire sur Instagram, Twitter ou hello@louiemedia.com. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

4 - L’amitié: comment sait-on qu’on est ami.e avec quelqu’un ?

La culture populaire est fascinée par les relations amoureuses. Des rom-coms, dont tout le scénario tend vers la scène du baiser, aux adaptations cinématographiques de grands classiques, comme Anna Karénine ou Orgueil et Préjugés qui mettent en scène les tourments amoureux: il existe des centaines de films et de livres qui explorent différentes manières de tomber et d’être amoureux. A côté de ces personnages en quête d’amour éternel, il y a souvent des amis. Ils sont là, ce sont des confidents attentifs, qui vous accompagnent dans les bars pour draguer et vous achètent de la glace quand vous vous êtes fait larguer. Tout au plus y a-t-il une scène de vague jalousie, souvent au sujet d’un intérêt amoureux d’ailleurs. A côté de l’amour, l’amitié semble toujours tiède et accessoire. Elle est toujours représentée comme ayant les atours de la facilité. On voit rarement des personnages devenir ami.e.s et vivre des tourments amicaux.Comment faire quand dans nos vies, l’amitié n’est pas si évidente ? Si on trouve ces relations plus difficiles à naviguer que l’amour justement car elles n’ont aucun cadre, aucun passage obligé –ni premier baiser, ni premier je t’aime, ni rupture radicale ? Comment on sait qu’on est ami.e avec quelqu’un ? Est-ce qu’il y certaines sensations, certaines émotions, que l’amitié est censée nous faire ressentir ?Dans ce troisième épisode d’Émotions, Adélie Pojzman-Pontay cherche des pistes pour répondre à ces questions qui la taraudent depuis l’enfance. Elle refait le chemin de ses propres amitiés pour essayer de comprendre pourquoi l’amitié lui a toujours paru si compliquée. Saverio Tomasella, docteur en psychologie, psychanalyste et auteur Ces amitiés qui nous transforment l’aide à comprendre les ressorts psychologiques de l’amitié et Anne Vincent Buffault, historienne des sensibilités, autrice d’une Histoire de l’amitié et de L’Exercice de l’amitié, lui racontent comment les signes de l’amitié n’ont pas toujours été aussi flous en fonction des époques.Et vous, comment savez-vous que vous êtes ami.e avec quelqu’un ? N’hésitez pas à nous raconter vos histoires d’amitiés, de doutes ou de certitude sur Twitter ou sur Instagram ! S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, n’hésitez pas à nous écrire sur Instagram, Twitter ou hello@louiemedia.com.La retranscription de cet épisode d'Émotions à emporter sur l'amitié est disponible sur la page de l’épisode sur notre site louiemedia.com, un lien situé en bas de la description vous permettra d’y accéder. Si la retranscription d'un autre épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, écrivez-nous à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

3 - La souffrance: que ressent-on quand quelqu’un nie notre douleur ?

Qu’est-ce qu’on dit quand on dit “j’ai mal” ? Exprimer sa douleur, que ce soit en s’adressant à un proche ou à un médecin, c'est faire confiance à l’autre pour vous écouter. Cela demande du courage : on peut avoir peur de demander de l'attention, de déranger. En français, l’expression "souffrir en silence" indique que le fait de taire sa douleur serait vertueux, dénoterait une force de caractère. Dire "j'ai mal", c'est accepter de s'exposer à l'autre dans un moment de vulnérabilité. C'est lui conférer le pouvoir de nous écouter et de nous venir en aide.Alors que se passe-t-il quand la personne à qui on accorde cette confiance refuse de nous croire ? Si elle balaie d'un revers de main la douleur que nous tentons de lui communiquer ? Dans cet épisode d'Émotions, nous explorons ce qu'il se passe lorsque la douleur est niée.Voir sa douleur niée peut arriver à tout le monde bien sûr, mais certaines personnes risquent plus d'en être victimes. Karima nous raconte comment à plusieurs reprises au cours de sa vie, on n'a pas voulu la croire lorsqu'elle exprimait sa douleur et comment des stéréotypes racistes ont empêché certains médecins de prendre ses symptômes au sérieux. Nous parlons ensuite avec Martin Winckler, médecin généraliste et écrivain, qui lorsqu'il était jeune médecin s'est retrouvé de l'autre côté du diagnostic.Enfin, nous nous posons la question de ce que cette négation provoque en nous. C'est Smadar Bustan, philosophe et chercheuse à l'Inserm, qui nous explique la distinction entre souffrance et douleur. Grâce à elle, nous avons compris pourquoi voir sa douleur niée, entendre des phrases comme "roh, ça va, arrête de faire ta chochotte", était si insupportable et ne faisait qu'ajouter de la souffrance à la douleur- car souffrance et douleur sont deux choses distinctes.S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, n’hésitez pas à nous écrire sur Instagram, Twitter ou hello@louiemedia.com.Vous pouvez vous abonner à Émotions sur Apple Podcasts, sur votre appli préférée grâce à notre flux, sur Google podcasts, sur Soundcloud, Spotify, YouTube, Stitcher... Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

2 - Le trac : si vous l’avez, c’est une bonne chose

Ça y est le moment est venu, vous devez vous lever et parler devant tout le monde, votre cœur palpite, votre respiration est saccadée, vos mains moites. Impossible de vous souvenir de votre présentation, de votre morceau de musique, des pas de votre chorégraphie, dans votre esprit tout est blanc, tout est vide. Vous bafouillez… Vous avez le trac.Nous aussi, en préparant ce premier épisode d’Émotions, on a eu l’impression d’être cachées derrière un rideau, en coulisses, là où rien n’est encore arrivé et que tout peut advenir. Le trac, c’est l’émotion de l’avant, du moment juste avant d’oser faire quelque chose devant les autres. De présenter son travail, par exemple. C’est donc dans notre propre trac qu’on a décidé de se plonger pour ce premier épisode : pourquoi a-t-on le trac ? N’existe-t-il que pour nous faire perdre nos moyens ? Est-ce que, en France, on l’aurait particulièrement ?Nous avons rencontré deux personnes, un avocat et un jeune dessinateur, qui ont vu leurs vies bouleversées par le trac. La psychiatre Christine Barois nous a expliqué pourquoi avoir le trac, c’était avoir peur d’être seul.e. Patrick Tort, théoricien des sciences et expert de Charles Darwin, a démenti une théorie largement partagée selon laquelle Darwin a théorisé le trac et nous a proposé la sienne. En préparant l’émission, nous avons aussi beaucoup entendu le cliché selon lequel «les français» seraient «nuls à l’oral» contrairement aux États-Unis par exemple. On est donc allé.e.s discuter avec l’humoriste Sebastian Marx, un américain installé à Paris depuis plus de dix ans et avec Roberte Langlois, docteure, professeure des écoles, chercheuse en sciences de l’éducation, spécialiste de la place de l’oralité dans l’école française.Nous espérons donc, qu’après cette émission, vous serez moins désemparé.e.s la prochaine fois que vous sentirez le trac monter en vous et que vous vous réconcilierez avec l’inconfort qu’elle nous procure.N’hésitez pas à nous raconter vos histoires de trac sur Twitter ou sur Instagram ! S’il vous est arrivé une histoire forte en lien avec une émotion, n’hésitez pas à nous écrire sur Instagram, Twitter ou hello@louiemedia.com.Vous pouvez vous abonner à Émotions sur Apple Podcasts, sur votre appli préférée grâce à notre flux, sur Google podcasts, sur Soundcloud, Spotify, YouTube, Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

1 - Bande-Annonce

 See acast.com/privacy for privacy and opt-out information. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.