Podcast| Fil de Science | Sybel

share sybel series logo

Partager

Fil de Science, c’est la nouvelle formule de notre podcast d’actualité, lancé en 2006 ! Chaque vendredi dès 18h30, découvrez le résumé des actualités scientifiques de la semaine, décryptées pour vous par les journalistes de Futura. 👉Abonnez-vous sur...voir plus

Produit par :
Futura

Écrit par :
Sylvain Biget, Emma Hollen

Avec :
Emma Hollen

Musique composée par :
Patricia Chaylade

episode sybel imglogo play

279 - Des virus qui attirent les moustiques (FDS #82)

Pour cette semaine du 27 juin : Des virus qui attirent les moustiques, notre point commun avec les pieuvres, la possibilité d’une vie sur Mars, le mystère résolu de l’âge de glace et un nuage pas comme les autres. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻❤️ Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :🎙️ Le grand méchant loup n’est pas si grand… ni si méchantCertains virus vous rendent encore plus sexy aux yeux des moustiquesLe cerveau des pieuvres a un point commun avec le nôtreLes ingrédients de base nécessaires à la vie étaient présents sur MarsLe mystère du dernier âge de glace enfin résoluUn étrange nuage repéré par un satellite de la Nasa⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

278 - L'IA de Google serait devenue consciente d'après cet ingénieur ! (Techpod #47)

Blake Lemoine, ingénieur chez Google, a récemment fait polémique en ligne en affirmant que LaMDA, l'intelligence artificielle de l'entreprise, était dotée de conscience. Suspendu par la firme, il s'estime bâillonné sur le sujet de l'éthique liée aux IA et insiste cette fois auprès du grand public pour que le chatbot se voit attribuer les mêmes droits qu'un être vivant.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaLa « conscience » d'une Intelligence artificielle provoque un scandale chez Google⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

277 - Une bière par jour fait du bien à la santé (FDS #81)

Pour cette semaine du 20 juin : une bière qui fait du bien, des insultes en latin, une tempête de sable normande, un virus inquiétant dans les égouts de Londres et le départ d’un grand paléoanthropologue. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻❤️ Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :🎙️ Le jour où Yves Coppens déplaça un mammouth en hélicoptèreMicrobiote : une bière par jour fait du bien à l'intestin !« Secundinus cacor », découverte d'une insulte antique gravée dans la pierreCoup de vent meurtrier en Normandie : un phénomène imprévisible ?L'OMS en alerte après la détection d'un virus de la poliomyélite à LondresYves Coppens, le paléoanthropologue qui a découvert Lucy est décédé⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

276 - Sea, Health and Sun : comment bien protéger sa peau cet été (La Santé Sur Écoute #5)

Pour ce nouvel épisode de La Santé Sur Écoute, Julie Kern vous propose de faire un point soleil, bronzage et crème solaire. Pourquoi le soleil peut-il causer des cancers ? Comment bronzer sans se mettre en danger ? Quelle crème solaire choisir sans nuire à l'environnement ni à son corps ? Les réponses à ces questions sont dans La Santé Sur Écoute.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceCrème solaire : comment choisir ?La crème solaire empêche-t-elle la synthèse de vitamine D ?Pourquoi la crème solaire fait périr les coraux ? Les dernières news #Santé⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Willow, par 92elm ; Lo-Fi Love et Coffee Shop, par Soundroll ; By The Fireplace, par Walz.Montage : Emma HollenSourcesTout savoir sur le cancer de la peauUV Radiation and the SkinComparatif Substances toxiques dans les cosmétiques - Produits solaires Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

275 - Un drone Taser pour protéger les écoles américaines des tueurs (Techpod #46)

Un drone Taser. C'est la proposition de la firme Axon pour lutter contre la menace des tueurs en masse dans les écoles américaines. Capable de neutraliser un assaillant de manière non-létale en l'espace de seulement 60 secondes, le drone fait déjà débat au sein même du comité éthique de l'entreprise. Alors bonne ou mauvaise idée ? On en parle dans cet épisode de Techpod.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaLe projet de drone Taser pour protéger les écoles des tueurs en masse🎙️ Taïwan : des drones contre l’invasion chinoise (Techpod #43)⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

274 - 1 homme sur 500 a un chromosome sexuel en trop (FDS #80)

Pour cette semaine du 13 juin : une éruption volcanique majeure, un chromosome en trop, des nouvelles de Gaïa, une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes et des tiques à foison pour l’été. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻❤️ Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Voici le responsable du terrible hiver volcanique d'il y a 3.650 ansUn homme sur 500 porte un chromosome sexuel en plusGaia : des découvertes majeures s’annoncent dont certaines remettront en cause nos connaissancesLes régions de France où les tiques sont très présents… ou pasLa Planète pourrait changer de manière irréversible d'ici 5 ans⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

273 - Shanghaï : contre la Covid, des sentinelles numériques contrôlent les citoyens (Techpod #45)

Shanghaï. Tout juste sortie d'un confinement de deux mois, la métropole chinoise a décidé de ne rien laisser au hasard pour éviter une nouvelle vague ravageuse de coronavirus. Afin de contrôler au mieux le statut de vaccination et les tests de dépistage de ses habitants lorsqu'ils se rendent dans les lieux publics, la ville a choisi de recourir à des sentinelles numériques, des bornes interactives basées sur l'intelligence artificielle et capable d'identifier les citoyens grâce à la reconnaissance faciale.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaShanghai dépense des milliards pour contrôler la population🎙️ Les deepfakes nous inspirent plus confiance que les humains (TechPod #30)⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

272 - Les chercheurs se préparent à un ouragan de catégorie 6 cet été (FDS #79)

Pour cette semaine du 6 juin : un ouragan d’une puissance record, une oreille humaine imprimée en 3D, un sursaut radio intrigant, un monde caché sous l’Antarctique et un avion touristique hypersonique. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻❤️ Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :The Boys, saison 3 : qu'est-ce que le mystérieux composé V ?Les scientifiques se préparent à la possibilité d'un ouragan de catégorie 6Une oreille imprimée en 3D a été greffée sur un être humain pour la première foisCe sursaut radio rapide est vraiment intrigant : il ne s’arrête jamais !Découverte d'un véritable monde caché sous l'AntarctiqueVoici Stargazer, l'avion hypersonique qui volera à Mach 9⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

271 - La variole du singe fait de nombreux morts en Afrique (La Santé Sur Écoute #4)

Pour ce nouvel épisode de La Santé Sur Écoute, Julie Kern fait le point sur l'épidémie actuelle de variole du singe, en particulier dans le contexte africain. Qui sont ses victimes ? Pourquoi est-elle plus mortelle en Afrique ? Et de façon plus générale, comment limiter les risques de contracter la maladie ? Les réponses à ces questions sont dans La Santé Sur Écoute.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceVariole du singe : quels sont les principaux symptômes ?Variole du singe : risque-t-on une pandémie mondiale ?Variole du singe : sa propagation inédite est-elle liée à l'éradication de cette maladie ?Variole du singe : le nombre de cas en France continue d'augmenterLes dernières news #Santé⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Willow, par 92elm ; Lo-Fi Love et Coffee Shop, par Soundroll ; By The Fireplace, par Walz.Montage : Emma HollenSourcesClinical and Epidemiological Findings from Enhanced Monkeypox Surveillance in Tshuapa Province, Democratic Republic of the Congo During 2011–2015 Multi-country monkeypox outbreak: situation update Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

270 - Elon Musk : la Chine veut anéantir ses satellites Starlink (Techpod #44)

La constellation de satellites Starlink d'Elon Musk se trouve actuellement dans le collimateur de la Russie et de la Chine. Atout stratégique indéniable dans le conflit en Ukraine, elle est aussi perçue comme un énorme avantage militaire pour les États-Unis par l'armée chinoise, qui compte bien trouver un moyen de la neutraliser. Lasers, brouilleurs, missiles : quelle stratégie va-t-elle employer ? On en parle dans cet épisode de Techpod.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaLes Chinois sont prêts à désintégrer les satellites d'Elon Musk🎙️ Taïwan : des drones contre l’invasion chinoise (Techpod #43)⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

269 - Une cité engloutie découverte en Irak (FDS #78)

Pour cette semaine du 30 mai : l’étude d’une superterre, une machine réparatrice d’organes, des vestiges urbains au cœur de la forêt amazonienne, une capsule temporelle en Israël et la découverte d’une ville engloutie. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻❤️ Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le James-Webb va tenter de percer les secrets de l'énigmatique superterre 55 Cancri eLa première greffe de foie rendue possible grâce à une machine qui imite le corps humainDes vestiges urbains impressionnants au cœur de l'AmazonieUne « capsule temporelle » découverte en IsraëlUne cité engloutie de plus de 3.000 ans découverte en Irak⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

268 - Taïwan : des drones contre l’invasion chinoise (Techpod #43)

Les drones pourraient-ils sauver Taïwan de l'invasion ? C'est en tout cas l'espoir de l'armée américaine, qui planche sur des essaims d'aéronefs capables d'identifier les cibles ennemies et de les frapper avec une précision redoutable. De son côté, la Chine n'est pas en reste avec son porte-drone, tout juste déguisé en navire d'exploration maritime.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de Futura🎙️ Covid, conflits, etc. : comment gérer l’anxiété face aux actualités ? (La Santé Sur Écoute #3)La Chine lance le premier navire porte-drones autonome⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

267 - Le Terminator : un char blindé russe observé en Ukraine (FDS #77)

Pour cette semaine du 23 mai : un char ultra-blindé en provenance de Russie, un virus tueur de cancer, des avancées prometteuses pour la fusion nucléaire, des nouvelles de l’expansion de l’Univers et un singe mystère. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻❤️ Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :🎙 Satan-2 : le diabolique missile nucléaire russe (Techpod #39)Guerre en Ukraine : quel est ce nouveau char « Terminator » déployé par l'armée russe ?Un virus « tueur de cancer » en test sur un patient dans un essai cliniqueFusion nucléaire : Iter pourrait libérer plus d'énergie que prévuHubble franchit une nouvelle étape dans la détermination du taux d’expansion de l'UniversLa déforestation aurait donné naissance à ce « singe mystère »⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

266 - Covid, conflits, etc. : comment gérer l’anxiété face aux actualités ? (La Santé Sur Écoute #3)

Pour ce nouvel épisode de La Santé Sur Écoute, Julie Kern fait le point l'anxiété bien réelle causée par l'actualité des deux dernières années. Quelles sont ses répercussions sur la santé ? Comment mieux la gérer ? Les réponses à ces questions sont dans La Santé Sur Écoute.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceExamens : comment gérer son stress ?CBD : des effets bénéfiques prouvés contre l'anxiétéGuerre en Ukraine et informations : comment gérer l'anxiété ?Les dernières news #Santé⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Willow, par 92elm ; Lo-Fi Love et Coffee Shop, par Soundroll ; By The Fireplace, par Walz.Montage : Emma HollenSourcesStress in America Money, inflation, war pile on to nation stuck in COVID-19 survival modeWar anxiety: How to copeMedia exposure to mass violence events can fuel a cycle of distressLes lignes d'écoute Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

265 - Une voiture électrique rechargeable en 5 minutes top chrono, c'est possible ! (Techpod #42)

Les voitures électriques peuplent de plus en plus nos rues, mais le temps de recharge de leurs batteries reste une problématique qui dissuade encore beaucoup de conducteurs de faire la transition vers un véhicule plus vert. Mais récemment, une entreprise israélienne est parvenue à accomplir un tour de fort en créant une batterie capable de se recharger en cinq minutes. Reste une question : est-il vraiment possible de recharger une batterie aussi vite sans dégrader sa durée de vie ? La réponse dans cet épisode de Techpod. 🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de Futura🎙️ Batterie quantique : l'avenir des voitures électriques ? (Techpod#34)Voiture électrique : démo d'une recharge ultra rapide de 160 kilomètres⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

264 - Cette pierre égyptienne serait d’origine extraterrestre (FDS #76)

Pour cette semaine du 16 mai : une dent qui raconte l'histoire de l'humanité, des micro-organismes vieux de 830 millions d'années, les dangers de l’huile de chanvre, un fusil électromagnétique et une pierre égyptienne qui proviendrait d'une supernova. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻❤️ Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉🔊 Abonnez-vous à la newsletter podcast de Futura 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Une dent de Denisova révèle qu'ils avaient un territoire immenseDes micro-organismes de 830 millions d’années découverts piégés dans un minéralUne patiente développe une maladie cardiaque grave à cause de l'huile de chanvreL'armée américaine s'intéresse au fusil électromagnétiqueCette pierre égyptienne extraterrestre serait un reste de supernova !⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

263 - Cryptokrach : la chute spectaculaire des cryptomonnaies (Techpod #41)

Les cryptomonnaies ne sont ni parfaites, ni infaillibles. En témoigne la situation récente, avec ce que les experts ont commencé à baptiser le cryptokrach. Ces derniers jours, la valeur de l'ensemble des cryptomonnaies, dont le célèbre Bitcoin, s'est effondrée, amenant les investisseurs à remettre en question la solidité de ce modèle en lequel ils souhaitaient tant croire.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de Futura🎙️ Minage et crypto : une activité qui rapporte gros et coûte beaucoupCryptomonnaie : quelle est la différence entre un coin et un tokenComment gagner de l'argent en minant des cryptomonnaies ?⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

262 - La première image du trou noir au centre de notre Voie lactée (FDS #75)

Pour cette semaine du 9 mai : un aperçu du trou noir supermassif au centre de notre galaxie, un lac souterrain découvert sous la calotte antarctique, un avion de Top Gun un peu trop réaliste, des tremblements de Terre sur Mars et une route engloutie vers l’Atlantide. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻❤️ Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :L'Event Horizon Telescope révèle enfin Sgr A*, le trou noir supermassif de la Voie lactéeLa longue histoire de l’Antarctique se cache au fond de ce lacTop Gun : l'avion hypersonique fictif aurait inquiété la ChineC'est le plus puissant séisme enregistré sur Mars !Un étrange chemin pavé découvert au fond de l'Océan⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

261 - Infections urinaires chroniques : les antibiotiques mis en cause ? (La Santé Sur Écoute #2)

Pour ce nouvel épisode de La Santé Sur Écoute, Julie Kern fait le point sur une récente étude suggérant que les antibiotiques destinés à soigner les infections urinaires (cystites) augmenteraient les risques de récidives. Pourquoi ce cercle vicieux ? Comment se soigner sans rechuter ? Et de façon plus générale, comment éviter de contracter une cystite ? Les réponses à ces questions sont dans La Santé Sur Écoute.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLa cystite fongique : causes et traitementDossier : tout savoir sur la cystiteQue faire pour soigner une infection urinaire douloureuse ?Les dernières news #Santé⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Willow, par 92elm ; Lo-Fi Love et Coffee Shop, par Soundroll ; By The Fireplace, par Walz.Montage : Emma HollenSourcesLongitudinal multi-omics analyses link gut microbiome dysbiosis with recurrent urinary tract infections in womenRepeated urinary tract infections may stem from a disrupted microbiome Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

260 - Apple, Google et Microsoft signent la fin des mots de passe (Techpod #40)

Les mots de passe peuvent rapidement devenir une véritable hantise. Difficiles à retenir ou faciles à pirater, ils nécessitent la mise en place de stratégies de mémorisation ou de gestionnaires de mots de passe qui possèdent chacun leurs limitations. Mais grâce à notre empreinte biométrique, Apple, Microsoft et Google – dans une alliance rare – espèrent bientôt mettre fin à ce casse-tête via un protocole baptisé FIDO2.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaApple, Google et Microsoft accélèrent l'enterrement des mots de passeGoogle : comment se servir du gestionnaire de mots de passe ?Définition | Mot de passe fort - Mot de passe robuste⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

259 - L’armée russe a posté des dauphins à l’entrée du port de Sébastopol (FDS #74)

Pour cette semaine du 2 mai : des régimes restrictifs inefficaces pour perdre du poids, la possibilité de la fin de l'expansion de l'Univers, la durée idéale de sommeil pour les quadragénaires, des dauphins militaires et un drone à propulsion ionique. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻❤️ Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Les régimes restrictifs n'aident pas les obèses à perdre du poidsLa fin de l'expansion de l'Univers serait pour bientôtVoici la durée optimale de sommeil pour les plus de 40 ansPourquoi l’armée russe a-t-elle posté des dauphins à l’entrée d’un port ?Voici le drone à propulsion ionique⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

258 - Science ou Fiction, le podcast de debunking par Futura

Science ou Fiction, c'est le nouveau podcast de debunking signé Futura.Les poissons ont-ils vraiment mauvaise mémoire ? Edison a-t-il bel et bien inventé l’ampoule ? Est-ce que que les sabres laser pourraient vraiment exister ? Chaque semaine, on s’attèle à une croyance qui a la peau dure et qu’on démêle ensemble le vrai du faux.Rendez-vous sur vos plateformes audio préférées pour découvrir et vous abonner à Science ou Fiction, votre dose hebdomadaire de science et d’humour.👉 Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️ Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

257 - Satan-2 : le diabolique missile nucléaire russe (Techpod #39)

Satan-2 ou RS-28 Sarmat, c'est le nom donné au redoutable missile nucléaire russe dont l'essai s'est déroulé avec succès le 20 avril dernier. Alors que Poutine continue d'agiter son doigt au-dessus du bouton rouge, la Russie brandit son nouveau missile nucléaire dans une tentative désespérée d'intimidation des pays occidentaux. Mais faut-il vraiment prendre la menace nucléaire russe au sérieux ?🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaPremier tir réussi du missile Sarmat alias Satan-2⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

256 - Covid-19 : le record de l'infection la plus longue (FDS #73)

Pour cette semaine du 25 avril : des blocs d’ADN dans l’espace, des records d’infection à la Covid, des grenades à main médiévales, de la transmission d’électricité sans fil et des catapultages d’araignées. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻❤️ Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Les cinq briques de l’ADN trouvées sur des astéroïdesCovid-19 : c'est l'infection la plus longue, et la réinfection la plus courteDes grenades explosives existaient déjà au Moyen Âge !Électricité sans fil : l'impressionnante démonstration de l'US NavyCette araignée se catapulte pour ne pas être dévorée après l'accouplement !⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

255 - Votre groupe sanguin influence votre santé cardiaque (La Santé Sur Écoute #1)

Pour ce tout premier épisode de La Santé Sur Écoute, Julie Kern fait le point sur une récente étude suggérant un lien entre le groupe sanguin et les risques d'embolie pulmonaire et d'attaque cardiaque. Qui sont les groupes concernés ? Comment sont-ils affectés ? Comment limiter les risques au quotidien ? Les réponses à ces questions sont dans La Santé Sur Écoute.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceCovid-19 : les personnes du groupe sanguin O sont-elles moins à risque ?Les dernières news #Santé⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Willow, par 92elm ; Lo-Fi Love et Coffee Shop, par Soundroll ; By The Fireplace, par Walz.Montage : Emma HollenSourcesWhen It Comes to Heart Health, Science Says Your Blood Type MattersGenetically Determined ABO Blood Group and its Associations With Health and DiseaseMaladies cardiovasculaires : quels sont les facteurs de risque ? Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

254 - Les avions à l'hydrogène : rêve ou réalité ? (Techpod #38)

L'hydrogène est-il vraiment l'énergie du futur ? C'est en tout cas ce que laisse entendre l'industrie automobile et aéronautique. Récemment, la création d'un hélicoptère alimenté par une pile combustible à l'hydrogène qui a été annoncée par l'entreprise Piasecki Aircraft. Alors, allons-nous vraiment vers un futur zéro émissions ? La réponse dans cet épisode de Techpod.🧏[Transcription de l'épisode]🦻❤️Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 👉Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaLe premier hélicoptère à hydrogène bientôt prêt au décollage⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

253 - Allons-nous communiquer avec les extraterrestres ? (FDS #72)

Pour cette semaine du 18 avril : une tentative de communication avec les extraterrestres, des baguettes connectées qui modifient le goût de nos aliments, un changement de paradigme concernant l'origine de la vie, des ultrasons destructeurs de tumeurs et la potentielle présence de vie dans l'océan de glace d'un satellite de Jupiter. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La Terre va envoyer un message aux extraterrestres d'un système planétaire procheCes baguettes connectées modifient le goût salé des alimentsLa vie sur Terre était déjà diversifiée il y a plus de 3,7 milliards d'années !Cancer du foie : les promesses d'une destruction partielle de la tumeur par ultrasonsLes fissures d’Europe cacheraient des poches d’eau où la vie extraterrestre est possible⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

252 - Google invente des notifications "zen" qui interagissent avec votre environnement (Techpod #37)

Les notifications sont partout. Réseaux sociaux, sites d'actualités, messageries collaboratives et emails, nous sommes en permanence submergés de signaux sonores. C'est pourquoi Google a décidé de réinventer la notification avec une série d'accessoires destinés à préserver la zénitude des utilisateurs. Des objets qui interagissent avec votre environnement d'une manière qui se veut subtile, inspirée et naturelle.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaDéfinition | Nomophobie | Futura Santé⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

251 - Pourquoi la majorité des gros fumeurs n’a pas de cancer du poumon (FDS #71)

Pour cette semaine du 11 avril : des fumeurs sans cancer, des satellites catapultés, des drones miniatures, un syndrome inquiétant et une patte de dinosaure fossilisée. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Pourquoi la majorité des fumeurs n'ont-ils pas de cancer des poumons ?Une centrifugeuse pour catapulter des satellites dans l’espace : la Nasa prépare la révolutionGuerre en Ukraine : la Turquie vient de livrer des Mini-Bayraktar Syndrome de Parsonage-Turner, un possible effet secondaire du vaccin contre la Covid-19 ? Grande découverte d’une patte d’un dinosaure mort le jour de l’impact de l’astéroïde !⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

250 - BA.4 et BA.5, deux nouveaux variants sous surveillance (Covipod #30)

Pour ce 30e et dernier épisode de Covipod, Julie Kern vous parle de l'émergence des sous-variants BA.4 et BA.5 issus d'Omicron. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.Ne vous inquiétez pas, on continue de se retrouver un jeudi sur deux avec Julie, dans un nouveau format qu'il nous tarde de vous présenter dès le 27 avril !🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Covid-19 : XE, le recombinant des variants BA.1 et BA.2Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

249 - 7.400 km/h pour le drone le plus rapide au monde (Techpod #36)

Bientôt finie l'ère du légendaire SR-71 Blackbird créé par Lockheed Martin, place désormais au SR-72. Alors que la main russe plane à nouveau au-dessus du bouton nucléaire, l'entreprise américaine Lockheed Martin a récemment fait connaître les dernières avancées de son projet de drone hypersonique.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaL'armée américaine conçoit un drone capable de rejoindre l'Europe en 90 minutes⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

248 - La plus jeune galaxie jamais observée ? (FDS #70)

Pour cette semaine du 4 avril : l'avènement probable d'une nouvelle physique, la courbe de croissance de nos cerveaux, des panneaux solaires qui fonctionnent la nuit, les régions les plus polluées du monde et la découverte de la plus jeune galaxie observée à ce jour. Bonne écoute et bon week-end.🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le LHC pourrait confirmer une nouvelle physique avec la masse du boson W !Le cerveau grossit et rétrécit au cours de la vieVoici le premier panneau solaire qui peut produire de l'électricité la nuitPollution de l'air : les pires endroits du monde pour respirerRecord : une galaxie vue seulement 300 millions d'années après le Big Bang ?⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

247 - Ukraine : l'importance sous-estimée des smartphones (Techpod#35)

Avec le conflit en Ukraine, une grande partie du monde a pu découvrir avec effroi le vaste panel d'armes disponibles pour détruire infrastructures, campements militaires et vies humaines. Mais une autre arme, insoupçonnée, joue un grand rôle dans cette guerre terrible : le téléphone portable.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaComment la téléphonie mobile est devenue une arme de guerre en Ukraine⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

246 - Des microplastiques découverts dans le sang humain (FDS #69)

Pour cette semaine du 28 mars : des microplastiques dans le sang, l’internet russe en péril, une sécheresse inquiétante en France, une nouvelle avancée dans la lutte contre le cancer du sein et un record d’observation établi par Hubble. Bonne écoute et bon week-end.🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Des microplastiques identifiés dans le sang humain pour la première foisPourquoi l'informatique russe est en danger ?Alerte : la sécheresse s’installe en France et nous oblige à repenser nos habitudes alimentaires et énergétiquesUn traitement très prometteur contre le cancer du seinHubble bat tous les records de l’étoile la plus lointaine jamais observée⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

245 - Covid : la 4e dose pourrait devenir nécessaire (Covipod #29)

Aujourd'hui, dans Covipod, Julie Kern vous parle de l'impact du retour de l'épidémie sur l'avenir des injections anti-Covid. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Covid-19 : l'épidémie repart de plus belle (Covipod #28)Le variant BA.2 est devenu majoritaire en FranceRetrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

244 - Batterie quantique : l'avenir des voitures électriques ? (Techpod#34)

Les voitures électriques, ça vend du rêve, il n'y a pas à dire. Pour autant, elles sont loin d'être la solution rêvée. Leurs batteries lourdes, longues à recharger et faibles en autonomie utilisent des matériaux soulevant des problèmes éthiques et écologiques. Mais une solution prometteuse pourrait venir d'un domaine inattendu : la physique quantique.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaVoiture électrique : une recharge aussi rapide qu'un plein⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

243 - Microsoft piraté par un adolescent (FDS #68)

Pour cette semaine du 21 mars : l’un des tous derniers changements d’heure, un astéroïde qui va frôler la terre en 2029, des températures extrêmes enregistrées aux pôles, la listes des métiers ennuyeux et l'impressionnante cyberattaque de Microsoft réalisée par un adolescent. Bonne écoute et bon week-end.🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Changement d’heure : quels sont ses effets sur notre santé ?Astéroïde : on en sait plus sur Apophis qui frôlera la Terre en 2029Les températures aux pôles battent tous les records !Voici les métiers les plus ennuyeux selon la scienceMicrosoft victime d'une cyberattaque massive menée par un ado⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

242 - L'étrange animal robotique de Kawasaki (TechPod #33)

Chien, tortue, oiseau ou encore panthère, le bestiaire des animaux robotiques est étonnamment varié. Dernièrement, il a été complété par le petit nouveau de l'entreprise Kawasaki Robotics : un bouquetin répondant au nom de Bex. Derrière cet animal se cachent de nouvelles solutions logistiques et de sécurité garantissant aux robots un bel avenir dans l'industrie.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaCheetah, le robot du MIT, sait faire des sauts périlleux arrièreUn robot bouquetin à cornes que l'on peut chevaucher⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

241 - Le gel hydroalcoolique est-il finalement inutile ? (FDS #67)

Pour cette semaine du 14 mars : un virus pas si invincible, des super-éruptions en série, une coupure d’internet en Europe, une momie portugaise et des nuages de sable saharien en France. Bonne écoute et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Covid-19 : il ne se transmet pas par les surfaces contaminées !69 méga-éruptions se sont produites au cours du dernier âge glaciaire !La « guerre des abysses » ou la menace de la Russie de couper Internet en EuropeDécouverte au Portugal de la plus ancienne momie du monde !La France sous une nuée de sable du Sahara jusqu'à jeudi au moins⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

240 - Covid-19 : l'épidémie repart de plus belle (Covipod #28)

Aujourd'hui, dans Covipod, Julie Kern vous parle du retour de l'épidémie, portée par le contagieux sous-variant BA.2. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le variant BA.2 est devenu majoritaire en France : voici les scénarios de l’Institut Pasteur Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

239 - Des soldats russes démasqués par les internautes (TechPod #32)

Alors que certains hackers s'amusent à paralyser les sites gouvernementaux ukrainiens, ailleurs dans le monde, des internautes s'allient pour démasquer les membres de l'armée russe. Zoom sur ces détectives privés du web, et sur ce que l'on appelle l'open source intelligence.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaUne société française identifie les soldats russes en UkraineComment l'open source intelligence est devenue une arme majeure dans la guerre en Ukraine⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

237 - Le télescope spatial James-Webb aligne ses miroirs (FDS #66)

Pour cette semaine du 7 mars : une molécule organique découverte dans un disque protoplanétaire, une IA qui reconstitue des textes anciens, une vague de froid prête à s'abattre sur l'Europe, la question des pastilles d'iodes après les menaces nucléaires de la Russie et la mise en route du télescope James-Webb. Bonne écoute, et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Découverte de la plus grosse brique de la chimie de la vie dans un disque protoplanétaireCette intelligence artificielle complète des textes vieux de plusieurs millénaires« Moscou-Paris » : un froid venu de Russie va descendre sur l’Europe et fait craindre le pire en UkraineMenace de guerre nucléaire : faut-il se procurer des pastilles d’iode ?Le télescope spatial James-Webb aligne ses miroirs⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

238 - À la rencontre du télescope James-Webb avec Astropierre

James-Webb. Quel est ce télescope spatial dont on parle tant ? En quoi est-il si différent d'Hubble et quelles seront ses missions ? Cet épisode est une invitation à la détente et à l'émerveillement en compagnie de Pierre Henriquet, médiateur scientifique plus connu sous le nom d'Astropierre sur Twitter.À l'occasion du live qu'il animera sur le sujet le jeudi 17 mars à 20h sur les plateformes de Futura, partez à la rencontre de ce télescope de tous les superlatifs !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Ne manquez pas notre live événement du 17 mars sur le télescope spatial James-WebbLe télescope spatial James-Webb aligne ses miroirs⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Deep, par Cutesy Chamber EnsembleSpace Race, par Tim KuligBlue Planets, par All Good FolksTexte et voix : Pierre HenriquetMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

236 - Russie : le plan du Kremlin pour déconnecter la population d'Internet (TechPod #31)

Alors que la Russie tente désespérément de soumettre le peuple ukrainien à sa volonté, ce sont ses citoyens qui souffrent de plus en plus de la perte de leurs libertés. Chute du cours du rouble, perte d'accès aux contenus et aux produits culturels occidentaux, contrôle de l'information par le gouvernement, emprisonnement des manifestants, la liste se rallonge de jour en jour, et est sur le point d'atteindre son paroxysme. Car d'après le média biélorusse Nexta, la Russie s'apprêterait à déconnecter sa population de l'Internet mondial.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaRunet : la Russie déconnecte son réseau d'internetGuerre en Ukraine : la Russie bientôt déconnectée d'internet ?⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

235 - Un malware russe inédit utilisé contre l'Ukraine (FDS #65)

Pour cette semaine du 28 février : une nouvelle arme dans la guerre hybride entre la Russie et l’Ukraine, une onde de choc titanesque, un nouveau symptôme de la Covid, des nouvelles de Stonehenge et un arbre généalogique de l’humanité. Bonne écoute, et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Guerre en Ukraine : la Russie utilise un malware encore jamais vu6,5 millions d'années-lumière : c’est la plus grande onde de choc jamais observée dans l’UniversOmicron : quels sont ces nouveaux symptômes de la Covid-19 ?Stonehenge aurait été un calendrier solaire d’une très grande précision, révèle une étudeL'arbre généalogique de l'humanité en une grande carte qui montre comment nous sommes tous liés⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

234 - Les nombreuses séquelles de la Covid sur le corps (Covipod #27)

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur les nombreuses séquelles de la Covid sur le corps. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le Covid-19 est une maladie systémique, elle touche tous les organesRetrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

233 - Les deepfakes nous inspirent plus confiance que les humains (TechPod #30)

D'abord amusants, parfois révoltants, désormais assurément dangereux lorsqu'ils sont utilisés à des fins de manipulation ou de désinformation, les deepfakes peuplent de plus en plus les espaces virtuels. Pour nos cerveaux qui peinent à démêler le vrai du faux face à ces créations de synthèse, la situation est d'autant plus compliquée que les visages générés par l'IA ont tendance à nous inspirer plus confiance que les visages réels.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur FuturaLa rubrique Tech de FuturaDeepfake : notre cerveau a plus confiance dans les visages par une IA⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

232 - L'activité du cerveau enregistrée au moment de la mort (FDS #64)

Pour cette semaine du 21 février : la disparition des dinosaures, l’activité du cerveau au moment de la mort, l'efficacité de la troisième dose dans le temps, le Groenland qui devient le plus grand barrage du monde et un site archéologique préhistorique en Jordanie. Bonne écoute, et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :L'astéroïde qui a tué les dinosaures est tombé au printempsDes scientifiques ont enregistré ce qu’il se passe dans le cerveau au moment de la mortCovid-19 : on sait en combien de temps décline l'efficacité de la 3e doseLe Groenland est en train de devenir le plus grand barrage du monde !Un site rituel unique pour chasser des gazelles en masse au Néolithique⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

231 - Des fœtus humains in vitro surveillés par des IA à la Matrix ? (TechPod #29)

En Chine, la pandémie et des décennies de politique de l'enfant unique ont grandement porté atteinte à la natalité. Face au vieillissement inquiétant de la population, des chercheurs proposent une solution pour relancer la courbe de croissance : faire élever des embryons humains par des intelligences artificielles. 🧏[Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaLa Chine développe des utérus artificiels humains autonomes⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

230 - Des substances toxiques dans les bouteilles réutilisables (FDS #62)

Pour cette semaine du 14 février (on espère que votre Saint-Valentin, seul.e ou à plusieurs fut bonne !) : une galaxie géante, des bouteilles en plastique toxiques, une collaboration entre fusion nucléaire et IA, une victoire dans la lutte contre le VIH et une vague scélérate spectaculaire au Canada. Bonne écoute, et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Découverte de la plus grande galaxie jamais observéePourquoi des scientifiques déconseillent de boire dans les bouteilles en plastique réutilisables ?Fusion nucléaire : DeepMind aide les physiciens à contrôler le plasma dans les tokamaksUne patiente guérie du VIH après une transplantation de cellule souche« C’est la vague la plus extrême jamais observée » : au large du Canada, une vague scélérate immense⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

229 - Les animaux sauvages infectés à la Covid sont-ils une menace ? (Covipod #26)

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur les infections chez les animaux sauvages et les risques de zoonose posés par celles-ci. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Dix maladies humaines transmises par les animauxUn potentiel nouveau variant de la Covid-19 découvert dans les égouts de New-YorkRetrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

228 - GT Sophy, l'IA de Gran Turismo qui domine les meilleurs pilotes (TechPod #28)

GT Sophy. C'est le nom qu'a donné Sony à sa nouvelle intelligence artificielle, une spécialiste des courses auto sur Gran Turismo. Formée à partir d'un mélange de deep learning et d'apprentissage de renforcement, cette IA marque un nouveau tournant dans les interactions entre joueurs et machines.🧏[Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaGT Sophy, l'IA qui domine les vrais pilotes sur Gran Turismo⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

227 - Minage et crypto : une activité qui rapporte gros et coûte beaucoup (TechPod #27)

On parle beaucoup de cryptomonnaies mais également des répercussions que peut avoir le mining sur l'environnement. Cette activité ultra énergivore permettant de valider les transactions effectuées dans l'espace décentralisé de la blockchain fait déjà l'objet de réinventions afin d'alléger son coût écologique tout en préservant le gain financier qu'elle représente.🧏[Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaComment fonctionne le minage d'une crypto-monnaie ?⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Fabrice AuclertVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

226 - Une nouvelle exoplanète autour de Proxima du Centaure (FDS #61)

Pour cette semaine du 7 février : des moustiques attirés par la couleur, la découverte d’une nouvelle exoplanète, une rencontre inattendue entre Homo neanderthalensis et Homo sapiens, un record d’énergie atteint par fusion nucléaire et la mise en évidence d’un trou noir dans la Voie lactée. Bonne écoute, et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Les scientifiques ont découvert un 4e signal qui attire les moustiques vers vous : la couleur !Une 3e planète rocheuse découverte autour de Proxima du Centaure, l'étoile la plus proche du Soleil !Homo sapiens et Néanderthal se sont croisés plus tôt qu'on ne le pensait en Europe !Nouveau record d'énergie produite par fusion nucléaire pour le JETDécouverte d'un trou noir à la dérive dans la Voie lactée⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

225 - Cyberguerre : l'offensive russe sur l'Ukraine (TechPod #26)

Alors que la tension entre la Russie et l'Ukraine continue d'escalader, une cyberattaque menée sur plusieurs dizaines de sites gouvernementaux ukrainiens laisse à penser que le Kremlin aurait déjà lancé son offensive silencieuse pour déstabiliser le pays.🧏[Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaCyberattaque : l'Ukraine accuse la Russie⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

224 - Un nouveau sous-variant encore plus contagieux (FDS #60)

Pour cette semaine du 31 janvier : un sous-variant plus contagieux d'Omicron, un gigantesque impact météoritique, un record de l'éclair le plus long, un variant virulent du VIH détecté aux Pays-Bas et des pattes de grenouilles qui repoussent. Bonne écoute, et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le variant BA.2 est encore plus contagieux qu'Omicron !Un gigantesque impact météoritique aurait secoué la Terre pendant plusieurs milliers d’annéesLa taille impressionnante du plus long éclair jamais observé !Un nouveau variant du VIH très virulent découvert aux Pays-BasCe cocktail de 5 molécules a fait repousser la patte d'une grenouille⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo Complex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

223 - Les symptômes les plus étranges de la Covid-19 (Covipod #25)

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur les symptômes les plus étranges de la Covid-19. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Omicron : ce que l'on sait sur les symptômes du variantRetrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

222 - Éruption spectaculaire aux Tonga : la puissance de 500 bombes atomiques (FDS #59)

Pour cette semaine du 24 janvier : des anticorps plus nombreux après une combinaison d'infection et de vaccination au SARS-CoV-2, un nouvel objet céleste étonnant, les cancers du poumon en recrudescence, le noyau de la terre qui se refroidit plus vite que prévu et une éruption volcanique impressionnante. Bonne écoute, et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Super immunité et Covid-19 : quand les anticorps sont beaucoup plus puissants pour combattre le virus« Il n’y a rien de connu dans le ciel qui fasse ça ! » Un objet exceptionnel découvert dans la Voie lactéePourquoi les cancers du poumon progressent chez les femmes et les non-fumeurs ?Le centre de la Terre se refroidit plus rapidement qu’on ne le pensaitQuelle a été l'ampleur de l'éruption du volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’Apai ? Décryptage⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel ZamboComplex World, par All Good FolksTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

221 - Raspberry Pi : détecter les virus grâce à leurs ondes (TechPod #25)

Petit, fiable, robuste, et économique, le Raspberry Pi est le graal des makers. Ce nano-ordinateur a su s'illustrer dans toutes sortes d'usages et de situations, et dernièrement, c'est dans la traque des virus qu'il a su se montrer particulièrement efficace.🧏[Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaComment le Raspberry Pi peut détecter un virus sans le moindre logiciel⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Interplanetary Walk et Dance Of Particles, par Paul Yudin ; Blippy Trance, par Kevin MacLeod Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

220 - Quelles sont les alternatives au vaccin à ARN ? (Covipod #24)

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur les alternatives au vaccin à ARN messager. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.🧏[Transcription de l'épisode]🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Novavax, le vaccin qui va convaincre les anti-vaccins ?Points forts et limites des vaccins à ARNRetrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

219 - Des scientifiques entraînent des poissons rouges à conduire (TechPod #24)

Lors d'une récente expérimentation menée en Israël, des chercheurs ont placé des poissons rouges dans des aquariums à roulettes pour tester leurs compétences en conduite.🧏[Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaDes scientifiques entraînent des poissons rouges à conduire⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

218 - Attraper le rhume protège-t-il contre la Covid-19 ? (FDS #58)

Pour cette semaine du 10 janvier : un rhume qui protège de la Covid-19, les océans qui se réchauffent, une xénogreffe de coeur porcin, l'histoire de la bulle de gaz qui entoure notre système solaire et la découverte d'un dragon des mers fossilisé. Bonne écoute, et bon week-end !🧏 [Transcription de l'épisode] 🦻👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Des cellules immunitaires spécifiques des coronavirus du rhume confèrent une protection contre le SARS-CoV-2 « Nous sommes en train de perdre nos océans » : records historiques de température en 2021Succès d'une xénogreffe d'un cœur de cochon humanisé sur un patient humain !Nous traversons une énorme bulle de gaz à la surface de laquelle se forment des étoilesDécouverte d'un « dragon des mers » géant au Royaume-Uni ⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo (Code de licence : S8L04GJBMQAFBERH)Complex World, par All Good Folks (Code de licence : WDVO5NRW5JQTVHUU)Texte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

217 - Métavers : un écran léchable pour goûter les mondes virtuels (TechPod #23)

Les dernières avancées technologiques vous permettent désormais d'explorer les univers virtuels à travers la vision, l'audition ou encore le toucher. Mais qu'en est-il du coup ? Récemment, un chercheur japonais et son équipe ont répondu à la question en proposant une invention étonnante.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaLe Japon a inventé un écran léchable⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

216 - Flurona : quand la grippe rencontre la covid (FDS #57)

Pour cette semaine du 3 janvier : des étoiles anciennes, le flurona, des requins qui s'entre-dévorent, de l'ADN de momie préservé par des poux, des poissons rouges qui apprennent à conduire. Bonne écoute, et bon week-end !👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Cette découverte ouvre une fenêtre inédite sur les premiers âges de la formation des étoiles et des galaxiesFlurona : faut-il s’inquiéter d'une fusion de la grippe avec la Covid-19 ?Quand des requins s'entre-dévoraientDes chercheurs ont pu étudier l'ADN de momies de plusieurs milliers d'années grâce aux poux !Des scientifiques entraînent des poissons rouges à conduire (oui, vous avez bien lu !)⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo (Code de licence : S8L04GJBMQAFBERH)Complex World, par All Good Folks (Code de licence : WDVO5NRW5JQTVHUU)Texte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

215 - Motos électriques : des sportives au top de leur forme (TechPod #22)

Les électriques ne représentent à ce jour que 2,5% du marché des motos. Mais avec l'arrivée de nouveaux constructeurs toujours plus innovants, le futur des motos sportives pourrait bien s'écrire avec des éclairs.👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaNawa Racer, la moto électrique française à supercondensateurs et batterie lithium, bientôt sur la route...⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

214 - Le récap de la science qui a marqué 2021 (FDS #56)

Pour cette semaine du 27 décembre, retour sur l'actualité scientifique marquante de 2021 : le robot humanoïde Ameca, la collision entre trous noirs et étoiles à neutrons, les catastrophes climatiques, le variant delta et l'aterrissage du Rover Persévérance. Bonne écoute, et bon réveillon !👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les actualités marquantes de 2021 sur Futura :Ameca, le robot humanoïde hyperréalistePremières collisions détectées entre étoiles à neutrons et trous noirs !Réchauffement climatique en 2021 : les signaux d'alarme sont partout !La Nasa diffuse une première vidéo de l’atterrissage spectaculaire de PerseveranceLe variant Delta est 133 % plus mortel que le coronavirus originel⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo (Code de licence : S8L04GJBMQAFBERH)Complex World, par All Good Folks (Code de licence : WDVO5NRW5JQTVHUU)Texte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

213 - Une énorme faille menace les sites et les institutions (TechPod #21)

Log4J, c'est le nom d'une faille identifiée dans le système Java, un système utilisé par les sites privés et publics, les réseaux sociaux, les voitures autonomes... Face à cette immense brèche, les cyberattaques sont déjà en train de se multiplier...👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaLog4Shell, la faille qui fait trembler tous les serveurs⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

212 - Omicron, le variant qui rassure et qui inquiète en même temps (FDS #55)

Pour cette semaine du 20 décembre : les données en vie réelle concernant le variant omicron, des microplastiques dans l'air de la montagne, une technologie qui permet d'améliorer l'autonomie des batteries de nos téléphones, la découverte d'un fossile d'embryon de dinosaure et un amas de plus de 70 exoplanètes observé. Bonne écoute, et bonnes fêtes !👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Variant Omicron : que disent les premières données en vie réelle en Afrique du Sud et au Royaume-Uni ?Des microplastiques retrouvés dans l’air « pur » au sommet des PyrénéesUn procédé révolutionnaire pour faire durer plus longtemps les batteriesDécouverte exceptionnelle d’un œuf de dinosaure sur le point d’écloreDécouverte du plus grand groupe de planètes « errantes » de la Galaxie connu à ce jour⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo (Code de licence : S8L04GJBMQAFBERH)Complex World, par All Good Folks (Code de licence : WDVO5NRW5JQTVHUU)Texte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

211 - Comment éviter la contamination pendant les fêtes ? (Covipod #23)

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur le progression du variant Omicron en France et sur les meilleures façons d'éviter les contaminations pendant les fêtes. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Covid-19 : comment éviter les contaminations pendant les fêtesRetrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

210 - Cheezam, le Shazam des fromages (TechPod #20)

On pourrait croire à une blague mais l'application existe bel et bien. Cheezam, c'est la création de la startup française Prevision.io qui espère pouvoir distinguer les centaines de variétés de fromages existantes grâce au deep learning.👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaCette caméra est plus petite qu'un grain de riz !⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

209 - Omicron : quel risque de l'attraper en étant vaccinés ? (FDS #54)

Pour cette semaine du 13 décembre : l'immunité au variant omicron, des implants cérébraux Neuralink, de l'eau sur Mars, un additif alimentaire dangeureux et une souris qui répare son cœur. Bonne écoute, et bon week-end !👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le variant Omicron échappe au sérum des personnes vaccinées par Pfizer et AstraZenecaNeuralink : les premiers essais sur l'être humain commenceront en 2022, d'après Elon MuskMars : de grandes quantités d'eau découvertes sous le plus grand canyon du Système solaireMicrobiote : cet additif alimentaire serait lié à des maladies inflammatoires chroniques de l'intestinCette petite souris peut réparer son cœur toute seule⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo (Code de licence : S8L04GJBMQAFBERH)Complex World, par All Good Folks (Code de licence : WDVO5NRW5JQTVHUU)Texte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

208 - Une caméra plus petite qu'un grain de riz ! (TechPod #19)

De la taille d'un petit grain de riz ou d'un gros grain de sel, au choix, cette mini-caméra ne sera pas injectée avec la troisième dose de vaccin. Par contre, elle pourrait servir à révolutionner le domaine de la médecine et, qui sait, nos portables.👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaCette caméra est plus petite qu'un grain de riz !⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

207 - Omicron : son ADN révèle qui il est (FDS #53)

Pour cette semaine du 6 décembre : une analyse génétique d'Omicron, du fer comme précurseur de la vie, des chats psychopathes, une étoile éruptive et des momies à langue d'or. Bonne écoute, et bon week-end !👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Variant Omicron : son génome livre les premières informationsLe fer comme clé pour trouver de la vie sur d'autres planètes ?Des scientifiques ont créé un test pour savoir si votre chat est un psychopatheCette étoile envoie un signal d’alarme à la vie sur TerreUn couple de momies découvert avec des langues en or⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo (Code de licence : S8L04GJBMQAFBERH)Complex World, par All Good Folks (Code de licence : WDVO5NRW5JQTVHUU)Texte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

206 - Pfizer, Moderna, pourquoi pas d'autre choix ? (Covipod #22)

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur les formules sélectionnées pour le rappel du vaccin anti-covid, et sur celles actuellement en cours de validation. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Ces 6 vaccins anti-Covid-19 apparaissent comme sûrs et immonogènes en tant que 3e doseRetrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

205 - Rencontrez le fondateur de Futura ! [INTERVIEW]

Dans cette interview spéciale, nous vous invitons à rencontrer Guillaume Josse, le fondateur de Futura. Nous partirons aux origines du média, parlerons de notre rapport à la culture scientifique et vous présenterons un projet qui signe une nouvelle étape pour Futura.👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Découvrez le programme spécial des 20 ans de Futura⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Interview menée par Emma HollenMusique :The Summer House, par PrigidaSome Skies, par NorthwesternHomework, par MountaineerWinter Horizons, par CapturezSnug, par WalzLo Fi Hip Hop 02, par WinnieTheMoog (License: https://filmmusic.io/standard-license) Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

247 - L'Assemblée en guerre contre Netflix et Prime (TechPod #18)

Faut-il éradiquer les boutons Netflix, Youtube et autres Diney + des télécommandes ? C'est un débat auquel les députés français répondent par l'affirmative alors qu'ils tentent de passer un nouvel amendement pour bannir ces boutons du marché.👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaPourquoi la France veut interdire les boutons Netflix et Amazon Prime sur les télécommandes⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

246 - Le variant Omicron arrive en Europe (FDS #52)

Pour cette semaine du 29 novembre : le nouveau variant Omicron, une comète visible à l'oeil nu, un océan de plastique qui sert de moyen de transport, les dégâts du SARS-CoV-2 sur le cerveau et des petits robots reproducteurs. Bonne écoute, et bon week-end !👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Depuis quand le variant Omicron circule-t-il en Europe ?La comète la plus brillante de l'année se rapproche de la Terre : comment l'observer ?Des espèces profitent des déchets plastiques sur l'océan pour franchir des barrières écologiquesLes dégâts de la Covid-19 sur le cerveau humain en imagesCes xénobots en forme de Pac-Man sont capables de se reproduire dans le corps⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo (Code de licence : S8L04GJBMQAFBERH)Complex World, par All Good Folks (Code de licence : WDVO5NRW5JQTVHUU)Texte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

245 - Les meilleurs détecteurs de mensonges (TechPod #17)

La détection de mensonge peut changer le sort d'un accusé lors d'un procès, mais à ce jour elle n'est pas encore suffisamment performante pour justifier son usage dans les tribunaux français. Néanmoins, de nouvelles avancées en intelligence artificielle nous mettent sur la bonne voie.👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaUne nouvelle technologie très efficace pour détecter les mensonges⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

244 - Un traitement pour endormir le cancer (FDS #51)

Pour cette semaine du 22 novembre : une thérapie pour endormir le cancer, le courant de Magellan en route vers la Terre, le réchauffement de l'océan Arctique, l'effondrement potentiellement imminent de l'Antarctique et la terraformation martienne. Bonne écoute, et bon week-end !👀 Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Ce traitement endort le cancer !Le courant de gaz de Magellan est 5 fois plus près de la Terre et entrera en collision plus viteL’océan Arctique se réchauffe depuis plus longtemps qu'on ne le pensaitL’Antarctique pourrait s’effondrer en une décennie seulementRedémarrer le champ magnétique de Mars ? Des chercheurs ont la solution⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo (Code de licence : S8L04GJBMQAFBERH)Complex World, par All Good Folks (Code de licence : WDVO5NRW5JQTVHUU)Texte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

243 - La science-fiction peut-elle prédire l'avenir ? [INTERVIEW]

Dans cette interview spéciale, Roland Lehoucq nous parle de la relation qu'entretient le grand public avec la science dans un paysage médiatique brouillé. Il aborde dans un second temps la science-fiction et de sa relation, plus étroite qu'on ne le pense, avec le monde scientifique.Pour aller plus loin, une bibliographie proposée par Roland Lehoucq :Petite Métaphysique des tsunamis, Jean-Pierre DupuyLe Futur et ses Ennemis, Daniel InnerarityNos Futurs, Ouvrage collectifCyberpunk's Not Dead, Yannick RumpalaHors des décombres du monde, Yannick RumpalaChamp Vallon, Yannick RumpalaPour un catastrophisme éclairé, Jean-Pierre Dupuy👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Découvrez le programme spécial des 20 ans de Futura⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Interview menée par Emma HollenMusique :The Summer House, par PrigidaPeace In Nebula, par MusicLFiles1984, Hypnotic 1 et Driving to the Night par Frank SchröterLicense: https://filmmusic.io/standard-license Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

242 - 3ème dose : faut-il y aller ? (Covipod #21)

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur l'arrivée de la troisième dose face à la résurgence du virus. Qui devra la prendre ? Comment se présentera-t-elle ? Julie Kern vous répond puis fera un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

241 - Ultra-Trail scientifique : des coureurs de l’extrême transformés en rats de labo (TechPod #16)

Au cours d'une expérience menée par l'université de Caen Normandie, 56 coureurs et coureuses bardés de capteurs se sont soumis aux analyses de 60 chercheurs pour mieux étudier la manière dont le corps subit l'effort physique et s'y adapte.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬⭐ Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaAu cœur de l'ultra-Trail de Clécy, une course de l'extrême pour la science⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

240 - Les processeurs, ces fascinants cerveaux électroniques (TechPod Hors Série)

Dans ce nouvel épisode spécial, nous parlons du monde bien plus fascinant qu'il n'y paraît des processeurs. Que sont-ils ? À quoi servent-ils ? Quel est leur avenir ? On en discute avec un passionné sur le sujet.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬⭐ Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐Épisode réalisé en partenariat avec Intel. Interview de Stéphane Nègre menée par Emma Hollen.Musique :Bap Bap Bap, par Sascha Ende®Peace in Nebula, par MusicLFilesOdyssey, par Kevin MacLeodLo Fi Hip Hop 02, par WinnieTheMoogLicense: https://filmmusic.io/standard-license Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

239 - Un possible vaccin contre Alzheimer (FDS #50)

Pour cette semaine du 15 novembre : l'émergence des premiers continents, un vaccin contre Alzheimer, l'inquiétude des Etats-Unis, de l'oxygène sur la Lune et des médicaments contre la Covid-19. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬⭐ Découvrez le Mag Futura sur Ulule ⭐Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le premier continent serait sorti des eaux beaucoup plus tôt qu'on ne le pensaitUn pas de plus vers un vaccin contre Alzheimer ?Le Pentagone s’inquiète de l’essai d’une redoutable arme hypersonique chinoiseLa Lune possède assez d’oxygène pour permettre à 8 milliards de personnes de respirer pendant 100.000 ansLes traitements anti-Covid-19 vont-ils créer des virus mutants ?⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo (Code de licence : S8L04GJBMQAFBERH)Complex World, par All Good Folks (Code de licence : WDVO5NRW5JQTVHUU)Texte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

238 - Mac et iPhone en proie aux hackers (TechPod #15)

Les appareils conçus par Apple sont généralement perçus comme invincibles face aux attaques des hackers. Mais c'est justement à cause du manque de vigilance de leurs utilisateurs que les pirates arrivent à passer entre les mailles du filet pour récolter de précieuses données.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaÀ peine sorti, iOS 15 est déjà piratable⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

237 - L'efficacité des vaccins est en chute libre, mais... (FDS #49)

Pour cette semaine du 8 novembre : une baisse inquiétante de l'efficacité des vaccins, des déluges terrestres, des émissions à la hausse, 35 nouvelles ondes gravitationnelles, et un microrobot biomimétique. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Baisse spectaculaire de l’efficacité des vaccins anti-Covid-19 après 8 moisLa Terre aurait connu des épisodes d'intenses délugesIl faudrait que les émissions de CO2 diminuent de 1,4 milliard de tonnes chaque annéeUne saisie record de 35 nouvelles ondes gravitationnelles !Ce mini-robot pourra nager dans votre estomac pour vous administrer précisément des médicaments⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique :Intro et outro Patricia ChayladeTunnel, par Danijel Zambo (Code de licence : S8L04GJBMQAFBERH)Complex World, par All Good Folks (Code de licence : WDVO5NRW5JQTVHUU)Texte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

236 - Pilules contre la covid : que faut-il en penser ? (Covipod #20)

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur les deux pilules développées par Merck et Pfizer contre les symptômes de la Covid-19. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

235 - 30 ans après l'arrivée du Web, Facebook devient Meta (TechPod #14)

Alors que Facebook annonce la naissance de Meta, prenons un instant pour retracer l'histoire du web.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaLe Web a 30 ans : les quatre grandes phases de son évolution⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

234 - Et le plus gros pollueur de l'Histoire est... (FDS #48)

Pour cette semaine du 1er novembre : un historique des émissions de CO2 depuis 1850, des galaxies mortes, une nouvelle arme très puissante, des roches inédites et des momies qui révèlent leurs origines. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Quels sont les pays qui ont émis le plus de CO2 depuis 1850 ?Alma aurait identifié le tueur d'étoiles des galaxiesLes États-Unis vont tester l'arme laser la plus puissante au mondeDes exoplanètes seraient formées de roches jamais vues dans le Système solaireL'énigme des momies du Tarim enfin résolue⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

233 - Quand les ordinateurs imitent le cerveau humain... (TechPod Hors Série)

Dans cet épisode spécial, nous parlons de l'informatique neuromorphique, une véritable révolution numérique consistant à émuler le fonctionnement du cerveau humain. 👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Épisode réalisé en partenariat avec Intel. Interview de Mikaël Moreau menée par Emma Hollen.Musique :Bap Bap Bap, par Sascha Ende®Buzzkiller, par Alexander NakaradaLo Fi Hip Hop 02, par WinnieTheMoogLicense: https://filmmusic.io/standard-license Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

232 - 35 millions volés grâce à une voix de synthèse (TechPod #13)

Avec la montée des deepfakes, et avec eux des deep voices, êtes-vous bien sûrs de l'identité de la voix qui vous parle à l'autre bout du fil ? Et faudra-t-il développer de nouveaux moyens de protéger votre identité à l'avenir ?👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaAttention aux fraudes bancaires par la voix !Deepfake : le trucage vidéo qui inquiète⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

231 - L'immunité à la covid décline rapidement (FDS #47)

Pour cette semaine du 25 octobre : une immunité sur le déclin, une exoplanète aux rayons X, un séisme profond, des astéroïdes riches en métaux, et des fantômes babyloniens. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Disparition progressive de l'immunité vaccinale contre la Covid-19 : ce que nous apprend le cas d'IsraëlLa première exoplanète extragalactique aurait été découverte !Des chercheurs pensent avoir détecté le tremblement de terre le plus profond du mondeCes deux astéroïdes proches de la Terre posséderaient des quantités de métaux qui dépassent les réserves terrestresC'est la plus ancienne représentation de fantôme connue et elle a même des instructions d'exorcisme !⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

230 - Hiver : faut-il redouter un reconfinement ? (Covipod #19)

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur la possibilité d'une cinquième vague à l'approche de l'hiver. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

229 - Les projections holographiques, c'est pour quand ? (TechPod #12)

En 2017, l'"hologramme" (qui n'en est pas un) de Jean-Luc Mélenchon faisait fureur en introduisant un air de modernité dans les présidentielles. Mais les appels holographiques sont-ils vraiment d'actualité ou appartiennent-ils encore au domaine du fantasme ?👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaSolidLight crée des hologrammes révolutionnaires !⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

228 - La covid produit des vaisseaux fantômes dans le cerveau (#FDS46)

Pour cette semaine du 17 octobre : les dégats cellulaires de l'infection à SARS-CoV-2, une xénogreffe réussie, l'hypothèse d'un marqueur chimique pour identifier les collisions céléstes, des étranges signaux radio et une impressionnante éruption volcanique. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le coronavirus entraine l'apparition de vaisseaux fantômes dans le cerveauPremière mondiale d'une xénogreffe du rein d'un cochon sur un humainUn impact géant a soufflé l'atmosphère de cette jeune exoplanèteLe télescope Askap aurait-il mis au jour une nouvelle classe d’objet astrophysique ?Le plus grand volcan du Japon, le mont Aso, crache des nuées ardentes mortelles⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte, voix, montage : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

227 - Les Facebook Files révèlent les sombres secrets du géant (TechPod #11)

Facebook sait pertinemment que ses plateformes sont remplies de défauts et de pièges dont seule l'entreprise comprend parfaitement les dommages qu'ils peuvent causer. Mais grâce à une enquête fondée sur l'examen de documents internes, le Wall Street Journal révèle ces aberrations au grand jour.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaFacebook reconnaît d'importantes nouvelles fuites de donnés personnelles⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

226 - Sels d'aluminium : danger pour l'ADN (FDS #45)

Pour cette semaine du 11 octobre : une IA qui juge le climat, des sels d'aluminium dangereux pour l'ADN, des simulations du climat de Vénus, des corps adaptés aux températures extrêmes et des empreintes de pas vieilles de plusieurs millions d'années. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Une IA déduit de 100.000 études sur le réchauffement climatique que ses impacts vont toucher 80 % de la superficie terrestreLes sels d'aluminium induisent des anomalies chromosomiquesVénus n'a probablement jamais eu d'océan à sa surface !L’adaptation du corps aux températures extrêmes étudiée chez les adeptes du sauna et des bains glacésCes empreintes de pas seraient les plus anciennes d’hominidés jamais découvertes⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte, voix, montage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

225 - Y a-t-il assez à manger pour tout le monde sur Terre ? [INTERVIEW]

Dans cette interview spéciale, Bruno Parmentier nous parle de la faim, de ses victimes, de ses acteurs, et des actions que nous pouvons mener pour la réduire collectivement. Un échange passionnant autour d'un phénomène bien actuel, qui nous concerne plus que nous ne le pensons.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Découvrez le programme spécial des 20 ans de Futura⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Interview menée par Emma HollenMusique :The Summer House, par PrigidaLo Fi Hip-Hop 02, par WinniethemoogSilver Flame et Infados, par Kevin MacLeodLicense: https://filmmusic.io/standard-license Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

224 - La fin du pass sanitaire d'ici novembre ? (Covipod #18)

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur la possible fin du pass sanitaire d'ici le tournant du mois de novembre. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :L'avis du Conseil scientifiqueRetrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia ChayladeMontage : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

223 - Astro, le robot parano d'Amazon (TechPod #10)

Il est mignon, il est serviable, mais il est aussi un peu parano. Astro, le nouveau petit robot d'Amazon est un nouvel assistant domestique à roulettes, doté d'une paire d'yeux destinés à nous le rendre sympathique. Le souci, c'est qu'il la fâcheuse manie de confondre ses propriétaires avec des cambrioleurs.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaAstro : tout ce qu'il faut savoir sur le robot domestique d'Amazon⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

222 - Enfin un vaccin contre le paludisme ! (FDS #44)

Pour cette semaine du 4 octobre : une IRM révolutionnaire, un vaccin tant attendu contre le paludisme, un plafond antique, un projet de bonnet futuriste et de mauvaises nouvelles pour le climat. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :L'IRM le plus puissant du monde dévoile ses premières images d'une précision inégaléePremier vaccin contre le paludisme autorisé par l'OMSExceptionnelle découverte à Chartres d'un plafond en bois sculpté datant de la Gaule romaineL'armée américaine développe un bonnet de nuit qui nettoie le cerveauLa Terre s’obscurcit à cause du réchauffement climatique et ce n’est pas une bonne nouvelle !⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐ Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

221 - Variants : menacent-ils notre avenir ? [INTERVIEW]

Notre avenir est-il menacé par les mutations perpétuelles du virus SARS-CoV-2 ou arriverons-nous à avancer assez rapidement pour dépasser la pandémie avant qu'elle ne s'emballe ? Dans cette interview spéciale, Olivier Schwartz nous parle des variants, de leur catégorisation et des risques qu'ils représentent.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Découvrez le programme spécial des 20 ans de Futura⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Interview menée par Emma HollenMusique :The Summer House, par PrigidaAccralate, Odyssey et Silver Flame, par Kevin MacLeodLicense: https://filmmusic.io/standard-license Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

220 - Vie privée : Facebook sort ses lunettes connectées (TechPod #9)

Faisant fi des échecs qui ont précédé sur le marché des lunettes connectées, Ray-Ban et Facebook ont conjointement sorti leur propre modèle, baptisé Ray-Ban Stories. Si la technologie déployée autour de ce gadget est pour le moins impressionnante, se pose encore une fois la question de la protection de la vie privée face à ces objets dignes des films d'espionnage.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaFacebook et Ray-ban ont dévoilé leurs lunettes connectées⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Techpod, la chronique audio de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.C’est le début de l’automne mais aujourd’hui on parle lunettes de soleil. Pas n’importe lesquelles, puisque ce modèle est le produit d’une collaboration entre Ray-Ban et Facebook. Les Ray-Ban-Stories ne se contentent donc pas de filtrer la lumière mais sont également de véritables gadgets connectés. Les montures sont équipées de caméras discrètes de 5 mégapixels pouvant capturer des images et des séquences de 30 secondes. Les haut-parleurs placés dans les branches offrent pour leur part une restitution du son équivalente à celle d’un casque, grâce à une technologie qui permet de rediriger les ondes sonores très précisément et à un algorithme qui intervient en renfort pour éliminer les bruits de fond. Comme Mark Zuckerberg l’explique dans la vidéo promotionnelle de ce nouveau produit : « Vous pouvez capturer vos photos et vidéos, écouter de la musique ou des podcasts ou répondre à des coups de fil sans même sortir votre portable. » Ainsi, pour seulement 299 $, les utilisateurs pourront désormais être libérés de l’effort d’extirper leur smartphone de leur poche. Le confort en vaut-il le coût ? Nous vous laissons en juger.Cette innovation nous offre un avant-goût du métaverse sur lequel tous les géants de la tech cherchent à asseoir leur suprématie. Un univers à l’interface entre monde physique et monde virtuel. Reste à voir si la proposition de Facebook et Ray-Ban prendra car jusqu’à maintenant toutes les tentatives liées aux lunettes connectées ont plutôt été des échecs. Depuis 2016, Snapchat développe plusieurs modèles de Spectacles qui pour l’instant ne semblent pas se démocratiser. Des ténors comme Google y ont également perdu des plumes, puisque les Google Glass, avec leur afficheur à réalité augmenté, sont extrêmement chères et se destinent désormais aux entreprises. Un constat reproduit par Microsoft avec ses Hololens. Pour Facebook, la conquête ne sera donc pas aisée, d’autant qu’il reste un gros souci à régler : celui de la protection de la vie privée. Ce n’est pas une première pour le géant des réseaux sociaux, mais cette fois-ci, le problème vient surtout de l’objet en lui-même. En effet, il est capital pour l’utilisateur de ces lunettes de s’assurer que les personnes autour de lui ou d’elle sont averties qu’on les filme. Or, un minuscule voyant lumineux s’active dans le coin supérieur de la monture lorsque la caméra est en train de capturer une vidéo, un voyant bien trop discret que pourraient aisément dissimuler une mèche de cheveux ou une touche de peinture. Pas suffisant pour garantir le respect de la vie privée. Les Ray-Ban Stories ne risquent donc pas de faire l’unanimité de sitôt et en attendant, nous invitons nos aimables auditeurs et auditrices à continuer de sortir le portable de leur poche pour prendre leurs photos ou écouter leurs podcasts préférés de Futura.Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Vous pouvez désormais retrouver la chronique TechPod tous les jeudis matin sur Radio Nova, dans la rubrique Tech Paf. Si cet épisode vous a plu, pensez à nous laisser un like et un commentaire sur Tumult, ainsi qu’une note sur vos plateformes de diffusion préférées.. On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

219 - L'éruption du Cumbre Vieja libère des gaz toxiques (FDS #43)

Pour cette semaine du 27 septembre : une Terre inhabitable, des inondations sur Mars, une éruption toxique, des centenaires à foison et des vents intenses sur Jupiter. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La Terre ne sera plus habitable en 2500, selon cette étudeDes inondations catastrophiques ont façonné le visage de Mars en quelques semaines !Éruption du Cumbre Vieja : les coulées de lave atteignent la mer en émettant des gaz toxiquesL'être humain pourrait vivre jusqu'à 130 ans et même plus…, selon une étudeLes vents s'accélèrent sur les bords de la Grande Tache rouge de Jupiter⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.2100 semble être une année récurrente lorsque l’on parle du réchauffement climatique d’origine humaine. Prise comme date seuil pour évaluer les conditions climatiques à venir ou pour se fixer un horizon auquel l’humanité aura dû prendre ses dispositions pour éviter la catastrophe, on la retrouve régulièrement dans les rapports du Giec ou des Nations unies. Pourtant, aujourd'hui, 2100 n'est plus très loin. C'est pourquoi les scientifiques appellent les décideurs politiques à intégrer dans leurs plans d’action les projections qui regardent déjà au-delà de la fin du siècle. Une équipe de chercheurs canadiens et britanniques a récemment proposé une modélisation se déroulant jusqu'en 2500 avec plusieurs scénarios plus ou moins optimistes. Première mauvaise nouvelle : quelle que soit la voie que nous prenons, nous ressentirons encore les effets du changement climatique bien au-delà de 2100. Seconde mauvaise nouvelle : la Terre pourrait bien être devenue inhabitable d’ici 2500 sans une action drastique pour ralentir le phénomène. Afin de permettre au public de mieux prendre la mesure de ces projections, les chercheurs ont mis en images ce à quoi pourrait ressembler le monde de demain en fonction des différents scénarios. Celles-ci vont d’une Terre saine et équilibrée à un paysage dystopique dont le ciel est jauni par les particules fines et la fumée des incendies. Depuis longtemps, les humains ont pris conscience du choix évident à faire pour sauver la planète. Il est temps de franchir un nouveau cap en passant à l’action.Des inondations d’une force inouïe auraient sculpté le visage de Mars. À la voir aujourd’hui, il est difficile d'imaginer que de l'eau ait un jour coulé à la surface de la planète rouge, mais les analyses topographiques menées par le astronomes de l’université du Texas sont formelles. L’eau se serait accumulée en lacs de cratère dont le débordement aurait causé des inondations massives. Celles-ci auraient creusé en seulement quelques semaines des vallées fluviales dans leur sillage. Un rappel que les processus en jeu sur Terre ne se déroulent pas nécessairement de la même manière sur d'autres planètes. L’éruption du Cumbre Vieja se poursuit aux Canaries. Comme nous l’avions déjà précisé la semaine dernière dans Fil de Science, outre la dangerosité des coulées de lave et des éjectas en eux-mêmes, une autre menace résidait dans le fait que la roche en fusion atteignent l’océan en dégageant des gaz toxiques. Cette crainte s’est désormais réalisée alors que la lave pénètre dans l’Atlantique en libérant de l’acide chlorhydrique, qui rejoint les 17.000 tonnes de dioxyde de soufre déjà relâchées par le volcan. Heureusement, pour le moment, les vents emportent au loin les gaz de cette immense langue brûlante et un espace d'exclusion de sécurité a été défini par les autorités.La vie éternelle restera probablement à jamais un rêve inatteignable. Mais vivre jusqu’à 130 ans, c’est possible. C’est du moins ce qu’avance une étude menée par Anthony Davison, professeur de statistiques. Si le risque de décéder croît normalement avec l'âge, l'analyse des chercheurs conclut qu'il atteint ensuite un plateau dans le très grand âge. Au-delà de 110 ans, la probabilité de vivre une année supplémentaire serait de 50 %. L'humanité pourrait d’autre part voir le nombre de super-centenaires croître au cours de ce siècle, puisque selon les calculs de l’équipe, les chances pour un humain de 110 ans d’en atteindre 130 sont d'environ une sur un million. Notons tout de même qu’entre les variations de conditions de vie et l’impact grandissant du changement climatique, ces résultats symbolisent plutôt un joli exercice théorique qu’un constat à prendre au pied de la lettre.La tempête s’intensifie sur Jupiter. Des astronomes de l'université de Californie à Berkeley rapportent que la vitesse moyenne des vents juste à l'intérieur des limites de la Grande Tache rouge a augmenté de 8 % entre 2009 et 2020, alors même que dans la région centrale de l'anticyclone, les vents continuent de souffler beaucoup plus tranquillement. Cette évolution, mesurée grâce aux outils performants du télescope Hubble, se traduit par une augmentation de 2,5 km/h chaque année. Une donnée peut-être peu impressionnante en apparence, mais qui, en plus de souligner la précision des appareils de mesure que nous envoyons dans l’espace, pourrait offrir aux chercheurs une nouvelle clé de compréhension dans la dynamique de la célèbre tache rouge. Les images de cet étonnant phénomène et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, pensez à nous laisser un like et un commentaire sur Tumult, ainsi qu’une note sur vos plateformes de diffusion préférées. On se retrouve vendredi prochain à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte et voix : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

218 - Covipod #17 : vaccins anti-Covid et anti-grippe sont-ils compatibles ?

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur les vaccins anti-Covid et antigrippaux. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.Ça y est, l'été est fini ! Les jours raccourcissent et les températures déclinent doucement. L’automne et l’hiver, où l’on passe plus de temps à l’intérieur et on aère moins nos logements, sont propices à la propagation de plusieurs virus respiratoires dont celui de la grippe. D'ailleurs, la campagne de vaccination antigrippale commencera le 26 octobre prochain pour les séniors. Ces derniers peuvent aussi recevoir une troisième dose de vaccin contre le Covid. Alors peut-on se faire vacciner à la fois contre la grippe et le Covid ? Tout d'abord, un petit rappel virologique : la grippe est causée par des virus de la famille des Influenza. Ces virus mutent très rapidement, ainsi chaque année ce sont d’autres souches virales qui circulent dans le pays. Les vaccins ne sont donc plus efficaces d’une année sur l’autre. Les épidémiologistes essayent de prévoir qu’elles seront les souches majoritaires en France chaque année. Le vaccin est élaboré en fonction de ces prévisions et ils sont le plus souvent efficaces contre 4 souches d’Influenza différentes. Les symptômes de la grippe et ceux du Covid peuvent se ressembler, mais ils n’ont pas la même origine. De plus, comme le Covid-19, la grippe peut dégénérer chez les personnes les plus fragiles et être mortelle. Revenons-en au calendrier vaccinal. La Haute Autorité de Santé confirme que l’injection simultanée d’un vaccin anti-Covid et d’un vaccin antigrippal ne comporte aucun risque pour la santé. Elle recommande aussi de réaliser ces vaccins le même jour, une injection dans chaque bras, pour éviter les délais d’administration de l’une ou l’autre dose. Donc vous pouvez recevoir ces deux vaccins le même jour et si ce n’est pas possible, il n’y a pas de délai minimum pour recevoir l’un ou l’autre. Les études scientifiques n’ont pas mis en avant d’interaction néfaste entre les deux vaccins et leur injection simultanée ne diminue pas la réponse immunitaire spécifique à la grippe ou au coronavirus. Il faudra s’attendre tout de même aux effets secondaires normaux, comme la douleur au site d’injection – aux deux bras cette fois-ci – la fatigue ou encore un syndrome pseudo-grippal. De plus, la Haute Autorité de santé indique aussi que cette recommandation est valable pour tous les autres vaccins du calendrier. Si vous devez recevoir un rappel du vaccin DTPolio par exemple, vous pouvez le faire le même jour que votre vaccin anti-Covid. L’hiver s’annonce intense pour les hôpitaux entre l’épidémie de grippe et celle du Covid. Les vaccins disponibles permettent de limiter l’apparition des formes graves pour les deux maladies. En plus de sauver des vies, ils permettent de ne pas surcharger le système de santé déjà bien éprouvé.Ailleurs dans l’actualité scientifique autour du coronavirus. À partir du 15 octobre prochain, les tests PCR ne seront plus automatiquement remboursés. Seuls les tests prescrits par un médecin le seront. Les autres, dits de conforts, qui sont réalisés pour entrer dans les lieux soumis au pass sanitaire coûteront environ 40 euros. Un nouveau protocole sanitaire va être testé dans les écoles. Actuellement, les enfants non vaccinés sont renvoyés à la maison lorsqu’un cas de Covid est identifié. Le nouveau protocole consiste à tester toute la classe lors de la détection d’un cas. Seuls ceux dont le test est positif sont alors isolés. les autres peuvent retourner en classe. L’expérimentation sera mise en place dans une dizaine de départements dans les prochains jours.Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. Grâce à la vaccination, l’épidémie de Covid-19 décline, mais nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle vague épidémique. Les gestes barrières restent primordiaux. Pensez toujours à bien porter votre masque sur votre bouche et votre nez et à vous laver les mains régulièrement au savon et à l’eau. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver l’actualité scientifique autour du coronavirus sur Futura. À très bientôt !CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

217 - La montagne Pelée va-t-elle entrer en éruption ? [INTERVIEW]

Alors que l'éruption de la Cumbre Vieja, en Espagne inquiète scientifiques et habitants de la région, la montagne Pelée manifeste à nouveau des signes d'agitation. Dans cette interview spéciale, Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue, nous en apprend plus sur ce volcan iconique et sur notre relation à ces montagnes de feu et de lave, témoins de l'activité de la Terre.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Découvrez le programme spécial des 20 ans de Futura⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Interview menée par Emma HollenMusique :The Summer House, par PrigidaOdyssey, par Kevin MacLeodSpace Ambience, par Alexander NakaradaLicense: https://filmmusic.io/standard-license Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

216 - IA et combat, quand les robots partent au front (TechPod #8)

Non contente de s'immiscer dans chaque aspect de notre quotidien, l'intelligence artificielle est aujourd'hui exploitée dans un nombre incalculable de domaines parmi lesquels on trouve les robots de combat. Une triste association qui avait déjà alerté les experts il y a des années, et qui gagne de l'essor dans les zones de tension en quête de nouvelles stratégies.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaUn scientifique iranien a été assassiné à l'aide d'une intelligence artificielle⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Techpod, la chronique de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.Le 27 novembre 2020, une voiture circule sur la route d’Absard, une ville située à une cinquantaine de km à l’Est de Téhéran en Iran. Le véhicule passe à proximité d’un camion empli de gravats quand soudain, une rafale d’arme automatique perfore de quatre balles le conducteur qui meurt sur le coup. Il s’agit de Mohsen Fakhrizadeh, le plus haut scientifique chargé du nucléaire en Iran. Le tir a été précis et l’épouse du scientifique a été épargnée. De même, la voiture est pratiquement intacte. Et pourtant, ce drame n’est pas l’œuvre d’un sniper mais d’un robot tueur piloté par satellite et assisté par une intelligence artificielle. Le tireur, un agent du Mossad israélien, se trouvait à 1.500 km de là au moment de la fusillade. L’affaire, relatée récemment par Futura, montre que les algorithmes d’intelligence artificielle sont aujourd’hui partout, non seulement dans notre quotidien le plus banal, mais également dans la robotique, la recherche ou encore les systèmes d’armes. En l’occurrence, l’IA utilisée par le robot tueur permettait d’anticiper à la fois le déplacement du véhicule et le décalage satellite d’1,6 seconde entre l’opérateur distant et la gâchette de l’arme. De même, l’IA intégrait également un système de reconnaissance faciale, afin de s’assurer que seul Mohsen Fakhrizadeh serait ciblé. En mars dernier, lors des tensions entre Israël et le Territoire palestinien, c’est encore avec le renfort de l’intelligence artificielle que l’armée israélienne avait envoyé un essaim de drones, pour identifier des cibles et organiser ses frappes avec plus de rapidité et de précision. Chez les Américains, un projet d’IA capable d’identifier en quelques secondes les indices d’une menace en préparation est actuellement expérimenté. Pour les militaires, elle pourrait être très utile pour anticiper une attaque éclair et préparer sans perdre de temps une opération de défense. Elle pourrait aussi permettre d’enclencher au plus vite des discussions diplomatiques au lieu d'entrer en conflit. Mais ces estimations restent faillibles et l’incident diplomatique n’est jamais loin si la machine se trompe.Avant même qu’ils ne passent concrètement du côté obscur, cela fait des années que ces algorithmes funestes font réagir des personnalités comme Elon Musk, Steve Wozniak, ou encore le regretté Stephen Hawking. Dès 2014, avec 2.000 autres signataires spécialistes de l’IA, ils avaient même appelé à une interdiction des robots militaires autonomes dopés à l’intelligence artificielle. Mais depuis les lignes se sont déplacées et pas forcément dans la bonne direction. En 2018, un projet de traité interdisant ce type d’armement, avancé par les Nations Unies, avait été bloqué par une minorité de pays, malgré une grosse campagne de mobilisation de certaines ONG. Depuis, les robots tueurs débarquent donc sur le champ de bataille aux côtés des troupes, ou à leur place. En l'absence de réglementation en la matière, une course à ce type d’armements semble inévitable mais tout n’est peut-être pas encore perdu. Si aucun accord ne peut interdire ces machines tueuses, une des solutions pourrait consister à les humaniser, pour que ces armes intelligentes se comportent de façon morale. Il s'agirait alors de les doter d'un code de valeurs propre aux combattants. Autrement dit, une éthique artificielle, en plus de l’intelligence. Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Vous pouvez désormais retrouver la chronique TechPod tous les jeudis matin sur Radio Nova, dans la rubrique Tech Paf. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix et montage : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

215 - "S'envoyer en l'air" dans l'espace (FDS #42)

Pour cette semaine du 22 septembre : la sexualité des astronautes, des microplastiques chez les bébés, un trou dans la Voie lactée, une éruption sans fin et une ville rasée par une météorite. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Sexualité des astronautes : s’envoyer en l’air dans l’espace n’est pas « un plaisir optionnel, il est essentiel » selon un rapportLes enfants avalent dix fois plus de microplastiques que les adultesPourquoi ce grand trou découvert dans la Voie lactée est important pour les astronomes ?L'éruption du volcan Cumbre Vieja aux Canaries pourrait durer deux moisLa région de l'antique Sodome a bien été rasée par une météorite il y a 3.600 ans⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.L’espace devient de plus en plus accessible et les activités scientifiques, défensives et commerciales s’y développent. Il est probable qu’un nombre croissant d’astronautes y passent un temps considérable. La question des relations sexuelles, jusqu’alors taboue, vient d’être étudiée par une équipe de chercheurs en partenariat avec une entreprise qui commercialise des produits dédiés au plaisir sexuel. On sait déjà que l’alimentation est un facteur clé pour permettre aux astronautes de garder le moral pendant de longues missions. Mais quid des relations sexuelles qui sont également très importantes pour les êtres humains ? Certaines limites viennent se heurter à la possibilité d’une vie charnelle en orbite : l’absence de gravité, d’intimité et l’impossibilité d’évacuer les sécrétions sexuelles. Cela pose la question de savoir comment mettre en place des infrastructures plus adaptées que ce soit pour le plaisir à distance avec son partenaire ou en solitaire. Le bien-être des astronautes est une variable d’importance majeure pour la réussite des missions. Il convient donc de la prendre en compte de façon sérieuse et de tout faire pour l’accroître. Une récente étude suggère, sur un échantillon extrêmement restreint, que les enfants avalerait jusqu’à 10 fois plus de microplastiques que nous. En effet, en comparant des analyses quantitatives de certains composants chimiques du plastique, des chercheurs américains et chinois ont pu observer que les selles d’une dizaine de bébés contenaient plus de particules de microplastique que celles d’une dizaine d’adultes. Toutefois, de telles analyses demandent à être reproduites sur des cohortes plus grandes afin d’étendre potentiellement les conclusions à la population générale. Enfin, cette étude ne dit rien des effets potentiels sur la santé de cette possible exposition supérieure. Cependant, des études chez l’animal ont déjà montré le caractère néfaste de ces microplastiques sans que de tels effets soient pour l’instant identifiables très clairement chez l’être humain. Comment se forment les étoiles ? Cette question taraude les astronomes depuis des siècles. Si nous avons avancé dans la compréhension de ce sujet, nous sommes loin d’en avoir percé tous les secrets. Un mystère qui persiste est celui de la formation des nuages moléculaires qui, en s’effondrant, participent de leur création. Si plusieurs théories existent pour rendre compte du phénomène, les observations se font rares et corroborer les théories reste difficile avec de simples simulations. Un récent progrès technique a permis de réaliser des observations en trois dimensions de notre galaxie. Grâce à ces clichés, des astronomes de l’université d’Harvard viennent de faire la découverte d’un trou de matière qui s’étend sur une distance de 500 années-lumière. Selon les premières hypothèses, ce trou béant résulterait d’une explosion d’une ou de plusieurs supernovas, il y dix millions d’années. Il faudra attendre d’autres observations afin de trancher et de déterminer quelles théories s’accordent le mieux avec les données récoltées.  À La Palma, une archipel au sein des îles Canaries, les éruptions du volcan Cumbre Vieja continuent de faire des ravages. Si aucune victime n’est encore à déplorer, beaucoup de locaux ont perdu leurs maisons et les dégâts matériels globaux se chiffrent pour l’instant à plus de 400 millions d’euros. Mais ce n’est pas le pire. La lave est en train de se diriger vers l’océan. Or, nous savons que la rencontre de ces deux substances est de mauvais augure : des explosions pourraient avoir lieu à cause du différentiel de température entre les deux substances et l’eau de mer, de par sa richesse en chlore, se décomposerait en relâchant de vapeurs d’acide chlorhydrique. D’autres gaz toxiques émanant du volcan, comme le dioxyde de soufre, inquiètent les autorités. Un peu d’espoir tout de même : dans cette catastrophe, aucun mégatsunami n’est à redouter pour l’instant, selon les experts. La ville de Tall el-Hamman en Jordanie, qui pourrait correspondre à la ville antique de Sodome, aurait été rasée de la surface de la Terre il y a 3.600 ans par une météorite semblable à celle qui a explosé dans le ciel de Toungouska en Sibérie en 1908. Ce sont des chercheurs californiens qui ont émis cette hypothèse en analysant et en remarquant certains détails au sein des strates géologiques correspondant à l’âge de bronze. Ils ont retrouvé divers débris de matière dans une configuration qui laisse penser que la température a pu atteindre les 2.000 degrés. Ajoutées aux modèles théoriques, ces observations suggèrent fortement l’explosion d’une météorite dont l’onde de choc 1.000 fois plus puissante que la bombe nucléaire d’Hiroshima aurait été responsable de la disparition de la ville. Curieusement, l’hypothèse qui semble bien corroborée désormais, ressemble étrangement au récit de la destruction de Sodome dans la Bible. Peut-être est-ce le premier témoignage écrit de cette catastrophe ? Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous à nous laisser un commentaire et un like sur Tumult, et à nous y poser vos questions. Rendez-vous demain matin pour un nouvel épisode de Chasseurs de Science, dédié au père Armand David et à sa traque du mystérieux ours-chat. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte et voix : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

214 - Les hunters, ces hackers éthiques qui chassent les bugs (TechPod #7)

Les hackers éthiques, ça existe. Alors que certains tentent de casser la sécurité d'un site ou d'un logiciel pour en tirer profit, certains pirates cherchent quant à eux à dévoiler les failles afin d'exhorter les entreprises à améliorer leur sécurité. Et si par le passé ces justiciers masqués pouvaient être mal vus par ceux qu'ils attaquaient, aujourd'hui ils sont des alliés incontournables de la cybersécurité.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaFIC 2021 : rencontre avec les chasseurs de prime 2.0 du hackingFIC 2021 : les cybergendarmes 2.0 mènent l'enquêteFIC 2021 : rencontre avec le COMCYBER, les cybercombattants de l'armée française⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la chronique audio de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.Bug bounty, pentests, hunters et vulnérabilités. Voici le jargon d’un milieu très particulier dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler : celui des hackers éthiques. Éthiques parce qu’ils ont choisis de rejoindre le côté vertueux du piratage en mettant leurs talents au service de la cybersécurité. Contrairement aux hackers traditionnels, surnommés « chapeaux noirs » en anglais, ceux que l’on appelle les « chapeaux blancs » recherchent les failles et vulnérabilités présentes sur les logiciels, les applications et les services en ligne pour les faire connaître à leurs concepteurs. Notons que ce travail n’est pas systématiquement réalisé sur la demande d’une entreprise, mais bien souvent spontanément, comme un audit surprise destiné à découvrir quelles fragilités auraient pu être oubliées et mettraient potentiellement en danger les données des utilisateurs par exemple. Avec un esprit aiguisé et à une boîte à outils très complète, les hackers éthiques réalisent de nombreuses manipulations dont des pentests ou « tests d’intrusion » pour repérer les brèches. Si des failles dites critiques sont détectées au cours de leur analyse, ils livrent alors un rapport complet à la société afin qu’elle puisse corriger ses vulnérabilités et sont récompensés par une prime baptisée le bug bounty. Le montant de ce dernier est plus ou moins élevé selon la taille de l’entreprise ciblée et l’importance du service rendu. Google, par exemple, consacre chaque année, plusieurs millions de dollars en primes à ces corsaires virtuels qui écument leurs solutions en quête de fragilités. Mais c’est également le cas de l’application TousAntiCovid qui est régulièrement passée au crible par les hackers. En France, on ne compterait qu’une centaine de ces hunters ou chasseurs de prime. C’est donc un petit milieu, où tout le monde se connait au moins par son pseudo. Certains sont très discrets, et d’autres sont plus connus et interviennent souvent sur les réseaux sociaux ou dans les médias, comme Baptiste Robert, suivi par plus de 240.000 personnes sur Twitter et que nous avons rencontré sur le Forum International de la cybersécurité, le FIC qui se tenait à Lille dernièrement. Un forum, où ils étaient une trentaine à tenter de décrocher des primes lors de différentes compétitions de hacking éthique. On note d’ailleurs que la pratique a bien changé car, si par le passé cibler une entreprise pour lui révéler ses failles de cybersécurité pouvait se solder par une poursuite en justice, aujourd’hui ces hackers bienveillants sont protégés par la loi. Ils collaborent notamment avec l’Anssi, est l’agence nationale de surveillance des systèmes informatiques en France, et certaines plateformes qui proposent de les mettre en relation avec les sociétés souhaitant réaliser un audit de cybersécurité. C’est le cas de YesWeHack, une plateforme française qui monte en puissance en Europe, mais également de Bzhunt, une société bretonne montée par Victor et Brice, deux hunters présents au FIC. Durant le forum, ce sont d’ailleurs eux qui ont raflé l’essentiel des primes en débusquant plusieurs failles sur Doctolib. Les justiciers masqués existent donc toujours, mais sont désormais cachés derrière leurs ordinateurs, s’assurant continuellement que la technologie reste accessible et sûre pour tous. Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Vous pouvez désormais retrouver la chronique TechPod tous les jeudis matin sur Radio Nova, dans la rubrique Tech Paf. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

213 - 1,4 millions de dossiers médicaux piratés (FDS #41)

Pour cette semaine du 13 septembre : les données médicales de 1,4 million de Français piratées, des touristes dans l'espace, une nouvelle avancée pour la fusion nucléaire, des algues sur le littoral et un impact spatial. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Des pirates se sont emparés de plus d'un million de données personnelles liées au dépistage de la Covid-19Du rêve à la réalité : les quatre touristes d'Inspiration4 sont dans l'espaceFusion nucléaire : une avancée majeure dans cette source d'énergie « presque illimitée » !Pourquoi l’eau de mer est-elle rouge en ce moment sur le littoral atlantique ?Jupiter a été frappée par un objet non identifié le 14 septembre⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Les données médicales sont plus que jamais la cible préférée des pirates depuis le début de la pandémie de coronavirus. Après plusieurs hôpitaux victimes de hacking, le service de prise de rendez-vous Doctolib piraté, des fuites de données médicales et d'énormes brèches de sécurité, c’est désormais l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris qui déclare avoir été attaquée au cours de cet été. Une intrusion dans les systèmes de l'organisme aurait conduit au vol d'un fichier comportant les données personnelles de 1,4 million de personnes, des patients localisés en Île-de-France qui ont effectué un test de dépistage de la Covid-19 à la mi-2020. Ces données incluent l'identité, le numéro de sécurité sociale, les coordonnées des individus testés et celle de leur médecin traitant, ainsi que les résultats aux tests de dépistage. Au lieu de viser directement le fichier national SI-DEP, il semblerait que les pirates s’en soient pris à un service de partage de fichiers tiers présentant des failles de sécurité. Celui-ci aurait été exploité de manière très ponctuelle en 2020 en raison d’une difficulté temporaire rencontrée par la plateforme SI-DEP dans la transmission de données. Une brèche dans laquelle les hackers n’ont pas attendu pour s’engouffrer. Après avoir reçu confirmation de cette attaque le 12 septembre, l’AP-HP et le ministère de la Santé ont porté plainte mercredi auprès du procureur de Paris, et l’organisme a assuré que les personnes concernées par ce vol de données seront contactées dans les prochains jours.Départ dans l’espace pour les touristes de la mission Inspiration4. Après un décollage parfait du Falcon 9 de SpaceX, la capsule Crew Dragon transportant les quatre astronautes amateurs a rejoint l’orbite terrestre pour une durée de 3 jours. L’équipage est composé du commandant Jared Isaacman, qui finance la mission, du pilote Siam Proctor, de Haylel Arceneaux, responsable médicale et du spécialiste de mission Christopher Sembroski. Cette mission en orbite est la première réalisée avec un équipage entièrement civil et constitue un véritable tour de force pour SpaceX, qui espère démocratiser l’accès à l’espace. Mais notons qu’elle servira aussi un but caritatif en se donnant l’objectif de recueillir 200 millions de dollars pour l’hôpital St Jude's, où travaille Haylel Arceneaux après y avoir été soignée lorsqu’elle était enfant. Espérons que toutes les futures missions spatiales à but commercial ou publicitaire pourront à l’avenir servir de telles ambitions.Nouvelle avancée dans le domaine de la fusion nucléaire. Des scientifiques du MIT sont récemment parvenus à créer un champ magnétique de 20 teslas capable de confiner le plasma au cœur du tokamak. Si un champ d’une telle ampleur avait déjà pu être produit, le dispositif mis en place par les physiciens permet cependant une différence cruciale. Grâce à leur électro-aimant supraconducteur à haute température, fruit de 3 années de travail intense, ils sont désormais en théorie capables de produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment une fois la fusion nucléaire enclenchée. Un démonstrateur baptisé Sparc devrait être mis en service dès 2025 afin de confirmer les prédictions de l’équipe.L’Atlantique voit rouge depuis quelques semaines. Les habitants du littoral du Morbihan et de la Loire-Atlantique sont en effet nombreux à avoir remarqué le changement de couleur de l'océan depuis le mois d'août 2021, passé de rouge à marron sur la côte. Ce phénomène naturel et saisonnier, suivi de près par les biologistes, est lié à la prolifération rapide de la microalgue Lingulodinium polyedra. Ces organismes photosynthétiques unicellulaires sont bioluminescents et produisent une lumière bleutée lorsque la mer est agitée, mais ils sont également toxiques. L’algue engendre une forte perturbation du milieu aquatique en phagocytant notamment de grandes quantités d’oxygène. Son activité est donc à surveiller avec vigilance.Collision sur Jupiter. D’après une observation réalisée par un astronome amateur durant la nuit du lundi 13 septembre au mardi, la planète jovienne aurait été percutée par un objet encore non identifié, mais de taille suffisamment significative pour qu’un point brillant apparaisse momentanément au-dessus des nuages de gaz. L’impact cosmique a été repérée par au moins deux autres observateurs qui ont pu capturer l’instant en vidéo et l’ensemble de la communauté des astronomes et des astronomes amateurs a été invitée à passer en revue les images qu’elle aurait pu collecter à cet instant et durant les jours suivant la collision. Les images de cet événement étonnant et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte et voix : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

212 - Covipod #16 : ce vaccin n'est pas assez efficace contre le variant Delta

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur un vaccin mis plusieurs fois à l'échec par le variant delta. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️❤️Interagissez avec nous sur Tumult 💬Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.En début de semaine, l’ANSM a rendu un rapport de pharmacovigilance concernant le vaccin Janssen, fabriqué par l’américain Johnson & Johnson. On peut y lire que les patients vaccinés avec le Janssen sont surreprésentés en réanimation. La plupart présente des comorbidités qui augmente leur risque de formes graves de la Covid-19. Ces personnes sont des cas d’échecs vaccinaux. Ce terme est défini comme suit : « l’apparition d’une infection symptomatique au SARS-CoV-2, confirmée par PCR ou test antigénique, survenant au moins 21 jours après l’injection de la dose unique du vaccin Janssen ». 32 cas d’échecs vaccinaux dont 4 mortels ont été rapportés. Cela signifie-t-il que le vaccin Janssen est inefficace ? Un petit rappel sur ce vaccin d'abord. Il appartient à la famille des vaccins à vecteur viral non réplicatif. Il contient un adénovirus recombinant à l'intérieur duquel se trouve le gène de la protéine S du coronavirus. Lorsque le vecteur pénètre dans les cellules, il libère le gène qui sera traduit en protéine. Les cellules expriment ainsi la protéine S et l’immunité peut construire ses défenses contre cette dernière. Son efficacité et sa sûreté ont été déterminées après une seule dose avant l’apparition du variant Delta, aujourd’hui majoritaire. Et ça change tout ! Les vaccins anti-Covid ont été faits à partir de la protéine S de la souche de Wuhan. Les anticorps vaccinaux sont donc moins efficaces contre la protéine S mutée du variant Delta. L’efficacité à long terme du vaccin Janssen contre le variant Delta et les formes sévères de la Covid qu’il provoque reste incertaine. Pour anticiper ce problème, la Haute Autorité de Santé recommande depuis le 24 août dernier une dose de rappel 4 semaines au minimum après l’injection du Janssen. Cette deuxième dose doit être un vaccin à ARNm, Pfizer ou Moderna. On parle alors de vaccination hétérologue, lorsque la dose de rappel utilise une autre formule que la dose initiale. La deuxième injection devrait augmenter la protection du vaccin Janssen et réduire le risque d’être hospitalisé, car les vaccins à ARNm conservent leur efficacité pour prévenir les formes graves dues variant Delta. Donc, si vous avez reçu une dose de Janssen il y a plus de 4 semaines, vous pouvez recevoir une dose de rappel du vaccin Pfizer ou Moderna pour être sûrs d’être protégés contre le variant Delta.Ailleurs dans l’actualité scientifique autour du coronavirus. Les indicateurs de l’épidémie continuent de baisser. Le nombre d’hospitalisations pour le Covid est passé sous la barre des 10.000 pour la première fois depuis le 15 août.Le gouvernement britannique a résilié ses commandes pour le vaccin de Valneva, une société de biotechnologie française, mais l’Europe se dit toujours intéressée. Le vaccin Valneva est encore en phase III des essais cliniques, notamment pour tester son efficacité sur les personnes âgées. Il s'agit d'un vaccin inactivé et adjuvanté. Affaire à suivre.Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. Grâce à la vaccination, l’épidémie de Covid-19 décline, mais nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle vague épidémique. Les gestes barrières restent primordiaux. Pensez toujours à bien porter votre masque sur votre bouche et votre nez et à vous laver régulièrement les mains au savon et à l’eau. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver l’actualité scientifique autour du coronavirus sur Futura. À très bientôt !CréditsTexte et voix : Julie KernMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

211 - Les robots humanoïdes de travail, c'est pour quand ? (TechPod #6)

Alors qu'Elon Musk annonce la sortie d'un robot de travail humanoïde pour 2022, nous nous demandons quel avenir nous attend véritablement. Est-il temps de réactiver le mouvement luddite ou la révolution des robots est-elle encore loin ?👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaAprès l'espace et les voitures, Elon Musk se lance dans les robots⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la chronique audio de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.Les robots humanoïdes qui réalisent de manière autonome les tâches dont les humains ne veulent pas ou plus sont le fond de commerce de nombreux films et de séries de science-fiction. Mais une fois encore, la technologie pourrait nous permettre de nous en approcher plus vite que nous ne le pensons. Ainsi, Elon Musk, le patron de Tesla et de Space X a annoncé dernièrement l’arrivée d’un robot humanoïde doué d’intelligence artificielle à l’horizon 2022. Très optimiste sur le planning, il a néanmoins livré suffisamment de détails techniques pour laisser penser que le projet Tesla Bot ne serait pas simplement une idée en l’air. Selon lui, une voiture Tesla serait déjà pratiquement un robot autonome roulant avec ses capteurs, ses actionneurs, ses batteries légères et performantes. Baptisé Optimus, le prototype conçu par les équipes d’Elon Musk se voudrait donc une prolongation de ces évolutions, cette fois-ci sur deux jambes. Il devrait mesurer 1 mètre 77 pour 56,6 kilos, sera capable de transporter une charge supérieure à 20 kilos, se déplacera à plus de 8 km/h et serait en théorie capable de suivre de façon intuitive des instructions humaines, pour les réaliser de manière autonome. S’agit-il d’un coup de bluff pour un grand buzz ou d’une véritable volonté de la part du multimilliardaire américain ? Cela reste à déterminer, car depuis 10 ans que Boston Dynamics planche sur un robot bipède, nous sommes encore très loin d’avoir atteint l’autonomie. Si le célèbre Atlas sait danser, sauter et même pratiquer le parkour, la réalité est que ces robots dépendent encore grandement des humains qui les programment. En dehors de ses vidéos impressionnantes Atlas est plus souvent au sol que champion de l’équilibre. Autrement dit, si Elon Musk souhaite dévoiler un prototype d’ici un an, il y a des chances qu’il ne s’agisse que d’un automate amélioré. Notons par ailleurs qu’en matière d’autonomie, les meilleurs robots du moment n’ont rien d’humanoïde. Ce n’est d’ailleurs pas forcément un avantage pour la plupart de leurs missions, requérant de déplacer ou trier des colis, ou d’évoluer dans des zones inaccessibles ou périlleuses, par exemple. Mais en admettant que des robots humanoïdes soient vraiment capables de remplacer l’humain pour les travaux les plus ingrats et les tâches domestiques, il n’en demeure pas moins que ce changement entraînera un ensemble de questions économiques et sociales. Des questions qu’Elon Musk balaye déjà d’un revers de la main en disant qu’il suffira de créer un revenu de base universel afin de compenser la baisse de l’emploi chez les humains. D’après lui, cette automatisation nous fera entrer dans une ère d’abondance où la main d’œuvre automatisée permettra de faire chuter le coût des produits. Le contraire de la décroissance en somme. Dans ce futur hypothétique, les politiques seront poussés à envisager ce revenu universel pour éviter la casse sociale, tandis que les individus devront pour certains trouver un nouveau sens à leur vie.Rappelons qu’en France, lors de la campagne présidentielle de 2017, le revenu universel fut justement l’un thèmes abordés par le candidat du parti socialiste. Reste à savoir s’il était en avance sur son temps, ou si la révolution des robots humanoïdes n’est vraiment pas pour demain….Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Vous pouvez désormais retrouver la chronique TechPod tous les jeudis matin sur Radio Nova, dans la rubrique Tech Paf. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Pour le reste, on se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

210 - Et si une tempête solaire menaçait internet ? (FDS #40)

Pour cette semaine du 6 septembre : une tempête solaire qui pourrait couper internet, l'origine génétique des rayures des chats, les ambitions spatiales de la Chine, des découvertes pour lutter contre le cancer du poumon et des têtes nageuses. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Une puissante tempête solaire pourrait couper Internet plusieurs semainesPourquoi les chats sont-ils rayés ?La Chine voudrait construire un vaisseau spatial de plus d’un kilomètre de long !Cancer du poumon : trois origines découvertes chez les non-fumeursDécouverte d'un arthropode géant du Cambrien⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Parvenez-vous à imaginer votre vie sans internet ? Assurément non. Le bon fonctionnement de nos sociétés est complètement dépendant de cette superbe technologie. Si elle est connue pour être extrêmement résiliente, le risque de la voir s’endommager n’est pas nul. Et si une telle chose arrive, le coupable serait très certainement une tempête solaire. Ce phénomène se produit lorsque le champ magnétique qui entoure la Terre ne parvient plus à contenir l’ensemble des particules chargées formant un vent qui souffle constamment en dehors de notre atmosphère. Ce dernier s’infiltre alors par les pôles terrestres et fait peser une lourde menace sur l’intégrité d’internet. La dernière tempête de ce type remonte à 1859 et des chercheurs estiment sa probabilité de survenue entre 1,6 et 12 % par décennie. Si elle survenait aujourd’hui, elle coûterait très cher à nos sociétés. En effet, une seule journée coûterait déjà 7 milliards de dollars aux État-unis. On ose à peine imaginer les conséquences de la tempête si elle venait à couper internet pendant des mois.Qu’ils soient ingrats ou véritables pots de colle, nos chats nous intriguent en permanence. Que ce soit par leur comportement ou leur apparence. Cette dernière était encore une énigme scientifique pour la recherche. Elle ne l’est plus vraiment depuis quelques semaines. En effet, des chercheurs ont réussi à identifier, sur des tissus foetaux récoltés lors de stérilisation, des différences déjà observables en matière de rayures ou d’autres paramètres phénotypiques. L’analyse génétique a ensuite démontré que ces variations étaient déterminées par les différentes expressions du gène DKK4. Une explication qui ne concerne que les chats domestiques pour l’instant, étant donné l’échantillon étudié par les scientifiques, mais qui nous permet désormais de comprendre d’où nos compagnons tiennent leurs motifs. Les ambitions de la Chine au niveau spatial sont toujours bien présentes. Le pays souhaite en effet construire une base spatiale de plus d’un kilomètre de long afin de gérer à la fois l’utilisation future des ressources spatiales, l’exploration de l’univers et l’expérimentation d’une vie à long terme en orbite. Selon la NASA, une telle structure pourrait très bien voir le jour, en tout cas rien ne l’interdit sur le papier. Mais la construction n’est pas le plus gros obstacle à un tel projet. Manoeuvrer un engin aussi grand et débourser les sommes nécessaires à sa réalisation, voilà les plus gros problèmes à surmonter. Depuis les études épidémiologiques menées dans les années 50, nous savons que la consommation de tabac augmente le risque de développer un cancer du poumon en le multipliant par 22. Pourtant, 10 à 20 % des cancers du poumon surviennent chez des non-fumeurs. D’autres causes sont connues comme le tabagisme passif, secondaire ou tertiaire, la pollution, l’amiante ou encore le radon. Mais des chercheurs ont voulu savoir ce qu'il se passait au niveau moléculaire. En comparant des cancers du poumon survenus chez des fumeurs et des non fumeurs, ils sont arrivés à certaines conclusions. Les cancers non induits par le tabac ont une signature génétique radicalement différente. Aussi, celle-ci n’est pas la même pour tous les cancers du poumon et dépend des mutations ou du stress qu’ont subi les cellules au cours de la vie. La compréhension des mécanismes du cancer du poumon chez les non-fumeurs n’en est qu’à ses prémices, mais pourrait améliorer considérablement la prise en charge dans le futur. S’il y a toujours plus petit que soit, il y a probablement aussi toujours plus grand. Des scientifiques viennent de décrire, dans une récente publication, une nouvelle espèce de radiodontes, appartenant à la famille des arthropodes, nommée Titanokorys gainesi. Les restes ont été trouvés au niveau de la formation fossile de Burgess Shale, dans le Parc national Kootenay, en Colombie-Britannique. Cette nouvelle espèce marine est l’une des plus grandes recensées à ce jour, juste derrière Anomalocaris, un autre représentant des radiodontes. Les individus composant Titanokorys gainesi pouvaient atteindre les 50 centimètres de long et possédaient notamment, en regard de leur corps, une gigantesque tête, si bien qu’ils devaient être, selon l’un des auteurs de l’étude, des têtes nageuses. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcast. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte et voix : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

209 - Les livraisons en drone, c'est pour quand ? (TechPod #5)

Ils ont beau avoir l'air futuriste, les drones sont encore loin de répondre à l'idéal écologique fixé par nos sociétés (et par la force des choses, par le réchauffement climatique). Les meilleurs progrès se trouvent du côté de l'armée, mais ce n'est quand même pas demain que ces petits appareils nous livrerons à la maison.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaLes drones du futur⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la chronique audio de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.On parle depuis longtemps des livraisons de colis ou de pizza par drone. Amazon n’a pas manqué à plusieurs reprises d’en faire un argument commercial, mais pour le moment, l’ambition dépasse largement nos moyens. Contrairement aux gigantesques drones militaires qui tiennent en l’air plus de 24 heures, le gros souci des drones multirotors tient en leur autonomie. Même avec leurs batteries ultra-performantes, celle-ci ne dépasse généralement pas les 30 minutes, pas idéal pour les livraisons. Pour l’instant, grappiller des minutes reste difficile, et pour y parvenir, les chercheurs du monde entier planchent sur l’utilisation de matériaux légers, plus aérodynamiques et sur des motorisations hybrides. Dernièrement, la société américaine Advanced Aircraft Company a mis au point un drone capable de tenir en l’air durant 3 heures 30 grâce à un petit générateur thermique qui permet d’alimenter en énergie les moteurs électriques du drone. De l’autre côté de l’Atlantique, la startup espagnole Quaternium détient l’actuel record avec un vol de 10 heures 14. Son drone emploie lui aussi un système de motorisation hybride, mais avec ses 16 litres de carburant, il est loin de remporter la palme du véhicule écolo de l’année. C’est donc du côté des militaires qu’il faut se tourner pour rechercher les performances maximales. La Marine néerlandaise et l’université de Delft aux Pays-Bas ont ainsi testé un drone à hydrogène d’une envergure de 13 mètres. Celui-ci peut voler au moins trois heures à l’aide de ses 12 moteurs, alimentés par une pile à combustible. Et justement, s’ils souhaitent prendre de la hauteur et dépasser leurs limitations, c’est peut-être vers cette dernière technologie que les drones multirotors vont devoir s’orienter. Malheureusement, toujours pas pour des livraisons, puisque ces aéronefs resteraient théoriquement 10 fois plus énergivores qu’une camionnette, mais pour un éventail de missions répondant cette fois-ci aux besoins de la collectivité. Des missions qu’ils peinent à mener actuellement, comme la surveillance de feux de forêts et de crues, la livraison de matériel médical et de médicaments, ou encore des missions de recherche de personnes. Autrement dit, augmenter l’autonomie ne signifie pas pour l’instant que l’on verra évoluer de plus en plus de ces petits appareils aux sonorités anxiogènes en permanence au-dessus de nos têtes, avec l’évidente suspicion d’atteinte à la vie privée. On pourra en revanche voir ponctuellement des drones pompiers, des drones secouristes, et des drones agricoles évoluer à nos côtés. Des appareils qui permettront à moindre frais d’aller plus vite et plus loin pour aider l’humain à gérer au mieux les situations critiques.Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Vous pouvez désormais retrouver la chronique TechPod tous les jeudis matin sur Radio Nova, dans la rubrique Tech Paf. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Pour le reste, on se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

208 - Des cristaux quantiques pour chasser la matière noire (FdS#39)

Pour cette semaine du 30 août : un redoutable ouragan aux États-Unis, le sport ingrat, deux nouveaux variants inquiétants, des cristaux quantiques pour chasser la matière noire et des tardigrades sous le microscope. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Inondation à New York : la tempête Ida a pulvérisé le record de pluie !Pourquoi faire plus de sport ne suffit pas pour maigrirC.1.2 et Mu, les deux nouveaux variants de la Covid-19 sont sous surveillanceDes cristaux quantiques pourraient révéler l'existence des particules de matière noireLa marche des tardigrades intrigue les scientifiques⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Alerte rouge sur la côte Est des États-Unis. Il y a quelques jours, l'ouragan Ida frappait la Louisiane en laissant derrière lui une région une nouvelle fois dévastée, 16 années après le passage de Katrina. Au bilan des victimes déjà disparues s’ajoutent les coupures électriques qui menacent les habitants et les hôpitaux, et le risque d’intoxication au monoxyde de carbone. Même si la tempête s'est depuis affaiblie, elle a continué de faire des dégâts dans plusieurs autres états de la côte est des États-Unis. Le 2 septembre, Ida a connu un regain d’intensité en atteignant la ville de New York, où des pluies torrentielles se sont abattues. À Central Park, on estime que ce sont pas moins de 8 centimètres d’eau qui sont tombés en seulement une heure. L’inondation subite causée par ces intempéries s’est engouffrée dans les rues, les couloirs de métro et les caves, faisant au moins 9 morts et beaucoup de dégâts. Cette tempête aux proportions historiques pour la ville a depuis traversé le golfe du Maine pour atteindre la Nouvelle-Écosse puis le Newfoundland, où des averses de moindre intensité se poursuivront durant le week-end. Derrière ce phénomène d’une violence exceptionnelle, plus de surprise, les chercheurs blâment une fois encore le changement climatique. La température inhabituellement élevée des eaux dans le golfe du Mexique aurait permis à Ida d’acquérir une grande quantité énergie en très peu de temps. Une nouvelle inquiétante lorsque l’on sait que la saison des ouragans est loin d’être terminée, avec 5 systèmes dépressionnaires traversant actuellement l’Atlantique.Pour perdre du poids, le sport n’est pas une panacée ! Une récente étude parue dans Current Biology révèle que le corps a pour habitude de réduire automatiquement son métabolisme de base lorsque l'on augmente son activité physique. En somme, plus un individu fait d’exercice, moins il dépense de calories, expliquant pourquoi les personnes qui essayent de perdre du poids arrivent fatalement à un « plateau » et doivent augmenter leurs dépenses physiques pour continuer de mincir. Injustice supplémentaire, il semblerait que ce phénomène soit plus manifeste encore chez les personnes en surpoids, avec près de la moitié des efforts compensés par le corps. Reste à savoir si ce ralentissement du métabolisme peut s’avérer préjudiciable pour la santé.Deux nouveaux variants inquiétants font leur entrée en scène. Baptisées Mu et C.1.2, les dernières mutations du coronavirus ont de quoi préoccuper les chercheurs. Le premier résiste aux anticorps neutralisants présents dans le sérum de patients convalescents ou vaccinés contre la Covid et a été responsable d’une flambée des infections en Colombie et en Équateur. C.1.2 quant à lui présente un taux de mutation particulièrement élevé par rapport aux autres variants, l’éloignant toujours plus de la souche originelle sur laquelle le vaccin a été basé. La progression de la couverture vaccinale devra donc continuer d’accélérer afin d’augmenter les chances d’endiguer ces évolutions avant que les formules ne deviennent inefficaces. Pour en apprendre plus sur C.1.2, nous vous invitons à écouter notre dernier épisode de la chronique Covipod, disponible sur Fil de Science.Partons à présent sur les traces de la matière noire. Des chercheurs de l’université du Colorado à Boulder sont parvenus à créer un cristal quantique formé à partir de 150 ions de béryllium. Ce dernier est particulièrement sensible aux champs électromagnétiques, et offre aux physiciens l’espoir de partir en quête des particules hypothétiques les plus sérieusement considérées pour expliquer la matière noire : les axions. Les prochaines années pourraient donc se révéler cruciales pour l’exploration de ce phénomène qui reste à ce jour l’un des grands mystères de l’univers.Le tardigrade est une mascotte favorite des adeptes de sciences, et pour cause ! Avec son corps grassouillet et ses huit pattes, il est juste assez mignon et juste assez étrange pour susciter la fascination de tous. Mais une question demeure cependant : pourquoi ces créatures marchent-elles au lieu de ramper comme leurs pairs microscopiques ? La réponse pourrait être que ces oursons d’eau partageraient un ancêtre commun avec les mouches ou les fourmis si l’on en croit les scientifiques. Ou tout simplement que la marche constitue un avantage évolutif non négligeable pour eux. Quoi qu’il en soit, nous vous invitons à découvrir les vidéos de ces drôles de bestioles en mouvement et nos autres actualités sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte et voix : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

207 - Covipod #15 : les mutations se multiplient au désarroi des épidémiologistes

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur l'émergence d'un nouveau variant présentant pas moins de 14 mutations, une nouvelle inquiétante pour les épidémiologistes. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.Au fil de leur propagation, les virus accumulent des mutations qui les éloignent de la souche originelle. Les variants du coronavirus qui circulent aujourd’hui dans le monde sont très différents de la souche de Wuhan. Des modifications ont eu lieu dans des régions clés du coronavirus, comme la protéine S. C’est pour cela que les scientifiques doivent étudier à nouveau les paramètres biologiques du virus, sa contagiosité ou sa virulence par exemple. Mais aussi retester l’efficacité des vaccins à chaque nouveau variant d’inquiétude qui se propage. Ces nouveaux variants sont détectés grâce aux épidémiologistes qui surveillent la dynamique de l’épidémie partout dans le monde. Ils suivent l’émergence de nouveaux génomes viraux parmi ceux en circulation. Et en Afrique du Sud, un petit nouveau a attiré leur attention. Il s’appelle C.1.2 et a été détecté pour la première fois en mai 2021. Il a évolué à partir du variant C.1 qui circule dans le pays depuis janvier 2021. Pour le moment, les informations à son sujet sont limitées, seule une étude en prépublication le décrit. C.1.2 s’est séparé de C.1 à cause d’un taux relativement élevé de mutation, comme cela avait été observé pour les variants Alpha, Bêta et Gamma. R190S, D215G, E484K, N501Y, et H655Y sont quelques-unes des 14 mutations présentes dans la protéine S de C.1.2. Mais ce qui inquiète le plus les scientifiques c’est la présence de trois mutations additionnelles. Une dans le domaine N-terminal de la protéine S, une dans la partie en contact direct avec le récepteur ACE2 et la dernière à proximité du site d’action de la furine, l’enzyme qui amorce l’entrée du virus dans la cellule en coupant la protéine S. Ces trois mutations sont susceptibles d’accroître le résistance des variants aux anticorps neutralisants tout en améliorant ses capacités réplicatives. C.1.2 circule majoritairement en Afrique du Sud, mais il a déjà été identifié en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni, en Suisse et en Chine. Pour le moment, il n’est pas catégorisé en tant que VOI ou VOC. Et évidemment, aucune donnée n’est encore disponible sur l’efficacité des vaccins sur ce variant encore mineur.Ailleurs dans l’actualité scientifique autour du coronavirus. La France comptera bientôt 50 millions de primovaccinés, soit 75 % de la population. La mise en place du pass sanitaire durant l’été a permis de booster la couverture vaccinale du pays.Une étude du Lancet suggère que le variant Delta est associé à un risque accru de mortalité. Le taux d’hospitalisation pour le variant Delta serait deux fois plus élevé que pour le variant Alpha. Cela reste encore à confirmer par d’autres études indépendantes.Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. L’épidémie de Covid-19 reprend du poil de la bête à cause du variant delta. La vaccination est notre seule arme contre la maladie et elle est ouverte à tous ceux qui ont plus de 12 ans. N’oubliez pas de vous munir de votre pass sanitaire dans tous les lieux qui le demandent. Il faut alors être vacciné complètement, ou présenter un test PCR négatif. Pensez à toujours bien porter votre masque sur votre bouche et votre nez et à vous laver régulièrement les mains au savon et à l’eau. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver l’actualité scientifique autour du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

206 - Le vaccin Pfizer est-il sûr ? (FDS#38)

Pour cette semaine du 23 août : des vaccins sûrs, des exoplanètes inattendues, une lentille de contact futuriste, un nouvel astéroide super rapide et un futur vaccin prometteur. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La plus grande étude sur la sécurité du vaccin Pfizer livre ses conclusionsNous pourrions trouver de la vie sur ces exoplanètesUn écran dans une lentille de contact ? La vision du futur arrive !Découverte de l’astéroïde en orbite le plus rapide connu du Système solaireCovid-19 : vers un vaccin efficace contre tous les variants ?⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Le vaccin Pfizer est sûr. Si nous le savions déjà en partie grâce aux essais cliniques de phase 3 qui se sont déroulés courant 2021, des analyses de données écologiques viennent confirmer la balance bénéfice-risque largement positive du vaccin en comparaison avec le SARS-CoV-2. C’est ce qu’on appelle la différence entre la validité interne et la validité externe d’un essai clinique. Ce type d’expérience possède une très forte validité interne : les résultats sont robustes concernant l’échantillon étudié et servent à déterminer l’efficacité propre de la thérapeutique administrée. En revanche, leur validité externe est faible compte tenu de leurs conditions très contrôlées, parfois éloignées de la réalité clinique sur le terrain. Pour combler cela, la pharmacovigilance est essentielle. Elle analyse les données récoltées dans le monde réel et sur un nombre considérables d’individus. Les dernières analyses les plus convaincantes proviennent d'Israël, où le nombre de personnes étant totalement vaccinées est extrêmement élevé. Un institut de recherche a démontré, grâce à des analyses épidémiologiques de ces données, que le vaccin faisait courir moins de risque que l’infection à SARS-CoV-2 sur plus d’une dizaine d’affections cliniques. Une seule chose à retenir de ces conclusions : si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas, faites vous vacciner. Faut-il réellement scruter les exoplanètes semblables à la Terre pour espérer y trouver de la vie ? Pas forcément, selon des chercheurs de l’Université de Cambridge qui pensent pouvoir relever le défi en cherchant du côté des exoplanètes plus grosses et plus chaudes que la nôtre, recouvertes d'océans et entourées d’une atmosphère riche en hydrogène. Pour soutenir leur programme de recherche, ils se basent sur des observations récentes, qui vont à l’encontre du postulat admis que la vie ne peut pas se développer dans des atmosphères riches en hydrogènes compte tenu de la pression et de la température trop élevées que cela cause. Ce nouveau paradigme élargit considérablement le choix des planètes à étudier pour y rechercher des signatures biologiques. Nos smartphones seront-ils bientôt intégrés dans nos yeux ? Il semble que nous soyons encore assez loin d’une telle prouesse. Mais pas aussi loin qu’on pourrait le penser. Une société américaine vient de mettre au point une lentille de contact qui permet d’afficher un écran virtuel à notre vue, sans impacter notre perception du monde réel. La lentille comporte un système qui lui permet de traquer nos mouvements oculaires afin d’afficher l’écran de façon optimale. Le prototype devrait bientôt être commercialisé mais serait avant tout un accessoire destiné aux personnes souffrant de problèmes de vue, afin de les aider mieux percevoir les obstacles sur leur parcours ou à accompagner les athlètes dans le suivi de leurs données biométriques durant l’effort. Un nouvel astéroïde gravitant entre la planète Mercure et le Soleil vient d’être découvert. Baptisé 2021 PH27, ce dernier est actuellement l’astéroïde le plus rapide qui ait été recensé jusqu’alors. Quelques caractéristiques à son sujet ne manque pas de surprendre : sa période orbitale est de 113 jours et il s’approche à 20 millions de kilomètres du soleil environ. De ce fait, sa température de surface peut grimper jusqu'à 500 degré Celsius. Le système solaire et les entités qui le composent n’ont probablement pas fini de nous surprendre. Et pour finir, un rappel vaccinal d’espoir. Si le doute subsiste concernant l’efficacité des vaccins actuels contre l’ensemble des variants possibles du SARS-CoV-2, la recherche mondiale ne chôme pas. Des scientifiques de l’université de Singapour viennent d’observer que les personnes guéries du SARS-CoV-1 produisent une flopée d’anticorps circulants, qui luttent en théorie contre les deux SARS-CoV connus et une dizaine d’autres virus qui se servent des récepteurs ACE2 pour infecter nos cellules, après avoir reçu un vaccin anti-covid. Bien que ces observations soient préliminaires, les investigateurs veulent développer des vaccins de nouvelle génération afin de contrôler la pandémie actuelle et de prévenir les pandémies futures. Néanmoins, le chemin est encore long étant donné que les chercheurs mènent actuellement une étude de preuve de concept, afin de convaincre la communauté scientifique de la rigueur de leur programme de recherche. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcast. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

205 - La publicité débarque dans l'espace (TechPod #4)

Bienvenue dans TechPod, la pastille audio de Fil de Science dédiée aux technologies et à la mobilité. Cette semaine, nous parlerons publicités dans l'espace, graphène, drone furtif, braquage virtuel et hypercar électrique. Bonne écoute, et bonne semaine !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de FuturaLes publicités arrivent dans l'espace !De la mousse de graphène pour éviter la surchauffe des batteriesLe drone Avenger peut suivre des cibles de façon autonome et c'est une premièreVol record de cryptomonnaie : les pirates ont déjà rendu la moitié des 600 millions de dollarsNIO EP9 : la supercar électrique la plus rapide du monde⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la chronique audio de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.Les publicités débarqueront bientôt dans l’espace. Aujourd’hui le ciel bleu n’est peut-être plus pollué par les bannières promotionnelles accrochées à l'arrière des avions de tourisme, mais il se pourrait bien que les publicités fassent un retour fracassant dans le firmament en prenant de la hauteur. C’est encore une fois SpaceX, ainsi qu’une start-up canadienne, qui ont donné naissance à ce projet, avec pour objectif le lancement d’un cubesat équipé d’un écran pixelisé et d’une perche à selfie en orbite autour de la Terre. Sobrement baptisé CubeSat, l’appareil devrait quitter le plancher des vaches en 2022 à bord de la fusée Falcon 9 de SpaceX. Une fois en position, sa mission sera de diffuser des publicités, des logos de sociétés, ou encore des œuvres d’art. En théorie, la technologie sera mise à disposition de toute compagnie ou personne physique disposant de moyens suffisamment substantiels pour s’offrir un coup de pub dans les étoiles. Il leur suffira alors d’acquérir des « tokens » (jetons) avec des cryptomonnaies, avec chaque « jeton » représentant un pixel sur l'écran. Pour dessiner son logo ou son œuvre d'art, cinq types de « tokens » sont nécessaires : Beta pour la coordonnée X ; Rhoe pour la coordonnée Y ; Gamma pour la luminosité ; Kappa pour la couleur et XI pour la durée d'affichage. La caméra intégrée à l’extrémité de la perche à selfie filmera l’écran sur fond de planète bleue et retransmettra les images en direct sur YouTube ou Twitch. Aux personnes souhaitant simplement profiter de la poésie de l’espace sans avoir à contempler le spectacle ridicule de cette course aux marques, nous recommandons de continuer de se connecter à la chaîne de l’ISS ou tout autre canal scientifique.Les braqueurs virtuels ne sont plus ce qu’ils étaient. C’est du moins ce qu’illustre une drôle d’affaire qui s’est déroulée il y a peu dans le domaine des cryptomonnaies. À la suite du vol de l'équivalent de 600 millions de dollars sur la plateforme d'échange Poly Network, les responsables du site ont demandé aux hackers de restituer les crypto-actifs et menacé de les poursuivre en justice. En parallèle, la firme a surtout rendues publiques les adresses utilisées par les pirates pour les empêcher de procéder à la vente ou à l'échange de ces cryptomonnaies. Suite à ce coup de semonce, les responsables de ce vol historique ont déjà restitué la moitié de leur butin et démontré que la blockchain n’est pas toujours aussi opaque qu’on aimerait le penser.  Le graphène est décidément un matériau d’avenir ! Récemment, c’est dans le domaine des batteries qu’il a une fois de plus démontré son efficacité en fournissant une protection capable d’augmenter leur rendement. Tirer le maximum des performances ou de l’autonomie d'une batterie peut devenir particulièrement compliqué lorsque la température devient trop basse, ou trop élevée. Mais grâce au graphène, les chercheurs sont parvenus à concevoir une mousse capable d’isoler la batterie en cas de froid et de permettre la dissipation de chaleur jusqu’à 30°C. Une découverte qui a de fortes chances de se révéler très utile avec la progression du changement climatique.Nouvelle avancée pour les drones militaires. En situation de combat aérien, un aéronef emploie généralement un radar afin d’acquérir une cible en vol. Une technologie fort utile, qui a déjà fait ses preuves maintes fois, mais qui peut également être brouillée par les forces ennemies ou empêcher l’engin de se déplacer de manière furtive. Récemment, un dispositif doté d’un capteur infrarouge déjà testé par Lockheed Martin, a été implémenté sur le drone Avenger de General Atomics. Autrement connu sous le nom de Predator C, l’appareil est ainsi capable de repérer et suivre au plus proche une cible sans émettre de signal. Qui sait, peut-être cette étape signe-t-elle un pas de plus vers une guerre entre machines qui épargnera le plus grand nombre possible de vies humaines.Accrochez-vous à vos sièges ! Avec une puissance de plus de 1.300 chevaux et une vitesse de pointe de 313 km/h, la NIO EP9 revendique désormais le titre d’hypercar électrique la plus rapide au monde. Développée par l’entreprise chinoise NextEV, le bolide détient le record de vitesse sur un tour du célèbre circuit du Nürburgring, en Allemagne, et sur le Paul Ricard en France. Son châssis monobloc en fibre de carbone, ses quatre moteurs, chacun dotés d’une boîte de vitesse, et ses batteries de 777 volts lui permettent d’atteindre un rapport poids / puissance de haut niveau, avec un passage de 0 à 100 km/h en l’espace de seulement 2,5 secondes. Pas mal, pour une électrique !Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. On se retrouve à la rentrée pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !Crédits :Texte et voix : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

204 - Pfizer ou Moderna : lequel est le plus efficace ? (FDS#37)

Pour cette semaine du 17 août : les vaccins en difficulté face au variant, une écharde dans la Voie lactée, des incendies dans le sud de la France, de l'acier « vert », et un œuf de tortue fossilisé. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le vaccin Moderna serait deux fois plus efficace que le Pfizer contre le variant Delta Voie lactée : notre Galaxie a une « écharde » dans un de ses bras spiraux Incendie dans le Var : où en est le feu ? De l’acier sans énergie fossile, la révolution arrive en Suède Des scientifiques font une découverte rare dans un œuf de tortue fossilisé⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Le variant Delta met l’efficacité des vaccins à rude épreuve. Le 4 août dernier, une étude britannique avait déjà revu à la baisse leur performance contre les infections à tout juste 50 %, tous vaccins confondus. Or, une nouvelle étude prépubliée sur le site MedRxiv, calcule désormais une efficacité d'à peine 42 % pour la formule Pfizer-BioNTech face au variant Delta, contre 76 % pour le variant Alpha. Le vaccin Moderna, pour sa part, semble moins sensible aux mutations du virus, puisque son efficacité est réduite à « seulement » 76 % contre le variant Delta, et 86 % contre le variant Alpha. L’étude reste à nuancer tant que ses résultats n’ont pas été soumis à la validation d’un comité scientifique, mais ce qui est sûr, c’est que plus nous tarderons à nous faire vacciner, plus le virus aura de chances de muter et de passer entre les mailles du filet. Gardons également à l’esprit que les vaccins restent à ce jour la meilleure solution pour bloquer la propagation du virus et éviter la contraction de formes graves. À ce jour, on estime que les vaccins Pfizer et Moderna réduisent le risque d’hospitalisation de 75 % et 81 % respectivement. Si la France tarde à transmettre des statistiques à ce sujet, notons que dans le reste du monde, la grande majorité des personnes admises en soins intensifs ne sont pas vaccinées. Nous invitons donc nos auditeurs qui seraient encore en attente d’injection à se renseigner pour pouvoir prendre en considération l’ensemble des implications liées à leur choix, et à prendre une décision informée. Pour un décryptage en profondeur de la pandémie et un suivi de ses dernières actualités, nous vous invitons à suivre la chronique Covipod, publiée sur Fil de Science un jeudi sur deux.On connaît désormais un peu mieux la galaxie qui abrite notre planète. Grâce au télescope spatial Spitzer, aujourd’hui retraité, les chercheurs sont parvenus à collecter des données inédites sur la structure de la Voie lactée. Plus précisément, c’est dans le bras voisin du nôtre, baptisé bras du Sagittaire, que les astronomes ont pu focaliser leur attention, et remarquer une sorte d’écharde pointant à un angle de 60° vers l’intérieur de la spirale. Celle-ci est composée de quatre nébuleuses bien connues des astrophotographes, et démontre aux spécialistes qu’en dépit des prédictions sur l’architecture de la galaxie, nous avons encore bien des choses à découvrir à son sujet.Le sud de la France souffre de la chaleur. Les pompiers sont actuellement sur le pied de guerre dans le Var, le Vaucluse, et le long de la région Languedoc-Roussillon pour lutter contre les incendies qui ravagent les forêts asséchées. Le Var est actuellement le département le plus touché, avec des feux d’une violence inédite depuis 20 ans. Les flammes ont pris naissance le lundi 16 août et on déjà dévasté la moitié de la réserve naturelle de la plaine des Maures, abritant plus de 200 espèces protégées. Une catastrophe écologique qui risque de se poursuivre avec la reprise du vent hier, et des températures qui s’annoncent élevées pour le week-end. Espérons que les efforts des pompiers et des habitants mobilisés sur place parviennent donc à venir à bout de ce désastre.La bonne nouvelle, c’est que la transition écologique poursuit son chemin. En Suède, l’entreprise SSAB a récemment annoncé qu’elle est parvenue à éliminer entièrement le recours aux énergies fossiles dans la production de l’acier. C’est tout une chaîne de production qui a été repensée afin de recourir exclusivement aux énergies renouvelables, jusqu’au remplacement du coke, une forme de carbone quasiment pur, par de l’hydrogène vert. La firme prévoit une production à l'échelle industrielle d'ici 2026 et servira des clients comme Volvo, qui se donne pour objectif d’être climatiquement neutre d’ici 2050.Nous parlions il y a quelque temps d’un fossile d’œuf contenant un jaune intact. Aujourd’hui c’est un œuf de tortue fossilisé renfermant encore son embryon qui a été découvert par les scientifiques de l’université de Wuhan. La trouvaille est d’autant plus exceptionnelle que l’œuf, vieux de pas moins de 90 millions d’années, remonterait au Crétacé, une ère durant laquelle les dinosaures dominaient encore le monde. La coquille étant fissurée, les tissus de l’embryon n’ont pas survécu aux assauts du temps, mais grâce à la tomodensitométrie, les chercheurs ont non seulement pu obtenir un aperçu des fragiles ossements présents à l’intérieur, mais également reconnaître l’espèce de tortue auxquels ceux-ci appartenaient. Les images de cette étonnante capsule temporelle et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte et voix : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

203 - Covipod #14 : les cas d'infection en hausse chez les enfants

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur plusieurs cas d'infection inquiétants chez les enfants, et nous nous demandons si la rentrée des classes sans couverture vaccinale pour les moins de 12 ans est à redouter. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.Le coronavirus ne fait pas la fine bouche : il infecte tout le monde, même les enfants ! Le rôle de ces derniers dans la pandémie est débattu depuis le début. On sait que les formes graves sont très rares chez les enfants de moins de douze ans. En revanche, leur capacité à transmettre le virus à autrui est encore floue. L’émergence de l’ultra-contagieux variant delta remet les enfants de moins de douze ans au centre de la gestion de la pandémie. En effet, ils ne sont pas inclus dans la campagne vaccinale. Pourtant, les cas pédiatriques de Covid-19 sont en hausse, notamment dans les régions où le virus circule activement. Une dizaine de nourrissons ont été hospitalisés à Nice pour le Covid. Leur état de santé ne menaçait pas leur vie mais était assez sérieux pour rester sous surveillance quelques jours. Leurs parents n’étaient pas vaccinés. En Bretagne, à Belle-Île-en-Mer, les jeunes pensionnaires d’une colonie de vacances ont été confinés après la formation d’un cluster de 62 infectés, âgés de 10 à 17 ans. Pour le moment, la plupart des enfants sont infectés par les membres de leur famille. Mais les choses risquent de changer dans quelques semaines avec la rentrée scolaire. Les épidémiologistes craignent une flambée de cas dans les écoles primaires et maternelles dès septembre. Le taux d’incidence est élevé chez les moins de dix ans : 121 cas pour 100.000 enfants. Actuellement, le coronavirus circule plus chez eux que chez les personnes de plus de 70 ans. Alors faut-il vacciner les moins de douze ans ? Le sujet est sensible. Scientifiquement, on a peu d’informations. Le vaccin de Pfizer est le plus avancé sur la question. Il est actuellement testé sur les 5-11 ans aux États-Unis, et les premiers résultats ne seront pas disponibles avant fin septembre. Pour les enfants les plus jeunes, entre 6 mois et 5 ans, il faudra patienter jusqu’à novembre. Moderna est aussi sur le coup, avec un peu de retard. Son essai clinique a débuté en mars dernier, auprès de 13.000 enfants, dont 6.000 recevront deux doses vaccinales espacées de 28 jours. Aucun résultat ni aucune date de publication n’ont été communiqués pour le moment. Les décisions de santé publique concernant la vaccination des enfants se baseront probablement sur ces données, qui se font encore attendre. Si l’efficacité des vaccins reste encore inconnue chez les enfants, l’agence de santé des États-Unis, le CDC, a alerté sur un effet secondaire grave possible : la myocardite. C’est-à-dire l’inflammation du muscle qui fait battre le cœur. Heureusement, l’affection est rare et se soigne très bien. Certains pédiatres se prononcent déjà en faveur de la vaccination des jeunes enfants, comme Robert Cohen qui s’est exprimé sur France Inter. De leur côté, les parents se montrent encore réticents.Ailleurs dans l’actualité scientifique autour du coronavirus. Un variant en provenance de Colombie, de la lignée B.1.621 a été détecté dans les Hauts-de-France. Au total, on comptabilise 53 cas de ce variant colombien dans l’Hexagone.La Martinique fait face à un rebond épidémique sans précédent. 100 tonnes d’oxygène sont parties de la Guyane en direction des Antilles pour assurer les soins des personnes en réanimation.Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. L’épidémie de Covid-19 reprend du poil de la bête à cause du variant delta. La vaccination est notre seule arme contre la maladie et elle est ouverte à tous ceux qui ont plus de 12 ans, sans conditions. N’oubliez pas que le pass sanitaire sera bientôt obligatoire pour vous rendre dans certains lieux fréquentés. Il faut alors être vacciné ou présenter un test PCR négatif. Pensez toujours à bien porter votre masque sur votre bouche et votre nez et à vous laver régulièrement les mains au savon et à l’eau. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver l’actualité scientifique autour du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

202 - Le rapport alarmant du GIEC (FDS#36)

Pour cette semaine du 9 août : un rapport alarmant du GIEC, des blobs dans l'espace, des fossiles de mammouths, une collision terre-astéroïde et un robot-caméléon. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Réchauffement climatique : le monde qui nous attend si rien ne change, selon le GiecExpériences sans gravité : quel est ce blob qui vient d'arriver dans la Station spatiale ?La vie tumultueuse d'un mammouth laineux de 17.000 ans racontée par ses défensesL'astéroide Bennu entrera-t-il en collision avec la Terre ? Un début de réponse de la NasaUn véritable robot caméléon qui change de couleurs selon son environnement⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Le sixième rapport du GIEC vient d’être publié. 4.000 pages, 14.000 publications scientifiques scrutées, 233 scientifiques de 65 pays différents.Et ses prévisions, sans grande surprise, ne sont pas réjouissantes : augmentation de la température globale de 2 degrés désormais presque inévitable, augmentation de la fréquence des catastrophes naturelles, accumulation de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, acidification des océans, selon cinq scénarios étudiés par le groupe d’experts.Ces changements ne seront évidemment pas sans conséquence sur la vie des êtres humains et sur celle du vivant en général. Mais il n’est pas encore trop tard. Il est encore temps de prendre des décisions drastiques. Cependant cela suppose que l’écologie devienne la priorité numéro un quel que soit le parti politique au pouvoir dans les pays du monde entier. Rappelons-nous de mars 2020. Face à la pandémie, nous n’avions pas eu le choix. Nous avions dû faire face. Nous sommes donc capables de le faire à nouveau.Connaissez-vous le blob ? Cet être unicellulaire un peu à la mode va être utilisé dans le cadre d’expérimentations novatrices et également dans un but pédagogique. Tandis que des scientifiques étudieront les effets de l’absence de gravité sur le comportement du blob dans la station spatiale internationale, d'autres réalisent les mêmes expériences sur la terre. Si les résultats nous en apprendront plus sur cet organisme vivant si singulier, ils permettront également de sensibiliser les élèves de la primaire au lycée à l’effet de la gravitation sur le vivant. Aimeriez-vous remonter dans le temps afin d’observer la vie d’un mammouth laineux ? À peu de chose près, c’est la prouesse qu'a réalisée une équipe de scientifiques en étudiant les défenses fossiles d’un individu appartenant à cette espèce en Alaska. À l’instar des strates pour étudier l’environnement géologique d’antan, les défenses de ces mammouth constituent une véritable mine d’or de données desquelles on peut induire des informations sur son environnement ancestral. Des analyses chimiques ont pour la première fois confirmé l’hypothèse du mammouth laineux comme étant un grand voyageur : il parcourait en distance l’équivalent de deux fois le tour de la Terre pendant sa courte vie de 28 ans. Ce qui amenait les mammouths laineux à se déplacer, reste, à l’heure actuelle, difficile à dire. Loin des titres sensationnels, la mission Osiris-Rex de la NASA essaie de déterminer quelles seront les chances réelles pour l’astéroïde géocroiseur Bennu d’entrer en collision avec la Terre en 2135. Nos connaissances à ce sujet sont inquiétantes. En effet, selon la NASA, il existerait 4.700 astéroïdes potentiellement dangereux, c’est-à-dire avec un diamètre supérieur à 150 mètres et seulement 20 à 30 % d'entre eux seraient identifiés et localisés. Pour déterminer les chances qu’un astéroïde a de percuter notre planète, les scientifiques prennent en considération plusieurs variables afin de déterminer les différents scénarios possibles de l’orbite de l’astéroïde. Si les calculs théoriques ont prédit que l’astéroïde passera près de la terre en 2135, les données récoltées par la NASA et les calculs réalisés à partir de ces dernières suggèrent le 24 septembre 2182 comme date précise avec une probabilité d’impact d’une chance sur 2700. La richesse du vivant a souvent inspiré l’ingénierie et la technologie. La dernière invention en date : un robot caméléon qui, à l’instar du reptile, adapte sa couleur à son environnement à l’aide d’une membrane composée de cristaux liquides thermochromiques avec, en dessous, des nanofils d’argents qui chauffent la membrane en question. Grâce à ce procédé, le robot caméléon est déjà capable de changer de couleur et de créer des motifs pour se fondre dans le décor. Une technologie qui pourrait servir dans de nombreuses spécialités tels que le domaine militaire, celui de l’architecture ou encore de l’art et de la mode. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Rendez-vous demain, à 10h30 pour un nouvel épisode de Chasseurs de Science dédié à Anatoli Bugorski, l’homme qui a mis sa tête dans un accélérateur de particules. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte et voix : Julien Hernandez Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

201 - Le Pentagone veut prédire l'avenir grâce à l'IA (TechPod #3)

Bienvenue dans TechPod, la pastille audio de Fil de Science dédiée aux technologies et à la mobilité. Cette semaine, nous parlerons dépouilles virtuelles, guide de montage intelligent, totalitarisme virtuel, fibre optique et prédiction de l'avenir. Bonne écoute, et bonne semaine !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La rubrique Tech de Futura⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la chronique audio de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.Alors que le scandale des dépouilles conservées par l’université Paris Descartes refait surface, les technologies continuent de progresser pour éviter l’apparition de telle affaire dans le futur. En effet, l’entreprise FundamentalVR a récemment proposé une alternative dématérialisée aux cadavres utilisés par les étudiants en médecine. Ces derniers pourraient bientôt pratiquer leurs opérations de façon virtuelle avec un système de retour haptique kinesthésique. Autrement dit, un système permettant de ressentir de manière tactile la résistance des objets virtuels. Les futurs chirurgiens pourront ainsi manipuler, sentir et explorer la texture des corps sans recourir à de véritables dépouilles. C’est en tout cas la promesse faite par la firme, qui a mis au point un équipement constitué de manettes de réalité virtuelle classiques et différents outils chirurgicaux reliés à des bras mécaniques. Selon le patron de la société, le niveau de réalisme serait tellement élevé que l’entraînement sur des cadavres pourrait disparaître d’ici quelques années. Reste à voir ce qu’en pensent les chirurgiens.On continue dans le domaine de la réalité virtuelle avec une invention qui devrait susciter des vocations. L’application, développée par une équipe de chercheurs des universités de Washington et de Shandong, repose sur un algorithme capable de déconstruire un meuble pour en proposer un guide de montage. Pour cela, l’utilisateur a simplement besoin de prendre une photo de la bibliothèque ou de la chaise qui lui plaît avec son smartphone. L’algorithme se charge ensuite d’analyser la géométrie et la position des éléments formant l’objet, puis détecte progressivement les contraintes d'assemblage. Il est, au terme de cette analyse, capable de produire un modèle du meuble en 3D, une liste de ses différents éléments (vis incluses) et un tutoriel pour le créer soi-même, le tout en moins de 10 minutes. Une technologie astucieuse que l’on espère disponible sur le marché d’ici quelques années.S'ils plafonnent au niveau du débit, les bons vieux câbles en cuivre des télécoms ont l'avantage d'être endurants et costauds. Et ce n'est malheureusement pas le cas de la très rapide fibre optique. Bien que les données y filent à la vitesse de la lumière, cela n’empêche pas qu’elles s’arrêtent net lorsque la fibre optique est trop courbée ou étirée, ou pire encore, lorsqu’elle casse. Afin d’accroître la robustesse de ces fils délicats, des chercheurs suisses ont choisi de remplacer le verre par de la glycérine liquide, enfermée dans une gaine transparente en fluoropolymère. En plus d'apporter la flexibilité souhaitée, le liquide ne fuit pas et il permet également de tirer sur la fibre sans risque de rupture. Il y a ceux qui déploient la fibre et ceux qui cherchent à la couper de façon volontaire. C’est justement ce que le Kremlin a fait entre les 15 juin et 15 juillet derniers. La Russie a mené des tests pour déconnecter totalement le réseau national du reste d’internet. Le Runet, c'est le nom du réseau de télécommunication russe, répond à un objectif fixé par une loi « Souveraineté d'Internet ». Cette loi donne au gouvernement le pouvoir de déconnecter le Runet du réseau mondial pour des raisons de sécurité nationale. Un argument qui a fatalement pour conséquence un contrôle renforcé des internautes russes et une restriction de leurs libertés. Car tout comme dans l’espace, personne ne vous entend crier sans Internet.Prédire l’avenir grâce à l’IA, c’est le pari relevé par le Pentagone. Le système se base sur une combinaison d’intelligence artificielle, de cloud computing et de capteurs dans l’optique de prédire les événements à venir plusieurs jours en avance. Les données brutes collectées en temps réel sont analysées grâce au machine learning. Jusque-là, rien de bien nouveau, mais là où l'intelligence artificielle intervient, c'est sur l'identification de subtils changements qui pourraient passer inaperçus. Le départ d'un sous-marin, un parking qui se remplit inhabituellement de véhicules, des petits mouvements de troupes qui peuvent sembler insignifiants, sont autant de signaux dont l’IA peut alors prédire s’ils seraient susceptibles de constituer les prémices d'une menace et lancer l’alerte.Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Rendez-vous demain, à 14h30 pour un tout nouvel épisode du hors série estival animé par Elise et Pierre Kerner sur le podcast Bêtes de Science. Pour le reste, on se retrouve dans deux semaines pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

200 - L'ISS accidentellement renversée par les propulseurs de Nauka (FdS#35)

Pour cette semaine du 26 juillet : renversement de l'ISS, incendies dans le monde entier, champs de force militaires, appendice de Jouvence et art néandertalien. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Ce qu'il s'est vraiment passé lors de l'amarrage du module Nauka à la Station spatialeLa planète brûle, signe d’une « phase de dérégulation climatique absolue »L’armée américaine mise sur les champs de force pour neutraliser des missiles nucléairesEt si l’appendice était lié à la longévité ?L'Homme de Néandertal a peint ces stalagmites⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Pirouette dans l’espace pour l’ISS. Durant un incident récent, les propulseurs du module russe Nauka se sont allumés de manière inopinée, causant le basculement de la station spatiale à laquelle il était amarré. Impossibles à éteindre au moment de l’incident, il a fallu contrer leur action avec l’allumage des propulseurs des modules Zvezda et Progress, jusqu’à ce que les moteurs de Nauka s’éteignent mystérieusement au bout de 15 minutes. Alors que la Nasa twittait que cette manœuvre accidentelle aurait causé un basculement de 45 degrés de l’ISS, une nouvelle déclaration de Zebulon Scoville, le directeur de vol en charge du centre de contrôle de Houston au moment de l'amarrage de Nauka, suggère que l’incident était plus grave que ce que laissaient entendre les premiers communiqués. À la suite de l'allumage surprise des propulseurs, la station aurait basculé de 540 degrés, réalisant un tour et demi sur elle-même. Celui-ci a dû être suivi d’un autre tour de 180 degrés afin qu’elle retrouve sa position initiale, permettant notamment aux panneaux solaires de fonctionner de manière optimale. La rotation n’a pas eu lieu suffisamment rapidement pour générer une gravité artificielle à l’intérieur de la station, et les astronautes à bord se sont donc sortis sans dommage de l’incident.La planète a chaud, c’est le moins que l’on puisse dire. Alimentés par la sécheresse et une canicule exceptionnelle, de nombreux incendies de forêt d'une ampleur sans précédent se propagent partout autour la planète. Comme nous l’avions déjà mentionné, la côte ouest des États-Unis et du Canada connaissent une saison meurtrière, avec plus de 200.000 hectares partis en fumée rien qu’en Californie. La Grèce et la Turquie sont elles aussi aux prises avec des feux d’une ampleur historique, menaçant humains, habitations et sites antiques. Ce dérèglement climatique s’avère d’autant plus inquiétant que même des régions jusque-là relativement épargnées, comme la Finlande ou Hawaï, sont aujourd’hui touchées par le phénomène. Ces incendies, producteurs d’une quantité colossale de CO2 qui nourrit le réchauffement climatique, nous inscrivent dans un cercle vicieux dont il sera de plus en plus difficile de nous sortir sans des actions radicales et immédiates.Pour protéger leur territoire des attaques, les États-Unis se tournent vers les champs de force. Eh non, ce n’est pas de la science-fiction, en tout cas pas si l’on en croit le récent rapport Directed Energy Futures 2060, publié par le laboratoire de recherche de l'US Air Force. L’étude décrit un faisceau d'énergie électromagnétique transportable capable d’arrêter une charge de drones armés ou même des missiles nucléaires. C’est en tout cas ce qui est annoncé sur le papier pour l’horizon 2060. Un système anti-émeute développé par l’armée permet déjà à la police de diriger vers les manifestants un flux d’ondes millimétriques afin de réchauffer leur peau à 55°C. Voyons donc quel avenir potentiellement dystopique nous réservent les quarante prochaines années.L’appendice n’est probablement pas si inutile que ça. Les chercheurs soulignent en effet que cet organe est apparu indépendamment au moins 16 fois au cours de l’histoire évolutive, suggérant que celui-ci présente un avantage non négligeable dans la sélection naturelle. Et d’après une nouvelle étude menée par l'Inserm et le Muséum National d'Histoire Naturelle, cette structure vestigiale qui n’attire notre attention que lorsqu’elle cause une inflammation serait en fait corrélée à la longévité. En comparant des mammifères de même gabarit, avec et sans appendice, les équipes ont révélé que les animaux dotés de l’organe possédaient une durée de vie plus élevée que leurs pairs. L'hypothèse la plus probable justifiant cette corrélation est que l’appendice constituerait un « sanctuaire bactérien » boostant notre immunité.Mystère élucidé pour la grotte d’Ardales ! Située en Andalousie, cette cavité est caractérisée par la présence de stalagmites partiellement colorées de rouge. L’origine de cette coloration a longuement été débattue par les géologues et les paléontologues, afin de savoir si celle-ci était humaine ou naturelle. Une récente analyse menée sur les pigments révèlent que ceux-ci sont composés d’ocre, en opposition aux coulées d’oxyde de fer qui teignent habituellement la roche d’Ardales. Grâce à la datation, les chercheurs ont donc conclu que ces œuvres abstraites et potentiellement symboliques seraient l’œuvre de générations d’hommes de Néandertal. Les images de cet art rupestre et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Découvrez nos chroniques Covipod et TechPod sur Fil de Science, dédiées respectivement à l’actualité de la pandémie et des technologies, et ne manquez pas La Nature sur Écoute, notre hors-série sur les sons animaux actuellement diffusé sur Bêtes de Science. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte et voix : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

199 - Covipod #13 : la 3ème dose va-t-elle être nécessaire face au variant Delta ?

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous demandons si une troisième injection sera nécessaire pour protéger les populations contre le variant Delta qui s'empare actuellement du monde. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.Ça y est, l’épidémie de Covid-19 fait son retour en France après des mois de déclin. La situation est alarmante en outre-mer. La Réunion est un confinement partiel depuis lundi, tout comme la Martinique. La Guadeloupe attend des médecins réservistes de métropole avant que les hôpitaux ne soient au bord de la rupture. Partout, le nombre de nouveaux cas explose, la majorité contaminés par le variant Delta. Ses mutations, mais aussi l’intensité et la vitesse de sa réplication, le rendent particulièrement contagieux. On estime qu’une personne infectée par le variant Delta porte 1.000 fois plus de virions qu’une autre. Les vaccins perdent de leur efficacité pour prévenir les contaminations face à un tel adversaire, mais ils restent performant pour prévenir les formes graves. Une troisième dose de vaccin est-elle nécessaire pour renforcer l’immunité et contrecarrer la progression du variant Delta ? Les firmes pharmaceutiques ne se sont pas posées la question longtemps. Depuis quelques mois déjà, Pfizer et Moderna mènent des essais cliniques pour attester des bénéfices d’une troisième dose, administrée entre 6 mois et un an après la seconde, sur l’immunité. Les autorités sanitaires sont moins enthousiastes. La Haute Autorité de Santé ne recommande pas une troisième dose pour la population générale à l’heure actuelle. Outre-Atlantique, le CDC américain partage cet avis. La question est plus délicate pour les personnes âgées et fragiles, ou immunodéprimés. Pour les protéger d’une nouvelle contamination par le variant Delta, une troisième dose pourrait devenir une nécessité pour elles. Une campagne de vaccination sera mise en place, d’ici la fin de l’année, pour injecter une troisième dose de vaccin aux premiers vaccinés début 2021, qui étaient essentiellement des seniors de plus de 80 ans. Outre ces cas particuliers, la 3è dose n’est donc pas à l’ordre du jour pour la majorité des Français. La priorité semble plutôt d'augmenter la proportion de personnes vaccinées dans la population. Au moment où j’enregistre cet épisode, 51,4 % des Français ont reçu deux doses de vaccin. Et visiblement ce n’est pas encore assez pour faire barrage aux variants Delta, et à ceux qui suivront. Pour en savoir plus, je vous conseille la lecture de l’article « Aura-t-on besoin d'une troisième dose pour contrer le variant Delta ? » déjà en ligne sur Futura.Ailleurs dans l’actualité autour du coronavirus. La Haute Autorité de Santé ne recommande plus les tests de dépistage salivaires, dont les résultats sont jugés trop hétérogènes. En revanche, les tests antigéniques sont fiables et toujours recommandés.L’âge moyen des patients en réanimation est passé sous la barre des 60 ans. Si le statut vaccinal des personnes admises n’est pas communiqué par Santé Publique France, les médecins rapportent que beaucoup d’entre elles ne sont pas vaccinées.Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. L’épidémie de Covid-19 reprend du poil de la bête à cause du variant delta. La vaccination est notre seule arme contre la maladie et elle est ouverte à tous ceux qui ont plus de 12 ans, sans conditions. N’oubliez pas que le pass sanitaire sera bientôt obligatoire pour vous rendre dans certains lieux fréquentés. Il faudra alors avoir reçu les deux doses de vaccin ou présenter un test PCR négatif pour pouvoir entrer. Pensez toujours à bien porter votre masque sur votre bouche et votre nez et à vous laver les mains régulièrement au savon et à l’eau. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver l’actualité scientifique autour du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

198 - De la vapeur d'eau sur Ganymède (FdS#34)

Pour cette semaine du 26 juillet : de la vapeur d'eau sur Ganymède, un record fossile, des données inédites sur la géologie martienne, un emballement climatique et l'oeil de Sauron au fond de l'océan. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :De la vapeur d'eau découverte dans l'atmosphère de Ganymède, la plus grande lune du Système solaireCe fossile exceptionnel fait reculer l'origine des animaux de plus de 200 millions d'années !L'intérieur de Mars révélé par InSight« Pour combattre le réchauffement climatique il faut s'attaquer à la source : la surexploitation de la planète », alertent des scientifiquesL'Œil de Sauron aperçu au fond de l'océan Indien⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Bien des surprises pourraient nous attendre sur Ganymède. En analysant des données collectées par Hubble en 1998, 2010 et 2018 afin de préparer les futures observations de la mission Juno, une équipe suédoise a en effet fait la découverte de vapeur d’eau dans l’atmosphère de la lune jovienne. Celle-ci serait vraisemblablement la conséquence de variations de température suffisantes pour permettre à une petite quantité de glace de s’évaporer lorsque le soleil est au zénith. Cette découverte renforce l'intérêt des astronomes pour cette lune dont on sait aujourd'hui que, comme ses sœurs Europe et Callisto, elle abrite un océan d’eau salée à l’état liquide, piégé entre deux couches de glace à plus de 160 kilomètres de profondeur. La mission Juice de l’Agence spatiale européenne qui aura notamment pour mission d’observer Ganymède aura donc du pain sur la planche. Avec un lancement prévu en 2022, celle-ci devrait atteindre Jupiter à l’horizon 2029 et mener des études approfondies sur ses trois plus grandes lunes glacées : Europe, Ganymède et Callisto. Son rôle sera capital pour déterminer le potentiel d'habitabilité des planètes présentant potentiellement des océans, par-delà notre Système solaire. Si tout se déroule comme prévu, de nombreuses réponses devraient nous parvenir d’ici la fin de la mission en 2033. Nous vous invitons bien évidemment à suivre ses évolutions à venir sur Futura.Les formes de vie complexes sont plus anciennes encore qu’on ne le pensait. Les premiers animaux pluricellulaires connus à s'être développés sur Terre sont des éponges, des membres de la famille des métazoaires dont les plus anciens représentants remonteraient à plus de 600 millions d’années. Mais une nouvelle découverte réalisée dans un récif de plusieurs mètres de haut chamboule la chronologie des chercheurs en repoussant cette date bien plus loin dans le temps. Datant environ de 890 millions d’années, cette éponge vermiforme suggère que des organismes pluricellulaires auraient pu voir le jour avant que l’atmosphère ne se charge considérablement en oxygène. La preuve que la vie trouve toujours un chemin pour s’épanouir.Mars se révèle aux scientifiques. La planétologie comparée vient de faire un nouveau bond grâce aux données collectées par la mission InSight. Plus précisément, ce sont les ondes sismiques détectées par l'instrument Seis qui ont permis de révéler la structure interne de la planète rouge dans un niveau de détail inédit. Ces mesures révèlent l’existence d’un noyau ferreux liquide mesurant entre 1.790 km et 1.870 km de rayon, et d’un manteau constitué d’une seule enveloppe minérale, similaire à celle du manteau supérieur de la Terre. Mieux encore, une couche située à 10 km de profondeur présente les marques d’une ancienne circulation de fluide, de nouvelles traces encourageantes pour les chercheurs en quête de vie sur notre voisine tellurique.Il est difficile de l’ignorer : presque tous les signes vitaux de notre planète sont dans le rouge. La multiplication des catastrophes climatiques, de la fonte massive des glaciers aux inondations en passant par les incendies ravageurs, indique de manière catégorique que nous sommes sur une pente descendante que même la diminution de l’utilisation des énergies fossiles en 2020 ne suffit pas à endiguer. Pour éviter l’effondrement irrémédiable de notre habitat, les chercheurs soulignent qu’il ne faudra pas lutter pour mitiger les conséquences du changement climatique mais bien agir à la source en mettant un terme à la surexploitation des ressources terrestres. Dans cette optique, des mesures dissuasives et même punitives devront être mises en place pour accélérer la transition énergétique des citoyens, des industries et des gouvernements. Reste à savoir quelle résistance ces changements vont rencontrer chez chacun d’eux…Gardiens de l’Anneau unique, prenez garde ! L’œil de Sauron a été repéré dans les tréfonds de l’océan Indien. Découvert par un navire de recherche australien, le volcan abyssal ressemble étrangement à l’iris du Maia corrompu par Morgoth. Celui-ci appartient à un amas de monts sous-marins située à 3.100 mètres de profondeur au large de l’île Christmas, et se présente sous la forme d’un cratère oval dans lequel une protubérance rocheuse prend la forme d’une pupille fendue. C’est donc sans surprise qu’il a été tout simplement baptisé Œil de Sauron par les scientifiques du RV Investigator. Ses voisins ont quant à eux été surnommés Barad-dûr, en hommage à la tour où réside le puissant seigneur, et Ered Lithui en référence aux montagnes séparant le Mordor du Rhovanion. Les images de ces volcans mythiques et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Rendez-vous demain, à 10h30 pour un nouvel épisode de Chasseurs de Science dédié à la vie aventureuse de la botaniste Marianne North. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte et voix : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

197 - Cyberguerre : la France sous attaque chinoise (TechPod #2)

Bienvenue dans TechPod, la nouvelle verticale de Fil de Science dédiée aux technologies et à la mobilité. Cette semaine, nous parlerons Pegasus, cyberattaque chinoise, espionnage sur Facebook, Hyperloop et implant cérébral. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Projet Pegasus : Apple défend la sécurité de ses iPhoneLa France attribue une cyberattaque en cours à la ChineL'Iran utilise Facebook pour espionner les États-UnisHyperloop : après les passagers, le transport de marchandises à plus de 600 km/hTétraplégique, il parvient à écrire des phrases avec un implant cérébral⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la nouvelle pastille de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.Durant toute la semaine dernière, un cheval ailé a plané sur l’actualité. Pegasus, c’est le nom d’un logiciel espion conçu par la société israélienne NGO Group. Celui-ci a été implanté dans les smartphones Android et les iPhone de journalistes, d’activistes, d’avocats et même potentiellement de chefs d’Etats. En tout, une liste de 50.000 numéros de téléphones provenant d’une cinquantaine de pays aurait été la cible de ce logiciel espion. C’est ce que révèle l’affaire décortiquée par un collectif de journalistes internationaux issus de 17 médias, dont Le Monde. Déjà évoqué par Futura en 2016, le logiciel revient régulièrement sur le devant de la scène, cette fois-ci avec un twist en plus, car on apprend qu’il sert également aux pays « amis » à s’écouter entre eux. C’est notamment le cas du Maroc qui aurait ciblé le président Macron, même s’il n’est pas absolument certain que son mobile ait pu être impacté par Pegasus. Implanté au plus près du noyau du système d’exploitation, le logiciel espion permet de voir et d’entendre tout ce qui passe par le téléphone en faisant fi du chiffrement des données. Cette cyber-arme initialement conçue pour lutter contre le terrorisme est devenue une solution idéale pour les petits pays n’ayant pas les moyens de développer des systèmes de surveillance. Outre les tensions diplomatiques engendrées par cette affaire, cette dernière met également à mal la réputation d’inviolabilité des iPhone. Apple se défend en expliquant que son mobile est le plus sécurisé au monde, mais force est de constater que les failles restent présentes et qu’à chaque correctif, les hackers de NGO en dénichent de nouvelles pour pouvoir implanter à nouveau Pegasus. L’affaire est donc loin d’être résolue.On en parle moins, mais dernièrement, il y a eu plus grave que ce bourricot ailé, comme l’appelle Guillaume Poupard, le directeur de l’agence nationale de la sécurité des systèmes d'information ou Anssi. La France est en effet sous le feu d’une cyberattaque virulente de la Chine, et d’après l’Anssi, c’est un groupe de hackers appelé APT31 et affilié à Pékin qui est à la manœuvre. L’affaire est loin d’être anodine, puisqu’attribuer une cyberattaque à un Etat est un exercice très risqué diplomatiquement. Peu de pays s’y aventurent et la France semble progressivement changer de posture en accusant presque directement la Chine de cette attaque. Une première et un avertissement qui pourrait bien tendre les relations entre les deux pays.Les réseaux sociaux non plus ne sont pas immunes au développement des outils de cyberguerre. Ainsi, Facebook a découvert qu'un groupe de hackers iraniens utilisaient sa plateforme pour cibler des militaires américains ou des entreprises du secteur de la défense. Comment ? En créant des profils d’individus suffisamment crédibles pour créer des rapports de confiance et pousser les cibles visées à cliquer sur des liens minés. Comme quoi, entre écoutes téléphoniques entre amis, espionnage entre Etats et ingénierie sociale, la guerre du futur ne fait peut-être pas de bruit, mais cela ne veut pas dire qu’elle ne fait pas de dégâts, du moins en matière de diplomatie. Les bananes vendues dans la métropole seront-elles bientôt estampillées « Par train » ? Pas si impossible. La société Hyperloop TT vient de présenter un concept de transport de fret à très grande vitesse, capable d'acheminer des marchandises à plus de 600 km/h. À côté des trains de voyageurs filant à plus de 1.000 km/h dans un tube sous faible pression, le nouveau projet, baptisée HyperPort, promet la rapidité d’un trajet en avion pour le coût d’un trajet en train. L’engin se veut capable d’acheminer jusqu'à 2.800 conteneurs par jour avec une empreinte carbone nulle, d’après les allégations de l’entreprise, qui, notons-le, n’est pas affiliée à Elon Musk.Et enfin, pour finir, une nouvelle avancée pour la médecine ! En combinant des électrodes implantées dans le cerveau avec des réseaux neuronaux – informatiques –, des scientifiques sont parvenus à créer un implant capable de reconnaître des mots entiers énoncés par la pensée. Un homme paralysé depuis plus de 15 après un AVC au niveau du tronc cérébral est parvenu à écrire des phrases grâce à ce système d'un nouveau genre, développé par une équipe de chercheurs de l’université de Californie à San Francisco. Plutôt que de tenter d'écrire lettre par lettre, l'implant analyse l’activité cérébrale pour reconnaître des mots entiers lorsque le patient tente de parler. Le système a réussi à atteindre en moyenne une vitesse de 15 mots à la minute avec une précision de 74 %, des scores qui promettent de continuer de s’améliorer, ouvrant la voie à de nouvelles formes de communication pour les personnes paralysées.Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Rendez-vous demain, à 14h30 pour un tout nouvel épisode du hors série estival animé par Elise et Pierre Kerner sur le podcast Bêtes de Science. Pour le reste, on se retrouve dans deux semaines pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

196 - Un tsunami provoqué par un astéroïde (FdS#33)

Pour cette semaine du 19 juillet : un astéroïde qui cause un tsunami, une gigantesque comète, des morts chez les vaccinés, 20 ans avant le déclin de l'humanité, et concours de fusée chez les milliardaires. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :L'astéroïde qui a tué les dinosaures a créé un tsunami si puissant qu'il a laissé des « rides géantes » au fond de l'océanLa plus grande comète de tous les temps s’est réveilléePourquoi plus de personnes vaccinées que de non vaccinées meurent de la Covid-19 en AngleterreIl nous resterait 10 ans pour sauver notre civilisation de l’effondrement !Blue Origin : revivez le vol du New Shepard⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Aussi puissant fut-il, l’astéroïde responsable de la disparition des dinosaures n’était certainement pas le plus discret des meurtriers. 66 millions d’années après l’impact fatal, les fonds océaniques portent encore les traces de ses méfaits, comme une traînée de preuves laissées derrière lui par un criminel par très expérimenté. En 2018, des scientifiques avaient suggéré, sur la base de modélisations informatiques, que l’impact de l’astéroïde avec la Terre aurait entraîné un gigantesque tsunami, générant notamment une lame particulièrement redoutable de plus d’un kilomètre et demi de haut. Aujourd’hui, une nouvelle étude apporte la première preuve physique de ce cataclysme, avec la découverte de gigantesques rides au fond de l’océan où s'est formé ce tsunami. Ces lignes ondulées, dissimulées sous les sédiments de l’actuelle Louisiane, ont été enregistrées par des sondages sismiques d'une compagnie pétrolière opérant dans la région. Espacées d'un kilomètre et mesurant en moyenne plus de 16 mètres de haut, ces marques sont les plus profondes jamais enregistrées sur Terre, et témoignent de la puissance titanesque de l’impact de l’astéroïde de Chicxulub, le meurtrier le moins discret de l’Histoire, mais certainement le plus dévastateur que le vivant ait jamais connu.La plus grande comète de tous les temps s’est réveillée. Les astronomes ont récemment découvert dans les confins de notre Système solaire une gigantesque comète, baptisée C/2014 UN271, ou Bernardinelli-Bernstein de son petit nom. Grâce aux appareils du Réseau mondial de télescopes de l’Observatoire de Las Cumbres, les chercheurs ont pu en contempler la chevelure et confirmer que celle-ci était bien active, mais également estimer son diamètre à plus de 100 kilosètres, soit trois fois celui de la comète Hale-Bopp. Ces proportions imposantes en font les plus grande comète jamais observée par les chercheurs ; une comète invisible à l’œil nu depuis la Terre, mais qui nous indique une fois de plus que le bestiaire spatial est bien plus vaste que ce que nous en connaissons à ce jour.Attention aux erreurs d’interprétation. Une étude britannique menée entre le 1er février et le 21 juin suggère que plus de personnes vaccinées seraient mortes de la Covid que de personnes non vaccinées. Une information alarmante lorsqu’elle est prise à l’état brut, mais qui s’explique aisément par le fait que les personnes âgées, représentant une part importante des vaccinés, restent les personnes les plus vulnérables face à la maladie. Si le vaccin réduit drastiquement le risque de contracter une forme grave de la Covid ou d’en mourir, la probabilité reste non nulle, en particulier pour ces populations fragiles. À mesure que la campagne de vaccination progresse, il deviendra donc normal que la proportion de personnes vaccinées mourant de la Covid devienne majoritaire, face aux non-vaccinés, dont, espérons-le, les effectifs continueront de réduire. Pour mieux comprendre les statistiques de la Covid et leurs implications quant à l’efficacité du vaccin, je vous invite à écouter notre dernier épisode du Covipod, la chronique quinzomadaire de Futura qui fait le tour de l’actualité de la pandémie.L’humanité irait-elle droit dans le mur ? C’est ce que suggérait une étude publiée dans les années 70 par le MIT, aujourd’hui corroborée par de nouvelles données issues d’Harvard. Si l’on en croit les modélisations réalisées par la chercheuse Gaya Herrington, notre civilisation atteindrait son apogée en 2040 avant de connaître un déclin radical, démographique, économique et industriel, accompagné par un disponibilité moindre des ressources naturelles et alimentaires. Tout n’est pas perdu pour l’humanité, mais les chercheurs soulignent que pour éviter la catastrophe, nous devrons revoir nos priorités et accepter une réduction de la croissance économique dès à présent. Un objectif utopique, mais le seul qui nous permettra d’éviter de tomber dans la dystopie d’ici 20 ans.Et enfin pour finir, concours de qui a la plus grosse fusée chez les milliardaires de ce monde. Après le vol de Richard Branson chez Virgin Galactic, c’est Jeff Bezos qui s’est envoyé dans l’espace mardi dernier à bord du vaisseau New Shepard. Un vol dont la poésie déjà douteuse a été définitivement piétinée lorsque le chef d’entreprise a remercié les clients et les employés d’Amazon pour avoir payé sa virée spatiale. Dans ce scénario digne d’un Docteur Folamour moderne, on se demande bien ce que nous réservent les prochaines années. Les images du vol de Jeff Bezos et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous !Crédits :Musique : Patricia ChayladeTexte et voix : Emma Hollen Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

195 - Covipod #12 : pourquoi tant de morts parmi les vaccinés ?

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous demandons pourquoi les pourcentages d'infections et de morts augmentent chez les personnes vaccinées. Nous ferons ensuite un bref état des lieux des dernières actualités et mesures autour du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes  d'écoute préférées.Des morts et des infectés parmi les vaccinés contre le Covid. Cette situation se multiplie partout dans le monde et cela fait les choux gras des anti-vaccins qui utilisent cet argument pour dénigrer la campagne de vaccination. C’est vrai que ça peut paraître contre-intuitif. Le vaccin est censé nous protéger contre les formes graves et les infections. En réalité, c’est tout à fait logique et cela ne remet pas en cause l’efficacité des vaccins. Bien sûr, on va voir cela ensemble. Fin juin, le ministre de la Santé israélien a annoncé que 40 % des nouveaux infectés étaient aussi immunisés contre le Covid. Et pour cause, 61 % des israéliens éligibles ont reçu les deux doses de vaccin. Il y a donc plus de vaccinés que de non vaccinés dans le pays. Mathématiquement, il est donc logique d’avoir une part non négligeable de personnes vaccinées parmi les nouvelles infections, comme le vaccin n’est pas efficace à 100 % pour les prévenir. Une personne vaccinée peut donc toujours être contaminée et contaminante. En Angleterre, un rapport récent indique que plus de personnes vaccinées sont décédées du Covid que de non vaccinées entre février et juin 2021. Là encore, c’est perturbant. Mais, ces données sont normales et ne remettent pas en cause la campagne de vaccination. Plus de 90 % des morts analysés dans le rapport concernent ont plus de 50 ans. À partir de cet âge, le risque de décéder de la Covid-19 augmente de façon importante. Donc une personne âgée, même vaccinée, aura toujours plus de risque de décéder du Covid qu’une personne jeune non vaccinée. Encore une fois, les vaccins ne sont pas efficaces à 100 % contre les formes graves, et ils ne compensent pas tout à fait le poids de l’âge ou d’autres comorbidités importantes sur la gravité de la maladie. Si on vaccine 100 % d’une population, alors 100 % des infections et des morts concerneront des personnes vaccinées. Pour avoir plus de détails sur l’exemple de l’Angleterre, je vous recommande la lecture de l’article « Pourquoi plus de personnes vaccinées que de non vaccinées meurent de la Covid-19 en Angleterre », déjà en ligne sur Futura.Ailleurs dans l’actualité scientifique autour du coronavirus. Les vaccins à ARNm ont-ils un effet néfaste sur le sperme ? À l’université de Miami, on s’est posé la question. La réponse : non. Ils n’altèrent pas la mobilité des spermatozoïdes, ni le volume de sperme éjaculé. La pandémie de Covid s’est aussi immiscée dans nos rêves. Des participants à une étude sur le sommeil ont rêvé plus fréquemment de lieux très fréquentés alors que le monde était confiné.Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. La vie ne semble plus très loin maintenant, mais le coronavirus est toujours présent sur le territoire et fait encore des victimes. Plus que jamais, l’épidémie semble reprendre du poil de la bête à cause du variant delta. N’oubliez pas que pour vous rendre dans les centres commerciaux, les restaurants et les lieux de culture accueillant plus de cinquante personnes, vous devez présenter votre pass sanitaire. Il faut alors être vacciné ou présenter un test PCR négatif pour pouvoir entrer. Pensez toujours à bien porter votre masque sur votre bouche et votre nez et à vous laver régulièrement les mains au savon et à l’eau. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

194 - Le World Wide Web vendu aux enchères (TechPod #1)

Bienvenue dans TechPod, la nouvelle verticale de Fil de Science dédiée aux technologies et à la mobilité. Cette semaine, nous parlerons NFT, robots, Amazon, distributeurs sans contact, et pass sanitaire en ligne. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :NFT : 5,4 millions de dollars pour le code à la création d'InternetDécouvrez la dernière chorégraphie des robots SpotAmazon utilise des algorithmes pour licencier ses livreursDes failles de sécurité dans les distributeurs d'argent sans contactComment télécharger son pass sanitaire européen pour les vacances⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans TechPod, la nouvelle pastille de Futura dédiée à l’actualité des technologies et de la mobilité.Vous avez peut-être déjà entendu parler du NFT, ou jeton non fongible. Ce procédé basé sur la blockchain permet d’authentifier l’original d’une œuvre 100% numérique pour lui attribuer une valeur unique, équivalente à celle d’un objet. Ainsi, même une œuvre virtuelle peut-être vendue aux enchères en dépit des duplicatas qui en circulent sur internet. Récemment, Sir Tim Brener’s-Lee, le créateur des 10.000 lignes de codes du tout premier navigateur à l’origine du World Wide Web, a vendu aux enchères son code source originel. Un code vieux comme le Web, qui date de 1989 et a été vendu par Sotheby’s pour 5,4 millions de dollars. Bien entendu, cela n’empêchera pas le code source du Web de rester dans le domaine public. Si ce montant vous semble délirant, sachez qu’il est près de 13 fois moins élevé que celui de la vente d’une œuvre d’art au format Jpg signée par l’artiste Beeple, toujours sur la base de la certification NFT. Un record pour une œuvre numérique. De la même façon, Jack Dorsay, l’un des fondateurs de Twitter avait vendu l’original de son premier tweet 2,9 millions de dollars. Payer aussi cher un original reste étrange quand il s’agit du numérique, mais les NFT semblent progressivement s’emparer du Web et révolutionner le système de valeur d’une fraction du public. Et maintenant que de véritables univers numériques ou métaverses font leur apparition, qui sait ce que l’avenir nous réserve.Il saute, il court, et maintenant le célèbre robot chien Spot se met aux pas de danse. Fraichement racheté par la marque Hyundai, Boston Dynamics vient de publier une vidéo de son robot qui danse sur la K-Pop du groupe BTS. La chorégraphie synchronisée rassemble jusqu’à sept robots et le groupe sur fond de studio. Elle vient encore démontrer, si besoin est, l’agilité de Spot. Une agilité aussi impressionnante qu’inquiétante, mais qui ne manque pas d’offrir à l’internaute sa dose de spectacle.Pendant que certains robots tentent de gagner notre sympathie en s’humanisant, certains humains sont déshumanisés par les robots. En l’occurrence, c’est encore une fois chez Amazon que cela se passe, puisque le géant du commerce a mis au point un algorithme pour licencier ses livreurs lorsque leur note est considérée trop basse. Afin de ne pas s’embarrasser avec des considérations émotionnelles, la lettre de licenciement est envoyée automatiquement par e-mail à la personne concernée. Une autre raison de se demander à quoi le futur va ressembler.Avec la pandémie, le paiement sans contact est devenu courant, voire conseillé. Et bientôt en France, il sera possible de retirer de l’argent au distributeur via ce procédé. Le souci, c’est que cette technique n’est pas infaillible. Un chercheur en sécurité informatique a en effet démontré qu’en raison de plusieurs failles, il était aisément possible de trafiquer les opérations d’un distributeur en rapprochant de son lecteur un smartphone doté d’une puce NFC et d’un petit programme spécial. Une opération qui permettrait, si l’on en croit son expérience, de retirer de l’argent sans présenter sa carte de crédit. Malheureusement, ou heureusement pour les pirates, la difficulté de mettre ces appareils à jour signifie que la faille risque de perdurer encore un moment.Et enfin votre sésame pour cet été sera un code QR. Un code unique, tout comme vous, qui sert désormais de pass sanitaire pour vous déplacer au sein de l’Union européenne. Ce code renferme votre certificat de vaccination ou bien vos tests PCR, et peut être téléchargé au format PDF depuis l'adresse https://attestation-vaccin.ameli.fr, accessible via FranceConnect. Il est également possible de l’ajouter directement dans l’application TousAntiCovid en scannant ce code via la rubrique Mon carnet. A partir du 5 juillet, les personnes ayant récemment contracté la Covid-19 pourront télécharger un certificat de rétablissement sur le site https://sidep.gouv.fr. La meilleure façon de voyager protégés tout en protégeant les autres.Pour ne rien manquer de l’actualité technologique et scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, pensez à le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Rendez-vous demain, à 14h30 pour un tout nouveau hors série estival animé par Elise et Pierre Kerner sur le podcast Bêtes de Science. Pour le reste, on se retrouve dans deux semaines pour un nouveau concentré d’actualités technologiques. Bonne semaine à tous !Crédits :Texte : Sylvain BigetVoix : Emma HollenMusique : Patricia Chaylade Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

193 - Covid-19 : un risque chez les animaux ? (FdS#32)

Pour cette semaine du 5 juillet : coup de chaud en haute atmosphère, un potentiel signe de vie autour de Saturne, le rôle des animaux dans la pandémie, un champignon qui fait pousser le cerveau et une nouvelle carte de l'Islande. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :La Nasa confirme que la haute atmosphère se refroidit sous l'effet du réchauffement climatiqueExobiologie : la vie pourrait expliquer les niveaux de méthane enregistrés sur cette lune de SaturneContamination inversée : quelle est cette menace qui pourrait relancer l'épidémie de Covid-19 ?La psilocybine, ce champignon magique qui fait pousser les neuronesL'Islande serait la partie émergée d'un continent englouti appelé Icelandia⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Nous le savions déjà : nos émissions de gaz à effet de serre ont un impact sur les températures de la troposphère, la couche de l'atmosphère la plus proche du sol. Mais récemment, des chercheurs de la Nasa ont mesuré que celles-ci auraient également un effet sur la mésosphère, située entre 50 et 80 kilomètres d’altitude. Cette théorie, avancée depuis longtemps, a enfin pu être corroborée grâce aux données enregistrées par trois satellites sur 30 ans. Si l’on en croit les informations extraites de ces observations, la mésosphère refroidirait de 2 à 3°C et se contracterait de 150 à 200 mètres chaque décennie, sous l’impulsion du réchauffement climatique. Des scores non négligeables pour une couche de l’atmosphère qui ne mesurerait que 30 kilomètres, et qui impliquent également des conséquences pour nos satellites. En effet, la contraction de la mésosphère entraîne avec elle celle du reste de la haute atmosphère, et par extension, une diminution de la traînée atmosphérique. Cette dernière permet en temps normal aux objets que nous envoyons en orbite de revenir sur Terre après leur mission dans l’espace. Mais si celle-ci devient trop ténue, l’orbite terrestre pourrait devenir un peu trop encombrée, avec des risques de collisions plus fréquentes. Gardons donc en tête que le réchauffement climatique a des conséquences sur l’ensemble de la Terre, depuis les profondeurs de ses océans jusque dans l’espace.Y aurait-il de la vie sur les satellites de Saturne ? Lors de son survol d’Encelade, la sonde Cassini a révélé la présence de geysers à la surface de cette lune un peu particulière. Des geysers étonnamment riches en méthane, dont les chercheurs n’excluent pas aujourd’hui la possibilité que ce dernier ait été produit par des micro-organismes. En effet, les quantités de méthane libérées seraient beaucoup trop importantes, d’après les spécialistes, pour avoir été produites seulement par des processus géochimiques connus. Le gaz pourrait donc être au moins en partie d’origine biotique, ou résulter de la décomposition d’une matière organique primordiale apportée par les comètes sur le satellite. Il faudra attendre plusieurs décennies avant qu’une mission ne soit en mesure de sonder l’océan souterrain d’Encelade, afin de confirmer ou d’infirmer cette hypothèse. Mais en attendant, les chercheurs s’accordent à dire que microbes ou pas, le phénomène nous permettra de débloquer des connaissances inédites en biologie et en géothermie.Seulement un an et demi après l’apparition des premiers cas de Covid, la question de l’avenir que nous réserve le coronavirus reste incertaine. À ce jour, seuls 21 % des habitants de la planète sont pleinement vaccinés contre la Covid-19. Et à supposer que nous parvenions à augmenter ces effectifs, une autre interrogation continuerait de planer : les animaux pourraient-ils permettre à la maladie de se perpétuer indéfiniment ? En effet, les scientifiques soulignent que nous pourrions être confrontés à un cas de contamination inversée : l’Homme contaminerait un animal, qui servirait de réservoir au virus, lui permettant d’acquérir des mutations face auxquelles notre système immunitaire serait mal préparé. Le virus ainsi recombiné repasserait ensuite chez l’humain, avec des conséquences imprévisibles pour notre santé. Attention, ceci n’est pas une raison pour vous débarrasser de votre chat ou de votre chien pendant les vacances, ou même plus tard. Des vaccins seront progressivement mis sur le marché afin de protéger vos animaux de compagnie, et vous contre ce risque, pour l’instant à l’état d’hypothèse. Et en attendant, nous vous invitons à continuer de vous faire vacciner pour ne pas risquer d’attraper la maladie. Paracelse le disait déjà en son temps : « seule la dose fait le poison ». La preuve : utilisées avec précision et modération, les drogues psychédéliques possèdent un effet thérapeutique éprouvé depuis bien longtemps. Et récemment, des chercheurs de l'université de Yale ont constaté qu'une seule dose de psilocybine, un composé issu de certains champignons hallucinogènes, induirait une augmentation des connexions neuronales chez la souris. Cette découverte encourage, avec prudence, l'application de ce traitement pour les troubles dépressifs sévères. De plus amples études devront d’abord être menées chez l’être humain.Et enfin, pour finir, une équipe de géologues propose une nouvelle théorie qui pourrait avoir des conséquences géopolitiques majeures. Selon leur hypothèse, l'Islande serait la partie émergée d'un immense continent sous-marin issu d'un morceau de Pangée. Baptisé Islandia, ce territoire en grande partie immergé mesurerait entre 600.000 et un million de km2, et s’étendrait du Groenland aux îles Féroé en longeant le nord-ouest de la Grande-Bretagne. Or, selon la législation en vigueur, les États côtiers sont en droit de revendiquer les parties de surface continentale immergées contiguës à leur territoire. Si cette idée audacieuse remet donc en cause bon nombre de présupposés scientifiques, elle pourrait également, si elle se confirme, redessiner de manière drastique la carte des territoires et la distribution des ressources minières au nord du globe. Les modélisations d’Islandia et le reste de nos actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Pas de Fil de Science la semaine prochaine, mais on se retrouve dans deux semaines, vendredi à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end et bonne semaine à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

192 - Covipod #11 : le variant gamma fait son entrée

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur une nouveau variant, qui vient s'ajouter à la liste de ceux à surveiller en Europe. Nous ferons ensuite un bref état des lieux autour des dernières actualités et mesures du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.Alpha, bêta, delta et maintenant lambda. Le coronavirus a encore muté pour former une nouvelle population virale, prête à conquérir le monde. L’histoire du variant lambda est terriblement prévisible. Il a été identifié pour la première fois au Pérou, en août 2020. À ce moment, il ne faisait pas beaucoup parler de lui, mais désormais c’est une menace prise au sérieux en Amérique du Sud. Au Pérou, il représente 81 % des génomes de coronavirus séquencés depuis avril dernier. C’est 37 % pour l’Argentine et 32 % pour le Chili. Le variant Lambda a outrepassé le variant Alpha et circule désormais aux côtés du variant Gamma, le plus fréquent en Amérique du Sud. Évidemment, si le variant lambda a pu s’extirper de la masse des variants du coronavirus, c’est parce que les mutations qu’il porte lui confèrent un avantage sur ses concurrents. Il possède pas moins de 7 mutations, rien que sur la protéine S. Parmi les plus symboliques, il y a la mutation L452Q, dont on retrouve une copie chez le variant Delta, et la mutation D614G, la première identifiée sur les variants européens. En laboratoire, des scientifiques ont mis en évidence que le variant Lambda se fixait plus facilement au récepteur ACE2 des cellules, et qu’il résistait aux anticorps neutralisants. Le combo parfait pour se propager efficacement ! Néanmoins, il est un peu tôt pour savoir si le variant Lambda connaîtra le même succès que le variant Delta. Il est considéré comme un variant à surveiller, comme six autres formes du coronavirus qui se propagent à l’échelle d’un pays ou d’une région du monde. Quelques cas de variant Lambda ont d’ores et déjà été identifiés hors d’Amérique du Sud, notamment en Allemagne et au Royaume-Uni. Avec ce nouveau variant, on a l’impression que le virus est passé à la vitesse supérieure et qu’il mute de plus en plus. Si on détecte plus de variants depuis l’année 2021, c’est tout simplement parce qu’aux quatre coins du monde, les autorités sanitaires ont multiplié les efforts de séquençage. Le coronavirus n’est pas un virus très mutagène comme celui de la grippe, par exemple. Mais chacune de ses variantes remet la question de l’efficacité des vaccins sur le tapis. Pour l’instant, aucun variant du coronavirus ne la remet en cause. Et plus il y aura de vaccinés, moins le virus circulera, et moins il mutera.Ailleurs dans l’actualité autour du coronavirus. Les médecins traitants qui en font la demande pourront disposer d’une liste de leurs patients non vaccinés. La Cnil s’est prononcée en faveur de cette mesure, à condition que les listes soient détruites dès la fin de la campagne de sensibilisation. Il ne s’agit pas de forcer les personnes non vaccinées à le devenir, mais de les informer sur le vaccin. Le tocilizumab est recommandé par l’OMS. Une étude de grande envergure a confirmé qu’il réduit significativement la mortalité des patients hospitalisés pour le Covid.Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. La vie d’avant ne semble plus très loin maintenant, mais le coronavirus est toujours présent sur le territoire et fait encore des victimes. Il ne faut pas négliger le port du masque, sur le nez et la bouche quand celui-ci est obligatoire, et privilégier les retrouvailles entre amis à l’extérieur. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. La vaccination reste notre seule arme contre l'épidémie. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

191 - Le Nord-Ouest de l'Amérique est en flammes (FdS#31)

Pour cette semaine du 28 juin : une canicule destructrice en Amérique du Nord, une souche de peste vieille de 5.000 ans, des dinosaures sur le déclin, une comète en route vers le soleil et des cheveux blancs qui retrouvent des couleurs. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :49,6 °C à Lytton au Canada : il n'a jamais fait aussi chaud à plus de 45° de latitude nord !Découverte de la plus ancienne souche de peste chez un fossile humainExtinction des dinosaures : « Nous ne pensions pas à un déclin » avant la chute de la météoriteLa comète géante Bernardinelli-Bernstein fonce à travers le Système solaireLes cheveux blancs peuvent retrouver leurs couleurs !⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Si vous avez suivi l’actualité, cela ne vous a pas échappé : le Nord de l’Amérique a chaud. Une vague de chaleur sans précédent s’est en effet abattue sur l'ouest des États-Unis et du Canada le mois dernier, avec des températures record qui ne présagent rien de bon. Cette semaine, le mercure est monté jusqu'à 43 °C à Quillayute, dans l’État de Washington. Quant à la ville canadienne de Lytton, elle connaît un sort pire encore. Le 29 juin, les météorologues y enregistraient la température cuisante de 49,6°C contre des normales saisonnières de 20°C, et ce matin, les officiels ont confirmé que la ville avait brûlé à 90% dans un incendie ravageur. Face à ces changements drastiques, les autorités s’inquiètent tant pour la nature que pour les populations. Le long de la côte Ouest, les feux de forêts ont repris avec plus d’intensité encore que l’année dernière, emportant avec eux des centaines d’habitations. Au Canada seul, près de 500 cas de morts subites liées à la chaleur ont déjà été reportés. Derrière ces phénomènes météorologiques extrêmes, le réchauffement climatique, comme toujours, est à blâmer et nous démontre à quelle vitesse la situation peut s’aggraver pour chaque mois que nous passons à l’ignorer.La peste ne date pas d’hier, ni du Moyen-Âge semblerait-il. Les analyses des restes d'un chasseur-cueilleur du Néolithique ont révélé, près de 200 ans après leur découverte, la plus ancienne souche de peste chez l'Homme. L’étude, menée par l’université de Kiel, en Allemagne, indique que cette bactérie vieille de 5.000 ans comportait déjà à l’époque la plupart des gènes caractéristiques de la peste noire qui ravagea l’Europe au XIVe siècle. Seule différence : elle n’était alors pas encore contagieuse pour les puces, une mutation qui aurait participé à rendre la bactérie plus transmissible chez l’homme et surtout, plus mortelle. Qui sait, peut-être l’ère médiévale n’aurait-elle pas connu la grande peste si les hommes et les femmes du Néolithique avaient porté leurs masques et reçu un vaccin.Les dinosaures auraient-ils disparu sans l’impact d’une météorite avec la Terre ? Peut-être pas. Des chercheurs proposent aujourd'hui une nouvelle lecture du registre fossile, en présentant des dinosaures déjà sur le déclin avant la catastrophe. En cause, notamment, un changement climatique soudain qui aurait entraîné un déclin de la biodiversité avant l’événement fatal. La température aurait en effet chuté de 7°C en l’espace d’une dizaine de millions d’années. Pas si énorme pour une période aussi longue ? L’équipe du CNRS était prête à le croire mais leur résultats semblent bel et bien indiquer que même lorsqu’on est un reptile géant de plusieurs tonnes, quelques degrés en plus ou en moins, ça compte énormément.C'est le buzz du moment, une comète du nom de 2014 UN271 fonce actuellement droit vers le Soleil. Comme son nom l’indique, l’objet avait été découvert en 2014, mais n’est revenu sur le devant de la scène que des années plus tard, en analysant les données collectées trahissant son existence. Sa taille pour l’instant reste encore un mystère. Bien qu’une comète possède généralement une taille de l'ordre de la dizaine de kilomètres, dans le cas de 2014 UN271, les mesures de sa brillance laissent penser que son diamètre se situeraient plutôt autour de la centaine de kilomètres, et pourrait même dépasser les 300 kilomètres. Si son observation à l’œil nu ne sera malheureusement pas possible, nous invitons néanmoins les astronomes amateurs dotés d’un télescope de 200 mm et plus à braquer leurs objectifs dans sa direction.Et enfin, pour ceux et celles qui n’aiment pas vieillir, sachez que les cheveux blancs ne sont pas une fatalité. Plus précisément, les cheveux blancs occasionnés par le stress peuvent retrouver leurs couleurs. C’est le constat étonnant qu’ont récemment fait les chercheurs, qui ont observé qu’il était possible de retracer les épisodes stressants vécus par plusieurs candidats en observant simplement les variations de pigmentation de leurs cheveux. Un résultat surprenant qui, nous l’espérons, vous invitera à profiter de ce week-end pour vous détendre. Les images de cette étude et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Rendez-vous demain, à 10h30 pour un nouvel épisode de Chasseurs de Science sur une mystérieuse épidémie qui a sauvé des vies durant la Seconde guerre mondiale. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

190 - Exclusif : Futura a 20 ans et vous prépare plein de surprises !

En ce 1er juillet, nous avons une grande nouvelle à partager avec nos auditeurs...👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Transcription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.[Bruits de statique][Voix de radio, une musique de fond : La Cumparsita] Mesdames, messieurs et autres membres distingués du spectre de l’arc-en-ciel, nous interrompons votre programme habituel pour une annonce exceptionnelle en ce 1er juillet.[Grésillement][Voix normale] Le 1er juillet n’est pas un jour comme les autres à Futura. Date anniversaire de la naissance du site Futura-Sciences, elle est d’autant plus significative cette année qu’elle marque l’entrée du média dans sa deuxième décennie. 20 ans de vulgarisation, d’information, et d’échange au sein d’une communauté unie qui n’a cessé de grandir depuis sa création. Le concept d’un site d’information scientifique naît dans l’esprit de Guillaume Josse, son actuel CEO, en 2000, alors qu’il n’est encore qu’étudiant. L’idée fleurit, et après une série de bêta-tests, le site, alors associatif, fait son entrée sur le web le 1er juillet 2001.Vingt ans plus tard, Futura-Sciences, devenu Futura en 2016, couvre de nombreux domaines allant de l’espace à la science fondamentale en passant par la santé, la tech, la biologie, l’environnement, la maison et bien d’autres sujets. En deux décennies, le média a connu un formidable bond en avant, passant de quelques actualités par semaine à une douzaine d’articles quotidiens signés par 10 journalistes de divers horizons, et de quelques centaines de visiteurs à plusieurs centaines de milliers chaque jour. C’est votre fidélité qui nous inscrit aujourd’hui dans le top 20 des médias français, et votre enthousiasme qui nous pousse à aller toujours plus loin. C’est pourquoi, pour marquer cet anniversaire et célébrer nos lecteurs, nous vous avons concocté tout un programme démarrant dès ce 1er juillet avec la chronique RétroFutura. Cette dernière vous propose de replonger aux côtés de nos journalistes dans les archives du site afin de revivre les grands moments et les découvertes scientifiques des 20 dernières années. Retrouvez-nous aussi sur les réseaux sociaux pour des jeux-concours tout au long de l’été. Le programme se poursuivra jusqu’à la fin de l’année avec des podcasts spéciaux, à commencer par le hors série La Nature sur Écoute, à paraître au sein de Bêtes de Science, des interviews exclusives de personnalités scientifiques et du monde de la vulgarisation, un site internet flambant neuf et bien d’autres surprises, à découvrir également sur notre page Patreon.Si Futura célèbre ses 20 ans aujourd’hui, c’est grâce à vous et tout l’équipe des Futuranautes se joint à moi pour vous remercier pour votre fidélité et votre passion. Vive Futura, et vive la science ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

189 - Le GIEC sonne l'alarme (Fds#30)

Pour cette semaine du 20 juin : l'alerte du GIEC, un téléscope injoignable, un fossile vivant, l'accélération de la vaccination et des plaques tectoniques sur Vénus. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Hubble ne répond plus depuis plus d'une semaineLa vaccination réactive pour couper l'herbe sous le pied des variants du coronavirusCette étonnante créature est la seule survivante de 180 millions d'années d'évolutionRapport du Giec : les problèmes qui attendent humanité avec un réchauffement climatique de +1,5°CIncroyable : Vénus a peut-être une tectonique des plaquesTranscription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Une première version du rapport du GIEC prévu pour début 2022 a été rendue disponible et elle fait froid dans le dos. Des conséquences sur le système de production agricole sont attendues, avec une baisse notable de la production de certaines céréales et une augmentation des pertes soudaines. Il y aura aussi des conséquences sur le cycle de l’eau qui vont engendrer de forts stress hydriques dans certaines régions du monde et les montées des eaux dans d’autres, nécessitant la migration de millions de personnes à travers le monde d’ici 2050. Des conséquences également sur nos systèmes de santé avec l’augmentation du risque de zoonose. La pandémie de covid-19 que nous venons de vivre et qui n’est pas encore terminée, n’était peut-être qu’un prélude. Les vecteurs de certaines maladies tropicales vont atteindre de plus en plus de régions à travers le globe et disséminer les agents pathogènes qu’ils contiennent. Mais ce n’est pas tout. Du côté des maladies non transmissibles, les choses se compliquent également notamment au niveau pulmonaire et cardiovasculaire à cause de l’accroissement de la pollution de l’air.  Pour le GIEC, nous pouvons encore freiner l’emballement mais cela suppose d’agir à tous les niveaux et dès maintenant, dès l’instant où je vous parle. L’humanité réussira-t-elle à relever le défi ? Hubble à la base ? Je répète, Hubble à la base ? Le célèbre télescope de la NASA ne répond plus depuis une semaine ! Son ordinateur de bord, datant de 1980 ne fonctionne plus et n’a toujours pas été réparé. Hubble semble quant à lui en parfait état et, selon la NASA, le problème rencontré se trouve au niveau des modules de mémoire de l’ordinateur. Rappelons que le télescope Hubble est à l’origine de nombreuses découvertes comme l’existence des trous noirs supermassifs, des champs profonds, la découverte de deux lunes en orbite autour de Pluton et la couleur d’une exoplanète pour ne citer que ces exemples. Dans l’hypothèse où il prendrait sa retraite, il aura été un grand serviteur de l’astronomie et de l’astrophysique. Le variant delta effraie. Après un an et demi de pandémie, nous ne souhaitons qu’une seule chose : la fin de ce calvaire. Pour contrer la menace que ce variant fait peser sur nos sociétés, la solution semble déjà être disponible : la vaccination. Mais la Haute Autorité de Santé revoit sa stratégie afin de vacciner plus et plus vite. En effet, jusqu’à présent, les centres de vaccinations privilégiaient la vaccination en anneau, c’est-à-dire, vacciner les contacts directs d'une personne infectée, puis les contacts des contacts directs. La nouvelle stratégie, nommée vaccination réactive, consiste à vacciner l'ensemble de l'entourage d'une personne infectée, qu'importe s'il y a eu contact direct ou non. Mais cela ajoute beaucoup de contraintes logistiques sur les centres de vaccinations, déjà débordés bien que moins fréquentés depuis quelques semaines. Espérons que la mobilisation des centres de vaccinations et l’intention vaccinale ne faiblissent pas, et qu’un semblant de vie normale reprenne d’ici la rentrée prochaine. Partons maintenant explorer les fonds marins ! Un ancêtre des étoiles de mer vieux de 180 millions d’années, baptisé Ophiojura, se baladerait toujours dans les océans. Découvert en 2011 dans les monts sous-marins de Nouvelle-Calédonie, cet animal est qualifié de "fossile vivant". Les scientifiques l’ont passé au crible : analyse ADN comparative, analyse morpho-anatomique et cela ne fait aucun doute : ce spécimen existe bien depuis des millions d’années. Pourtant, le terme de fossile vivant n’est pas tout à fait exact car le vivant ne reste jamais figé. On parle plutôt d'espèce paléo-endémique autrement dit un représentant d'une branche autrefois très répandue et aujourd'hui limitée à une toute petite zone ou à une seule espèce.Et pour finir, embarquons vers Vénus. La tectonique des plaques ne serait pas un phénomène uniquement Terrestre. Les trois sondes envoyées sur Vénus par La NASA nous ont permis de cartographier sa surface. Selon certaines observations, pas de traces de tectoniques des plaques. Mais depuis 2018, une équipe américaine émet l’hypothèse que certaines structures observables sur la carte correspondent en réalité à des plaques similaires à de la banquise fragmentée sur Terre. Ce serait donc la preuve de l’existence d’un phénomène semblable à la tectonique des plaques sur Vénus.  Mais au sein de ce débat, plusieurs arguments s’affrontent et la vérisimilitude de la présence de plaque tectonique sur Vénus reste encore discutée par les experts. Les fabuleuses images de la surface reconstituée de Vénus sont à retrouver sur Futura, bien entendu. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcast. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

188 - Covipod #10 : Le nouveau variant delta inquiète en Europe

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur le variant delta, qui a frappé l'Inde de plein fouet avant de s'exporter en Angleterre. Sa progression sur l'île et en France commence à inquiéter. Nous ferons ensuite un bref état des lieux autour des dernières actualités et mesures du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.Il a mis entre parenthèses le déconfinement au Royaume-Uni. Il est présent dans 90 % des tests de dépistage là-bas. Et le pays semble à l’aube d’une nouvelle vague de contamination. Je parle bien sûr du variant delta. Il a été identifié pour la première fois à Bombay en Inde. Considéré comme un variant mineur, il a fini par sortir des frontières indiennes pour s'installer un peu partout dans le monde, mais surtout au Royaume-Uni où il a supplanté le variant alpha local. il est depuis considéré comme un variant plus que préoccupant. Son succès épidémique s’explique par ses mutations : il concentre ce qu’il se fait de mieux en la matière. Il porte la mutation E484Q qui lui permet d’échapper aux griffes des anticorps neutralisants, et la mutation L452R qui augmente sa contagiosité. Il est entre 40 et 60 % plus contagieux que le variant alpha ! Mais ce n’est pas la seule raison qui explique sa propagation rapide dans le monde. Tout d’abord, il a émergé dans un pays très peuplé, l’Inde, et qui, par son histoire, entretient des relations régulières avec le Royaume-Uni, la porte d’entrée pour l’Europe. Les premiers symptômes provoqués par le variant delta sont aussi plus légers. Le nez qui coule, les maux de tête et la gorge sèche passent plus facilement inaperçus que la fièvre et l’anosmie. Cependant, cela ne signifie pas que le variant delta ne provoque pas de formes graves du Covid-19 ou qu’il est moins mortel ! En Angleterre, plus de 400 personnes infectées par celui-ci ont été hospitalisées ces derniers temps. Pour le contrer, c’est une véritable course contre la montre qui nous attend. Les vaccins perdent un peu de leur efficacité contre le variant delta, mais restent la seule arme à notre disposition. Pourtant, le variant a déjà une longueur d’avance. Selon Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital de Garches, il faudrait que 70 % de la population soit totalement vaccinée – donc deux doses – pour faire barrage au variant delta. C’est le cas pour 60 % des Anglais, mais seulement 25 % des Français. D’ailleurs, qu’en est-il de la situation dans l’Hexagone ? Pour le moment, les cas de variant delta identifiés sont peu nombreux, mais cela ne signifie pas qu’il ne circule pas de façon active. Si le nombre de cas n’a pas encore explosé comme au Royaume-Uni, on pourrait bien vivre un scénario similaire dans quelques mois. Ce serait alors la 4ème vague de l’épidémie. L’enquête flash du 25 mai dernier réalisée par Santé Publique France, indique que le variant delta progresse sur le territoire, passant de 0,2 à 1 % des dépistages positifs. En Île-de-France, il représente déjà 10 % des infections. Pour en savoir plus sur le variant delta, vous pouvez retrouver de nombreux articles sur le sujet dans la rubrique santé de Futura.Ailleurs de l’actualité autour du coronavirus. Puisqu’ils se multiplient, Santé Publique France a changé sa stratégie de dépistage des variants. Lors des tests, ce sont désormais les mutations  E484Q, E484K et L252R qui sont recherchées et non plus les variants dans leur entièreté. Les goûters d’anniversaire des enfants ont été des foyers de contamination en 2020. Une étude récente a estimé qu’il y avait deux fois plus de risque de se contaminer lors d’un anniversaire d’un enfant que celui d’un adulte.Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. La vie d’avant semble n’être plus très loin maintenant, mais le coronavirus est toujours présent sur le territoire et fait encore des victimes. Il ne faut pas négliger le port du masque, sur le nez et la bouche, quand celui-ci est obligatoire, et privilégier les retrouvailles entre amis à l’extérieur. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

187 - Fin du mystère pour Bételgeuse (FdS#29)

Pour cette semaine du 14 juin : fin de mystère pour Bételgeuse, une nouvelle population de baleines bleues, une plante coopérative, de la microgravité et une omelette vieille de 1.000 ans. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Fin du mystère de l'étoile BételgeuseUne nouvelle population de baleines bleues découverte par un détecteur de bombes nucléaires Voici la première plante « eusociale »Comment la microgravité altère le système immunitaire des astronautes ?Des archéologues découvrent un œuf vieux de 1.000 ans et ... le cassent⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Fin du mystère pour l’étoile Bételgeuse. En 2019, une baisse de 35% de son éclat avait été détectée par de nombreux télescopes autour du monde, amenant les astronomes et, surtout, le public, à se demander si celle-ci s’apprêtait à connaître une mort explosive. La possibilité d’observer une supernova dans le ciel nocturne a fait couler beaucoup d’encre jusqu’à ce que l’étoile retrouve sa luminosité normale en 2020. Et aujourd’hui, des résultats issus des instruments du VLT et de l’ESO écrivent une autre histoire. Notons déjà que la supergéante rouge est une étoile variable sujette à des cycles d’activité plus ou moins intenses. Mais la clé de son mystère reposait dans un autre phénomène, une hypothèse que l’astronome Miguel Montargès et l’astrophysiscienne Emily Cannon ont enfin réussi à confirmer. Bételgueuse émet en permanence de forts vents stellaires et aurait produit une bouffée de gaz et de poussières particulièrement importante qui aurait obstrué son éclat avant de s’évaporer. Pas de supernova en prévision donc pour le moment, mais un nouveau mystère qui s’éclaircit grâce aux travaux des chercheurs.Surprise dans l’océan Indien. Les scientifiques ont récemment découvert une population de baleines bleues pygmées jusqu'alors inconnue, grâce à des détecteurs d’essais nucléaires. Ces hydrophones, installés dans le cadre de l’Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires ont capté des sons sous les eaux qui se sont avérés être les chants d’un groupe de cétacés que les biologistes ont baptisé Chagos. Prochaine étape : se rendre sur place afin d’attester de la présence de cette nouvelle population de baleines bleues, dans l’espoir que des efforts de conservation puissent être mis en place pour la préserver.La vie sociale existe aussi chez les fougères. L’eusocialité est un mode d'organisation où des colonies d’animaux sont divisés en groupes, dont chacun occupe une fonction bien précise. Jusque là, le terme avait été réservé au règne animal, mais des chercheurs de l'université de Wellington en Nouvelle-Zélande ont découvert chez la fougère corne de cerf (Platycerium bifurcatum) une forme d'organisation qui s'apparente fortement à celui des fourmis ou encore des abeilles. Chez ces plantes, une partie des individus dirige l'eau vers le centre du groupe et pratiquent la photosynthèse, tandis que l’autre s’occupe exclusivement d’absorber l’eau. Cette découverte d’une division des tâches amène une nouvelle preuve de l’intelligence sociale des plantes et nous invite à voir différemment le monde qui nous entoure.Retour maintenant dans l’espace avec un voyage à bord de l’ISS. Une étude publiée par l’université de Stanford s’est récemment penchée sur les effets de la microgravité sur le système immunitaire des astronautes. Résultat : outre la perte de masse musculaire et osseuse, on note également une diminution de l’activité les lymphocytes T4 et T8 et une augmentation chez les lymphocytes T régulateurs. Ces perturbations ont pour conséquence de réduire considérablement la réponse immunitaire chez les voyageurs de l’espace. Une implication qu’il nous faudra prendre en considération si nous souhaitons un jour prendre la route vers d’autres planètes.Et enfin, pour finir penchons-nous sur la découverte étonnante et insolite faite par les archéologues sur le site de fouille de Yavneh, en Israël. Lors de leurs travaux d’excavation, l'équipe a déterré un œuf de poule intact, vieux de 1.000 ans. Si l’événement ne semble pas aussi significatif que l’exhumation d’un squelette complet de tyrannosaure, remarquons tout de même qu’il est assez rare pour être noté. Dommage donc que celui-ci ait été fissuré au moment de sa sortie du sol, laissant s’écouler la majeure partie de son précieux contenu. Néanmoins, grâce à l’action des chercheurs, la coquille a pu être refermée suffisamment prestement pour y conserver un peu de jaune d’œuf qui fera l’objet d’analyses ADN. Les photos de cette trouvaille surprenante et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Rendez-vous demain, à 10h30 pour un nouvel épisode de Chasseurs de Science dédié à un baron transylvanien chasseur de dinosaure, espion, et pirate des airs. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

186 - Des météo-tsunamis en Méditerranée (Fds#28)

Pour cette semaine du 7 juin : des nombres préhistoriques, des météo-tsunamis, des ondes radio ultra énergétiques, des supers lymphocytes et des organismes marins multicellulaires revenant à la vie. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le changement climatique pourrait causer des « météotsunamis » en MéditerranéeUn système de comptage pour Néandertal gravé sur un os ?Le radiotélescope Chime a quadruplé les détections de sursauts radio rapides !Une nouvelle découverte sur les lymphocytes NK aidera à combattre le cancerÉtrangeté du vivant : toujours en vie après 24.000 ans dans le permafrostTranscription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.1, 2, 3… Ossements ! Il y a 60,000 ans, il n’y avait pas de calculatrice performante comme aujourd’hui. Mais des fragments de fémur de hyènes fossilisés suggèrent que l’Homme de Néandertal possédait peut-être déjà le concept de nombre.Ces fossiles sont entaillés et laissent apparaître des encoches qui désignerait un système numérique précoce. Pourtant, cette hypothèse divise la communauté des archéologues et des paléontologues, et le débat fait rage. Une hypothèse séduisante émise par Francesco d’Errico, archéologue à l’université de Bordeaux, est la suivante : ces encoches auraient d’abord été taillées accidentellement par les hommes préhistoriques retirant la viande de leur proie. Par la suite, ils auraient compris qu’ils pouvaient se servir des os comme table de notation numérique. Reste à savoir quels facteurs culturels et sociaux ont poussé à l’émergence de ces gravures numériques. Pour répondre à cette question de l’origine des nombres, diverses disciplines comme l’anthropologie et les sciences cognitives sont actuellement mobilisées. L’invention de la première calculatrice mécanique, la pascaline, date quant à elle du XVII ème siècle.Dans la longue liste des conséquences des changements climatiques à venir, nous allons potentiellement faire face à l’accroissement de l'occurrence d'un phénomène qui est pour l’instant rare et, la plupart du temps, sans gravité : les "météo tsunamis". Ces vagues sont semblables aux tsunamis sismiques mais sont causées par un différentiel de pression dans l’atmosphère. Elles restent relativement rares mais des études de modélisations suggèrent qu' avec les changements climatiques en cours, elles seront plus fréquentes et probablement plus dangereuses dans les années à venir.  Une augmentation de leur fréquence s’observe d’ailleurs déjà depuis une décennie. S’il est trop tard pour agir contre les changements climatiques qui provoquent plus de “météo tsunamis”, espérons que les scientifiques parviendront à construire des modèles robustes afin d’anticiper leur survenue et protéger la population. Connaissez-vous la radioastronomie ? Cette discipline s’attèle à mesurer des signaux d’ondes radios  dans l’espace. En 2007, elle a mis en évidence un phénomène intriguant toujours inexpliqué : les sursauts radio rapides. Ce sont des flash qui libèrent en quelques millièmes de secondes autant d’énergie que le soleil en une année entière. Si notre compréhension de ce phénomène est toujours très parcellaire, un récent radio-télescope nommé Chime a permis d’augmenter leur détection : 4 fois plus de sursauts radios rapides ont été observés à ce jour grâce à ce nouveau radiotélescope ce qui porte le nombre de détections à 533. Avec Chime, les estimations théoriques suggèrent qu’en couvrant toute la voûte céleste, on pourrait en détecter jusqu'à 9000.L’immunothérapie n’a pas fini de nous faire espérer dans la lutte contre le cancer. Une nouvelle découverte sur le fonctionnement de nos cellules immunitaires en atteste. Après une infection à un pathogène, des chercheurs ont démontré le rôle prépondérant d’une enzyme spécifique - la lactate déshydrogénase - dans l’action de certaines cellules immunitaires - les lymphocytes Natural Killer ou NK. La présence de cette enzyme permettrait une fonction anti-virale et tumorale plus performante des cellules NK. Si les résultats sont prometteurs, ils ont été réalisés in vivo chez des souris et il faudra encore du temps pour développer une technique thérapeutique chez l’humain et s’assurer de son efficacité dans un contexte clinique. Et pour finir, plongeons au cœur d’observations du vivant dignes de la science-fiction. Une découverte vient de mettre en évidence la capacité des bdelloïdes, une espèce faisant partie de la famille des rotifères - de minuscules animaux marins multicellulaires - à survivre pendant plus de 24.000 ans. Où ça ? Dans le permafrost sibérien. Comment ?  En se mettant en état de cryptobiose, c’est-à-dire un état de déshydratation sévère d’un organisme avec des fonctions métaboliques quasiment à l’arrêt, mais qui reprennent leur cours normalement lorsque l’humidité revient. Les animaux, prélevés à 3,5 mètres sous la surface, ont pu se reproduire, de façon asexuée, et se nourrir comme si de rien n'était. Les mécanismes biologiques qui permettent aux bdelloïdes de survivre si longtemps gelés restent mal compris. Mais c’est la preuve qu’un organisme multicellulaire peut revenir à la vie après avoir été congelé pendant des milliers d’années. Les écrivains de science-fiction fans de cryogénisation ont de beaux jours devant eux. Les images spectaculaires des bdelloïdes revenant à la vie sont à retrouver sur Futura, bien entendu. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcast. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #Futura Pod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

185 - Covipod #9 : Le vaccin, moins efficace chez certaines personnes

Aujourd'hui, dans Covipod, nous nous penchons sur le cas des personnes que les deux doses de vaccin ne suffisent pas à protéger contre la Covid-19, et sur les mesures à prendre pour s'assurer qu'elles n'attrapent pas la maladie. Nous ferons ensuite un bref état des lieux autour des dernières actualités et mesures du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #Coronavirus⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.La vaccination est un moyen de protéger la population contre une maladie, connu, dans ses formes les plus rudimentaires, depuis le XVIe siècle. Depuis, les vaccins ont drastiquement changé mais leur principe de base reste plus ou moins le même : infecter volontairement un individu sain avec un agent pathogène, ou un morceau de celui-ci, affaibli et incapable de provoquer une maladie. L’immunité garde en mémoire cette attaque et sera capable de répliquer en cas de récidive. Les anticorps sont l’un des effecteurs clés de l’immunité vaccinale. Mais que se passe-t-il s’il y a peu ou pas d’anticorps produits après la vaccination ? Et bien, c’est possible. Pour le Covid-19, ce cas a été décrit récemment pour les personnes transplantées et celles atteintes de sclérose en plaques. Prenons le cas des transplantés, qui doivent prendre des médicaments anti-rejet qui diminuent l’activité du système immunitaire pour que ce dernier ne s’attaque pas au greffon. Aux États-Unis, des médecins ont testé la réponse aux vaccins à ARN messager (ARNm) chez 658 greffés. Parmi eux, seuls 15 % ont des anticorps après la première dose, 46 % ne développent aucun anticorps – que ce soit après la première ou la seconde dose – et enfin, 39 % n’ont pas d’anticorps après la première dose, mais une réponse plus petite après la seconde. On ne sait pas si la faible quantité d’anticorps observée chez les greffés suffit à les protéger du Covid-19. En tout cas, une partie non négligeable d’entre eux risque toujours de contracter la maladie, malgré la vaccination. Les personnes souffrant de sclérose en plaques prennent aussi des médicaments immunosuppresseurs, notamment ceux appelés anti-CD20 qui ciblent les lymphocytes, les cellules qui produisent les anticorps. Ce traitement est aussi utilisé pour d’autres maladies auto-immunes.  Des médecins français s’inquiètent de la non-réponse aux vaccins de ces patients. Certains ne développent aucun anticorps contre le SARS-CoV-2. Pour le moment, ce ne sont que des cas particuliers, mais une prochaine étude scientifique de grande envergure permettra d’en savoir plus Elle sera chapeautée par l’Inserm et 600 patients atteints de sclérose en plaques y participeront, entre autres maladies. Pour ces personnes, c’est souvent la double peine : le vaccin ne fonctionne pas bien et, de par leur état de santé, elles sont souvent sujettes aux formes graves de la Covid-19. Alors comment les protéger ? Le ministère de la Santé recommande l'injection d'une troisième dose pour les immunodéprimés, que ce soit à cause d’une maladie ou d’un traitement, quatre semaines après la seconde. Cette troisième dose ne pourra être qu'un vaccin ARNm, celui de Pfizer, ou de Moderna. Pour l’entourage proche, familial ou professionnel, la vaccination est aussi recommandée, et cela dès 16 ans.Ailleurs dans l’actualité autour du coronavirus. Le pass sanitaire est entré en vigueur depuis hier, le 9 juin. Par exemple, si vous voulez vous rendre en Corse, vous êtes obligés de respecter l’une de ces conditions : avoir un schéma vaccinal complet (soit attendre 15 jours après la seconde dose pour voyager) ou présenter un test de PCR datant de moins de 72 heures.Moderna a fait une demande d’une AMM conditionnelle en Europe pour vacciner les adolescents. Pour l’instant seul le vaccin de Pfizer est autorisé pour les moins de 18 ans. L’étude clinique menée par Moderna avait indiqué une efficacité de sa formule de 100 % chez les ados. Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. La vie d’avant ne semble plus être très loin, mais le coronavirus est toujours présent sur le territoire et fait encore des victimes. Il ne faut pas négliger le port du masque, sur le nez et la bouche, quand celui-ci est obligatoire, et privilégier les retrouvailles entre amis à l’extérieur. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

184 - Une inquiétante attaque de drone autonome (FdS#27)

Pour cette semaine du 31 mai : un soleil artificiel en pleine forme, une inquiétante attaque de drone autonome, un nouveau voyage vers Vénus en prévision, un régime pour rajeunir et une photo spectaculaire du centre de la Voie lactée. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Fusion nucléaire : le soleil artificiel chinois bat son record de températureUn drone autonome a attaqué une cible humaineLa Nasa retournera explorer Vénus, la sœur jumelle de la TerreRajeunir de 3 ans en 8 semaines, c'est possible !La Nasa publie une image sans précédent des phénomènes extrêmes au centre de la Voie lactée⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.La nouvelle de la semaine, c’est bien entendu le nouveau record battu par le tokamak chinois HL-2M. Démarré en décembre 2020, l’appareil pouvait déjà atteindre les 150 millions de degrés, mais c’est cette fois-ci le palier des 160 millions de degrés Celsius qu’il est parvenu à franchir. Aussi qualifié de soleil artificiel, ce réacteur à fusion nucléaire continue sa progression vers la promesse d’un avenir plus propre. Sans émission de gaz à effet de serre ni production de déchets radioactifs à haute activité et à vie longue, cette technologie se veut sûre et illimitée. Mais elle n’en est pour l’instant qu’à sa phase de développement. Afin de remplir ses promesses, les ingénieurs de HL-2M devront parvenir à maintenir le plasma de l’appareil à une température suffisamment élevée sur la durée. Le chiffre qui a donc le plus excité l’équipe chinoise n’est donc pas tant celui des 160 millions de degrés, maintenus pendant 20 secondes, mais les 101 secondes durant lesquelles la température du plasma est parvenue à dépasser les 120 millions de degrés. Une étape clé vers l’objectif des 1.000 secondes que les scientifiques espèrent atteindre, mais nous préférons tout de même tempérer l’impatience de nos auditeurs. Si le progrès est en bonne voie, les chercheurs prédisent néanmoins que le réacteur ne sera pas prêt à entrer officiellement en fonction avant 30 ans.Des nouvelles glaçantes en provenance du front. Si l’on en croit de récents rapport produits par l’ONU, un drone aurait pour la première fois neutralisé une cible humaine de manière entièrement autonome, en mars 2020. Le drone d'attaque aurait ciblé plusieurs individus et véhicules avant d’abattre un combattant issu des rebelles dirigés par le général Khalifa Haftar. L’arme, réglée en mode automatique, aurait dû pouvoir être arrêtée avant l’accomplissement de sa mission, mais un dysfonctionnement aurait, si l’on en croit du moins les sources officielles, empêché de donner l’ordre au drone de se rétracter. Cette attaque ouvre la porte à de nombreux questionnements éthiques sur la prolifération des armes autonomes létales et annonce l’entrée dans une nouvelle forme de guerre, peut-être bien pire que celle qui contraint des Hommes à se regarder dans les yeux avant d’appuyer sur la gâchette.Retrouvons maintenant un peu de légèreté avec un voyage vers Vénus ! La Nasa a récemment sélectionné deux nouvelles missions à destination de notre voisine, baptisées Veritas et Davinci+. La Terre et Vénus sont considérées comme des planètes « sœurs » mais leur évolution, il va sans dire, s’est déroulée très différemment. Tandis que l'une d’elle accueille une immense diversité d’organismes et de paysages, l’autre a pris la forme d’un enfer volcanique dépourvu d’océans. C’est donc dans le but d’étudier l'origine de ces différences, mais aussi le volcanisme de Vénus et la présence potentielle de traces de vie, que les missions quitteront le sol terrestre entre 2028 et 2030.Rajeunir de 3 ans en 8 semaines, c'est possible ! C’est du moins ce qu’avance une nouvelle étude parue dans la revue Aging. Menée sur 43 hommes âgés de 50 à 72 ans, l’expérience consistait en un programme mêlant exercice physique, méditation, sommeil, relaxation, diététique et compléments alimentaires. Ce régime aurait permis aux participants de faire reculer leur âge épigénétique de 3 ans, un âge mesuré sur la base du niveau de méthylation de l’ADN. Bien entendu, l’échantillon réduit de l’expérimentation et son caractère non-représentatif invitent à modérer les conclusions qui pourraient en être tirées. Si néanmoins vous souhaitez vous aussi tester le régime Jouvence proposé par les chercheurs, nous vous invitons à lire l’article « Rajeunir de 3 ans en 8 semaines, c'est possible ! », rédigé par Céline Deluzarche.Ouvrez grands vos yeux ! La Nasa a récemment publié une image inédite des phénomènes extrêmes qui se jouent au centre de la Voie lactée. Composée à l’aide des captures aux rayons X de l’observatoire Chandra et des données radio du réseau MeerKAT, l’illustration est aussi belle que complexe dans sa structure, une explosion de couleurs témoignant d’un événement de déconnexion magnétique en cours, d’après les chercheurs. Nous vous invitons à la découvrir, ainsi que nos autres actualités, sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas le poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FuturaPod, et laissez-nous une note sur vos applications audio préférées. Rendez-vous demain, à 10h30 pour un nouvel épisode de Chasseurs de Science dédié au mathématicien Sophie Germain (et non, ce n’est pas une erreur de prononciation). Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

183 - Première mondiale : un patient aveugle recouvre la vue (FdS#26)

Pour cette semaine du 24 mai : un patient aveugle qui recouvre partiellement la vue, un risque d'éruption dangereuse au Congo, le microbiote ancestral de Néandertal, la genèse des plantes sur Terre et la découverte d'une nouvelle galaxie. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Première mondiale : un aveugle retrouve partiellement la vue grâce à l'optogénétiqueNyiragongo : une catastrophe imminente avec des milliers de morts ?Notre microbiote oral ressemble à celui de NéandertalLes premières plantes ont pu conquérir la Terre grâce à un partenariat avec les champignonsDécouverte de la plus ancienne galaxie spirale connue⭐ Soutenez notre média et rejoignez les coulisses ⭐Transcription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Et la lumière fut ! Une équipe de recherche internationale aurait pu prononcer ces paroles après avoir rendu partiellement la vue à une personne atteinte de rétinopathie pigmentaire, une maladie génétique qui entrave le bon fonctionnement des cellules de la rétine et leur photosensibilité. Pour ce faire, ils ont modifié génétiquement ces cellules chez le patient en question afin qu’elles produisent à nouveau des opsines, des protéines photosensibles.En insérant le gène codant pour cette famille de protéines et à l’aide de lunettes technologiques spécifiques, le patient qui ne parvenait plus à percevoir la lumière, parvient désormais, sept mois après l’injection, à localiser, compter et toucher des objets ! Pour mettre cela en évidence, les scientifiques ont fait passer plusieurs tests au patient qui consistaient à évaluer sa perception, l’usage de ses sens avec différents types d’objets. Dans 92 % des cas, le patient a réussi les tests avec succès pour des objets de grandes tailles comme un cahier. Les résultats étaient plus décevants avec 36 % de réussite pour des petits objets, comme une petite boîte d'agrafes. Ce cas clinique est très encourageant et la société à l’origine de la prouesse thérapeutique devrait bientôt financer un essai de phase 3 pour évaluer plus finement la balance bénéfice / risque de cette intervention chez d’autres malades. En République Démocratique du Congo, les autorités, sous l'œil avisé des volcanologues, s’inquiètent d’une éruption prochaine du stratovolcan Nyiragongo. Des signes précurseurs comme la forte activité sismique, les fissures dans la ville de Goma et les mesures de déformation du sol dans la région laissent penser qu’une éruption est pour bientôt. Pour autant, impossible de connaître l’instant de la catastrophe avec une précision parfaite. Principe de précaution oblige compte tenu des risques pour la population, la ville de Goma, qui compte 600.000 habitants, est en cours d’évacuation.Plusieurs scénarios sont envisagés par les scientifiques : dans deux d’entre eux, une éruption de lave détruirait une partie de la ville. Mais dans le troisième, une éruption phréato-magmatique se produirait dans le même temps qu’un séisme ce qui engendrerait, par un phénomène de brusque décompression, une éruption limnique c’est-à-dire, un relâchement d’une énorme quantité de dioxyde de carbone et de méthane, asphyxiant tous les organismes vivants aux alentours. L’homme de Néandertal possédait-t-il les mêmes micro-organismes que vous au sein de sa bouche ? C’est ce que suggère une récente étude internationale qui a mobilisé plus de 49 scientifiques. À l’aide d'analyses métagénomiques de biofilm dentaires, les chercheurs ont pu reconstruire avec précision le microbiote oral supposé de Néandertal. Ils l’ont ensuite comparé au microbiote moderne d’autres espèces comme des gorilles, des signes et bien évidemment Homo Sapiens. Un noyau dur de micro-organismes est présent chez toutes ses espèces, ce qui suggère - bien que cela ne soit encore qu’une hypothèse - l’existence d’un microbiote basal. Plus intéressant encore, certaines populations bactériennes sont partagées uniquement entre Néandertal et Homo sapiens, ce qui laisse penser qu’elles nous rendent de grands services physiologiques et métaboliques depuis longtemps. Si des analyses archéologiques se multiplient, cela pourrait nous aider à comprendre comment les populations de micro-organismes qui nous habitent ont évolué avec nous et nous faire avancer dans la compréhension des liens qui unissent microbiote et maladie. Et si je vous disais que sans les champignons, tous les végétaux terrestres que vous connaissez seraient absents ? Une hypothèse ancienne avait été formulée à ce sujet et vient d’être confirmée par des expériences conduites par une équipe de chercheurs internationale. Nous savons que les plantes actuelles sont divisées en deux catégories : les plantes dites vasculaires qui possèdent tiges et racines et les plantes non vasculaires qui n’en possèdent pas, que l'on nomme bryophytes. En étudiant un représentant actuel des bryophytes, les scientifiques se sont rendus compte que, comme chez les plantes vasculaires, un certain gène permettait la symbiose, via le transfert de lipides, entre les champignons et les bryophytes. Lorsque ce gène était inactivé grâce à des techniques de biologie moléculaire, la symbiose échouait, ce qui prouve qu’il est bien indispensable au transfert de lipides susmentionné.On sait donc une chose sur l’ancêtre commun des différentes plantes qui colonisent actuellement la Terre : il échangeait des lipides avec des champignons il y a 450 millions d’années ! Des astrophysiciens japonais viennent de mettre en évidence l’existence d’une galaxie spirale vieille de 12,4 milliards d’années. Grâce à des technologies de pointe et à l’évolution des modèles théoriques, ces chercheurs ont pu capter des photons provenant de cette fameuse galaxie nommée BRI 1335-0417 lorsque notre cosmos était encore un enfant en bas âge de 1,4 milliards d’années. Cette découverte bouleverse le champ de l’astrophysique et de nouvelles observations et hypothèses théoriques devront être apportées pour avancer dans notre compréhension de l’évolution des galaxies et de l’univers. Les images de l’impressionnante galaxie BRI 1335-0417 sont à retrouver sur Futura, bien entendu. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si vous souhaitez soutenir notre média, ou simplement accéder à Futura sans publicité, découvrez nos nouveaux abonnements, disponibles sur Patreon. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

182 - Covipod #8 : Vaccinés, et maintenant ?

Aujourd'hui, dans Covipod, nous posons une question importante qui semble encore l'objet de beaucoup d'incompréhension : contre quoi sommes-nous vraiment protégés et protégeons-nous les autres une fois vaccinés ? Nous ferons ensuite un bref état des lieux autour des dernières actualités et mesures du coronavirus.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #CoronavirusCovid-19 : la vaccination signifie-t-elle l'arrêt du port du masque ?Transcription du podcast :Bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.Vous venez de recevoir votre première dose de vaccin ? Je rappelle que tout le monde peut se faire vacciner en prenant rendez-vous la veille pour le lendemain et, à partir du 31 mai, sans aucune condition. Le mal de bras est passé, la fatigue et les autres petits désagréments aussi. Vous êtes donc prêts à retrouver votre vie d’avant ! Minute papillon. Avant de faire tomber le masque et de partager une bière avec des amis en intérieur, faisons le point sur les recommandations des autorités sanitaires pour les personnes vaccinées. Après la première dose, vous n’êtes que protégé partiellement contre une infection par le coronavirus et les formes graves de la Covid-19. Les cas d’infections chez les personnes vaccinées apparaissent le plus souvent entre la 1ère et la 2ème dose. La prudence reste donc de mise. Toutes les précautions sanitaires restent inchangées pour les personnes ayant reçu une première dose, donc : masque dans les lieux où il est obligatoire, mais aussi lors des rassemblements privés en intérieur. Il faut aussi respecter la distanciation sociale et se laver les mains régulièrement. C’est uniquement deux semaines après la seconde dose, lorsque que la protection vaccinale a atteint son maximum, que quelques assouplissements peuvent être envisagés. Le Haut Conseil de la Santé Publique indique que vous pouvez faire tomber le masque lors des rassemblements familiaux ou amicaux en intérieur, si et seulement si, toutes les personnes présentes, 6 au maximum, ont reçu les deux doses de vaccin. La pièce doit être aussi correctement aérée. Ces assouplissements tombent si une des personnes présentes est sujette à des formes graves de par son âge, son poids ou la présence du maladie chronique. Pour la protéger, il faut porter un masque. Le risque d’être infecté et de transmettre le virus, mais aussi de contracter une forme grave de la Covid-19 est très bas pour les personnes vaccinées, mais non nul. Avec l’ouverture des restaurants, des cinémas et des commerces, vous pouvez reprendre vos activités comme avant le début de la pandémie, tout en respectant les règles sanitaires en vigueur. L’ouverture des salles de sport est prévue pour le 9 juin, en demi-jauge. Le port du masque ne sera pas requis pendant l’exercice physique sur les machines, mais lors de la circulation dans la salle. Vous l’avez compris, la vaccination ne signe pas le retour à une vie pré-pandémique. Le coronavirus est toujours là et fait encore de nombreuses victimes. Néanmoins, son poids est moins lourd sur les épaules des vaccinés. Pour eux, le risque de transmettre et de contracter la maladie est très faible, si l’ensemble des règles sanitaires sont toujours respectées. Encore un peu de patience, donc. Vous pouvez lire « La vaccination signifie-t-elle la fin du port du masque », déjà en ligne sur Futura.Ailleurs dans l’actu autour du coronavirus. Les vaccins anti-Covid de Pfizer et d’AstraZeneca sont efficaces contre le variant indien, mais à des degrés différents. Les autorités publiques britanniques ont mené l'enquête et dans leur étude, ils indiquent que le vaccin AstraZeneca est efficace à 60 % contre le variant indien après la seconde dose, et celui de Pfizer à 88 %.La rumeur selon laquelle le coronavirus se serait échappé d’un laboratoire de Wuhan enfle à nouveau. Trois employés de l’institut de virologie de la ville, qui conservent et manipulent des coronavirus, auraient été malades en novembre 2019. Mais l’origine de cette maladie et ses symptômes – s’ils correspondent à ceux de la Covid-19 – n’ont pas pu être découverts. Si l’histoire a de quoi fasciner, ses fondements scientifiques sont plus que fragiles pour le moment.Merci d’avoir écouté ce nouvel épisode du Covipod. Le respect des gestes barrières et des mesures de confinement est primordial pour venir à bout de cette épidémie. On y est presque ! Votre masque doit couvrir votre bouche et votre nez, et ne doit pas bâiller. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous ! Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

181 - Variants : faut-il s'inquiéter ou non ? (FdS#25)

Pour cette semaine du 17 mai : des moustiques génétiquement modifiés, les variants du coronavirus, de l'eau dans le cœur de la Terre, une voyage dans le cerveau et des photographies de Mars. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Les premiers moustiques génétiquement modifiés des États-Unis ont pris leur envolCovid : cinq raisons de ne pas (trop) s'inquiéter des variantsLe cœur de la Terre pourrait contenir les restes de l'équivalent de 70 océansDes neuroscientifiques ont suivi une pensée qui se déplaçait dans le cerveauMars : découvrez les deux premiers clichés du rover chinois ZhurongTranscription du podcast :Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Les moustiques de demain sont arrivés. Pour la première fois aux États-Unis, une entreprise de biotechnologie britannique vient de libérer une souche de moustiques génétiquement modifiés, baptisée OX5034, sur l’archipel des Keys, en Floride. Celle-ci a pour vocation de réduire les populations locales d'Aedes aegypti, une espèce encore peu présente dans la région, mais connue pour propager des maladies de manière redoutablement efficace, comme la dengue et le virus Zika. La stratégie d’Oxitec est la suivante : d’ici l’automne, environ 20 millions de spécimens mâles seront disséminés dans la nature. Particulièrement attirants pour les femelles de la région, ceux-ci sont équipés d’une spécificité bien utile. Bien qu’ils soient capables de se reproduire, leur progéniture femelle ne se développera pas jusqu’à l’âge adulte, grâce à un mécanisme d’auto-destruction des larves implémenté par les chercheurs. Le déploiement de ces moustiques génétiquement modifiés devrait permettre de protéger les habitants de la Floride contre la menace grandissante de ces maladies dangereuses transmises par une simple piqûre. Reste à étudier l’impact de la réduction des populations de moustiques sur la flore, qui verra son nombre de pollinisateurs diminué.Faut-il s’inquiéter des variants ? Depuis le début de la pandémie, de nombreuses mutations plus ou moins préoccupantes du coronavirus ont été détectées à travers le monde. Il existe à ce jour des milliers de variants du coronavirus SARS-CoV-2, dont cinq sont classés « préoccupants » en France, c'est-à-dire qu'ils ont un impact sur la transmissibilité, la sévérité ou l’immunité. Pour autant, en dépit du discours alarmiste de certains médias, plusieurs données semblent suggérer que si la prudence reste bel et bien de mise, nombre d’entre eux ne représenteraient pas une menace significative à l’heure actuelle. Cela ne signifie bien sûr pas pour autant que la pandémie doit être prise à la légère. Pour découvrir en détail les arguments des chercheurs concernant les variants, nous vous invitons à lire l’article « Covid : cinq raisons de ne pas (trop) s'inquiéter des variants », rédigé par notre journaliste Céline Deluzarche.Le cœur de la Terre pourrait contenir les restes de l'équivalent de 70 océans. La composition exacte du noyau de la Terre se discute depuis un demi-siècle, mais en reproduisant les conditions de pression et de température régnant à l'interface du manteau et du noyau de la Terre lors de sa différenciation, les chercheurs ont découvert que 30 à 60 % du déficit en densité du noyau terrestre pourrait provenir du fait qu'il contient des atomes d'hydrogène à la place de certains atomes de fer et de nickel. Cette eau située à l’intérieur de notre planète aurait été apportée au tout début de sa formation par l'accrétion de petits corps célestes, faisant de la Terre un terrain propice au développement de la vie.Partons maintenant pour un voyage dans le cerveau. Des chercheurs de l'Université de Californie à Berkeley ont récemment enregistré l'activité électrique des neurones de seize patients épileptiques à l'aide de l’électrocorticographie (ou ECoG), une technique offrant une résolution plus précise que l’EEG ou l’IRMf. Des centaines de minuscules électrodes ont été placées directement sur le cortex des patients et ont permis de tracer le déplacement d’une pensée dans le cerveau lorsqu’une personne s’apprête à engager une action. Ils ont confirmé le rôle du cortex préfrontal en tant que coordinateur entre les différentes régions du cerveau, reliant la perception à l’action, et ont également constaté que certaines zones qui correspondent à l’enclenchement d’une réponse peuvent s’activer très tôt, alors même qu’un stimulus est en train d’être enregistré par le cerveau. La preuve qu’à tout moment, notre matière grise se tient sur ses gardes.Et enfin pour finir, retournons de nouveau sur Mars, cette fois-ci à bord d’un rover chinois. Le robot Zhurong de l’agence spatiale chinoise a récemment publié deux clichés ainsi qu’une image animée de la planète rouge, confirmant qu’il est arrivé sain et sauf à sa surface. Bien que les images ne soient pas d’une définition comparable à celles de la Nasa, la perspective d’une nouvelle paire d’yeux, ou plutôt d’un nouvel ensemble de caméras, posés sur notre proche voisine donne matière à se réjouir pour les férus d’espace. Les photographies capturées par Zhurong et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Retrouvez-nous sur podcasts.futura-sciences.com pour un nouvel épisode de Chasseurs de Science, demain samedi à 10h30. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

180 - Fil de Science #24 : Champignon noir, volcanisme martien et hologrammes

Pour cette semaine du 10 mai : un champignon noir qui fait des ravages en Inde, un affrontement sous-marin fossilisé, une éruption volcanique sur Mars, des chauves-souris qui mesurent la distance en temps et des hologrammes plus vrais que nature. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Une infection grave de « champignon noir » apparue chez des patients malades du Covid-19 en IndeUn crustacé mangé par un calamar lui-même mangé par un requin, tout ça fossilisé !Mars pourrait avoir été récemment habitableLes chauves-souris ne mesurent pas les distances comme nousIls créent de vrais hologrammes animés : « Nos images sont physiques. Il ne s’agit pas de mirages »Transcription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.En Inde, la reprise fulgurante de la pandémie de Covid-19 pourrait avoir des conséquences désastreuses. La dernière en date, l’augmentation apparente de cas de mucormycose, une infection à un champignon qu’on retrouve un peu partout et qui peut s’avérer mortelle. En effet, un médecin de l’hôpital de Mumbai rapporte avoir traité 40 cas en l’espace de deux semaines soit quatre fois plus de cas que durant les deux dernières années cumulées ! Ce champignon n’est pas un problème pour les personnes immunocompétentes. C’est lorsque l’immunité est altérée que cela se complique. Dès lors, les diabétiques ou d’autres états pathologiques provoquant une immunosupression peuvent représenter des facteurs de risques. Malheureusement, c’est aussi le cas des seuls médicaments efficaces à ce jour contre les formes graves de la Covid-19, les corticostéroïdes, qui ont pour objectif d’inhiber la réponse inflammatoire de l’organisme. La plupart des patients indiens atteints de cette terrible infection qui provoque douleur, fièvre, nécrose, sécrétion purulente, atteintes oculaires et cérébrales étaient dans un état d’acidocétose diabétique et en voie de rémission contre la Covid-19. À ce jour, onze personnes en Inde ont dû être amputées d'un œil pour limiter la propagation de celui qu’on surnomme le champignon noir. Et maintenant, plongeons à la recherche de fossiles océaniques. C’est une véritable scène d’affrontements sous-marins que décrivent des paléontologues suisses dans un récent article de recherche. Des restes non digérés d’une proie, que l’on appelle pabulites dans le jargon des paléontologues, ont été découverts par un amateur de fossiles dans une carrière allemande. À partir d’indices récoltés sur la plaque de sédiments dans laquelle les fossiles sont incrustés, les scientifiques ont pu reconstituer un aperçu fidèle de ce qu’il s’est probablement passé il y a 180 millions d'années au Jurassique. Un crustacé dans la gueule du céphalopode et une morsure sur la partie molle du corps de ce dernier suggèrent une double attaque : pendant qu’un céphalopode mangeait un crustacé, un requin lui aurait infligé une blessure conduisant à sa mort.Décidément, plus nous explorons la planète rouge, plus elle nous surprend. Une nouvelle observation renforce un faisceau de preuves déjà bien fourni qui conduit les scientifiques à penser que Mars est tout sauf un monde mort. Des dépôts manifestes de cendres et de roches suggèrent qu’il y a seulement 50,000 ans, une éruption volcanique aurait eu lieu contrairement à ce que les astronomes avaient observé jusque-là, datant les dernières activités de ce type sur Mars à 3 millions d’années. Mars aurait-elle accueilli des conditions propices à la vie dans un passé proche ? Il faudra des preuves plus solides pour trancher définitivement la question, mais cela semble désormais plausible. Pour les chauves-souris, nul besoin d’apprendre la physique pour connaître la vitesse du son. C’est grâce à cela qu’elles évaluent la composition de leur environnement. Toute la question est de savoir comment elles acquièrent cette connaissance. Des chercheurs ont placé des chauves-souris sauvages et des chauves-souris de laboratoire dans un milieu riche en hélium, qui conduit à une augmentation de la vitesse du son. Dans un tel milieu, la perception spatiale de toutes les chauves-souris se retrouvait altérée. Elles n'acquièrent donc pas cette connaissance mais disposent de celle-ci dès leur naissance. Plus étonnant encore, les chauves-souris perçoivent les distances en temps. Ainsi, si vous vous trouvez à une dizaine de mètre d’une chauve-souris, celle-ci vous percevra comme étant à 0,18 secondes d’elle.Pour finir, allons voir de plus près comment la science parvient petit à petit à s’affranchir des effets spéciaux cinématographiques. Grâce à des technologies émanant du génie électrique ou du génie thermique, des chercheurs parviennent désormais à créer des hologrammes animés bien réels. Avec ces technologies, les chercheurs s’amusent à recréer des scènes cultes comme le combat au sabre laser entre Obi-Wan et Dark Vador. Dans un futur plus ou moins proche, il se pourrait, en améliorant ce type de technologie, que l’on assiste à une nouvelle révolution dans le monde des expériences immersives, s’affranchissant en partie des écrans, et où nous pourrions littéralement interagir avec de véritables objets physiques. Les images déroutantes des hologrammes animés sont à découvrir sur Futura, bien entendu. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcast. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

179 - Covipod #7 : Un point sur les vaccins chinois

Aujourd'hui, dans Covipod, nous faisons le point sur les vaccins créés par Sinovac et Sinopharm. Puis nous ferons un bref état des lieux de l'inquiétante progression du virus en Inde.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #CoronavirusInde : que sait-on de cette infection grave du « champignon noir » apparue chez des patients atteints du Covid-19 ?Transcription du podcast :Bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d'écoute préférées.Le 7 mai dernier, l’OMS a accordé une autorisation d’utilisation d’urgence au vaccin élaboré par Sinopharm, une entreprise de biotechnologie chinoise. À cette occasion, je souhaite faire le point avec vous sur les deux vaccins chinois contre le Covid-19 les plus avancés. De quoi sont-ils composés, quelle est leur efficacité et débarqueront-ils un jour en Europe ?Commençons par le candidat de Sinopharm, qui n’a pas de nom officiel pour le moment. C’est un vaccin inactivé, c’est-à-dire que le coronavirus entier est répliqué sur une culture cellulaire pour en produire en grande quantité. Puis les virions sont tués par un agent chimique qui n’altère pas leur structure. La souche de coronavirus utilisée par Sinopharm a été isolée d’une personne hospitalisée à Wuhan. À cela, on ajoute un adjuvant à base d’aluminium pour stimuler l’immunité.Ce vaccin est conçu pour protéger au bout de deux doses séparées de trois semaines. Pour le moment, pas d’infos publiées sur son efficacité, mais selon l’OMS, elle serait de 79 % pour tous les groupes d’âges combinés. Il est d’ores et déjà homologué par la Chine et les Émirats arabes unis. Il rejoint les autres vaccins autorisés du programme Covax. Cette initiative de l’OMS est destinée à rendre accessible la vaccination dans une vingtaine de pays en voie de développement. En effet, la formule de Sinopharm peut être stockée uniquement au frigo, entre 2 et 8°C, et est fournie avec un petit test colorimétrique qui permet de savoir si le vaccin n’a pas subi un coup de chaud avant l’injection.Sinovac, une autre entreprise chinoise, a conçu un vaccin qui fonctionne sur le même principe : le CoronaVac. C’est aussi un vaccin inactivé composé d'une souche de coronavirus prélevée à Wuhan. Les virions ont été inactivés par le même traitement chimique que pour le vaccin de Sinopharm. Il contient aussi un adjuvant à base d’aluminium pour stimuler l’immunité. Les essais de phase III sont encore en cours pour le Coronavac, mais les premiers résultats indiquent une efficacité de 50 % au minimum. Pour le moment, le Coronavac est seulement autorisé en Chine.Ces vaccins vont-ils arriver en Europe ? Eh bien, ils contiennent la souche originelle du coronavirus, celle de Wuhan. Or en Occident, elle a été remplacée depuis longtemps par la souche D614G et ses variantes. Pas sûr qu’ils soient efficaces contre ces coronavirus-là. L’Agence européenne du médicament analyse tout de même le vaccin de Sinovac pour une potentielle utilisation en Europe, mais pour le moment, aucune demande d’autorisation d’utilisation d’urgence n’a été déposée.Ailleurs dans l’actualité du coronavirus. En Inde, certaines personnes ont développé une infection après celle du Covid. Elle est due à un champignon microscopique de la famille des mucorales. Pour l’instant, il s’agit seulement de quelques cas isolés, mais l’infection n’est pas à prendre à la légère. Elle touche essentiellement des personnes immunodéprimées à cause d’une maladie chronique ou du traitement anti-inflammatoire prescrit pour soigner le Covid-19.Le variant indien n’en finit pas d'inquiéter le monde. Autrefois considéré comme un variant d’intérêt, il est aujourd’hui un variant d’inquiétude selon l’OMS. Les preuves de sa contagiosité accrue commencent à s’accumuler, mais pour l’instant on ne sait pas s’il résiste aussi mieux aux vaccins et traitements.Merci d’avoir écouté ce nouvel épisode du Covipod. Le respect des gestes barrières et des mesures de confinement est primordial pour venir à bout de cette épidémie. Votre masque doit couvrir votre bouche et votre nez, et ne doit pas bâiller. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous ! Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

178 - Fil de Science #23 : Lanceur en chute libre, cancer médiéval et jetpacks

Pour cette semaine du 3 mai : un lanceur en cavale, une sépulture millénaire, des puits sauvages, des squelettes déterrés pour la science et des attaques en mer en jetpack. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Espace : personne ne sait où va tomber le premier étage de 30 m du lanceur chinois Long March 5Découverte de la plus ancienne sépulture humaine en Afrique Des « trous du cul » de chevaux pour lutter contre la sécheresseAu Moyen Âge, le cancer faisait aussi des ravagesLa marine royale britannique prend d'assaut les navires en jetpack !Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Ce week-end une pluie de débris est attendue sur Terre. Il y a quelques jours, le lanceur Long March 5B faisait la une en mettant en orbite Tianhe, le cœur de la future station spatiale chinoise. Alors qu’une série de manœuvres aurait dû être mises en place pour assurer une rentrée sûre dans l’atmosphère, il semble en être allé autrement pour l’appareil. Celui-ci est donc en train de chuter comme une pierre, condamné à entrer en collision avec la Terre à une date et en un lieu qui demeurent encore incertains. L’objet de 30 mètres de long et de 5 mètres de diamètre dégringole actuellement à une vitesse de plus de 25.500 km/h et pourrait atteindre le sol entre le 8 et le 12 mai. Quant à la région d’impact, elle serait délimitée par New-York, Madrid et Pékin au nord et par le sud du Chili et Wellington au sud. La majeure partie de l’hémisphère sud et une fraction de l’hémisphère nord sont donc tenues en haleine pour le moment, en attendant un retour des scientifiques qui pourront estimer avec précision le point de contact environ 6 heures avant que les débris du lanceur n’atteignent le sol. Le meilleur espoir reste qu’une grande partie de ce débris de 21 tonnes soit fragmentée dans l’atmosphère, mais les experts estiment tout de même que 20 à 40% de cette masse pourrait atteindre le plancher des vaches intacts. Espérons donc pour le mieux en attendant de plus amples nouvelles.Partons au Kenya maintenant, à la découverte de la plus ancienne sépulture humaine jamais mise au jour sur le continent africain. Baptisé Mtoto, le jeune enfant sorti de terre par les chercheurs n’aurait eu que trois ans à l’âge de sa mort, il y a 78.000 ans. Son corps aurait été placé en position foetale dans une fosse puis recouvert d’un linceul, sa tête reposant sur un support. Ces vestiges sont désormais la marque du plus ancien rituel funéraire jamais étudié en Afrique. Un rituel probablement complexe, selon les scientifiques, sollicitant la participation de plusieurs membres de la communauté et attestant de l’évolution culturelle des sociétés du Pléistocène supérieur. Le corps de Mtoto rejoint seulement deux autres individus découverts sur le sol africain : un autre enfant, égyptien, daté de 68.000 ans, et un nourrisson d'Afrique du Sud daté entre 58.000 et 74.000 ans.Face à la sécheresse, les chevaux et les ânes ne se laissent pas démonter. Des chercheurs de l’université technologique de Sydney ont en effet analysé leur comportement et révélé qu’à l’état sauvage, ces équidés ont pour habitude de creuser des trous dans le sable à la recherche d’eau. Ils essaiment ainsi des sortes de puits à travers le territoire qui participent à accroître considérablement la disponibilité en eau pour une grande partie de la faune, mais aussi de la flore. Près de 60 espèces différentes ont été surprises en train de s'abreuver à ces sources : des herbivores mais aussi des oiseaux et des lions. Une fois abandonnés, ces creusets servent ensuite à la germination des arbres, jouant un rôle, aussi mineur soit-il, dans le verdissement des régions arides.Au Moyen Âge aussi, le cancer faisait des ravages. Une récente étude révèle en effet que 9 à 14% de la population anglaise aurait pu être touchée par ce mal insidieux entre les Vie et XVIe siècles. Des résultats obtenus en déterrant 143 squelettes dans 6 cimetières de la région de Cambridge, et en analysant les signes de malignité visibles dans leurs os, la seule partie pertinente de leur corps qui n’ait pas encore été dévorée par les vers. Grâce à la tomodensitométrie, les chercheurs ont pu constater que 3,5% des individus montrait des signes de métastases. Si l’on prend en compte le fait qu’un tiers à la moitié des personnes atteintes de cancers des tissus mous voient la tumeur se propager à leurs os, on obtient cette statistique de 9 à 14%. Un chiffre quatre à un cinq fois plus grand aujourd’hui du fait des modes de consommation et de la pollution induits par l’industrialisation de nos sociétés.Et enfin, pour finir, partons en mer pour une opération pas comme les autres. La marine royale britannique a récemment testé l’utilisation de jet packs pour prendre d’assaut les navires. À bord d’une barque, le soldat n’a qu’à prendre son envol pour atterrir directement sur le pont ennemi du vaisseau qu’il poursuit. À l’heure actuelle, ces appareils possèdent encore trop de désavantages pour présenter un véritable intérêt militaire. Leur manque de discrétion fait de leur porteur une cible facile. Une cible dont les deux bras sont occupées par la gestion des propulseurs, et portant sur son dos un réservoir empli de carburant inflammable. Pour autant, les images restent impressionnantes à regarder et donnent clairement un nouveau sens à la phrase “À l’abordage”. La vidéo de démonstration et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

177 - Zoom - L’envers du décor des pannes électriques

Aujourd'hui, nous vous proposons un décryptage sur la manière dont les distributeurs d'énergie gèrent les pannes d'électricité. Découvrez les coulisses d'une organisation aussi complexe que fascinante, en partenariat avec Enedis.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans cette parenthèse audio, réalisée en partenariat avec Enedis. Pour cet épisode, nous allons parler de l’une des conséquences peu évoquées du changement climatique, et des solutions impressionnantes mises en place pour la maîtriser au mieux. Pensez à vous abonner à Fil de Science pour rester au plus près de l’actualité, avec un retour sur les 5 news principales de la semaine tous les vendredis à 18h30, et des décryptages comme la capsule audio Covipod, dédiée à l’actualité du coronavirus, un jeudi sur deux à la même heure.On parle souvent de l’impact du changement climatique sur les systèmes naturels. Hausse des températures et du niveau de la mer, érosion des côtes et fragilisation de la biodiversité sont des sujets qui font de plus en plus l'actualité. Mais les systèmes de fabrication humaine aussi peuvent être impactés par les caprices du climat. En témoigne la coupure de courant qui a récemment plongé le Texas dans le noir et dans le froid en février dernier, suite au déplacement d’un vortex polaire jusqu’à la frontière sud des États-Unis.Le réseau électrique est un système aussi puissant que complexe, et la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes introduit de nouveaux paramètres dans les équations avec lesquelles les distributeurs et transporteurs d’énergie doivent composer afin de continuer de garantir l’électricité à tous. Pour s’adapter à ces contraintes inédites et parer aux incidents, ils doivent à la fois faire preuve de vigilance, de réactivité et d’inventivité tout en participant activement à l’avancement de la transition écologique. En somme, on pourrait diviser leur démarche en cinq étapes principales : anticiper les besoins, surveiller le réseau, alerter et mobiliser les équipes dédiées en cas d’incident, gérer la crise rapidement, puis tirer des leçons de l’expérience afin d’améliorer leurs services.Prenons le cas d’Enedis, qui gère plus grand réseau public de distribution d’électricité en Europe. Cette entreprise dessert 95% du territoire métropolitain français, avec un réseau basse et moyenne tension d’1,4 million de kilomètres de long, alimentant de 37 millions de clients. Une exploitation donc conséquente, qui requiert l’emploi permanent de 38.000 salariés en France et une coordination à toute épreuve. Comment une structure d’une telle ampleur peut-elle être suffisamment agile et réactive pour gérer rapidement les situations de crise lorsque le climat s’emballe ? Commençons par le commencement. Tout débute avec notre première étape : l’anticipation.Certaines crises sont plus aisées à prédire que d’autres, et dans le cas du climat, les études scientifiques sont formelles : nous nous dirigeons à un rythme soutenu vers des événements météorologiques plus extrêmes et plus fréquents. Cette donnée en main, la première mission d’Enedis est d’avoir une vision claire des ressources humaines et techniques dont elle dispose. Cela passe notamment par la formation continue des équipes, avec des exercices réguliers au niveau national et régional. Le matériel d’intervention est régulièrement entretenu et inventorié, et l’exploitation ainsi que la modernisation des millions de kilomètres de lignes permettent au réseau électrique de se montrer plus résilient face à des aléas climatiques. Enfin, une veille attentive sur les tendances météorologiques et sur les évolutions des besoins en énergie sur tout le territoire est nécessaire pour se tenir prêt face au changement.Apprendre à gérer une crise, c’est ensuite savoir identifier ses signes avant-coureurs qui permettent de la repérer au plus tôt. La neige, la grêle, les inondations, les orages, le vent et les épisodes caniculaires ou de froid intense constituent autant de menaces à surveiller de près. Pour cela, Enedis s’appuie sur les experts de Météo France, mais aussi sur l’application « Impact Foudre », développé avec la société Météorage, ainsi que sur un outil de prévision capable de d’associer l’intensité des phénomènes météorologiques avec de potentiels impacts sur le réseau électrique. Ce dernier mobilise des experts se relayant 7j/7 pour surveiller le ciel de France et les systèmes dépressionnaires au-dessus de l’Océan Atlantique. En cas de dégradation des conditions météorologiques, un bulletin de vigilance ou d’alerte est envoyé aux directions régionales concernées, afin que celles-ci puissent pré-mobiliser leurs équipes.Différents scénarios vont alors se jouer en fonction de la gravité de l’événement attendu ou de l’incident qui se produit. Le lancement de l’alerte met en marche tout un dispositif bien rôdé, permettant d’agir au plus vite sans mobiliser des ressources superflues. Des systèmes de détection des pannes moyenne tension localisent la coupure de courant et transmettent l’information aux Agences de conduite régionales (ACR) des secteurs concernés, et l'on entre dans le stade de l’intervention.Ces agences régionales sont les tours de contrôle du réseau de distribution électriques. Dès réception de l’alerte, elles peuvent établir un diagnostic et immédiatement réaliser des gestes techniques à distance pour tenter de rétablir l’alimentation moyenne tension sans déplacer une équipe technique sur le terrain. C’est pourquoi vous ne verrez pas toujours un camion bleu Enedis intervenir sur le site d’une panne : souvent, le problème peut être résolu grâce à des solutions à distance. Si néanmoins la situation nécessite une intervention sur place, les techniciens de la région concernée prennent alors le relai. Et dans le cas d’événements météorologiques graves, dépassant les ressources de la direction régionale, Enedis possède une dernière parade, grâce à des équipes spéciales dédiées aux interventions rapides. Après les tempêtes de 1999, dont ceux qui les ont vécues se souviendront bien, l’entreprise a en effet créé la FIRE : la Force d’Intervention Rapide de l’Electricité rassemblant plus de 2.600 techniciens, déployables partout en France. Bien qu’elle n’intervienne que dans des cas extrêmes, la FIRE s’est déjà révélée essentielle dans près d’une quarantaine de situations depuis sa création. On peut par exemple citer son rôle dans le soutien aux équipes et le rétablissement du courant lors des tempêtes Irma et Maria en 2017 ou encore lors des inondations provoquées par la tempête Alex dans le sud-est de la France, en octobre 2020. Une fois le diagnostic établi par la cellule de crise Enedis nationale, cette force d’intervention est envoyée vers les régions sinistrées, où des points de ralliement ont déjà été mis en place par les équipes locales. Des bases logistiques, dispersées stratégiquement sur tout le territoire, tiennent à disposition du matériel conditionné sous forme de kits, livrables en quelques heures. Des milliers de groupes électrogènes sont également disponibles pour rétablir le courant durant le temps des réparations. Agences régionales, chargés d’affaires, techniciens, centres d’appel dépannage, équipes territoriales, logisticiens et équipes de communication ont tous un rôle à jouer pour assurer le bon fonctionnement de cette mécanique complexe, et, reconnaissons-le, assez impressionnante. Et les résultats sont là, avec des interventions et un rétablissement du courant toujours plus rapides !Une fois l’intervention terminée, vient le temps du bilan, l’occasion de pointer du doigt ce qui peut être amélioré et de développer de nouvelles solutions pour répondre et anticiper sur les besoins. Chaque année, 4 milliards d’euros sont investis par Enedis pour développer le réseau public de distribution d’électricité, dont 1 milliard est destiné à le renforcer, l’améliorer et le moderniser pour le rendre plus adaptable et plus robuste. Côté innovation, la FIRE n’est qu’un exemple des efforts mis en place pour accroître la qualité des services. Le réseau électrique est sans cesse perfectionné pour évoluer vers les réseaux intelligents, ou smart grids, qui s’appuient sur de nombreux outils. Des capteurs connectés baptisés DINO sont par exemple capables de signaler une inondation dans un poste de distribution avant que celle-ci ne cause des dommages. Les compteurs communicants Linky sont quant à eux des alliés hors pairs pour les équipes techniques d’Enedis, permettant de repérer d’éventuels dysfonctionnements sur le réseau basse tension. Les drones ont également récemment fait leur entrée et sont utilisés pour survoler les sites sinistrés difficiles d’accès et repérer plus rapidement les endroits où intervenir en priorité. Enfin, le développement de solutions plus respectueuses de l’environnement reste crucial pour l’entreprise, car au final, la meilleure façon de ne pas avoir à subir les conséquences du changement climatique, c’est encore de lutter contre le changement climatique lui-même.Merci d’avoir suivi cette pastille audio. Nous espérons que vous y aurez découvert quelque chose. Pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts, rendez-vous sur Spotify, Deezer, Apple Podcast et bien d’autres plateformes de diffusion. N’hésitez pas à partager vos réactions avec le hashtag #FuturaPod, et à nous laisse un commentaire sur vos apps audio préférées. Merci à Enedis, avec qui cet épisode a été réalisé, pour ses explications. Retrouvez toutes leurs informations sur le site www.enedis.fr.Musiques : Corona et Buzzkiller par Alexander NakaradaLovetheLie par Lilo SoundLicense: https://filmmusic.io/standard-license Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

176 - Fil de Science #22 : Vie sur Mars, crise sanitaire et logiciel espion

Pour cette semaine du 26 avril : un logiciel espion, une crise sanitaire sans précédent en Inde, de la vie sur Mars, l'accélération de l'axe de rotation terrestre et la conquête de l'espace par la Chine. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Un malware voleur de mots de passe se répand sur AndroidComment expliquer la fulgurante reprise de l’épidémie de Covid-19 en Inde ?La vie pourrait exister sur Mars aujourd’huiLe réchauffement climatique modifie l’axe de rotation de la TerreUne nouvelle station spatiale s'installe autour de la Terre jeudiTranscription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Pour commencer, plongeons dans notre fabuleux mais parfois dangereux monde connecté. Des groupes cybercriminels sont actuellement à l’origine de plusieurs campagnes de piratage de mots de passe ou d’informations bancaires. Leur méthode ? Un texto vous informant que vous venez de manquer la livraison d’un colis. Le destinataire semble être un service de transport classique et le lien vous emmène sur une copie frauduleuse du site de l’entreprise en question. On vous incite alors à télécharger une application contenant le malware. Si cette dernière ne fonctionne que sur Android, les utilisateurs d’IOS pourraient être redirigés vers une page de phishing. Si vous avez déjà cliqué sur le lien et installé l’application, une seule chose à faire : réinitialiser votre smartphone aux paramètres d’usine et surtout ne restaurez pas la sauvegarde. Actuellement, le logiciel espion sévit dans plusieurs pays d’Europe et au Japon. Il est suggéré de signaler tous les messages suspects au service spam, soit le 33 700 en France.Sortons de notre bulle virtuelle pour constater la situation actuellement dramatique en Inde. L’épidémie de coronavirus flambe à nouveau et sature les services sanitaires et funéraires. En cause, des mesures barrières négligées, des événements super propagateurs maintenus et la diffusion du variant britannique. Le taux de létalité, initialement biaisé par des estimations hasardeuses, atteint entre 3,4 et 5 % selon les régions. La campagne de vaccination va malheureusement trop lentement compte tenu de la très forte densité de population comparé aux nombres de doses disponibles. En effet, seulement 1 % des Indiens ont reçu les deux doses de vaccins nécessaires à la protection contre les formes graves de la maladie. Enfin, si les mesures de confinements reprennent progressivement, elles sont appliquées de façon disparates sur le territoire indien, compte tenu de la balance bénéfice / risque pour certaines populations pauvres qui ne peuvent pas s’arrêter de travailler faute de mourir de faim. Revenons à la vie avec des nouvelles de Mars. Le rover Persévérance continue son exploration martienne à la recherche de traces de vie anciennes ou actuelles. Ces hypothèses n’ont rien de loufoque et sont soutenues par des données récoltées par d’autres rovers comme Curiosity et par des analyses de météorites martiennes échouées sur la Terre. Les chercheurs à l’origine de ces hypothèses suggèrent que, si la vie a existé sous la surface de Mars, elle pourrait bien être encore présente aujourd’hui. En effet, dans le sous-sol de la planète rouge, il y aurait tous les ingrédients pour entretenir la vie de micro-organismes. Affaire à suivre. De retour sur Terre, le réchauffement climatique n’aurait pas que des impacts sur la hausse des températures moyennes, l’incidence des catastrophes naturelles et le déclin de la biodiversité. Il modifierait également l’axe de rotation de notre planète. Ce dernier n’est pas fixe mais des chercheurs suggèrent que le réchauffement climatique l’aurait considérablement accéléré. En cause : le fait que la distribution de l’eau au sein de la planète bleue serait l’un des éléments causaux importants de l’inclinaison des pôles. Selon les calculs des scientifiques, la perte totale d’eau stockée sur les terres dans les années 90 aurait entraîné une dérive des pôles à une vitesse 17 fois supérieure entre 1995 et 2020 qu’entre 1981 et 1995.Pour finir, demandons-nous si le 21 ème siècle sera le siècle de la conquête spatiale ? Cela semble en tout cas bien parti. La chine veut s’affirmer comme puissance spatiale aux côtés des États-Unis, de la Russie, de l’Europe, du Japon et du Canada. Quoi de mieux pour remplir cet objectif que de construire sa propre station spatiale ? Cette dernière pèsera en tout 66 tonnes. Son premier module nommé Tianhe, d’une masse de vingt tonnes, mesurant 16,6 mètres de long et 4,2 mètres de diamètre a été lancé ce jeudi 29 avril 2021. Un télescope spatial comparable à Hubble devrait également rejoindre les trois modules de la station spatiale en 2024. Les images du module Tianhe sont à découvrir sur Futura, bien entendu. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

175 - Covipod #6 : Réouverture des écoles, quels sont les risques ?

Aujourd'hui, dans Covipod, nous faisons le point sur la réouverture des écoles et les risques d'infection des enfants à la Covid-19. Puis nous ferons un bref état des lieux des dernières découvertes et recommandations sur le sujet.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceLes dernières news #CoronavirusCovid-19 : que savons-nous de la maladie chez les enfants, un an après le début de la pandémie ?Transcription du podcast :Bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n'hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes plateforme d'écoute préférées.Depuis lundi, les écoles maternelles et primaires ont rouvert leurs portes aux élèves après deux semaines de vacances. Quel est le rôle des enfants dans la pandémie de Covid-19 ? C’est une question épineuse, sans réponse simple, ni définitive. Des scientifiques allemands ont passé en revue la littérature scientifique, qui est dense et parfois contradictoire, sur le sujet. Ils se sont focalisés sur deux points : la susceptibilité des enfants à l’infection et leur contagiosité. Les enfants peuvent avoir un rôle important dans la propagation de certaines maladies infectieuses. C’est le cas pour la grippe ou la gastro, par exemple. Dans le cas du Covid-19 les choses sont plus … complexes. Les enfants de moins de dix ans semblent plus résistants à l’infection. Plusieurs études se sont penchées sur la séroprévalence, c’est-à-dire la présence d’anticorps contre le SARS-CoV-2 dans leur sang, et le nombre de tests de dépistage positifs chez les moins de dix ans. Elles sont toutes parvenues à la même conclusion : les élèves de maternelle et primaire sont relativement épargnés par la maladie. En revanche, après dix ans, les enfants présentent le même risque d’être infectés que les adultes. Le moment précis où ce changement s’opère reste mystérieux. Cela signifie-t-il que les enfants sont aussi moins contagieux ? Eh bien, non. Selon les scientifiques allemands, aucune donnée ne permet d’affirmer que les enfants sont moins contagieux que les adultes. Et c’est là que ça devient coton… La Covid-19 pédiatrique est assez différente de la Covid-19 classique. La plupart des enfants en bonne santé sont asymptomatiques ou déclarent des formes légères avec de la fièvre et de la toux. Une des complications les plus sévères de la maladie chez les enfants est un syndrome inflammatoire généralisé pouvant être mortel. En clair, chez beaucoup d'enfants, la Covid-19 peut passer inaperçue. Dans ce cas-là, comment savoir avec certitude si un enfant est à l’origine d’un cluster dans une école ou au sein de son foyer ? De plus, la différence de sensibilité à l’infection en fonction de l’âge ajoute un degré de complexité à un problème déjà obscur, dirons-nous. Les écoles élémentaires et les crèches sont à l’origine de quelques foyers de contamination en Europe, mais le nombre de cas positifs était beaucoup plus important chez les adultes que chez les enfants. Vous l’avez compris, le rôle des enfants dans la pandémie est plus que nébuleux et difficile à appréhender. Au regard des connaissances actuelles, ils ne semblent pas être un moteur essentiel de l’épidémie. Mais, je n’en mettrai pas ma main au feu ! Je vous conseille la lecture de l’article : « Covid-19 : que savons-nous de la maladie chez les enfants, un an après le début de la pandémie ? » en ligne sur Futura.Ailleurs de l’actualité scientifique autour du coronavirus. Les règles de distanciation sociale en intérieur ne valent rien. C’est l’avis de deux scientifiques du MIT. Respecter la règle des deux mètres ne protège que l’espace de quelques minutes un groupe de personnes sans masques. L’aération des pièces et le port du masque restent les gestes les plus efficaces pour limiter la contamination.Être vacciné ne signifie pas qu’on ne peut plus être infecté, mais ce risque est largement diminué. Le Haut conseil de la santé publique indique que les personnes vaccinées peuvent faire tomber le masque lors de rassemblements privés et en intérieur. Dans les lieux collectifs, il reste obligatoire.Merci d’avoir écouté ce nouvel épisode du Covipod. Le respect des gestes barrières et des mesures de confinement est primordial pour venir à bout de cette épidémie. Votre masque doit couvrir votre bouche et votre nez, et ne doit pas bâiller. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous ! Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

174 - Fil de Science #21 : Thomas Pesquet, révolution CRISPR et mini trou noir

Pour cette semaine du 19 avril : nouvel équipage pour l'ISS, des T. rex qui chassent en meute, un trou noir miniature, une nouvelle révolution pour CRISPR et un deuxième vol d'essai pour Ingenuity. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Thomas Pesquet en route pour la Station spatiale internationaleLes T-Rex auraient chassé en meute comme les loups !Le plus petit trou noir connu vient d'être découvert et il est proche de nousCRISPR : une seconde révolution est en cours !Ingenuity : son deuxième vol, plus long et plus haut, est un nouveau succès !Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.La nouvelle du jour, c’est bien entendu le départ de Thomas Pesquet pour la station spatiale internationale. L’astronaute français a quitté ce matin le sol du Kennedy Space Center aux côtés de ses collègues Shane Kimbrough, Megan MacArthur et Akihiko Hoshide. Après le report du lancement en raison d'une météo défavorable hier, l'équipage attendait à bord de la capsule depuis déjà 2 h 30 lorsque la fusée s'est enfin arrachée du sol. Les astronautes y resteront pendant 23 heures de plus avant que le Crew Dragon s'arrime à l’ISS, demain, samedi, à 11 h 10. Presque cinq ans après avoir fait ses débuts en tant qu'astronaute à bord de la station, Thomas Pesquet repart pour la mission Alpha, d’une durée de 6 mois. À bord, il réalisera une centaine d’expériences couvrant de nombreux domaines. Pince acoustique, réalité virtuelle, étuis de transport consommables, neurosciences, vieillissement cérébral, mesure des radiations, le programme est vaste et chargé. À cette occasion, Thomas Pesquet deviendra également le premier Français commandant de la station, après avoir été le premier européen à voler à bord d’une capsule Crew Dragon. On lui souhaite bonne chance ainsi qu’à l’ensemble de l’équipage !Une nouvelle découverte pour les paléontologues. Le T. Rex, souvent représenté comme un géant esseulé dans nos manuels de biologie aurait en fait chassé en meute. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs de l’université de l’Arkansas en étudiant un site de fossiles du côté du monument national de Grand Staircase-Escalante, aux États-Unis. Leurs analyses physico-chimiques et géochimiques racontent en effet la mort de quatre ou cinq tyrannosaures en un même lieu, vraisemblablement au cours d'une inondation. Ces éléments renforcent la théorie, déjà avancée il y a 20 ans, selon laquelle ce saurien serait plus social qu’il n’y paraît.« La licorne ». C'est le surnom que les astronomes ont choisi d'attribuer à un trou noir tout juste découvert aux abords de notre Système solaire. Celui-ci se trouve à seulement 1.500 années-lumière de notre Terre, dans la constellation de la Licorne, ce qui en fait l’un des plus proches de nous jamais découverts. Mais ce n’est pas sa seule spécificité, car ce nouveau membre de notre famille céleste serait également l'un des plus petits trous noirs jamais détectés. Avec ses maigres trois masses solaires, il marque un jalon important dans la détection des trous noirs miniatures et amène les astronomes à se demander combien de ses pairs attendent encore d’être découverts dans le ciel au-dessus de nos têtes.CRISPR est en train de traverser une seconde révolution. Jusqu'à présent, le système CRISPR-Cas9, agissant comme une paire de ciseaux moléculaires, permettait de modifier le génome, ou mieux encore, l’épigénome, afin de réguler l’expression de traits ciblés. En visant les marques épigénétiques plutôt que le génome en lui-même, les chercheurs ont la certitude de ne pas risquer d’endommager l’ADN de manière irréversible, mais cette manipulation possédait jusqu’alors le désavantage de ne pas perdurer dans le temps. Désormais, grâce à l’introduction de deux nouveaux outils baptisés CRISPRoff et CRISPRon, les biologistes peuvent allumer et éteindre la lecture d’un gène à la manière d’un interrupteur sans plus courir le risque de l’altérer. Outre les potentialités thérapeutiques de cette découverte, les scientifiques espèrent également que celle-ci leur ouvrira les portes de la compréhension du génome animal.Nouveau coup d’éclat pour Ingenuity. Ce jeudi 22 avril, le petit hélicoptère martien a réalisé son second vol d’essai à 11h30, heure de Paris. Cette fois-ci l’appareil s’est maintenu en l’air durant 50 secondes dans l’atmosphère raréfiée de planète rouge, soit 11 secondes de plus que lors de son premier vol réalisé en début de semaine. Il s’est également élevé plus haut, à 5 mètres de la surface, avant de faire un tour sur lui-même, de se déplacer sur le côté, et de se poser à deux mètres de son point de décollage. Les images étonnantes d’Ingenuity en vol et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Ne manquez pas notre nouvel épisode de Chasseurs de Science, samedi à 10h30, à la recherche d’un véritable trésor pirate. Rendez-vous également mercredi à 17h, pour un nouvel épisode de Bêtes de Science sur nos meilleurs amis à quatre pattes. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

173 - Fil de Science #20 : Vaccin contre le cancer, T. rex et trou noir

Pour cette semaine du 12 avril : un vaccin contre le cancer, une invasion de T. rex, des fractures dans des barrières de glaces, des tunnels remplis de Tesla et des images spectaculaires de trou noir. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :On sait (presque) combien de tyrannosaures ont foulé la TerreDes médecins américains testent un vaccin personnalisé contre le cancerL’Antarctique pourrait libérer une quantité d'eau colossaleThe Boring Company : la déception au bout du tunnel d’Elon Musk ?Trou noir : de nouvelles images spectaculaires de M87*Transcription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Du côté de la paléontologie, des chercheurs de l’université de Californie commencent à quantifier ce que nous ne savons pas à propos du Tyrannosaurus rex plus connu sous le nom de T. rex. En effet, seulement 32 fossiles de cette espèce sont exposés dans les musées de nos jours. Pourtant, selon une récente étude de modélisation sur le sujet, ils auraient été au minimum 140 millions et au maximum 42 milliards à arpenter la Terre durant toute la durée de leur règne. Charles Marshall, directeur du Musée de Paléontologie de l'Université de Californie et coauteur de l’étude espère que ces estimations seront un premier pas pour dénombrer les espèces manquantes dans les archives fossiles.Parler vaccin sans parler Covid, c’est possible ! Des médecins de la clinique du Mont Sinaï à New York ont testé, dans un essai clinique de phase 1, un vaccin personnalisé contre les cancers de la peau et de la moelle osseuse. Cet essai a pour but d’évaluer la tolérance au vaccin. À l’aide des bases théoriques de l’immunothérapie, ils ont conçu un vaccin à base de peptides contenus dans les tumeurs des patients. Grâce à des méthodes de laboratoires et à des algorithmes sophistiqués, ils sont parvenus à récolter les peptides les plus à même d’engendrer une réponse immunitaire contre la tumeur, ce qui pourrait éviter la rechute. Les premiers résultats sont encourageants, mais il faudra attendre des essais sur d’autres types de cancer et sur de plus grand échantillons pour conclure. De nouvelles simulations concernant la fonte des glaces en Antarctique inquiètent des climatologues britanniques. Selon une récente modélisation, un réchauffement de 4 degré par rapport aux températures pré-industrielle exposerait des barrières de glace – de gros amas de glace d’une dizaine à une centaine de mètres d’épaisseur – au risque d’effondrement provoquant une élévation du niveau de la mer. Comment ? Par hydrofracturation ! Un phénomène qui a déjà été à l’origine de l’effondrement de deux barrières de glace en 1995 et 2002, où un excès d’eau gelée au sein de ces barrières a provoqué des fractures. Toutefois, d’autres paramètres pris en compte dans un modèle de chercheurs suédois rendent les prévisions moins pessimistes, prévoyant une élévation du niveau de la mer 25 % en deçà de ce qu’avance le modèle britannique. Les ambitions d’Elon Musk ont-elles les yeux plus que le ventre ? Le test à Las Vegas de la première installation de sa compagnie de construction de tunnel, The Boring compagny, a déçu. Initialement prévu pour être révolutionnaire, le système de transport combinant vitesse et réservation par application mobile dans l’objectif de désengorger les grands centres-villes, ne ferait pas mieux qu’une ligne de bus classique notamment à cause de la réglementation d’incendie. Pour autant, le service pourra sûrement être amélioré d’ici son lancement officiel en juin et nous pourrons juger de sa pertinence à ce moment-là.Et pour finir, payons-nous le luxe de plonger dans un trou noir et de pouvoir en sortir. De nouvelles images spectaculaires du trou noir M87 viennent d’être rendues publiques dans un célèbre journal d’astrophysique. Les observations faites par les scientifiques vont des photons radio aux photons gamma et ont nécessité la collaboration de 760 scientifiques et ingénieurs venant de près de 200 institutions réparties dans 32 régions du globe. Les images obtenues vont servir de laboratoire expérimental pour les physiciens afin de percer des mystères comme les processus d’accrétion et d’accélération des trous noirs mais aussi des énigmes comme celle de l’origine des rayons cosmiques. Les images spectaculaires de M87 sont à découvrir sur Futura, bien entendu. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

172 - Covipod #5 : Où en est le variant brésilien ?

Aujourd'hui, dans Covipod, nous faisons le point sur le variant brésilien du coronavirus et la menace sanitaire qu’il pourrait représenter. Puis nous ferons un bref état des lieux sur les vaccins et la progression de la pandémie en France , ainsi que sur les mesures à respecter.👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de ScienceAprès une érection interminable, un homme est testé positif à la Covid-19Les dernières news #CoronavirusTranscription du podcast :Bienvenue dans cet épisode du Covipod dans lequel nous faisons le point sur le variant brésilien du coronavirus et la menace sanitaire qu’il pourrait représenter. Je suis Julie, rédactrice santé à Futura et diplômée d’un master d’infectiologie. Si vous voulez soutenir ce podcast, n’hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes plateforme d’écoute préférées.Comme son nom l’indique, le variant brésilien a émergé au Brésil, dans la ville de Manaus, située aux portes de la forêt amazonienne. Mais c’est à l’autre bout du monde qu’il a révélé son existence. Le variant brésilien a été isolé lors d’un prélèvement effectué sur un voyageur en provenance de Manaus mis en quarantaine dans un aéroport au Japon. Qu’est-ce qui se cache sous l’enveloppe de ce variant ? Il appartient à la lignée P1 qui est caractérisée par trois mutations significatives dans la protéine S. La première est N501Y. Elle est aussi présente dans les variants anglais et sud-africains. Des études ont démontré qu’elle permet aux variants de se propager plus facilement. La deuxième est la mutation E484K, également portée par le variant sud-africain. Selon les scientifiques, cette dernière permettrait au virus d’échapper facilement aux défenses mises en place par le système immunitaire. En d’autres termes, il pourrait être moins bien neutralisé par les vaccins, notamment ceux de Moderna et Pfizer. Enfin, la dernière est K417N, et son rôle n’est pas connu. Grâce à sa mutation N501Y, le variant brésilien est particulièrement contagieux, mais est-il plus mortel ? Il n’y a pas encore de réponse à cette question. Les scientifiques n’ont pas effectué d’expériences pour le démontrer. Au Brésil, l’épidémie de Covid-19 est particulièrement mortelle, avec environ 4.000 morts chaque jour. Plus de 50 % des personnes en réanimation ont moins de 40 ans. Là-bas, le variant brésilien est responsable de la majorité des cas de Covid-19, mais cela ne signifie pas pour autant qu'il est plus mortel.  Depuis quelques jours, le variant brésilien inquiète le gouvernement français. Pourtant il est très minoritaire sur notre territoire. Il présente actuellement moins de 5 % des contaminations. Ce que redoutent les politiques, ce sont les cas d'importation. C’est-à-dire des personnes contaminées – dont des « super-propagateurs » potentiels – en provenance du Brésil, qui pourraient propager l’épidémie en France. C’est pour limiter le risque d’apparition de nouveaux cas de variant brésilien que Jean Castex a annoncé la suspension des liaisons aériennes entre le Brésil et la France jusqu’à nouvel ordre. Pour en savoir plus sur les inquiétudes autour du variant brésilien, vous pouvez consulter l’article « Coronavirus : faut-il s’inquiéter du variant brésilien ? » déjà en ligne sur Futura.Ailleurs dans l’actualité scientifique du coronavirus. Comme le vaccin d’AstraZeneca, le vaccin Johnson & Johnson est suspendu aux États-Unis à cause de cas de thrombose. Si ces événements sont en effet liés à la vaccination, l’élément déclencheur pourrait être l’adénovirus utilisé comme vecteur viral par les deux fabricants.L’épidémie progresse encore en France, la barre des 100.000 victimes devrait être bientôt dépassée. Le dernier bilan du 12 avril fait état de 99.508 morts dans les hôpitaux.Merci d’avoir écouté ce nouvel épisode du Covipod. Le respect des gestes barrières et des mesures de confinement est primordial pour venir à bout de cette épidémie. Votre masque doit couvrir votre bouche et votre nez, et ne doit pas bâiller. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous ! Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

171 - Fil de Science #19 : Covid-19 sans fin, douleur chez les roux et astéroïde

Pour cette semaine du 5 avril : une immunité collective en danger, une nouvelle physique qui pointe son nez, un glacier qui menace de s'effondrer, des roux super-équipés contre la douleur et un astéroïde qui a la main verte. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Si nous voulons retrouver notre vie d’avant, il faudra que 90 % de la population soit vaccinée De possibles signes d'une nouvelle physique avec le moment magnétique du muon Antarctique : un important glacier pourrait atteindre un point de non-retour et provoquer une montée des eaux de 3 m ! Pourquoi les roux ressentent-ils la douleur différemment ? L'astéroïde qui a causé l'extinction des dinosaures a créé la forêt amazonienne Transcription du podcast :Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Un an après le début de la pandémie de Covid-19, nombreux sont ceux et celles qui se demandent quand nous pourrons enfin espérer un retour à la normale. L'immunité collective grâce à la vaccination est notre meilleure solution pour y parvenir, mais nous sommes encore loin de l’avoir atteinte. D’après des résultats publiés par l'Institut Pasteur, Santé publique France et la Haute autorité de Santé, 90 % de la population française devrait être vaccinée afin d’espérer une stabilisation de la situation d’ici l’été. Un chiffre atteignable en théorie, mais qui se heurte aux faibles intentions vaccinales des Français. En effet, une enquête menée fin mars révèlent que si 79% des plus de 65 ans avaient l’intention de se faire vacciner, seuls 36% des 18-24 ans s’annonçait décidés à se prémunir contre le virus de cette manière. Les scientifiques sont donc formels : pour l’instant, même dans les scénarios les plus optimistes, l’entêtement des Français à l’encontre du vaccin ne permet pas d’envisager le relâchement des mesures de contrôle, et sans un changement rapide et drastique, nous pourrions continuer de payer le prix de cette pandémie encore longtemps. Alors que les hôpitaux sont à nouveau surchargés de patients, avec des personnels soignants infectés contraints de continuer de travailler faute d’effectifs et des choix difficiles à faire au quotidien, nous invitons nos auditeurs encore réfractaires au vaccin à reconsidérer leur choix en s’informant auprès de sources fiables, pour leur propre santé et celle de tous.La physique des particules devrait bientôt avoir à se mettre à jour. En effet, le 7 avril dernier, le Fermilab a publié de nouveaux résultats marquant un tournant dans l'énigme du moment magnétique du muon. Le muon est un cousin de l’électron, possédant tout comme lui une charge électrique élémentaire et un moment cinétique intrinsèque, baptisé spin. Pendant plus de deux décennies, les chercheurs ont peiné à obtenir une valeur théorique de ce spin alignée sur celle mesurée en laboratoire, mais grâce à des études d’une précision sans précédent, l’équipe du Fermilab suggère aujourd’hui que ce ne sont plus les protocoles expérimentaux, mais bien la théorie qui aurait besoin d’être réécrite. Si de plus amples expériences seront nécessaires pour confirmer ce constat, la nouvelle n’en est pas moins excitante pour les physiciens des particules.Le glacier de l'île du Pin est plus dangereux que son nom ne le laisse présumer. Situé à l’ouest de l’Antarctique, cette immense région est surveillée de près par les scientifiques. En février 2020, elle avait déjà perdu un iceberg de la taille de l’île de Malte, mais aujourd’hui, la tendance s’accélère alors que le glacier menace de basculer dans une série de points de non retour qui laissant présumer du pire. Déjà responsable de 10% de la hausse du niveau de la mer avec son voisin le glacier Thwaites, le Pine Island Glacier pourrait entraîner avec lui l'effondrement imminent de tout l'ouest de la calotte glaciaire antarctique, avec pour conséquence une montée des eaux de plus de trois mètres. La lutte contre le changement climatique reste une priorité capitale durant cette année 2021 et les suivantes pour ralentir l’arrivée de ces événements catastrophiques.Saviez-vous que les roux ressentent la douleur différemment du reste de la population ? Désormais, les chercheurs savent pourquoi ! Qu’elles soient blond vénitien ou poil de carotte, les personnes rousses partagent toutes le même trait : une mutation sur le gène MC1R, qui l’empêche de reconnaître l'hormone mélanotrope (MSH). Celui-ci ne produit donc qu'un seul type de mélanine, baptisé phléomélanine responsable de la couleur de la peau et de la teinte rousse des cheveux, mais les conséquences de cette mutation ne s’arrêteraient pas là. En effet, les roux ont un plus haut seuil de tolérance à la douleur grâce à une faible production de l’hormone mélanotrope normalement en charge de la stimulation des neurones nocicepteurs. Victimes de nombreux clichés, les personnes rousses ont donc pourtant un super-pouvoir, et ça, ce ne sont pas nos préjugés qui le disent, c’est la science !Étonnant et pourtant vrai, l’astéroïde responsable de la disparition des dinosaures nous aurait aussi donné la forêt amazonienne. Si l’on en croit une récente étude menée sur des fossiles colombiens par les chercheurs du Smithsonian Tropical Research Institute, la forêt aurait été bien différente de celle que nous connaissons aujourd’hui avant l’impact. La disparition des sauriens géants aurait permis à un nouveau type de végétation de prospérer tandis que les cendres issue des incendies de forêt auraient fertilisé le sol et favorisé l’apparition de plantes à fleurs, quasi inexistantes jusque-là. Bien que l’issue de cet événement semble relativement favorable, les chercheurs soulignent que 6 millions d’années auront été nécessaires à la constitution de la forêt amazonienne, et qu’une destruction similaire de la flore pourrait survenir à nouveau si le climat continue de se dégrader sous l’action humaine. Les images des fossiles colombiens et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Ne manquez pas notre nouvel épisode de Chasseurs de Science, samedi à 14h, pour une excursion en Sibérie aux côtés d’Yves Coppens et de son équipe de recherche. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

170 - Fil de Science #18 : Antimatière transportable, identité biométrique et super dinosaure

Pour cette semaine du 29 mars : des expériences de transport d'antimatière, des gènes qui se transmettent de plantes à insectes, des données oculométriques qui permettent de vous identifier, des précisions sur l'origine du SARS-CoV-2 et la découverte de restes fossilisés d'un super dinosaure. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Le Cern va rendre transportable l'antimatière comme dans le film "Anges et Démons" ! Du jamais-vu : un gène a "sauté" d'une plante à l'animalVos yeux révèlent quasiment tous les secrets sur votre identité Origine du coronavirus : l'accident de laboratoire jugé extrêmement improbable par l'OMS "Celui qui fait peur" : découverte d'un dinosaure redoutableTranscription du podcast :Bonjour à tous, bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine. Nous commençons tout de suite avec une immersion dans le monde de l’antimatière. Ces particules miroirs de la matière classique ont été prédites en 1931 par des calculs théoriques et découvertes expérimentalement à travers le temps. Désormais, au Cern, des chercheurs s’apprêtent à réaliser la prouesse d’un stockage portatif de cette antimatière. Les scientifiques disposaient déjà d’une technologie de stockage classique qui avait valu le prix Nobel de physique à son inventeur, Hans Georg Dehmelt. Le défi depuis quelques années consiste à présent à déplacer l’antimatière loin du site sur laquelle elle est produite. En effet, l’objectif est d’obtenir un cadre expérimental moins pollué par l’énergie magnétique engendrée par d’autres travaux du CERN, afin de mesurer plus précisément les propriétés de cette antimatière, à la recherche d’une nouvelle physique. Affaire à suivre. Votre regard peut-il révéler qui vous êtes ? Loin de l’iridologie et de ces concepts pseudo-scientifiques, l’oculométrie, une technologie qui permet de suivre les mouvements oculaires, la durée des fixations, les saccades et la vitesse d’accélération, est de plus en plus prisée par les publicitaires. À l’aide de bases de données colossales recueillant ce type d’informations, des algorithmes pourraient induire beaucoup de choses sur vous comme votre genre, votre âge, votre appartenance ethnique, votre poids, vos habitudes de consommations de drogues, vos états émotionnels, vos aptitudes, vos peurs, vos centres d’intérêts ou encore vos préférences sexuelles. Évidemment, les associations entre ces variables ne sont pour l’instant qu’à l’état de corrélations et rien ne laisse supposer que des relations causales existeraient entre elles. Mais si cela constitue un sujet d’étude intéressant pour la recherche, cela représente une source de données d’autant plus précieuse pour les publicitaires, pour lesquels la question de la prédictibilité de vos informations personnelles est la seule qui importe. Et maintenant, faisons un tour du côté du coronavirus. Dans un récent rapport, les experts de l’organisation mondiale de la santé partis enquêter en Chine font le point sur les différentes probabilités associées aux hypothèses de l’origine du SARS-CoV-2. Sur les quatre hypothèses formulées initialement, la plus probable après le travail d’enquête semble être celle de la zoonose, autrement dit de la transmission du virus de l’animal vers l’Homme. La chauve-souris serait bien le réservoir du virus, et l’hôte intermédiaire, s’il y en a bien eu un, reste toujours inconnu. Le rôle du marché de Wuhan, épicentre de la pandémie, reste opaque. S’il a bien été un lieu de propagation du virus, il ne semble pas être le lieu de la transmission initiale. Enfin, l’hypothèse de l’accident de laboratoire est considérée comme la plus improbable par les experts de l’OMS, compte tenu des règles de sécurité strictement respectées, de la non-détection du génome du virus début décembre et de la non-contamination des employés du laboratoire à cette même période de l’année. Néanmoins, au vu de la complexité de la situation et des pressions politiques présentes sur le terrain lors de l’enquête, toutes les hypothèses restent pour l’instant sur la table avec leur degré de probabilité respectives. Le monde de la génétique et de l’agriculture nous réserve encore bien des surprises ! Des chercheurs viennent de comprendre comment l’aleurode du tabac, une petite mouche blanche – de son nom scientifique Bemisia tabaci – qui ravage les cultures agricoles, se défend contre les plantes. Les plantes se protègent généralement en sécrétant des métabolites toxiques pour les hôtes indésirables. Mais ce petit insecte possède un gène identique à celui des plantes qu’il consomme, lui conférant une capacité de résistance accrue. Il en aurait hérité il y a plus de 35 millions d’années et cette découverte serait la première preuve d’un transfert horizontal de gènes entre une plante et un insecte. Pour finir, partons en expédition au beau milieu de la Patagonie, en Argentine. Des restes fossilisés incroyablement bien conservés d’un dinosaure jusque-là inconnu ont été découverts. Ce dernier a été baptisé Llukalkan aliocranianus ce qui, en langue mapuche, signifie à peu près « celui qui fait peur ». Grâce aux restes bien conservés, les paléontologues ont pu déterminer que le dinosaure en question avait de longues griffes, des pattes arrières puissantes et mesurait jusqu’à cinq mètres de long. En étudiant son crâne en bon état, ils ont réalisé des observations cruciales qui suggèrent que ce dinosaure avaient toutes les caractéristiques d’un superprédateur : bonne audition, odorat fin et dents acérées. Il ne fait aucun doute que ce spécimen mérite bien le surnom qui lui a été attribué. Les images fossilisées du dinosaure « celui qui fait peur » sont à découvrir sur Futura bien entendu. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

169 - Covipod #4 : Covid-19 et troubles érectiles

Aujourd'hui, dans Covipod, nous abordons un cas clinique, révélant que les conséquences de la Covid-19 peuvent prendre des formes parfois inattendues. Puis nous ferons un bref état des lieux sur la pandémie et les mesures à respecter. 👉Abonnez-vous sur vos apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura : Retrouvez tous les épisodes de Fil de Science Après une érection interminable, un homme est testé positif à la Covid-19Les dernières news #Coronavirus Transcription du podcast : Bonjour à tous, et bienvenue dans ce quatrième épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’un master d’infectiologie et rédactrice scientifique à Futura. Dans cette parenthèse audio, nous allons ensemble faire le tour de l’actualité sur coronavirus, de façon posée et simple. Nous décrypterons ensemble un événement marquant de la pandémie de Covid-19 avant de faire le tour rapide des nouvelles connaissances scientifiques sur le sujet. N’oubliez pas de vous abonner aux podcasts produits par Futura pour être au plus près de l’actualité scientifique et si vous le cœur vous en dit, laissez-nous une note et un commentaire sur vos plateformes d’écoute préférées.Les formes sévères de la Covid-19 sont multiples et peuvent se manifester de façon inattendue. Pour illustrer cela, je vous propose de nous pencher sur un cas clinique décrit récemment dans une revue scientifique américaine. Messieurs (et autres personnes dotées d'un pénis), tendez l’oreille, cela vous concerne tout particulièrement. C’est l’histoire d’un homme de 69 ans, en surpoids, qui souffre de toux, de fatigue et de difficultés respiratoires depuis une semaine. Les médicaments prescrits par son médecin traitant pour une sinusite ne font aucun effet. Peinant de plus en plus à respirer, il finit par pousser la porte des urgences d’un hôpital de Miami. Son test de dépistage pour le coronavirus revient positif. Rapidement, son état empire et il doit être intubé. Il est placé sous respirateur artificiel mécanique et sédaté avec du propofol et du fentanyl. Le lendemain, l'infirmière qui s’occupe de lui remarque une érection. Elle place alors des poches de glace sur l'entrejambe du patient inconscient pour le soulager. Mais rien n’y fait, l’érection persiste plus de 3 heures. L’urologue est appelé en urgence et fait plusieurs examens. Il observe que le corps caverneux du pénis est dur et le gland mou. L’analyse de la pression partielle en oxygène et au dioxyde de carbone du sang suggère que celui-ci n’arrive plus à circuler dans le pénis, le maintenant dans une érection douloureuse de longue durée. Le médecin décide de placer un drain dans le corps caverneux pour évacuer le sang, avant de lui administrer un anticoagulant. Cela fonctionne, et l’érection disparaît au bout de 30 minutes. Malheureusement, l’homme meurt peu après des suites de ses difficultés respiratoires. Tout porte à croire qu’il souffrait d’un priapisme ischémique. Cette maladie est définie par une érection douloureuse et involontaire de plus de 3 heures, qui apparaît après une relation sexuelle, ou non. Les causes du priapisme ischémique peuvent être multiples. Ici c’est un trouble de la coagulation qui est suspecté, peut-être déclenché par le propofol. Si cette maladie peut prêter à sourire, elle n’est pas à prendre à légère. Extrêmement douloureuse, il s’agit d’une urgence qui, mal prise en charge, peut avoir des conséquences graves sur les fonctions érectiles du pénis. Bien que rare, cette histoire n’est pas isolée. Vous pouvez découvrir un autre cas de priapisme ischémique sur Futura en lisant l’article Après une érection interminable, un homme est testé positif à la Covid-19.Ailleurs dans l’actualité scientifique autour du coronavirus. Selon l’AFP, qui a pu lire de façon anticipée le rapport de l’OMS sur les origines du coronavirus, le scénario qui suggère que le virus s’est échappé d’un laboratoire est hautement improbable. Son origine animale est considérée comme possible et probable. La chauve-souris est toujours considérée comme le réservoir du virus mais l'animal intermédiaire n’a pas encore été identifié.Un nouveau mutant du coronavirus inquiète les médecins en Inde. Il porte notamment deux mutations, E484Q et L452R, connues pour augmenter la transmissibilité du virus. Il est désormais présent dans 15 à 20 % des échantillons analysés en Inde.Merci d’avoir écouté ce nouvel épisode du Covipod. Le respect des gestes barrières et des mesures de confinement est primordial pour venir à bout de cette épidémie. Votre masque doit couvrir votre bouche et votre nez et ne doit pas bâiller. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous ! Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

168 - Fil de Science #17 : Doutes sur l'immunité, anomalie au LHC, et carte de l'inconnu

Pour cette semaine du 22 mars : des nouvelles concernant l'immunité au coronavirus, une intrigante anomalie détectée au Cern, des mesures inédites du noyau de Mars, un traitement encourageant pour les malades d'Alzheimer et une carte des espèces qui demeurent à découvrir. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur votre apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Covid-19 : l'immunité pourrait durer de zéro jour... à des décennies, selon les cas Une mystérieuse anomalie détectée au Cern pointe-t-elle vers une nouvelle physique ? Le noyau de Mars est plus grand qu'on ne le pensait Alzheimer : un début d'espoir thérapeutique ? Une carte du monde où l'on pourrait trouver des espèces encore inconnues Transcription du podcast :Pour vivre, Fil de Science a besoin de rémunérer ses auteurs. En écoutant les publicités en début et fin de podcasts, vous participez à nous soutenir, ainsi que notre travail. Merci à vous.Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Du côté du coronavirus, la tendance est toujours à l’incertitude. Alors que la campagne de vaccination se poursuit avec un déclin progressif du nombre de morts annoncées quotidiennement dans le monde, les chercheurs continuent de se demander combien de temps l’immunité dure réellement. Les études se succèdent, tentant d’extraire autant de données que possible de l’unique année qui nous sépare du début de la pandémie, mais force est de constater que les résultats divergent beaucoup trop pour aboutir à un consensus. En cause : la grande variabilité individuelle de la réponse et de la mémoire immunitaires. En effet, une nouvelle analyse de la Duke-NUS Medical School de Singapour révèle des écarts stupéfiants dans la vitesse à laquelle diminuent les anticorps chez les patients. Tandis que chez certains l’immunité semble disparaître au bout de quelques jours, chez d’autres, les chiffres semblent suggérer qu’elle pourrait s’étendre sur « des décennies ». Des résultats qui laissent déjà deviner des campagnes de rappel vaccinal compliquées, et une difficulté de plus dans la lutte contre le virus. Ces projections seront amenées à évoluer au fil du temps et à mesure que de nouvelles données seront acquises, mais une chose demeure pour l’instant sûr : c’est que nous ne sommes sûrs de rien. Pour rester au plus près de l'actualité du coronavirus, pensez à suivre la pastille Fil de Science baptisée Covipod, à paraître un jeudi sur deux à 18h30.Au Cern la détection d’une anomalie pourrait remettre en cause le modèle standard de la physique des particules. Des données collectées par le LHCb (pour Large Hadron Collider beauty) pointent en effet vers une violation de l’universalité leptonique, décrivant l’interaction des électrons, des muons et des tau avec les autres particules. Ces données rejoignent d’autres anomalies mesurées au cours des années dans diverses expériences, et suggèrent la possible nécessité de recourir à de nouvelles particules encore inconnues pour décrire la matière. De plus amples expérimentations sont actuellement menées au Cern afin de faire la lumière sur ces résultats intrigants.Mars n’a décidément pas fini de faire couler de l’encre en 2021. Grâce à des séismes détectés à la surface de la planète rouge, les chercheurs ont été capables d’en déterminer la taille du noyau avec une précision inédite. Les centaines d’événements sismiques enregistrées par le rover InSight ont permis de calculer que le cœur martien mesurerait entre 1.810 et 1.860 kilomètres, soit la moitié du rayon de la planète. Ces observations permettent à leur tour de présumer que le noyau serait moins dense qu’on ne s’y serait précédemment attendu, et entièrement fondu. Que l’on soit en faveur de sa colonisation ou non, Mars reste incontestablement un objet de curiosité qui continuera pendant longtemps de nous fasciner.Peut-être un nouvel espoir pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. De récents résultats semblent pointer vers l’efficacité du Donanemab, un anticorps monoclonal développé par Eli Lilly & Co. Des essais cliniques de phase II financés par le laboratoire suggèrent que le traitement permettrait de réduire modestement l’évolution du déclin cognitif chez des patients au stade précoce de la maladie. Il reste cependant important de souligner que l’échantillon recruté pour ces expérimentations est encore trop modeste pour tirer des conclusions robustes. Des essais plus longs et plus conséquents devront donc être mis en place pour s’assurer non seulement de son efficacité mais également de sa sécurité, avant une mise sur le marché.Et enfin, pour finir sur une note positive, sachez que le monde est encore plein de merveilles à explorer. En témoigne une carte des espèces inconnues, publiée cette semaine par deux biologistes de l'université de Yale. Si environ 2 millions d’espèces ont été répertoriées à ce jour, on estime cependant que 1 à 98 millions resteraient à découvrir. Cette mappemonde permet ainsi de visualiser les régions susceptibles d’abriter des formes de vie encore non répertoriées et, chose étonnante, semble indiquer que les régions connues pour leur grande biodiversité auraient encore bien des surprises à nous livrer. La carte des espèces inconnues et le reste de nos actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Ne manquez pas notre nouvel épisode de Chasseurs de Science, samedi à 14h, pour une excursion en Écosse aux côtés de l'homme qui a inspiré le personnage de Sherlock Holmes. Pour le reste, on se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

167 - Fil de Science #16 : Nouvelle espèce dans l'ISS, vents supersoniques et machine mystérieuse

Pour cette semaine du 15 mars : une espèce inconnue à bord de l'ISS, des plantes sous la glace du Groenland, des vents supersoniques sur Jupiter, une colonie de champignon dans notre organisme, et une machine mystérieuse, vieille de plus de 2.000 ans. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur votre apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Une nouvelle espèce bactérienne découverte dans l'ISS Stupéfaction chez les scientifiques avec la découverte de plantes sous la glace au Groenland Jupiter : les vents soufflent à 1.450 km/h dans sa stratosphère ! /Vieille de 2.000 ans, la machine d'Anticythère dévoile ses secrets aux scientifiques Connaissez-vous le mycobiote (pas le microbiote) intestinal ? Transcription du podcast :Pour vivre, Fil de Science a besoin de rémunérer ses auteurs. En écoutant les publicités sur ces podcasts, vous nous soutenez, ainsi que notre travail. Merci à vous !Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.À bord de l’ISS, les astronautes sont tombés nez-à-nez avec une nouvelle espèce. En effectuant des prélèvements aux quatre coins de la Station Spatiale Internationale dans le cadre de l'expérience Microbial Tracking-1, entre 2015 et 2016, les chercheurs ont isolé une nouvelle bactérie dans trois lieux différents. Ne nous emportons pas trop vite car il ne s’agit pas là d’une espèce extraterrestre, mais d’une nouvelle espèce de Methylobacterium, une bacille Gram + que l’on retrouve un peu partout sur Terre. Son histoire sur notre planète ne date d’ailleurs pas d’hier puisqu’elle appartient à l'ordre des Rhizobiales, des bactéries menant une relation symbiotique avec les plantes. Celles-ci facilitent la fixation de l'azote et permettent la solubilisation du phosphate. Et c'est précisément ce point qui intéresse les scientifiques ! En effet, les laboratoires espèrent faire de Methylobacterium ajmalii un partenaire pour les cultures dans d’autres endroits que sur la planète bleue. Pourra-t-on bientôt faire pousser des pommes de terre à la surface de Mars grâce à cette alliée microscopique ? Les recherches nous le diront !Au Groenland, la redécouverte d’une carotte glaciaire laisse présager d’un avenir sombre pour le pays glacé. Extrait en 1966, ce cylindre de glace avait été déplacé de congélateur en congélateur avant d’être perdu de vue puis retrouvé en 2017. En examinant attentivement les différentes couches qui le composaient, l’équipe de recherche de l’université du Vermont a été surprise d’y découvrir des brindilles et des feuilles parfaitement préservées. Ces indices suggèrent qu’au lieu de l’étendue blanche que nous connaissons aujourd’hui, une vaste forêt boréale aurait recouvert le territoire dans un passé relativement récent, il y a quelques centaines de milliers d’années. Un scénario qui révèle la grande sensibilité du Groenland au moindre réchauffement climatique et laisse à craindre pour les années à venir. Si la tendance se poursuit comme elle le fait actuellement, les 50 prochaines années pourraient être le témoin d’un événement de fonte massive et d’une hausse dévastatrice du niveau de la mer.Zéphyr, mistral et tramontane ne font pas le poids face aux vents joviens. Grâce au réseau de radiotélescopes Alma, les scientifiques viennent pour la première fois d’estimer la vitesse des souffles qui animent la stratosphère de Jupiter. Des vents si violents qu’ils sont littéralement supersoniques, atteignant les 1.450 km/h. Chose amusante : ces calculs ont été rendus possibles par la collision de la comète Shoemaker-Levy 9 avec la planète en 1994. L’impact aurait résulté en la libération de molécules de cyanure d’hydrogène : des traceurs idéaux pour les chercheurs dans cette région dépourvue de nuage. Une fois de plus, les études nous démontrent que la science n’est jamais aussi efficace que lorsqu’elle mêle un savoir-faire d’équipe et une dose de sérendipité.Vous avez probablement déjà entendu parler du microbiote intestinal, mais connaissez-vous le mycobiote ? Bien qu’elle soit moins connue, moins imposante et moins étudiée, cette colonie de champignons microscopiques n’en remplit pas moins un rôle physiologique indispensable, nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme. Outre sa participation à l’homéostasie immunitaire, des chercheurs ont en effet démontré que celle-ci peut influencer le vieillissement et la différenciation cellulaires. Pour autant, les travaux à son sujet sont souvent délaissés au profit de l’étude du microbiote. Si nous souhaitons mieux comprendre, et par conséquent mieux vivre, avec nos champignons, dans l’optique de développer des traitements salvateurs, les priorités, soutient notre journaliste Julien Hernandez, devront être redistribuées.Et enfin, pour finir, un tour du côté de l’Antiquité. Le mécanisme d’Anticythère a fait couler beaucoup d’encre depuis sa découverte en 1901, mais son utilité et son fonctionnement sont longtemps demeurés un mystère. Désormais, de nouvelles analyses semblent confirmer qu'il s'agirait là d’un ancêtre de nos calculatrices, capable prédire les phases lunaires et les éclipses du Soleil, ou encore de rendre compte des positions synodiques de notre satellite et des cinq planètes connues il y a un peu plus de 2.000 ans, lorsque ce fascinant appareil a été conçu. La modélisation 3D du mécanisme en fonctionnement et un reportage détaillant son étude sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

166 - Covipod #3 : AstraZeneca, danger ou pas ?

Aujourd'hui, dans Covipod, nous répondons aux interrogations sur la suspension de la vaccination avec la formule AstraZeneca. Puis nous ferons un bref état des lieux des traitements et des mesures à respecter. 👉Abonnez-vous sur votre apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura : Retrouvez tous les épisodes de Fil de Science Le vaccin AstraZeneca est-il victime du principe de précaution ?Les dernières news #Coronavirus Transcription du podcast : Bonjour à tous, et bienvenue dans ce troisième épisode du Covipod. Je suis Julie, diplômée d’un master d’infectiologie et rédactrice scientifique à Futura. Dans cette parenthèse audio, nous allons ensemble faire le tour de l’actualité sur coronavirus, de façon posée et simple. Nous décrypterons ensemble un événement marquant de la pandémie de Covid-19 avant de faire le tour rapide des nouvelles connaissances scientifiques sur le sujet. N’oubliez pas de vous abonner aux podcasts produits par Futura pour être au plus près de l’actualité scientifique et si vous le cœur vous en dit, laissez-nous une note et un commentaire sur vos plateformes d’écoute préférées.Si vous suivez l’actualité, cela n’a pas pu vous échapper : la France a suspendu temporairement le vaccin d'AstraZeneca jusqu’à l’avis de l’Agence Européenne du Médicament qui devrait paraître aujourd’hui, le 18 mars 2021. Au moment où j’enregistre ce podcast, il n’a pas encore été publié. La raison de cette suspension temporaire est l’apparition de troubles thromboemboliques et de la coagulation, dans une dizaine de pays européen. Le lot ABV5300 du vaccin d’AstraZeneca est au cœur des inquiétudes. La France a réceptionné environ 300.000 doses de ce dernier, dont la moitié a déjà été injectée. Pour le moment, rien ne permet de relier ces événements à la vaccination. C’est pour cela que cette décision fait grincer les dents de nombreux scientifiques et des médecins. Loin des décisions politiques, faisons le point sur les effets secondaires identifiés par l’ANSM. Au 4 mars 2021, 454.545 injections du vaccin d’AstraZeneca ont été faites et 3.013 effets indésirables recensés, dont 965 considérés comme sérieux. Les femmes âgées de 18-49 sont les plus exposées. La grande majorité des effets indésirables sont dus à une réaction de l’organisme au vaccin, qu'elle soit locale, comme des douleurs au site d’injection, ou généralisée, comme l’apparition de ce que les médecins appellent un syndrome pseudo-grippal. Ce dernier est l’effet secondaire systémique le plus fréquent, avec 40 % des effets secondaires recensés. Deux jours après l’injection en moyenne, la personne vaccinée contracte de la fièvre, des maux de tête et une grande fatigue. Ces symptômes disparaissent généralement quelques jours plus tard avec du repos, mais peuvent nécessiter tout de même un arrêt de travail. La plupart des effets secondaires graves recensés sont les conséquences de ce syndrome pseudo-grippal, qui peut provoquer tachycardie, hypertension ou vertiges. L'apparition du syndrome pseudo-grippal n'est pas nouvelle et est connue des scientifiques et des médecins. Il n'y a donc là rien d'inquiétant. Qu’en est-il des troubles thromboemboliques qui inquiètent tout le monde ? Un seul cas, grave, a été recensé en France. Il s’agit de l’apparition de thromboses multiples (cérébrales, portales et pulmonaires) chez une personne souffrant de coagulation intravasculaire disséminée. Elle avait reçu une dose du fameux lot ABV 5300. (Pour rappel, la thrombose est une maladie dans laquelle des petits caillots de sang, appelés thrombus, peuvent boucher les veines et empêcher le sang de remonter jusqu'au cœur.) Ce cas rejoint les 30 événements thromboemboliques recensés en Europe pour les 5 millions de personnes vaccinées. Pour le moment, rien ne permet de dire que le vaccin d'AstraZeneca est responsable, car le nombre de cas d'événements thromboemboliques chez les vaccinés n’est pas supérieur à celui de la population générale. Bien que le vaccin d’AstraZeneca soit plus réactogène que celui de Pfizer ou Moderna, son rapport bénéfice/risque est toujours largement positif. En d’autres termes, il vaut mieux recevoir une dose du vaccin d’AstraZeneca que d’attraper la Covid-19. Pour en savoir plus sur cette histoire, je vous recommande la lecture de l’article « Le vaccin AstraZeneca est-il victime du principe de précaution ? », déjà en ligne sur Futura.Ailleurs dans l’actualité autour du coronavirus. Un rapport détaillé de l’institution gouvernementale américaine en charge de la santé, le NIH, indique que 10 % des patients atteints de la Covid-19 ont encore des symptômes plus de 3 mois après la maladie. Les symptômes de ces cas de Covid long sont très variés, mais affectent la vie quotidienne des concernés. 80 % d’entre eux déclarent que cela diminue leur capacité de travail, 71 % déclarent que cela affecte leur vie de famille, et 30 % leur santé mentale.Des ultrasons contre le coronavirus, voilà une stratégie pour le moins originale ! Les chercheurs du MIT ont démontré que des vibrations comprises en 25 et 100 mégahertz provoquent la destruction de la protéine S. Reste à savoir comment transformer cette observation en traitement.Pour terminer, l’OMS recommande le vaccin Janssen développé par Johnson & Johnson pour un usage d’urgence. L'Agence Européenne du Médicament avait déjà autorisé ce vaccin, pour une utilisation d'urgence également.Merci d’avoir écouté ce troisième épisode du Covipod. Le respect des gestes barrières et des mesures de confinement est primordial pour venir à bout de cette épidémie. Votre masque doit couvrir votre bouche et votre nez et ne doit pas bâiller sur les côtés. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous ! Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique sur le coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

165 - Fil de Science #15 : Sons martiens, variant anglais et lumière zodiacale

Pour cette semaine du 8 mars : une exploration des couches internes de la Terre, aux origines de la lumière zodiacale, une interaction préoccupante entre le coronavirus et le pollen, un variant peut-être plus mortel que prévu, et des sons tout droit venus de Mars. Bonne écoute, et bon week-end !👉Abonnez-vous sur votre apps et plateformes audio préférées 🎙️Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Une nouvelle structure énigmatique découverte dans le noyau de la TerreLa lumière zodiacale, visible en ce moment, est ensemencée par la poussière de Mars Le pollen augmenterait le taux d'infection au coronavirus Une étude montre que le variant anglais serait mortel Les premiers sons de Mars enregistrés par la SuperCam de PerseveranceTranscription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.La structure du noyau terrestre serait plus complexe que prévu. Nous savions déjà que ce dernier contient un alliage de fer et de nickel comprenant une graine centrale solide entourée d’une couche liquide. Selon de récentes données issues du champ de recherche de la sismologie, la structure de cette même graine demeure un mystère. Plusieurs hypothèses sont avancées, dont une qui retient l’attention de la communauté depuis vingt ans. Il existerait une autre couche, distincte des quatre actuellement connues : croûte, manteau, noyau externe et noyau interne. À l’aide d’un algorithme de recherche très intelligent, une équipe de géophysiciens australiens a parcouru des milliers de modèles du noyau interne de la Terre. Ce faisant, ils ont trouvé des indices suggérant que, dans l’histoire de notre planète, deux refroidissements distincts auraient eu lieu et auraient modifié la structure du fer contenu dans le noyau interne. La découverte rend les scientifiques très enthousiastes et optimiste : selon eux, il faudra bientôt réécrire les manuels scolaires sur le sujet ! Avez-vous déjà admiré l’étonnant halo de lumière orangée qui apparaît parfois dans le ciel juste après le coucher du Soleil ? Ce phénomène bien connu des astronomes porte un nom : la lumière zodiacale. Une partie de notre Système solaire baigne dans un nuage de poussière dont l’origine demeure incertaine. Lorsque les fines particules qui le composent diffusent la lumière du Soleil cela donne lieu à ce spectacle magnifique. Grâce à la sonde Juno, en charge d’explorer Jupiter, les chercheurs ont peut-être trouvé une nouvelle piste pour expliquer l’origine de ces poussières. À l’aide de ses caméras embarquées et de différentes méthodes de calcul, ils se sont rendu compte que ce nuage pourrait venir de tempête de sable se produisant sur la planète Mars. Des modélisations ont permis de confirmer l’hypothèse des astronomes mais la façon dont la poussière échappe à la gravité martienne reste une énigme. Pour ceux qui souhaiteraient en apprendre plus et observer cette lumière zodiacale par eux-mêmes, nous vous invitons à découvrir Futura dans les Étoiles, notre nouveau podcast dédié à l’astronomie.Revenons sur Terre pour parler du coronavirus. Dans une récente étude, une équipe internationale de chercheurs suggère qu’une variable pourrait accroître le taux d’infection du SARS-CoV-2 : la concentration de pollen dans l’air. De prime abord, l’hypothèse n’a rien d’absurde. Le pollen est connu pour inhiber la production d’interférons, ces petits soldats de l’immunité dont on sait à présent que si leur réponse se déroule mal, les chances de développer une forme sévère de la maladie sont accrues. Les scientifiques ont réalisé des observations en rassemblant des données météorologiques dans 31 pays européens de mars à avril 2020. Leur conclusion est que la concentration du pollen dans l’air est un facteur contribuant au taux d’infection du SARS-CoV-2, le faisant varier de +10 à +30 %. Bien qu’observée dans tous les pays analysés, les corrélations ne sont significatives que pour six des 31 pays, dont la France. Nous invitons donc nos lecteurs à la prudence.Toujours du côté du coronavirus, un retournement de situation ponctue notre compréhension du variant anglais. Si on le savait plus transmissible, certaines données pré-publiées, donc non relues par les pairs et à prendre avec précaution, suggèrent qu’il serait également plus mortel. En comparaison avec le précédent variant, ce dernier serait donc 34 à 109 % plus mortel si on en croit des analyses statistiques des chercheurs britanniques. En nombre absolu, cela veut dire que lorsque la souche précédente aurait causé trois morts dans une population, le variant anglais en causerait cinq. Notons que ces chiffres sont également appuyés par une plus ancienne analyse danoise. Et enfin, pour finir, revenons du côté de Mars avec Persévérance. Après les premières images, les premiers sons émanant de la planète sont disponibles. Cela surprend agréablement les chercheurs, qui craignaient une panne ou un dysfonctionnement du micro installé à bord du rover. Grâce à lui, on peut entendre, avec une très bonne résolution, le vent martien. Une prouesse rendue possible par des formidables équipes d’ingénieurs qui ont dû construire un dispositif d’enregistrement sonore adapté à cet environnement bien particulier. En effet sur Mars, le son ne se diffuse pas comme sur Terre. La pression atmosphérique est 150 fois plus faible que sur notre planète et sa composition est bien différente. Les sons de Mars sont à écouter sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod, et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

164 - Fil de Science #14 : Astéroïde, ouragans spatiaux et photos animées

Pour cette semaine du 1er mars : le mystère résolu de la disparition des dinosaures, une technique simple pour booster son système immunitaire, un courant océanique menacé d'extinction, un ouragan spatial, et un site qui ramène les photographies à la vie, façon Harry Potter. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Extinction des dinosaures : l'identité du coupable a été établie formellement par les scientifiquesComment l'effort physique stimule les cellules immunitaires de nos osCe courant océanique majeur en Atlantique est au bord du point de basculement C’est le premier ouragan spatial jamais observé !Deep Nostalgia anime vos vieilles photos et c'est bluffant ! Transcription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.C’est un meurtre vieux de plusieurs dizaines de millions d’années que les scientifiques viennent définitivement d’élucider. Depuis les années 1990, le cratère de Chicxulub est pointé par les chercheurs comme l’arme fumante de l’objet qui aurait causé l’extinction des dinosaures : un astéroïde aux proportions titanesques, qui se serait écrasé dans la péninsule du Yucatán, au Mexique. Si cette hypothèse pouvait encore faire l’objet de controverses pour certains, elle est aujourd’hui corroborée une nouvelle fois par une étude issue de l’université du Texas. La présence d’iridium dans la croûte terrestre au niveau du cratère confirme non seulement la chute de l’objet, mais nous en apprend également plus sur son impact, au moment T et sur le long terme. En effet, si l’on en croit l’équipe de recherche de Steven Goderis, la poussière soulevée par le choc de l’astéroïde contre la surface terrestre aurait circulé dans l’atmosphère durant deux semaines. Un événement en apparence bref, mais qui aurait suffi à causer la disparition de 75% de la vie. La preuve que les catastrophes qui nous touchent d’un côté de la planète peuvent étendre leurs répercussions à l’ensemble du globe.Les beaux jours sont de retour, et avec eux, le sport. Si vous cherchez une activité pour vous aérer et vous changer les idées, sachez que courir est non seulement bon pour le corps, mais aussi pour le système immunitaire. Toujours du côté de l’université du Texas, les chercheurs ont récemment démontré que la course stimule la production de globules blancs dans la moelle osseuse. Plus spécifiquement, ils ont découvert que l’activation d’un canal ionique durant l’exercice entraînait la synthèse du facteur de croissance surnommé SCF, directement lié à la production des lymphocytes. Pour améliorer votre santé physique et mentale, envisagez donc de chausser vos baskets plusieurs fois par semaine, mais veillez à bien rester masqués en dehors des périodes d’exercice.En Atlantique un courant océanique majeur est sur le point de basculer. La circulation méridienne de retournement atlantique, surnommée Amoc, est l'un des principaux systèmes de circulation océanique de la Terre. Elle participe normalement à la redistribution de la chaleur tout autour de la planète et possède de ce fait un impact crucial sur notre climat. Malheureusement, le réchauffement climatique semble avoir considérablement affaibli ses effets, amenant les chercheurs à redouter la multiplication d'événements météorologiques extrêmes comme des vagues de chaleur ou des sècheresses estivales en Europe. Si la tendance se poursuit, ce système pourrait atteindre un point de basculement à partir duquel il deviendra instable, brisant le fragile équilibre de notre climat.C’est une théorie devenue réalité : les ouragans se déchaînent aussi dans l’espace. Alors que sur Terre comme sur d’autres planètes, les ouragans se déroulent traditionnellement dans la basse atmosphère, les chercheurs viennent d’apporter la preuve de l’existence de tels événements dans la haute atmosphère terrestre. En analysant des données satellites capturées au-dessus du pôle Nord en 2014, ils ont observé un tourbillon de plasma, une sorte d’aurore boréale spirale formée d’une myriade d’électrons énergétiques. Reste désormais à comprendre quels facteurs sont à l’origine de ces événements.Et enfin pour finir, nous vous invitons à découvrir Deep Nostalgia. Cette nouvelle application en ligne a récemment fait sensation sur les réseaux sociaux, en proposant à l’utilisateur de donner vie à ses vieilles photos de famille. Grâce au deep learning, l’outil développé par le site MyHeritage est capable d’identifier le visage sur une photographie, un portrait ou encore une sculpture et de l’animer à la manière d’un deep fake avec des résultats pour le moins impressionnants. Les exemples époustouflants de Deep Nostalgia et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec le hashtag #FuturaPod et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Découvrez notre nouveau podcast Futura dans les Étoiles, dédié à l’astronomie et la nouvelle pastille Covipod, à paraître toutes les deux semaines sur Fil de Science pour vous tenir au courant des dernières actualités du coronavirus. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

163 - Covipod #2 : où en est-on avec la vaccination ?

Aujourd'hui, dans Covipod, nous faisons le point sur l'avancement de la campagne de vaccination et sur les nouvelles personnes prioritaires. Puis nous ferons un bref état des lieux des traitements et des mesures à respecter. Retrouvez les dernières actualités sur Futura : Retrouvez tous les épisodes de Fil de Science Pourquoi avoir quelques effets secondaires après un vaccin est-il bon signe ? Les dernières news #Coronavirus Transcription du podcast : Bonjour à tous. Je suis Julie, diplômée d’un master d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Dans cette parenthèse audio, nous allons ensemble faire le tour de l’actualité sur le coronavirus, de façon posée et claire. Le but est de vous donner les clés pour y voir plus clair dans cette pandémie parfois déroutante. Nous décrypterons ensemble un événement marquant de la pandémie de Covid-19 avant de faire un tour rapide des nouvelles connaissances scientifiques sur le sujet. N’oubliez pas de vous abonner aux podcast produits par Futura pour être au plus près de l’actualité scientifique et si vous le cœur vous en dit, laissez-nous une note et un commentaire sur vos plateformes d’écoutes préférées. La campagne de vaccination contre la Covid-19 poursuit son chemin, mais pas assez vite au goût de la Haute Autorité de Santé. En effet, cette dernière vient de publier de nouvelles recommandations pour étendre la couverture vaccinale. Tout d’abord, faisons le point sur les personnes qui doivent être vaccinées en priorité. On le sait depuis longtemps, l’âge est le facteur de comorbidité le plus important dans la Covid-19. Selon la dernière étude réalisée par l’ANSM, les personnes âgées de 50 à 64 ans ont 3 fois plus de chance de décéder de la Covid-19 que les autres. C’est 7 fois plus pour les 65-74 ans, 10 fois plus pour les 75-80 ans et 16 fois plus pour les plus de 80 ans. Pour protéger toutes ces personnes fragiles, la Haute Autorité de Santé conseille désormais l’injection du vaccin d’AstraZeneca au plus de 65 ans. Il n’était autrefois réservé qu’aux plus jeunes, et le personnel soignant a pu notamment en bénéficier. Cette décision s'appuie sur une étude clinique menée en Écosse qui indique qu’il réduit significativement le nombre d’hospitalisations : de 79 % pour les 65 ans et plus et de 81 % pour les plus de 80 ans. Ses bénéfices sur les formes symptomatiques et les décès sont encore à l’étude. Il y a évidemment d’autres facteurs de comorbidité à surveiller. La Haute Autorité de Santé en répertorie trois nouvelles dans son rapport. Les personnes atteintes de troubles psychiatriques, de démence et ayant déjà eu des AVC sont prioritaires pour être vaccinées, quel que soit leur âge. Elles s’ajoutent ainsi aux personnes atteintes de trisomie 21, aux transplantés et aux insuffisants rénaux dialysés. Mais encore faut-il réussir à prendre rendez-vous pour l’injection ! Là aussi, la Haute Autorité de Santé désire multiplier les lieux où la vaccination est possible. Désormais, votre pharmacien, mais aussi votre sage-femme ou votre infirmière sont autorisés à vous injecter un vaccin contre la Covid-19, quel que soit son fabricant. Cette décision devrait raccourcir les listes d’attentes dans certains centres de vaccination. Ailleurs de l’actualité scientifique autour du coronavirus. Rappelez-vous, dans notre dernier épisode, je vous parlais d’un spray nasal mis au point par Pharma & Beauty, qui promettait de tuer 99,9 % du SARS-CoV-2. Entre-temps, l'ANSM a rendu son verdict et il est implacable. Les propriétés virucides du spray n’ont pu être prouvées par des études cliniques rigoureuses, et il ne sera donc pas commercialisé. Le vaccin unidose de Johnson et Johnson a obtenu une autorisation d’utilisation d’urgence aux États-Unis. Il est composé d’un vecteur viral – un adénovirus – constellé d’une multitude de protéines S du SARS-CoV-2. Il protège à 66 % contre les formes sévères de la Covid-19 après une seule injection. L’Agence européenne du Médicament étudie également son cas depuis le 16 février dernier en vue de son autorisation en Europe. Enfin, les chercheurs de l’université de médecine de Saint Louis aux États-Unis ont observé que le coronavirus peut pénétrer et se répliquer dans les cellules musculaires cardiaques. Elles finissent par mourir et cela pourrait, à terme, altérer les battements du cœur. Il semble donc que les dommages cardiaques observés chez certains patients soient dus au virus et n’ont pas la réaction immunitaire qu’il provoque. Merci d’avoir écouté cette deuxième pastille sonore dédiée au coronavirus. Le respect des gestes barrières et des mesures de confinement est primordial pour venir à bout de cette épidémie. Votre masque doit couvrir votre bouche et votre nez et ne doit pas bailler. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous ! Vous pouvez retrouvez toute l’actualité scientifique sur le coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

162 - Fil de Science #13 : Inversion des pôles, portables espions et Mars en couleurs

Pour cette semaine du 22 février : une inversion des pôles, des smartphones espions, de nouvelles pistes pour lutter contre les variants, une carte plate de la Terre (qui pour le coup, est toujours sphérique) et des nouvelles de Persévérance et Ingenuity. Bonne écoute, et bon week-end !Nos plus fidèles auditeurs auront peut-être remarqué une dégradation de la qualité du son sur certains de nos derniers épisodes de Fil de Science. Heureusement, grâce à votre soutien, nous avons pu acheter un nouveau microphone qui nous permettra à l'avenir de vous offrir un meilleur contenu ! En partageant nos podcasts et en écoutant les publicités présentes en début et en fin d'épisode, vous nous soutenez, ainsi que notre travail, et nous permettez de vous proposer des créations toujours plus qualitatives. Merci ! Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Il y a 42.000 ans, une inversion du champ magnétique de la Terre a changé notre histoireVotre smartphone vous espionne à votre insu et c’est effrayant Immunité : voici l'arme qui va peut-être nous sauver des variants Ceci est la carte du monde la plus réaliste jamais établie Le drone-hélicoptère, attaché sur le ventre de Perseverance, a atterri en bon état Perseverance s'est posé sur Mars : les premières images en couleurs ! Le panorama morne et monotone de Perseverance, mais d'un très grand intérêt scientifique Transcription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Des nouvelles renversantes du côté de la géologie. Il y a 42,000 ans, une inversion du champ magnétique terrestre a considérablement modifié notre environnement. Le phénomène était déjà connu des scientifiques, mais de récentes explorations ont permis de préciser la date de l’une des plus importantes inversions survenues sur notre planète. En travaillant sur les cernes d’un kauri, un arbre endémique de Nouvelle-Zélande, les scientifiques ont réussi à estimer les variations du niveau de radiocarbone lors de cette inversion géomagnétique. Jusqu’alors, on connaissait l’impact de ce phénomène au moment de sa survenue, mais c’est en amont que les dégâts qu’il a fait subir au vivant ont été les plus considérables, si l’on en croit les chercheurs de l’université de Nouvelle Galles du sud. À cause d’une moindre protection face aux rayons comiques et des conditions de vie arides qui en ont résulté, cet évènement aurait pu être à l’origine d’une extinction de la mégafaune locale. Il est même possible que ’homme de Neandertal aurait ait les conséquences dramatiques de ce phénomène. D’après certaines prévisions, une autre inversion pourrait survenir dans le siècle à venir, provoquant de sérieux dégâts sur nos sociétés, notamment en accélérant le changement climatique. Si nous ne pouvons pas agir sur le champ magnétique de notre planète, nous avons néanmoins quelques leviers en main pour améliorer la situation, avant qu’elle ne s’emballe.Big Mother est-elle en train de vous regarder ? Si Orwell avait imaginé le télé-cran, ce sont des modèles réduits et beaucoup moins tyranniques qui sont chargés de nous espionner : nos smartphones ! Deux chercheurs de l’université de Bologne et de l’University college de Londres publient une étude qui suggère qu’on peut en savoir beaucoup sur notre vie simplement à l’aide de nos données de géolocalisations. À l’aide d’un groupe de volontaires, ils ont exposé un design expérimental et remarqué que, grâce à une intelligence artificielle à apprentissage automatique, on pouvait induire beaucoup d’informations sensibles de la vie des participants comme la santé, la situation socio-économique, l’ethnie ou encore les croyances religieuses. Soucieux des problèmes éthiques que cette faille soulève, les scientifiques cherchent à élaborer des solutions, comme des systèmes d’alertes pour suggérer aux utilisateurs de désactiver la géolocalisation lorsqu’ils se rendent dans des lieux précis. Du côté du coronavirus, la communauté scientifique craint une efficacité moindre des vaccins à cause des variants même si celle-ci semble modeste, compte tenu des dernières données israéliennes. De nouvelles pistes pourraient alors voir le jour, ciblant plutôt les lymphocytes T CD8. Beaucoup moins spécifiques à la protéine Spike du SARS-CoV-2, ces globules blancs sont moins sensibles aux mutations du virus. Pourtant, rappelons que les vaccins à ARN de Pfizer et Moderna induisent déjà une très bonne réponse de ces cellules immunitaires. La solution réside peut-être donc tout simplement dans l’accélération de la campagne vaccinale mondiale, avec les formules adaptées (on va éviter de passer AstraZeneca à l’as, déjà que le gouvernement le fait…).La forme elliptique de la Terre pose des difficultés aux cartographes depuis la nuit des temps. L’une des questions qui taraude tant la communauté est : comment rendre compte au mieux des variations topographiques de notre planète en l’aplatissant sur un bout de papier ? Pour y répondre, des chercheurs ont eu l’idée de réaliser une carte ronde recto-verso. Le plus surprenant selon eux, c’est que personne n’avait eu l’idée de le faire avant. Et ça marche ! La marge d’erreur de cette nouvelle carte serait de 22,2 % au maximum en termes de distance, ce qui fait d’elle la carte du monde la plus réaliste jamais confectionnée.Enfin, finissons cet épisode avec des nouvelles de la planète rouge. Ingenuity, le drone hélicoptère attaché sur le ventre de Persévérance a atterri en bon état selon les données reçues par la Nasa. Il restera accroché au rover le temps que les scientifiques trouvent un site propice pour son décollage, qui se déroulera en plusieurs phases de vol successives de plus en plus audacieuses. La Nasa a également révélé les premières images en couleur de l’atterrissage sur Mars de Persévérance. Si le cratère Jezero pourrait sembler morne au premier œil, sa topologie a néanmoins permis de maximiser la sécurité de l’atterrissage du rover et surtout, pourrait assurer la découverte de traces de vie. La carte ronde, et les images de Persévérance sont à découvrir sur Futura, bien entendu. Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire avec #FuturaPod et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. Pensez à vous connecter sur la page Facebook de Futura ce dimanche 28 février à 15h, pour un live spécial organisé à l’occasion de la journée internationale des maladies rares. Un nouvel épisode de notre podcast Chasseurs de Science sera également disponible, dès samedi à 11h30. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

161 - Fil de Science #12 : Persévérance, nouveau variant et éruption

Pour cette semaine du 15 février : des nouvelles du rover Persévérance, une expérience étonnante sur les rêves, une nouvelle mutation inquiétante du côté du coronavirus, des formes de vie inattendues en Antarctique et une éruption exceptionnelle. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Perseverance s'est posé sur Mars : un atterrissage réussi !Des chercheurs prouvent qu'il est possible de communiquer pendant ses rêvesSARS-Cov-2 : deux variants dangereux se sont combinés en un nouveau virusLes scientifiques ne s'attendaient pas à découvrir de la vie à cet endroit Éruption de l'Etna : des fontaines de lave impressionnantes de 600 mètres de hauteur saluent Haroun Tazieff et EmpédocleTranscription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Un petit pas pour le rover Persévérance, un grand pas pour l’humanité. En voyage depuis le 30 juillet 2020, l’engin de la Nasa s’est posé hier soir sur Mars. Plus exactement, il a atterri dans le cratère Jezero, un bassin d'impact de 45 kilomètres de diamètre, qu'une rivière remplissait d'eau liquide il y a 3,5 milliards d’années. Cette piste d’atterrissage n’a donc pas été choisie au hasard : les scientifiques sont convaincus que ce cratère pourrait abriter de nombreux fossiles de micro-organismes, si ceux-ci ont un jour existé, bien entendu. Les premières images de la surface sont d'ores et déjà disponibles mais il faudra patienter encore quelques heures pour visionner les premières photographies en couleur de la planète rouge. Persévérance ne rentrera vraisemblablement pas les mains vides puisque son objectif principal est le retour d’échantillons martiens sur Terre, mais il faudra compter une dizaine d’années d’efforts et de coopération pour que sa mission soit menée à bien. On attend avec impatience les premiers retours de la Nasa sur l’état de fonctionnement du matériel embarqué, et notamment du petit hélicoptère Ingenuity, qui devrait réaliser le premier test de vol martien de l’Histoire. Ces développements seront à suivre sur Futura bien entendu.Faisons un petit détour maintenant dans les bras de Morphée. Vous avez peut-être déjà entendu parler de « rêveurs lucides », ces personnes capables d’influer sur le déroulement de leurs rêves par la simple force de leur esprit. Plus fort encore, ces individus peuvent signaler aux chercheurs qu’ils sont dans une phase de rêve contrôlé grâce à un code oculaire préalablement appris. Une communication déjà impressionnante, et qui pourrait même fonctionner de manière bilatérale, si l’on en croit une nouvelle étude. En effet, certains sujets seraient parvenus à répondre à des questions de calcul mental posées par un expérimentateur pendant qu’ils dormaient, toujours grâce à un code oculaire ou via la contraction de leurs muscles faciaux. Cette perspective ouvre la voie vers de nouveaux travaux, afin de mieux comprendre l’activité fascinante de notre cerveau durant le sommeil paradoxal, et les rôles de ces choses étranges que sont les rêves. Du côté du coronavirus, un nouveau variant entre dans l’arène. Ce dernier est la recombinaison de deux variants déjà connus : l’anglais ou B.1.1.7 et le californien aussi connu sous le nom B.1.429. Cette nouvelle mutation inquiète plus que jamais les chercheurs car elle possèderait les caractéristiques de ses deux parents, à savoir une contagiosité plus élevée et une résistance à l’immunité plus prononcée. Quelques nuances cependant. Pour l’heure, il s’agit du seul cas détecté de recombinaison entre deux souches virales. D’autre part, les résultats des chercheurs doivent encore faire l’objet d’une publication dans une revue académique. Il faudra donc rester prudent et attendre de plus amples informations de la part de la communauté scientifique avant de se prononcer définitivement.Le vivant peut se terrer même dans les coins les plus insoupçonnés. Alors qu’ils étaient partis en expédition en Antarctique à la recherche de sédiments, des scientifiques britanniques, australiens, américains, et néo-zélandais ont observé des formes de vie inédites sous une plateforme de glace flottante, à plus de 900 mètres de profondeur ! Cet heureux accident pose d’importantes questions aux biologistes : comment ces organismes sont-ils arrivés là ? Que mangent-ils ? Depuis combien de temps sont-ils présents ? Pour les investigateurs, la prochaine étape est de se rapprocher de ces créatures mystérieuses afin de les étudier de plus près. Quoi qu’il en soit, le monde continue décidément de nous réserver bien des surprises…Et enfin, terminons cet épisode de manière spectaculaire avec l’éruption de l’Etna. Son cratère sud-est est actuellement le lieu d’une activité strombolienne de toute beauté, avec des fontaines de lave et des coulées, qu'accompagnent des explosions sporadiques du cratère de la Voragine depuis le 16 février dernier. Une colonne de fumée et de cendres haute de près de 6 kilomètres s’est élevée du cratère et a entrainé des pluies de cendres aux alentours. Néanmoins, hormis la fermeture de l’aéroport, aucun danger n’est à déclarer pour les habitants, d’après les autorités. Si vous êtes en Sicile ou à bord de la station spatiale internationale, vous avez déjà pu prendre d’incroyables clichés de ce phénomène… autrement, les splendides photographies de l’Etna sont à découvrir sur Futura, bien entendu. Pour vivre, Fil de Science a besoin de rémunérer ses auteurs. En écoutant les publicités sur ces podcasts, vous nous soutenez, ainsi que notre travail. Merci à vous ! Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

160 - Covipod #1 : le récap actu du coronavirus

Aujourd'hui nous testons avec vous un nouveau format spécial, baptisé Covipod. Ensemble, nous décrypterons les clés et événements marquants de la pandémie avant de faire un rapide tour des dernières connaissances scientifiques et des mesures à suivre.Retrouvez les dernières actualités sur Futura :Retrouvez tous les épisodes de Fil de SciencePourquoi avoir quelques effets secondaires après un vaccin est-il bon signe ?Les dernières news #CoronavirusTranscription du podcast :Bonjour à tous, bienvenue dans cette première pastille coronavirus. Je suis Julie, diplômée d’un master d’infectiologie et rédactrice scientifique à Futura. Dans cette parenthèse audio, nous allons ensemble faire le tour de l’actualité sur coronavirus, de façon posée et simple. Le but est de vous donner les clés pour y voir plus clair dans cette pandémie parfois déroutante. Nous décrypterons ensemble un événement marquant de la pandémie de Covid-19 avant de faire un tour rapide des nouvelles connaissances scientifiques. N’oubliez pas de vous abonner aux podcast produits par Futura pour être au plus près de l’actualité scientifique. Et si vous le cœur vous en dit, laissez-nous une note et un commentaire sur vos plateformes d’écoutes préférées.La vaccination n’est pas un moment agréable. Au moment de l’injection, le produit picote sous la peau puis le bras devient douloureux et on est fatigué. On se passerait bien de tous ces petits désagréments. Pourtant, ils sont bon signe ! En effet, le principe de la vaccination est de stimuler les défenses immunitaires pour les préparer à riposter en cas d’infection. Cette activité immunitaire, appelée « inflammation », est intense et on en ressent parfois les conséquences. Les désagréments modérés et passagers sont le témoin de la bonne mise en route du système immunitaire. L’ANSM, l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, suit tout cela comme le lait sur le feu. Toutes les trois semaines, ils font les comptes.Les vaccins Pfizer et Moderna, tous deux à ARN messagers, provoquent le même type d’effets secondaires. Ils sont bénins dans la grande majorité des cas, mais l’ANSM a tout de même identifié 73 cas d’hypertension artérielle. Heureusement, elles n’étaient que transitoires et n’ont pas mis en danger la santé des personnes, mais c’est un effet secondaire à surveiller. Le vaccin d’AstraZeneca, un vaccin basé sur un adénovirus modifié pour qu’il porte la protéine S du coronavirus, est plus immunogène, c’est-à-dire qu’il stimule plus intensément le système immunitaire. Il provoque donc des effets secondaires plus importants. Une personne sur 100 environ déclenche des syndromes grippaux, avec de la fièvre, de la fatigue et des maux de tête qui peuvent nécessiter une prise en charge médicale et un temps de repos plus important. Malgré tous ces désagréments, les bénéfices de la vaccination sont indéniables face à la Covid-19. Pour en savoir plus sur les effets secondaires de la vaccination, vous pouvez lire l’article : Pourquoi avoir quelques effets secondaires après un vaccin est-il bon signe ? déjà en ligne sur Futura.Dans l’actualité scientifique autour du coronavirus : Les scientifiques de l’Institut Francis Crick de Londres ont réalisé plusieurs expériences pour comprendre comment les mutations de la protéine S modifient la biologie du virus. Ils ont observé que les mutations de la souche D614G, apparue au printemps 2020, ont assoupli la protéine S, permettant au virus de mieux se fixer aux cellules humaines. Ces travaux permettent de mieux comprendre pourquoi les variants anglais ou sud-africains sont plus transmissibles.Les enquêteurs de l’OMS ont partagé leur première conclusion sur l’origine du coronavirus. Tout ce qui est sûr, c'est que l’hypothèse d’une création en laboratoire est écartée. On attend avec impatience leur rapport détaillé, à paraître dans quelques semaines.L’OMS a accordé une autorisation d’urgence pour le vaccin d’AstraZeneca, permettant aux pays n’ayant pas les moyens de vérifier son efficacité et ne pouvant pas stocker les vaccins fragiles de Moderna et Pfizer, d’avoir accès à un vaccin contre le coronavirus.Alors que les premières études n’ont démontré aucun bénéfice, les résultats de Recovery, un essai clinique européen qui a jugé de l’efficacité de plusieurs traitement contre la Covid-19, indiquent que le tocilizumab, un anticorps monoclonal prescrit dans l’arthrite rhumatoïde, réduit la mortalité des patients atteints de la Covid-19 hospitalisés.Une entreprise française, Pharma & Beauty, a annoncé qu’elle a mis au point un spray nasal à base d’eau purifiée et d’eau ionisée qui réduirait de 99 % de la charge virale. Des tests ont été réalisés par l’IHU Méditerranée et les résultats n’ont pas encore été partagés. Prudence donc. Ce spray permettrait de débarrasser les fosses nasales du coronavirus, mais n’est en pas un traitement curatif contre la Covid-19 ou un remplacement au vaccin.Merci d’avoir écouté cette première pastille coronavirus. Le respect des gestes barrières et des mesures de confinement est primordial pour venir à bout de cette épidémie. Votre masque doit couvrir votre bouche et votre nez et ne doit pas bâiller. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent.Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous ! Vous pouvez retrouvez toute l’actualité scientifique sur le coronavirus sur Futura. À très bientôt ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

159 - Fil de Science #11 : Glacier, perles et sondes martiennes

Pour cette semaine du 8 février, nous commençons par une excursion en Inde, sur les traces d'un glacier meurtrier ; nous poursuivons par un passage un Venise qui nous mènera le long de la route de la soie et après avoir pris des nouvelles du coronavirus en France, nous prendrons un vaisseau pour Mars. Enfin, nous reviendrons dans les Pyrénées, à la découverte d'un instrument vieux de 18.000 ans. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur FuturaRupture d’un glacier en Inde : des chercheurs ont reconstitué ce qu'il s'est passé Extraordinaire : des perles vénitiennes circulaient déjà en Amérique bien avant l'arrivée de Christophe Colomb ! Les variants du coronavirus vont-ils devenir majoritaires en France ? Mars : la Chine réussit l'insertion en orbite de sa sonde spatiale Tianwen-1 Mars accueille Hope, la première sonde spatiale des Émirats arabes unis Écoutez le son du coquillage dont jouaient nos ancêtres des Pyrénées il y a 18.000 ansTranscription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.En Inde, de terribles inondations ont touché la région d’Uttarakhand, le 7 février dernier. Le débordement soudain des rivières Rishiganga et Dhauliganga a emporté avec lui un barrage, un pont, des habitations, deux centrales hydroélectriques, et les employés qui y travaillaient. Plus de 200 personnes sont mortes ou portées disparues. Alors que les secours sont toujours au travail pour tenter de sauver les victimes de la catastrophe, les scientifiques s’attèlent à la tâche de comprendre pourquoi un tel événement a eu lieu. L’hypothèse prédominante en début de semaine était celle de la rupture du glacier Nanda Devi sous la pression du réchauffement climatique. Celle-ci aurait entraîné la décharge brutale d’un lac glaciaire qui aurait son tour gonflé le lit des rivières. Néanmoins, une nouvelle théorie soutenue par le chercheur Dave Petley, suggère qu’un glissement de terrain serait à l’origine de la catastrophe. En effet, depuis plusieurs mois déjà, une immense fissure se développait sur le flanc de montagne, ainsi que l’ont révélé a posteriori les données du satellite Sentinel 2. Une fracture qui aura, sans nul doute, été aggravée par les conditions climatiques toujours plus extrêmes dont notre planète est victime.Des siècles après les faits, l’archéologie peut parfois révéler des connexions étonnantes. Les chercheurs Mike Kunz et Robin Mills ont en effet mis en évidence la présence de perles de verre vénitiennes sur plusieurs sites de fouille… en Alaska. Mieux encore, les analyses au carbone 14 ont permis de déterminer que ces artefacts dateraient du XVe siècle, soit possiblement quelques années avant l’arrivée de Christophe Colomb sur le territoire américain. Plutôt que de voyager par les océans, ces perles produites à Murano auraient cheminé vers la Chine via la route de la soie, avant de poursuivre leur route à travers la Russie. Arrivées au détroit de Béring, elles auraient eu moins d’une centaine de kilomètres à parcourir sur les eaux avant de rejoindre l’Alaska. Une histoire fascinante, contenue dans quelques gouttes de verre.En France, les mutations du coronavirus continuent de gagner du terrain. Alors que l’Afrique du Sud a suspendu les injections du vaccin AstraZeneca, dont l’efficacité est remise en cause par les évolutions du variant sud-africain, les autorités sanitaires françaises s’inquiètent quant à elle de la progression rapide du variant anglais sur le territoire. Entre 50 et 70% plus transmissible, celui-ci prendrait rapidement le pas sur le variant prédominant en Europe pour atteindre 14% des cas d’infection, si l’on en croit une enquête flash menée par Santé publique France. Bien que le nombre de nouveaux cas hebdomadaire se soit stabilisé dans l’Hexagone, il demeure très élevé, avec plus de 140.000 nouvelles infections déclarées par semaine. Les chercheurs en appellent donc à une action rapide afin d’endiguer la progression du variant anglais, sans quoi 25.000 hospitalisations hebdomadaires seraient à redouter entre fin février et mi-avril.Et maintenant un petit tour du côté de Mars, qui s’apprête à recevoir plusieurs visites cette année. Après l’arrivée autour de la planète rouge de la sonde émiratie Hope, c’était au tour de Tianwen-1 de s’insérer en orbite, faisant de la Chine le sixième pays à rejoindre Mars. L’appareil ne se contentera d’ailleurs pas d’en survoler la surface, puisqu’un atterrisseur et un rover devront entamer leur descente entre fin avril et début mai. Dans l’intervalle, la sonde se chargera de cartographier la région afin d’identifier le meilleur point d’impact. Au programme des deux missions : recherche de processus biologiques, études géologiques ou encore analyse de l’atmosphère. 2021 s’annonce donc riche en découvertes ! Et enfin pour finir, partons en excursion dans les Pyrénées à la découverte d’un instrument de musique vieux de 18.000 ans. Collecté en 1931 dans la grotte de Marsoulas, un coquillage de l’espèce Charonia iampas a récemment fait l’objet d’un regain d’intérêt lors d’un inventaire mené par les chercheurs du CNRS. Après une analyse poussée, ceux-ci ont révélé que la coquille aurait été délibérément modifiée et décorée avec un objectif artistique en tête. Des impressions 3D devraient aider à en apprendre plus, mais avec la participation d'un joueur de cor, les archéologues sont d'ores et déjà parvenus à produire trois notes à l’aide de cet étonnant artefact. La musique du coquillage de Marsoulas et nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

158 - Fil de Science #10 : Implants cérébraux, touristes spatiaux et lézards géants

Pour cette semaine du 1er février, nous nous aventurerons sur des territoires futuristes avec des implants cérébraux greffés sur des animaux ; nous visiterons des terriers de varans puis nous prendrons des nouvelles du coronavirus, avant de faire un tour dans l'espace et de finir avec la météo du futur. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur FuturaNeuralink : un singe capable de jouer par la pensée grâce à l’implant cérébral d’Elon MuskDes chercheurs découvrent des terriers géants abritant des centaines d'animauxLe variant anglais possède une nouvelle mutationSpaceX va envoyer quatre touristes dans l'espace en 2021 dont trois tirés au sortRéchauffement climatique : ce qui nous attend à l’horizon 2050, 2070 et 2100 en FranceTranscription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Nous commençons cette semaine aux frontières de l’éthique avec une nouvelle expérience de la société Neuralink. Après un premier test de son implant cérébral chez une truie baptisée Gertrude, l’entreprise d’Elon Musk s’attaque cette fois-ci au singe. D’après ses dernières annonces, l’implant permettrait au primate de contrôler le déroulement d’une partie de Pong sur un écran devant lui. Si l’exploit, aussi controversé soit-il, est déjà impressionnant en soi, il n’est qu’une première étape dans le programme de développement de Neuralink. En effet, l’équipe a annoncé qu’en dépit des problématiques éthiques soulevées par ces expérimentations, celles-ci visent au développement d’interfaces patients-médecins toujours plus développées, avec un bénéfice pour l’humain dépassant le coût imposé aux animaux. Est-il pour autant bien nécessaire de faire jouer un singe aux jeux d’arcade pour s’attirer les bonnes grâces du public ? Nous laisserons nos auditeurs en juger.Les varans ne sont certes pas les créatures les plus sympathiques à première vue. Et pourtant, il s’avère que ces gigantesques lézards d’un mètre quarante de long participent, bon an mal an, à la préservation des écosystèmes. En effet, en creusant les terriers destinés à accueillir leurs œufs, les varans construisent par là-même un véritable complexe sous-terrain où se rencontrent des dizaines d’animaux : geckos, lézards, serpents, crapauds, mille-pattes, coléoptères, fourmis et même des marsupiaux. Ces souterrains communautaires offrent à leurs résidents un abri pour hiberner et se protéger des prédateurs, et plus étonnant encore, un abri contre les varans eux-mêmes. Ainsi que le note Sophie Cross, écologue à l’université de Perth, bien que les créatures logeant dans ces tunnels constituent des proies faciles, il semblerait que le reptile géant n’y voit pas l’occasion d’un buffet gratuit, mais se contente plutôt d’y incuber ses œufs durant la saison sèche. Une belle façon pour la nature de nous prouver que la cohabitation est toujours possible.Du côté du coronavirus, les dernières découvertes continuent d’attiser l’inquiétude des chercheurs. Un récent rapport des autorités sanitaires britanniques fait état d’une nouvelle mutation sur le variant anglais, déjà observée auparavant chez les variants brésilien et sud-africain. Ce constat porte le nombre de mutations de ce variant à neuf sur la seule protéine spike du virus, celle sur laquelle ont été modélisés plusieurs des traitements actuellement en circulation. Compte tenu de sa capacité à se faufiler entre les mailles de notre système immunitaire, cette nouvelle mutation fait redouter une moindre efficacité des vaccins, mais trop peu de données sont pour l’instant disponibles pour se prononcer avec certitude. De retour chez Elon Musk, SpaceX s’apprête à envoyer quatre touristes dans l’espace d’ici la fin de l’année. Ce coup médiatique s’inscrit dans le cadre de la mission Inspiration 4 initiée par Jared Isaacman, le fondateur et patron de l'entreprise Shift4 Payments. Ce dernier participera au voyage et partagera sa cabine avec les trois candidats qui seront tirés au sort. Pour ceux qui souhaiteraient tenter leur chance, seules deux conditions sont requises pour postuler : résider aux États-Unis et être âgé de plus de 18 ans. Les heureux gagnants voyageront à bord de la même capsule qui transporte les astronautes à bord de la Station spatiale internationale avant d’embarquer pour un séjour d’une durée approximative de cinq jours.Et enfin pour finir, un point sur la météo... pour les 80 années à venir. Si l’on en croit les dernières estimations, la France pourrait subir une hausse de 3,9 degrés en moyenne sur son territoire par rapport à la période 1976 – 2005, d’ici 2100. Une hausse largement supérieure aux objectifs fixés par les accords de Paris, qui ne laisse rien présager de bon sans la mise en place de mesures adéquates. Selon les experts, une réduction rapide et drastique des émissions pourrait permettre, dans le scénario le plus optimiste, de stabiliser cette progression à environ un degré d’ici 2050. Faute d’une action immédiate, des conséquences climatiques inquiétantes seront à déplorer pour notre pays qui s’inscrit pourtant au rang des bons élèves en terme d’énergie. Les explications de Nathalie Mayer et toutes nos autres actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science. Découvrez notre nouvel épisode de Chasseurs de Science samedi à 11h, et Bêtes de Science, notre nouveau podcast dédié à l'intelligence animale, fraîchement sorti des presses. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

157 - Fil de Science #9 : Extraterrestres, vaccins et hydrogène

Pour cette semaine du 25 janvier, nous partons sur les traces d'un drôle d'astéroïdes avant de partir en excursion du côté des pôles ; après un arrêt médical, nous nous rendrons au Québec puis finirons notre voyage sous l'océan, à la découverte de l'une des créatures les plus terrifiantes au monde. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur Futura« Nous avons la preuve qu’il existe des civilisations extraterrestres »La fonte des glaces s'est accélérée ces 30 dernières annéesCovid-19 : trois semaines après le début de la vaccination, le point sur les effets secondairesAir Liquide inaugure la plus grande unité de production d'hydrogène décarboné au mondeCe ver géant cauchemardesque terrorisait les océans il y a 20 millions d'annéesTranscription du podcast :Bonjour à tous ! Bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine. Je suis Julien Hernandez, journaliste scientifique chez Futura, et aujourd’hui nous commençons ce récap hebdomadaire dans l’espace.Nous aurions enfin une preuve de l’existence des extraterrestres. C’est du moins ce qu’avance Abraham Loeb, président du département d'astronomie à l'université de Harvard. Son argument : les spécificités pour le moins exotiques de l’astéroïde ‘Oumuamua, détecté pour la première fois en octobre 2017. Avec son apparence inhabituelle et son drôle de comportement, cet objet cosmique a déjà fait couler beaucoup d’encre au cours des années et semble encore nourrir les espoirs des plus optimistes. Pour Loeb, il est en effet difficile d’ignorer l’étrange combinaison de sa forme et de sa luminosité atypiques, ainsi que de sa trajectoire, à ce jour inexpliquée. Si beaucoup d’hypothèses ont été avancées pour tenter de résoudre ce dernier point, aucune n’y est cependant pour l’instant parvenue. Le chercheur appelle donc à garder un esprit ouvert, en avançant que la théorie d’un objet fabriqué par une espèce intelligente, dont il est aujourd’hui convaincu, n’est pas forcément la moins raisonnable de toutes.28 trillions de tonnes. C’est la quantité de glace que la Terre aurait perdue entre 1995 et 2017. Un constat d’autant plus inquiétant que le rythme de cette disparition continue d’accélérer. En effet, à l’aide de données satellite, des chercheurs de l’université de Leeds ont pu établir une carte des régions les plus sensibles au réchauffement climatique, révélant la fragilité accrue des calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique. Outre les répercussions dramatiques que ces changements occasionnent pour notre environnement, la fonte est également responsable d’une hausse du niveau de la mer. Avec 35 millimètres supplémentaires en 30 ans, les communautés côtières subissent de plein fouet cette pression climatique, qui continuera de prendre de l’ampleur sans une action immédiate et drastique.Un point, maintenant, sur les vaccins. Un mois après le lancement de la campagne de vaccination en France, un nouveau rapport de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, ou ANSM, vient de paraître. Ce dernier comptabilise les effets secondaires suivant l’injection de la première dose du vaccin Pfizer. Sur 390.000 personnes, 135 événements liés au produit ont été reportés, dont seulement 22 cas graves. Ces derniers appellent néanmoins à la vigilance, avec plusieurs épisodes de tachycardie chez des patients présentant des antécédents cardiaques. Du côté des réactions allergiques, le risque reste minime, avec trois cas déclarés dont deux ayant nécessité une intervention. L’allergie survient généralement dans les minutes suivant l’administration du vaccin et peut donc être prise en charge rapidement avec une rémission en moins de 24 heures. Un rapport paraîtra toutes les trois semaines afin de continuer de suivre l’évolution de ces effets secondaires, mais il reste à noter que le bilan demeure pour l’instant très encourageant.L’énergie du futur est en marche. Ce mois-ci la plus grande unité mondiale de production d’hydrogène bas carbone vient d’ouvrir ses portes au Québec. Basée sur le site de Bécancour, celle-ci tire profit des ressources hydro-électriques de la région pour produire un hydrogène dit vert. Ce dernier s’oppose aux hydrogènes gris et bleu, dont l’extraction à partir de matières fossiles est génératrice d’un carbone qui est respectivement libéré dans l’atmosphère ou capté et stocké. Issu de l’électrolyse de l’eau, tout comme l’hydrogène jaune, l’hydrogène vert diffère en ceci que sa production s’appuie par ailleurs sur une source d’électricité renouvelable, pour un bilan carbone aussi bas que possible. Les 8 tonnes d’hydrogène produites quotidiennement sur le site seront vendues prioritairement aux entreprises spécialisées dans l'industrie chimique et le transport.Et enfin, pour finir, partons à la rencontre du ver Bobbit, une créature aussi ancienne qu’effrayante. Hantant les fonds marins et les cauchemars des plongeurs, ce ver polychète terrifie les poissons depuis déjà 20 millions d’années. Or, en étudiant les fossiles des terriers dans lesquels ils enfouissaient leur corps – et leurs proies –, les chercheurs ont pu déterminer que les ancêtres du ver Bobbit mesuraient en moyenne 2 mètres de long pour un diamètre de 2,5 centimètres. Nous pouvons donc, d’une certaine façon, nous estimer chanceux qu’il n’atteigne plus aujourd’hui qu’un mètre de long, mais invitons tout de même nos lecteurs avides de plongée à la prudence, on ne sait jamais. Les images de l’impressionnante technique de chasse du ver Bobbit et le reste de nos actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

156 - Bêtes de science, le teaser

Découvrez bientôt le nouveau podcast de Futura dédié à l'intelligence animale. À chaque épisode, partez à la découverte d'un nouvel animal et de ses comportements les plus étonnants. Rencontrez des oiseaux architectes, des poissons dessinateurs, des insectes cartographes et bien d'autres créatures dans Bêtes de Science ! Rendez-vous à partir du 3 février sur vos plateformes audio préférées ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

155 - Fil de Science #8 : Monstre géant, base spatiale et mutations

Pour cette semaine du 11 janvier, nous faisons un premier arrêt en Patagonie et deux escales dans l'espace, du côté de Cérès puis de Saturne ; nous en apprendrons plus sur les variants du coronavirus, et nous finirons dans une salle d'opération, à la découverte d'une nouvelle technologie porteuse. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur FuturaC'est probablement le plus grand animal de tous les temps Cérès : une nouvelle Terre pas si improbable pour les humains ?Un homme recouvre la vue grâce à une cornée artificielle Saturne bascule à cause de ses lunes Quels variants du coronavirus sont les moins neutralisés par le système immunitaire ? Transcription du podcast :Bonjour à tous, bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine. En Patagonie, le squelette d’une gigantesque créature est progressivement mise au jour par les scientifiques. Celle-ci a été découverte dans la province de Neuquén, au creux de la vallée des dinosaures, réputée pour son sol riche en fossiles. À date, 24 vertèbres et quelques os du bassin ont déjà été exhumés par l’équipe de recherche d’Alejandro Otero. Ces ossements laissent présumer qu’il pourrait s’agir là d’un sauropode d’un nouveau genre, dont l’immense cou et la queue assortie lui permettraient d’atteindre des proportions inégalées. Si leurs prédictions se confirment, ce fossile pourrait battre le record de taille actuellement détenu par le Patagotitan, un colosse de 37 mètres de long pour une masse de 70 tonnes. Comme toujours, de plus amples travaux de fouille et de recherche devront être menés afin d’en savoir plus sur ce spécimen avant de clamer la victoire. Nouveau champion ou pas, les archéologues se réjouissent d’avoir trouvé l’un des squelettes les plus complets à ce jour d’un titanosaure issu de cette période du Crétacé. Affaire à suivre !Explorateurs en quête d’une nouvelle Terre, ne cherchez pas plus loin que notre ceinture d’astéroïdes. Si l’on en croit Pekka Kanhuen, physicien à l’Institut météorologique finlandais, la planète naine Cérès pourrait en effet devenir le prochain port d’amarrage des colons spatiaux. L’idée est simple : construire une station orbitale habitée, capable de prélever de la matière à la surface du petit corps rocheux grâce à un ascenseur de 1.000 kilomètres de long. Pour la réalisation, les choses se corsent un peu, puisque ni la gravité artificielle, ni les ascenseurs spatiaux, ni les miroirs géants, ni même les blindages contre les radiations cosmiques n’ont encore été mis au point. Mais pas d’inquiétude, nous rassure Kanhuen, une fois toutes ces menus détails résolus, la construction de la station ne prendra guère plus de 20 ans. Espérons que Futura aura la chance de couvrir cet événement.Du côté du coronavirus, l’apparition de nouveaux variants au Royaume-Uni, en Afrique du Sud, au Japon et au Brésil inquiète les chercheurs. La protéine S du virus, formant la base des vaccins Pfizer et Moderna, a en effet connu de nombreuses mutations depuis sa description en janvier 2020. Une mutation en particulier, baptisée E484K, semble drastiquement réduire la capacité neutralisation des anticorps face au coronavirus. Présente chez les variants sud-africain et brésilien, elle ne touche fort heureusement que 0,11% des cas à ce jour. Mais avec la propagation rapide de ces mutations, il faudra rapidement mener de plus amples études afin d’estimer dans quelles proportions celle-ci pourrait compromettre l’efficacité des vaccins.De retour dans l’espace, Saturne et ses lunes offrent des surprises inattendues aux astronomes. Titan en tête, les satellites orbitant autour de la planète s’éloignent progressivement, causant un chamboulement complet dans l’inclinaison de son axe de rotation. Un peu comme une toupie oscille avant de s’arrêter, la planète bascule sur son axe à mesure que l’orbite de ses lunes s’accroît. Aujourd’hui, ce mouvement semble presque s’être stabilisé, mais les chercheurs soulignent que Saturne continuera de pencher de plus en plus, passant de 3 à 30°. Même dans l’espace, rien n’est immuable !Et enfin, pour finir, le domaine du génie médical offre un nouvel espoir aux personnes atteintes de malvoyance. Grâce à l’implantation d’une cornée artificielle baptisée KPro, un patient de 78 ans a pu recouvrer la vue rapidement et sans complications. Alors que la pénurie de cornées ne permet généralement qu’à un patient sur 70 de bénéficier d’un don, cette technologie innovante pourrait raccourcir, au moins partiellement, les listes d’attente. Les images de KPro et des résultats post-greffe sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à notre autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

154 - Fil de Science #7 : Vortex, microbiotes et survol jovien

Pour cette semaine du 11 janvier, nous mènerons une expédition jusque dans la stratosphère surplombant l'Arctique avant de redescendre dans le monde minuscule des bactéries, puis des molécules ; nous terminerons ce voyage en beauté par un survol les lunes joviennes. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur FuturaUn réchauffement stratosphérique soudain en Arctique menace l’Europe d’une vague de froidL'une des origines du syndrome de l'intestin irritable décryptéeLe microbiote et les symptômes de la Covid-19 sont corrélésDécouverte d'un nouveau type de liaison chimique ultra-forteUn étrange signal radio en provenance d’une lune de JupiterTranscription du podcast :Bonjour à tous et bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine. Je suis Emma, journaliste scientifique chez Futura, et aujourd'hui nous aimerions remercier Franck Menant, qui a initié ce podcast en 2006 et l'a animé durant de longues années.Au pôle Nord, c’est un triste constat qui attendait les chercheurs. De récentes analyses indiquent en effet que la stratosphère aurait gagné pas moins de 50°C au-dessus des régions arctiques. Une nouvelle pas si surprenante d’après les scientifiques, mais certainement peu réjouissante. Ce réchauffement stratosphérique soudain s’est produit il y a une dizaine de jours, faisant passer les températures de -70°C en décembre dernier à -20°C le 5 janvier. Un pic de chaleur qui pourrait avoir des conséquences sur la météo de l'ensemble de l'hémisphère nord dans les semaines à venir. Alors que l’influence du vortex polaire est généralement circonscrite au cercle arctique, ces perturbations pourraient faire descendre les vents glacés vers nos latitudes, jetant une vague de froid intense sur l’Europe. Ce phénomène s’était déjà produit en 2018, et de manière plus notable en 2012, avec un thermomètre passant régulièrement sous la barre des -10°C. Si rien ne permet pour l’instant d’être sûr que ce mois de janvier connaîtra le même scénario, une chose néanmoins demeure certaine : la progression du réchauffement climatique nous contraindra à devenir plus adaptables à des températures extrêmes.Côté santé, de nouvelles avancées ont pu être réalisées dans la compréhension des mécanismes qui sous-tendent le syndrome de l’intestin irritable. Touchant 5% des Français, cette maladie se caractérise par des douleurs abdominales suivant la consommation de certains aliments. Bien que ses origines soient encore mal connues, de nouveaux travaux suggèrent que celle-ci pourrait, dans certains cas, survenir suite à une infection intestinale. Les aliments présents dans le tube digestif durant l’infection seraient en effet associés par les cellules immunitaires à des corps indésirables, et continueraient de provoquer une réaction inflammatoire par-delà la rémission. Une nouvelle qui, à défaut d’offrir dès à présent une solution curative, servira néanmoins de guide dans la prévention de ce syndrome douloureux.Et puisque nous sommes dans l’intestin, restons-y encore un moment pour nous pencher sur les corrélations qui semblent relier le microbiote aux symptômes de la Covid-19. Observées pour d’autres infections virales comme la grippe, ces interactions pourraient différer dans le cas du coronavirus, ainsi que l’indique une nouvelle étude. Réalisée sur un groupe de patients hongkongais, celle-ci suggère que la dysbiose, ou l’altération des populations de bactéries intestinales chez un individu, serait directement corrélée à la sévérité maladie et se poursuivrait après la clairance virale. Elle pourrait également être aggravée par la prescription de certains antibiotiques qui rallongeraient sa durée. Ces données ayant été obtenues auprès d’un échantillon de sujets réduit, de plus amples études devront être menées afin de confirmer, d’affiner ou d’infirmer ces résultats.Partons maintenant dans le monde de l’infiniment petit à la découverte d’un nouveau type de liaison chimique. Rejoignant les liaisons covalente, ionique et intermoléculaire, cette nouvelle liaison hydrogène est 20 fois plus forte que celles que les chercheurs avaient précédemment pu observer. La raison de cette mise au jour tardive réside dans la brièveté de cette union, ici réalisée entre des atomes de fluor et d’hydrogène. Une union qui amène la communauté scientifique à réévaluer la définition même de ce qui constitue une molécule. Cette nouvelle étape est donc loin d’être anodine et pourrait offrir des applications dans des domaines aussi variés que la biologie ou le développement de piles à combustible.Et enfin pour finir, Juno joue les prolongations autour de la planète Jupiter. La sonde de la Nasa vient en effet d’obtenir une extension de mission jusqu’à septembre 2025, durant laquelle l’agence américaine espère collecter des données sur les satellites joviens. Ganymède devrait ainsi faire l’objet d’une première visite à 1.000 kilomètres d’altitude cet été ; l’occasion d’enquêter sur le signal mystérieux que la lune semble avoir récemment émis, alors que sa queue magnétique croisait les lignes de champ des régions polaires de Jupiter. L’article de Nathalie Mayer à ce sujet et les images époustouflantes capturées par Juno sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Ne manquez pas notre prochain épisode de Chasseurs de Science, samedi, à 11h30. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

153 - Fil de Science #6 : Campagne de vaccination, voyage dans le temps et retour des baleines

Pour cette semaine du 4 janvier, nous ferons le tour des dernières avancées du côté du coronavirus depuis notre dernier épisode, puis nous ferons quelques tours du globe avant d'atterrir en Jordanie ; enfin, nous remonterons vers les pôles avant de nous aventurer dans le monde de l'infiniment petit. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur FuturaCovid-19 : pourquoi le vaccin d’Oxford-AstraZeneca pourrait devenir incontournableCovid-19 : que sait-on des deux variants du coronavirus ?Covid-19 : « encore un très dur chemin à parcourir », prévient l'OMSLa Terre a accéléré sa rotation en 2020 !C'est ici que serait mort Jean le Baptiste il y a 2.000 ansAprès un long silence, les baleines font leur retour aux pôlesDes polarons ont été observés pour la première foisTranscription du podcast :Bonjour à tous et bonne année ! Bienvenue dans ce premier épisode 2021 de Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.La nouvelle la plus importante de ce début d’année, c’est bien entendu le lancement des campagnes de vaccination de par le monde. En France, après les Ehpad et les personnels soignants de plus de 50 ans, ce sont désormais les personnes de plus de 75 ans qui pourront bénéficier de cette première vague de protection dès le 18 janvier. Pour l’instant, ce sont les vaccins Pfizer et AstraZeneca qui seront pourvus en plus grande quantité, progressivement rejoints par Moderna, Curevac et Janssen dans les six mois à venir. L’apparition récente de deux nouveaux variants plus contagieux du virus appelle à une vigilance accrue mais ne semble pas, pour l’instant, compromettre dangereusement l’efficacité des formules développées par les différents laboratoires. Autre bonne nouvelle : l’OMS commence progressivement à distinguer les contours de la Covid longue, une forme de la maladie pouvant s’étendre sur plusieurs mois, avec l’espoir de pouvoir rapidement mettre en place des dispositifs de soin et de protection adaptés. L’organisation continue néanmoins d’appeler à la prudence en rappelant qu’il faudra attendre encore plusieurs mois avant de voir, espérons-le, une diminution progressive des cas. Pensez donc à continuer d’appliquer les mesures barrières et à vous protéger.Si vous avez trouvé le passage du temps étrange en 2020, sachez qu’il y a peut-être une raison physique à cela. En effet, pour la première fois depuis 50 ans, la rotation de la Terre aura connu 28 accélérations record, raccourcissant cette année de plusieurs millisecondes. Bien que ce phénomène soit tout à fait naturel et n’ait rien d’alarmant, il jette un pavé dans la mare à une heure où la communauté scientifique internationale commençait à se questionner sur la nécessité de conserver la pratique de la seconde intercalaire. Normalement destinée à combler les écarts pour maintenir nos horloges atomiques à l’heure, celle-ci pourrait bien avoir encore de beaux jours devant elle, avec une année 2021 dont l’écoulement s’annonce au moins aussi rapide.En Jordanie, un archéologue aurait possiblement retrouvé le lieu de mise à mort du prêcheur Jean le Baptiste. Annonciateur de l’arrivée de Jésus Christ, celui-ci aurait été exécuté par le roi Hérode Antipas au palais de Machérus en l’an 36. Alors que les textes historiques et religieux diffèrent sur les circonstances de sa mort, la découverte d’une niche présidant sur la cour du palais amène l’expert à pencher pour la version biblique. Il suggère en effet que l’abside aurait pu abriter le trône du tétrarque, et que la cour en question aurait servi de piste de danse à sa fille Salomé, avant que cette dernière ne lui réclame la tête du saint homme. Bien que cette théorie ne fasse pas encore l’unanimité, elle a été saluée par plusieurs spécialistes. Affaire à suivre.Au terme de longues années de silence, les baleines font enfin leur retour dans les régions polaires ! Près de quarante ans après l’abolition quasi unanime de la chasse commerciale dans ces contrées, plusieurs espèces semblent progressivement se réapproprier leur territoire. Ainsi, la baleine bleue rejoint lentement mais sûrement l’Atlantique sud tandis qu’en Antarctique, les baleines boréales ont presque retrouvé leurs effectifs initiaux. Au large de l’Alaska, le retour du rorqual commun et de la baleine de Minke illustre mieux que jamais la nécessité de protéger ces créatures contre le fractionnement de leur habitat, le trafic effréné des navires commerciaux et la pollution qui menace de réchauffer les eaux qui les abritent.Et enfin, pour finir sur une tout autre sorte de polarité, rendons-nous au laboratoire national de l’accélérateur SLAC, où la formation d’une quasi-particule étonnante a pu été observée pour la première fois. Baptisée polaron, cette distorsion survenant entre le noyau d’un atome et son nuage électronique pourrait permettre de mieux comprendre l’efficacité de certains type de cellules photovoltaïques. Nous invitons les esprits téméraires à en apprendre plus en lisant l’article de Nathalie Meyer à ce sujet, et les curieux à découvrir l’illustration vertigineuse des effets des polarons sur Futura, bien entendu.Merci d’avoir été si nombreux à nous écouter jusqu’à la fin de l’année 2020. Nous sommes heureux de vous accompagner à nouveau en 2021, que nous vous souhaitons remplie de projets, et surtout, porteuse de santé ! Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à notre autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

152 - Fil de Science #5 : Message de l'espace, espèces disparues et rencontre au sommet

Pour cette semaine du 14 décembre, nous nous pencherons sur un signal radio intrigant, nous ferons le bilan de l'année 2020 côté biodiversité, puis, après un bref séjour sur un astéroïde, nous ferons un détour par la santé avant un final exceptionnel, à observer dans le ciel. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur FuturaLe premier signal radio détecté provenant d’une exoplanète ? Exclusif : ces 31 espèces ont définitivement disparu en 2020« C’est historique, c’est fantastique ! » Les premières bonnes surprises du retour d’échantillons de l’astéroïde RyuguLes parfums dans les cigarettes électroniques altèrent les cellules du cœurGrande conjonction de 2020 : la Lune croise Jupiter et Saturne ce soir !Transcription du podcast :Bonjour à tous, bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Message de l’espace : les chercheurs auraient pour la toute première fois détecté un signal radio en provenance d’une exoplanète. Ce signal n’est pas la marque d’une tentative de communication d’une espèce extraterrestre avec la Terre, mais bien plutôt de l’existence d’un champ magnétique autour du corps céleste Tau Bootis Ab. Et comme le dit notre journaliste Nathalie Mayer, auteure de l’article de décryptage disponible sur Futura , c’est déjà enthousiasmant. Car il s’agit bien là de la première fois que les astronomes détectent le signal radio d’un champ magnétique planétaire en dehors de notre Système solaire. Pour cela, ils ont mené une analyse poussée de la signature de Jupiter, avant de tourner leurs radiotélescopes vers le ciel. Résultat, la détection d’une exoplanète de type Jupiter chaude, en orbite autour d’un système binaire. Ainsi que l’a déclaré le post-doctorant Jake Turner à l’université Cornell : « Nous avons appris de Jupiter. Puis nous avons cherché. Et nous avons trouvé .»Tandis qu’un nouveau signal est découvert dans l’espace, plus d’une trentaine d’autres semblent avoir définitivement disparu sur Terre. La Liste rouge de l’UICN fait en effet le triste constat de l’extinction de 31 espèces animales à l’état sauvage, alors que l’année 2020 touche à son terme. Une tragédie d’autant plus marquante que nombre d’entre elles, comme le requin perdu Carcharhinus obsolerus, venaient tout juste d’être découvertes. Parmi les autres victimes : grenouilles, poissons, chauve-souris à longues oreilles, mais aussi plusieurs variétés de plantes ont succombé à la destruction de leur habitat et à la surexploitation des écosystèmes. Un tiers des chênes sont quant à eux menacés d’extinction, rejoints par l’ensemble des dauphins d’eau douce.Bonne nouvelle pendant ce temps pour la sonde Hayabusa-2 ! Après un séjour du plus d’un an sur l’astéroïde Ryugu, l’appareil a renvoyé plusieurs échantillons vers la Terre le 5 décembre 2020. L’ouverture des récipients de collecte cette semaine a permis de confirmer que la sonde avait accompli sa mission avec un succès dépassant les espérances des chercheurs, ainsi que l’explique le directeur de recherche au CNRS Patrick Michel, interviewé par notre journaliste Rémy Decourt. Derrière les poussières et les grains grossiers se cache l’histoire de notre Système solaire et peut-être de l’apparition de la vie sur Terre.Du côté de la santé, d’autres analyses révèlent pour leur part les effets nocifs de la cigarette électronique sur le rythme cardiaque. Plus précisément, ce sont les liquides parfumés que les chercheurs pointent du doigt après avoir soumis des cellules cardiaques de souris puis humaines à plusieurs types de fumées. Leurs résultats démontrent que, par-delà la nicotine, les parfums artificiels participeraient à un accroissement de la mort des cellules chez les rongeurs, et à une altération des battements du cœur chez les humains. Difficile pour l’instant de dire si ces données sont transposables dans un modèle in vivo. De plus amples recherches devront être menées afin de démêler le vrai du faux autour de cette pratique encore récente.Et enfin, pour finir, préparez-vous à une rencontre au sommet dans le ciel. Le 21 décembre, les planètes Saturne et Jupiter seront au plus près l’une de l’autre. Si leur rapprochement a lieu en moyenne tous les 20 ans, celui-ci promet néanmoins d’être exceptionnel. L’espace séparant les deux corps célestes n’aura en effet pas été aussi ténu depuis l’année 1623, soit près de 400 ans ! Autre bonne nouvelle, la rencontre sera visible au crépuscule et vous permettra donc de passer le reste de votre soirée bien au chaud, à contempler les photographies que vous aurez pu capturer ou à échanger avec vos proches sur ce moment unique. Tous les détails de la conjonction planétaire sont à retrouver sur Futura, bien entendu.C’est le dernier épisode de Fil de Science pour 2020, mais on se retrouve dès l’année prochaine avec toujours plus d’information scientifique et de décryptages. Merci à tous d’être aussi nombreux à nous suivre ! Grâce à vos notes, vos commentaires et votre soutien, l’audio chez Futura continue de s’enrichir et nous vous attendons avec de nouvelles surprises dès le mois de janvier. Pensez donc à vous abonner sur vos plateformes de diffusion et sur vos apps audio préférées pour ne rien manquer, et, en attendant, rendez-vous chez les Chasseurs de Science vendredi 25 décembre pour un épisode de Noël exceptionnel et explosif. Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes, et, comme d’habitude, un bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

151 - Fil de Science #4 : Soleils artificiels, furets et superordinateurs

Fil de Science, c’est la nouvelle formule de notre podcast d’actualité, lancé en 2006 ! Chaque vendredi dès 18h30, découvrez le résumé des actualités scientifiques de la semaine, décryptées pour vous par les journalistes de Futura. Pour cette semaine du 7 décembre, nous nous rendrons par deux fois en Chine, à la rencontre de technologies de pointe, nous parlerons aussi de furets et de tempêtes solaires, et finirons cette excursion dans un feu d'artifice impromptu avec un crash de fusée. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur FuturaStarship : SN8 réalise un vol d'essai impressionnant malgré le crash final Le Molnupiravir, un antiviral qui bloque la transmission du coronavirus en 24 heures Le nouveau cycle d'activité du Soleil pourrait être l'un des plus forts jamais observé Fusion nucléaire : la Chine a allumé son « soleil artificiel » Un circuit quantique exécute un calcul 100.000 milliards de fois plus vite qu'un superordinateur Transcription du podcast :Bonjour à tous, bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Un nouveau soleil vient de s’allumer sur Terre. Il y a un an, la Chine achevait la construction de son réacteur à fusion nucléaire expérimental, le tokamak HL-2M. Ce réacteur nucléaire basé sur la fusion vient d’être mis en service et promet d’atteindre la température spectaculaire de plus de 150 millions de degrés Celsius, soit quasiment dix fois plus que la température qui règne au cœur de notre étoile. L’appareil sert pour l’instant un objectif de recherche, mené en collaboration avec le projet Iter en France. Il devrait fournir aux chercheurs des données cruciales pour la conception et la construction de futurs soleils artificiels, capables de subvenir aux importants besoins de la Chine et du monde avec une nouvelle source d’énergie propre.Pendant ce temps-là, dans le ciel, notre astre solaire lui  continue de brûler avec ardeur alors que son 25ème cycle s’annonce pour le moins mouvementé. Au regard des dernières données, le centre américain de recherche atmosphérique a en effet annoncé que celui-ci pourrait être l’un des plus intenses jamais enregistrés depuis que les astronomes ont commencé à garder la trace des taches solaires en 1755. Bien que les cycles solaires soient difficiles à prédire, les scientifiques ont été étonnés par ces résultats et mettent en garde contre les importantes tempêtes géomagnétiques qui pourraient résulter de cette activité inhabituelle autour de l’année 2025.Nouvel espoir dans la lutte contre le coronavirus. Des chercheurs de l'université d'Atlanta ont récemment mis à l’épreuve chez les furets les pouvoirs du Molnupiravir, une molécule capable d’endiguer la réplication des virus à ARN. Les animaux artificiellement infectés avec le virus ont été soumis à un traitement quotidien qui s’est avéré particulièrement efficace, avec une baisse drastique des sécrétions virales. Celles-ci étaient rendues indétectables au bout de 12 heures en début d’infection, et après 36 heures si le médicament n’était administré qu’à partir du pic d’excrétion. La molécule est actuellement en cours d’essai clinique, avec l’espoir que celle-ci pourra rapidement permettre de limiter la propagation du virus chez l’être humain.En Chine, une fois de plus, une nouvelle étape vient d’être franchie dans le domaine de l’informatique quantique. Le circuit Jiuzhang, développé par l’Université de sciences et technologie aurait récemment réalisé une performance le plaçant au rang d’ordinateur le plus puissant au monde. Celui-ci serait en effet doté d’une puissance de calcul 10 milliards de fois supérieure au processeur quantique Sycamore développé par Google, et 100.000 milliards de fois plus importante que celle du meilleur superordinateur existant. Bien que l’appareil soit conçu pour réaliser des opérations très spécifiques, c’est une avancée majeure qui vient d’être accomplie et promet d’ouvrir de nouvelles portes.Et pour finir, mission semi-réussie pour Starship. Ce mercredi 9 décembre le prototype SN8 de la société SpaceX a réalisé un vol d’essai impressionnant avec un final explosif. Bien que le vaisseau soit parvenu à effectuer la plupart de ses manoeuvres avec un certain succès, sa vitesse d’atterrissage trop importante lui a valu d’exploser au sol dans un nuage de fumée, projetant au loin ds pièces de métal brûlant. Les adeptes d’Elon Musk s’accordent pour autant à dire que le jeu en aura valu la chandelle et qualifient, tout comme lui, le vol de victoire. Les images du vol et du crash sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à notre autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

150 - Fil de Science #3 : Hacking, carte céleste et effondrement

Fil de Science, c’est la nouvelle formule de notre podcast d’actualité, lancé en 2006 ! Chaque vendredi dès 18h30, découvrez le résumé des actualités scientifiques de la semaine, décryptées pour vous par les journalistes de Futura. Pour cette semaine du 30 novembre, nous parlerons hacking et vaccins, arpenterons les lignes d'un catalogue céleste, embarquerons pour l'Amazonie et le large des Amériques, et finirons notre voyage sur la Lune. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur FuturaGaia dévoile sa nouvelle carte de la Voie lactée avec près de 2 milliards de sources !Gaia révèle les mouvements du Système solaire dans l'UniversCovid-19 : des hackers s'en prennent à l'approvisionnement en vaccinsUne « Chapelle Sixtine des anciens » découverte en AmazonieLe radiotélescope d'Arecibo s'est effondré !Chang'e 5 : les échantillons lunaires sont en orbite autour de la LuneTranscription du podcast :Bonjour à tous, bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Les campagnes de vaccination pour protéger les populations du coronavirus promettent de ne pas être de tout repos. Alors que plusieurs vaccins sont en passe d'être commercialisés dès le mois de décembre, la société IBM a constaté un accroissement de l'activité des hackers. Au cours de la pandémie, plusieurs hôpitaux et laboratoires avaient déjà fait l’objet de cyberattaques, mais il semblerait que la chaîne d’approvisionnement médicale soit elle aussi impactée par ces actes de malveillance. Une campagne mondiale de phishing toucherait en effet les organisations associées à la chaîne du froid des vaccins depuis septembre, et d’après IBM, l’envergure de l’opération suggèrerait que celle-ci aurait été instiguée non pas par un groupe indépendant, mais bien par un État. Bien qu’aucun coupable n’ait encore été clairement identifié, plusieurs pays figurent déjà sur la liste des suspects, comme la Russie, la Chine ou la Corée du Nord.Au terme de 2 ans de balayage du ciel, le télescope européen Gaia nous livre son troisième catalogue cosmique : un événement attendu de pied ferme par les milliers d’astronomes qui consultent quotidiennement ses archives. Après la publication d’un premier catalogue en 2016, le deuxième, livré en 2018 avait notamment permis aux scientifiques de déduire que la Voie lactée était le produit d’une fusion avec une autre galaxie. Avec 1,8 milliard d’objets désormais identifiés et une base de données enrichie, les chercheurs espèrent pouvoir poursuivre la révolution des connaissances que le satellite a jusqu’ici permise.En Amazonie, ce ne sont pas des pyramides mais des peintures rupestres qui ont récemment ébloui les archéologues. Une véritable « chapelle Sixtine des anciens » a été découverte dans la région de la Serranía de La Lindosa, un petit massif montagneux situé en plein coeur de la Colombie. Des milliers de dessins ornent les parois rocheuses qui s’élèvent au milieu de la forêt, dépeignant des êtres humains, mais aussi de nombreuses créatures dont des poissons, des chevaux, des camélidés, et peut-être même un paresseux géant. Un documentaire explorant cette fantastique fresque vieille de 12.000 ans sera bientôt dévoilé.C’est bel et bien la fin pour le radiotélescope d’Arecibo. Alors que les ingénieurs et les chercheurs avaient abandonné l’espoir de réparer la structure et avaient annoncé sa destruction prochaine, l’immense récepteur surplombant la parabole de 300 mètres de diamètre s’est effondré de lui-même ce mardi 1er décembre, détruisant dans sa chute ce qu’il restait de ce site mythique. C’est le coeur brisé que les scientifiques du monde entier, engagés dans un combat pour sa réhabilitation, ont dû dire un dernier au revoir au radiotélescope d’Arecibo, après 67 ans de bons et loyaux services, et quelques caméos au cinéma.Et enfin, pour finir, la mission Chang’e 5 vous invite à redécouvrir la Lune à travers des clichés inédits, capturés durant le bref passage du module sur notre satellite naturel. Durant sa mission de deux jours, l’appareil aura collecté deux kilogrammes d’échantillons lunaires et s’apprête à présent à rejoindre l’orbiteur qui les ramènera sur Terre. Des vidéos et des images de la face visible de la Lune ont été diffusées par l’agence spatiale chinoise, révélant un paysage toujours aussi étrange et poétique, à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à notre autres podcasts. Ne manquez pas notre prochain épisode de Chasseurs de Science, samedi, à 12h30. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

149 - Fil de Science #2 : Signal Wow, Chapare et chocolat

Fil de Science, c’est la nouvelle formule de notre podcast d’actualité, lancé en 2006 ! Chaque vendredi dès 18h30, découvrez le résumé des actualités scientifiques de la semaine, décryptées pour vous par les journalistes de Futura. Pour cette semaine du 23 novembre, nous parlerons du signal Wow, de l'apparition d'un inquiétant virus en Bolivie, d'un monolithe insolite dans l'Utah, des bienfaits du chocolat pour le cerveau et, enfin, nous plongerons au large du Mexique à la découverte des populations sous-marines qui y résident. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur FuturaUne civilisation extraterrestre derrière l'énigmatique signal « Wow ! » ? L'hypothèse est relancéeUn étrange virus inquiète les scientifiques en BolivieQuel est cet étrange monolithe découvert dans l'Utah ?Le cacao rendrait plus « intelligent » et on sait pourquoiLa plus large concentration de poissons des abysses jamais observéeTranscription du podcast : Bonjour à tous, bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.43 ans après sa découverte, le signal Wow connaît de nouveaux rebondissements. Capté par le radiotélescope Big Ear, dans l’Ohio, en 1977, ce signal venu de l’espace se démarque par sa signature atypique, suggérant que celui-ci aurait été émis par une intelligence extraterrestre. Aujourd’hui, un astronome amateur avance l’hypothèse que sa source se situerait à 1.800 années-lumière de la Terre, aux abords d’une étoile similaire à notre Soleil. En exploitant la base de données publique du satellite Gaïa, il a pu passer au crible les astres recensés dans la région d’émission du signal. Il a alors identifié l’étoile 2MASS 19281982-2640123, dont les caractéristiques suggèrent qu’elle pourrait abriter dans son système une exoplanète potentiellement habitable. Bien entendu, ce résultat relève plus de l’ordre de la spéculation que de la certitude. Le catalogue que Gaïa a établi de la région demeure incomplet, et nous ignorons encore à ce jour quels critères permettent l’apparition de la vie. Nous saluons néanmoins son travail qui, à défaut d’obtenir une réponse, nous permet d’avancer progressivement vers une résolution de l’énigme qu’est le signal Wow.Un étrange virus inquiète les scientifiques en Bolivie. Lors d'un congrès de médecine tropicale, les scientifiques du CDC ont partagé leurs résultats sur la transmission interhumaine d'un virus énigmatique, baptisé Chapare. Celui-ci a déjà tué trois personnes dans un hôpital bolivien et causerait l’apparition de symptômes proches de ceux causés par la maladie à virus Ebola. Seules cinq personnes infectées ont été dénombrées à ce jour, mais la résilience et la virulence de ce virus dont le profil est encore mal défini amène les chercheurs à se tenir sur leurs gardes.Surprise dans l’Utah. Lors d’une mission de recensement des mouflons canadiens en hélicoptère, une équipe de la division des ressources sauvages a remarqué un étrange éclat niché au cœur d’un canyon. En se rendant sur place, les employés ont découvert un prisme triangulaire de métal, s’élevant à la verticale à un peu plus de trois mètres de hauteur. Il y a fort à parier que ce dernier est une installation artistique clandestine ou encore un hommage à 2001, l'Odyssée de l’espace, néanmoins, personne n’en a pour l’instant revendiqué la paternité.Adeptes du chocolat, nous avons une bonne nouvelle pour vous ! Une récente étude semble en effet suggérer que la consommation de cacao améliorerait les capacités cognitives. La fève de cacao est riche en polyphénols : des molécules organiques connues pour leur pouvoir antioxydant. Les tests ont permis de révéler que ceux-ci favorisent la rapidité d’oxygénation du cerveau, mais également ses performances dans des exercices demandant une concentration accrue, comme le test Stroop. Ces effets apparaîtraient environ deux heures après la consommation de chocolat, de quoi se détendre un peu avant de passer à l’effort.Et enfin, sous les eaux au large du Mexique, un spectacle étonnant attendait les chercheurs. En explorant la zone de Clarion-Clipperton, au sommet d’une montage sous-marine, ceux-ci ont découvert un essaim de plus d’une centaine d’anguilles, attirées par l’appât qui avait été déposé là. Cette découverte atteste de l’impressionnante biodiversité qu’hébergent ces monts sous-marins et permet aux scientifiques d’en apprendre un peu plus sur l’espèce elle-même. Des images à découvrir sur Futura, bien entendu !Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à notre autres podcasts. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications audio préférées. On se retrouve vendredi prochain, à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

148 - Fil de Science #1 : Vaccins, glaciers et mots de passe

Fil de Science, c’est la nouvelle formule de notre podcast d’actualité, lancé en 2006 ! Chaque vendredi dès 18h30, découvrez le résumé des actualités scientifiques de la semaine, décryptées pour vous par les journalistes de Futura. Pour cette semaine du 16 novembre, nous parlerons des vaccins Moderna et Pfizer, qui ont fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours. Nous aborderons également le sort du radiotélescope d’Arecibo et celui des glaciers groenlandais, le tout parsemé de neurones, d’étoiles et d’un classement pour le moins insolite. Bonne écoute, et bon week-end !Retrouvez les articles complets sur FuturaCovid-19 : l'efficacité du vaccin de Pfizer est finalement de 95 %Moderna annonce un vaccin efficace à plus de 94,5 % contre le coronavirus !Pourquoi le vaccin de Pfizer n'aurait finalement pas besoin d'être stocké à -70 °CLe radiotélescope d’Arecibo va être démontéLe cerveau humain ressemble étrangement à l'UniversGroenland : les grands glaciers fondent beaucoup plus vite que les chercheurs le pensaientEt les pires mots de passe de l’année 2020 sont…Transcription du podcast :Bonjour à tous, bienvenue dans Fil de Science, le podcast Futura où nous retraçons l’actualité de la semaine.Cette semaine, un nouveau pas a été accompli dans la lutte contre la pandémie de coronavirus. Mercredi dernier, les laboratoires Pfizer et BioNTech annonçaient la conclusion de la phase III pour leur vaccin, affichant un taux d’efficacité de 95%. Ils ont rapidement été suivis par les laboratoires Moderna, avec un candidat efficace à plus de 94,5%. Petit avantage pour l’instant pour le vaccin Moderna, qui pourrait être aisément stocké à des températures allant de 2 à 8°C, tandis que Pfizer annonce pour le moment une température de stockage bien plus contraignante de -70°C. Une précaution superflue selon certains experts, qui devra être évaluée plus en détails afin d’éviter toute erreur potentiellement fatale.Mauvaise nouvelle pour Arecibo. Le légendaire radiotélescope complété en 1963 devra malheureusement être détruit après des décennies de bons et loyaux services. La rupture d’un câble de soutien en août dernier, suivi d’un autre au début du mois de novembre a rendu la structure trop instable pour envisager des réparations, contraignant les ingénieurs à sceller le sort de ce site iconique. Merci Arecibo pour 57 ans de découvertes !Drôle d’univers que le cerveau ! Les chercheurs ont récemment mis en parallèle les architectures neuronales et cosmiques pour révéler d’étonnantes similitudes. En dépit des ordres de grandeur qui séparent les deux structures, ils ont observé des recoupements frappants dans les fluctuations de matière qui les caractérisent. Fort heureusement, à notre connaissance, notre cerveau n’est ni en train de se réchauffer, ni en expansion.Au Groenland, c’est une mauvaise surprise qui attend les scientifiques. Si les modèles précédents suggéraient déjà une fonte massive des glaciers dans la région, les chercheurs soulignent que ceux-ci pourraient néanmoins se situer encore bien en-deçà de la réalité. Depuis la fin du XIXe siècle, l’étiolement des glaciers Djacobshaven, Helheim et Kangerlussuaq a d’ores et déjà contribué à lui seul à une élévation du niveau de la mer de 8,1 millimètres.Et pour finir sur une note légère, le palmarès des pires mots de passe de l’année 2020 a récemment été publié par la société Nordpass. En tête du classement, la série 123456, partagée par plus de 2 millions et demi d’utilisateurs, souligne clairement la nécessité pour les internautes d’apprendre à mieux protéger leurs données, même si les habitudes sur le web semblent progressivement s’améliorer. Le top 10 des mots de passe et le reste de nos actualités sont à découvrir sur Futura, bien entendu.Pour ne rien manquer de l’actualité scientifique, rendez-vous sur les plateformes de diffusion pour vous abonner à Fil de Science et à nos autres podcasts. Si cet épisode vous a plu n’hésitez pas à nous laisser un commentaire et cinq étoiles sur vos applications. On se retrouve vendredi prochain à 18h30, avec toujours plus de nouveautés scientifiques. Bon week-end à tous ! Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

147 - Fil de Science, le teaser

Découvrez notre podcast d'actu, nouvelle formule !Tous les vendredis à 18h30, les journalistes Futura décryptent cinq news qui ont marqué l'actualité scientifique de la semaine. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

146 - Podcast FS Hebdo - 2 au 8 novembre

De l'origine du mystérieux sursaut radio rapide dans la Voie lactée qui a été identifiée en passant par l'origine du coronavirus, une dangereuse mutation du coronavirus chez le vison qui menace de se propager à l'Homme, ou encore la météorite martienne Black Beauty qui éclaire le paradoxe du jeune Soleil faible, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 2 au 8 novembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

145 - Podcast FS Hebdo - 26 octobre au 1er novembre

De la NASA qui a découvert de l'eau partout sur la Lune, en passant par les inquiétudes en Arctique avec la glace de mer qui ne s'est toujours pas formée, les expositions courtes et répétées qui sont aussi dangereuses pour le coronavirus, ou encore Titan qui contient une molécule jamais encore détectée dans une atmosphère, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 26 octobre au 1er novembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

144 - Podcast FS Hebdo - 12 au 18 octobre

De la supraconductivité à température ambiante, en passant par le superpouvoir des tardigrades, et les différents type de COVID-19, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 12 au 18 octobre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

143 - Podcast FS Hebdo - 5 au 11 octobre

D'un focus sur les prix Nobel scientifiques 2020, en passant par la découverte d'un nouveau mécanisme de transmission du SRAS-CoV-2, une sélection des plus belles photos de la Planète Rouge, ou encore l'océan qui connaît une augmentation des températures sans précédent, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 5 au 11 octobre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

142 - Podcast FS Hebdo - 28 septembre au 4 octobre

Des efforts de la Chine contre la pollution qui ont un effet négatif inattendu sur le climat, en passant par des écouteurs qui épousent la forme de l'oreille en moins de 60 secondes, une hypothèse qui suggère une vague silencieuse de troubles neurologiques liés au coronavirus, ou encore des aurores boréales qui seraient responsables du naufrage du Titanic, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 28 septembre au 4 octobre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

141 - Podcast FS Hebdo - 21 au 27 septembre

De Mars qui est au plus près de la Terre, en passant par l'injection du vrai virus ralenti qui serait plus efficace que le vaccin, une faille très dangereuse dans Firefox, ou encore des espèces de poisson menacées d'extinction que nous continuons à manger, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 21 au 27 septembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

140 - Podcast FS Hebdo - 7 au 13 septembre

De la pollution qui est responsable d'un décès sur huit en Europe, en passant par la possibilité de voir à travers les murs, les années 2030 qui seront pire que les années 2020 dans le réchauffement climatique, ou encore Xiaomi Poco X3, le meilleurs rapport qualité/prix du moment pour un smartphone, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 7 au 13 septembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

139 - Podcast FS Hebdo - 31 août au 6 septembre

D'une clé dupliquer à partir du son qu'elle émet dans la serrure, en passant par l'explosion d'une bulle de méthane en Sibérie qui crée un gouffre de 50 m de profondeur, la NASA qui a découvert une nouvelle façon de voyager vers la Lune, ou encore les cigarettes électroniques qui forment des produits toxiques, découvrez les actualités scientifiques pour la semaine du 31 août au 6 septembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

138 - Podcast FS Hebdo - Rentrée 2020

De la ceinture des tropiques qui est en train de s'étendre à cause de nous, en passant par la fin de partie pour la chloroquine, Gramin qui a payé une rançon aux hackers pour récupérer ses serveurs, ou encore la confirmation que Cérès abrite un océan d'eau liquide, découvrez une sélection d'actualités scientifiques marquantes du mois d'août. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

137 - Podcast FS Hebdo - 27 juillet au 2 août

Du coronavirus caché plus de 40 ans dans les chauve-souris avant d'émerger, en passant par les serrures intelligentes, une faille redoutable qui affecte les ordinateurs équipés de Windows et de Linux, ou encore la découverte de l'origine des mégalithes de Stonehenge, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 27 juillet au 2 août. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

136 - Podcast FS Hebdo - 20 au 26 juillet

Des Apple Glass qui pourraient transformer n'importe quelle surface en écran tactile, en passant par un réchauffement climatique de +2,5 à +4 °C, des chercheurs qui créent le premier matériau impossible à couper, ou encore la révélation sur les derniers instants de la momie hurlante 3.000 après, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 20 au 26 juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

135 - Podcast FS Hebdo - 13 au 19 juillet

D'un champignon qui transforme les cigales en esclaves sexuels, en passant par un malware qui vole les mots de passe des applications les plus connues, un deuxième patient déclaré guéri du Sida, ou encore la Lune qui est plus jeune qu'on ne le pensait, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 13 au 19 juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

134 - Podcast FS Hebdo - 6 au 12 juillet

D'un gel qui est assez solide pour remplacer le cartilage des genoux, en passant par la recherche de vie extraterrestre, 103 tonnes de déchets plastiques repêchés dans le Pacifique, ou encore Samsung qui lance un chargeur sans fil qui désinfecte aussi votre téléphone, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 6 au 12 juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

133 - Podcast FS Hebdo - 29 juin au 5 juillet

De la comète Neowise qui est visible à l'œil nu en passant par des centaines d'éléphants morts dans des circonstances mystérieuses, un dangereux ransomware qui menace les Mac, ou encore une nanoéponge pour contrer le coronavirus, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 29 juin au 5 juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

132 - Podcast FS Hebdo - 15 au 21 juin

D'un ancien volcan qui serait peut-être en train de se réveiller en plein cœur de l'Europe, en passant par la première maison flottante imprimée en 3D, le sucre qui favoriserait la maladie d'Alzheimer, ou encore la comète Neowise qui pourrait créer la surprise début juillet, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 15 au 21 juin. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

131 - Podcast FS Hebdo - 1er au 7 juin

D'Androïd qui est simple à planter comme une image, en passant par la raison pour laquelle Futura a choisi de ne plus parler de la chloroquine, le mystère des origines interstellaires d'Oumuamua enfin dévoilé, ou encore la fonte des glaces qui épuiserait les ressources en eau potable, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 1er au 7 juin. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

130 - Podcast FS Hebdo - 25 au 31 mai

De l'eau des WC qui révèle le niveau de vie, en passant par le test de la nouvelle attraction du Futuroscope en plein confinement, des boules de mousse qui se déplacent en troupeau en Alaska, ou encore la mise à jour de Windows 10 qui pourra bloquer l'installation de logiciels indésirables, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 25 au 31 mai. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

129 - Podcast FS Hebdo - 18 au 24 mai

De l'évènement de la Toungouska qui aurait été déclenché par un astéroïde qui a rebondi dans l'espace, en passant par un glacier qui menace de s'effondrer et de déclencher un tsunami géant, Facebook qui prépare le télétravail du futur, ou encore l'injection d'un médicament tous les deux mois qui serait plus efficace en prévention du Sida, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 18 au 24 mai. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

128 - Podcast FS Hebdo - 4 au 10 mai

Des frelons géants, tueurs d'abeilles, aperçus aux États-Unis, en passant par le coronavirus qui a subi deux mutations importantes, la nuit ou la Lune a totalement disparu pendant une éclipse, ou encore un virus qui se cache dans une fausse version du logiciel Zoom, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 4 au 10 mai. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

127 - Podcast FS Hebdo - 27 avril au 3 mai

D'une faille inquiétante dans presque tous les antivirus, en passant par un bambou passé au micro-onde qui devient super-résistant pour construire des gratte-ciels, le Pentagone qui rend publiques trois vidéos de phénomènes aériens non identifiés, ou encore une station d'épuration qui transforme ses déchets en énergie verte, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 27 avril au 3 mai. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

126 - Podcast FS Hebdo - 20 au 26 avril

Des photos de la fragmentation de la comète Atlas vue par Hubble, en passant par des projets pour sauver la Grande Barrière de Corail, la possibilité de voler des données d'un ordinateur en utilisant son ventilateur, ou encore les bébés qui garderaient leurs traits de caractère à l'âge adulte, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 20 au 26 avril. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

125 - Podcast FS Hebdo - 13 au 19 avril

De 70 vaccins contre le coronavirus qui sont en conception, dont 3 en phase clinique, en passant par la découverte d'une exoplanète la plus ressemblante à la Terre, des records de pollution à Kiev après les feux de forêts à Tchernobyl, ou encore les coups de pouce économie d'énergie qui sont prolongés, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 13 au 19 avril. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

124 - Podcast FS Hebdo - 6 au 12 avril

Des scientifiques qui alertent sur l'extinction des insectes, en passant par la protection par empreinte digitale qui est trop facile à contourner, un astéroïde qui a rebondi sur l'atmosphère terrestre et qui fonce vers Jupiter, ou encore des gènes métaboliques identifiés dans des virus géants, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 6 au 12 avril. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

123 - Podcast FS Hebdo - 30 mars au 5 avril

Du coronavirus qui engendre le crash de la constellation de satellite OneWeb, en passant par un premier vaccin contre le Covid-19 efficace chez la souris, Microsoft qui dévoile plein de nouveauté pour Edge Chromium, ou encore la découverte en Antarctique des restes fossilisés de forêts datant de 90 millions d'années, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 30 mars au 5 avril. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

122 - Podcast FS Hebdo - 23 au 29 mars

De 1,7 million de smartphones Android qui seraient infectés par des malwares,  en passant par la comète Atlas qui s'annonce comme la plus brillante depuis 20 ans, la diminution d'asthme infantile grâce à la baisse des prescriptions antibiotiques, ou encore les doutes des effets bénéfiques du Covid-19 sur le climat, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 23 au 29 mars. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

121 - Podcast FS Hebdo - 16 au 22 mars

Du coronavirus qui est bien d'origine naturelle, en passant par les 99 % de plastique disparus dans l'océan qui ont été retrouvés, l'électrique qui est le grand gagnant de la transition énergétique, ou encore les fournisseurs d'accès internet qui seraient prêts à absorber l'augmentation du trafic, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 16 au 22 mars. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

120 - Podcast FS Hebdo - 9 au 15 mars

De la fonte des glaces aux pôles qui est 6 fois plus rapide qu'il y a 30 ans, en passant par le coronavirus qui peut aussi cacher un dangereux virus informatique, l'eVscope d'Unistellar qui est une révolution pour les astronomes amateurs, ou encore marcher plus qui prévient les risques de diabète et d'hypertension après 40 ans, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 9 au 15 mars. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

119 - Podcast FS Hebdo - 2 au 8 mars

D'un trou sur Mars qui pourrait cacher de la vie, en passant par un acide aminé qui pourrait aider à restaurer la mémoire, les forêts tropicales qui perdent leur capacité à absorber le CO2, ou encore les tuiles solaires Telsa qui arrivent en Europe, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine de 2 au 8 mars. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

118 - Podcast FS Hebdo - 24 février au 1er mars

D'une patiente bizarre qui urine de l'alcool, en passant par Nefertiti qui reposerait au côté de Toutankhamon, une faille dans les puces Wi-Fi qui touche des milliards d'appareil, ou encore un amarrage historique entre deux satellites à 36.000 km d'altitude, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 24 février au 1er mars. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

117 - Podcast FS Hebdo - 10 au 16 février

Des émissions de CO2 liées à l'énergie qui ont stagné en 2019, en passant par les Mac qui seraient plus touchés par les virus que Windows, Bételgeuse qui va peut-être exploser en supernova, ou encore la fiabilité des applications anti-malbouffe, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 10 au 16 février. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

116 - Podcast FS Hebdo - 3 au 9 février

Des astronomes qui veulent porter plainte contre la constellation Starlink, en passant par des panneaux solaires qui génèrent de l'électricité la nuit, une avancée génétique majeur dans le domaine du cancer, ou encore l'invitation d'attendre avant d'installer la dernière mise à jour de Windows 10, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 3 au 9 février. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

115 - Podcast FS Hebdo - 27 janvier au 2 février

De l'intérieur complexe d'Encelade qui offre un environnement propice à la vie, en passant par un traitement révolutionnaire contre le coronavirus à base de sucre, les principales mesures de la loi anti-gaspillage, ou encore Avast accusé de vendre les données personnelles de ses clients, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 27 janvier au 2 février. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

114 - Podcast FS Hebdo - 20 au 26 janvier

D'anciens virus qui referont peut-être surface avec le réchauffement climatique, en passant par le vrai danger des faux accessoires de smartphone, un satellite de télécommunication qui menace d'exploser, ou encore les scientifiques qui découvrent un nouveau composant du sang, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 20 au 26 janvier. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

113 - Podcast FS Hebdo - 13 au 19 janvier

D'une brique vivante qui peut se reproduire, en passant par les astronautes qui iront sur la Lune et sur Mars, les interdictions pour les femmes enceintes, ou encore les objectifs de l'Accord de Paris qui seraient déjà hors de portée, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 13 au 19 janvier. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

112 - Podcast FS Hebdo - 6 au 12 janvier

Du mystérieux virus responsable de la pneumonie en Chine qui a été identifié, en passant par le point de non-retour à ne pas dépasser dans la défortestation, une batterie qui peut alimenter votre smartphone pendant 5 jours, ou encore Samsung qui lance T7, le disque dur verrouillé par empreinte digitale, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 6 au 12 janvier. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

111 - Podcast FS Hebdo - 30 décembre au 5 janvier

Des lancements et missions spatiales à ne pas rater pour 2020, en passant par une nouvelle méthode de vaccination qui améliore la protection de façon spectaculaire, l'Australie qui est en feu, ou encore Volkswagen qui imagine le parking du futur avec des robots autonomes, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 30 décembre au 5 janvier. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

110 - Podcast FS Hebdo - 25 novembre au 1er décembre

De la moitié des points de non-retour climatique qui seraient atteints plus vite que prévu, en passant par les données de 4 milliards de comptes personnels qui sont stockés sur un serveur, la liste noire des médicaments à éviter, ou encore l'ESA qui annonce un budget record et des ambitions renforcées, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 25 novembre au 1er décembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

109 - Podcast FS Hebdo - 18 au 24 novembre

D'un patient placé pour la première fois en état de vie suspendue, en passant par un revêtement glissant pour économiser de l'eau aux toilettes, 143 nouvelles lignes de Nazca découvertes, ou encore la cuve du réacteur Superphénix qui a été ouverte, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 18 au 24 novembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

108 - Podcast FS Hebdo - 11 au 17 novembre

Des fluctuations de l'oxygène de Mars qui décontenancent la Nasa, en passant par un vaccin contre Ebola, Google Chrome qui fait la guerre aux sites trop lents, ou encore une nouvelle méthode pour mesurer la gravité, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 11 au 17 novembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

107 - Podcast FS Hebdo - 4 au 10 novembre

De la montée des eaux qui sera bien plus élevée et rapide que prévu, en passant par la faille BlueKeep exploitée par des hackers, des produits toxiques retrouvés dans le sang des femmes, ou encore Voyager 2 qui perce des secrets de l'espace interstellaire, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 4 au 10 novembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

106 - Podcast FS Hebdo - 14 au 20 octobre

De 15 applications à supprimer sur Android, en passant par le CNRS qui bâtit de nouveaux mondes depuis 80 ans, comment réduire 60 % du gaspillage alimentaire avec des gestes simple, ou encore les véritables liens entre stress et dépression, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 14 au 20 octobre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

105 - Podcast FS Hebdo - 7 au 13 octobre

De l'impact des Mayas sur l'environnement qui était sous-estimé, en passant par un traitement efficace contre la malaria pour bientôt, la fonte des glaces en Antarctique qui pourrait faire monter le niveau des mers de 20 mètres, ou encore la mission MEV qui est en route pour dépanner un satellite, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 7 au 13 octobre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

104 - Podcast FS Hebdo - 23 au 29 septembre

De la durée d'usage des lave-linge qui est passé de 10 à 7 ans en quelques années, en passant par le rapport spécial du Giec sur l'océan et la cryosphère, Magecart, les nouvelles armes des pirates pour voler les données bancaires, ou encore la désactivation d'une seule protéine qui pourrait rendre le virus Ebola inoffensif, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 23 au 29 septembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

103 - Podcast FS Hebdo - 16 au 22 septembre

De la pollution de l'air détecté jusque dans le placenta, en passant par Circle House qui invite à penser les habitations comme des Lego, les mystérieuses variations de luminosité de l'étoile de Tabby enfin expliquées, ou encore un remède universel contre le rhume, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 16 au 22 septembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

102 - Podcast FS Hebdo - 9 au 15 septembre

De SIM Jacker, la nouvelle arnaque au SMS, en passant par de la vapeur d'eau détectée dans l'atmosphère d'une superterre habitable, des antibiotiques qui provoquent des maladies cardiovasculaires, ou encore une surprenante découverte de centaines de pas d'Homme de Néandertal en Normandie, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 9 au 15 septembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

101 - Podcast FS Hebdo - 2 au 8 septembre

De la raison de l'explosion du lanceur Véga en vol, en passant par la cryothérapie qui n'est pas sans risque, l'utilisation du pollen pour absorber les substances toxiques de l'eau polluée, ou encore la nouvelle génération d'USB, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 2 au 8 septembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

100 - Podcast FS Hebdo - Rentrée 2019

D'un tout nouvel organe sensible à la douleur découvert sous notre peau, en passant par l'impact de l'homme sur les océans qui a doublé au cours de la dernière décennie, la recharge sans fil par induction qui n'est pas indiqué pour la batterie des smartphones, ou encore un étrange microbe qui expliquerait les origines d'une forme de vie complexe sur Terre, découvrez une sélection d'actualités scientifiques marquantes du mois d'août. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

99 - Podcast FS Hebdo - 29 juillet au 4 août

Des fontes de glace record au Groenland et des incendies gigantesques en Sibérie, en passant par Google qui découvre des failles dans iOS, un test sanguin pour détecter la maladie d'Alzheimer jusqu'à 20 ans en avance, ou encore la découverte d'une superterre à 31 années-lumière de nous qui pourrait abriter la vie, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 29 juillet au 4 août. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

98 - Podcast FS Hebdo - 22 au 28 juillet

Des premiers aimants liquides, en passant par les maisons et bâtiments du futur qui seront vivant avec les biotechnologies, une pluie de records de température en France et en Europe, ou encore de l'encre de seiche pour lutter contre les tumeurs cancéreuses, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 22 au 28 juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

97 - Podcast FS Hebdo - 15 au 21 juillet

Du moustique-tigre qui est quasiment éliminé par une méthode de lutte inédite, en passant par une grande partie de l'Europe en proie à la sécheresse, les astronautes d'Apollo 11 qui ont failli ne jamais revenir sur Terre, ou encore le grand chantier de la 5G qui est lancé en France, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 15 au 21 juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

96 - Podcast spécial 50 ans du 1er pas de l’homme sur la Lune (3ème partie)

Le 21 juillet 1969, l'homme posait pour la première fois le pied sur la Lune.En partenariat avec IDFM Radio Enghien, Futura vous propose des feuilletons radiophoniques, qui vont vous raconter le programme spatial lunaire d'une manière un peu particulière…Imaginez un monde ou les adultes n'existent pas. La Terre serait peuplée uniquement d'enfants qui se conduiraient comme des adultes, et feraient tout comme des adultes, même envoyer des enfants sur la Lune…Ces feuilletons  ont été réalisés uniquement avec des enfants, excepté l'introduction.Bonne écoute.Épisode 3/3 : Apollo, suite et finSynopsis : Après le succès d'Apollo 11, les missions continuent jusqu'à la fin du programme lunaire. Découvrez dans ce dernier épisode les faits marquants de cette fin de programme. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

95 - Podcast spécial 50 ans du 1er pas de l’homme sur la Lune (2ème partie)

Le 21 juillet 1969, l'homme posait pour la première fois le pied sur la Lune.En partenariat avec IDFM Radio Enghien, Futura vous propose des feuilletons radiophoniques, qui vont vous raconter le programme spatial lunaire d'une manière un peu particulière…Imaginez un monde ou les adultes n'existent pas. La Terre serait peuplée uniquement d'enfants qui se conduiraient comme des adultes, et feraient tout comme des adultes, même envoyer des enfants sur la Lune…Ces feuilletons  ont été réalisés uniquement avec des enfants, excepté l'introduction.Bonne écoute.Épisode 2/3 : Sur la LuneSynopsis : C'est le 21 juillet 1969 qu'un homme, pardon, un enfant posa un pied sur la Lune. C'est cette histoire que vous contera cet épisode. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

94 - Podcast spécial 50 ans du 1er pas de l’homme sur la Lune (1ère partie)

Le 21 juillet 1969, l'homme posait pour la première fois le pied sur la Lune.En partenariat avec IDFM Radio Enghien, Futura vous propose des feuilletons radiophoniques, qui vont vous raconter le programme spatial lunaire d'une manière un peu particulière…Imaginez un monde ou les adultes n'existent pas. La Terre serait peuplée uniquement d'enfants qui se conduiraient comme des adultes, et feraient tout comme des adultes, même envoyer des enfants sur la Lune…Ces feuilletons  ont été réalisés uniquement avec des enfants, excepté l'introduction.Bonne écoute.Épisode 1/3 : Les prémicesSynopsis : Dans cet épisode, découvrez les débuts de la course à la Lune entre les Américains et les Russes. Du discours de John Fitzgerald Kennedy jusqu'à Apollo 10. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

93 - Podcast FS Hebdo - 1er au 7 juillet

Des astronomes qui ont peut-être découvert l'étoile la plus mystérieuse de la Galaxie, en passant par Plasticroûte, une nouvelle roche crée par la pollution plastique, treize tétraplégiques qui retrouvent l'usage de leurs bras grâce au transfert de nerfs, ou encore la médaille d'or 2019 du CNRS qui est attribuée à Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 1er au 7 juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

92 - Podcast FS Hebdo - 24 au 30 juin

De l'agriculture biologique qui est bonne pour les abeilles, en passant par ces médicaments courants qui augmentent le risque de démence de 50 %, un restaurant autonome avec un robot pizziolo qui va ouvrir en septembre en France, ou encore Néandertal qui utilisait bien de la colle il y a plus de 40.000 ans, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 24 au 30 juin. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

91 - Podcast FS Hebdo - 10 au 16 juin

D'un nouvel algorithme qui crée des vidéos truquées inquiétantes, en passant par le taux d'extinction des plantes qui est alarmant, le plastique que nous avalons chaque semaine, ou encore un tweet de Trump qui sème le trouble pour le retour sur la Lune, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 10 au 16 juin. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

90 - Podcast FS Hebdo - 3 au 9 juin

De la viande blanche qui serait aussi mauvaise que la viande rouge, en passant par Michel Serres qui nous a quitté, l'océan qui est en danger, ou encore un groupe humain inconnu découvert en Sibérie, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 3 au 9 juin. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

89 - Podcast FS Hebdo - 27 mai au 2 juin

D'une nouvelle arme tueuse de superbactéries résistantes aux antibiotiques, en passant par un bois sans lignine qui refroidit les bâtiments de 10 °C, la pluie d'étoiles filantes des Bêta Taurides qui pourrait cacher de grosses météorites, ou encore le lait de chamelle qui réduit l'inflammation du diabète, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 27 mai au 2 juin. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

88 - Podcast FS Hebdo - 20 au 26 mai

De deux étoiles mortes qui ressuscitent en fusionnant, en passant par Google qui retire sa licence Android à Huawei, le manque de sommeil qui serait mauvais pour le cœur, ou encore libérer du CO2 dans l'atmosphère qui pourrait réduire le réchauffement climatique, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 20 au 26 mai. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

87 - Podcast FS Hebdo - 13 au 19 mai

Des effets néfastes de la lumière bleue, en passant par le sable d'Hiroshima qui contient des traces de la bombe atomique, de l'ADN humain de plus de 9.000 ans retrouvé dans des chewing-gums en Suède, ou encore les coordonnées de paiement de 5.000 sites piratées, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine de 13 au 19 mai. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

86 - Podcast FS Hebdo - 6 au 12 mai

De l'appartement du futur avec 500 m² de high-tech pour expérimenter la maison intelligente, en passant par l'Inde qui va se poser sur la Lune cet été, l'Union Européenne qui a déjà épuisé ses ressources annuelles, ou encore la préférence de la bière ou du vin qui n'est pas par goût, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 6 au 12 mai. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

85 - Podcast FS Hebdo - 15 au 21 avril

Du laser sonique qui devient réalité, en passant par des cerveaux de cochons décapités réanimés plus de 4 heures après leur mort, les smartphones Xiaomi qui seraient dangereux pour la santé, ou encore des perturbateurs endocriniens et des pesticides dans nos rivières, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 15 au 21 avril. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

84 - Podcast FS Hebdo - 8 au 14 avril

Des premières images d'un trou noir supermassif, en passant par le mystère du plastique des océans enfin résolu, un champignon multirésistant qui devient une menace urgente pour la santé mondiale, ou encore un nouveau matériau liquide et solide à la fois, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 8 au 14 avril. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

83 - Podcast FS Hebdo - 1er au 7 avril

Des pièces d'Airbus en mobilier design, en passant par les étoiles doubles qui reflètent la lumière de leur compagne, la découverte de victimes du jour de l'impact de l'astéroïde tueur de dinosaures, ou encore les GPS qui pourraient cesser de fonctionner, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 1er au 7 avril. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

82 - Podcast FS Hebdo - 25 au 31 mars

De nourrir les oiseaux qui a des conséquences sur la nature et sur nous, en passant par le premier restaurant sous-marin d'Europe, le président Trump qui exige un retour sur la Lune en 2024, ou encore un sevrage à l'alcoolisme par laser, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 25 au 31 mars. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

81 - Podcast FS Hebdo - 18 au 24 mars

De Redmi Note 7 vendu moins de 200 euros, en passant par boire trop de boissons sucrées augmenterait le risque de décès précoce, les trésors du mystérieux pharaon Toutankamon qui sont de retour à Paris, ou encore une start-up qui a crée une seconde peau comestible pour conserver fruits et légumes frais plus longtemps, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 18 au 24 mars. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

80 - Podcast FS Hebdo - 11 au 17 mars

Du vapotage qui entraînerait plus de maladies cardiaques et de dépression, en passant par des scientifiques qui révèlent l'intelligence et la sensibilité des plantes, les quatre grandes phases de l'évolution du Web, ou encore le Canada qui participera également à la petite station spatiale près de la Lune, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 11 au 17 mars. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

79 - Podcast FS Hebdo - 4 au 10 mars

De la capsule Crew Dragon de SpaceX qui a réussi son retour sur Terre, en passant par Facebook qui veut se faire pardonner, un deuxième patient en rémission durable du VIH, ou encore le mystère des icebergs verts en Antarctique enfin résolu, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 4 au 10 mars. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

78 - Podcast FS Hebdo - 25 février au 3 mars

D'une nouvelle source d'énergie par la récupération de chaleur perdue, en passant par les bébés OGM chinois qui seront plus intelligents, des rideaux qui purifient l'air de votre maison, ou encore YouTube qui va supprimer les commentaires sur les vidéos avec enfants, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 25 février au 3 mars. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

77 - Podcast FS Hebdo - 18 au 24 février

Des cellules tueuses pour un vaccin universel contre la grippe, en passant par le premier pantalon indestructible qui dure 100 ans, l'Australie qui veut planter un milliard d'arbres d'ici 2050, ou encore l'atmosphère terrestre qui s'étend bien au-delà de la Lune, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 18 au 24 février. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

76 - Podcast FS Hebdo - 4 au 10 février

Des applications iPhone très populaires qui espionnent vos moindres faits et gestes, en passant par une clé USB retrouvée dans les déjections congelées d'un léopard de mer, l'épidémie de grippe qui s'intensifie et a déjà fait plus de 1.000 morts, ou encore une arme qui fait vomir et halluciner, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 4 au 10 février. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

75 - Podcast FS Hebdo - 28 janvier au 3 février

Des microplastiques retrouvés jusque dans les sources souterraines d'eau potable, en passant par Alzheimer qui aurait un lien avec la santé bucco-dentaire, Dyson-Lightcycle, la lampe connectée qui s'adapte à la lumière ambiante, ou encore une des plus anciennes roches de la Terre trouvée sur la Lune, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 28 janvier au 3 février. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

74 - Podcast FS Hebdo - 21 au 27 janvier

De la découverte d'une forte corrélation entre la pollution de l'air et les visites aux urgences, en passant par une faille de sécurité WiFi qui menace plus de 6 milliards de PC et de consoles, le Grand Paris Express qui sera creusé par 21 tunneliers simultanément, ou encore une vague de chaleur meurtrière qui cause la mort de milliers d'animaux en Australie, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 21 au 27 janvier. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

73 - Podcast FS Hebdo - 14 au 20 janvier

De Youtube qui avertit ses utilisateurs de ne pas faire ça chez eux, en passant par un nouveau minéral inconnu sur Terre découvert en Israël, un virus ressemblant à Ebola découvert en Chine, ou encore Stratolaunch : le plus grand avion du monde qui s'approche du sa vitesse de décollage, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 14 au 20 janvier. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

72 - Podcast FS Hebdo - 7 au 13 janvier

De 2018 qui a été l'année la plus chaude en France et la 4e année dans le monde, en passant par un médecin sur deux concerné par le burn-out en France, la maison intelligente avec le robot qui plie les vêtements, des drones patrouilleurs et la plomberie connectée, ou encore une éclipse totale de Lune à ne pas manquer le 21 janvier, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 7 au 13 janvier. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

71 - Podcast FS Hebdo - 31 décembre au 6 janvier

De la recrudescence d'une bactérie mangeuse de chair en Australie, en passant par la Chine qui réussi le premier alunissage sur la face cachée de la Lune, la couche d'ozone qui est menacée par le chloroforme, ou encore une faille de sécurité découverte dans les chargeurs de voitures électrique, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 31 décembre au 6 janvier. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

70 - Podcast FS Hebdo - 10 au 16 décembre

D'un soleil en boîte pour stocker l'électricité, en passant par un malware Android qui siphonne les comptes Paypal, InSight qui a enregistré le bruit du vent qui souffle sur Mars, ou encore un vaccin pour les abeilles, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 10 au 16 décembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

69 - Podcast FS Hebdo - 3 au 9 décembre

De Ligo et Virgo qui ont détecté 4 nouvelles fusions de trous noirs, en passant par la Nasa qui découvre un détergent de gaz à effet de serre, les peintures rupestres qui représenteraient des constellations, ou encore le cancer détecté en 10 minutes par un test universel, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 3 au 9 décembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

68 - Podcast FS Hebdo - 26 novembre au 2 décembre

D'une mystérieuse source de chaleur découverte sous la glace en Antarctique, en passant par InSight qui est bien arrivé sur Mars, une lampe UV qui permet de savoir si vous allez tomber malade, ou encore un implant cérébral qui permet à des personnes tétraplégiques d'utiliser une tablette, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 26 novembre au 2 décembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

67 - Podcast FS Hebdo - 19 au 25 novembre

D'un avion électrique à propulsion ionique qui a volé pour la première fois, en passant par un scanner 3D qui permet de voir à l'intérieur du corps humain tout entier, jusqu'à 6 catastrophes climatiques en même temps à cause du réchauffement, ou encore un film transparent qui transforme les fenêtres en climatiseur naturel, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 19 au 25 novembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

66 - Podcast FS Hebdo - 12 au 18 novembre

De la vitesse de votre marche qui témoigne de votre santé, en passant par un cratère géant découvert au Groenland, les imprimantes 3D low cost potentiellement dangereuses pour la qualité de l'air, ou encore SpaceX qui veut transformer un Falcon 9 en BFR miniature, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 12 au 18 novembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

65 - Podcast FS Hebdo - 5 au 11 novembre

D'un béton écolo fabriqué sans ciment, en passant par de mystérieux nuages de poussières découverts en orbite autour de la Terre, une rame qui serait la clé de l'énigme des constructions des pyramides d'Égypte, ou encore chaque Français détruit l'équivalent de 352m² de forêts, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 5 au 11 novembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

64 - Podcast FS Hebdo - 29 octobre au 4 novembre

D'une énorme pénurie de fruits et légumes dans le futur, en passant par Ford qui veut faire disparaître les feux rouges et les stops, la maladie de Parkinson qui commencerait dans l'appendice, ou encore une brique fabriquée à partir d'urine, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 29 octobre au 4 novembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

63 - Podcast FS Hebdo - 15 au 21 octobre

Des champs magnétiques qui affectent les cellules humaines, en passant par des cerisiers qui fleurissent en automne au Japon, une nouvelle ceinture de radiation pour Saturne, ou encore une sépulture vampire pour un enfant découverte dans un cimetière du Ve siècle, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 15 au 21 octobre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

62 - Podcast FS Hebdo - 8 au 14 octobre

De Facebook qui lance Portal et Portal+, le téléphone fixe du futur, en passant par Voyager 2 qui serait proche de la frontière avec l'espace interstellaire, ce que nous apprend le dernier rapport sur le réchauffement climatique, ou encore des enfants nés sans main ou bras, des malformations inexpliqués d'après Santé publique France, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 8 au 14 octobre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

61 - Podcast FS Hebdo - 1er au 7 octobre

Du Soyouz qui a bien été victime d'un acte de sabotage, en passant par une femme récompensée par le Prix Nobel de physique pour la première fois en 55 ans, l'étonnante histoire des contes, multimillénaire, retracée par la phylogénie, ou encore un bioplastique que même les poissons peuvent manger, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 1er au 7 octobre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

60 - Podcast FS Hebdo - 24 au 30 septembre

De la maladie de Lyme ou trop d'antibiotiques seraient prescrits, en passant par de la chaleur qui s'échappe de la Terre, le premier tramway autonome testé en Allemagne par Siemens, ou encore Hayabusa 2 et les rovers sauteurs qui photographient la surface de l'astéroïde Ryugu, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 24 au 30 septembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

59 - Podcast FS Hebdo - 3 au 9 septembre

De l'utilisation des déchets plastique comme carburant pour les voitures à hydrogène, en passant par RangerBot, le robot qui va défendre la Grande Barrière de corail, la plus haute tour en bois du monde bientôt achevée en Norvège, ou encore savoir reconnaître les signes précurseurs de l'insuffisance cardiaque, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 3 au 9 septembre. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

58 - Podcast FS Hebdo - Rentrée 2018

De la découverte de glace aux pôles de la Lune, en passant par la Terre qui sera peut-être transformée en étuve à cause du réchauffement climatique, un nouveau type de neurone découvert chez l'homme, ou encore Stonehenge qui aurait sans doute été construit par des Gaulois, découvrez une sélection d'actualités scientifiques marquantes du mois d'août. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

57 - Podcast FS Hebdo - 30 juillet au 5 août

De la découverte de cellules pulmonaires qui donne de l'espoir dans la lutte contre la mucoviscidose, en passant par Mars habitable qui serait impossible pour l’instant, des vers qui ressuscitent du sol gelé après 42.000 ans, ou encore Toyota qui dévoile une nouvelle version de son semi-remorque à hydrogène, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 30 juillet au 5 août. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

56 - Podcast FS Hebdo - 23 au 29 juillet

D'une sécheresse exceptionnelle dans le nord de l'Europe et des incendies jusqu'en Arctique, en passant par Samsung qui développe un écran de smartphone Oled flexible et incassable, un lac d'eau liquide découvert sous la surface de Mars, ou encore l'homme qui faisait de la bière dans ses intestins, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 23 au 29 juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

55 - Podcast FS Hebdo - 16 au 22 juillet

D'une maison fabriquée en 24 heures pour moins de 3.500 euros, en passant par la typhoïde qui inquiète au Pakistan, des traces trouvées par Viking mais détruite par la Nasa, ou encore une année 2018 déjà très chaude en France, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 16 au 22 juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

54 - Podcast FS Hebdo - 2 au 8 juillet

De nos yeux qui en disent long sur notre santé mentale, en passant par 5 planètes et un gros astéroïde visibles à l'œil nu en juillet, un bateau-maison miniature pour partir à l'aventure, ou encore l'Europe et les États-Unis qui ne savent plus quoi faire de leurs déchets plastiques, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 2 au 8 juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

53 - Podcast FS Hebdo - 25 juin au 1er juillet

De RemoveDebris, le satellite parti éliminer les déchets spatiaux, en passant par la raréfaction d'espèces en France qui inquiète, l'oxygène de l'air qui serait cancérogène, ou encore Google Duplex, ou quand Google Assistant téléphone à votre place, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 25 juin au 1er juillet. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

52 - Podcast FS Hebdo - 18 au 24 juin

Des faux relecteurs qui sont la plaie des revues scientifiques, en passant par le nombre de cas de la maladie de Lyme en hausse en France en 2016, la Coupe du monde 2018 qui n'a pas provoqué de microséisme au Mexique, ou encore une rare observation d'un trou noir supermassif détruisant une étoile, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 18 au 24 juin. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

51 - Podcast FS Hebdo - 11 au 17 juin

D'un test sanguin pour prédire une naissance prématurée, en passant par plus de 25 géoglyphes découvert au Pérou, près de Nazca, une intelligence artificielle qui connaît déjà le vainqueur de la coupe du monde, ou encore dix ans pour sauver l'Antarctique… et le reste de monde, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 11 au 17 juin. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

50 - Podcast FS Hebdo - 4 au 10 juin

De Curiosity et la Nasa qui découvrent d'intrigantes molécules organiques, en passant par le recyclage des mégots de cigarette, la chimiothérapie contre le cancer du sein qui serait évitable chez beaucoup de patientes, ou encore l'utilité du dégoût, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 4 au 10 juin. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

49 - Podcast FS Hebdo - 28 mai au 3 juin

De The Moment, le premier film contrôlé par la pensée, en passant par le décès d'Alan Bean, le peintre astronaute, quatrième Homme sur la Lune, les déjections d'hippopotames qui tuent des poissons, ou encore les vitamines et compléments alimentaires qui seraient inutiles, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 28 mai au 3 juin. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

48 - Podcast FS Hebdo - 14 au 20 mai

De l'explication de Laurel ou Yanny, en passant par ces neurones qui vous réveillent pendant la nuit, la prédiction exacte du changement climatique et de la théorie de Milankovitch, ou encore Bosch qui teste des propulseurs à gaz pour la sécurité des motos, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 14 au 20 mai. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

47 - Podcast FS Hebdo - 7 au 13 mai

Des bactéries qui résistent aux antibiotiques en les mangeant, en passant par la formation des amas de galaxie qui déroute les cosmologistes, un logiciel mal réglé de la voiture Uber à l'origine de l'accident mortel, ou encore le volcan Kilauea qui présente un risque d'éruption explosive à Hawaï, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 7 au 13 mai. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

46 - Podcast FS Hebdo - 23 au 29 avril

D'étranges trous dans la glace de l'Arctique que même la Nasa ne comprend pas, en passant par la nouvelle version de GMail qui renforce la sécurité et la confidentialité, un mur transformé en pavé tactile géant, ou encore des cellules photovoltaïques de panneaux solaires plus efficaces grâce à un colorant, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 23 au 29 avril. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

45 - Podcast FS Hebdo - 16 au 22 avril

D'une intelligence artificielle qui découvre 6.000 nouveaux cratères sur la Lune, en passant par un insecte super-résistant qui menacerait l'agriculture mondiale, une nouvelle technique pour faire repousser l'émail des dents, ou encore eRoadArlanda, la première route qui recharge les voitures électriques, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 16 au 22 avril. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

episode sybel imglogo play

44 - Podcast FS Hebdo - 9 au 15 avril

De QuakeAlert, l'application qui prédit les séismes, en passant par les seniors qui fabriquent eux aussi de nouveaux neurones, X-Plane, un avion supersonique sans bang promis par la Nasa, ou encore le désert du Sahara qui a grandi de 10 % en un siècle, découvrez l'actualité scientifique pour la semaine du 9 au 15 avril. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.