Podcast| Par Ouï-dire | Sybel

share sybel series logo

Partager

Un espace qu’ouvre le son, une parole qui s’y loge, retrouvez le temps suspendu dans Par Ouï-dire. De la fiction ou du documentaire, des archives, du temps présent, d’ici et d’ailleurs : vous emmener là où l’on ne va pas, entendre ceux que l’on n’ent...voir plus

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - L’instant Latex, 2e partie + Corps sales, ville sèche, 1e partie

Une rencontre, un désir… Au moment de coucher avec l’autre, un sujet de conversation sort de l’ombre … Capote ou pas capote, là est la question. Autour de La Journée mondiale de lutte contre le sida de ce 1er décembre, ‘L’instant Latex’ raconte les expériences liées au préservatif de plusieurs intervenants âgés de 19 à 65 ans. Une réalisation de Manu Jans. Pour suivre : Corps sales, ville sèche : 1. Cette baignoire, c’était la mer Alors que le manque d’eau touche des franges de plus en plus larges de la population urbaine, les bains publics ont presque tous disparu. À travers Bruxelles et les témoignages des personnes qui les ont fréquentés et qui fréquentent encore ces bains, ‘Corps sales // Ville sèche’ nous plonge au cœur de l’une de nos pratiques parmi les plus intimes : se laver. Depuis les lieux méconnus où l’on peut se laver en ville, hors de chez soi, ce documentaire décortique, d’hier à aujourd’hui, les enjeux et l’importance de pouvoir prendre soin de soi. Une réalisation en 3 parties signée Pauline Bacquaert et Sophie Richelle

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Façons de Voir : Photo I Brut 2# / Reconnaître l’habitat léger

L’exposition Photo I Brut 2# est à voir au Botanique à Bruxelles jusqu’au 19 mars 2023. Plus de 500 œuvres fortes, drôles, énigmatiques, inquiétantes parfois. Elles font partie de la collection de Bruno Decharme, collectionneur français, mondialement reconnu qui, depuis plus de trente ans, valorise, met en lumière et surtout partage son amour pour l’Art Brut. Coordonnées par le Centre d’Art Brut et contemporain, Le S Grand Atelier Photo /Brut propose d’autres expositions au musée Art et Marge, à la Centrale, et à la Tiny Galerie. Toutes les infos sont sur le site Botanique.be L’habitat léger désigne les habitations destinées à la résidence, de faible emprise au sol, parfois démontables, toujours aisément réversibles. Vincent Wattiez, coordinateur du Réseau brabançon pour le droit au logement, nous parle de l’évolution de ce « mode d’habiter » et de ses enjeux. Réalisation Yves Robic

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Eclair - Le son révélateur, 1e partie

Pendant plus d’un siècle, les bains révélateurs des Laboratoires Éclair ont fait apparaître des images sur des milliers de kilomètres de pellicule. Ses ouvrier·es ont souvent œuvré toute leur vie à finaliser les œuvres des cinéastes. Si l’on pouvait écouter la trace des sons de cette vie, qu’entendrait-on de ces invisibles qui ont vécu, travaillé et aimé là - quand développer, tirer, monter, étalonner, incarnaient encore des savoir-faire indispensables à l’existence d’un film ? ‘Éclair - Le son révélateur’ retrace l’histoire commune des travailleurs et travailleuses de l’ombre du cinéma argentique, et fait rejaillir à travers elle la mémoire de sons disparus (ou presque) - celui de la pellicule, d’une époque, d’un lieu et d’outils de travail qui lui étaient entièrement dédiés. Une série documentaire réalisée par Sarah Lefèvre et Clara Ries du Collectif Transmission, avec la complicité de la compagnie Décor Sonore.

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Ségolène Denis, hommage / Fleur de feu

Ce mardi des archives met en lumière la parole de l'artiste plasticienne et marionnettiste de talent Ségolène Denis, qui a décidé de quitter brutalement ce monde, il y a deux mois à peine, le mardi 14 septembre 2022, à l'âge de 40 ans. Il y a moins d'un an, Fanny Lacrosse, dans le cadre d'une émission Façons de Voir, partait la rencontrer dans son petit atelier d'artiste à Tournai et y découvrait les sculptures qu'elle allait exposer au Centre Culturel de Mouscron en mars et avril 2022. au coin du feu de son atelier, elles évoquent sa fascination pour la fragilité des choses et des êtres, ses sculptures faites de papiers, de branches entremêlées et de poussière, ses oeuvres qui tentent de retenir les traces du temps, de capturer le sublime d'une présence qui disparait... Pour suivre : Fleur de feu. Dominique Van Cappellen propose une cérémonie du feu afin de célébrer la mémoire des personnes chères décédées lors des périodes de confinement qui se sont succédées depuis mars 2020.

episode sybel imglogo play

20 - Par Ouï-dire - Belong anywhere

En 1913, l’entreprise belge Solvay installa à Rosignano (IT, Toscane) une usine de bicarbonate de soude. Elle occupa et aménagea le paysage, et elle construisit une nouvelle ville pour ses ouvriers. Pendant plus de 100 ans, les activités de la production de cette matière ont affecté et transformé les corps et les esprits des habitant.e.s en profondeur. Puis, l’usine commença à réduire sa production et ses besoins en main d’œuvre et, au fur et à mesure des années, beaucoup d’ouvriers quittèrent la ville. Aujourd’hui, les maisons des ouvriers du Villaggio Solvay, sont revendues ou mises en location sur Airbnb pour les touristes pendant l’été. Ailleurs, à partir de 1946, des Italien·nes arrivèrent par milliers en Belgique dans le cadre des accords 'bras contre charbon' pour travailler dans les mines de charbon de la région liégeoise. Ils, elles vécurent pour la plupart dans des logements de fortunes, des baraquements, et au milieu des fumées noires des entreprises sidérurgiques. Gaby Mazzantini, est née en Toscane et elle est venue habituer à Seraing avec son mari, arrivé en Belgique avec sa famille dans le cadre des 'accords'. C’est elle qui nous raconte et entremêle ces deux histoires. Un documentaire de Chloé Malcotti, avec Gaby Mazzantini.

episode sybel imglogo play

20 - Par Ouï-dire - L’instant Latex – 1e partie

Une rencontre, un désir… Au moment de coucher avec l’autre, un sujet de conversation sort de l’ombre … Capote ou pas capote, là est la question. Autour de La Journée mondiale de lutte contre le sida de ce 1er décembre, ‘L’instant Latex’ raconte les expériences liées au préservatif de plusieurs intervenants âgés de 19 à 65 ans. L’un est célibataire, usager des applis de rencontre, l’autre est en couple, l’un est homosexuel, l’autre est polyamoureux… Le vécu dont témoignent les protagonistes révèle avec humour et tendresse quelques-unes de nos subtiles contradictions, tandis qu’ils nous parlent de leurs parents, de l’éducation sexuelle, du plaisir, de la pression morale, des maladies, de la contraception, de la fidélité, de la mort, des années sida, des préjugés sur les femmes, des difficultés d’érection…. Une réalisation de Manu Jans

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Façons de Voir : la collection Architecture de novembre 2022

- Fanny Lacrosse part avec le bureau Label Architecture, à la découverte de l'école Arc-en-Ciel située à Saint-Josse, l’une des communes les plus densément peuplées de Bruxelles. Créer des classes et des espaces de jeux extérieurs supplémentaires était leur enjeu. - La 6e édition d’Archidoc, organisée par le GAR, présente l’œuvre de Jacques Gillet à travers un livre, une exposition au Musée Wittert (jusqu’au 23 décembre 2022) et un film réalisé par Christopher Bouts. La maison-sculpture de Jacques Gillet à Angleur est une œuvre emblématique de l’architecture organique. Une visite initiée par Fabrice Kada. - Queering Brussels, aux Halles Saint-Géry à Bruxelles, est une exposition qui sensibilise le grand public à la dimension genrée de l’architecture, ainsi qu’à l’impact des questions de sexualité dans les domaines de l’architecture et de l’urbanisme. Une proposition de Christine Van Acker.

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Lionel Duroy, Disparaître, deuxième partie

Lionel Duroy entreprend un long voyage vers l’Est dans 'Disparaître', publié chez Mialet-Barrault. À l'âge où il est d'usage d'envisager un repos bien mérité, Lionel Duroy a choisi d'enfourcher son vélo car pour lui l’écriture et le vélo sont apparentés… Une fois que le premier mot et le premier coup de pédale sont enclenchés, il est impossible d’arrêter. Il va vers ces endroits qui l'ont toujours fasciné : la Roumanie, la Moldavie, la Transnistrie... et surtout Stalingrad, aujourd’hui Volgograd jusqu’où il n’ira pas. C’est une formidable fuite en littérature avec des écrivains qui ont relaté le pire, comme Vassili Grossmann dans Vie et destin, consacré à la bataille de Stalingrad, où il fut correspondant de guerre. C’est aussi un voyage sur le fantasme éperdu de Tolstoï de s’enfuir de chez lui avec sa fille et son docteur pour mourir dans une gare. Lionel Duroy a l'idée de rouler sans autre projet que de jouir du plaisir d'exister, jusqu'à s'épuiser, pour finalement passer seul et sans cérémonie de l'autre côté. Disparaître. Il l'a tenté, mais la vie est un roman qu'il a fini par écrire. Réalisation Pascale Tison Deuxième partie

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Audrey Hepburn en musiques

À l’occasion de la parution de l’ouvrage "Audrey Hepburn, une star pour tous" de Pierre Charpilloz, Pascale Vanlerberghe nous replonge dans les plus belles bandes-originales qui ont accompagné les films d’Audrey Hepburn. Des films inoubliables, dont " Vacances romaines "de William Wyler, ou parmi tant d’autres, " Diamants sur canapé " de Blake Edwards ou le très beau "Au risque de se perdre" de Fred Zinnemann. Elle incarnait la joie de vivre, l’élégance, la séduction innocente. Et pourtant dans son regard et son sourire, on décelait toujours un brin de mélancolie. Malgré un Oscar, pour Vacances romaines de William Wyler en 1954, elle ne se verra jamais comme une icône du cinéma classique. Photo : Audrey Hepburn Bettmann Archive – Bettmann via Getty Images

episode sybel imglogo play

20 - Par Ouï-dire - Là où se rejoignent les rivières, par Antoine Richard

Là où se rejoignent les rivières, signé par Antoine Richard, est de la poésie sonore à l’état pur, celle qui enchevêtre avec audace les voix, les sons et les musiques, celle qui parle du quotidien à travers la dystopie d’une inondation. Si toutes les rivières de Montbéliard sortaient de leur lit pour envahir la ville, les paroles d’habitants remonteraient à la surface. Il y aurait du silence, de l’eau, du répit et des rencontres. Une création sonore d’Antoine Richard, co-écrite avec Samaële Steiner Une production de MA Scène nationale à Montbéliard Photo : Judith Bordas

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Ce qui nous tient, par Florent Barat et Sébastien Schmitz

Ce Qui Nous Tient, ce sont des paroles de séniors orchestrées par Florent Barat et Sébastien Schmitz. Trois entretiens où on parle de ce qui nous tient debout-ensemble-en vie et par la barbichette. (A écouter au casque, pour encore plus de plaisir). Conception et réalisation : Florent Barat Création musicale et sonore : Sébastien Schmitz / Florent Barat Une production Le Collectif Wow ! avec le soutien de l’ASBL À Travers Les Arts et du service seniors de la commune de Forest. N’hésitez pas à découvrir le site internet d'A travers les arts (https://amouretsagesse.be/), qui fait un magnifique travail au quotidien avec les seniors, ainsi que le site du Collectif Wow ! (www.lecollectifwow.be), pour y découvrir les pépites qu’il recèle.

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Façons de Voir : Centenaire de Pol Bury à La Louvière – Jacques Gillet

L’artiste Pol Bury, grande figure de l’art cinétique, est né en 1922 à La Louvière (Haine-Saint-Pierre). La Ville fête ses 100 ans cette année avec plusieurs expositions, des conférences, des stages, des ateliers et la publication d’un livre consacré à ses écrits. L’ouvrage "Pol Bury, Livres et écrits" de Frédérique Martin-Scherrer est publié par les éditions CFC et Le Daily-Bul. Les expositions en cours : "Pol Bury, Va et vient" au Centre de la gravure et de l’image imprimée (jusqu’au 12 mars 2023), "Voix surréalistes, le corps des mots" au Daily Bul (jusqu’au 15 janvier 2023), "Clins d’œil à Bury" par le groupe Quinconce au Château Gilson (jusqu’au 11 décembre 2022) et "Paul Bury, Parcours d’une œuvre" à la galerie Nardone (jusqu’au 17 décembre 2022). La 6e édition d’Archidoc, organisée par le GAR, présente l’œuvre de Jacques Gillet à travers un livre, une exposition au Musée Wittert (jusqu’au 23 décembre 2022) et un film réalisé par Christopher Bouts. La maison-sculpture de Jacques Gillet à Angleur est une œuvre emblématique de l’architecture organique. Réalisation Fabrice Kada

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Lionel Duroy, Disparaître, Première partie

Lionel Duroy entreprend un long voyage vers l’Est dans 'Disparaître', publié chez Mialet-Barrault. Comme quand il était tout jeune, Lionel Duroy a choisi d'enfourcher son vélo car pour lui l’écriture et le vélo sont apparentés… Une fois que le premier mot et le premier coup de pédale sont enclenchés, il est impossible d’arrêter. Il va vers ces endroits qui l'ont toujours fasciné : la Roumanie, la Moldavie, la Transnistrie... et surtout Stalingrad, aujourd’hui Volgograd jusqu’où il n’ira pas. C’est une formidable fuite en littérature avec des écrivains qui ont relaté le pire, comme Vassili Grossmann dans Vie et destin, consacré à la bataille de Stalingrad, où il fut correspondant de guerre. C’est aussi un voyage sur le fantasme éperdu de Tolstoï de s’enfuir de chez lui avec sa fille et son docteur pour mourir dans une gare. Lionel Duroy a l'idée de rouler sans autre projet que de jouir du plaisir d'exister, jusqu'à s'épuiser, pour finalement passer seul et sans cérémonie de l'autre côté. Disparaître. Il l'a tenté, mais la vie est un roman qu'il a fini par écrire. Réalisation Pascale Tison

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Gilbert Bécaud, un artiste intemporel

Le mardi des archives met en lumière Gilbert Bécaud, disparu il y a plus de 20 ans. L’immense compositeur et interprète se dévoile dans une conversation à bâtons rompus avec Martine Cornil, en 1999, lors de la sortie de son album ‘Faut faire avec..’ Il revient sur le réel bonheur que lui donne la composition, sur ses rapports avec son public, avec ses auteurs fétiches, Louis Amade, Prévert, Cosma, Delanoë. On s’est bien trouvé avec les auteurs, on s’est trouvé mutuellement, dit-il. Et nous, on ne se lasse pas d’écouter Nathalie, Le Jour où la pluie viendra, Et maintenant, L’orange ou encore les marchés de Provence… ‘Et maintenant’, un spectacle en hommage à Gilbert Bécaud, interprété par Jules Grison, sera en tournée en Belgique en décembre. Photo : Getty images

episode sybel imglogo play

23 - Par Ouï-dire - Façons de Voir : Blue Marble/ Queering Brussels

À Bruxelles, l’ISELP (Institut Supérieur pour l'Etude Langage Plastique) présente Blue Marble, première exposition monographique de la Belgo-micronésienne Stéphanie Roland. L’artiste crée des films et des installations qui croisent la recherche documentaire et la fiction. Ils explorent le caractère fantomatique de lieux ou de personnages, et les récits réels ou imaginaires qu’ils génèrent. La pratique de Stéphanie Roland se situe à l’intersection entre cinéma et arts visuels. Une installation à voir jusqu’au 10 décembre 2022. Queering Brussels, aux Halles Saint-Géry à Bruxelles, c’est une exposition qui sensibilise le grand public à la dimension genrée de l’architecture, ainsi qu’à l’impact des questions de sexualité dans les domaines de l’architecture et de l’urbanisme. L’architecture qui dégenre asbl souhaite par cette exposition rentrer l’expertise queer et les personnes concernées par ces thématiques au sein de l’institution culturelle des Halles Saint-Géry. A voir jusqu’au 21 novembre 2022. Réalisation Christine Van Acker

episode sybel imglogo play

22 - Par Ouï-dire - Perle, de Yasmina Hamlawi - Prix Europa du meilleur documentaire radio 2022

La vie et le corps de Fos étaient régis par sa communauté, son père, son mari. Soumise et silencieuse, voilà ce qu’on exigeait d’elle. Pour mieux marquer cette prise de pouvoir, on lui a infligé le sceau de la soumission en l’excisant dès l’âge de 6 ans. Fos n’a jamais voulu être cette femme-là. Exilée en Belgique, elle réalise que le mot femme mérite une toute autre définition, qu’une femme a droit à l’intégrité de son corps et à son plaisir. Elle décide alors de reconquérir sa propre vie et de se ré-approprier ce corps meurtri. Être femme, être complète, retrouver sa perle entre les jambes. Pour cela, elle choisit la reconstruction chirurgicale de son clitoris. Réalisation Yasmina Hamlawi

episode sybel imglogo play

23 - Par Ouï-dire - Des moulins et des hommes, 2e partie

Dans ses livres ‘Des moulins et des hommes’, Jacky Adam remet à la lumière toutes les traces d’une activité qui a pratiquement disparu. Il recueille les mots, les paroles, les souvenirs de celles et ceux qui ont connu la grande époque des moulins de l’Ardenne. Stéphane Dupont l’a suivi un jour dans ses rencontres au bord de l’Ourthe. En compagnie de Geneviève, François, Julia, on se souvient et on entre dans l’univers du moulin, avec sa symphonie de sons, de bruits. On apprend que dans le temps, les meuniers étaient un peu considérés comme des sorciers parce qu’ils maîtrisaient les eaux, les rouages, la mécanique. Une émission La Quatrième Dimension, enregistrée en 2007 par Stéphane Dupont, Pierre de Giovanni et Pascal Vossen. Avec la Sonuma. La collection des 9 ouvrages de Jacky Adam est à découvrir sur le site desmoulinsetdeshommes.be

episode sybel imglogo play

22 - Par Ouï-dire - L’eau a coulé, les ponts sont restés

Un documentaire de Christine Van Acker : « Administrativement, il s’appelait Désiré Disant, mais sa famille et ses amis l’appelaient Georges. C’était mon arrière-grand-père. Il y a quelques années seulement, en allant visiter Denise Disant, l’une des petites filles de Georges, cousine de mon père, j’ai appris qu’il avait été envoyé au bagne pendant trois ans à la fin du XIXe siècle, il y a approximativement 130 ans. La seule chose que je savais de lui, c’est qu’il s’était pendu juste après la guerre 14-18. Mon père non plus n’avait jamais entendu parler de l’épisode bagne. Notre histoire familiale est mitée, pleine de trous. J’ai tenté de repriser celui-ci. » Avec le psychanalyste transgénérationnel Pierre Ramaut et l’historien Michel Pierre. Photo : Michel Pierre

episode sybel imglogo play

21 - Par Ouï-dire - Ce que j'aurais aimé que l'on me dise, de Vinciane Zech

Transidentités et coming outs Histoires croisées à plusieurs voix. Des personnes témoignent de leur rapport aux identités de genres, aux normes et aux coming outs vécus. Qu’est-ce qu’ils ou elles auraient aimé/aimeraient entendre et dire ? « Ce que j’aurais aimé que l’on me dise » est un documentaire radiophonique, initié par Vinciane Zech, donnant la parole aux concerné·es à propos des transidentités. Réalisation Vinciane Zech Mixage Irvic D’Olivier Montage Irvic D’Olivier Prise de son Hélène Lamy Au RousseauVinciane Zech Musique originale : Isabel Rocher Halolalune production Avec le soutien de ACSR /FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles

episode sybel imglogo play

20 - Façons de Voir - Didier Vermeiren au Wiels & L'architecture du home Saint-Vincent de Paul

Double exposition est une rétrospective autour du travail du sculpteur et photographe Didier Vermeiren. Au micro de Façons de Voir, l’artiste nous guide dans son exposition. L’occasion de s’immerger dans son rapport à la sculpture en découvrant des œuvres à la croisée de l’art conceptuel, du minimalisme et de la tradition moderne de la sculpture. Cap ensuite sur le home St-Vincent de Paul situé au pied des hautes fagnes dans le petit village de Xhoffraix. On découvre cette maison de retraite autour de laquelle se solidarisent, depuis des années , les habitants du village. Luc Nelles, son architecte, Nathalie Hayez, sa directrice et Régine Nelles, résidente, nous en font la visite.   Réalisation : Fanny Lacrosse.   Façons de voir est soutenu par la direction des arts plastiques contemporain de la FWB.