Podcast| La Martingale | Sybel

share sybel series logo

Partager

Dans La Martingale, Matthieu Stefani reçoit des experts de la finance – chefs d’entreprise, investisseurs, consultants – qui partagent leur expérience et leurs conseils avisés en matière d’épargne, de patrimoine et de gestion des finances personnelle...voir plus

episode sybel imglogo play

96 - #96 - Le cannabis, le nouveau billet vert ? - Antoine Fraysse-Soulier

Le sujet : La légalisation du cannabis est un sujet épineux, mais il pourrait ouvrir la porte à de vraies opportunités business et investissement dans le monde entier. Cela fait longtemps que La Martingale voulait en parler, et c’est chose faite : dans cet épisode, Matthieu Stefani et son invité font le point sur ce marché relativement nouveau, assez différents des marchés dits traditionnels. L’invité du jour : Antoine Fraysse-Soulier a suivi une formation d’analyste financier, métier qu’il a exercé chez Futur Investment Managers puis eToro. Passionné de l'entrepreneuriat et de l'investissement, le cannabis fait partie des portefeuilles qu'il suit et analyse pour ses clients, aux côtés des marchés de l'automobile ou de la tech. Il nous partage ses observations sur le marché du cannabis : # Le cannabis est la drogue la plus populaire au monde. Le marché légal ne représente même pas 10% des chiffres du commerce illicite, qu’Antoine Fraysse-Soulier estime valorisé à plus de 500 milliards de dollars à l’international. Les performances des entreprises spécialisées comme Aurora ou Canopy Growth dépendent donc fortement des décisions juridiques, propres à chaque pays. # Il n’existe que deux pays où le cannabis récréatif est légalisé. Après l’Uruguay en 2013 et le Canada en 2018, d’autres pays pourraient prendre le pas. En France, l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) a lancé une expérimentation du cannabis à usage médical en 2019. Le pays est pourtant déjà un grand producteur de chanvre, avec High Society et ses 50 franchisés. # Début 2022, seule une vingtaine de sociétés spécialisées dans le cannabis sont cotées dans le monde. Cette tendance a commencé dans les années 2015, majoritairement aux États-Unis et au Canada (Tilray). Malgré une valorisation qui se compte en dizaines de milliards de dollars, aucune de ces structures n’est bénéficiaire. Si leurs chiffres d’affaires sont en augmentation suite aux chutes de 2019 (-40/-50%) et 2021 (-33%), les coûts de production restent trop importants pour que le business model soit rentable. # Antoine Fraysse-Soulier explique que de nombreux établissements proposent désormais des produits à base de CBD, ou cannabidiol, substance chimique qu’on retrouve dans le cannabis. Il rappelle que cette molécule a des vertus thérapeutiques plus importantes que le THC (tétrahydrocannabinol), largement considéré comme une drogue notamment au vu de la dépendance qu’il peut créer. # Les mœurs ne sont pas les seules à évoluer ! Kandy Girl a lancé les premières publicités pour des produits à base de THC dans le metaverse. En achetant un espace sur Decentraland, l’entreprise profite des nouveaux espaces virtuels avant qu’ils ne soient soumis à des règles précises afin de contourner les lois locales. De même, l’ETF Horizons Medical Marijuana Life Sciences (HMMJ) permet d’investir dans des sociétés spécialisées sans résider dans un pays où le cannabis est légalisé. Ils citent d’anciens épisodes de La Martingale : Devenir riche lentement mais sûrement, avec Nicolas Chéron de Zone Bourse Est-ce le début ou la fin des cryptos ? avec Nicolas Chéron et Grégory Raymond Suivez Antoine Fraysse-Soulier sur les réseaux sociaux : eToro @AntoineFraysse Twitter @TonyFraysse LinkedIn Antoine Fraysse-Soulier Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus du podcast et des recommandations exclusives de nos anciens invités, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.

episode sybel imglogo play

95 - #95 - S’offrir un château pour toucher le gros lot ? - Mathieu Mars

Le sujet : Tel le Stéphane Bern de l’investissement, et si vous deveniez, vous-aussi, acteur·rice du patrimoine français ? Parce que oui, il se pourrait bien qu’acheter et rénover un monument historique rapporte gros ! Préparez-vous à pousser la lourde porte de votre futur château (rien que ça), on vous explique tout !  L’invité du jour : Conseiller en gestion de patrimoine à l’Institut du Patrimoine depuis plus de 12 ans, Mathieu Mars est devenu un spécialiste de l’investissement et des monuments historiques. Avantage fiscal, rénovation, règles à respecter…  Il nous explique donc TOUT ce qu’il faut savoir sur cet investissement grandiose.  Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Mathieu Mars revient sur l’histoire des dits “monuments historiques” et livre quelques clés si l’on souhaite investir dans ce type de biens : # Pour acheter un monument historique, le plus simple est de prendre contact avec un conseiller en gestion de patrimoine qui connaît bien ce secteur. # Pour effectuer les rénovations de ce type de bien, vous avez deux possibilités : L’acheter et le rénover seul en bénéficiant de subventions. Le problème : cela représente un budget conséquent que vous ne pourrez peut-être pas fournir d’un coup. L’acheter et le faire rénover grâce à un promoteur que vous rembourserez par la suite.  # Après achat, vous devez rénover votre bâtiment aux conditions d’habitations modernes. Il est important de savoir que ce sont généralement des travaux lourds qui pourront vous faire perdre des m2 exploitables.  #  Pour bénéficier d’un avantage fiscal, une fois rénové, vous devez louer votre bien au moins 3 ans et non meublé. # Vous n’êtes pas obligé·e de réaliser tous vos travaux la même année. On compte généralement 4 exercices fiscaux répartis sur 4 ans durant lesquels vous pouvez les effectuer. # Vous devez impérativement conserver votre bien (ou le léguer à votre famille) minimum 15 ans pour bénéficier d’avantages fiscaux. # Il est également possible de demander à classer son bien mais sachez que c’est une démarche assez longue qui prend entre 3 et 5 ans. # Pour bénéficier de tous les avantages fiscaux et subventions c’est l’intégralité de votre bâtiment qui doit être classée et non uniquement une partie de celui-ci (toit, escalier, façade, etc.). # Avant d’acheter un monument historique, Mathieu Mars conseille de regarder l’environnement de vie (secteur, surface, etc.) et l’environnement financier (valeurs des biens environnants) de ce bâtiment. # Le plus gros avantage fiscal de ce type de bien est qu’il ne dispose pas de plafond et qu’il est cumulable avec un bien de la loi Pinel ou Malraux. Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale : #16 - Victor Lora - Mouvement FIRE : Épargne hardcore et retraite à 40 ans ! #50 - Victor Lora - Mouvement FIRE - Un an plus tard, la machine à construire du patrimoine Pour aller plus loin, Mathieu Mars nous partage quelques documents dont ils ont parlé dans l’épisode : Les fiches de fiscalité sur les régimes évoqués Le tableur Excel de comparaison du prix sur un Pinel. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.

episode sybel imglogo play

94 - #94 - Ce qu’il faut retenir de l’investissement en 2021 - Laurent Puget

Le sujet : 2022 commence sur les chapeaux de roues ! Plus que jamais, le marché des actions est en plein essor. L'occasion de revenir sur les enseignements de l'année 2021 sur les sujets qui nous intéressent : bourse, cryptomonnaies, épargne, immobilier, startups… L’invité du jour : Laurent Puget est le Président fondateur d’OTEA Capital, une société de gestion d’actifs indépendante et entrepreneuriale. Il revient pour la troisième fois sur le podcast pour un traditionnel épisode de bilan et de prospective sur les finances personnelles. Voilà ce qu’il retient de l’année 2021 en termes d’investissement : # En début d’année 2021, le public était sceptique et n’a pas cru en l’envolée des marchés. Selon Laurent Puget, les grands indices français ont majoritairement affiché une belle performance, estimée à +20%. Pourtant, ce succès n’est pas représentatif de l’ensemble du marché car certains secteurs et certaines sociétés ont vu leurs chiffres reculer.  # Notre invité évoque l’image d’une pyramide de verres de champagne : ceux d’en haut sont bien remplis, mais les autres se contentent de quelques gouttes. # Après des périodes difficiles, les marchés sont devenus euphoriques. La frénésie liée à l’achat des actifs provient de l’excès de liquidités - excès qui a fait des heureux en 2021 mais qui est en train de toucher à sa fin, d’après les banquiers centraux qui observent des signaux d’inflation. # De nombreux novices ont rejoint le marché en 2021. Ces néo-investisseurs n'étant pas forcément familiers de tous les phénomènes techniques, cela altère le comportement des actions. Les margin calls, ou appels de marge, permettent de limiter les risques en calculant les pertes ou les gains. # Que vaudra le bitcoin dans une économie où les liquidités ne valent plus rien ? D’après Laurent Puget, en plus de ne pas être souverain, le bitcoin est une aberration en termes de placement financier. Là où l’investissement en bourse a un potentiel de création de valeur en soutenant la croissance d’une entreprise, la majorité des cryptomonnaies sont plus spéculatives. Ils citent d’anciens épisodes de La Martingale : Comment investir ? Quand investir ? Par où commencer ? Les bases pour investir en 2020 avec Laurent Puget de OTEA Capital Gérer mes finances dans la tempête du Covid, avec Laurent Puget de OTEA Capital Un an plus tard, comment les montres d’occasion ont résisté à la crise, avec Greg Blumenfeld du Guide des Montres Envoyez un mail à l’adresse suivante pour vous inscrire à la newsletter OTEA Capital : contact@otea-capital.com Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus du podcast et des recommandations exclusives de nos anciens invités, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.

episode sybel imglogo play

93 - #93 - Hors-série - Les coulisses de La Martingale en 2021

Cette année La Martingale a eu 3 fois plus d'auditeurs que l’année précédente, nous souhaitions encore une fois vous dire MERCI. Pour fêter ça, Matthieu Stefani vous propose un épisode spécial rétrospective 2021 !  Au programme :  NFT, crypto, Web 3, SPAC... ce qui a marqué Matthieu ses plus belles découvertes et ses rencontres coup de coeur  le top des épisodes les plus écoutés cette année vos retours chers auditeurs et chères auditrices et vos plus belles initiatives et quelques annonces exclusives pour 2022 ! Stay tuned… La martingale en 2021, c’est 115 milles écoutes mensuelles et plus de 52 heures d’enregistrement. Vous le savez, cette année on a beaucoup parlé de crypto, avec 7 épisodes sur le sujet, jusqu’à la création d’un épisode NFT. Et que serait La Martingale sans parler d’immobilier ? Matthieu a enregistré 12 épisodes sur l’immo… SCPI, immobilier d’entreprise ou encore investissement fractionné : différentes approches qui permettent à chacun et chacune de s’y retrouver ! Ce n’est pas tout ! Afin de vous proposer des alternatives pour diversifier votre portefeuille, vous avez pu écouter 4 épisodes sur des ressources physiques comme l’or ou les montres, 8 épisodes sur la bourse et 3 épisodes sur la finance durable. En cette fin d’année nous tenions à remercier tout particulièrement nos sponsors. Grâce à eux, 4 saisons de La Martingale ont pu être produites en 2021 : merci à Nalo, Anaxago, EToro et Iroko.  Nous remercions également tous nos invités et notamment ceux cités dans l'épisode  : Gautier Delabrousse-Mayoux (Iroko), Cedric O'Neill (Bricks), John Karp, Grégory Raymond (21 million), Nicolas Cheron (Zone Bourse), Emilie Bellet (Vestpod), Victor Lora (Mouvement FIRE), Mathieu Vaissié (Ginjer AM), Pierre Chapon (Pretto), Quentin Romet (Homunity), Gregory Blumenfeld (Le Guide des Montres), Mounir Laggoune (Finary)  Et on ne vous le répétera jamais assez, faites vous votre propre avis. Si un investissement vous rapporte plus de 0,5% par an, c’est qu’il y a des risques et rien n’est garanti. Multipliez les sources d’information avant d’investir et faisons attention tous ensemble.  Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Abonnez-vous pour ne louper aucun épisode ! Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici.  Ecrivez-nous à : contact@lamartingale.io , nous vous lirons et vous répondrons avec plaisir.  La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.

episode sybel imglogo play

92 - #92 - Investissement fractionné : acheter dans l’immobilier à partir de 10€ - Cédric O’Neill

Le sujet : Investir dans l'immobilier, ça peut parfois avoir des allures de parcours du combattant. A moins d’avoir du leverage en banque, pas facile de sortir des dizaines de milliers d’euros de sa poche. Pourtant, le développement de la blockchain donne naissance à l’immobilier digital et à des solutions d’investissement fractionné. L’invité du jour : À la revente de sa première entreprise, 1001Pharmacies, en 2011, Cédric O’Neill se lance dans la rénovation d'un mas provençal. Il se découvre un fort intérêt pour l’immobilier. En 2021, il lance Bricks, une plateforme d’investissement fractionné pour simplifier l’accès à cette valeur refuge. Dans cet épisode, il analyse les tendances de l’immobilier digital et de l’investissement fractionné : # L’immobilier d’aujourd’hui se sert du virtuel pour atteindre du bénéfice réel. Le fonctionnement de Bricks est simple : ils acquièrent des biens immobiliers, les divisent en bricks qu’ils mettent en vente. Les bricks représentent des parts du logement. L’achat de bricks donne droit à une fraction du bénéfice locatif et permet une rentabilité d’au moins 10% par an. Précision utile : une bricks ne représente pas un titre de propriété, mais un droit à l’usufruit qui donne droit à 100% des revenus à venir et qui peut être revendu à volonté, sans frottement fiscal. # La martingale de Cédric O’Neill, c’est d’investir dans l’immobilier en direct ou en s’appuyant sur un effet de levier. En effet, en France, il est possible d’être financé jusqu’à 110% pour l’achat d’un logement. Pourtant, une personne sur deux ne peut pas en bénéficier : de plus en plus d’individus n’ont même pas accès au crédit immobilier. # Selon les chiffres de Bricks, la paupérisation de l’économie et le changement des modes de travail font que plus de la moitié de la population française ne peut plus investir dans l’immobilier. La tokenisation de l’immobilier, ou le passage d’un marché complètement physique à un marché partiellement digital, permet d’inverser la tendance. # Cette transition est rendue envisageable par l’arrivée de la blockchain, qui rend les échanges rapides et sécurisés. Bricks utilise cette technologie pour l’enregistrement des opérations, mais ils ont choisi une expérience Web 2.0, avec un mode de connexion classique (adresse mail et mot de passe) pour rester accessible auprès des utilisateurs inexpérimentés. # Afin de garantir la fiabilité des placements, Cédric O’Neill conseille d’investir dans différents logements. C’est ce qui permet selon lui que les résultats restent positifs que ce soit sur 6 mois ou 10 ans. Ils citent d’anciens épisodes de La Martingale : Catégorie : Immobilier Avoir un objectif de 10% de rentabilité via le crowdfunding immobilier c’est possible ? Jean-Baptiste Vayleux - Lymo Guide de l’investissement en SCPI entre amis, Gautier Delabrousse-Mayoux - Iroko Julien Calamote : Immobilier, effet de levier et enrichissement latent Cédric O’Neill voulait vous partager une dernière chose !  Bénéficiez d’un bonus à l’inscription sur Bricks en entrant le code parrainage MARTINGALE ou en passant par ce lien. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

91 - #91 - La crypto pour les nuls, back to basics - Caroline Jurado

Le sujet : Les cryptos, il existe pleins d’articles et de vidéos pour en parler. Parmi cette masse d’informations, on peut vite s’y perdre et trouver ça ennuyeux, si ce n’est inaccessible. Pourtant, les cryptomonnaies sont soutenues par des initiatives de plus en plus sérieuses et font dorénavant partie du paysage économique mondial. Difficile de passer à côté. Alors si vous n’avez toujours pas sauté le pas, même après 8 épisodes dédiés dans La Martingale, on vous propose de revenir sur les bases avec une vulgarisatrice.  L’invitée du jour : En enregistrant cet épisode dans les studios de CosaVostra, Caroline Jurado était de retour en terrain connu. Passée par l’entrepreneuriat avec Zest (nos colocataires de bureau), elle a lancé en 2020 Les Cryptos de Caro, son média de vulgarisation des cryptomonnaies. 17 000 abonnés plus tard, elle revient sur cet univers qui la passionne tant et qu’elle a réussi à infiltrer, comme elle le dit si bien. Dans cet épisode, Caroline Jurado revient sur les fondamentaux des cryptos : # Le marché des cryptomonnaies est extrêmement volatile, et le meilleur moyen de le comprendre, c’est de se lancer. Caroline Jurado a commencé en 2019 en investissant dans des valeurs qui lui paraissaient sûres (Bitcoin, Ethereum). Depuis, elle s’informe au quotidien et partage ses apprentissages dans sa newsletter Les Cryptos de Caro. # Son premier conseil, c’est d’investir à long-terme sur des cryptomonnaies importantes pour plus de sûreté. Pour ce faire, elle invite les internautes à rédiger une thèse d’investissement puis un plan précis. Selon elle, il faut privilégier une stratégie court-termiste sur des unités plus petites, et ne jamais céder aux mécanismes de levier à moins de pouvoir gérer le stress occasionné. # Caroline Jurado rappelle que 90% des cryptos sont des tokens, ou des cryptomonnaies qui n’ont pas leur propre blockchain et qui évoluent en suivant d’autres acteurs majeurs. Si le BTC et l’ETH sont plus sûrs, c’est qu’ils hébergent d’autres cryptomonnaies qui sont dépendants de leur cours. # En s’informant sur les cryptomonnaies, Caroline Jurado a noté l’impact écologique de leur minage. Le fonctionnement de la blockchain cause des dépenses d’énergie non négligeables : des personnes laissent leurs ordinateurs à disposition pour résoudre un algorithme, et le premier qui enregistre la transaction gagne des bitcoins. Des utilisateurs prennent ces paramètres en compte en investissant dans des projets responsables afin de rendre ce processus moins nocif. Quelques références citées dans l’épisode : GDIY#57  -  La dure transition de Golden Boy à entrepreneur -  Marc Fiorentino GDIY#229 - Arianee : Le WEB3 pour se réapproprier Internet - Frédéric Montagnon Revolut Kraken Binance Coinbase Pokmi Cryptobubble CoinMarketCap Ils y parlent aussi d’anciens épisodes : La Martingale : Catégorie Crypto monnaies Ledger : Bitcoin, arnaque ou opportunités ? - Eric Larchevêque Just Mining : Se lancer dans la crypto à 18 ans et en faire son business - Owen Simonin NFT Revolution : Maman, je vais tout t’expliquer sur les NFTs - John Karp ReaIT : Investir dans un loft à Chicago avec 30 euros - Jean-Marc Jacobson Zone Bourse : Devenir riche lentement mais sûrement - Nicolas Chéron 21 Millions : Montagnes russes des cryptos, comment s’y retrouver ? - Grégory Raymond Plutôt Momentum Player ou Value Investor ? Comment investir en période de bulle ? - Marc Fiorentino Et si vous voulez vous lancez aux côtés de Caroline Jurado sur les cryptos : Pour suivre ses publications LinkedIn Pour s’inscrire à sa newsletter “Les cryptos de Caro” et ses 18 000 abonnés Pour voir ses vidéos cryptos sur TikTok ou sur Instagram Bonus : pour découvrir son école de vente à destination des startups : Closing Baby Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

90 - #90 - Immobilier, effet de levier et enrichissement latent - Julien Calamote

Le sujet : Parfois, les meilleurs investissements ne sont pas les plus flamboyants. Ils demandent de la patience mais permettent après quelques années de véritablement faire exploser son patrimoine ! L’immobilier en est un excellent exemple et voici pourquoi ! Ce n’est pas la première fois, loin de là, que l’on vous parle d’immobilier mais ça fait toujours du bien de revoir les bases.  L’invité du jour : Depuis 2010 et son premier achat à Toulouse, Julien Calamote s’est passionné pour l’immobilier. Il a même écrit un livre sur le sujet, S'enrichir grâce à l'immobilier pour pour partager son expérience et prouver qu'on peut s'enrichir même en partant de rien (ou presque). Alors il avait forcément plein de bons conseils pour bien investir en immobilier et en faire une affaire rentable à long terme. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Julien Calamote revient sur les fondamentaux et grands bénéfices de l’investissement immobilier : # Plus tôt vous commencez à investir dans l’immobilier, plus vite cela vous rapportera de l’argent. Alors n’attendez plus ! # L’avantage en France est que vous avez la possibilité de contracter des prêts à taux fixe sur plus de 25 ans et sans apport. En bref, tous les avantages sont réunis pour investir en immobilier. # Passer directement par des agents immobiliers peut permettre d’avoir accès à des offres off-market et de conclure de meilleures affaires. # Julien Calamote préfère, lui, investir dans des matériaux et des meubles haut-de-gamme quand il refait un bien. Certes, il perd un peu de rentabilité sur le moment mais il y gagne sur le long terme avec un loyer ou un prix de revente plus élevé.  # De même, il rénove TOUJOURS ses biens à hauteur de 1 000€/m2 en moyenne.  # Il y a deux phases dans l’investissement en immobilier : une phase d'ascension pendant laquelle vous achetez des biens puis une phase de consolidation durant laquelle vous rénovez et vous assurez de la qualité continue de ceux-ci. # Il vaut mieux faire une affaire qu’une bonne affaire. En d’autres termes, achetez.  Julien Calamote vous partage ses sites préférés en lien avec l’investissement immobilier : # Pour rechercher des biens : Castorus ou Leboncoin # Pour effectuer ses différents calculs liés à la rentabilité : un bon vieux tableau Excel ou rendementlocatif.com # Pour suivre son patrimoine : Finary # Pour trouver et contracter un prêt immobilier : HelloPret, Pretto, Bankin’  # Pour gérer sa gestion locative : Rentila Et si comme Julien Calamote, vous voulez vous aussi investir dans un matelas haut de gamme avant de louer vos biens, vous bénéficiez d'un code promo chez Hypnia. C'est SA référence. En rentrant le code MARTINGALE, vous avez 10 % de remise, y compris sur les produits déjà remisés. Ils y parlent aussi d’autres podcasts dans lesquels Julien est intervenu : Les Investisseurs 4.0 auquel Julien Calamote avait participé avec son épouse. Ça fait un bail ! de Jérémy Nabais : l’épisode sur l’investissement immobilier et l’épisode sur l’activité de marchand de biens Si vous souhaitez acheter son livre : L'édition privilège du livre via Amazon L'édition privilège dédicacée Et pour retrouver son quotidien d'investisseur : Rdv sur son profil Instagram @julien_invest Ils citent aussi d’anciens épisodes de La Martingale : #5 - Martin Menez - Bevouac : Où faire les meilleurs coups immobiliers ? #25 - Comment investir dans l’art ? – Arnaud Dubois #30 - Brice Tavernier et Loïc Audet - ImmocitiZ' : Les meilleurs coups dans l’immobilier locatif sans sortir de chez soi #70 - Mounir Laggoune - Finary : Chasser les frais cachés pour exploser ses performances Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

89 - #89 - Pourquoi faut-il s'intéresser au Gender Lens Investing (et se lancer) ? - Gaëlle Haag

Le sujet : Une femme dirigeant une startup a 30% de chances en moins de lever des fonds que ses homologues masculins. Et en termes d’investissement, on le sait, les secteurs d’activité par et pour les femmes sont sous-représentés. Pourtant, les entreprises qui prennent en compte la diversité enregistrent de meilleures performances que les autres. Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer ? L’invitée du jour : Gaëlle Haag est CEO et cofondatrice de Capitana.app, une startup qui accompagne ses clients - les femmes, mais pas que - dans la constitution d’un portefeuille d'investissements. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, elle explique pourquoi on devrait tous s’intéresser aux business garantissant le bien-être des femmes et pourquoi ça rapporte. # Gaelle Haag rappelle un constat alarmant : en fin de carrière, une femme a en moyenne un patrimoine 40% moins élevé qu’un homme. Au-delà des inégalités salariales pour un même poste, réelles et non négligeables, cela vient du fait que les travailleuses sont davantage contraintes à se tourner vers des emplois à temps partiel. # Petit à petit, les professionnels comme Gaëlle Haag agissent pour démocratiser l’investissement dans une optique de genre avec le GLI (Gender Lens Investing). Ils rééquilibrent les disparités au sein de l’économie : selon une étude de McKinsey sortie en 2018, les plus grandes entreprises ont 25% de chances de surperformer par rapport à leur secteur si elles prennent en compte la notion de diversité. # Afin de savoir dans quels types de fonds investir dans ce sens, il existe des trackers (Lyxor, UBS, MSCI World). Là où un tracker physique respecte les consignes qu’on lui a données à la lettre, un tracker synthétique s’adapte. En investissant dans un panier d’actions, il garantit la performance de l’indice.  # On associe souvent Gender Lens Investing et FemTech. La FemTech regroupe des entreprises qui ont un bon score en termes de diversité, qui sont fondées et/ou dirigées par des femmes, mais également dans des secteurs dont le service ou produit est, par nature, en mesure de réduire les inégalités de genre. Ce sont des sociétés historiquement sous-financées parce qu’elles adressent des problématiques féminines. Pourtant, de nombreux exemples prouvent qu’elles performent et rapportent plus. Les détails dans l’épisode ! Quelques références citées dans l’épisode : L’Étude Delivering through diversity (McKinsey, 2018) sur l’impact de la diversité sur la performance des entreprises. La méthodologie Equileap qui permet de mesurer la qualité des entreprises sur la diversité de genre et qui liste le Top 100 des sociétés mondiales et le Top 20 des sociétés européennes sur la question. La liste de l'ensemble des fonds "gender lens" et l’analyse de leur qualité et performance par la société Parallele Finance. Les newsletters Femtech Insider et Femtech de Sista pour suivre l'évolution de ce secteur.  Ils y parlent aussi d’anciens épisodes : La Martingale : Catégorie Immobilier #86 : John Karp - Maman, je vais tout t’expliquer sur les NFTs Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

88 - #88 - Finance à impact : comment trier les déchets des pépites ?- Vincent Piche

Le sujet : Sur La Martingale, on a déjà parlé d’épargne responsable, d’investissement dans les énergies renouvelables ou les arbres. Vous-même avez certainement déjà entendu parler de finance verte, finance responsable, finance durable ou de finance à impact. Greenwashing ou véritables ambitions ? Pas toujours facile de se repérer et de savoir comment faire une bonne action sans faire l’impasse sur les performances économiques. Avec Vincent Piche, Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, cherche à comprendre comment détecter les bons dossiers dans lesquels placer son argent pour faire la différence. L’invité du jour : Vincent Piche est le cofondateur de Kimpa, l’un des premiers Family Offices à impact en France. Après avoir occupé des postes à responsabilité chez Cartier en Europe et en Amérique du Nord, l’entrepreneur accompagne désormais les familles entrepreneuriales qui veulent contribuer à un monde durable en déployant leurs capitaux vers des projets à impact positif pour la planète. # Un Family Office, c’est quoi ? On parle ici d’un organisme de conseil qui traite la fortune d’une ou plusieurs familles à la tête d’un patrimoine. Kimpa est un Multi-Family Office, et travaille de ce fait avec plusieurs clients, qui possèdent plus de 5 millions d’euros d’actifs investissables. # Il n’y a pas de Planète B : Kimpa est un des premiers Family Offices qui prennent en compte la dimension d’impact et la mettent au centre de leur stratégie. En choisissant parmi les 17 objectifs du développement durable des Nations Unies, ses clients investissent en priorité dans les domaines qui les animent (éducation, croissance économique, changements climatiques… ). # Comment faire la différence entre la finance responsable, la finance durable et la finance à impact ? Là où la finance responsable exclut des secteurs polluants, la finance durable étudie la performance environnementale, sociale et de gouvernance des entreprises. Pour finir, la finance à impact vise une transformation juste et durable de l’économie réelle, et est capable d’apporter une preuve tangible de ces changements.  # Un des éléments essentiels de la finance à impact, c’est son caractère intentionnel : la raison d’être de l’entreprise doit émaner de ses actions.  # Pour être certain du succès des entreprises à impact avec lesquelles elle travaille, Kimpa suit des critères précis. Leurs équipes les sélectionnent si elles garantissent une double contribution positive, qui puisse répondre à deux objectifs de développement durable. Un bon exemple serait l’entreprise TooGoodToGo qui rencontre un succès croissant, en agissant à la fois pour la consommation responsable et contre la faim. # Le choix des placements peut également s’effectuer en suivant les propositions d’un club d’investisseurs. L’émergence des groupes comme Angels Santé, FrenchFounders ou 50 Partners répond à un besoin de sécurité : il existe un véritable intérêt à ne pas investir seul et à s’aligner sur un objectif commun. Quelques références citées dans l’épisode : Les objectifs de développement durable formulés par les Nations Unies, qui servent de premier guide pour qualifier les intentions d'un investisseur quant au bénéfice qu'il ou elle souhaite apporter à la planète et à la société via son investissement. Parmi les acteurs considérés pour leur impact tangible et pour le retour financier cohérent, les clients de Kimpa citent par exemple : les startups à impact Betteries, Too Good To Go, ou encore L'intendance les fonds Ring Mission, Blisce, 2050, 50 Partners Impact, Impact partners, Raise ou encore Norrsken La mesurabilité est le dernier pilier fondamental de l'investissement à impact. La mesure d'impact peut être réalisée grâce à des référents internationaux comme les 5 dimensions du GIIN par exemple ou via des agences spécialisées répertoriées ici par Weefin.  Beaucoup de sujets évoqués s'appliquent aux investisseurs professionnels, mais pour les investisseurs retails, il existe d’autres plateformes : généralistes en actions : Eldorado, Crowdcube, Anaxago,  en dette : October, MiiMOSA,  ou spécialisées impact : Lita, Wiseed, Activeseed.  Et entre les deux, les clubs de business angels : FrenchFounders via son Investors Club, ou Angel Santé,  ainsi que des acteurs néo-banques engagées comme Green Got, ou helios,  ou d'épargne comme Goodvest. Trois livres de chevet recommandés par Vincent Piche : Zero to One de Peter Thiel, pour la qualification des startups.  Le Monde sans fin, une bande dessinée de Jean-Marc Jancovici et Christophe Blain. How to avoid a climate disaster de Bill Gates, pour ceux qui sortent atterrés de la COP 26 et qui souhaitent comprendre les enjeux climatiques. Ils y parlent aussi d’anciens épisodes : #12 - L’Impact Investing : Investir dans un Burger King pour avoir un impact social en gagnant de l’argent. avec Mathieu Cornieti d’IMPACT Partenaires #79 - Un an plus tard, comment les montres d’occasion ont résisté à la crise, avec Greg Blumenfeld du Guide des Montres #81 - Faut-il investir dans l’épargne responsable ? avec Joseph Choueifaty de Goodvest #148 GDIY : Jean-David Chamboredon – isai – Tout comprendre sur les fonds d’investissements Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

87 - #87 - Pourquoi l'épargne retraite ne doit pas être plan-plan - Antoine Delon

Le sujet : Anticiper. C’est la base quand on parle de retraite. Surtout quand on imagine (trop facilement) que le système de retraite actuel français risque de craquer prochainement. Alors plus vous commencerez à y penser tôt, plus votre épargne retraite sera conséquente… et plus vous l’aborderez avec sérénité. C’est presque contre-intuitif d’y penser 10, 20, 30 ans à l’avance, mais promis, ça rapporte !  L’invité du jour : Depuis 2016, Antoine Delon est le président de LINXEA, l’un des leaders de l’épargne en ligne. C’est un spécialiste de l'épargne et plus particulièrement d’un produit phare, on a nommé le Plan d’Épargne Retraite (PER). Alors, certes son nom ne fait pas rêver et ce placement n’a rien d’exotique, mais Antoine Delon sait bien le défendre.  Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Antoine Delon prend le temps d’expliquer le fonctionnement du PER. À savoir : # Depuis la Loi PACTE, l’épargne retraite a été énormément simplifiée et vous permet d’augmenter votre pension de retraite. # Vous pouvez souscrire à un PER sous un format assurantiel ou sous un format bancaire selon ce qui vous convient le mieux. # De même, vous pouvez à la fois souscrire en ligne ou directement auprès d’un·e conseiller·ère en gestion financière. # Enfin, vous pouvez cumuler différents PER. # Faites attention, vous N’AVEZ PAS à payer de droits d’entrée. Ouvrir un PER s’effectue sans frais. # L’avantage du PER est qu’il propose une gestion pilotée à horizon. C’est à dire que plus vous vous rapprocherez de l’âge de la retraite, plus vous investirez automatiquement selon une stratégie défensive.  # Le PER vous offre également la possibilité de TOUT choisir et notamment les investissements que vous souhaitez réaliser (SCPI, etc.). Du moins, sur les bons PER ! Car certains PER facturent des frais importants sans permettre d’investir sur des SCPI. Et surprise : en entrant le code MARTINGALE lors d’une souscription au contrat d’assurance vie LINXEA Avenir, ils vous offriront une bouteille de Gin. Ce code est valable jusqu’au 31/12/2021 et n’est pas cumulable avec le parrainage ou d’autres offres en cours. Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale : #68 - Gautier Delabrousse-Mayoux - Iroko : Guide de l’investissement en SCPI entre amis #70 - Mounir Laggoune - Finary : Chasser les frais cachés pour exploser ses performances #82 – Nicolas Decaudain – Avenue des investisseurs : La défiscalisation : par où commencer ? #84 - Alessandro Soldati - Gold Avenue : 2022, la nouvelle ruée vers l’or ? #85 - Matthias Baccino - Trade Republic : La stratégie long-terme avec le Dollar Cost Averaging Et de Génération Do It Yourself :  #148 Jean-David Chamboredon – isai – Tout comprendre sur les fonds d’investissements Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

86 - #86 - Maman, je vais tout t'expliquer sur les NFTs - John Karp

Le sujet : Pourquoi payer des montants astronomiques pour une photographie qu’on peut télécharger gratuitement ? Depuis leur arrivée en 2017, les NFTs sont une cause d’incompréhension pour une grande partie des internautes. Alors, investissement encourageant, arnaque scandaleuse ou simple extension de notre image sur les réseaux sociaux... Découvrez leur histoire et comment vous y lancer sans y perdre ! L’invité du jour : John Karp est un vrai passionné de NFTs. Après ses premiers investissements début 2020, il co-écrit NFT Revolution, Naissance du mouvement Crypto-Art, guide pratique de cet univers. Il anime également un podcast quotidien, NFT MORNING, sur Twitter. Au micro de Matthieu Stefani, co-fondateur de CosaVostra, il revient sur les NFTs, leurs origines et leur avenir qu’il juge prometteur. # Un NFT, ou Non Fungible Token (Jeton Non Fongible), c’est un titre de propriété d’un objet numérique unique. Il permet de faire la différence entre les originaux et les copies en créant l’exclusivité grâce à la technologie de stockage et de transmission d’informations blockchain.  # En 2021, d’après John Karp, l’art, les cartes de collection et les articles de gaming représentent 95% du marché. # Depuis les Cryptopunk, de nombreux artistes digitaux ont émergé. Arts visuels, musique… De véritables communautés se forment, et les enchères montent. L'œuvre numérique Everydays: the First 5000 Days, de Beeple, a été vendue pour 69,3 millions de dollars. # Pour acheter un NFT, il faut en général passer par la cryptomonnaie. Au moyen de l’extension de navigateur et application mobile Metamask, les acheteurs s’appuient sur la blockchain pour faire leurs courses dans le Web 3.0. Les places de marché comme OpenSea sont accessibles à celles et ceux qui disposent d’un portefeuille ou wallet Ethereum. # Si chacun peut obtenir un NFT, n’importe qui peut également en vendre. Un grand nombre d’outils a vu le jour pour inscrire son propre contenu dans la blockchain, et cette pratique est vouée à devenir de plus en plus accessible. Il est néanmoins plus facile de trouver des acquéreurs au sein d’une communauté existante. La communication reste un enjeu primordial. # D’autres acteurs s’invitent à la partie. John Karp l’affirme : le marché de l’art ayant baissé de 5 à 6% en 2020 en termes de valeur, les maisons d’enchères innovent. Elles profitent de l’engouement autour des NFTs en leur dédiant des plateformes de vente, comme Natively Digital, du Metaverse Sotheby’s. BIG NEWS ! Et quoi de mieux que la pratique pour comprendre ? John Karp et Matthieu Stefani vous proposent de vous lancer dans les NFTs avec un résultat très concret : rdv ici pour prendre part à l’aventure NFT La Martingale et se retrouver le mercredi 19 janvier 2022 autour d’un petit déjeuner au Royal Monceau. Il n’y a que 5 places alors dépêchez-vous ! Quelques références abordées pendant cet épisode : BAYC (Bored Ape Yacht Club) Nifty Gateway, plateforme d'enchères en ligne d'art numérique Pak : @muratpak @poetslost MetaversalFR Metaversal Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

85 - #85 - La stratégie long-terme avec le Dollar Cost Averaging - Matthias Baccino

Le sujet : En Europe, le vieillissement de la population affecte l’économie, et les individus nés entre 1980 et 2000 subiraient une perte de 40 à 50% de leur pouvoir d’achat une fois arrivées à la retraite. Afin de résister à ce phénomène, ils devront investir à long-terme. Comment rendre cette pratique accessible au plus grand nombre ?  Les invités du jour : Le courtier en ligne allemand Trade Republic s’est installé dans l’hexagone début 2021. Au poste de directeur France, Matthias Baccino veut démocratiser l’investissement et permettre à chacun de participer à la croissance économique. Pour ce faire, il plébiscite le Dollar Cost Averaging (DCA), qu’il explique à Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, dans un nouvel épisode de La Martingale. # Depuis 120 ans, selon Matthias Baccino, le rendement des actions a augmenté de 5% par an en moyenne. En investissant tous les mois sans se soucier du prix auquel on achète, si on part du principe que l’économie réelle va croître à long-terme, on peut en bénéficier : c’est le Dollar Cost Averaging (DCA). # Il ne faut pas confondre DCA et LSI (Lump Sum Investing). Si on suit la logique du Dollar Cost Averaging, si j'hérites d'une somme, disons 20 000 euros, je vais choisir de diviser cette somme en enveloppe de 200 euros et d'investir une enveloppe de 200 euros pendant 100 mois. C'est une stratégie d'investissement programmé, sur du long terme. Si on suit la logique du LSI, si j'hérites de cette même somme de 20 000 euros, je vais choisir de d'investir la totalité en une seule fois.  # Le DCA est une stratégie accessible : pour preuve, Trade Republic a plus d’un million d’utilisateurs en Europe. Parmi eux, la moitié a moins de 30 ans et n’a jamais acheté une action auparavant. # Il faut garder à l’esprit la différence entre spéculer, qui signifie acheter une action au plus bas pour la vendre au plus haut, et investir, c’est-à-dire accompagner la croissance économique par du capital. # Investir un peu tous les mois, c’est diviser par 3 le risque de son portefeuille. De même,  investir en Dollar Cost Averaging dès 20 ans permet de doubler ses probabilités de gain. # 84% des investisseurs de moins de 40 ans souhaitent donner du sens à leurs investissements, et soutiennent par exemple la transition énergétique. Ils passent notamment par des fonds d’investissement dédiés (ETF), qui entretiennent la croissance de ce secteur. Pour aller plus loin sur les références citées par Matthias Baccino : L’éducation et la responsabilisation des français à l’épargne et à la retraite La bourse comme solution au financement des retraites Épargne : à faire ou à ne pas faire avant 30 ans A quel âge commencer son épargne retraite ?  La nécessité d’une retrait par capitalisation pour sauver le système Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale : #53 - Plutôt Momentum Player ou Value Investor ? Comment investir en période de bulle ? avec Marc Fiorentino #64 - Devenir riche lentement mais sûrement avec Nicolas Chéron de Zone Bourse #80 - Est-ce le début ou la fin des cryptos ? – Nicolas Chéron et Grégory Raymond #83 - Épargne : peut-on encore faire confiance aux humains ? avec Marc Tempelman de Cashbee Suivez Matthias Baccino et Trade Republic : Twitter : @MatthiasBaccino  LinkedIn : Matthias Baccino Instagram : traderepublic.fr Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

90 - #84 - 2022, la nouvelle ruée vers l’or ? - Alessandro Soldati

Le sujet : Pour beaucoup, l’investissement répond à un besoin de stabilité. En ces temps incertains, de nombreuses personnes se tournent vers les métaux précieux, notamment l’or, perçu comme une valeur refuge. Dans cet épisode de La Martingale, découvrez en quoi les lingots peuvent être à la fois ennuyeux et rassurants. L’invité du jour : Alessandro Soldati est le directeur général de Gold Avenue, revendeur officiel en ligne de MKS PAMP GROUP, le leader mondial de l’or, de l’argent, du platine et du palladium. Il a cofondé cette structure en 2017, et s’attelle depuis à rendre les métaux précieux accessibles aux particuliers.  Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, il explique tout ce qu'il faut savoir. # Pendant la crise sanitaire, début 2020, l’or a perdu de la valeur. S’il est vite revenu à sa valeur initiale, qu’il a même dépassée à l’été 2020, il n’a pas augmenté autant que les cryptomonnaies sur la même période. Seule différence : l’or est tangible et n’est, selon Alessandro Soldati, pas menacé par l’essor du Bitcoin. # Fun fact : la moitié de l’or mondial est raffiné dans le canton suisse du Tessin, où Gold Avenue est basée. Les produits sont stockés entre un coffre-fort à Zurich et une raffinerie Tessinoise, hors du système bancaire. # Question répartition, 50% de l’or mondial est utilisé pour faire des bijoux, 50% de l’argent, dans l’industrie, et 40% du platine et 80% du palladium, dans la catalyse automobile. La valeur de ces matériaux est liée au développement de ces secteurs, et peut donc fluctuer. # Si on veut se lancer dans l’achat de métaux précieux, on peut acheter des lingots de tailles diverses mais aussi des pièces d’or, c’est-à-dire une pièce émise par un Etat et suivant le cours légal permet aux acheteurs d’être assurés de son authenticité. Le plus simple pour ne pas se tromper ? Passer par des structures réputées ! Dans l’épisode, ils citent un des premiers épisodes du podcast : L'or en barre, encore mieux que le bitcoin ? ⎮ La Martingale #11 Allez rendre visite à Gold Avenue de ma part en cliquant sur ce lien. Ils vous accueilleront comme des rois ! Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter du podcast ! C’est par ici. Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

83 - #83 - Épargne : peut-on encore faire confiance aux humains ? - Marc Tempelman

Le sujet : Et si votre épargne était entièrement gérée par un robot ? Chaque mois, vous lui confiez votre argent, vous définissez quelques règles au préalable, et il s’occupe, pour vous, de l’investir. Auriez-vous confiance en lui ? L’invité du jour : En 2018, après plus de 20 ans à travailler pour une banque américaine, Marc Tempelman a cofondé Cashbee. Le concept ? Vous aider à (mieux) épargner grâce à un système de robo-advisor qui vous accompagne dans vos investissements. Vous ne voulez pas prendre trop de risques mais générer des revenus stables ? Au contraire, le risque ne vous fait pas peur, vous cherchez avant tout le rendement ? À vous de choisir, Cashbee s’occupe de tout le reste ! Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Marc Tempelman met en lumière les avantages de l’automatisation et de la robotisation dans l’investissement : # Un robot ne cèdera jamais à l’émotion, vous si. Il n’aura donc aucun mal à vendre en cas de baisse trop importante d’un actif.  # De même, il ne sera jamais soumis à des biais cognitifs qui l'empêcheraient d’investir dans tel ou tel actif risqué. # En plus, il vous permet d’automatiser votre effort d’épargne chaque mois en vous faisant gagner du temps. # Il sera TOUJOURS rigoureux et suivra à la lettre ce que vous lui avez demandé de faire. # Enfin, vous pouvez tout lui demander : investir sur une thématique précise, diversifier votre portefeuille au maximum, etc.  En bref, un robot est à même de couvrir 80% des besoins basiques et classiques de tout·e investisseur·euse en gérant son portefeuille avec rigueur.  Marc Tempelman explique en prime “la règle des 72” qui permet de savoir en combien d’années chacun·e de nous peut doubler son épargne selon le taux d’intérêt choisi. Pour le savoir, rien de plus simple : vous divisez 72 par le taux d’intérêt choisi.  Pour suivre le blog de Marc (et de Cashbee), c’est par ici : The Interest. Et pour en savoir plus sur les instruments de capital hybride dont ils ont parlé, c’est à retrouver sur le site d’Euromoney.  Pour plus d’infos sur les MSCI, c’est par ici.  Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale : #53 - Marc Fiorentino - Plutôt Momentum Player ou Value Investor ? Comment investir en période de bulle ? #78 - Emilie Bellet - Vestpod - 10 conseils pour gérer ses finances perso #81 - Joseph Choueifaty - Goodvest - Faut-il investir dans l’épargne responsable ? #- 82 Nicolas Decaudain - Avenue des investisseurs - La défiscalisation : par où commencer ? Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

82 - #82 - La défiscalisation : par où commencer ? - Nicolas Decaudain

Le sujet : Si, ces dernières années, l’investissement connaît un gain de popularité, les subtilités de l’optimisation fiscale restent encore méconnues. Pourtant, les niches fiscales ne manquent pas : assurance-vie, immobilier… Comment réaliser une opération intelligente ? Cette semaine, dans La Martingale, découvrez comment défiscaliser en 2021.L’invité du jour : Après avoir travaillé en gestion des finances dans l’armée, Nicolas Decaudain s’est pris de passion pour l'investissement et l'optimisation fiscale. Il a cofondé Avenue des investisseurs, portail d’information ouvert à tous, avec Ludovic Chaput en 2018. Son objectif ? “L’éducation financière des Français”.Quand on demande les projets d’un ami, généralement c’est “je veux faire le tour du monde l’année prochaine”, “je veux m’acheter un appartement dans 5 ans”, “je veux partir en retraite avant 50 ans”. Mais bizarrement, devant un conseiller en gestion de patrimoine, cela se transforme en “je veux payer moins d’impôts” ! Avenue des investisseurs s’en étonne et explique les bonnes pratiques de l’investissement, de la défiscalisation (ou optimisation fiscale), mais rappelle aussi que la défiscalisation n’est pas une fin en soi et qu’avant tout on investit selon ses projets.Nicolas Decaudain partage son expérience et ses observations avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra.# Faire un don à une association d’intérêt général permet d’obtenir une réduction d’impôts de jusqu’à 75%.# Si votre crédit d'impôt est supérieur au montant de l’impôt, le surplus donne lieu à un remboursement. Ce n’est pas le cas pour une réduction d’impôt.# Nos revenus sont imposés progressivement selon les tranches marginales d'imposition (TMI), et non la globalité des revenus dans une seule tranche.# La défiscalisation est sujette à un plafond de 10 000€/an, mais certaines niches fiscales comme le plan d’épargne en actions (PEA) ou l’assurance-vie n’entrent pas dans ce cadre.# La défiscalisation Pinel est populaire mais a des effets pervers (prix du neuf élevés donc risque de moins-value à la revente, immobilier loué nu très imposé, contraintes locatives). Il faut comparer avec d'autres solutions, comme la location meublée non professionnelle (LMNP).Liens vers les références abordées dans l’épisode :Comparatif des meilleures assurances-vie du marchéDéfiscalisation, le guide par Avenue des investisseursBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici.Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

81 - #81 - Faut-il investir dans l’épargne responsable ? - Joseph Choueifaty

Le sujet : Au sortir de la crise, la société veut renouer avec la croissance, mais pas à n’importe quel prix : le public est de plus en plus conscient des enjeux environnementaux. Les entreprises qui ont recours à des opérations de greenwashing se multiplient et il est de plus en plus difficile d’investir de façon responsable et durable. De nouveaux acteurs se mobilisent.L’invité du jour : Joseph Choueifaty, est le cofondateur et CEO de Goodvest, la première épargne compatible avec l’Accord de Paris. Il anime également le podcast Monéthique, qui aborde les enjeux de la finance durable. Dans cet épisode, il exprime son souhait de démocratiser l’investissement socialement responsable (ISR) et de sensibiliser le public aux limites du label ISR.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Joseph Choueifaty aborde, entre autres, les points suivants :# Même les entreprises les plus polluantes peuvent obtenir le label ISR. Aucune garantie donc que vos investissements soutiennent une dynamique écologique. Pour notre intervenant, les entreprises doivent intégrer pleinement les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance.# Le calcul du bilan des émissions de gaz à effet de serre des entreprises dépend de 3 critères : les scopes 1 (émissions directes liées à la fabrication du produit), 2 (émissions indirectes liées aux consommations énergétiques) et 3 (autres émissions indirectes, des fournisseurs et des utilisateurs finaux). Si les deux premières sont publiques, la dernière est difficilement accessible.# Chez Goodvest, le seuil de tolérance pour les énergies fossiles est de 0% du chiffre d’affaires. Leur portefeuille comporte tout de même quelques entreprises propres appartenant au CAC40 : EDF, Schneider Electric, Legrand…# Les banques françaises investissent huit fois plus d’argent dans les énergies fossiles que les énergies renouvelables. Les nouvelles générations, elles, ne sont pas de cet avis : les jeunes diplômés souhaitent travailler dans des entreprises responsables.# Les firmes européennes respectent mieux l’Accord de Paris que leurs concurrentes américaines. Sur les 3 dernières années, l’ETF Low Carbon 100 Europe a réalisé de meilleures performances que le MSCI Europe, avec une volatilité plus faible. Grâce à la croissance des secteurs concernés et à l’ajout de critères de durabilité, il est plus résilient en période de crise.Goodvest offre à tous les auditeurs et auditrices de La Martingale, 3 mois de frais de gestion offerts avec le code MARTINGALE.Pour bénéficier de cette réduction, rentrer le code MARTINGALE au début de votre inscription sur le site de Goodvest.frLiens vers les références abordées dans l’épisode :La finance verte est (pour le moment) une arnaque Faut-il craindre une bulle verte dans les investissements durables ?Le livre Illusion de la finance verte de Alain Grandjean et Julien LefournierRift App qui permet de calculer l’empreinte carbone de son épargneLita.co pour investir dans des sociétés non cotéesIls y parlent aussi d’anciens épisodes de Génération Do It Yourself et de La Martingale#70 Mounir Laggoune – FinaryChasser les frais cachés pour exploser ses performances# GDIY#163 – MARIE EKELAND – Fonds 2050 : La puissance de l’argent pour répondre aux enjeux de la planète.# GDIY#172 – ANTOINE FINE – Eutopia : De travaillomane à empathique, tout envoyer promener et revenir plus fort.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify.Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici.Merci à Iroko d’avoir rendu possible cette huitième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site iroko.eu et découvrir en détail la SCPI Iroko ZEN. Et, si vous renseignez le code MARTINGALE en créant votre compte, une bouteille de champagne vous sera offerte.

episode sybel imglogo play

80 - #80 - Est-ce le début ou la fin des cryptos ? - Nicolas Chéron et Grégory Raymond

Le sujet : 2021, les cryptomonnaies sont sur le devant de la scène. La Chine leur déclare la guerre pendant que le Salvador les accepte comme monnaie légale. L’Ethereum devient peu à  peu plus populaire que le Bitcoin. En bref, elles sont tout le temps sur toutes les langues, mais que VRAIMENT penser des cryptomonnaies ?  Les invités du jour : Nicolas Chéron et Grégory Raymond, tous deux experts en Bourse et en cryptomonnaies, ont déjà livré leurs meilleurs conseils dans les épisodes 54 et 64 de La Martingale. Dans l’épisode du jour, ils associent leurs expériences pour analyser l’actualité et l’avenir des cryptomonnaies. Objectif : ne pas vous tromper lors de votre prochain investissement.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Nicolas Chéron et Grégory Raymond livrent leurs meilleurs apprentissages sur les cryptomonnaies : # Malgré tous les événements du début de l’année 2021, les monnaies fondamentales des cryptos (Ethereum, Bitcoin, etc.) ne se sont pas du tout écroulées et ont continué à prospérer. # Depuis 2012 les cryptos ont perdu entre 30% et 86,9% de leur valeur à 12 reprises. C’est donc un actif ultra volatile pour lequel il faut regarder et étudier la tendance de fond pour investir. Et globalement, depuis 2012 la valeur des cryptos n’a fait que croître. # Selon eux, il n’y a aucun risque à ce que les cryptomonnaies soient interdites. # Il faudra forcément beaucoup de temps pour que le Bitcoin devienne une valeur refuge lorsque tout le monde se rendra compte de sa rareté. # Si un jour il y a une défiance envers la monnaie, alors les cryptos pourraient exploser.Grégory et Nicolas partagent aussi plusieurs entreprises qui peuvent nous permettre d’investir dans les cryptos comme Coinhouse, Bitpanda, Paymium, StackinSat, Woleet.Pour trouver d’autres entreprises, vous pouvez vous rendre sur ce lien ou sur le site de l’AMF.Et c’est ici pour suivre 21 Millions, la newsletter de Grégory Raymond et celle de Nicolas Chéron.Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#54 - Grégory Raymond - 21 Millions : Montagnes russes des cryptos : comment s’y retrouver ?#64 - Nicolas Chéron - Zone Bourse : Devenir riche lentement mais sûrementBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette septième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir en quelques clics sans commission sur les actions du monde entier. Vous pouvez même vous inspirer des meilleurs traders en copiant leurs portfolios ou vous entraînez sur un compte virtuel.  Contactez les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

79 - #79 - Un an plus tard, comment les montres d’occasion ont résisté à la crise - Greg Blumenfeld

Le sujet : Le 10 septembre 2020, Greg Blumenfeld expliquait comment investir dans les montres sans se faire avoir. Un an plus tard, on fait le point : dans quel modèle de montre investir ? Quelles sont les grandes règles de cet investissement ? Comment réaliser les meilleures affaires ? Tic, tac, l’univers des montres n’aura plus aucun secret pour vous !L’invité du jour :  Avant d’en faire son métier, les montres étaient sa passion. Greg Blumenfeld avait l’habitude d’être le conseiller spécial de tous ses proches, puis des proches de ses proches. Alors de fil en aiguille, il a fondé Le Guide Des Montres, un média en ligne spécialisé dans l’horlogerie, qui vous aide à trouver le modèle dans lequel investir.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Greg Blumenfeld livre ses meilleurs conseils pour investir en toute confiance sur ce marché qui s’adapte à tous les budgets :  # Les tendances changent et certains modèles de montres reviennent à la mode. Actuellement les montres en or, par exemple, ont pas mal la côte. Un style qui plaît moins aujourd’hui sera donc peut-être très prisé demain ! # Il faut d’abord acheter un modèle qui nous plaît personnellement. # Il faut toujours choisir une montre en très bon état. # N’achetez qu’à des spécialistes qui s’y connaissent réellement pour ne pas vous faire avoir.  # Plus un modèle est rare et exclusif, plus cher vous pourrez le revendre. # Gardez TOUT ! Le ticket de carte bleue, la facture, la boîte, le sachet… plus vous aurez d’éléments qui attestent de la provenance de votre monde, plus chère elle se revendra.  # N’achetez pas le même modèle que tout le monde mais préférez les petites marques qui sont plus rares. # Enfin, faites attention aux vols. Si vous ne portez pas votre montre, conservez-la dans un coffre à la banque et prenez des photos au préalable.Greg Blumenfeld conseille aussi un certain nombre de modèles de montres pour lequel vous êtes sûr·es de faire une bonne affaire : # Le trio gagnant : Rolex, Patek Philippe et Audemars Piguet. # Les modèles : la Royal Oak de chez Audemars Piguet, la Bulgari Diagono, la Daytona Vintage de Rolex, le chrono Breguet type 20, la GMT‑Master II Pepsi de Rolex.  # Les marques à choisir : Cartier, H.Moser & Cie, A.Lange & Söhne, MB&F, Tudor, March LA.B, Chanel. # Et pour acheter ces modèles, vous pouvez aller chez Chronopassion de la part de Greg.Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#31 - Greg Blumenfeld - Le Guide des Montres : Comment investir dans les montres#35 - Matthieu Lamoure - Arcturial Motorcars : Comment investir dans des voitures de collection ?Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette septième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir en quelques clics sans commission sur les actions du monde entier. Vous pouvez même vous inspirer des meilleurs traders en copiant leurs portfolios ou vous entraînez sur un compte virtuel.  Contactez les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

78 - #78 - 10 conseils pour gérer ses finances perso - Emilie Bellet

Le sujet : Gérer ses finances personnelles, un truc de riches ? Emilie Bellet vous dit non ! Peu importe votre budget mensuel, vous pouvez investir en suivant quelques principes très simples (et à la portée de tou·te·s). On essaie ?L’invitée du jour : Emilie Bellet est l’autrice de l’ouvrage You’re not broke, You’re pre rich, l’animatrice du podcast The Wallet, mais aussi la fondatrice de Vestpod, une plateforme et une communauté qui aide les femmes à acquérir une autonomie financière et à gérer leurs finances depuis 2017. Rien que ça !Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Emilie Bellet livre des conseils très concrets pour apprendre à gérer sa vie financière. Notamment :  # La première chose à faire est de se réserver du temps pour sa gestion financière. Chaque semaine ou chaque mois, bloquez-vous une heure dans votre agenda qui sera dédiée à vos finances.  # Dans un carnet spécifique notez votre patrimoine, vos revenus et combien vous aimeriez épargner idéalement. Vous pourrez y suivre votre avancée plus facilement. # Si cela vous convient, appliquez la règle du 50/20/30 : 50% de votre revenu mensuel dédié à vos besoins, 20% à votre épargne et 30% à vos envies. # Revoyez vos besoins et évitez les achats compulsifs. C’est la base pour commencer à économiser même quand on ne roule pas sur l’or.  # De même, quand c’est possible achetez du reconditionné. C’est mieux pour votre portefeuille (et pour la planète !). # Enfin, surveillez régulièrement où en sont votre épargne et vos objectifs.  Ils y parlent aussi d’un ancien épisode de La Martingale :#16 - Victor Lora - Mouvement FIRE : Épargne hardcore et retraite à 40 ans !#50 - Victor Lora - Mouvement FIRE : Un an plus tard, la machine à construire du patrimoine#67 - Héloïse Bolle - Oseille et Compagnie : Amour et argent, comment faire bon ménage ?#70 - Mounir Laggoune - Finary : Chasser les frais cachés pour exploser ses performancesBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette septième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir en quelques clics sans commission sur les actions du monde entier. Vous pouvez même vous inspirer des meilleurs traders en copiant leurs portfolios ou vous entraînez sur un compte virtuel.  Contactez les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

77 - #77 - Comment la COVID a transformé le marché de l’immobilier d’entreprise - Maïlys Rebora?

Le sujet : Dark Kitchens, magasins de vêtements ou encore investissement en Bretagne, comment la Covid-19 a-t-elle changé le marché de l’immobilier professionnel ? Transformer des appartements en bureaux est-ce une bonne idée ? Maïlys Rebora vous aide à y voir plus clair (et à trouver le lieu parfait pour investir !). L’invitée du jour : Depuis 3 ans, Maïlys Rebora est Cheffe de Marché Immobilier professionnel chez Seloger. Malgré la crise sanitaire, Seloger reste le premier site d’immobilier consulté avec plus de 520 000 visites effectuées dans les derniers mois et plus de 60 000 mises en relations. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Maïlys détaille les changements que connaît le marché de l’immobilier professionnel depuis la COVID-19 et donne ses meilleurs conseils pour investir : # L’emplacement est toujours le critère numéro 1. Mais si avant la crise il fallait privilégier des lieux ultra-visibles, aujourd’hui des Dark Kitchens peuvent très bien voir le jour dans de petites rues moins passantes. # L’immobilier de bureaux coûte moins cher. Il est donc moins avantageux de transformer une habitation en bureau. # Si vous êtes propriétaire d’un hôtel, Maïlys Rebora vous conseille de ne pas vendre tout de suite. Par contre, vous pouvez y investir. # La demande s’est beaucoup déplacée en Bretagne et dans certaines régions comme la région Rhône-Alpes par exemple où vous pouvez réaliser de jolies marges. # Investir dans un local d’activités peut vous permettre de combiner plusieurs activités. # Contrairement à ce que l’on pourrait penser, investir dans des grandes surfaces de bureaux est toujours d’actualité. Découpez-les ensuite en plusieurs parties et sous-louez certains bureaux # Maïlys Rebora conseille certaines villes pour investir : Levallois-Perret, Champigny-sur-Marne ou encore Toulouse. Ils y parlent aussi d’un ancien épisode de La Martingale :#74 - Thomas Lefebvre - MeilleursAgents : Quand la data nous aide à faire les meilleurs coups immobiliersMais aussi de GDIY :#198 - FRANK ZORN- Deskeo & Groupon : Le grand écart : refuser une offre à 4,5 milliards quand on vient d’un pays communisteBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette septième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir en quelques clics sans commission sur les actions du monde entier. Vous pouvez même vous inspirer des meilleurs traders en copiant leurs portfolios ou vous entraînez sur un compte virtuel.  Contactez les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolioFAQ : C’est quoi Seloger ?Seloger est une plateforme permettant de trouver un appartement ou une maison en vente ou en location. Malgré la crise sanitaire, Seloger reste le premier site d’immobilier consulté avec plus de 520 000 visites effectuées dans les derniers mois et plus de 60 000 mises en relations. Est-il intéressant de transformer une habitation en bureaux ?Puisque l’immobilier de bureaux est aujourd’hui moins cher, il n’est pas intéressant de transformer une habitation en bureaux. Il vaut mieux investir directement dans des bureaux.CAPTION La Bretagne, le nouvel eldorado des investisseurs 🌊💸Eh oui, avec la crise, l’immobilier professionnel a connu quelques changements. Les bureaux sont désormais plus accessibles, les surfaces plus grandes et la demande se déplace maintenant dans d’autres régions. Maïlys Rebora, Cheffe de Marché Immobilier professionnel chez Seloger, vous donne toutes les clés pour bien investir !Pour trouver le bureau parfait 👉https://bit.ly/3yQqdWh TIMECODES2’ : Emplacement est le critère n°110’ : Immobilier de bureau est moins cher14’ : Aujourd’hui c’est plus simple de trouver un bureau39’ : Investir dans un local d’activité42’15 : la tendance des bureaux

episode sybel imglogo play

76 - #76 - Pourquoi détenir ses cryptos en propre ? - Ambre Soubiran

Le sujet : Après avoir explosé, s’être effondrées en un temps-record puis finalement reprendre beaucoup de valeur, les crypto-monnaies ont fait parler d’elles en 2021 ! Et elles nous passionnent. Alors pour ce premier épisode de la rentrée, on décrypte tout ce qu’il faut savoir sur la blockchain et surtout on vous explique pourquoi les acheter en propre. L’invitée du jour : Après quelques années passées sur les bancs d’HSBC, Ambre Soubiran a fondé Kaiko, une entreprise spécialisée dans la vente de données de prix de cryptos actifs. Concrètement, elle est aujourd’hui connectée à des centaines de places de marché de trading de crypto-monnaies pour en récupérer toute la data. Si ça vous semble très technique, rassurez-vous, dans cet épisode elle nous aide simplement à comprendre l’intérêt et la spécificité des cryptos.    Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, elle explique ce qu’est une blockchain et tout ce qu’il faut savoir avant d’investir dans les cryptos : # Il y a 3 piliers qui définissent la blockchain : le registre, la décentralisation (aka le réseau) et l’unité de compte. Ces trois piliers sont indissociables. # La blockchain est une base de données publique et transparente. # C’est la rareté et la technologie de pointe et inviolable des cryptomonnaies qui en font sa valeur. # Il est quasiment impossible de perdre de l’argent avec les cryptos. Vous pouvez seulement perdre votre mot de passe. Faites donc bien attention à ne pas l’oublier ! Ambre Soubiran donne quelques techniques pour le retenir. # L’éthéreum est une cryptomonnaie similaire au bitcoin mais qui vous permet de réaliser plus d’actions notamment parce qu’il est possible d’envoyer directement des lignes de code informatique. # Achetez toujours vos cryptomonnaies en propre, sinon vous n’en serez pas réellement propriétaire. # Pour retrouver tous les services dont on parle : Legder, Coinbase Wallet. # La martingale d’Ambre : investir dans 50% d’éthéreum et 50% de bitcoin.Pour en savoir plus sur le Bitcoin vous pouvez lire le White Paper du Bitcoin publié en 2008. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette septième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir en quelques clics sans commission sur les actions du monde entier. Vous pouvez même vous inspirer des meilleurs traders en copiant leurs portfolios ou vous entraînez sur un compte virtuel.  Contactez les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

81 - [REDIFF] - Devenir riche lentement mais sûrement - Nicolas Chéron

Le sujet : Investissement vs. trading. Temps long vs. temps court. Alors que les outils pour investir n’ont jamais été aussi nombreux, qu’il est de plus en plus facile de suivre l’activité du marché en temps réel, nous avons tous (au moins un peu) tendance à vouloir être le plus fort, le plus smart et à gagner beaucoup, vite. Go big or home. Et pourtant, en investissement, comme souvent : “rien ne sert de courir, il faut partir à point.” Explication dans cet épisode. L’invité du jour : stratégiste marché chez Zone Bourse, l’un des premiers portails d’information boursières de France (95 000 fiches valeurs sur des sociétés installées tout autour du globe), Nicolas Chéron est un passionné de l’investissement et un spécialiste de la bourse. La mission qu’il s’est donnée ? Vulgariser et démocratiser son savoir pour le partager (très régulièrement - il suffit de jeter un œil à son compte twitter) aux investisseurs débutants comme experts. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Nicolas nous plonge dans le milieu de la bourse et nous explique : # Des différentes formes de trading, de la différence entre trading (qui se joue en quelques minutes, heures et jours) et investissement (moyen et long-terme) et surtout, pourquoi les particuliers ont intérêt à choisir la seconde option : entre 75% et 90% d’entre eux perdent en effet de l’argent en faisant du trading ! # De l'hyper information, fruit de la digitalisation et de la gamification, qui font que nous avons du mal à attendre (un investisseur peut regarder jusqu’à 100 fois par jour son compte bancaire et son portefeuille d’actions !)# De l’importance de la diversification ! Comment, pourquoi et dans quelles proportions : il nous donne ses meilleurs conseils et exemples. # Du plan de départ : pourquoi on investit ? Quel est l’objectif ? Et que faire quand il est atteint ? Mais aussi la différence entre l’introduction en bourse en Europe et aux US (85% des introductions en France et en Europe sont baissières, à l’inverse des Etats-Unis), des SPACS (qui ont levé plus sur les 3 premiers mois de 2021 que pendant tout 2020 - je vous prépare un épisode spécifique sur le sujet) et de plein d’autres choses encore ! Bonne écoute ! Ensemble, ils citent d’anciens épisodes de La Martingale : #34 Tarek Elmarhri - Krechendo Trading : Prendre des risques en s’inspirant des pros#53 Marc Fiorentino - Plutôt Momentum Player ou Value Investor ? Comment investir en période de bulle ?#54 Grégory Raymond - 21 Millions Montagnes russes des cryptos : comment s’y retrouver ?#62 Géraldine Métifeux - Alter EgaleInvestir en période de fin du monde, le retourA la fin de l'épisode et pour aller plus loin, Nicolas vous conseille de vous offrir La Box Masterbourse contenant les fiches résumées et traduites des 12 ouvrages incontournables (Warren Buffet, Peter Lynch, etc.) pour apprendre à investir en Bourse.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel spécial pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend ! 

episode sybel imglogo play

80 - [REDIFF] - Les meilleures stratégies d’investissement - Yoann Lopez

“Aujourd’hui, les gens perçoivent encore l’investissement comme payer ses impôts : c’est long, chiant, et compliqué.” Dans La Martingale, je m’attèle chaque semaine à trouver les nouveaux modes d’investissements. Mon objectif ? Avoir une bonne connaissance du marché en explorant de nouveaux horizons. Et je ne suis pas le seul ! Notre invité du jour : Yoann Lopez a décidé cette année de vendre toutes ses actions chez Tesla et Apple pour (ré)investir en partant de 0. Et pour faire profiter tout le monde de ses apprentissages et trouvailles il a décidé d’écrire sa propre newsletter : Snowball. “Investir dans les LEGO. Wait, what?!” ou “Investir dans l'immobilier 101” il embarque tout le monde dans sa quête de l’investissement de demain.“Si tu investis tous les mois X euros sur le même produits, tu lisses ton risque au fil des ans, et ça devient beaucoup plus intéressant que d’investir beaucoup d’un coup.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur le challenge, un peu fou, de tout vendre pour repartir sur des bases d’investissement solides. Yoann nous partage donc ses meilleurs conseils pour investir avec fun mais sans se tromper :# Il est plus intéressant d’investir tous les mois une somme d’argent similaire afin de lisser son investissement tout en réduisant les risques pris.# Il faut toujours voir ses investissements sur le long-terme et éviter de placer une somme trop importante d’emblée.# Il est toujours intéressant de diversifier ses domaines d’investissements. # Il peut être avantageux d’investir dans des produits qui ne sont pas liés au marché financier.# En amont, il est nécessaire de définir un plan stratégique pour définir les secteurs dans lesquels on souhaite investir (l’or, l’art, les legos, l’immobilier etc.). Et bien sûr, Yoann Lopez donne des exemples très concrets pour appuyer tous ses conseils.On y parle d’anciens épisodes de la Martingale :# Où faire les meilleurs coups immobiliers ? - Martin Menez# L’or en barre, encore mieux que le bitcoin ?- Rafik Makhlouf# Ne plus investir dans le vent avec le Goal Based Investing ! - Guillaume Piard# Comment investir dans l’art ? – Arnaud Dubois# Les meilleurs coups dans l’immobilier locatif sans sortir de chez soi - Brice Tavernier et Loïc Audet# Comment investir dans les montres - Greg BlumenfeldMais aussi d’épisodes de Génération Do It Yourself :# 145 Jonathan Anguelov – Aircall – La force intérieure. Tout casser alors qu’on part de rienEt on a donné une reco podcast :Invest Like the BestBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

79 - [REDIFF] - Un an plus tard, la machine à construire du patrimoine - Victor Lora

Il y a un an, en janvier 2020, il m’expliquait comment se constituer un beau patrimoine pour prendre sa retraite à 40 ans. Depuis, il a même écrit un livre sur le sujet.Mais c’était sans compter la crise du Covid. La question était simple : comment réussir à vivre de ses épargnes pendant la crise ? Et pour y répondre, trois adeptes du mouvement FIRE.Nos invités du jour : Victor Lora, qui après une carrière dans des groupes bancaires, est devenu en 2018 l’un des principaux ambassadeurs du mouvement FIRE – ou frugaliste – en France. Et il y a un an, après avoir présenté le mouvement dans un épisode de La Martingale, il a décidé de prendre sa retraite, à 31 ans. A ses côtés : Christophe, 39 ans, Data Manager dans une startup. Certes, il n’est pas encore “à la retraite” mais il est très engagé dans les sujets de frugalisme.Et enfin François, 53 ans qui est FIRE depuis début 2020 et a pris sa retraite il y a quelque temps.“Pour limiter les risques en temps de crise, il faut diversifier aussi bien en termes de monnaie, que de géographie et de type d’exploitation.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur la période de la crise du Covid qui a beaucoup impacté les FIRE. En effet, leurs revenus ont baissé et ils ont dû trouver de nouveaux moyens de gagner de l’argent. Parmi leurs meilleurs conseils :# Ne jamais vendre à la baisse, même en temps de crise.# S’adapter à toutes les situations et créer des business “Covid proof”.# Bien se documenter sur ce nouvel environnement. L’objectif : avoir la mentalité des frugalistes et définir son plan d’action.# Diversifier : on ne le répètera jamais assez.# Avoir une carte bancaire pour chaque dépense. C’est la bonne astuce de François, qui lui a permis de diviser ses dépenses par 2.On y parle aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#16 - Mouvement FIRE : Épargne hardcore et retraite à 40 ans !#49 - Comment investir dans les parkings ?Pour retrouver leurs différents projets évoqués dans l’épisode :# Le livre de Victor Lora - La retraite à 40 ans c'est possible disponible sur  Amazon ou la Fnac# Sa newsletter : devenirfrugaliste.com# Son école du Side Business : ecoledusidebusiness.com# L’application de gestion locative de François : https://simplecoloc.com/ # Le site de Christophe : https://meubler-sa-colocation.fr/Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

78 - [REDIFF] - Comment faire de l'argent aujourd’hui en France sur Airbnb avec une petite mise de départ ? - Delphine Pinon

“Confinement ou pas, l'activité immobilière peut subir des fortes contraintes, ça fait partie du métier d'investisseur de prendre des risques et de créer un système résilient.”Se lancer dans la location courte durée en cette période de crise sanitaire, pas forcément la meilleure des idées me direz-vous?Avant cet échange, j’aurais sûrement été du même avis. C’est pourtant le pari fou et surtout couronné de succès que s’est lancée la fondatrice de BudgetChéri.Notre invité du jour : Delphine Pinon est la fondatrice du podcast BudgetChéri qui parle bien-être et dépenses. Elle a aussi créé la newsletter Immochéri dans laquelle elle partage conseils et expériences sur l’activité immobilière notamment son expertise sur la sous-location qui fait l’objet d’une formation. “Ce qui est génial avec la sous-location, c’est que c’est le seul investissement où on n’a pas besoin d’emprunter à sa banque[...], c’est le format idéal pour les étudiants, les apprentis, les freelances...”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils nous dévoilent les secrets de la location courte durée et la“sous-location professionnelle” (accessible à tous!). Ils évoquent aussi quelques écueils à éviter : # Il existe une manière légale de sous-louer à profit, grâce à un bail dérogatoire magique# La clientèle de la location saisonnière est loin d’être composée uniquement de vacanciers. D’autres lieux à faible capacité touristique drainent une énorme clientèle pour des raisons professionnelles ou spécifiques — Calais! (vous avez bien lu !)# Quand on fait de la location courte durée, il faut mettre le paquet sur l’ameublement et la déco.# L’immeuble de rapport ou “diviser pour mieux louer”.# Il ne faut pas avoir peur de se lancer, même si cela demande un peu de temps en amont, la sous-location professionnelle est le seul investissement immobilier qui ne nécessite pas d’emprunt bancaire.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Contactez les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

75 - #75 - Pourquoi le “social trading” cartonne même chez les pros ? - Ufuk Inci

Le sujet : eToro, Revolut, Robinhood, Trade Republic, Bux... les plateformes de social trading CARTONNENT. Mais pourquoi ? Et quel intérêt pour un pro d’aller sur ce genre de plateforme ? On vous dit tout dans ce nouvel épisode.L’invité du jour : Après avoir été trader en Asie et notamment à Hong Kong, Ufuk Inci est devenu “Popular Investor” sur la plateforme eToro. Cela signifie que vous pouvez copier ses investissements en temps réél, comme près d’une centaine de personnes. Le tout, sans payer de frais supplémentaires. Lui par contre se dégage un revenu selon le nombre de “copieurs” qui le suivent. Sa stratégie à lui : conserver son capital et gérer son risque tout en s’assurant une jolie croissance. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Ufuk explique le rôle des Popular Investors et livre ses meilleurs conseils pour investir en bourse et se lancer sur ces nouvelles plateformes. A noter par exemple :  # Pour devenir Popular Investor à votre tour, il y a quelques critères à respecter : le nombre de mois/années que vous avez passé sur la plateforme, votre expérience, le niveau de risque que vous prenez, etc. # Traquer les performances des grandes boîtes vous permet de mieux vous positionner. # La première chose à vous demander est : par quel montant est-ce que je souhaite commencer ?  # Ensuite, observez ce que font les gens, et surtout diversifiez ! # Et puis armez-vous de patience et visez long terme. # Quand Ufuk Inci réalise un profit sur l’une de ses actions, il en vend toujours au moins une partie. # La valeur qui lui plaît en ce moment : Zillow. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette septième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir en quelques clics sans commission sur les actions du monde entier. Vous pouvez même vous inspirer des meilleurs traders en copiant leurs portfolios ou vous entraînez sur un compte virtuel.  Contactez les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

74 - #74 - Quand la data nous aide à faire les meilleurs coups immobiliers - Thomas Lefebvre

Le sujet : Investir en immobilier c’est bien, être capable de trouver les meilleurs coups tout seul, c’est mieux. Et si la data pouvait nous aider à trouver l’endroit parfait dans lequel investir ? L’invité du jour : Depuis plus de 10 ans, Thomas Lefebvre a rejoint les équipes de MeilleursAgents. Et depuis 2021 il est désormais VP Data & Science et s’occupe d’aider les particuliers à prendre les meilleures décisions en immobilier. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Thomas Lefebvre livre ses meilleurs conseils pour réaliser les meilleurs investissements immobiliers. Parmi ses recommandations : # Avant d’investir dans une ville, il faut tout d’abord comprendre la demande locative locale. Est-ce qu’il y a une majorité d’étudiants ? Est-ce que ce sont plutôt des familles ? etc. Cela vous permettra de mieux cibler le bien dans lequel investir. # Il est préférable d’investir en ville et dans des lieux que l’on connaît déjà.  # Thomas Lefebvre recommande également 5 villes dans lesquelles l’immobilier a de l’avenir : Limoges, Nancy, Poitiers, Saint-Martin-d'Hères mais aussi tout le Grand Paris. # Avant d’investir il faut se poser 2 questions : Est-ce qu’il y a une cible intéressante pour moi dans cette ville ? Et est-ce que cette cible est assez large pour éviter la vacance locative ?Et si vous voulez en savoir plus sur les différentes enquêtes que réalise régulièrement MeilleursAgents, c’est par ici.Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#5 - Martin Menez - Bevouac : Où faire les meilleurs coups immobiliers ?#16 - Victor Lora - Mouvement FIRE : Épargne hardcore et retraite à 40 ans !#30 - Brice Tavernier et Loïc Audet - ImmocitiZ' : Les meilleurs coups dans l’immobilier locatif sans sortir de chez soiBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette septième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir en quelques clics sans commission sur les actions du monde entier. Vous pouvez même vous inspirer des meilleurs traders en copiant leurs portfolios ou vous entraînez sur un compte virtuel.  Contactez les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

73 - #73 - Comment investir dans l’immobilier à 20, 40 ou 65 ans ? - Quentin Romet

Le sujet : Bonne nouvelle, que vous ayez 22 ans ou 65 ans, vous pouvez investir dans l'immobilier ! Il suffit simplement de savoir comment vous y prendre selon votre situation. Quentin Romet nous livre aujourd’hui sa vision du parcours parfait de l’investisseur immobilier, à chaque étape de sa vie.L’invitée du jour : Quentin Romet est le président et cofondateur de la plateforme d’investissement Homunity, lancée en 2014. En l’espace de 7 ans, Quentin a étudié un grand nombre de cas d’investissements immobiliers. Il sait parfaitement quelles sont les bonnes stratégies, les bons profils et les erreurs à éviter. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils retracent chaque étape de vie en expliquant comment investir dans l’immobilier selon notre âge et notre situation . Il est important de noter que : #La stratégie de l’investissement locatif est très pertinente dans des grandes villes de provinces mais l’est beaucoup moins à Paris  #Il existe 3 règles dans l’investissement locatif : l’emplacement, l’emplacement, et l’emplacement. Il n’est donc pas recommandé d’investir dans un endroit que l’on ne connaît pas du tout.  #Pour externaliser la gestion de votre bien immobilier en location, il existe des plateformes comme Mon Bel Appart qui vous permettent de gagner du temps. #Quand on est un jeune entrepreneur immobilier :L’astuce est d’investir à plusieurs en constituant des SCI. Cela permet de diversifier ses risques.#Lorsqu’on commence à avoir des revenus plus conséquents :Il est pertinent de s’intéresser au dispositif de la loi Pinel, pour investir dans l’immobilier neuf tout en défiscalisant.#En fin de carrière professionnelle et début de la retraite :Il est nécessaire d’arbitrer son portefeuille. Si l’on souhaite continuer à investir, le crowdfunding immobilier ou l’opération de marchand de biens sont de bonnes alternatives ! Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.On y parle aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#16 - Victor Lora - Mouvement FIRE - Épargne hardcore et retraite à 40 ans !#20 – Pierre Chapon – Pretto – Investir à plusieurs dans l’immobilier : une bonne idée ?#49 - Alexandre Lacharme - Comment investir dans les parkings ?#66 - Thierrry Vignal - Masteos - Investir dans l’immobilier à l’étranger#68 - Gautier Delabrousse-Mayoux - Iroko - Guide de l’investissement en SCPI entre amisMerci à eToro d’avoir rendu possible cette septième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir en quelques clics sans commission sur les actions du monde entier. Vous pouvez même vous inspirer des meilleurs traders en copiant leurs portfolios ou vous entraînez sur un compte virtuel.  Contactez les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

72 - #72 : Acheter en viager, la bonne idée - Sophie Richard

Le sujet : Pour vous viager est plus synonyme de sadisme que de bonne action ? Vous avez la sensation d’être le méchant de l’histoire qui désire la mort des autres pour faire une bonne affaire ? Tout ça ne sont que des idées reçues ! Cet épisode devrait d’ailleurs vous faire complètement changer d’avis. On parie ?L’invitée du jour : Après un début de carrière en tant que juriste spécialisée dans les droits immobiliers, Sophie Richard est devenue conseillère en viager. En 2017, elle a même fondé sa propre société de transactions en viager : Viagimmo. Son rôle ? Accompagner vendeurs et acquéreurs lors de ventes en viager. Avant toute chose, il est important de bien définir le viager. Le viager est donc une rente dont les arrérages (aka allocations) sont dus jusqu'à la mort du bénéficiaire ou d'une tierce personne, selon le Larousse. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils déconstruisent les idées reçues autour de cet investissement et expliquent tous les avantages qu’il offre. Il est important de noter que : # le viager est une solution éthique qui peut permettre aux personnes âgées de vivre sereinement et parfois plus dignement. Si l’acquéreur a donc l’avantage de devenir propriétaire pour une somme moindre, le vendeur a l’avantage de la sérénité économique. # il existe deux types de viagers : le viager occupé : l’acquéreur achète moins cher puisque le vendeur vit toujours dans les lieux. C’est le cas de 85% des ventes en viager.le viager libre : l’acquéreur peut directement vire dans le bien ou le louer. # il existe de nombreux tickets d’entrée pour s’adapter aux budgets de chacun.  # le viager a l’avantage d’éviter les frais d’emprunt et donc d’être plus accessible à certains. # par contre, le viager est très aléatoire. On ne peut jamais assurer que la rente sera un bon plan. # vous pouvez tout acheter ou vendre en viager. Un parking ou un potager y compris. # l’important lorsque vous achetez en viager est de bien estimer le prix et de définir TOUTES les clauses du contrat pour s’assurer que la vente ne puisse pas être remise en question.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend !

episode sybel imglogo play

71 - #71 : Jusqu’où ira la hausse des prix de l'immobilier ? - Philippe Le Trung

Le sujet : Il y a tout juste un an, Matthieu faisait le point avec Philippe Le Trung sur la situation du secteur immobilier en pleine crise sanitaire dans l’épisode Comment le covid19 va dérégler le marché de l’immobilier ? En 2020, les prix de l'immobilier résidentiel en Europe ont progressé de 5,5%  alors que PIB a reculé de 6,2%. À l’été 2021, nous retrouvons donc Philippe pour savoir s'il faut investir dans l'immobilier en 2021.L’invité du jour : Jamais 2 sans 3, Philippe Le Trung est de retour pour la troisième fois dans La Martingale. Il est le fondateur et directeur de VIEWS+S, une société qui offre des conseils stratégiques et prospectifs aux dirigeants d’entreprises. Philippe répond à toutes vos questions sur cette hausse de l’immobilier qui ne cesse de progresser.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils vous aident à comprendre les différents effets de la crise sanitaire sur le secteur immobilier : #L’effet de l’augmentation de l’épargne :  la crise a réduit les dépenses parallèlement à une peur du monde d'après qui a poussé à épargner. #La tendance à l’extérieur : certains grands promoteurs immobiliers français ont désormais décidé de ne vendre que des appartements avec des espaces extérieurs pour rencontrer cette demande croissante avec la pandémie. #La tendance à l'investissement domestique en raison des déplacements limités. #L’effet de l’importance de la décoration et du design : beaucoup de français ont profité de la pandémie pour faire des travaux et remettre à neuf leurs biens immobiliers. Le “beau” est devenu un élément très important. #Quoi qu’il en soit, il faut toujours prendre en compte une décision d’endettement par rapport au profil de risque qu’on est prêt à accepter et pas uniquement pour maximiser son budget.On y parle aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#5 - Martin Menez - Bevouac - Où faire les meilleurs coups immobiliers ?#30 - Brice Tavernier et Loïc Audet - ImmocitiZ' - Les meilleurs coups dans l’immobilier locatif sans sortir de chez soi#48 - Pierre Chapon - Pretto - Faut-il vraiment acheter sa résidence principale ?#66 - Thierrry Vignal - Masteos - Investir dans l’immobilier à l’étrangerBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend !

episode sybel imglogo play

70 - #70 : Chasser les frais cachés pour exploser ses performances - Mounir Laggoune

Le sujet : Peu importe la nature de vos investissements, vous payez quasiment toujours des frais, annoncés de façon plus ou moins explicite. La mission de l’épisode du jour ? Apprendre à détecter les frais et les chasser pour ne plus jamais avoir de mauvaises surprises ! L’invité du jour : Après quatre 4 ans chez Trainline, Mounir Laggoune a décidé de créer Finary : une plateforme pour suivre l'ensemble de son patrimoine en ligne, en temps réel et de façon sécurisée. Le crédo qu’il incarne avec Finary ? Ce qu’on paie réellement n’est jamais énoncé clairement. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils vous aident à comprendre ces différents frais et comment les faire diminuer : # Tout d’abord, il est important de savoir que moins vous payez de frais, meilleures sont vos performances. # Les frais servent généralement à payer les intermédiaires, notamment les fameux CGP, Conseillers en Gestion de Patrimoine.  # Lorsque vous investissez dans un fonds ou que vous souscrivez à une assurance-vie, vous payez à la fois des frais d’entrée et des frais annuels. # Mais ces frais ne sont pas fixes. Plus vous investissez d’argent, moins vos frais seront élevés proportionnellement. On y parle aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#20 – Pierre Chapon – Pretto – Investir à plusieurs dans l’immobilier : une bonne idée ?#61 – Léo Lemordant – Enerfip – Et si les énergies renouvelables étaient l’investissement idéal ?#68 - Gautier Delabrousse-Mayoux - Iroko - Guide de l’investissement en SCPI entre amisEt de Génération Do It Yourself :#142 Emmanuel Schalit – Dashlane – Résoudre un casse-tête mondial#176 - Benoît Grassin - PixPay - Évangéliser, batailler, exécuter et recommencerMerci à Simon Primack d’avoir permis cet épisode.En rentrant le code LAMARTINGALE sur leur site, l'abonnement Finary Plus mensuel ou annuel est à -20%. Soit 96€/an ou 9,60€/mois.Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez contacter Mounir Laggoune à l’adresse suivante : hello@finary.eu  Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend !

episode sybel imglogo play

69 - #69 : Tout comprendre aux SPACs - Annie Maudouit-Ridde et Jérôme Herbet

Le sujet :  Tout le monde en parle. Et pour preuve, vous ne comptez plus le nombre de fois où vous l’avez vu apparaître dans votre veille des derniers mois. Et pourtant l’acronyme SPAC vous semble toujours aussi obscur ? Pour y remédier, Matthieu Stefani explore dans cet épisode l’univers des Special Purpose Acquisition Companies, encore vus pour certains comme des ovnis débarqués tout droit d’Amérique : qu’est-ce qu’une SPAC ? Comment ça marche ? Quels sont les vrais objectifs et surtout les avantages de ces entreprises dont l’unique vocation est de réaliser des acquisitions ? Qui est derrière tout ça ? Si tout cela vous semble encore trop technique, on vous le promet : à la fin de cet épisode, vous aurez vous aussi TOUT compris ! Les invités du jour : Et pour y voir plus clair, ce n’est pas un mais deux invités qui s’expriment au micro de La Martingale ! Annie Maudouit-Ridde et Jérôme Herbet exercent en tant qu’avocats dans le Cabinet Winston & Strawn. Au quotidien, ils conseillent des sociétés dans le cadre d'opérations de financement d'entreprises et participent à des opérations boursières, comme des introductions en bourse ou des offres publiques d'achat. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils prennent le temps d’expliquer ce qui se cache derrière ces quatre lettres : # Concrètement, un ou une SPAC (oui, on peut dire les deux !) est une structure cotée en bourse dans le but de faire une acquisition. Au départ, c’est donc simplement une enveloppe ou une coquille vide. Sa vocation est ensuite de devenir une société cotée en bourse. # Si en 2021 en France on ne compte que 4 SPACs, aux Etats-Unis ce modèle est monnaie courante. Plus de 400 SPAC existent outre-Atlantique. # La vie d’une SPAC se déroule en 2 temps : un premier temps pour son introduction en bourse lorsque les fondateurs ou fondatrices décident de lever de l’argent. Dans un second temps, la SPAC devient une cible opérationnelle en vue d’une acquisition . C’est ce qu’on nomme le dé-SPAC. # Pour atteindre ce deuxième temps et trouver une cible viable, les fondateurs ont 18 à 24 mois. # Seuls des investisseurs professionnels peuvent souscrire au SPAC. Pour tous les autres porteurs, on peut seulement investir lors du dé-SPACING.  # Il vaut mieux entrer après ce dé-SPACING pour en tirer plus d’avantages. # Les fonds levés sont sécurisés. En cas de liquidation du SPAC, les investisseurs sont donc totalement remboursés. Seuls les fondateurs en seront impactés. # A la fin de l’opération, un SPAC peut choisir de se retirer de la bourse. C’est par exemple le cas du groupe français Mediawan, que les invités décortiquent dans la deuxième moitié de l’épisode.Un épisode où bon nombre d’acronymes (IPO and co) seront décryptés pour sortir du jargon économique et financier. Et où les exemples concrets, comme celui de Mediawan, permettent d’aller plus loin que la théorie. On se lance le défi de TOUT vous faire comprendre sur les SPACs, même pour les moins experts d’entre vous.Merci à Marc Fiorentino, avec qui Matthieu avait enregistré l’épisode 53 de La Martingale, qui a permis cet épisode dédié aux SPACs.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend !

episode sybel imglogo play

68 - #68 : Guide de l’investissement en SCPI entre amis - Gautier Delabrousse-Mayoux

Le sujet : Dans l’épisode 59, Corentin Orsini dressait la liste des avantages à investir entre amis. Eh bien, je pense que dans ce nouvel épisode, on a trouvé l’investissement idéal pour investir avec ses potes : les SCPI ! Si l’acronyme n’est pas sexy, il a pourtant de quoi faire rêver. Si n’est pas la première fois qu’on en parle dans le podcast, on vous propose dans cet épisode de l’aborder sous l’angle de l’investissement à plusieurs.L'invité du jour : A l’origine, c’était (justement !) pour investir avec ses amis que Gautier Delabrousse-Mayoux a cofondé Iroko en 2019. Tous les quatre anciens entrepreneurs, ils étaient confrontés à la problématique de placement de leur patrimoine, après la vente de leur premier business. Aujourd’hui, ils ont un objectif : rendre l’activité SCPI plus transparente et accessible. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, il explique comment investir dans les SCPI et comprendre tous les frais qui y sont associés. Résumé des conseils partagés dans cet épisode :# Cela peut paraître anodin, mais il faut choisir des projets qui vous plaisent. Il y a des SCPI spécialisées dans de nombreux domaines, vous trouverez forcément votre bonheur.# Non seulement investir en SCPI vous enlève toute la gestion locative mais en plus, cela vous permet d’investir davantage dans de l’immobilier d’entreprise. En effet, en 2021, les investissements dans des bureaux représentent 84% des investissements en SCPI.# Parmi les bons plans, il vaut mieux choisir d’investir aujourd’hui dans des entrepôts, les commerces de bouche ou les bureaux où il fait bon de travailler.# Il est tout à fait possible d’investir dans plusieurs SCPI. C’est même conseillé pour diversifier son portefeuille.# Vous pouvez investir via un crédit, une SCI, votre assurance-vie, votre plan d'épargne retraite… en bref, c’est à vous de choisir.# Il est conseillé d’investir en période de fin d’année. Effectivement, les SCPI distribuent moins en début d’année qu’à la fin de celle-ci.# Il va falloir convaincre votre banquier de vous endetter, quelques conseils en fin d’épisode.Et SURPRISE ! En rentrant le code de parrainage “Martingale” lorsque vous souscrivez sur Iroko, une bouteille de champagne vous sera offerte. Si vous êtes un auditeur fidèle, vous le savez. Ce n’est pas la première fois que dans La Martingale, on parle des SCPI. Parmi les précédents épisodes cités avec Gautier Delabrousse Mayoux :#20 - Pierre Chapon - Pretto - Investir à plusieurs dans l’immobilier : une bonne idée ?#33 - Guy Marty - pierrepapier.fr - Les SCPI : L’immobilier amélioré#36 - Alexandre Toussaint - Baltis Capital - Acheter les murs de son poissonnier, une bonne idée ?#59 - Corentin Orsini - Super Capital - Chasser en meute : comment investir entre amis ?#61 - Léo Lemordant - Enerfip - Et si les énergies renouvelables étaient l’investissement idéal ?Sans oublier cet épisode de Génération Do It Yourself :#194 - Philippe Corrot - Le pilier des e-commerçants du mondeBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel spécial pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend !

episode sybel imglogo play

67 - #67 : Amour et argent, comment faire bon ménage ? - Héloïse Bolle

Le sujet : Préférez-vous remplir votre déclaration d’impôt avec votre conjoint, le laisser s’en occuper, ou bien vous en occuper ? Quand on vit en couple, on a parfois du mal à évoquer les questions d’argent qui peuvent faire grincer des dents… Parce que, gérer son argent ne se gère pas toujours tout seul,  comment avoir la meilleure répartition financière ? Comment anticiper les pépins pour soi et pour l’autre ?L'invitée du jour : Héloïse Bolle est la fondatrice de Oseilles & Compagnie. Avant de devenir conseillère en gestion de patrimoine, Héloïse était journaliste dans la presse économique et financière. Elle nous parle dans cet épisode d’un sujet qu’elle connaît bien et qu’elle a d’ailleurs largement documenté dans son livre paru en 2019, Les bons comptes font les bons amants ! Tout un programme !Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, elle revient sur les essentiels à connaître pour une bonne répartition et gestion des dépenses au sein d’un couple : # Dans un couple, il ne faut pas déléguer la gestion financière à l’un ou à l’autre, les tâches se partagent. Les finances de l’autre font partie des finances du couple et les deux doivent s’impliquer. # Connaître et comprendre les modalités de son régime de contrat (communauté réduite aux acquêts, mariage en séparation de biens, pacs indivision ou séparation, etc) pour avoir en tête ce qui appartient aux deux et ce qui est propre à chacun. # Avoir une répartition des dépenses équitable au quotidien. Équitable ne voulant pas dire égalitaire. Si les deux ont des niveaux de revenus différents, une répartition égalitaire favorise un vrai déséquilibre. # Repenser sa stratégie et refaire ses comptes à chaque changement de vie, qui implique que les revenus de l’un ou l'autre diminuent ou augmentent. L’important étant de toujours rester dans un schéma équitable.  # Lire Le genre du capital de Céline Bessière et Sibylle Gollac, un livre qui revient sur l’accentuation des inégalités de richesse entre les hommes et les femmes avec l’arrivée du capitalisme.SURPRISE ! La Martingale vous fait gagner 5 exemplaires du livre Les bons comptes font les bons amants, paru aux Éditions Cherche Midi. Pour participer, rendez-vous sur le dernier post LinkedIn de La Martingale.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel spécial pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend !

episode sybel imglogo play

66 - #66 : Investir dans l'immobilier à l’étranger - Thierry Vignal

Le sujet : On pense souvent que l’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin. Après avoir investi en immobilier dans une grande ville, on a souvent l’impression qu’il serait plus intéressant d’investir en région et même de dépasser les frontières pour l’étranger.  Alors, les meilleurs coups en immobilier se trouvent-ils tout près de chez nous ? Ou plutôt chez nos voisins à l’étranger ?Notre invité du jour : Thierry Vignal est le CEO et fondateur de Masteos, une application spécialisée en immobilier locatif qui aide les particuliers à trouver les bons plans et notamment les endroits où acheter avec un très bon rendement. Jusqu’à la rénovation, l’ameublement et la gestion. En bref, Masteos donne toutes les clefs en main pour trouver et piloter la perle rare ! Thierry Vignal est expert sur le sujet puisqu’il a longtemps travaillé au Forex, le marché des changes sur lequel les devises sont convertibles. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Thierry Vignal nous plonge dans le secteur de l'immobilier à l’étranger et nous explique : # 6 méthodes pour bien emprunter pour l’étranger, des plus conventionnelles aux plus atypiques. # Son approche pragmatique sur le taux de change pour savoir comment profiter de ces conversions. # Comment tirer profit des fiscalités des différents pays et quels sont les pays dans lesquels il est préférable d’investir. # Où et comment trouver les bons plans avec des ressources accessibles en ligne avec des sites comme le GlobalPropertyGuide, The Big Mac index de The Economist et AirDNA. # Mais aussi les risques de l’investissement à l’étranger qu’il ne faut pas oublier, notamment sur la qualité des constructions et les engagements auprès des notaires qui ne sont pas les mêmes partout.lls parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#1 - Philippe Le Trung - L’immobilier peut-il se casser la gueule ?#5 - Martin Menez - Où faire les meilleurs coups immobiliers ?#30 - Brice Tavernier et Loïc Audet - Les meilleurs coups dans l’immobilier locatif sans sortir de chez soiEt surprise ! Vous avez 6 mois de frais de gestion offerts sur Masteos et 12 mois offerts sur votre 2ème investissement si vous venez de la part de Matthieu. Le détail dans l’épisode !Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel spécial pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend !

episode sybel imglogo play

65 - #65 : S’inspirer des plus fortunés pour mieux gérer son patrimoine professionnel - Sébastien Verdeaux

Le sujet : Les fortunes du FMIC (ou Fortune Minimale d’Insertion au Challenge 500 pour les non-adeptes !) ils les connaissent ! Et pour cause, ils accompagnent constamment des entrepreneurs pour gérer leur patrimoine professionnel. Et si on s’inspirait, nous aussi, de la manière dont les plus fortunés gèrent leur argent ?Notre invité du jour : Sébastien Verdeaux est le président et fondateur de LetUs Private Office, un family office fondé en 2016 tout spécifiquement pour les entrepreneurs. Leur rôle ? Aider ceux et celles qui entreprennent à donner du sens à leur patrimoine professionnel, autant dire toute leur histoire. Il gère avec son équipe d’une quinzaine de personnes le patrimoine des entrepreneurs français les plus fortunés.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Sébastien Verdeaux confie les bonnes tactiques qu’il conseille à ses propres clients pour gérer son patrimoine (même si vous ne faites pas partie du FMIC). A savoir :# Il faut avant tout donner du sens à sa fortune. Avoir plus d’argent n’est pas une fin en soi ! Fixez-vous des objectifs ! Si vous êtes un auditeur fidèle du podcast, vous avez déjà entendu parler du Goal-based Investing. # Il y a deux types d’investissement : les investissements de raison pour financer son train de vie et les investissements privés (immobilier, private equity et la dette privée) qui sont certes plus risqués mais permettent de gagner plus.# Une fois que l’on s’est constitué un portefeuille diversifié, on peut ensuite prendre certains paris plus risqués et s’y tenir.# La différence entre un PEA et un PEA/PME. Ce deuxième permet d’investir dans des entreprises plus petites et de réaliser des actions non cotées.# Montrer ses atouts et échanger constamment avec d’autres investisseurs et entrepreneurs.# Quand on choisit un marché dans lequel investir, comme l’art par exemple, il faut y aller à fond tout en s'entourant des bonnes personnes.lls y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#1 - Philippe Le Trung - VIEWSS : L’immobilier peut-il se casser la gueule ?#35 - Matthieu Lamoure - Arcturial Motorcars : Comment investir dans des voitures de collection ?#43 - Alice Léger - Artcurial Mode et Accessoire de luxe : Comment investir dans les sacs à main ?#51 - Maximilien Urso - Cresus : Investir dans les montres de luxe de seconde main oui, mais lesquelles ?#59 - Corentin Orsini - Super Capital : Chasser en meute : comment investir entre amis ?Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel spécial pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend ! 

episode sybel imglogo play

64 - #64 : Devenir riche lentement mais sûrement - Nicolas Chéron

Le sujet : Investissement vs. trading. Temps long vs. temps court. Alors que les outils pour investir n’ont jamais été aussi nombreux, qu’il est de plus en plus facile de suivre l’activité du marché en temps réel, nous avons tous (au moins un peu) tendance à vouloir être le plus fort, le plus smart et à gagner beaucoup, vite. Go big or home. Et pourtant, en investissement, comme souvent : “rien ne sert de courir, il faut partir à point.” Explication dans cet épisode. L’invité du jour : stratégiste marché chez Zone Bourse, l’un des premiers portails d’information boursières de France (95 000 fiches valeurs sur des sociétés installées tout autour du globe), Nicolas Chéron est un passionné de l’investissement et un spécialiste de la bourse. La mission qu’il s’est donnée ? Vulgariser et démocratiser son savoir pour le partager (très régulièrement - il suffit de jeter un œil à son compte twitter) aux investisseurs débutants comme experts. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Nicolas nous plonge dans le milieu de la bourse et nous explique : # Des différentes formes de trading, de la différence entre trading (qui se joue en quelques minutes, heures et jours) et investissement (moyen et long-terme) et surtout, pourquoi les particuliers ont intérêt à choisir la seconde option : entre 75% et 90% d’entre eux perdent en effet de l’argent en faisant du trading ! # De l'hyper information, fruit de la digitalisation et de la gamification, qui font que nous avons du mal à attendre (un investisseur peut regarder jusqu’à 100 fois par jour son compte bancaire et son portefeuille d’actions !)# De l’importance de la diversification ! Comment, pourquoi et dans quelles proportions : il nous donne ses meilleurs conseils et exemples. # Du plan de départ : pourquoi on investit ? Quel est l’objectif ? Et que faire quand il est atteint ? Mais aussi la différence entre l’introduction en bourse en Europe et aux US (85% des introductions en France et en Europe sont baissières, à l’inverse des Etats-Unis), des SPACS (qui ont levé plus sur les 3 premiers mois de 2021 que pendant tout 2020 - je vous prépare un épisode spécifique sur le sujet) et de plein d’autres choses encore ! Bonne écoute ! Ensemble, ils citent d’anciens épisodes de La Martingale : #34 Tarek Elmarhri - Krechendo Trading : Prendre des risques en s’inspirant des pros#53 Marc Fiorentino - Plutôt Momentum Player ou Value Investor ? Comment investir en période de bulle ?#54 Grégory Raymond - 21 Millions Montagnes russes des cryptos : comment s’y retrouver ?#62 Géraldine Métifeux - Alter EgaleInvestir en période de fin du monde, le retourA la fin de l'épisode et pour aller plus loin, Nicolas vous conseille de vous offrir La Box Masterbourse contenant les fiches résumées et traduites des 12 ouvrages incontournables (Warren Buffet, Peter Lynch, etc.) pour apprendre à investir en Bourse.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel spécial pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend ! 

episode sybel imglogo play

63 - #63 : Gérer ses risques, de la théorie à la pratique - Mathieu Vaissié

Le sujet : Si l’on devait résumer l’épisode du jour en une phrase, on pourrait dire : comment se servir de la théorie pour travailler sa gestion financière de manière très concrète. Le tout, en analysant différents types de gestions et en parlant d’un incontournable de la gestion financière : le risque. Notre invité du jour : Partner chez Ginjer AM, une société fondée en 2011 pour répondre aux nouveaux enjeux de gestion générés par la précédente crise, Mathieu Vaissié est également chercheur à l’EDHEC Risk Institute. L’invité parfait pour nous éclairer sur ces sujets !Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Mathieu Vaissié explique les grands principes théoriques qu’il faut avoir en tête avant de passer à la pratique quand il s’agit de gestion financière. A savoir :# La théorie moderne du portefeuille. Développée en 1952 par Harry Markowitz, cette théorie explique comment mélanger des actifs risqués et non risqués pour optimiser son portefeuille dans le temps et être 100% gagnant (ou presque). # Pour comprendre le marché financier, il faut d’abord comprendre le fonctionnement des humains, ensuite la micro-macro et enfin la mécanique des marchés. # Si le risque a une très mauvaise connotation en France, il est tout de même important de toujours en prendre.# Avoir comme plan A : croire en l’avenir. Et comme plan B : se préparer au pire.# Accepter la volatilité. Nassim Taleb en parle dans son ouvrage Antifragile, c’est ce qui vous permettra d’aiguiser votre système de stabilisation.# Suivre les 3 grands principes : la temporalité, la simplicité (la volatilité implicite) et la diversité.  # Mais aussi 3 approches pratiques : le pacte d’Ulysse, l’approche Barbell et l’approche pré-mortem.lls y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#53 - Marc Fiorentino : Plutôt Momentum Player ou Value Investor ? Comment investir en période de bulle ?Mais aussi de l’article de Mathieu qui analyse le bitcoin en suivant une approche pre-mortem.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel spécial pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend ! 

episode sybel imglogo play

62 - #62 : Investir en période de fin du monde, le retour - Géraldine Métifeux

Le sujet :  Il y a presque 2 ans, elle m’expliquait où investir avant la fin du monde et me préconisait d’investir dans H2O, qui, depuis, s’est cassé la figure. Au printemps 2021, si l’on en croit les dires de plusieurs de mes invités, nous sommes en pleine période de bulle et avons frôlé cette fin du monde tant redoutée. Mais alors comment investir dans ce contexte ?Notre invitée du jour : Experte en gestion de patrimoine, Géraldine Métifeux a fondé, en 2005, son propre cabinet de conseil : Alter Egale. Depuis, elle accompagne aussi bien particuliers qu’entreprises dans la gestion de leurs biens, en gardant en tête une valeur clé : l’indépendance.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, elle revient sur cette dernière année qui a marqué le monde des finances et explique comment réagir. Notamment :# Garder 3 à 6 mois de liquidités qui pourront toujours servir en cas de problème et qui vous permettront de conserver votre niveau de vie actuel quelques mois.# Déterminer son niveau de risque en se demandant ce qu’est une bonne rentabilité “pour soi”. Son portefeuille variera en fonction.# Définir ses horizons financiers à plus ou moins long terme pour savoir quoi et combien épargner d’ici là.# Tenir la pose et être patient. C’est dur, mais crucial en période de bulle.# Et évidemment, son plus grand conseil : se faire accompagner si vous ne vous y connaissez pas beaucoup.lls y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#7 - Géraldine Métifeux - Alter Egale : Où investir avant la fin du monde ?#53 - Marc Fiorentino : Plutôt Momentum Player ou Value Investor ? Comment investir en période de bulle ?Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel spécial pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend ! 

episode sybel imglogo play

61 - #61 : Et si les énergies renouvelables étaient l’investissement idéal ? - Léo Lemordant

Le sujet : Photovoltaïque, éolien, hydraulique… et si on avait enfin trouvé LA martingale par excellence ? En bref, vous l’aurez compris, l’épisode du jour sera dédié aux énergies renouvelables ! Notre invité du jour : Léo Lemordant est le cofondateur et président d’Enerfip, la première plateforme française de financement participatif qui vous permet d’investir dans des projets d’énergie renouvelable.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Léo Lemordant explique tout ce qu’il faut savoir avant d’investir dans les énergies renouvelables. A savoir :# On peut commencer à y investir très jeune et avec de petits tickets (même 10 euros si vous voulez !).# Les risques sont assez faibles. En effet les projets de construction et de photovoltaïques (pour ne citer qu’eux), voient toujours le jour. Le seul risque est que ces projets soient ralentis. # Il est toujours important de diversifier pour réduire encore les risques de votre investissement.# Selon votre profil et votre envie d’investissement, Enerfip vous aide à trouver les projets qui vous correspondent.# Vous pouvez aussi commencer en investissant pour vos enfants !lls y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#38 - Joachim Dupont - Anaxago - Crise : bon ou mauvais moment pour investir dans l’immo et les Startups ? On vous dit tout !#60 - Cécile Roquelaure - Compagnie Européenne de Crédit - Immobilier, bien emprunter pour s’enrichirBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Anaxago d’avoir rendu possible cette sixième saison de La Martingale. Anaxago vous permet d'investir en ligne dans une large sélection d'opportunités ancrées dans l'économie réelle : startups, crowdfunding immobilier, immobilier locatif, SCPI, assurance-vie, impact. Selon vos objectifs, vous pouvez réaliser vous-même vos investissements ou choisir d'être accompagné par un gestionnaire privé. Rendez-vous sur anaxago.com, un code promotionnel spécial pour les auditeurs et auditrices de La Martingale vous y attend ! 

episode sybel imglogo play

60 - #60 : Immobilier, bien emprunter pour s’enrichir - Cécile Roquelaure

Le sujet : Ça y est, vous avez trouvé le meilleur bien immobilier dans lequel investir ? Désormais il ne vous reste plus qu’à emprunter ! Mais comment ne pas se tromper et bénéficier des meilleurs taux ? Voici toutes les clefs pour un emprunt bien maîtrisé dans ce nouvel épisode de La Martingale.Notre invitée du jour : Experte des sujets financement et assurance emprunteur pour les particuliers, Cécile Roquelaure est la Directrice marketing et communication mais aussi la porte-parole de la Compagnie Européenne de Crédit — qui regroupe les marques Empruntis.com, Immoprêt, Ace Crédit, etc.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, elle se confie sur ce qui fait un bon emprunt pour elle.  Mais aussi sur comment réunir les meilleures conditions pour un emprunt réussi. A savoir : # Il faut toujours évaluer le risque de son investissement avant d'emprunter. # Investir en immobilier est une très bonne idée mais il est crucial de bien choisir votre bien. # Il est important de présenter un projet précis et viable à une banque. C’est plus important que votre âge pour obtenir un prêt. Si la moyenne d’âge des emprunteurs se situe autour de 44 ans, cela importe peu aux banques.  # Une banque vous prêtera plus facilement si vous êtes un couple ou une SCI familiale. A l’inverse, ce sera beaucoup plus compliqué d’obtenir un prêt si vous êtes une SCI sans lien familial. # Selon vos objectifs, un taux bas et court pourra être aussi pertinent qu’un taux plus long. # Enfin, le bon taux est le taux le plus bas selon votre profil. 0,8% sur 20 ans est par exemple un bon taux pour les meilleurs profils d’emprunteurs.Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#1 - Philippe Le Trung - VIEWSS - L’immobilier peut-il se casser la gueule ?#16 - Victor Lora - Mouvement FIRE - Mouvement FIRE : Épargne hardcore et retraite à 40 ans !#50 - Victor Lora - Mouvement FIRE - Un an plus tard, la machine à construire du patrimoineBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

59 - #59 : Chasser en meute ou comment investir entre amis ? - Corentin Orsini

Le sujet : Que vous ayez 18 ou 50 ans, investir entre potes peut toujours être l’une des meilleures idées. Pourquoi ? D’abord, parce que vous aurez une nouvelle bonne occasion de vous parler régulièrement, mais aussi parce que vous aurez forcément plus de poids à plusieurs que tout seul. L’avantage à plusieurs, c’est que vous pourrez investir dans plusieurs deals simultanément. Et vous diversifier naturellement. Bonus non négligeable : vous cumulez les expériences et le réseau de tout le monde. Une véritable aventure entre potes !Mais comme pour tout investissement, il faut évidemment quelques clefs pour bien se lancer et comprendre comment le faire administrativement. Rien d’insurmontable, on vous l’assure. C’est parti !Notre invité du jour : Après avoir fait ses armes dans la Silicon Valley, Corentin Orsini s’est passionné pour le Venture Capital. Alors il y a quelques années, il a décidé de co-fonder Super Capital, une communauté de Business Angels qui investissent uniquement en Early Stage.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, il explique comment investir entre potes sans se tromper. Parce que oui, il y a quelques règles à respecter :  # Tout d’abord, entourez-vous de proches qui sont un minimum expérimentés pour repérer les meilleurs deals. En plus, tout le monde aura du bon à vous apporter. # Ensuite, plutôt que d’entrer à 10 avec des petits tickets, centralisez plutôt l’argent. Et choisissez une personne qui porte l’investissement global. Ensuite, procédez deal par deal. # Pour investir dans des startups à plusieurs, Corentin Orsini recommande de créer une SAS ou une Société Civile, et d’investir ensuite dans une dizaine de startups ensemble. Cela vous permettra de diversifier naturellement votre portefeuille. Vous le savez maintenant, c’est la base de tout investissement. # Et même s’il peut être tentant d’être nombreux, restez en capital restreint. Il ne faut pas être plus de 150. # Enfin, restez à l’écoute du marché et étudiez les nouveaux deals proposés. Mais comme toujours, n’investissez jamais les yeux fermés. Le risque de tout perdre existe bel et bien. Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#18 - Gabriel Jarrosson - Leonis Investissement : Investir dans une startup en club#36 - Alexandre Toussaint - Baltis Capital : Acheter les murs de son poissonnier, une bonne idée ?#38 - Joachim Dupont - Anaxago : Crise : bon ou mauvais moment pour investir dans l’immo et les Startups ? On vous dit tout !#58 - Augustin Sayer - Newfund : Les startups sont-elles surcotées en 2021 ?Mais aussi de Génération Do It Yourself :#183 - Sacha Poignonnec - Jumia : Là où il y a une volonté, il y a un cheminBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

58 - #58 : Les startups sont-elles surcotées en 2021 ? - Augustin Sayer

Le sujet : Cette semaine, Matthieu Stefani a posé la fameuse question (faussement) simple que l’on se pose souvent en matière d’investissement : est-ce qu’investir dans les startups coûte trop cher ? Notre invité du jour : Augustin Sayer est Investment Director chez Newfund, un fonds d’investissements français spécialisé dans les investissements “pre-seed” et “seed” en France et en Amérique du Nord.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, il met en lumière le fonctionnement de Newfund et explique tout ce à quoi il faut prêter attention si l’on souhaite investir à son tour dans les startups : # Il ne faut surtout pas se laisser entraîner par sa FOMO (Fear Of Missing Out) et investir dans les boîtes aux services “tendances”. Les trottinettes électriques c’est bien, mais toutes les boîtes qui en proposent ne deviendront pas des licornes.  # Avant d’investir dans une startup, calculez sa valorisation. Pour cela, c’est simple : vous divisez le montant que cherche à lever l’entrepreneur par la dilution qu’il recherche. # Si vous voulez augmenter vos chances que votre startup française devienne une licorne, il est impératif d’avoir une vision internationale dès le début. Les boîtes trop franco-françaises ont peu de chances de devenir énormes. # Et bien sûr, comme toujours, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier et ne vous fiez pas uniquement à la marque en question. Renseignez-vous et faites tous les calculs nécessaires.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

57 - #57 : Se lancer dans la crypto à 18 ans et en faire son business - Owen Simonin

Le sujet : Les cryptomonnaies sont un investissement en vogue ces derniers temps. Et si vous êtes un fervent auditeur de La Martingale, vous avez certainement écouté les derniers épisodes qui en parlent — le #3, le #23, le #46 ou encore le #54. Mais cette fois-ci, Matthieu Stefani a voulu comprendre comment rentrer dans le vif du sujet et devenir soi-même acteur de la blockchain !  Notre invité du jour : Tombé dans les cryptomonnaies il y a 5 ans à seulement 18 ans, Owen Simonin a vite compris comment tirer son épingle du jeu en fondant Just Mining. L’objectif de Just Mining ? Rendre les cryptomonnaies accessibles à tous et aider les particuliers à augmenter leur profit.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Owen Simonin livre ses meilleurs conseils et explique comment devenir, peu à peu, acteur de la sécurisation de la blockchain à son tour :# Commencer par le Dollar Cost Averaging pour réduire le risque de ses investissements.# Choisir les cryptos sur lesquelles on souhaite miser. Pour commencer les bitchoins et l’ethereum sont de bonnes options.# Comprendre le fonctionnement de la blockchain pour, peu à peu, parvenir à conseiller les gens et les aider à gérer leur portefeuille crypto.# Utiliser les cryptos non pas uniquement pour payer, mais aussi en tant que dispositif d’épargne sécurisé via le système de stacking.# Se renseigner sur les différents dispositifs d’encadrement des cryptomonnaies comme la LCB-FT (lutte contre le blanchiment).Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

56 - #56 : Réussir sa défiscalisation immobilière - Emeric Eveno

Le sujet : Si vous avez des a priori sur l’optimisation fiscale grâce à l’immobilier, cet épisode devrait vous convaincre. Parce que oui, la défiscalisation peut avoir plein d’effets positifs pour vos finances, mais pas que !Notre invité du jour : Emeric Eveno est le cofondateur de Papillon Patrimoine, un cabinet spécialisé dans l’ingénierie patrimoniale immobilière. Concrètement, Papillon accompagne les investisseurs dans : le choix des dispositifs fiscaux les plus appropriés, le choix des meilleurs produits, le financement et la mise en location.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Emeric Eveno explique le fonctionnement de la Loi Pinel mais aussi tout ce à quoi il faut prêter attention lorsqu’on défiscalise avec l’immobilier :# Choisissez le bon conseiller en gestion de patrimoine. Il faut absolument que vous ayez confiance en lui, mais aussi le bon promoteur.# Réalisez une étude approfondie de vos finances et de votre fiscalité avant même d’investir.# Projetez-vous dans le bien que vous achetez. Demandez-vous toujours : est-ce que je pourrais y vivre ? C’est important.# Acheter du neuf vous permet d’acheter de la sécurité. Et vous pourrez toujours le valoriser. # Si un bien vous plaît, signez directement un contrat de réservation. Même si vous avez encore besoin de quelques jours de réflexion.# Lancez-vous le plus tôt possible et dès que vos revenus vous le permettent. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

55 - #55 : La “value” pour se tenir à l’écart des bulles - Audrey Bacrot

“Si une société chère et bien valorisée publie des résultats décevants, son cours baisse automatiquement. A l’inverse, si une société mal valorisée sort de bons résultats, le cours va monter.”Le sujet : On l’a déjà évoqué dans l’épisode 53 aux côtés de Marc Fiorentino : oui, il s’agit bien du value investing. Comment déployer son approche “value” ? Comment sélectionner les fameuses valeurs dans lesquelles investir ? Après cet épisode, le value investing ne devrait plus avoir de secret pour vous.Notre invitée du jour : Audrey Bacrot est gérante de portefeuille chez Indépendance et Expansion AM, une société qui détient notamment deux fonds d’investissement : “France Small” et “Europe Small”. Et ce n’est pas tout, grâce à la stratégie “quality value” mise en place, Indépendance et Expansion est devenu le meilleur fonds d’actions en France sur 8, 10 et 25 ans depuis le 31 décembre 2020.Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Audrey Bacrot explique :# La stratégie de Indépendance et Expansion AM qui a choisi de ne pas effectuer de prévisions sur l’avenir, souvent (trop) incertain.# Le fonctionnement de la stratégie “quality value” qui consiste à sélectionner les valeurs les moins chères, les analyser et y investir, ou non.# Mais aussi le fonctionnement de ce fonds d’actions qui ne fait pas de market timing et investit toujours ses ressources à 100%. # Pourquoi il faut toujours garder des valeurs montantes et ne jamais vendre trop tôt. Spoiler : vos gains peuvent être infinis.# Mais aussi, de fait, pourquoi il faut toujours vendre des valeurs qui sous-performent.# Et enfin, quelle stratégie adopter lorsqu’on souhaite vendre ses valeurs.Si vous êtes un fidèle auditeur, vous vous en doutez, on a aussi parlé de l’épisode :#53 - Marc Fiorentino : Plutôt Momentum Player ou Value Investor ? Comment investir en période de bulle ?Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

54 - #54 : Montagnes russes des cryptos : comment s’y retrouver ? - Grégory Raymond

“Il y a deux grandes familles de cryptomonnaies : les cryptos pures dont le seul but est d’échanger de la valeur en ligne et les protocoles de smart contract dont le but est de développer des services financiers et dont l’ethereum sert de carburant.”Notre invité du jour : Grégory Raymond est journaliste chez Capital, rédige la newsletter 21 Millions et anime le podcast du même nom qui sera de retour très bientôt. Depuis 2013, il se passionne pour les cryptomonnaies et s’est peu à peu spécialisé dans le domaine.“Il n’y a pas de bons ou de mauvais moments pour entrer dans le bitcoin. Il faut surtout que vous estimiez qu’il apporte quelque chose dans le nouveau système financier.”Depuis le début de la crise sanitaire, la bulle dans laquelle nous sommes entrés, a largement revalorisé les cryptomonnaies. Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, et son invité analysent les raisons de ce boulversement et l’univers des cryptomonnaies. Enfin, ils expliquent pourquoi il peut être intéressant d’y investir en 2021. Mais bien sûr (comme toujours), il y a quelques règles à suivre, comme : # Il ne faut pas mettre toutes ses économies dans les crypto-monnaies. # Vous pouvez choisir de prêter vos bitcoins à une société contre rémunération. # Si vous n’êtes pas un expert en cryptomonnaies, l’ethereum et le bitcoin restent les plus intéressantes et les plus sûres. # Selon le niveau de risque que vous voulez prendre, il est conseillé de mettre entre 1 et 10% de votre épargne en crypto. # Sécurisez au maximum vos bitcoins et, si possible, soyez le seul propriétaire de vos cryptos. A partir de 100€, vous pouvez même investir dans un portefeuille Ledger.On a aussi parlé d’anciens épisodes de La Martingale :#46 - Jean-Marc Jacobson : Investir dans un loft à Chicago avec 30 euros#53 - Marc Fiorentino : Plutôt Momentum Player ou Value Investor ? Comment investir en période de bulle ?Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

53 - #53 : Plutôt Momentum Player ou Value Investor ? Comment investir en période de bulle ? - Marc Fiorentino

“Il y a deux façons d’investir en bourse : les Value Investors qui analysent la valeur intrinsèque d’une entreprise et les Momentum Player qui se focalisent sur la traction d’une entreprise.”En 2018, je l’avais reçu sur mon autre podcast Génération Do It Yourself et j’avais adoré notre échange. Ce premier épisode m’a persuadé qu’il était la personne idéale pour évoquer la situation actuelle et la bulle financière dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui en 2021. Et je ne me suis pas trompé !Notre invité du jour : Avec ses 40 ans d’expériences en la matière, Marc Fiorentino est LE spécialiste des marchés financiers en France. Il est l’auteur de plusieurs livres (dont Votre argent : gérez mieux, gagnez plus ou Sauvez votre retraite)  mais aussi de newsletters quotidiennes à retrouver sur meilleurplacement.com - et notamment la bien connue Le Morning Zapping, l’édition boursière du soir ou encore l’édition du week-end.“Il est très facile d’identifier une bulle, identifier le timing de l’explosion de la bulle est impossible.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils mettent en lumière les deux approches pour investir en bourse : l’approche value et l’approche momentum. Marc explique pourquoi il n’est jamais bon de favoriser qu’une seule de ses deux approches. Ensemble, ils reviennent aussi sur la période actuelle et la pandémie qui nous a fait entrer dans une bulle. Pour ne pas subir le krach de plein fouet — quand krach il y aura, et Marc Fiorentino est formel sur la question — il y a plusieurs éléments à bien respecter : # Quand les premiers signes de krach arriveront, il vaut mieux sortir du marché pour éviter de tout perdre. # Pour être prudent, ne choisir que des entreprises dont les business fonctionneront quoi qu’il arrive comme LVMH qu’il cite par exemple. # Il faut toujours privilégier une société dont les fondamentaux sont respectés (rentabilité, management, croissance etc.). # De même, il vaut mieux éviter d’investir dans une boîte qui ne vit que de ses levées de fonds. Est bien entendu mentionné son passage dans Génération Do It Yourself, épisode que je vous invite à (ré)écouter :#57   Marc Fiorentino -  la dure transition de Golden Boy à entrepreneurMais aussi le livre et le podcast de Tobias Carlisle :  # Son podcast : The Acquirers Podcast. # Son livre : The Acquirer's Multiple: How the Billionaire Contrarians of Deep Value Beat the Market Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

52 - #52 : Investir dans l’art sans se tromper - Paul Nyzam

“Il existe trois façons de participer à des enchères : sur place en levant la main, ce qui se fait de moins en moins, par téléphone en étant en contact avec un spécialiste ou directement en ligne.”Investir dans l’art pourquoi pas, mais comment dénicher les perles rares ? Comment être sûr qu’on réalise un bon investissement ? Voici tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer sur le marché de l’art.Notre invité du jour : Paul Nyzam est Senior Specialist et Head of Evening Sale chez Christie’s. Fondée en 1766, Christie’s est une société de vente aux enchères internationale spécialisée dans la vente d'œuvres d’art.“Le goût est quelque chose qui s’éduque donc il ne faut pas tout de suite aller vers quelque chose qui nous plaît. Il vaut mieux se challenger et se faire accompagner par des spécialistes.” Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils analysent le marché de l’art et expliquent comment réaliser les meilleurs investissements possibles. Parmi les conseils de Paul Nyzam : # Un tableau qui revient fréquemment à la vente est beaucoup moins intéressant pour investir. # Avant des enchères, il est important de se renseigner sur l’état d’une œuvre, sa date de création, etc. C’est la meilleure façon de réaliser une bonne affaire. # Selon votre budget, vous pouvez choisir dans différentes formes d’art : une photographie, un tableau, une esquisse etc. # Une œuvre unique prendra toujours plus de valeur dans le temps qu’une oeuvre comptant plusieurs reproductions. # Investir dans un tableau sera plus rentable que dans une photographie. Les tableaux restent les formes d’art les plus recherchées. # Renseignez-vous constamment sur le marché, les tendances en cours, sollicitez des professionnels, suivez leur compte Instagram, etc. pour être au courant de l’évolution du marché. # Il n’est pas toujours intéressant d’aller vers ce qui nous plaît au premier abord. Il est très important de s’intéresser à l’Histoire de l’art en général pour réaliser de bons investissements.On y parle aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#25 - Comment investir dans l’art ? – Arnaud DuboisBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

51 - #51 : Investir dans les montres de luxe de seconde main oui, mais lesquelles ? - Maximilien Urso

“Une montre de seconde main vendue dans sa boîte d’origine, avec ses papiers et les stickers originaux se vendra forcément plus chère.”Plutôt Cartier, Jaeger LeCoultre, Rolex ou Panerai ? Pour ne pas vous tromper et réaliser le meilleur investissement dans les montres de luxe, voici tout ce qu’il faut savoir !Notre invité du jour : Maximilien Urso, le CEO de Cresus, une société qui propose la vente de montres de luxe de seconde main. Concrètement, Cresus remet en état toutes les montres d’occasion avant de les revendre entre 30 et 50% moins cher que sur le marché en ligne et dans 6 boutiques physiques en France.“Vendre une montre chez Cresus vous permet non seulement de vendre directement en boutique mais aussi de l’échanger avec un autre produit.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur le modèle de Cresus et expliquent quelles montres rencontrent le plus de demande. Pour revendre sa montre au meilleur prix, Maximilien livre ses meilleurs conseils et notamment : # Gardez tous les papiers et boîtes d’origine de votre montre. Vous pourrez ensuite la revendre plus facilement et surtout plus chère. # Il faut évidemment bien entretenir sa montre et éviter de la rayer ou de lui provoquer des chocs. # Selon la marque de la montre, il faut, ou non, spéculer avant de la revendre et faire attention à la demande en cours. # Plus une montre est rare, plus elle sera chère. Logique mais toujours bon à rappeler. # Assurez votre montre en cas de vol. Et déclarez le vol dès que vous vous en rendez compte pour que le numéro de série soit bien inscrit.On y parle aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#31 - Greg Blumenfeld - Comment investir dans les montresMais aussi de Génération Do It Yourself : Early stage #2 – Romaric André – Seconde Seconde – Le temps et la lenteur peuvent-ils être les meilleurs alliés de l’entrepreneuriat ?Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

50 - #50 : Un an plus tard, la machine à construire du patrimoine - Victor Lora

“Juste après le confinement, j’ai relancé des activités Covid Proof pour me rassurer et refaire entrer des liquidités.”Il y a un an, en janvier 2020, il m’expliquait comment se constituer un beau patrimoine pour prendre sa retraite à 40 ans. Depuis, il a même écrit un livre sur le sujet.Mais c’était sans compter la crise du Covid. La question était simple : comment réussir à vivre de ses épargnes pendant la crise ? Et pour y répondre, trois adeptes du mouvement FIRE.Nos invités du jour : Victor Lora, qui après une carrière dans des groupes bancaires, est devenu en 2018 l’un des principaux ambassadeurs du mouvement FIRE – ou frugaliste – en France. Et il y a un an, après avoir présenté le mouvement dans un épisode de La Martingale, il a décidé de prendre sa retraite, à 31 ans. A ses côtés :  Christophe, 39 ans, Data Manager dans une startup. Certes, il n’est pas encore “à la retraite” mais il est très engagé dans les sujets de frugalisme.Et enfin François, 53 ans qui est FIRE depuis début 2020 et a pris sa retraite il y a quelque temps.“Pour limiter les risques en temps de crise, il faut diversifier aussi bien en termes de monnaie, que de géographie et de type d’exploitation.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur la période de la crise du Covid qui a beaucoup impacté les FIRE. En effet, leurs revenus ont baissé et ils ont dû trouver de nouveaux moyens de gagner de l’argent. Parmi leurs meilleurs conseils : # Ne jamais vendre à la baisse, même en temps de crise. # S’adapter à toutes les situations et créer des business “Covid proof”. # Bien se documenter sur ce nouvel environnement. L’objectif : avoir la mentalité des frugalistes et définir son plan d’action. # Diversifier : on ne le répètera jamais assez. # Avoir une carte bancaire pour chaque dépense. C’est la bonne astuce de François, qui lui a permis de diviser ses dépenses par 2.On y parle aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#16 - Mouvement FIRE : Épargne hardcore et retraite à 40 ans !#49 - Comment investir dans les parkings ?Pour retrouver leurs différents projets évoqués dans l’épisode :# Le livre de Victor Lora -  La retraite à 40 ans c'est possible disponible sur  Amazon ou la Fnac# Sa newsletter : devenirfrugaliste.com# Son école du Side Business : ecoledusidebusiness.com# L’application de gestion locative de François : https://simplecoloc.com/ # Le site de Christophe : https://meubler-sa-colocation.fr/Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

49 - #49 : Comment investir dans les parkings ? - Alexandre Lacharme

“Le gros plus de la place de parking, au-delà de sa raréfaction - 70 000 places extérieures vont disparaître à Paris d’ici fin 2026 😬  - c’est que vous payez très peu de charges, le coût de gestion de son parc est largement inférieur à celui des appartements. ”Investir dans les places de parking pour 2 roues, on vous l’accorde dit comme ça, c’est pas le truc le plus sexy. Mais vous changerez sûrement d’avis lorsque vous aurez écouté cet épisode !Car oui, c’est un investissement qui rapporte et surtout qui est a-cce-ssible !  Mais pour être sûr de choisir la bonne place, il faut prendre en compte de nombreux critères, allant du choix de l’étage au prix de l’amende dans la ville d’emplacement.  Notre invité du jour : Alexandre Lacharme est un véritable autodidacte devenu spécialiste en la matière. Il achète sa première place de parking en 2013, rue Ordener dans le 18ème arrondissement de Paris. Huit ans plus tard, il est propriétaire d’une quarantaine de places dans la capitale. Sa particularité ? S’être positionné exclusivement sur le 2 roues, optimisant ainsi ses espaces et sa rentabilité. “Aujourd’hui à Paris, il n’y a plus qu'une personne sur trois qui a une voiture. En parallèle, il y a de plus en plus de 2 roues et de voitures électriques, il faut donc s’adapter à cette nouvelle demande.”“ Un des gros avantages quand on loue des places de parking, c’est la souplesse du bail ”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur les raisons de la popularité croissante de l’investissement dans la place de parking, la faible mise de départ nécessaire entre autres, et expliquent comment se lancer sur ce marché. Alexandre détaille également les différents facteurs qui l’ont conduit à se spécialiser dans cet investissement de niche et les différentes méthodes pour l’optimiser :# La souplesse du bail est un gros avantage du parking. Le risque de faire face à de mauvais payeurs est d’autant plus dilué qu’on arrive vite à acquérir plusieurs places !# Une dynamique similaire dans toutes les grandes villes : les places continuant de disparaître au profit d’autres installations et la recrudescence du prix des amendes font que le prix de ces places ne cessent d’augmenter. #Les critères à étudier pour choisir sa place sont nombreux : emplacement, taille, politique de la ville, présence d’un monte charge nécessitant beaucoup de maintenance…#Une place atypique n’est pas nécessairement un mauvais investissement. Au contraire !  Enfin, on y parle des évolutions du secteur, des différents facteurs qui vont influer sur la marché et Alexandre donne quelques tips pour gérer au mieux la relation avec ses locataires. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Nalo d'avoir rendu possible cette cinquième saison de La Martingale. N'hésitez pas à prendre quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d'investissement pour votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo !

episode sybel imglogo play

48 - #48 : Faut-il vraiment acheter sa résidence principale ? - Pierre Chapon

“Il est plus difficile de voir sa résidence principale comme un investissement parce qu’il y a toute une dimension émotionnelle qui rentre en compte.”Il y a un an, il répondait à la question est-ce qu’investir à plusieurs dans l’immobilier est une bonne idée ? dans un super épisode de La Martingale.Aujourd’hui, je l’ai invité pour qu’il m’aide à éclaircir un sujet dont je veux parler depuis longtemps : vaut-il mieux louer ou acheter sa résidence principale ?Notre invité du jour : Pierre Chapon est le fondateur de Pretto, un courtier en ligne permettant de trouver le meilleur prix immobilier en 5 minutes. Créé en 2017, Pretto est un courtier en ligne qui permet aux acheteurs de comparer en direct les taux immobiliers pour obtenir le prêt le plus avantageux.“Avant de savoir si l’on doit acheter sa résidence principale il faut se demander combien de temps on souhaite garder ce bien. Il faut donc prendre en compte  l’évolution de son foyer, sa mobilité professionnelle etc.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils expliquent pourquoi être propriétaire de sa résidence principale n’est pas toujours la meilleure solution. Pierre Chapon rappelle également les bonnes questions à se poser avant de prendre une décision et livre de précieux conseils pour trancher si oui ou non, il est plus intéressant de louer ou d’acheter. Notamment :  # Il faut toujours voir long terme pour prendre une décision. Comment imaginez-vous votre foyer dans 10 ans ? Plus vous vous projetez tôt et loin, plus votre décision sera rentable économiquement parlant. # Selon le type de bien que vous visez, louer ou acheter n’aura pas le même impact. Par exemple, un bien haut-de-gamme en région parisienne présente un très faible rendement. Il vaut donc mieux louer.  # Si vous êtes déjà propriétaire d’un bien que vous louez, il vaut mieux être locataire dans votre résidence principale. Pourquoi ? Le rendement sera meilleur et vous aurez bien moins de mal à convaincre un propriétaire qu’une banque.  # Selon la région où vous habitez, il peut être plus intéressant d’acheter. A nouveau, les rendements ne sont pas les mêmes, il faut y prêter attention.  On y parle aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#5 - Martin Menez - Bevouac - Où faire les meilleurs coups immobiliers ?#30 - Brice Tavernier et Loïc Audet - ImmocitiZ' - Les meilleurs coups dans l’immobilier locatif sans sortir de chez soiEt du Panier :#20 – Pretto : Obtenir 500M€ de prêts et installer une marque forteMais aussi du podcast de Caroline Lamaud, Argent Conté, et notamment de l’épisode :Épisode #1 : Le mythe de la résidence principale avec Keyvan Nilforoushan fondateur de VirgilBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Inscrivez-vous sur eToro.com !Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

47 - #47 : Investir en bourse avec très peu de moyens - Xavier Delmas

“Quand on investit des petites sommes, il faut, au départ, faire une croix sur un portefeuille d'actions en direct.”Investir c’est bien, avec des bases solides c’est mieux.Et c’est justement l’épisode parfait pour (re)voir les bases de l’investissement. Notre invité du jour : Xavier Delmas a été trader professionnel et investit aujourd’hui à titre personnel. C’est aussi un (presque) youtubeur qui, deux fois par semaine, propose des contenus pédagogiques et délivre de nombreux conseils pour investir sur la chaîne de Zonebourse. (Et il a un point commun avec Matthieu Stefani : lui aussi s’est lancé dans le podcast en 2017 !)“Investissez dans ce que vous croyez. Si vous sentez une tendance avant les autres, profitez-en.” Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils expliquent comment investir en bourse avec une mise de départ de seulement 300€. Pour éviter de prendre des risques inutiles, Xavier Delmas nous livre ses meilleurs conseils : # Préserver son capital dès le début. Il faut surtout éviter de perdre de l’argent au début de ses investissements.# Ouvrir des comptes : un PEA avec 100€ dessus ne vous coûte rien et vous prenez de l’avance.# Ne pas avoir peur d’investir de petites sommes. Même si c’est psychologiquement plus dur, il est essentiel de le faire. # Mais il ne faut surtout pas faire de hall in au risque de tout perdre rapidement.# On ne peut jamais prévoir l’avenir. Impossible de savoir ce que vaudront les bitcoins dans 15 ans. Ne misez pas tout sur une tendance. (Et pour ceux qui se demandent ce qu’est un all in, écoutez l’épisode jusqu’au bout).# Il faut toujours croire dans ce en quoi on investit. Pas juste suivre les tendances. Cela vous évitera de vendre ou d’acheter aux moments les moins opportuns. # Il ne faut jamais regretter (ou alors le moins possible). Investissez là où vous le sentez pour ne pas avoir de regret a posteriori. On y parle aussi d’un ancien épisode de La Martingale :#45 - Laurent Puget - Les Frosties : le meilleur investissement de 2021 ?Pour en savoir plus sur les ressources évoquées lors de l’épisode : # En savoir plus sur les ETF : https://blog.nalo.fr/etf-trackers-fonds-indiciels/ # Si vous voulez retrouver les deals que nous allons prochainement pouvoir vous proposer pour investir dans des “Scale-Ups Francaises” : https://dealcab.club/investors et remplissez le formulaire ici : https://dealcabclub.typeform.com/to/uWPTVUWMBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. inscrivez-vous sur eToro.com !

episode sybel imglogo play

46 - #46 : Investir dans un loft à Chicago avec 30 euros - Jean-Marc Jacobson

“La finance décentralisée va devenir la norme dans l’investissement, on en est qu’au tout début. Bientôt, tout le monde pourra acheter des parts de n’importe quel type d’actif. C’est vertigineux.”Vertigineux, c’est le mot. J’ai découvert dans cet épisode ce qu’il y avait derrière la finance décentralisée et l'investissement fractionné. Vous devez absolument l’écouter.Dans La Martingale, vous le savez, on adore l’immobilier.  et la blockchain. En revanche, on n’a jamais associé les deux ! Ni analysé l’évolution technologique amorcée pour un secteur encore très attaché au papier. Alors, il est temps de se rattraper.Notre invité du jour : Jean-Marc Jacobson est un passionné d’investissement immobilier et de crypto-monnaies. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il a cofondé l’Ambassade du Bitcoin à Montréal et plus récemment RealT, une plateforme qui permet d’investir dans l'immobilier américain grâce... à la blockchain. Le concept est simple : RealT achète des propriétés qu’elle place sous gestion pour la location. Les droits des propriétés sont divisés en tokens, mis en vente via la blockchain pour une somme comprise entre 50 et 150$. L’investissement fractionné permet d’acheter une toute petite partie d’un bien et d’en recevoir un loyer proportionnel. Et pour ceux et celles qui se posent la question : oui, RealT arrive bientôt en Europe et notamment en France !“Le but de la finance décentralisée est de donner à l'individu le pouvoir de faire les choses lui-même car, après tout, le but de la blockchain, c’est bien ça : supprimer les intermédiaires.” Avec Matthieu Stefani, le cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur la révolution engendrée par la blockchain et notamment l'avènement de la finance décentralisée - un système financier où il n’y a plus aucune autorité centrale ni aucune banque. Ils évoquent les nombreux avantages à sauter le pas : # Pour les plus petits budgets, foyers modestes et étudiants compris, cela permet d’investir doucement, chacun à son rythme et selon ses moyens - mais d’investir ! # Pour investir de manière sécurisée, avec peu de risques de perdre ses actifs. A condition de posséder sa propre clé d’encryptage ! Un des conseils précieux partagé dans cet épisode..# Pour accéder rapidement à la propriété, peu importe sa localisation. Plus besoin d’attendre d’être suffisamment “posé” pour penser à acheter !Le plus passionnant dans tout cela, c’est que nous n’en sommes qu’au tout début ! Pour ceux et celles qui ont peur de se lancer dans l’épisode, en se disant que ça sera trop technique pour eux, promis : vous ressortirez avec des recommandations activables et de quoi vous lancer, et pas avec un mal de crâne à vous clouer au sol.Ont également été cités de précédents épisodes de La Martingale : #3 Eric Larchevêque - Ledger - Bitcoin, arnaque ou opportunités ?  #45 Laurent Puget - OTEA Capital -#Hors série - Laurent Puget - OTEA Capital - Comment investir ? Quand investir ? Par où commencer ? Les bases pour investir en 2020Et même un épisode de Génération Do It Yourself : #124 Julien Romanetto – Overblog, Teads, Arianee … – Toujours croire en soi pour réussirUn grand merci à Laura Pironnet, notre excellente Podcast Production Manager et à Yoann Lopez, l’auteur de la super newsletter Snowball grâce à qui cet épisode a vu le jour. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Contactez-les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

45 - #45 : Les Frosties : le meilleur investissement de 2021 ? - Laurent Puget

"Si quelqu’un qui s’était endormi en janvier et se réveillait aujourd’hui, il ne verrait pas de différence. C’est comme si “boursièrement”, il ne s’était rien passé.”Après l’année qu’on vient de passer, on peut s’attendre à n’importe quoi pour 2021 ! Même à ce que nos céréales du petit déjeuner deviennent l’investissement en vogue.Le 2 janvier 2020 il m’avait expliqué les bases pour investir en 2020. C’était sans compter la Covid et la crise sanitaire qui s’en est suivie. Alors après 44 épisodes et une année plus que mouvementée, je ne pouvais terminer cette année qu’en faisant le bilan avec Laurent Puget.Notre invité du jour : Laurent Puget est le fondateur d’OTEA Capital, société de gestion d’actifs qui accompagne indépendants et entreprises dans la gestion de leur patrimoine. Déjà intervenu au micro de La Martingale, c’était l’invité parfait pour dresser ce bilan. “Quand on investit en bourse sur le long terme, on a une confiance fondamentale en l’humanité. On croit en la capacité de l’homme et de la société à régler les problèmes auxquels ils sont confrontés.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur l’année 2020 qui a été plus qu’imprévisible. Et pour cause, en 40 jours, le marché a perdu 45% de sa valeur. Mais alors, comment réagir dans ce genre de situation ? Laurent nous donne ses conseils pour s’en sortir :# Avoir confiance en l’humanité : c’est la base de l’investissement boursier. Si vous n’y croyez pas, difficile de garder la tête froide dans des périodes mouvementées.# Faire le dos rond si on n’avait pas anticipé. Oui, certains l’avaient prédit, mais globalement personne ne s’y attendait. Donc maintenant, il vaut mieux attendre que ça passe.# Diversifier, on ne le répètera jamais assez. Les actifs sont globalement tous décorrélés, en diversifiant on limite grandement les risques.# Analyser les tendances de demain pour anticiper. Est-ce une bonne idée d’investir dans l’économie carbonée ? A vous d’analyser. # Définir sa propre stratégie selon le temps et le budget que vous avez, mais surtout, selon l’impact que vous voulez avoir sur le monde. Ensuite, suivez-la et ne vous souciez pas des paniques générales. Si vous avez investi dans l’économie décarbonée c’est que vous y croyiez, ne changez pas du tout au tout.On y parle également, d’anciens épisodes de La Martingale et notamment :#44 - Daniel Haguet : Finance comportementale : Peut-on faire confiance à notre cerveau ? Et de Génération Do It Yourself :#163 - Marie Eckeland : La puissance de l’argent pour répondre aux enjeux de la planèteBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Contactez les sur eToro.com.

episode sybel imglogo play

44 - #44 : Finance comportementale : Peut-on faire confiance à notre cerveau ? - Daniel Haguet

“Lorsqu’il prend des décisions, l’être humain fait face à deux modes de comportement : l’un est logique et l’autre est émotionnel. Lors d’une prise de décision rapide, c’est l’émotionnel qui prend le dessus.”Pourquoi est-ce qu’on a tendance à continuer à investir dans les marchés qui nous rapportent le moins d’argent ? Pourquoi dès qu’il s’agit d’art on veut toujours investir dans le tableau le plus cher ?Tout cela n’est qu’une question de biais cognitifs. Cet épisode de la Martingale devrait vous aider à y voir plus clair. Certes, le sujet est plus théorique, mais l’épisode était passionnant !Notre invité du jour : Daniel Haguet est professeur de finance à l’EDHEC Business School mais aussi Docteur en finance comportementale. Dès les années 70, les chercheurs ont commencé à étudier tous ces mécanismes qui nous poussent à prendre des décisions. Entre biais cognitifs et appât du gain, que se passe-t-il dans notre cerveau quand nous investissons ? Daniel Haguet nous explique tout.  “L’investissement régulier est souvent privilégié, à tord, car il donne l’impression de prendre moins de risque et de payer moins cher.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils mettent en lumière et présentent cette discipline très spécifique qu’est la finance comportementale. Et Daniel explique les principaux biais auxquels nous sommes confrontés lors de nos investissements : # Le biais de confirmation, encore et toujours lui. Après avoir investi dans tel ou tel marché votre cerveau fera TOUT pour se rassurer en occultant toutes les informations contraires. # L’aversion à la perte : Plus vous perdez plus vous prenez de risque. Donc plus vous perdez en jouant, plus vous jouez. C’est prouvé. # Pour l’art ou les objets de luxe on sort du domaine du rationnel. Plus un objet est cher, plus on lui donne de la valeur. # Investir régulièrement des plus petites sommes donne l’impression d’investir moins d’argent et de prendre moins de risque. Pourtant, l’investissement unique donne toujours de meilleures performances.Pensez-y la prochaine fois que vous investissez… Daniel recommande deux ouvrages si vous voulez en apprendre plus :# Nudge - Richard H. Thaler et Cass Sunstein# Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée - Daniel KahnemanOn y parle également, d’anciens épisodes de La Martingale :#25 - Comment investir dans l’art ? – Arnaud Dubois#31 - Comment investir dans les montres — Greg Blumenfeld#35 - Comment investir dans des voitures de collection ? — Matthieu Lamoure#41 - Châteaux de légende et “rising stars” : comment investir dans le vin en 2021 ? — Thomas HebrardBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Contactez les sur eToro.com.

episode sybel imglogo play

43 - #43 : Comment investir dans les sacs à main ? - Alice Léger

“Selon les marques, et notamment Chanel et Hermès, acheter un sac peut avoir une vraie visée spéculative et d’investissement.”Quand on vous dit qu’un investissement peut aussi être une partie de plaisir : vous pouvez investir dans les sacs à main de luxe. Oui, mais attention, pas n’importe lesquels et pas n’importe comment. Kelly, Birkin ou Constance, quel modèle choisir ?Notre invitée du jour : Alice Léger est spécialiste du département Hermès Vintage & Fashion Arts d’Artcurial, une maison de vente aux enchères. Spécialisée dans les sacs à main Hermès, Alice s’occupe d’estimer le prix des sacs avant leurs enchères en aidant les revendeurs à en tirer le meilleur prix.“Choisir un modèle de sac n’est pas très compliqué. Il faut surtout suivre les derniers défilés pour connaître les prochaines modes et savoir quelle taille, quelle couleur ou quelle matière choisir.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils présentent le monde de l’investissement dans des produits de luxe et expliquent comment et pourquoi investir dans les sacs à main. Et Alice livre tous les détails auxquels il faut faire attention lorsqu’on investit pour ne pas faire de faux pas : # Sélectionner la matière et la couleur de son sac est très important. Des sacs Kelly noirs sont plus présents sur le marché, vous risquez d’en tirer un prix moins important. # A l’inverse, faites attention, l’autruche ou le rose peuvent partir du devant de la scène aussi vite qu’ils sont arrivés. Une seule chose à faire : suivre les tendances et les défilés de l’année. # Contrairement à la majorité des investissements, l’ancienneté du sac ne fait pas sa valeur. Un sac de 2020 se vendra plus cher qu’un sac de 2005. # Il faut savoir être joueur lorsque l’on revend un sac aux enchères. Même si vous l’avez payé 6 000€, débutez les enchères à 5 000€. Vous aurez peut-être de belles surprises. Enfin, on y parle de différentes stratégies, et Alice donne quelques tips pour faire les meilleures affaires. En Asie, ils sont par exemple vendus 30% plus chers… Pensez-y.On y parle également, d’un ancien épisode de La Martingale :#31 - Greg Blumenfeld - Le Guide des Montres : Comment investir dans les montresBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Contactez les sur eToro.com.

episode sybel imglogo play

42 - #42 : L’épargne salariale : une pépite largement sous évaluée - Julien Niquet

Je voyais l’épargne salariale comme un sujet très (trop?) ennuyeux et peu intéressant. Et je me suis trompé ! Au contraire, c’est peut-être même LA meilleure option pour constituer son épargne sur le long terme.Cet épisode a été une révélation. Mon invité m’a convaincu que l’épargne salariale est beaucoup trop sous-estimée et qu’elle a plein de bonnes choses à nous offrir. Ecoutez cet épisode, vous ne serez pas déçus !“Chez Epsor, l’objectif est de faire fructifier le fruit du travail des gens.”Notre invité du jour : Julien Niquet est le cofondateur et CEO d’Epsor, une solution d’épargne salariale et retraite qui veut casser les codes. Les maîtres mots d’Epsor ? Accessibilité, transparence, conseil et performance. Le tout en permettant à chacun de gérer librement son épargne et en proposant uniquement des solutions responsables. “Pour l’Etat, l’intérêt est double. D’une part, cela incite les entreprises à partager une partie de leur valeur. D’autre part, cela permet de constituer de l’épargne longue avec des véhicules d’investissements qui vont permettre de la recycler dans l’économie française.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils mettent en lumière tous les bienfaits de l’épargne salariale, côté employeur comme côté employé. Concrètement, cela consiste à verser une prime liée à la performance de l’entreprise à tous ses salariés, à des taux très avantageux. Et Julien Niquet explique pourquoi l’épargne salariale ne doit plus être perçue comme le vilain petit canard :  # C’est un package salarial intéressant : c’est très peu cher pour l’employeur, cela peut rapporter deux fois plus à l’employé. # Cela contribue davantage à impliquer tout le monde dans la réussite de l’entreprise, sans exception. # Tout le monde est autonome et libre de gérer son épargne comme il l’entend, le tout en épargnant de façon responsable. # C’est fiscalement très intéressant pour les employés qui peuvent ainsi bénéficier de conditions tarifaires très intéressantes. En bref, il n’y a QUE des avantages pour tout le monde. Et si l’épisode vous a convaincu, vous pouvez le partager à votre patron ou lui glisser ce lien par email. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Contactez les sur eToro.com

episode sybel imglogo play

41 - #41 : Châteaux de légende et “rising stars” : comment investir dans le vin en 2021 ? - Thomas Hebrard

Un an après mon échange avec Angélique de Lencquesaing, et à l’approche des fêtes de fin d’année, j’ai voulu revenir sur l’investissement dans le vin pour faire le point, et je n'ai pas été déçu.Un investissement qui me plaît beaucoup car, comme l’art, les montres, ou encore les voitures, on investit sur du capital beauté, créé par les mains de l’homme. Mais quels sont les domaines dans lesquels il faut investir ? Comment stocker du vin qu’on veut revendre ? Et surtout, comment ne pas craquer et finir par tout vider lors d’un apéro entre amis ? Pas facile de gérer le vin comme un investisseur lorsqu’on en est un simple consommateur.“Tout le monde aime le vin, tout le monde s’intéresse au vin, mais très peu de personnes investissent dans le vin, parce que c’est un secteur qui est rempli de frictions.”Notre invité du jour : Thomas Hebrard est le fondateur et CEO de U’Wine, une plateforme d’investissement qui se dédie au vin, à la croisée de la fintech, du gestionnaire d’actif agréé par l’AMF, du négociant en vin, d’une plateforme de distribution et d’une solution de stockage pour les personnes n’étant pas équipé. En somme : une winetech, qui gère aujourd’hui un parc de 300 000 bouteilles, pour une valorisation de 20 millions d’euros.  “Pour bien investir, il faut consommer a minima ce dans quoi on investit. Investir dans un vin qu’on n’aime pas, ça ne marche pas.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils analysent et expliquent toutes les spécificités du marché du vin, les différences de terminologie et de classification entre Bordeaux et Bourgognes. Thomas nous livre ses conseils pour bien investir dans le vin : # Investir dans du vin, c’est s’intéresser à l’emplacement et aux cépages d’une maison, mais aussi à son histoire.  # Un bon modèle d’investissement revient à acheter plus que sa consommation (!), en boire un peu et en revendre pour financer ses futures acquisitions.  # Si on veut des conditions de stockage idéales, il vaut mieux parfois faire le choix de stocker ses bouteilles dans une cave à distance que chez soi. Et résister à la tentation de les ouvrir ! # On n’y pense pas mais en s’y prenant bien, on peut même bénéficier d’une défiscalisation en achetant du vin. Il nous partage également ses astuces pour conserver son vin, et lui faire prendre en valeur : par exemple, pourquoi le liège est le matériau idéal, et pourquoi il faut absolument proscrire les classiques caisses en carton.L’occasion de citer également d’anciens épisodes de la Martingale et notamment celui  :Comment investir dans le vin et faire de l’argent avec du liquide ?Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Contactez les sur eToro.com.L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

episode sybel imglogo play

40 - #40 : Prêter de l’argent à des entreprises en pleine crise sanitaire : bonne ou mauvaise idée ? - Camille David

Vu la période, mon instinct me dit que c’est tout sauf le moment de prêter de l’argent à des entreprises — sauf peut-être à Pfizer - si on veut éviter un carnage dans son patrimoine.Mais cet épisode devrait vous faire changer d’avis.“On essaie toujours de faire comprendre aux gens que le plus important est de diversifier leur portefeuille et on incite les prêteurs à investir de plus petites sommes dans plus de projets.”Parce qu’investir dans les PME pourrait vous redonner le goût de l’investissement et réveiller le banquier qui sommeille en vous.Notre invitée du jour : Camille David est la Head of Customer Success d’October, une plateforme de prêt pour les entreprises, en Espagne. Que vous soyez particuliers ou professionnels, vous pouvez facilement investir dans les PME de votre choix dès 20 euros. Le must ? Chaque projet a été analysé par October qui ne vous propose que les meilleurs d’entre eux.“Le prêteur type d’October est un homme d’une quarantaine d’années, urbain et qui prête en moyenne 65€ par projet avec un portefeuille moyen de 3 600 euros soit environ 45 à 50 projets.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils développent le projet d’October qui permet à chacun d’investir dans les meilleures PME de France, Pays-Bas, Angleterre, Italie et d’Allemagne. Camille nous livre ses meilleurs conseils pour prendre le minimum de risque en investissant :# Il faut toujours mieux investir dans plusieurs PME simultanément pour limiter les risques.# De même, il ne faut pas se fier à ses coups de coeur et tout investir dans une seule entreprise. Les coups de coeur peuvent parfois nous jouer des tours.# Par contre, il faut toujours investir dans des projets qui ont du sens à nos yeux — voire des projets que l’on voit tous les jours.# Tous les projets peuvent présenter des risques, mais il vaut tout de même mieux privilégier les projets de classe A. Et si vous avez un gros capital, vous pouvez aussi choisir d’investir dans les fonds d’October et ainsi participer à tous les projets proposés. Il n’y a pas de meilleure manière de réduire les risques !Pour profiter de 20€ dès 200€ de crédit : le code October et vous pouvez passer par le lien suivant : fr.october.eu/mstefani Ils y parle également d’anciens épisodes de la Martingale :#3 - Bitcoin, arnaque ou opportunités ?#13 - L’or en barre, encore mieux que le bitcoin ?#23 - Faut-il se réfugier dans le Bitcoin ?#36 - Acheter les murs de son poissonnier, une bonne idée ?#39 - Comment faire de l’argent aujourd’hui en France sur Airbnb avec une petite mise de départ ?Et de Génération Do It Yourself : #62 Olivier GOY - October et 123 IM - Comment faire fortune en prêtant de l’argent#COVID-19 – 9 Olivier Goy – Face à la crise, gagner en étant honnête (Linkedin Live)Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Contactez les sur eToro.com.

episode sybel imglogo play

39 - #39 : Comment faire de l'argent aujourd’hui en France sur Airbnb avec une petite mise de départ ? - Delphine Pinon

“Confinement ou pas, l'activité immobilière peut subir des fortes contraintes, ça fait partie du métier d'investisseur de prendre des risques et de créer un système résilient.”Se lancer dans la location courte durée en cette période de crise sanitaire, pas forcément la meilleure des idées me direz-vous?Avant cet échange, j’aurais sûrement été du même avis. C’est pourtant le pari fou et surtout couronné de succès que s’est lancée la fondatrice de BudgetChéri.Notre invité du jour : Delphine Pinon est la fondatrice du podcast BudgetChéri qui parle bien-être et dépenses. Elle a aussi créé la newsletter Immochéri dans laquelle elle partage conseils et expériences sur l’activité immobilière notamment son expertise sur la sous-location qui fait l’objet d’une formation. “Ce qui est génial avec la sous-location, c’est que c’est le seul investissement où on n’a pas besoin d’emprunter à sa banque[...], c’est le format idéal pour les étudiants, les apprentis, les freelances...”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils nous dévoilent les secrets de la location courte durée et la“sous-location professionnelle” (accessible à tous!). Ils évoquent aussi quelques écueils à éviter :  # Il existe une manière légale de sous-louer à profit, grâce à un bail dérogatoire magique # La clientèle de la location saisonnière est loin d’être composée uniquement de vacanciers. D’autres lieux à faible capacité touristique drainent une énorme clientèle pour des raisons professionnelles ou spécifiques —  Calais! (vous avez bien lu !) # Quand on fait de la location courte durée, il faut mettre le paquet sur l’ameublement et la déco. # L’immeuble de rapport ou “diviser pour mieux louer”. # Il ne faut pas avoir peur de se lancer, même si cela demande un peu de temps en amont, la sous-location professionnelle est le seul investissement immobilier qui ne nécessite pas d’emprunt bancaire.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Contactez les sur eToro.com.Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

episode sybel imglogo play

38 - #38 : Crise : bon ou mauvais moment pour investir dans l’immo et les Startups ? On vous dit tout ! Joachim Dupont

“Si un marché était porteur avant Covid, il y a de forte chance qu’il le soit toujours après.”Avec ce second confinement, et 5 mois après le premier épisode analysant les répercussions de la crise du Covid, je voulais revenir sur l’impact qu’a eu, et que pourrait avoir cette année folle que nous venons de traverser sur l’investissement.  Quels sont les secteurs qui vont être le plus impactés ? Est-ce toujours une bonne idée d’investir dans le retail ? Quels type d’immobilier va être le plus porteur ? Les réponses dans cet épisode.Notre invité du jour : Joachim Dupont est le fondateur et CEO d’Anaxago, une plateforme de crowdfunding, permettant à des particuliers d’investir dans des deals réservés aux professionnels, et ce dans deux secteurs : d’une part les PME et startups innovantes, et d’autres part l’immobilier.“Il y a beaucoup de raisons d’être fébrile, mais la majorité de ce qui était vrai hier reste vrai aujourd’hui”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils évoquent l’impact qu’a et que va avoir la crise du Covid sur les marchés de l’immobilier et sur la santé des PME et des startups. Joachim nous ses clés pour aborder sereinement vos investissements à venir, et ce malgré la crise :  # La crise du Covid ne crée pas de tendance, mais agit en catalyseur.  # L’utilité sociale, que ce soit pour se loger, se nourrir, se soigner, dans l’immobilier redevient l’un des aspects les plus importants à prendre en compte lorsqu’on investit.  # Un marché porteur avant la crise du Covid a de très forte chance de rester porteur après.On y parle d’anciens épisodes de la Martingale :# Acheter les murs de son poissonnier, une bonne idée ?#Comment le covid19 va dérégler le marché de l’immobilier ?Et de Génération Do It Yourself #64 Joachim Dupont - Anaxago - Quand ton sujet de mémoire devient ton projet de vie#134 Alexandre Martin – Colonies – Révolutionner l’habitation avec le colivingBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Contactez les sur eToro.com.

episode sybel imglogo play

37 - #37 : Comment préparer sa retraite ? la question que tout le monde repousse (Surtout quand on a 20 ans) - Pierre Sabatier

“Le mot retraite est à bannir. Le vrai sujet est de savoir ce que l’on veut pouvoir faire à 65 ans, à 75 et à 85 ans et organiser son patrimoine pour répondre à ses besoins futurs.”Je repoussais cet épisode parce que le sujet me soulait. Et bien je n’ai pas regretté de le faire, écoutez-le, vous serez d’accord.Demain c’est aujourd’hui. Surtout en ce qui concerne la retraite. Que vous ayez 20, 30 ou 40 ans, il n’est jamais trop tôt pour y penser. Même les plus jeunes collaborateurs de CosaVostra ont changé d’avis en écoutant cet épisode. Il est même (déjà) temps de constituer votre patrimoine — si ce n’est pas déjà le cas.Notre invité du jour : Pierre Sabatier est un économiste prospectiviste auvergnat (il y tient). C’est aussi le fondateur de PrimeView, un cabinet de recherche économique et financière, et le vice-président de l’AUREP. “Jusqu’à maintenant le revenu médian des plus de 65 ans représentait 101% du revenu médian des 20/65 ans. Demain, ce chiffre va baisser entre 20 et 40%.” Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils mettent en lumière le fait que, demain, le niveau de retraite de chacun ne sera plus suffisant pour vivre. Pierre explique donc les 3 leviers à suivre pour pallier le problème :  # Se construire un patrimoine dès aujourd’hui. Pour cela il faut construire un capital financier et entrepreneurial pour s’assurer une rente en complément de son niveau de retraite. # Réorganiser la société. Parce que oui, d’ici quelques années les plus de 65 ans voudront continuer à travailler. Le marché du travail doit donc s’accorder avec cette évolution. # S’organiser. La solidarité doit passer avant tout. Et c’est l’arme essentielle si l’on veut s’en sortir demain avec la diminution des pensions de retraite. On y parle d’anciens épisodes de la Martingale  :# Mouvement FIRE : Épargne hardcore et retraite à 40 ans !# Acheter les murs de son poissonnier, une bonne idée ?Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics.Contactez les sur eToro.com.

episode sybel imglogo play

36 - #36 : Acheter les murs de son poissonnier, une bonne idée ? - Alexandre Toussaint

“L’immobilier commercial est un immobilier circulaire : les investisseurs habitent dans la rue, le poissonnier paye ses loyers à ceux qui vivent dans la rue et ça tourne.”Avez-vous déjà pensé à acheter les murs de votre poissonnerie ? Nous avons déjà pas mal parlé d’immobilier, en physique, en papier, d’habitation, de locatif, etc. dans la Martingale. Dans ce contexte de crise du Covid, j’ai une tendance à me méfier de l’immobilier commercial, et je me dis que certains commerçant pourront faire défaut.Mais je n’avais jamais pensé qu’investir dans l'immobilier commercial de proximité, juste là, au bout de ma rue, sur un certain nombre d’activités spécifiques, pouvait être une réelle bonne idée.Notre invité du jour : Alexandre Toussaint est le cofondateur de Baltis Capital, une plateforme française de crowdfunding qui propose des projets d'investissement dans l'immobilier d'entreprise. Concrètement, Baltis Capital propose d’investir dans tous les commerces de bouche, médicaux ou les enseignes nationales de votre quartier.“Nous préférons que les investisseurs aient un lien avec la ville dans laquelle ils investissent. C’est même rassurant, s’ils investissent c’est qu’ils ont confiance dans le quartier.” Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur le projet d’Alexandre Toussaint qui a choisi d’investir dans de l’immobilier commercial. Et comme pour chaque investissement, il y a des erreurs à ne pas commettre. Voici les meilleurs tips pour investir dans son restaurant préféré :  #  Il faut investir uniquement dans des commerces déjà existants. Vous connaissez déjà le rendement, vous être forcément gagnant ! # Il faut d’abord penser à l’emplacement. Il faut toujours acheter dans une rue piétonne, à proximité d’un arrêt de bus… et dans une grande ville. En somme là où il y a du passage. # Il vaut mieux investir dans des commerces à proximité de chez vous. Non seulement parce que c’est ce que Baltis Capital préfère, mais aussi parce qu’en tant qu’investisseur vous avez -10% dans les commerces que vous avez achetés.  # Il vaut mieux éviter d’acheter directement au locataire actuel qui a parfois tendance à gonfler les prix et préférez acheter avec lui.Pensez-y la prochaine fois que vous irez acheter du pain ;) On y parle d’anciens épisodes de la Martingale  :# Faut-il être riche pour avoir un banquier privé ? - Albert d’AnthoüardBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

35 - #35 : Comment investir dans des voitures de collection ? - Matthieu Lamoure

“Lorsqu’il s’agit de voitures de collection, la bonne affaire est de parvenir à acheter son bien lors d’une vente aux enchères.” Les voitures de collection et les investissements financiers sont vos deux grandes passions ? Investissez dans l’automobile ! Mais avant de vous lancer dans ces investissements passionnés, voici tous les conseils d’un pro de l’automobile. Notre invité du jour : Matthieu Lamoure est le directeur général d’Artcurial Motocars, le leader français des enchères. Depuis 10 ans, ils organisent régulièrement de grandes ventes aux enchères de voitures de collection. Découvrez avec lui ce qu’est une bonne affaire en automobile. Spoiler : il n’y a que des bonnes affaires.“Ce qui est important en automobile de collection c’est l’histoire que l’on achète avec la voiture. C’est aussi ce qui coûte le plus cher.” Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils expliquent les différents critères importants qu’il faut avoir en tête lors d’achats de voitures de collection. Pour ne pas se faire avoir, il y a certains aspects à ne pas négliger : # Il faut absolument aimer l’objet que l’on achète et écouter son coeur. Une automobile est un objet vivant que l’on doit absolument aimer. # L’histoire est le critère le plus important lorsqu’on achète une voiture. Plus on connaît l’histoire d’une voiture, plus il sera possible de la revendre au meilleur prix. # Si l’on souhaite la conduire, il est préférable d’acheter une voiture en très bon état ayant déjà roulé qu’une voiture au kilométrage très faible.  # Cela va soit, mais il ne faut jamais investir dans une voiture en mauvais état même si ce sont des voitures très recherchées sur le moment. # Si une voiture d’époque n’est pas en mauvais état, il ne faut jamais effectuer de restaurations.Alors, quand sera votre première vente aux enchères ?On y parle d’anciens épisodes de la Martingale  :Comment investir dans l’art ? – Arnaud DuboisComment investir dans les montres - Greg BlumenfeldBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

34 - #34 : Prendre des risques en s’inspirant des pros - Tarek Elmarhri

Comment investir quand on veut absolument faire un gros coups, quitte à prendre de gros risques ? Notre invité du jour : Tarek Elmarhri est le fondateur de Krechendo Trading, la première et seule salle de marché pour traders indépendants de France . Ce passionné a commencé sa carrière par la création d’un club d’investissement avant de faire ses armes dans les plus grandes salles de marchés d’Europe. Il s’est fait une réputation en participant à certaines des plus prestigieuses de compétitions de live trading avec argent réel qu’il a emporté. L’invité parfait pour cet épisode. Avec Matthieu Stefani, il nous explique : Comment établir une stratégie quand on est un trader indépendant. Comment fonctionnent les leviers, et comment bien les utiliser.Quelles sont les recommandations auxquelles on peut se fier.  Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d’avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N’hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI. Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

33 - #33 : Les SCPI : L’immobilier amélioré - Guy Marty

“L’idée derrière les Sociétés Civiles de Placement Immobilier  (SCPI) c’est qu’on peut faire de l’immobilier sans s’en occuper” Si les SCPI - Sociétés Civiles de Placement Immobilier - ont longtemps eu une réputation “d’investissement pour les vieux”, elles intéressent de plus en plus les personnes qui veulent investir dans l’immobilier sans avoir le temps ou les capacités d’entretenir leur bien. Mais comment être sûr de bien se lancer ?Notre invité du jour : Guy Marty a quasiment développé à lui tout seul la pierre-papier en France.. Au début des années 80, il crée l’Institut de l’Épargne Immobilière et Foncière, une  association observatoire économique qui réalise des études et des statistiques sur les SCPI. Depuis, il observe et accompagne leur développement en France. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de plus d’une centaine d’articles sur les SCPI. Enfin, il est le fondateur du site pierrepapier.fr, site d'informations sur les placements immobiliers régulés, mutualisés et gérés professionnellement (SCPI, OPCI, SIIC, etc.). L’invité idéal pour aborder cet investissement très intéressant.“Le meilleur placement de 2020 il ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse c’est le meilleur placement de 2030 que j’aurais fait en 2020.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur l’histoire des SCPI en France, du début des années 80, où elles ont commencé à se développer sur le modèle des OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières), à aujourd’hui où il existe 1000 façons d’investir dedans. Il nous livre également ses précieux conseils et analyses sur le marché de l’immobilier : # Pourquoi le télétravail va énormément modifier le marché de l’immobilier. # Pourquoi il est plus important de se poser la question de comment on investit dans les SCPI, que dans le choix de la SCPI en elle-même. # Pourquoi il est parfois plus intéressant d’investir dans de l’immobilier démographique (crèches, EPHAD,etc.) plutôt que dans de l’immobilier de logement. # Pourquoi les SCPI sont le chainon manquant entre la finance et le patrimoine. # Pourquoi il est plus intéressant d’investir tous les mois une somme d’argent similaire afin de lisser son investissement. (Décidément, Yoann Lopez disait la même chose ! C’est peut-être ça la Martingale de l’émission).On y parle d’anciens épisodes de la Martingale  :# Investir à plusieurs dans l’immobilier : une bonne idée ? - Pierre Chapon# Les meilleures stratégies d’investissement - Yoann LopezVous pouvez également retrouver les publications de notre invité :L'épargne assassinéeC’est l’épargne qui a raisonAinsi que sur son site pierre-papier.fr et sa newsletter.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

32 - #32 : Les meilleures stratégies d’investissement - Yoann Lopez

“Aujourd’hui, les gens perçoivent encore l’investissement comme payer ses impôts : c’est long, chiant, et compliqué.” Dans La Martingale, je m’attèle chaque semaine à trouver les nouveaux modes d’investissements. Mon objectif ? Avoir une bonne connaissance du marché en explorant de nouveaux horizons. Et je ne suis pas le seul ! Notre invité du jour : Yoann Lopez a décidé cette année de vendre toutes ses actions chez Tesla et Apple pour (ré)investir en partant de 0. Et pour faire profiter tout le monde de ses apprentissages et trouvailles il a décidé d’écrire sa propre newsletter : Snowball. “Investir dans les LEGO. Wait, what?!” ou “Investir dans l'immobilier 101” il embarque tout le monde dans sa quête de l’investissement de demain.“Si tu investis tous les mois X euros sur le même produits, tu lisses ton risque au fil des ans, et ça devient beaucoup plus intéressant que d’investir beaucoup d’un coup.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur le challenge, un peu fou, de tout vendre pour repartir sur des bases d’investissement solides. Yoann nous partage donc ses meilleurs conseils pour investir avec fun mais sans se tromper : # Il est plus intéressant d’investir tous les mois une somme d’argent similaire afin de lisser son investissement tout en réduisant les risques pris. # Il faut toujours voir ses investissements sur le long-terme et éviter de placer une somme trop importante d’emblée. # Il est toujours intéressant de diversifier ses domaines d’investissements.  # Il peut être avantageux d’investir dans des produits qui ne sont pas liés au marché financier. # En amont, il est nécessaire de définir un plan stratégique pour définir les secteurs dans lesquels on souhaite investir (l’or, l’art, les legos, l’immobilier etc.). Et bien sûr, Yoann Lopez donne des exemples très concrets pour appuyer tous ses conseils.On y parle d’anciens épisodes de la Martingale  :# Où faire les meilleurs coups immobiliers ? - Martin Menez# L’or en barre, encore mieux que le bitcoin ?- Rafik Makhlouf# Ne plus investir dans le vent avec le Goal Based Investing ! - Guillaume Piard# Comment investir dans l’art ? – Arnaud Dubois# Les meilleurs coups dans l’immobilier locatif sans sortir de chez soi - Brice Tavernier et Loïc Audet# Comment investir dans les montres - Greg BlumenfeldMais aussi d’épisodes de Génération Do It Yourself :# 145 Jonathan Anguelov – Aircall – La force intérieure. Tout casser alors qu’on part de rienEt on a donné une reco podcast :Invest Like the BestBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

31 - #31 : Comment investir dans les montres - Greg Blumenfeld

“Le vrai prix d’une montre, c’est le prix que tu vas trouver sur le second marché.”Les montres font partie des investissements “plaisirs” ou “exotiques” qui ont le plus la côte aujourd’hui. Pourtant, c’est un marché où il est particulièrement dur de rentrer. Et il était l’heure dans savoir plus grâce à la Martingale.Nos invités du jour : Greg Blumenfeld a commencé dans le milieu des montres par passion. Pour créer - à force de conseiller ses proches, puis les proches de ses proches - Le Guide Des Montres, un média en ligne spécialisé sur l’horlogerie, qui se verra bientôt compléter d’une marketplace.“Il y a un gros marché de dupes aujourd’hui, qui est surtout dû aux fausses trends qui peuvent exister  autour de certaines marques et modèles.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils reviennent sur ce jeune marché en pleine effervescence qu’est celui des montres. Greg nous explique tout ce qu’il y a à savoir pour ce lancer sur le marché : # Pourquoi il est impossible d’entrer chez un bijoutier et d’en ressortir avec une Nautilus. # L’importance de la notion de plaisir lorsque l’on achète une montre, qu’elle nous plaise, mais aussi qu’elle nous aille bien.  # Vers qui faut-il se tourner pour acheter ou revendre une montre (spoiler, sur le Bon Coin, ça peut très très mal se passer). # En quoi les vintages sont plus intéressantes que les montres neuves. # Les conseils pour mettre ses montres à l’abri, pour ne pas se retrouver soulager de son patrimoine horloger lors d’un cambriolage.Il nous donne aussi les valeurs refuges, celles avec lesquelles on ne peut pas se tromper : RolexPatek Philippe  Audemard PiguetOn y parle d’anciens épisodes de la Martingale :Comment investir dans l’art ? – Arnaud DuboisAttention, comme pour l’or, les montres sont un investissement à double tranchant. Très mobile, on peut facilement se déplacer avec, mais on peut aussi très facilement s’en faire déposséder. Il est recommandé de conserver ses montres dans un coffre à la banque.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

30 - #30 : Les meilleurs coups dans l’immobilier locatif sans sortir de chez soi - Brice Tavernier et Loïc Audet

“Une bonne opportunité est un bon prix au m2. Il ne faut jamais regarder des biens plus ou moins chers que le prix du marché.”Investir en immobilier, oui. Passer du temps à chercher l’appartement avec une bonne rentabilité et réaliser des heures de travaux, non. Heureusement Brice Tavernier et Loïc Audet livrent leurs meilleurs conseils pour investir en immobilier en toute simplicité.Un an après l’épisode avec Martin Menez de Bevouac, il était temps de se mettre à jour sur l’immobilier locatif. Brice et Loïc d’ImmocitiZ’ nous parlent de ce qu'ils ont appris après plus de 1200 projets immobiliers dans le locatif. C'est accessible qu'on ait 100 ou 1 Million d'euros sur son compte et c'est passionnant !Nos invités du jour : Brice Tarvernier et Loïc Audet, sont deux des trois cofondateurs d’ImmocitiZ’, une agence spécialisée dans l’investissement locatif, clé en main. Ils vous proposent des biens correspondant à vos besoins et peuvent même vous accompagner dans la réalisation de travaux, ainsi que dans l’aménagement de votre bien.“On parle souvent du rapport qualité/prix. Mais on oublie que ce qui est important c’est le rapport qualité/prix/visuel.”Avec Matthieu Stefani, fondateur de CosaVostra, ils reviennent sur les enjeux de l’investissement immobilier et détaillent l’accompagnement proposé par ImmocitiZ’. Brice et Loïc offrent également de nombreux conseils pour réaliser les bons investissements immobiliers :# Les investissements dépendent du risque que l’investisseur est prêt à prendre. S’il veut effectuer un placement sûr, il vaut mieux investir dans des appartements en centre-ville et neufs.# On regarde toujours les tensions locatives pour savoir si un investissement est plus ou moins sûr. # Dans les investissements immobiliers, il y a aussi une notion de plaisir : on peut aimer effectuer des travaux, etc. Et il est nécessaire de s’adapter à son public.# Il faut toujours aller chercher des financements avant d’investir, pour connaître son enveloppe de prix.# Souvent, les prix des particuliers sont plus chers que les prix des agences immobilières.# On compte que, tous les cinq ans environ, il faut changer une partie du mobilier.Enfin, ils illustrent leurs conseils en analysant des exemples très concrets. On y parle d’anciens épisodes de la Martingale et de Génération Do It Yourself :#134 Alexandre Martin – Colonies – Révolutionner l’habitation avec le colivingL’immobilier peut-il se péter la gueule ?Comment le covid19 va dérégler le marché de l’immobilier ?On y parle aussi de leur podcast, spécialisé dans l’investissement immobilier : CLUB DEAL.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

29 - #29 : Comment (bien) prendre des risques ? - Philippe Roux

“Aujourd’hui on est purement dans un contexte favorable à la création de bulles spéculatives.” Vous êtes une “tête brûlée” qui adore prendre des risques en achetant des actions ? Ou au contraire, vous n’osez pas. Pas de panique, Phil RX livre quelques conseils pour apprendre à (bien) prendre des risques.Notre invité du jour : Philippe Roux, plus connu sous le nom de Phil RX est le créateur de la chaîne Youtube et du site PRO indicators où il partage l’expérience acquise pendant ses années de trading. Découvrez avec lui la manière de bien prendre des risques lorsqu’on achète ou vend des actions, et oui, c’est possible.“En investissement, il ne faut pas être à l’envers du cycle. Quand on est en plein cycle de croissance, d’expansion économique, d’inflation etc. il ne faut pas chercher à vendre à découvert.”Avec Matthieu Stefani, fondateur de CosaVostra, ils reviennent sur le parcours de Phil et ses conseils pour vendre et acheter au bon moment — comprendre : les crises ne sont pas les meilleurs moments pour cela. Il livre aussi de nombreux conseils pour éviter de s’exposer à de mauvais risques :  # Les investissements sont une affaire de timing, donc de cycles. Et les cycles varient selon la durée des investissements (court terme, moyen terme et long terme). Ils comprennent toujours : la phase d’investissement, la phase de croissance et la phase de distribution. # Il faut toujours avoir un plan avec une échéance lorsqu’on investit et prévoir la durée de son investissement. # Il vaut toujours mieux demander conseil à des traders pour gérer le risque de ses investissements. # Il faut toujours se poser la question de la valeur lorsque l’on investit et se demander combien vaut réellement une action et non combien on pense qu’elle vaudra demain. # Il est essentiel de toujours se demander quel est le risque dans les investissements que l’on réalise. # Il ne faut jamais prendre de décisions avec une variable unique. Il n’est pas forcément obligatoire de tout vendre d’un coup mais l’on peut vendre seulement une partie de ses actions.Enfin, il revient sur l’épisode du Covid19 et explique comment réagir en temps de crise.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

28 - #28 : Faut-il être riche pour avoir un banquier privé? - Albert d’Anthoüard

“Les intuitions et l’épargne, ça fait très mauvais ménage.”On rêve tous de réaliser le meilleur investissement possible. Mais il n’existe pas 1 seule méthode qui fonctionne à coup sûr. Heureusement, Albert d’Anthoüard à quelques pistes pour nous aider à mieux gérer nos finances.Notre invité du jour : Albert d’Anthoüard est le directeur de la clientèle privée de Nalo, une société de conseils en investissements financiers. Rôle des banquiers privés, gestion de son patrimoine, etc. Découvrez ce qu’est un bon investissement et comprenez tout du métier de banquier privé. “Aujourd’hui les conseillers privés doivent être indépendants de ce qu’ils vendent ou expliquent.” Avec Matthieu Stefani, fondateur de CosaVostra, ils reviennent sur le rôle du conseiller privé qui doit, idéalement, être indépendant et aider ses clients dans la gestion de leur patrimoine. Albert donne également toutes les clefs pour réaliser bon investissement :  # Il est nécessaire d’avoir un but avant d’investir : c’est le Goal Based Investing. # Il ne faut jamais se laisser guider par ses intuitions lorsqu’on épargne. # L’investissement ne doit pas forcément être sur le long terme mais doit être personnalisé selon les besoins de chacun. # Il faut toujours choisir son conseiller privé au feeling.Enfin, il livre des conseils basés sur des exemples très concrets pour aider chacun à mieux investir. Il revient aussi sur l’épisode du Covid19 et des erreurs fréquentes qui ont pu être commises par les épargnants. Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de la Martingale :# Ne plus investir dans le vent avec le Goal Based Investing !# Comment investir dans le Jeff Koons de demain ? – Arnaud DuboisBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

27 - #27 : Comment le covid19 va dérégler le marché de l’immobilier ? - Philippe Le Trung

“Pour moi, la hausse des prix est terminée mais la baisse importante n’est pas certaine aujourd’hui.”L’année dernière il a répondu, sur ce podcast, à la question que tout le monde se pose : l’immobilier peut-il se casser la gueule ? Alors quoi de plus normal que de le réinviter pour qu’il nous explique quels impacts la pandémie et le confinement vont avoir sur l’immobilier.Notre invité du jour : Philippe Le Trung est le fondateur et directeur de VIEWS+S, une société qui offre des conseils stratégiques et prospectifs aux dirigeants d’entreprises. Faut-il vendre ? Peut-on acheter ? Philippe répond à toutes vos questions dans ce nouvel épisode de la Martingale.“Mon principal conseil : vend d’abord et achète après. Cela évite des incertitudes sur le prix et d’être exposé au crédit relais.”Avec Matthieu Stefani, fondateur de CosaVostra, ils analysent la situation actuelle pour offrir des conseils à ceux qui voudraient, comme beaucoup, déménager hors de Paris. Si pendant longtemps, on regardait les lignes de métro pour investir, aujourd’hui on élargit la zone pour investir dans un lieu “proche” en TGV, de la région parisienne. Philippe le Trung nous offre ses meilleurs conseils :# Si la hausse des prix n’est plus d’actualité, la baisse ne l’est pas non plus. Il vaut donc mieux éviter de planifier une hausse des prix lors d’un investissement.# Il vaut mieux investir dans un espace avec un extérieur. Le confinement l’a montré, nous sommes beaucoup à vouloir profiter de la nature, ou au moins d’une terrasse.# De même, les logements n’ont pas aujourd’hui les mêmes valeurs. Il est apprécié d’avoir un espace dédié au télétravail, un endroit pour que ses enfants puissent jouer tranquillement, etc.# Il vaut toujours mieux vendre avant d’acheter. On trouvera toujours une solution une fois notre bien vendu.# Il doit toujours y avoir une belle story lorsqu’on achète un bien immobilier. Le prix ne doit pas être l’unique facteur d’achat.Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de la Martingale et de Génération Do It Yourself :L’immobilier peut-il se péter la gueule ?#134 Alexandre Martin – Colonies – Révolutionner l’habitation avec le colivingL’article de L’Express qu’ils citent : TGV: un pays à deux vitessesBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

26 - #26 : Bourse : comment dénicher ces pépites cachées derrière le CAC 40 ? - Julia Bridger

“La grande différence entre le fond private equity et la bourse c’est qu’en bourse, le dirigeant reste son propre patron. Tandis qu’avec un fond private equity, il y a un lien, il doit y avoir un pacte d’actionnaires, etc. ”La bourse est remplie de mystères, des centaines de petites entreprises souvent inconnues, cotées sur Euronext Growth, bien loin des stars du CAC 40.Dans le Loup de Wall Street, on entend parler des “Penny Stocks”, ça c’est le fond du panier, mais il y a également un grand nombre de pépites. Comment tout cela est organisé, où trouver les pépites, quels sont les pièges à éviter?Notre invitée du jour, Julia Bridger, est Associée chez EuroLand Corporate, une boîte qui accompagne avec succès des entreprises telles qu’Agripower dans leur introduction en bourse, leur levée de fond ou encore la recomposition de leur capital. Découvrez son expertise en écoutant le nouvel épisode de la Martingale !“Lors des introductions en bourse, on calcule de manière très précise, combien de particuliers sont entrés et quel est le montant qu’ils ont levé. On a pu voir sur plein d’opérations, que des dizaines de millions d’euros sont levés par des particuliers et cela s’est accéléré depuis la crise.”Avec Matthieu Stefani, fondateur de CosaVostra, ils reviennent sur le rôle d’EuroLand et détaillent les aides apportées à certaines entreprises comme Agripower récemment. Julia Bridger explique à quel moment il est possible, pour une entreprise d’entrer en bourse, et met en lumière les succès, ou au contraire, ou les échecs que cela peut engendrer. Elle retrace aussi les différents fonds créés et leurs rôles dans les investissements réalisés. Enfin, elle montre l’impact qu’a eu le CoVid-19 sur les investissements.Et si ça ne vous suffisait pas, Julia Bridger livre des chiffres concrets pour expliquer la réalité du marché. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

25 - #25 : Comment investir dans le Jeff Koons de demain ? - Arnaud Dubois

“La valeur d’une œuvre d’art se crée au carrefour des institutions culturelles d’un côté et financières de l’autre. ”Lorsque l’on veut investir dans l’art, on entend souvent le même conseil : “investissez dans quelque chose qui vous plaît et qui vous fait plaisir avant tout.”. Ce qui n’aide pas vraiment lorsque l’on souhaite acheter de l’art sans perdre tout son argent. Quand on veut “investir” plutôt que “dépenser”. Cet épisode de la Martingale va vous aider à trouver la perle rare.    Notre invité du jour : Arnaud Dubois est le fondateur de la société de conseil éponyme “Arnaud Dubois Associates”, spécialisée dans la gestion de patrimoine artistique et le placement en œuvres d’art. Son expertise est assurée par une double formation. Une première dans le marché de l’art, qui lui permet de déterminer et de connaître la valeur esthétique d’une œuvre, et une deuxième en ingénierie et gestion de patrimoine, qui lui permet de savoir où et quand investir. “Le marché de l’art, c’est un micro-marché qui représente 70 milliards de transactions par an. Ça parait beaucoup, mais ça n’est l’équivalent que de 3 jours d’échanges à Wall Street”Au programme de ce vingt-quatrième épisode : tout ce qu’il faut savoir pour commencer à investir dans les œuvres d’art : quels sont les indicateurs qu’une côte va augmenter ? Combien faut-il investir pour une œuvre qui sera intéressante financièrement ? Peut-on emprunter pour acheter une œuvre ? Qui sont les artistes les plus rentables, et qui sont ceux qui le seront demain ? Qu’est-ce qui peut faire qu’une cote dégringole ou, au contraire, explose ?  Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

episode sybel imglogo play

24 - #24 : Investir dans le pétrole pour favoriser les énergies renouvelables ? - Sandrine Cauvin

“Dans le renouvelable on oublie souvent qu’une solution est de moins consommer. Et moins consommer c’est possible avec de l’efficacité énergétique ”Au début de la crise du covId-19, les marchés ont plongé, et particulièrement celui du pétrole aux États-Unis. Ce marché a tellement plongé, que les contrats sont devenus négatifs pendant un moment. Mais, au-delà d’être une simple crise pétrolière, cette crise nous interroge surtout sur la transition énergétique, et de nombreuses questions se posent : est-il toujours moral d’investir dans les énergies fossiles ? Comment réagissent et que préparent les actionnaires des grands groupes du pétrole, du charbon et du gaz ? Quelles sont les alternatives énergétiques, tant au niveau de l’impact environnemental que du rendement sur investissement ? Ce nouvel épisode de la Martingale vous aidera à trouver les réponses.Notre invité du jour : Sandrine Cauvin est gérente actions au sein d’OTEA Capital, notre sponsor depuis le début de ce podcast. Elle est notamment spécialiste de l’investissement dans les énergies, ainsi que dan les ISR, les Investissements Socialement Responsables. “Le pétrole aux Etats Unis, c’est du pétrole de schiste. Et pour produire du pétrole de schiste, il faut sans arrêt investir dans le forage. Et on a des sociétés qui ont carburé à l’endettement”Au programme de ce vingt-quatrième épisode : une explication de ce qu’il s’est passé sur les marchés au début du mois de mars, des causes aux répercussions de la crise qui est survenu, les particularités entre le marché américain et le reste du monde en terme d’énergies fossiles et de comment bien investir dans les ressources physiques et les ETFs. Ils ont aussi parlé des sociétés et des groupes qui allaient sûrement avoir un impact sur la transition énergétique, tels qu’Orsted, le leader de l’éolien marin, Vestas, Siemens Gamesa, des fabricants de turbines et d’aérogénérateurs, Nexans qui produit des câbles sous-marins pour acheminer l’électricité produite en mer aux centres de consommation à terre, ou encore Kingspan, qui travaille sur des panneaux d’isolation énergétique.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.

episode sybel imglogo play

23 - #23 : Faut-il se réfugier dans le Bitcoin ? - Manuel Valente

“Il y a plus de 4000 crypto-monnaies existantes, mais beaucoup n’ont ni réel intérêt, ni réelle technologie, et auront disparu d’ici 5 ans. ”Attention : Si vous n’avez pas encore écouté l’épisode 3 de la Martingale avec Eric Larchevêque, Bitcoin, arnaque ou opportunité ?, nous vous conseillons de le faire avant d’écouter cet épisode. Avec la crise actuelle liée au covid-19, le Bitcoin et les autres crypto-monnaies ont baissé au même titre que d’autre valeurs, l’or y compris. Pourtant, c’est très vite et très rapidement remonté. Le Bitcoin est-il finalement devenu une valeur refuge ou faut-il toujours s’en méfier ? Ce nouvel épisode de la Martingale devrait vous aider à y voir plus clair. Notre invité du jour : Manuel Valente a été le COO de la Coinhouse, un espace de rencontre,de discussion et d’achat de cryptomonnaie. Mais, soucieux d’être les meilleurs et toujours à la pointe de l’information sur ce domaine, il est devenu directeur de l’analyse et de la recherche sur les Cryptomonnaies de cette même Coinhouse.“On vient d’assister à une panique générale sur l’ensemble des marchés. Le Bitcoin et les crypto-monnaies ont suivi et ont baissé. Mais comme toutes les valeurs. Et au bout d’une semaine les crypto-actifs sont repartis à la hausse.”Au programme de ce vingt-troisième épisode : une présentation de la situation actuelle des crypto-monnaies et la réponse aux questions : comment savoir qu’une crypto-monnaie est intéressante ? Qu’est-ce qui constitue une bonne technologie ? Comment composer mon portefeuille de crypto-monnaies ? Et comment la crise va-t-elle impacter les cryptomonnaies ?Profitez des avantages réservés aux auditeurs de la Martingale :Pour bénéficier des 100€ de réduction sur l'abonnement premium, indiquez CosaVostra dans le champ “parrain” du formulaire à cette adresse : http://www.coinhouse.com/r/207131?r=%2Ffr%2FpremiumPour bénéficier des 20€ offerts pour une première transaction de minimum 100€, rendez-vous sur les pages suivantes : https://www.coinhouse.com/fr/cosavostra/ (version FR) https://www.coinhouse.com/cosavostra/ (Version EN)(Les 20€ seront crédités en bitcoin sur le compte personnel Coinhouse des nouveaux clients)  Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à OTEA Capital d'avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.Contactez les à lamartingale@otea-capital.fr

episode sybel imglogo play

22 - #22 : Le Coronavirus va-t-il rééquilibrer le marché immobilier ? - Sébastien de Lafond

“Demain, les acheteurs vont récupérer le pouvoir de négociation qu’ils avaient totalement perdu mais les biens ne seront pas bradés.”La crise actuelle liée au CoVid-19 a mis le marché de l’immobilier à l’arrêt. Mais que se passe-t-il réellement, que faire et comment imaginer la reprise de la vente de biens ? Ce nouvel épisode de la Martingale devrait vous aider à y voir plus clair. Notre invité du jour : Sébastien de Lafond est le co-fondateur et CEO de MeilleursAgents, une plateforme aidant les particuliers à prendre les bonnes décisions en immobilier. Créé en 2008, MeilleursAgents est partenaire de plus de 12 000 agences dans toute la France. “Le marché de l’immobilier actuel n’est pas spéculatif donc si un bien correspond à ce que je veux, il faut acheter.”Au programme de ce vingt-deuxième épisode : Une présentation de la plateforme MeilleursAgents et la réponse à de nombreuses questions : Que se passe-t-il sur le marché immobilier depuis la mi-mars ? Cette crise est-elle comparable à celle de 2008 ? Les prix de l’immobilier vont-il considérablement réduire à la fin de la crise ? Faut-il attendre quelques mois pour acheter un bien ? Que sous-entend l’augmentation du délai de rétraction à la sortie du confinement ? Comment imaginer la sortie de la crise ?  Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à OTEA Capital d'avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.Contactez les à lamartingale@otea-capital.fr

episode sybel imglogo play

21 - #21 : Gérer mes finances dans la tempête du Covid - Laurent Puget

“De toute façon, le pessimisme n’a jamais rien rapporté en bourse.”La crise que nous connaissons à l’heure actuelle avec le CoVid-19 est sans précédent. Et sans surprise, la bourse et les marchés financiers s’en sont trouvés fortement perturbés. Nous ne pouvions donc pas envisager de faire un épisode comme si de rien n’était, et il nous fallait aborder ce fameux “Cygne Noir”. Et qui de mieux que notre partenaire pour aborder cette période extraordinaire.Notre invité du jour : Laurent Puget est le fondateur d’OTEA Capital, société de gestion d'actifs indépendante et entrepreneuriale qui sponsorise La Martingale depuis le premier jour. Il était déjà intervenu en ce début d’année pour nous parler des bases pour investir en 2020. Son discours a, naturellement, un peu changé.“La grande différence avec les précédentes crises, c’est qu’elle n’est pas le fruit des excès des marchés immobiliers, il n’y a pas de bouc émissaire possible. Et c’est parce qu’avant d’être une crise financière, c’est surtout une crise sanitaire.”Au programme de ce vingt-et-unième épisode : La réponse aux questions suivantes : Est ce que les marchés avaient suffisamment de signes avant-coureurs pour se préparer ? Pourquoi n’a-t-on pas pris la pleine de mesure de ce qu’il se passait quand ça a frappé l’Italie ? Quelle influence va avoir la durée du confinement sur la santé du marché ? Comment ça va se passer après ? Quelles seront les futures opportunités ? Et, sur une note optimiste, pourquoi faut-il continuer à croire en l’humanité quoi qu’il arrive ? Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à OTEA Capital d'avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.Contactez les à lamartingale@otea-capital.fr

episode sybel imglogo play

20 - #20 : Pourquoi passer par les SCPI pour investir en immobilier ? - Pierre Chapon

“L’avantage des SCPI c’est que pour des placements très peu risqués, puisque cela reste de l’immobilier diversifié, on obtient des rendements très intéressants.”Vous souhaitez investir collectivement en immobilier mais vous ne comprenez pas tout aux SCPI ? Ce nouvel épisode de la Martingale devrait vous aider à y voir plus clair. Notre invité du jour : Pierre Chapon est le fondateur de Pretto, un courtier en ligne permettant de trouver le meilleur prix immobilier en 5 minutes. Créé en 2017, Pretto est une SCPI qui permet d’investir collectivement dans des actifs qui ne seraient pas accessibles aux particuliers directement, avec des tickets à partir de 500€. Si le rendement varie selon les pays, il est en moyenne de 4% avec un risque qui reste très faible puisque l’investissement est collectif.“Les placements n’ont pas de durée de vie mais par contre ils ont une liquidité. On peut décider de vendre tout ou une partie des SCPI que l’on a. Cette liquidité est intéressante par rapport à l’immobilier traditionnel puisqu’en quelques semaines on peut revendre ses parts de SCPI.”Au programme de ce dix-neuvième épisode : Une présentation de la société de gestion Pretto et la réponse aux nombreuses questions soulevées par ce projet : Quels sont les avantages de la SCPI ? Comment trouver des bons plans en immobilier ? Ces placements ont-ils une durée de vie limitée ? Quelle est le modèle des sociétés de gestion ? Pourquoi souscrire une part de SCPI au sein d’une Assurance Vie ? Combien de temps dure l’emprunt pour les SCPI ? Sous quelle forme apparaît le revenu et au bout de combien de temps ?Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.On a également parlé d’anciens épisodes de la Martingale :#Où faire les meilleurs coups immobiliers ?#L’immobilier peut-il se péter la gueule ?Merci à OTEA Capital d'avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.Contactez les à lamartingale@otea-capital.fr

episode sybel imglogo play

19 - #19 : 6% d’intérêts en investissant dans la transition énergétique - Nicolas de Feraudy

“Les énergies renouvelables ont une typologie de risque très particulière, puisqu’elles bénéficient de tarifs d’achat garantie par l’Etat sur une durée de 20 ans.”Investir dans les énergies renouvelables et participer directement à l’économie locale de votre région vous semble encore flou ? Ce nouvel épisode de la Martingale devrait répondre à toutes les questions que vous vous posez. Notre invité du jour : Nicolas de Feraudy est le “presque” fondateur (à 3 mois près) de Lendopolis, une plateforme de financement participatif permettant d’investir dans des projets d’énergies renouvelables. Créé en 2014, Lendopolis permet à chacun de placer dès 20 € dans un projet au choix. Le retour sur investissement s’effectue sous forme de taux d'intérêt d’entre 4,5% et 6% selon les projets. “Depuis 2016, nous n’avons jamais eu de retard ou de défaut de paiement. Il y a un gros travail en amont : on refuse pas mal de projets de très petits acteurs ou de projets qu’on estime ne pas tenir la route.”Au programme de ce dix-neuvième épisode : Une présentation de la plateforme de financement participative Lendopolis et la réponse aux nombreuses questions soulevées par ce projet : Pourquoi est-il intéressant d’investir dans les énergies renouvelables ? Quels gains peut-on espérer obtenir ? Pourquoi favoriser les investisseurs habitant à proximité du projet ? Investir dans les énergies renouvelables présente-t-il un risque important ? Nicolas de Feraudy répond également à des questions plus techniques qu’il est important de se poser lorsque l’on investit dans la transition énergétique. Je remercie Marie Rabensein de nous avoir mis en contact ainsi que Jacques Bouillié de m’avoir aidé sur l’épisode. On a parlé d’anciens épisodes de la Martingale et de Génération Do It Yourself :#18 - Gabriel Jarrosson - Leonis Investissement : Investir dans une startup en club#62 Olivier GOY - October et 123 IM - Comment faire fortune en prêtant de l’argent code promo pour obtenir 10% sur votre prochain investissement : DOITBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à OTEA Capital d'avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.

episode sybel imglogo play

18 - #18 : Investir dans une startup en club - Gabriel Jarrosson

“Ma théorie : il n’y  a pas de hasard lorsqu’on investit dans une startup, il existe des critères très précis permettant de déterminer, en amont, si une boîte va réussir.”Les clubs privés d’investisseurs version 2020 vous paraissent obscurs et vous ne comprenez pas véritablement leurs objectifs ? Ce nouvel épisode de la Martingale devrait vous aider à y voir plus clair. Notre invité du jour : Gabriel Jarrosson est le fondateur de l’un de ces clubs d’investisseurs, Leonis Investissement, permettant à qui le souhaitent d’investir dans des startups françaises ou américaines très prometteuses. Créée en 2017, Leonis permet notamment aux particuliers, aux Business Angels ou encore aux entreprises d’investir au moins 2000 euros dans des startups en croissance.  “Il est tout à fait possible de gagner de l’argent avec des business non scalable. Mais les risque d’échouer sont plus élevé si les coûts de production sont importants.”Au programme de ce dix-septième épisode : Une présentation du fonctionnement des club d’investissement et la réponse à de nombreuses questions soulevées par le projet de Gabriel Jarrosson : Comment convaincre les startups qui, d’ordinaire, se tournent davantage vers des fonds d’investissement, de faire confiance à un club d’investissement pour leurs levées de fonds ? Quel est le secret d’un bon investissement ? Sur quels critères choisir la startup dans laquelle investir ? Quels sont les domaines en lesquels il croit le plus pour investir en 2020 ?Pour retrouver l’ouvrage de Gabriel Jarrosson :  Mes secrets d'investisseur - Start-up, crypto-monnaies et création d'entreprise : Les critères méconnus d'investissement qui m'ont rendu riche et libre.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à OTEA Capital d'avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.Contactez les à lamartingale@otea-capital.fr

episode sybel imglogo play

17 - #17 : Faire du blé en plantant des arbres : comment s’enrichir en faisant du bien à la planète ? - Baudouin Vercken

“Aujourd’hui, on peut inscrire ses investissements dans une logique responsable, où les euros que l’on place agissent en faveur du renouvellement des forêts françaises et ont un impact sur l’environnement.”Le lien entre finance et écologie ne vous paraît pas forcément évident au premier abord ? Ce nouvel épisode de la Martingale devrait vous aider à comprendre comment lier durablement ces deux concepts et vous offrir toutes les clefs pour investir et protéger la forêt française.Notre invité du jour : Baudouin Vercken est le co-fondateur d’une solution innovante développée dès 2014, qui permet à chacun de financer des arbres en devenant propriétaire de ceux-ci. Aussi bien les particuliers que les entreprises peuvent, grâce à Ecotree, investir économiquement dans des forêts françaises de leur choix et ainsi les valoriser, tout en ayant un véritable impact écologique. “On a réussi à mettre en place une innovation juridique grâce à laquelle nos clients sont réellement propriétaires d’un actif arbre, sans être propriétaires de l’actif sol. De ce fait,  même si Ecotree disparaissait, il serait impossible de retirer l’arbre à son propriétaire.”Au programme de ce dix-septième épisode : Une présentation du projet écologique et économique qu’offre Ecotree et la réponse à de nombreuses questions que soulève la démarche novatrice de cette startup. Comment est-il possible de gagner de l’argent en investissant dans les forêts françaises ? Au bout de combien de temps peut-on espérer percevoir un gain d’argent ? Combien d’euros un arbre peut-il rapporter ? Est-il possible de revendre son arbre après en être devenu propriétaire ?Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à OTEA Capital d'avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.

episode sybel imglogo play

16 - #16 : Mouvement FIRE : Épargne hardcore et retraite à 40 ans - Victor Lora

“Les valeurs derrière le frugalisme, c’est d’être contre l’archétype de succès et de sur-performance des années 90Vous avez déjà rêvé de vous arrêter de travailler à 40 ans pour vous consacrer à ce qui vous passionne ? Ce nouvel épisode de La Martingale vous propose une solution.Notre invité du jour : On a tous une image du rentier gominé, et roulant dans de grosses berlines. Victor Lora est la preuve que le rentier de 2020 est protéiforme. Il est chargé de projet de l’application Bankin, mais ça n’est pas pour cette activité qu’il est notre invité. Il est avant tout l’un des principaux ambassadeurs du mouvement FIRE - ou frugaliste - en France. Le mouvement FIRE pour Financial Independance Retire Early - soit Indépendance Financière, Retraite Tôt - propose à travers une gestion particulière de son patrimoine, un mode de consommation alternatif et surtout de nombreux investissements, de devenir indépendant financièrement et de ne plus avoir à travailler dès 40 ans. “On ne sait pas de quoi demain sera fait, la seule chose dont on peut être sûr, c’est que plus le temps passe, moins on a d’énergie et plus on a envie de faire autre chose. Le Mouvement Fire permet de faire autre chose, et de supprimer la nécessité de gagner de l’argent ”Au programme de ce quinzième épisode : Une présentation de tout ce qu’il faut savoir sur le mouvement FIRE : En quoi est-ce une philosophie d’avenir en cas de décroissance ? Quelles sont les différentes formes que peut prendre ce mode de vie - Lean Fire, Regular Fire, Fat Fire et Barista Fire ? Quels sont les trois piliers qui permettent d’y accéder? Et surtout, à partir de combien d’euros est-on indépendant ? Bonne écoute par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou par ici si vous préférez Spotify.Merci à OTEA Capital d'avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.Contactez-les à lamartingale@otea-capital.fr

episode sybel imglogo play

17 - #Hors Série : Comment investir ? Quand investir ? Par où commencer ? Les bases pour investir en 2020 - Laurent Puget

“En France, la finance a mauvaise réputation. On lui prête un certain nombre de vices et de défauts – qu’elle a en partie, mais qui sont exagérés – on lui impose une transparence totale, et on lui demande d’avoir un système de prix dérogatoire.”  Si vous avez suivi les 15 épisodes de la première année de la Martingale, vous avez probablement envie, comme moi, d’investir dans tous les secteurs à la fois – du lingot d’or au bitcoin en passant par le vin ! Mais par où commencer ?! Cet épisode de la Martingale devrait vous orienter.Notre invité du jour : Il est notre partenaire depuis le début de ce podcast, mais vous ne l’avez encore jamais entendu. Laurent Puget est le fondateur d’OTEA Capital, société de gestion d’actifs indépendante et entrepreneuriale qui sponsorise La Martingale depuis le premier jour. “La finance en France est souvent prise comme bouc émissaire alors que c’est un des secteurs, en termes de transparence et de contrôle par des autorités indépendantes, les plus suivis et contrôlés.”Au programme de cet épisode hors-série : Tout sauf une ode sur OTEA Capital, mais quelques questions précises sur la gestion de patrimoine et un bilan de la première saison. Matthieu Stefani et Laurent Puget abordent le fonctionnement des véhicules financiers traditionnels – comme les fonds d’investissements -, le rôle des conseillers en gestion de patrimoine et comment bien les choisir, et posent la question cruciale : comment savoir si c’est le bon moment pour investir et faire son entrée sur les marchés financiers ?Bonne écoute par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou par ici si vous préférez Spotify.Merci à OTEA Capital d’avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N’hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.Contactez les à lamartingale@otea-capital.fr

episode sybel imglogo play

15 - #15 : Avoir un objectif de 10% de rentabilité via le crowdfunding immobilier c’est possible ? - Jean-Baptiste Vayleux

“Il vaut mieux investir dans un petit quartier en Ile-de-France que tu connais bien, plutôt que dans un quartier business à Los Angeles en ayant aucune connaissance du marché américain.”Les finances personnelles vous semble aussi flou que la différence entre promoteur immobilier, promoteur foncier et marchand de bien ? Ce nouvel épisode de La Martingale devrait vous aider à comprendre.Notre invité du jour : Jean-Baptiste Vayleux, est le co-fondateur de Lymo, une société à la fois plateforme de crowdfunding immobilier et un promoteur immobilier, qui propose à des particuliers d’investir dans les projets de promoteurs.   “Mon investissement numéro 1, c’est la lecture : tu apprends énormément en lisant les erreurs et les succès des autres. ”Au programme de ce quinzième épisode : Un tour complet de comment fonctionne le crowdfunding immobilier, avec la réponse aux questions : pourquoi est-ce que ça peut rapporter de 8 à 12% de rentabilité ? Comment bien choisir les projets dans lesquels on investit ? Et pourquoi vaut-il mieux investir dans des projets qui sont proches de nous ? En bonus, vous comprendrez enfin la différence entre un promoteur immobilier, un promoteur foncier et un marchand de bien. Bonne écoute par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou par ici si vous préférez Spotify.Merci à OTEA Capital d'avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.Contactez les à lamartingale@otea-capital.fr

episode sybel imglogo play

14 - #14 : Faut il avoir toutes ses économies en euros ? - Pierre-Antoine Dusoulier

“Arrivé à un certain niveau de capital, tu vis dans une économie globale, tu voyages, tu ne sais pas forcément où tu seras dans un an… c’est presque indispensable d’investir dans d’autres devises.”La finance vous semble aussi incompréhensible que ce qui détermine la valeur d’une devise ? Ce nouvel épisode de La Martingale devrait vous aider à comprendre.Notre invité du jour : Pierre Antoine Dusoulier est le CEO d’iBanFirst, une société Fintech qui propose une plateforme spécialisée dans les transactions d’une devise à une autre, en se basant sur le cours de celles-ci en temps réel. “Comme l’investissement sur les devises est très volatil, avec beaucoup d’intérêts à vendre, il y’a beaucoup de Charlatan sur internet. Mais c’est pas forcément une mauvaise idée de les fréquenter à ses débuts pour apprendre les bases. ”Au programme de ce quatorzième épisode : Une présentation des fondamentaux du trading de devises, et la réponses aux questions : à quel moment investir dans de nouvelles devises ? est-ce qu’il faut acheter des devises émergentes ? quels sont les trads spécifiques à chaque devise ? et en quoi est-ce que c’est différent du Bitcoin ?

episode sybel imglogo play

13 - #13 : Ne plus investir dans le vent avec le Goal Based Investing ! - Guillaume Piard

“Les financiers sont fascinés par la finance, mais pas par l’argent, et ça les décorrèle complètement de la vie des gens ”La finance vous semble aussi déstabilisante que de préparer sa retraite ? Ce nouvel épisode de La Martingale devrait vous prouver le contraire. Notre invité du jour : Guillaume Piard est le CEO de Nalo, une assurance vie qui permet de piloter son argent et d’assurer son patrimoine en se basant sur les projets de vie de ses clients et non sur les produits qu’ils achètent.“Même les professionnels en France ne savent pas gérer leur argent, y’a pas d’approche individuelle, le focus de tous les professionnel est tournée vers le produit.”Au programme de ce treizième épisode, et premier de la nouvelle saison : Une présentation du Goal Based Investment, et la réponse aux questions : Quels risques prendre pour quelles échéances ? Doit-on craindre pour sa retraite quand le CAC 40 perd 3 points ? Et enfin, combien de temps à l’avance doit-on s’y prendre pour financer une bague de fiancaille ? Pour bénéficier de 3 mois de frais de gestion offerts sur Nalo, utilisez le code : martingaleOn y mentionne aussi :l’ épisode 1 : l’Immobilier peut-il se péter la gueule ? avec Philippe Le Trungl’épisode 2 : Faut-il laisser la gestion de mon épargne à un robot ? avec Laurent GirardMerci à OTEA Capital d'avoir rendu possible cette deuxième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos patrimoines privés ou professionnels.Contactez les à lamartingale@otea-capital.fr

episode sybel imglogo play

12 - #12 : L'Impact Investing, Investir dans un Burger King pour avoir un impact social en gagnant de l'argent - Mathieu Cornieti

“Tu veux créer de l’emploi de manière pérenne dans un quartier populaire ? Il te faut une entreprise rentable. Et une entreprise rentable, elle fait gagner de l’argent à ses actionnaires.”La finance vous semble aussi amorale qu’un casino à Vegas ? Ce nouvel épisode de La Martingale devrait vous prouver le contraire. Notre invité du jour : Mathieu Cornieti est le CEO d’IMPACT Partenaires, un fonds d’investissement de 100 millions d’euros, qui mise sur des projets entrepreneuriaux à impact social remarquable, en particulier dans les territoires fragiles (quartiers populaires, zone rurales, etc.)“L’enjeu le plus important de l’impact investing, c’est vraiment l’accompagnement de l’entrepreneur sur lequel tu décides d’investir”Au programme de ce douzième épisode : Une présentation des enjeux de l’Impact Investing, mais aussi la réponse aux questions : Comment bien mesurer son impact ? Peut-on se lancer sans être un investisseur professionnel ? Et enfin, est-ce possible d’avoir un portefeuille 100% éthique ? 

episode sybel imglogo play

11 - #11 : L'or en barre, encore mieux que le Bitcoin ? - Rafik Makhlouf

“Aujourd’hui on est dans une situation de crise géopolitique mondiale et de ralentissement de l’économie. Tout ça est très bénéfique pour l’or.”Les finances personnelles vous semblent aussi insensées que la ruée vers l’or ? Ce nouvel épisode de La Martingale devrait vous aider à y voir plus clair. Notre invité du jour : Rafik Makhlouf est le fondateur et le CEO de Goldmarket.fr, une plateforme et un réseau de plusieurs boutiques experts en métaux précieux et spécialisés en investissement or physique.“Nos conseils pour bien investir, c’est 80% d’immobilier et 15-20% d’or dans votre portefeuille.”Au programme de ce onzième épisode : Pleins de bons conseils directement applicables. Et la réponse aux questions suivantes : quelle est la différence entre or physique, or papier et ETF ? Est-ce qu’une Rolex en or a une valeur or ? Et est-ce que je peux me balader avec de l’or dans les poches ? 

episode sybel imglogo play

10 - #10 : Comment éviter de se faire conseiller par le nouveau Madoff ? - Eric Pinon

“En France, on accepte très mal de payer le service de conseil en investissement.”Les finances personnelles vous semblent aussi volatiles que votre confiance dans les conseillers financiers ? Ce nouvel épisode de La Martingale devrait vous aider à y voir plus clair. Notre invité du jour : Eric Pinon est le président de l’AFG - Association Française de la Gestion financière, l’organisme qui regroupe tous les acteurs du métier de la gestion d’actifs. Il est également Senior Advisor à la Financière de l’Echiquier.“Le plus important pour les gens, ce n’est pas leur femme, ce n’est pas leurs gosses, ce n’est pas leur société, c’est leur argent.”Au programme de ce dixième épisode : Pleins de bons conseils directement applicables. Et la réponse aux questions suivantes : Comment éviter de se faire conseiller par le nouveau Madoff ? Comment faire pour bien équilibrer risque et sécurité ? Comment construire une relation de confiance avec son conseiller ?

episode sybel imglogo play

9 - #9 : Comment bien s’organiser avant d’investir ? - Maxime Camus

“Investir sans avoir définit des objectifs, c’est l’échec assuré.”Les finances personnelles vous semblent aussi troubles que la différence entre banquier et conseiller financier ? Ce nouvel épisode de La Martingale devrait vous aider à y voir plus clair. Notre invité du jour : Maxime Camus est à la tête de Grisbee, un service de coaching financier en ligne nouvelle génération qui accompagne les particuliers dans la gestion de leur patrimoine et dans leurs prises de décisions.“Se constituer une épargne de précaution, c’est le b-a.-ba. Mais ça ne suffit pas.”Au programme de ce neuvième épisode : Pleins de bons conseils directement applicables. Et la réponse aux questions suivantes : Combien doit représenter une épargne de précaution ?  Comment bien déterminer ses objectifs avant d’investir ? Quels sont les avantages de l’investissement en ligne ? 

episode sybel imglogo play

8 - #8 : Comment investir dans le vin et faire de l’argent avec du liquide ? - Angélique de Lencquesaing

“Les plus-values les plus intéressantes ne se font pas avec les vins les plus connus.”Les finances personnelles vous semblent aussi trouble que le tanin ? Ce nouvel épisode de La Martingale, soutenu par OTEA Capital et présenté par Matthieu Stefani vous aidera à voir à travers. Notre invitée du jour : Angélique de Lencquesaing est la co-fondatrice d’iDealwine. Ancienne d’Euronext, elle co-fonde en 2000 cette “bourse” des vins permettant aux amateurs de vins d’acheter, de coter,  de revendre et d’estimer leurs bouteilles. “Investir dans le vin, ce n’est pas un investissement pour néophytes. Il faut s’y connaître.”Au programme de ce huitième épisode : Le vin dans lequel on investit doit il être bon à boire ? Quel est le plus rentable entre le vignoble et la collection de bouteilles ? Quels sont les meilleurs cépages et régions dans lesquelles investir ?

episode sybel imglogo play

7 - #7 : Où investir avant la fin du monde ? - Géraldine Métifeux

“Si la fin du monde économique tel que nous le connaissons est pour demain, c’est le moment d’investir… dans les bons secteurs.” Les finances personnelles vous semblent aussi abstraites que l’apocalypse ?  Ce nouvel épisode de La Martingale, soutenu par OTEA Capital et présenté par Matthieu Stefani éclaircira vos zones d’ombre.  Notre invitée du jour : Géraldine Métifeux est experte en gestion de patrimoine. À la tête du cabinet de conseil Alter Égale depuis presque quinze ans, elle accompagne avec son équipe des particuliers, des entreprise et des professions libérales dans la gestion de leurs biens. Avec un mot d’ordre : l’indépendance.  “Tout est question de timing et de tempo : il faut juste trouver les bons moments pour investir.” Au programme de ce 7ème épisode :  Faut-il investir avant une crise financière ou attendre qu’elle soit là ? Dans quel secteur ? Plutôt liquide ou dématérialisé ? Géraldine Métifeux lève le voile sur les doutes de Matthieu Stefani en donnant de précieux conseils sur l’investissement en temps incertains. Toutes les réponses dans ce nouvel épisode de La Martingale.  Bonne écoute par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou par ici si vous préférez Spotify. See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

episode sybel imglogo play

6 - #6 : Comment trouver les licornes de demain ? - Frédéric Zablocki

“Il y a au moins une vingtaine de licornes potentielles en France aujourd’hui” Les finances personnelles vous semblent aussi chimériques que les licornes ? Le cinquième épisode de La Martingale, animé par Matthieu Stefani  et soutenu par OTEA Capital, vous aidera à percer leur mystère.   Les licornes, ce sont ces fameuses startups dont la valeur serait estimée à plus d’un milliard de dollars, ce qui explique leur caractère extrêmement rare. On n’en compte que quelques centaines dans le monde ! Notre invité du jour : Frédéric Zablocki est le fondateur d’Entrepreneur Venture, société de gestion qui accompagne les entreprises non cotées dans leur financement.  Véritable “dinosaure” de l’ère des startups, Frédéric Zablocki revient sur son riche parcours d’entrepreneur, jusqu’à devenir business angel.  “Il faut bien réussir son premier tour d’investisseur. Ensuite, une fois que tu es rentable, tu es beaucoup plus fort et serein dans la négociation.” Au programme de ce cinquième épisode : Comment repérer et investir dans la bonne licorne ? Exemples concrets à l’appui, Frédéric Zablocki nous donne des clés de compréhension pour tirer le meilleur parti de son investissement dans une startup. Tous les bons conseils par ici, si vous préférez iTunes, ou par ici si vous préférez Spotify. See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

episode sybel imglogo play

5 - #5 : Où faire les meilleurs coups immobiliers ? - Martin Menez

“Un projet immobilier, on met littéralement les pieds dedans.  Et seul l’avenir décidera de si on a raison.” Les finances personnelles vous semblent aussi compréhensibles que les taux de prêt immobilier ? Le cinquième épisode de La Martingale, animé par Matthieu Stefani et soutenu par OTEA Capital vous aidera à y voir plus clair. Bulle immobilière, taux qui ne cessent d’évoluer, prêts qui se font et défont - pas facile de prendre des décisions dans tout ça.  Notre invité du jour : Martin Menez est le fondateur de Bevouac, startup spécialisée dans l’accompagnement pour l’investissement locatif. Il accompagne ses clients dans leurs investissements immobiliers de A à Z,  de la recherche du bien à la paperasse qui en décourage plus d’un.  Au programme de ce cinquième épisode : Où faire les meilleurs coups immobiliers ? Tout le monde ou presque se pose cette question, Martin Menez y répond avec en prime des conseils à mettre en application.  “Tout le monde n’a pas la même définition de l’investissement”  See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

episode sybel imglogo play

4 - #4 : Comment faire fortune en investissant dans des startups ? - Georges Viglietti

"Tu peux devenir milliardaire tout en étant utile et faire du bien à la société.”  Le monde de la finance personnelle vous semble aussi impénétrable que les voix du seigneur ? Le quatrième épisode de La Martingale, animé par Matthieu Stefani  et soutenu par OTEA Capital vous aidera à le déchiffrer.  Notre invité du jour : Georges Viglietti est expert en investissement dans les startups. Il a d’abord été directeur pendant 5 ans du réseaux Paris Business Angels, mais il est surtout depuis 2013 l’un des fondateurs de Sowefund, une plateforme de crowdfunding dédiée à l’investissement dans les startups. “Être investisseur, ça peut être un métier mais c’est surtout une passion.” Au programme de ce quatrième épisode : Georges Viglietti met fin aux idées reçues sur l’investissement dans les startups. Quels sont les risques encourus ? Quels bénéfices en tire-t-on ?  Pourquoi passer par une plateforme ? Quels sont les critères qui devraient vous faire investir ou fuir ? Pour connaître les réponses, écoutez.  “Si le gars te ment une fois lors d’un comité, c’est fini pour lui”. Bonne écoute par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou par ici si vous préférez Spotify. See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

episode sybel imglogo play

3 - #3 : Bitcoin, arnaque ou opportunités ? - Eric Larchevêque

“Le bitcoin a maintenant 10 ans, et on a annoncé sa mort à peu près 359 fois dans les médias.” Le monde de la finance personnelle vous semble aussi indéchiffrable qu’un algorithme ? Le troisième podcast La Martingale, animé par Matthieu Stefani et soutenu par OTEA Capital vous aidera à y voir plus clair. Un an après la frénésie qui s’est emparée du monde des crypto-monnaies, et particulièrement du Bitcoin, Matthieu Stefani reçoit Eric Larchevêque pour comprendre comment ça fonctionne, ce qu’il s’est passé, et dresser le bilan “Bitcoin, un an après ?”. Notre invité du jour : Eric Larchevêque est l’un des plus grands experts sur les crypto-monnaies en France. Il a fondé la Maison du Bitcoin – aujourd’hui Coinhouse – parce qu’il s'est intéressé aux crypto-assets et qu’il voulait créer un espace de rencontre et de discussion. Mais il est surtout le fondateur et directeur de Ledger, leader mondial des solutions de sécurités d’infrastructures pour applications blockchain.  “Vouloir comprendre le bitcoin amène à comprendre le système financier et ça c’est très intéressant. On ne peut pas perdre de temps à s’intéresser à cette question.” Au programme de ce troisième épisode :  explication de la situation actuelle et conseils avisés pour aborder les crypto-monnaies. Petit indice : “Bitcoin existe toujours et bitcoin est là pour durer”. “Se dire «je vais investir 100€ dans du bitcoin pour voir, pour comprendre», c’est une bonne idée” On vous laisse découvrir tous les bons conseils pour aborder les crypto-monnais… par ici si vous préférez iTunes ou par ici si vous préférez Spotify. See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

episode sybel imglogo play

2 - #2 : Faut-il laisser la gestion de mon épargne à un robot ? - Laurent Girard

Avec Laurent Girard, co-fondateur de Yomoni “J’aime bien le concept d’humain augmenté. Des algorithmes qui tournent, qui me proposent des stratégies, qui les testent. Ce qui fait que quand je prends la décision in fine, ça n’est pas une décision aléatoire.” Le monde de la finance personnelle est pour vous aussi compréhensible que le langage de R2D2? Le deuxième épisode du podcast La Martingale, animé par Matthieu Stefani et soutenu par OTEA Capital devrait vous faciliter la tâche. Dans cet épisode, Matthieu Stefani reçoit Laurent Girard qui nous partage son ressenti sur l’épargne, et particulièrement sur le nouveau rôle qu’y jouent les robots. Quels sont ces “Robots Advisor” et quels sont leurs champs d’actions dans la gestion de l’argent et des placements ? Ecoutez pour connaître la réponse ! Notre invité du jour : Laurent Girard est un expert du monde de la finance. Fort d’une expérience de 10 ans en tant que consultant dans des grands groupes, son expertise repose sur l’élaboration de stratégies digitales pour accompagner les entreprises dans leur transformation. Il a co-fondé en 2014 le service de gestion d’épargne en ligne Yomoni, et plus récemment le cabinet de conseil Deeple. Vous pouvez le contacter à laurent@deeple.com. “Dans l’investissement, y’a une grosse partie qui est quantitative et analytique, mais il y a certains aspects qui sont encore assez compliqués à détecter via un simple questionnaire. Ce qu’aujourd’hui une machine n’est pas capable de fournir, c’est cette capacité d’empathie, d’écoute et de réassurance.” Au programme de ce premier épisode :  vous l’aurez compris, présentation de ce qu’offrent les Robots Advisor et recommandations avisées sur comment être bien conseillé. Pour démarrer : “Il faut vraiment mettre une couche d’humain. Et pour que cette couche d’humain soit pertinente, il faut que 100% du temps du conseiller soit dédié à de l'interaction à valeur ajoutée avec le client.” Bonne écoute par ici si vous préférez iTunes ou par ici si vous préférez Spotify. See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

episode sybel imglogo play

1 - #1 : L'immobilier peut-il se casser la gueule ? - Philippe Le Trung

L’immobilier peut-il se péter la gueule ?  Avec l'éminent Philippe Le Trung La Martingale est un nouveau podcast consacré au monde de la finance personnelle, rendu possible par la société de gestion OTEA CAPITAL et animé par Matthieu Stefani, fondateur du podcast Génération Do It Yourself.   Dans ce premier épisode, Matthieu Stefani reçoit Philippe Le Trung.  Philippe Le Trung est un expert de l’immobilier. Avant d’avoir fondé l’agence de conseil VIEWS+S, il a fait ses armes en tant qu’analyste immobilier au sein de grands groupes et organismes spécialisés comme JP Morgan, ING, ou encore IEIF, puis plus récemment en tant que Directeur du Développement et de la Communication de la Foncière des Régions. Aujourd’hui, il pilote des missions de conseil en accompagnant des dirigeants d’entreprise dans les domaines de l’Immobilier et de la Finance d’Entreprise.  Au programme de ce premier épisode :  partages d’expériences personnelles et conseils avisés qui vous éclaireront sur la valeur réelle de l'immobilier, que vous envisagiez un projet dans un avenir proche ou lointain.  🤙 Suivez également le podcast sur les réseaux ! Twitter Instagram Facebook See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

episode sybel imglogo play

1 - #0 Présentation La Martingale

Les finances personnelles, vous trouvez ça barbant ? Parler investissement vous assomme ? Le podcast La Martingale, animé par Matthieu Stefani, fondateur de CosaVostra et soutenu par OTEA Capital, risque fort a) de vous faire changer d’avis et b) de vous être utile. Comme beaucoup d’actifs, Matthieu ne s’est jamais réellement intéressé à son patrimoine et au placement de ses économies. Or cet univers n’a jamais été aussi complexe et riche en opportunités. C’est pourquoi il a décidé de partir à la rencontre d’experts financiers de secteurs très différents, pour vous livrer des conseils avisés, que ce soit pour investir dans l’immobilier ou pour sauver la planète. Il vous explique tout dans cet épisode d’introduction. Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez iTunes, par ici si vous préférez Spotify, ou par ici si vous préférez Deezer. See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.