Podcast| Profils | Sybel

share sybel series logo

Partager

Histoires vraies ou folles, témoignages et récits intimes, tranches de vie et moments forts : des rencontres inoubliables le temps d’un trajet. Ces podcasts unitaires écoutent le monde et les vies qu’on y mène.</p>...voir plus

Produit par :
ARTE Radio
episode sybel imglogo play

101 - Les fossiles et le marteau

Dans la famille communiste, demandez le secret "Je suis né en 1991, l’année de la chute de l’URSS. Avec un grand-père résistant et un père militant, chez moi le communisme est une affaire de famille. J’ai fait mes premières manifs en poussette et mes premiers concerts à la fête de l’Huma. Des années plus tard, j’apprends que mon grand-père a dissimulé une lettre sous une pile d'assiettes. Un témoignage bouleversant qui dénonce la répression du printemps de Prague par les troupes soviétiques en août 1968. Et qui anticipe fortement les réactions à l'actuelle invasion de l'Ukraine par la Russie. Pourquoi mon grand-père, que je vénérais pour son intégrité, a-t-il choisi de cacher cette lettre ? C'est l'occasion de questionner une génération contrainte de se positionner suite à l'invasion de la Tchécoslovaquie. C'est aussi le point de départ d'une enquête intime et politique qui me plonge dans l’histoire du Parti Communiste Français, avec ses dirigeants comme Pierre Laurent comme avec la grande famille des militants de base." (Paul Bertiaux)  Réalisateur sonore et technicien du son, Paul Bertiaux a gagné le concours de l'été 2021 des Audioblogs ARTE Radio avec L'été de Prague. Il a également travaillé trois ans dans l'agronomie et a réalisé un documentaire audio pour la Confédération paysanne autour des alternatives naturelles aux pesticides. Il est compositeur de musique électronique depuis une dizaine d'années sous le nom de Polbee.   Enregistrements : novembre 21, janvier 22 - Texte, voix, prises de son, montage : Paul Bertiaux - Voix : David Sitbon (les coelacanthes), Bénédicte Huberson (la lettre), Jérôme Pigeon (Georges Palluy) - Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet - Illustration : Xavier Lissillour - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

101 - Mon combat contre un mandat

Peut-on garder ses convictions une fois au pouvoir ? Peut-on arriver au pouvoir sans se compromettre ?Vaut-il mieux lutter contre le système en militant, ou tenter de le transformer de l’intérieur ? En deux mots : peut-on concilier son combat et un mandat ? Yves Deloison tente de répondre à cette question éternelle en donnant la parole à deux femmes engagées en politique, et qu'il connaît personnellement. La première, Stéphanie Maubé, bergère et membre de la Confédération paysanne, a été élue sur la liste de droite d’Hervé Morin aux dernières régionales. Certains voient son accession au pouvoir comme un renoncement de sa part, voire une trahison. La deuxième n'est autre que Marlène Schiappa, l'actuelle ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté. Elle se déclare "féministe de gauche" tout en défendant son ralliement à la Macronie.Ces deux parcours de militantes qui ont accédé à des postes de pouvoir sont commentés par des proches et des observateurs comme Claire Nouvian, présidente de l’ONG Bloom, Assia Benziane, maire adjointe à Fontenay-sous-bois, François Dufour, ex-responsable de la Confédération paysanne et d’ATTAC devenu vice-président de la région Normandie, et Guillaume Meurice, chroniqueur sur France Inter. Yves Deloison a écrit Pourquoi les femmes se font toujours avoir ? et L’homme, le nouveau sexe faible (First Document) sur les questions de genre et le poids des stéréotypes. Dans son dernier livre Il était une bergère (Ed. Le Rouergue/2020), il aborde les enjeux agricoles à travers l’histoire de Stéphanie Maubé, bergère devenue élue. Il a réalisé pour ARTE Radio son premier podcast documentaire, La Jeune Fille et la ferme (2021), portrait d’une jeune agricultrice confrontée aux poids du genre et de la transmission. Enregistrements : Janvier 21 - Texte, voix, entretiens et montage : Yves Deloison - Prises de son : Yves Deloison, Baptiste Dupin - Réalisation : Charlie Marcelet - Musique : Samuel Hirsch - Illustration : Yasmine Gateau - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

100 - Trust à Fleury : le hard-rock du bagne

« Antisocial » en zonzon, sans perdre son sang-froid 24 janvier 1980 : Franck Balandier, jeune éducateur pénitentiaire à Fleury-Mérogis, jubile. Le groupe Trust, héros du hard-rock hexagonal portés par le succès d’« Antisocial » sorti moins d’un an plus tôt, vient de passer les portes de la prison. Dans leurs pantalons en cuir, les quatre musiciens chevelus – auteurs d’une autre chanson subversive, « Le mitard », qui sample une cassette testamentaire de Jacques Mesrine – sont invités par Franck pour offrir un concert à 350 détenus. La tension monte derrière « les barreaux fleuris ». Mais personne ne perd son sang-froid et le show, généreux et émouvant, confirme qu’une voie vient de s’ouvrir en France pour la musique live en milieu carcéral. In Trust we trust !  Quarante ans plus tard et presque autant de temps passé dans l’administration pénitentiaire, Franck Balandier, 68 ans, est devenu écrivain. En février 2021, ce passionné de rock et d’Apollinaire aurait dû avoir le plaisir de voir paraître son dernier livre, « Sing Sing – musiques rebelles sous les verrous », épais recueil de portraits de musiciens ayant passé quelques heures ou plusieurs années en zonzon : de Johnny Cash à Daniel Darc, de Chuck Berry à Booba (éditions Le Castor Astral). Hélas, un cancer incurable l’emporta en décembre 2020, moins d’un mois après l’enregistrement de cette histoire dans les studios d’ARTE Radio. Nos pensées vont à ses proches.  Richard Gaitet est écrivain et journaliste pour ARTE Radio (« Bookmakers ») et Radio Nova (« Le roman noir des radios libres ! »). Enregistrement : novembre 20 - Mise en ligne : mars 22 - Entretien, découpage : Richard Gaitet - Prise de son, montage, réalisation, mixage : Arnaud Forest - Illustration : Bouqé - Remerciements : Delphine Arnould-Balandier - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

99 - Gilles, ma soeur et moi

Mathilde a le syndrome de Gilles de la Tourette et elle vit très bien avec Mathilde habite à Quimper avec son fils Léon et son compagnon Corentin. Entre deux services au restaurant, elle aime profiter de la vie, comme tout le monde. Mais Mathilde ne ressemble pas vraiment à tout le monde. Elle a des tics, sonores et gestuels. Et le responsable, c’est Gilles. Ou plutôt Gilles de la Tourette. Camille, sa petite sœur, a décidé de mener l'enquête sur cet intrus qui a débarqué dans la famille sans prévenir. Qui est-il vraiment ? Comment s'est-il incrusté ? Et comment Mathilde a-t-elle appris à vivre aussi bien avec lui ? Le long des côtes du Finistère, à table autour du poulet dominical ou en balade à la mer, du Booba dans les oreilles, Mathilde et Camille partent ensemble à la découverte de Gilles, celui qui a bouleversé leur quotidien. Un récit familial qui interroge notre rapport au handicap et à la « normalité ».  Camille Descroix est journaliste. Elle travaille pour la presse écrite et la radio, notamment avec Vice, Slate ou encore franceinfo. C’est son premier podcast. RemerciementsAux docteur(e)s Marie Mailly, Fernanda Maciel et Andreas Hartmann. À Jean-Francois Mittaine, vice-président de l’association Française de Gilles de la Tourette. Le Syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) est une maladie neurologique dont la cause est encore méconnue. Elle est caractérisée par des tics moteurs (mouvements involontaires plus ou moins complexes) et par des tics vocaux (vocalisations, cris, raclements de gorge….). Pour plus d'informations : https://www.france-tourette.org/. Enregistrements : février 21 - Entretiens, prises de son et montage : Camille Descroix - Réalisation, mixage et musique : Charlie Marcelet - Illustration : Calixte Bernard - Production : ARTE Radio et Tavie Prod, avec le soutien de l’Association française du syndrome de Gilles de la Tourette (AFSGT) - Charlie Marcelet

episode sybel imglogo play

98 - Anarchiste et fille de flic

ACAB sauf papa ? Sacha est anarchiste. À 22 ans, elle traîne son drapeau noir entre manifs et squats. Mais la police est partout, y compris à la maison, avec son père flic qui travaille aux renseignements territoriaux. Entre la fille pour laquelle "ACAB = All cops are bastards, tous les flics sont des salauds", et le père aux idées d'extrême droite, l’ambiance est électrique et les débats impossibles. Pourtant, la situation a quelques avantages. Si Sacha n’assume pas le métier de son père dans le milieu militant, son papa flic lui transmet parfois des infos utiles sur la surveillance dont elle et ses amis font l’objet... Mais Sacha voudrait pouvoir dépasser ce conflit. Comment conserver une relation père-fille quand on n’est pas du même côté de la barricade ?   Enregistrements : juin 21 - Entretien et prise de son : Hélène Assekour - Réalisation & mix : Charlie Marcelet - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

97 - Fast and phallus

L'éjaculation précoce ou "rapide" touche un homme sur quatre et personne n'en parle 5 minutes et 40 secondes : c'est la durée moyenne d'un rapport sexuel selon les chercheurs. Parfois c'est plus, et parfois... c'est moins. Beaucoup moins. Près d'un homme sur 4 ou 5 éjacule en quelques secondes, juste après le début de la pénétration. Si certains n'y attachent aucune importance, la plupart en souffre énormément. Perte de confiance en soi. Baisse de libido. Peur de décevoir leur partenaire. Et surtout, surtout... silence absolu. L'éjaculation précoce, ou "rapide" comme disent les sexologues, est totalement taboue dans une société qui prône la réussite et la performance. Après 6 mois de recherches, un seul homme a accepté de témoigner au micro de Louise Régent. De raconter sans pudeur ce qui se passe sous la couette et dans sa tête. "De moi-même, dit Benjamin, je ne vais pas aller voir une fille qui va me plaire. Parce que je sais pertinemment que je ne serai peut-être pas à la hauteur de ce qu'elle attend d'un rapport". Son récit intime est éclairé par l'analyse du médecin sexologue Gilbert Bou Jaoudé, directeur du Centre d'études et de traitements des dysfonctions sexuelles et du couple, et co-fondateur de la plateforme de télé-consultation Charles.co. Enregistrements : 8 février, 12 avril 21 - Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet - Réalisation : Louise Régent - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

96 - La jeune fille et la ferme

Coralie, jeune agricultrice Coralie, 18 ans, prépare un BTS agricole au lycée de Coutances dans la Manche. Son rêve : reprendre la ferme que son père destinait au fils qu’il n’a pas eu. Un regret et une amertume que, malgré son grand amour pour ses deux filles, ce cultivateur "conventionnel" ne parvient pas à masquer. Une souffrance pour Coralie qui travaille d’arrache-pied sur l’exploitation familiale pour prouver qu’elle peut faire autant, voire plus et mieux qu’un homme. Mais à ses yeux comme à ceux de son père, le résultat n’est jamais à la hauteur de la représentation que l’une et l’autre se font des garçons du même âge. En particulier de son cousin Pierre-François, élève de la même classe de BTSA et futur repreneur de l’exploitation de ses parents, voisine de celle de Coralie. Ce documentaire en immersion suit l’apprentie agricultrice le temps d’une année scolaire en plein cœur du bocage normand. Une vie de jeune fille d'aujourd'hui, entre fêtes le week-end, bains de mer entre copines, cours au lycée ou stage dans une ferme de la Hague. À des années-lumière des préjugés sur la jeune génération, Coralie s’interroge sur la transmission de l'exploitation, sur son avenir en couple et en famille, et sur la question du genre dans son milieu. Pas simple pour elle de « prouver qu’une fille peut être agricultrice » comme elle le formule, surtout sous le regard d’un père omniprésent, partagé entre une réelle tendresse à l’égard de sa fille et la frustration de ne pas avoir son « gars ». Merci à Coralie et sa famille - aux élèves et à l’équipe pédagogique de la classe de première année de BTS ACSE du lycée agricole "Coutances, métiers, nature", en particulier à Marine Pizzala, professeure d’agronomie - à l’équipe de l’atelier Podcasts d’Émergence et à sa directrice Nathalie Bessis, où ce podcast a été initié. Devenu journaliste et écrivain après une reconversion professionnelle radicale, Yves Deloison collabore à de nombreux titres de presse. Bien avant la révolution #metoo, il a écrit "Pourquoi les femmes se font toujours avoir ?" et "L’homme, le nouveau sexe faible" (First Document) sur les questions de genre et le poids des stéréotypes. Dans son dernier livre "Il était une bergère" (Le Rouergue, 2020), il aborde les enjeux agricoles majeurs à travers l’histoire d’une néo-paysanne, prémices de cette plongée documentaire qui croise agriculture, genre et transmission. "La Jeune Fille et la ferme" est son premier podcast. Enregistrements : octobre 20-juin 21 - Prises de son, entretiens, montage : Yves Deloison - Réalisation : Arnaud Forest - Musique originale : Clément Simounet (guitare) et Arnaud Forest - Illustration : Anne-Hélène Dubray - Production : ARTE Radio - Musique originale : Clément Simounet (guitare) et Arnaud Forest

episode sybel imglogo play

771 - Le quatuor de Ravel

Mes années collège et ma transition de genre C’était le début des années 90 au collège Maurice-Ravel, dans une petite ville des Yvelines. Nous étions 4 amies inséparables : Claudia, Audrey, Vanessa et moi. On formait le quatuor de Ravel mais les profs nous surnommaient "le quatuor bavard". En classe, on papotait beaucoup, on était un peu rebelles (mais pas trop). En 4ème, mes trois copines ont commencé à sacrément s’intéresser à Vanessa Paradis et aux garçons. Pas moi. Au sein du quatuor, il était évident pour moi que je ne ressemblais pas à mes copines, parce que je n’étais pas doué pour rentrer dans la case fille. Cette question m’a poursuivi toute ma vie jusqu’à ce que j’y apporte une réponse concrète. A quarante ans passés, je suis devenu un garçon transgenre. Mon processus de transition de genre m’a amené à me poser pleins de questions, comme on peut l'imaginer. J’ai notamment eu envie de comprendre comment on m’a façonné comme fille au moment de l’adolescence alors que je me suis toujours senti garçon. Pour y répondre, je suis allé retrouver mes copines du collège pour engager une conversation intime avec chacune d’entre elles. J’ai voulu trouver les morceaux manquants de mon histoire en convoquant leurs souvenirs d’adolescentes, et leur perception de notre amitié à quatre au fil de ces trente années passées. Sur ce montage photo de g. à d e 1997 : Audrey, Adam, Vanessa et Claudia. Adam.M Adam.M est un artiste-activiste féministe transgenre qui concentre son travail sur l’image des femmes et des identités hors-normes. En art visuel, Adam a notamment réalisé en 2014 le court-métrage « Thérèse(s) et Simone(s) » sélectionné dans plus d’une vingtaine de festivals en France et à l’international. Il mène actuellement les projets photographiques « 107 Lesbiennes », série de portraits sur la visibilité lesbienne et « ECCE HOMO », autoportraits de pratiques transgenres. En tant que performeur, il a participé au feuilleton d’Avignon 2018 « Mesdames, messieurs et le reste du monde », mis en scène par David Bobée, et à la création théâtrale 2018 de Rébecca Chaillon « Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute ». Depuis 2019, Adam est interprète et co-créateur avec le collectif NU.E.S (Montréal) de « Quand la neige fond entre mes cuisses », spectacle sur les érotismes queer et féministes. Parallèlement à ses activités artistiques, Adam.M est également maraîcher dans une ferme urbaine permacole et agroécologique à Poitiers.  Enregistrements : février-juin 21 - Prises de son, entretiens, voix & montage : Adam.M - Réalisation & mix : Arnaud Forest - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

95 - Le quatuor de Ravel

Mes années collège et ma transition de genre C’était le début des années 90 au collège Maurice-Ravel, dans une petite ville des Yvelines. Nous étions 4 amies inséparables : Claudia, Audrey, Vanessa et moi. On formait le quatuor de Ravel mais les profs nous surnommaient "le quatuor bavard". En classe, on papotait beaucoup, on était un peu rebelles (mais pas trop). En 4ème, mes trois copines ont commencé à sacrément s’intéresser à Vanessa Paradis et aux garçons. Pas moi. Au sein du quatuor, il était évident pour moi que je ne ressemblais pas à mes copines, parce que je n’étais pas doué pour rentrer dans la case fille. Cette question m’a poursuivi toute ma vie jusqu’à ce que j’y apporte une réponse concrète. A quarante ans passés, je suis devenu un garçon transgenre. Mon processus de transition de genre m’a amené à me poser pleins de questions, comme on peut l'imaginer. J’ai notamment eu envie de comprendre comment on m’a façonné comme fille au moment de l’adolescence alors que je me suis toujours senti garçon. Pour y répondre, je suis allé retrouver mes copines du collège pour engager une conversation intime avec chacune d’entre elles. J’ai voulu trouver les morceaux manquants de mon histoire en convoquant leurs souvenirs d’adolescentes, et leur perception de notre amitié à quatre au fil de ces trente années passées. Sur ce montage photo de g. à d e 1997 : Audrey, Adam, Vanessa et Claudia. Adam.M Adam.M est un artiste-activiste féministe transgenre qui concentre son travail sur l’image des femmes et des identités hors-normes. En art visuel, Adam a notamment réalisé en 2014 le court-métrage « Thérèse(s) et Simone(s) » sélectionné dans plus d’une vingtaine de festivals en France et à l’international. Il mène actuellement les projets photographiques « 107 Lesbiennes », série de portraits sur la visibilité lesbienne et « ECCE HOMO », autoportraits de pratiques transgenres. En tant que performeur, il a participé au feuilleton d’Avignon 2018 « Mesdames, messieurs et le reste du monde », mis en scène par David Bobée, et à la création théâtrale 2018 de Rébecca Chaillon « Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute ». Depuis 2019, Adam est interprète et co-créateur avec le collectif NU.E.S (Montréal) de « Quand la neige fond entre mes cuisses », spectacle sur les érotismes queer et féministes. Parallèlement à ses activités artistiques, Adam.M est également maraîcher dans une ferme urbaine permacole et agroécologique à Poitiers.  Enregistrements : février-juin 21 - Prises de son, entretiens, voix & montage : Adam.M - Réalisation & mix : Arnaud Forest - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

94 - Petite sœur

Grandir dans l'ombre d'un frère délinquant Elevée dans une famille turque à la fois ouverte et traditionnelle, Derya arrive au collège en petite fille sage au look « col Claudine ». Pourtant, elle s’aperçoit vite que tout le monde la respecte. A la récré, elle a même le droit de s’installer à la table de ping-pong réservée au « gratin » de la cour. Elle comprend vite que son frère, Cem, est un caïd du quartier, craint et respecté. Pour elle, au début, c’est trop stylé d'avoir un grand frère qui corrige celles qui t'embêtent... Et puis un matin, les flics font irruption dans l’appartement familial, lampe torche au poing et chiens en laisse. Ils perquisitionnent les lieux et embarquent Cem menottes aux poignets. C’est le début de la dégringolade. De délinquances en addictions, le grand frère s'abîme dans les marges. Il conserve pourtant toute l'affection et la tolérance de sa famille, quand la "petite soeur" se voit toujours autant surveillée. Vingt ans plus tard, Derya revisite le passé, les tensions, les secrets, à travers ses souvenirs et les lettres qu’elle a échangé des années durant avec son frère. Elle raconte pour la première fois la délinquance vue par une « petite sœur » et se confronte avec son aîné. Karine Le Loët est journaliste et autrice pour ARTE Radio (« Mon enfant Terrible ») et Les Pieds sur Terre sur France Culture. Derya en turc signifie Océan. Ses sœurs s’appellent Devrim et Deniz, des noms de révolutionnaires.  « Dans ma famille, on a un lien fort avec l’engagement, la révolte, la liberté », raconte celle qui est née il y a 36 ans dans un quartier sensible de Strasbourg. Ses parents ont quitté l’Anatolie pour émigrer en France en 1973. Derya a grandi avec son frère et ses deux sœurs dans le 91, à Saint-Michel sur Orge. Dans son entourage turc, elle est celle qui est libre, « qui vit comme les Français ». Après avoir enchainé les petits boulots, elle décroche à 19 ans son premier contrat de médiatrice socio-culturelle dans l’association Assemblée citoyenne des originaires de Turquie. Toujours en quête de sens, elle intègre en 2016 W, l’école où l’on apprend à raconter des histoires… Aujourd’hui encore, elle aime y côtoyer des élèves et des professionnels de tous les horizons. De quoi rassasier sa soif de connaissances, son envie de créer des liens et de mener des projets. Comme ce court-métrage sur la génération Hirak, en pleine élection présidentielle en Algérie, qu’elle a présenté au Nikon Film Festival, ou ce podcast « Petite sœur » qui la raconte elle-même. Sans filtre.  Enregistrements : printemps 21 - Prises de son et montage : Karine Le Loët - Mise en ondes et mix : Charlie Marcelet - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

772 - Little Miss TikTok

Que nous raconte l'appli préférée des ados ? A 13 ans, la nièce de Judith Duportail, qu’on appellera ici Little Miss TikTok, passe au moins deux heures par jour sur les réseaux sociaux. Elle a eu déjà jusqu'à 1800 abonnés sur TikTok. Réseau social ultra-populaire chez les moins de 15 ans, TikTok est aujourd’hui LE média de la culture jeune. Les ados y partagent de courtes vidéos où ils y racontent leur contrôle de math surprise, font des playback sur leurs tubes préférés et s’échangent des recettes de cookies au m&m's nutella-coco. Hélas, il ne s'échangent pas que cela. Qu’est-ce que ça fait de grandir immergé dans le flux vidéo infini de Tiktok, de se construire avec un smartphone greffé à l’âme ? Sur la planète TikTok, on s’habitue sans s’en rendre compte à composer avec la menace d’un harcèlement au moindre faux pas. Et l’idéologie matérialiste martelée dans chaque vidéo d’influenceur s’imprime au fer rouge dans leurs cerveaux fringants. Bienvenue dans le monde de Little Miss TikTok. Judith Duportail est journaliste et autrice (Qui est Miss Paddle, Dating Fatigue, L’amour sous algorithmes). Elle étudie les impacts des nouvelles technologies sur nos subjectivités. Enregistrements : mars, avril, mai 21 - Entretiens et montage : Judith Duportail - Réalisation et mixage : Charlie Marcelet - Musique : Arnaud Forest, Charlie Marcelet - Illustration : Quentin Zuttion - Production : ARTE Radio - Musique : Arnaud Forest, Charlie Marcelet

episode sybel imglogo play

93 - Little Miss TikTok

Que nous raconte l'appli préférée des ados ? A 13 ans, la nièce de Judith Duportail, qu’on appellera ici Little Miss TikTok, passe au moins deux heures par jour sur les réseaux sociaux. Elle a eu déjà jusqu'à 1800 abonnés sur TikTok. Réseau social ultra-populaire chez les moins de 15 ans, TikTok est aujourd’hui LE média de la culture jeune. Les ados y partagent de courtes vidéos où ils y racontent leur contrôle de math surprise, font des playback sur leurs tubes préférés et s’échangent des recettes de cookies au m&m's nutella-coco. Hélas, il ne s'échangent pas que cela. Qu’est-ce que ça fait de grandir immergé dans le flux vidéo infini de Tiktok, de se construire avec un smartphone greffé à l’âme ? Sur la planète TikTok, on s’habitue sans s’en rendre compte à composer avec la menace d’un harcèlement au moindre faux pas. Et l’idéologie matérialiste martelée dans chaque vidéo d’influenceur s’imprime au fer rouge dans leurs cerveaux fringants. Bienvenue dans le monde de Little Miss TikTok. Judith Duportail est journaliste et autrice (Qui est Miss Paddle, Dating Fatigue, L’amour sous algorithmes). Elle étudie les impacts des nouvelles technologies sur nos subjectivités. Enregistrements : mars, avril, mai 21 - Entretiens et montage : Judith Duportail - Réalisation et mixage : Charlie Marcelet - Musique : Arnaud Forest, Charlie Marcelet - Illustration : Quentin Zuttion - Production : ARTE Radio - Musique : Arnaud Forest, Charlie Marcelet

episode sybel imglogo play

771 - L'été de Prague

Gagnant de notre concours de podcasts 2021 Tchécoslovaquie, été 1968 : Prague est occupée par les chars soviétiques. Des habitants résistent, surtout parmi les jeunes. Pendant ce temps-là, en France, des communistes hésitent entre fidélité à l'URSS et solidarité avec leurs amis praguois. À cette page d'Histoire le récit mêle une histoire familiale, celle d'un petit-fils qui se questionne sur l'engagement de son grand-père. Tout cela en seulement 3 minutes, avec un travail précis sur les voix et les bruitages, et en prime une chute inattendue et drôlatique. 1er prix du concours de podcasts 2021 "Souviens-toi l'été d'après"  : Le jury a été conquis par ce récit très finement construit, porté par une réalisation et une interprétation impeccables. Grâce à un travail précis sur les bruitages et les ambiances, L'été de Prague opère un flash back radiophonique saisissant vers l'été 1968 en Tchécoslovaquie.Le concours de podcasts des Audioblogs d'ARTE Radio a lieu chaque été. Le concours 2021 était animé par Thomas Guillaud-Bataille et en partenariat avec Télérama et Sennheiser. Le gagnant Paul Bertiaux gagne un mix par Samuel Hirsch + une diffusion rémunérée sur ARTE Radio + une diffusion sur le site de Télérama + un abonnement papier d'un an à Télérama + un micro de reportage + un casque audio Sennheiser. Les 2ème et 3ème prix ainsi que l'ensemble des envois au concours sont là. Paul BertiauxCompositeur de musique électronique depuis une dizaine d'année sous le nom de Polbee, Paul a récemment sorti deux morceaux sur le label allemand Traum Schallplatten. Passionné par la création sonore, il a commencé la réalisation de podcasts il y a trois ans avec le concours de podcasts ARTE radio. Il a également réalisé un documentaire pour la Confédération paysanne autour des alternatives naturelles aux pesticides. Paul a travaillé trois ans dans l'agronomie, et a récemment effectué une formation vers le métier de technicien du son dans le cadre d'un projet de reconversion. Il espère pouvoir continuer à se consacrer à sa passion et à réaliser des podcasts, ce que nous lui souhaitons :) Enregistrements : août 21 - Réalisation : Paul Bertiaux - Comédienne : Bénédicte Huberson - Mix : Samuel Hirsch - Photo : Antoine Danis - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

92 - L'été de Prague

Gagnant de notre concours de podcasts 2021 Tchécoslovaquie, été 1968 : Prague est occupée par les chars soviétiques. Des habitants résistent, surtout parmi les jeunes. Pendant ce temps-là, en France, des communistes hésitent entre fidélité à l'URSS et solidarité avec leurs amis praguois. À cette page d'Histoire le récit mêle une histoire familiale, celle d'un petit-fils qui se questionne sur l'engagement de son grand-père. Tout cela en seulement 3 minutes, avec un travail précis sur les voix et les bruitages, et en prime une chute inattendue et drôlatique. 1er prix du concours de podcasts 2021 "Souviens-toi l'été d'après"  : Le jury a été conquis par ce récit très finement construit, porté par une réalisation et une interprétation impeccables. Grâce à un travail précis sur les bruitages et les ambiances, L'été de Prague opère un flash back radiophonique saisissant vers l'été 1968 en Tchécoslovaquie.Le concours de podcasts des Audioblogs d'ARTE Radio a lieu chaque été. Le concours 2021 était animé par Thomas Guillaud-Bataille et en partenariat avec Télérama et Sennheiser. Le gagnant Paul Bertiaux gagne un mix par Samuel Hirsch + une diffusion rémunérée sur ARTE Radio + une diffusion sur le site de Télérama + un abonnement papier d'un an à Télérama + un micro de reportage + un casque audio Sennheiser. Les 2ème et 3ème prix ainsi que l'ensemble des envois au concours sont là. Paul BertiauxCompositeur de musique électronique depuis une dizaine d'année sous le nom de Polbee, Paul a récemment sorti deux morceaux sur le label allemand Traum Schallplatten. Passionné par la création sonore, il a commencé la réalisation de podcasts il y a trois ans avec le concours de podcasts ARTE radio. Il a également réalisé un documentaire pour la Confédération paysanne autour des alternatives naturelles aux pesticides. Paul a travaillé trois ans dans l'agronomie, et a récemment effectué une formation vers le métier de technicien du son dans le cadre d'un projet de reconversion. Il espère pouvoir continuer à se consacrer à sa passion et à réaliser des podcasts, ce que nous lui souhaitons :) Enregistrements : août 21 - Réalisation : Paul Bertiaux - Comédienne : Bénédicte Huberson - Mix : Samuel Hirsch - Photo : Antoine Danis - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

770 - DJ Mehdi, le son du Prince

Du 113 aux Daft Punk, le génie d'une comète Musicien éclectique à la personnalité chaleureuse, DJ Mehdi aura illuminé l’âge d’or du rap français des années 90-2000. Il a donné un « son » aux quartiers populaires avec le tube du groupe 113 « Tonton du bled » et bien d'autres. Mais il a aussi fait des excursions électroniques dans la « french touch » avec Justice ou Daft Punk. Il a donc réconcilié le hip hop et l'électro à une époque où c'était mal vu, voire impossible ! Éditeur du magazine Rockyrama, Johan Chiaramonte s’attache au parcours de Mehdi Faveris Essadi, plus connu sous le nom de DJ Mehdi, trop tôt disparu (à 34 ans !) le 13 septembre 2011. Le podcast va à la rencontre de ceux avec qui il a travaillé, de ses débuts en banlieue à l'âge de 14 ans (Manu Key de Mafia K'1 Fry) à ses complices à Paris : Pedro Winter du label Ed Banger, Romain Gavras de Kourtrajmé, Xavier de Rosnay du groupe Justice, le journaliste rap Arnaud Fraisse, le compositeur et chef d'orchestre Thomas Roussel. Tous participent à remettre son oeuvre en contexte, et surtout donnent à entendre l'originalité du son de DJ Mehdi. Johan Chiaramonte grandit dans les années 80, ce qui lui permet plus tard, après avoir longuement étudié Pif Gadget et Strange, de créer les revues de cinéma Rockyrama et Otomo. En parallèle il réalise une trentaine de documentaires pour la télévision, toujours sur le cinéma qui semble être son obsession. Amoureux de radio, dès son plus jeune âge il s’endort la radio allumée, de préférence avec des gens qui parlent doucement, et se lance pour la première fois dans le documentaire audio.  L'épilogue est extrait d'un entretien avec DJ Mehdi par Silvain Gire en octobre 2002.   Enregistrements : mai-juin 21 - Entretiens : Johan Chiaramonte - Réalisation & mix : Samuel Hirsch - Illustration : Alexandre Philipps - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

91 - DJ Mehdi, le son du Prince

Du 113 aux Daft Punk, le génie d'une comète Musicien éclectique à la personnalité chaleureuse, DJ Mehdi aura illuminé l’âge d’or du rap français des années 90-2000. Il a donné un « son » aux quartiers populaires avec le tube du groupe 113 « Tonton du bled » et bien d'autres. Mais il a aussi fait des excursions électroniques dans la « french touch » avec Justice ou Daft Punk. Il a donc réconcilié le hip hop et l'électro à une époque où c'était mal vu, voire impossible ! Éditeur du magazine Rockyrama, Johan Chiaramonte s’attache au parcours de Mehdi Faveris Essadi, plus connu sous le nom de DJ Mehdi, trop tôt disparu (à 34 ans !) le 13 septembre 2011. Le podcast va à la rencontre de ceux avec qui il a travaillé, de ses débuts en banlieue à l'âge de 14 ans (Manu Key de Mafia K'1 Fry) à ses complices à Paris : Pedro Winter du label Ed Banger, Romain Gavras de Kourtrajmé, Xavier de Rosnay du groupe Justice, le journaliste rap Arnaud Fraisse, le compositeur et chef d'orchestre Thomas Roussel. Tous participent à remettre son oeuvre en contexte, et surtout donnent à entendre l'originalité du son de DJ Mehdi. Johan Chiaramonte grandit dans les années 80, ce qui lui permet plus tard, après avoir longuement étudié Pif Gadget et Strange, de créer les revues de cinéma Rockyrama et Otomo. En parallèle il réalise une trentaine de documentaires pour la télévision, toujours sur le cinéma qui semble être son obsession. Amoureux de radio, dès son plus jeune âge il s’endort la radio allumée, de préférence avec des gens qui parlent doucement, et se lance pour la première fois dans le documentaire audio.  L'épilogue est extrait d'un entretien avec DJ Mehdi par Silvain Gire en octobre 2002.   Enregistrements : mai-juin 21 - Entretiens : Johan Chiaramonte - Réalisation & mix : Samuel Hirsch - Illustration : Alexandre Philipps - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

769 - Super Papa Djombo

Une star de la musique africaine en exil Un jour, pour son anniversaire, le réalisateur et musicien Jérémi Nureni Banafunzi s'offre un disque vinyle titré "Festival". Le groupe ? Super Mama Djombo, 12 musiciens africains de la Guinée-Bissau. Un chant créole-lusophone proche des sons du Cap-Vert. Les deux pays sont cousins, ils formaient une seule et même colonie portugaise. Le même jour et par hasard, Jérémi reçoit des mains de son pianiste "Les Grands", un roman de Sylvain Prudhomme. Le livre raconte justement en détails le Super Mama Djombo. Un groupe de légende, adulé par tout un pays, acclamé à travers le monde. Un pilier de la Guinée-Bissau post-coloniale. Un disque, un livre, un même frisson : l'alchimie est parfaite. Une part de la légende du Mama Djombo vit toujours, ici même en France : Malan Mané, le chanteur principal du groupe. Ce musicien oublié par son pays vit désormais isolé en banlieue parisienne loin de la gloire que son micro lui offrait il y a 35 ans. Au pays, beaucoup le croit même décédé. Pourtant, dans les rues de Bissau, aujourd'hui encore la voix de Malan retentit dans les enceintes à chaque événement national. C'est lui qui chante le morceau devenu le second hymne national du pays, la chanson de cœur des Bissau-Guinéens : « Sol Maior Para Commandante ». Avec ses camarades, Malan a été la voix d'une révolution. Le cri d'un peuple qui se libérait. Dans son petit studio à Montreuil, le chanteur retrouve le micro et raconte sa vie en exil, le destin du Super Mama Djombo, l'histoire d'un groupe et la sienne. Et à travers elles on entend l'histoire de la Guinée post-coloniale, celle de milliers de musiciens africains et de millions d'exilés. Ressources : - Extraits du livre "Les grands" de Sylvain Prudhomme (éditions Gallimard). - Extraits de l'émission "Néo Géo" sur Radio Nova (nov. 2014). Merci à Bintou Simporé et Benoît Thuault. - Musiques : Super Mama Djombo, José Carlos Schwartz. Enregistrements : juin 20 - Texte, voix, réalisation : Jérémi Nuréni Banafunzi - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

89 - Super Papa Djombo

Une star de la musique africaine en exil Un jour, pour son anniversaire, le réalisateur et musicien Jérémi Nureni Banafunzi s'offre un disque vinyle titré "Festival". Le groupe ? Super Mama Djombo, 12 musiciens africains de la Guinée-Bissau. Un chant créole-lusophone proche des sons du Cap-Vert. Les deux pays sont cousins, ils formaient une seule et même colonie portugaise. Le même jour et par hasard, Jérémi reçoit des mains de son pianiste "Les Grands", un roman de Sylvain Prudhomme. Le livre raconte justement en détails le Super Mama Djombo. Un groupe de légende, adulé par tout un pays, acclamé à travers le monde. Un pilier de la Guinée-Bissau post-coloniale. Un disque, un livre, un même frisson : l'alchimie est parfaite. Une part de la légende du Mama Djombo vit toujours, ici même en France : Malan Mané, le chanteur principal du groupe. Ce musicien oublié par son pays vit désormais isolé en banlieue parisienne loin de la gloire que son micro lui offrait il y a 35 ans. Au pays, beaucoup le croit même décédé. Pourtant, dans les rues de Bissau, aujourd'hui encore la voix de Malan retentit dans les enceintes à chaque événement national. C'est lui qui chante le morceau devenu le second hymne national du pays, la chanson de cœur des Bissau-Guinéens : « Sol Maior Para Commandante ». Avec ses camarades, Malan a été la voix d'une révolution. Le cri d'un peuple qui se libérait. Dans son petit studio à Montreuil, le chanteur retrouve le micro et raconte sa vie en exil, le destin du Super Mama Djombo, l'histoire d'un groupe et la sienne. Et à travers elles on entend l'histoire de la Guinée post-coloniale, celle de milliers de musiciens africains et de millions d'exilés. Ressources : - Extraits du livre "Les grands" de Sylvain Prudhomme (éditions Gallimard). - Extraits de l'émission "Néo Géo" sur Radio Nova (nov. 2014). Merci à Bintou Simporé et Benoît Thuault. - Musiques : Super Mama Djombo, José Carlos Schwartz. Enregistrements : juin 20 - Texte, voix, réalisation : Jérémi Nuréni Banafunzi - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

766 - Le Terril jeune

Dans le lotissement où j'ai grandi, comment vivent les ados d'aujourd'hui ? Le temps d'un été, Jeanne retourne vivre dans le décor de son adolescence : un lotissement dans les Bouches du Rhône, au pied des collines de Pagnol et d'une ancienne mine de charbon. Ni en ville, ni tout-à-fait à la campagne, dans la France des rond-points, des tondeuses à gazons et des sardines à la plancha. Jeanne se replonge dans ses années 90, ado perdue au sein d'un hameau tout neuf, à l'époque un peu prolo, avec les jeunes du coin assis sur leurs scooters à l'arrêt de bus, alors que son éducation très ouverte la pousse à voyager loin. Aujourd'hui, les arbres et les piscines ont poussé, les enfants de cadres ont remplacé les fils et filles d'ouvriers, mais le théâtre des opérations des ados n'a pas tellement changé : vingt-deux maisons collées à vingt-deux garages, la placette pour les petits, le terril comme terrain de jeux, l'arrêt du car comme spot de rendez-vous. Alors à quoi rêvent-ils, ces adolescents qui vivent dans le lotissement aujourd'hui ? Où sont leurs frontières, leurs espaces de liberté ? La garrigue est-elle plus verte ailleurs ? Jeanne Robet Née en 1979, Jeanne Robet écrit et réalise des documentaires, des audio-guides et des créations sonores pour la radio et les musées. Après une formation en audiovisuel en France et à Londres, elle s'oriente vers la création et le documentaire sonores en intégrant l'équipe d'ARTE Radio en 2003, où elle se forge une solide expérience en production de podcasts. A partir de 2010, elle poursuit son travail d’auteure et de réalisatrice sonore en indépendante. Plutôt connue pour ses montages excentriques et sa recherche de personnages interlopes qui tendent vers la fiction ("Violent femmes", "Crackopolis"), "Le Terril jeune", est le second documentaire où elle livre des bribes de son histoire personnelle, après la comédie familiale "Quelque chose en nous de Tunisie".  Enregistrements : 18-20 - Prises de son, texte et voix : Jeanne Robet - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Guitare : Jules Benveniste - Illustration : Matthias Picard - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

88 - Le Terril jeune

Dans le lotissement où j'ai grandi, comment vivent les ados d'aujourd'hui ? Le temps d'un été, Jeanne retourne vivre dans le décor de son adolescence : un lotissement dans les Bouches du Rhône, au pied des collines de Pagnol et d'une ancienne mine de charbon. Ni en ville, ni tout-à-fait à la campagne, dans la France des rond-points, des tondeuses à gazons et des sardines à la plancha. Jeanne se replonge dans ses années 90, ado perdue au sein d'un hameau tout neuf, à l'époque un peu prolo, avec les jeunes du coin assis sur leurs scooters à l'arrêt de bus, alors que son éducation très ouverte la pousse à voyager loin. Aujourd'hui, les arbres et les piscines ont poussé, les enfants de cadres ont remplacé les fils et filles d'ouvriers, mais le théâtre des opérations des ados n'a pas tellement changé : vingt-deux maisons collées à vingt-deux garages, la placette pour les petits, le terril comme terrain de jeux, l'arrêt du car comme spot de rendez-vous. Alors à quoi rêvent-ils, ces adolescents qui vivent dans le lotissement aujourd'hui ? Où sont leurs frontières, leurs espaces de liberté ? La garrigue est-elle plus verte ailleurs ? Jeanne Robet Née en 1979, Jeanne Robet écrit et réalise des documentaires, des audio-guides et des créations sonores pour la radio et les musées. Après une formation en audiovisuel en France et à Londres, elle s'oriente vers la création et le documentaire sonores en intégrant l'équipe d'ARTE Radio en 2003, où elle se forge une solide expérience en production de podcasts. A partir de 2010, elle poursuit son travail d’auteure et de réalisatrice sonore en indépendante. Plutôt connue pour ses montages excentriques et sa recherche de personnages interlopes qui tendent vers la fiction ("Violent femmes", "Crackopolis"), "Le Terril jeune", est le second documentaire où elle livre des bribes de son histoire personnelle, après la comédie familiale "Quelque chose en nous de Tunisie".  Enregistrements : 18-20 - Prises de son, texte et voix : Jeanne Robet - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Guitare : Jules Benveniste - Illustration : Matthias Picard - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

768 - Les poumons pleins d’eau

Texte gagnant du concours Bookmakers « Faites exister un personnage sans le décrire et en mille mots. » Au départ, c’est une simple consigne d’écriture proposée par Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018 pour « Leurs enfants après eux », lors d’un numéro de Bookmakers, le podcast mensuel de Richard Gaitet consacré aux écrivains au travail sur ARTE Radio. Puis cette consigne est devenu un concours, auquel participèrent 142 auditeurices, via des histoires violentes, inquiètes, romantiques ou carrément loufoques.  Sept finalistes choisis par Richard Gaitet sont sortis du lot. Puis Nicolas Mathieu, Samuel Hirsch (réalisateur) et Silvain Gire (producteur) se sont accordés sur le texte de Jeanne Beltane, « Les poumons pleins d’eau », autour d’un retraité drôlement désespéré coincé dans un bocal. Toutes nos félicitations à cette autrice lyonnaise, qui signa en 2020 un premier livre auto-édité, « Une forêt », accompagné des photographies de Marion Bornaz, dans lequel elle revient notamment sur son trauma suite à l’attentat du Bataclan, où elle était malheureusement présente. Jeanne Beltane travaille en ce moment sur un roman, qui prolongera les réflexions entamées dans « Les poumons pleins d’eau ». Enregistrement : avril 21 - Texte : Jeanne Beltane - Lecture : Christophe Brault - Prise de son : Jules Benveniste - Réalisation, mixage, musiques originales : Samuel Hirsch - Illustration : Sylvain Cabot - Production : ARTE Radio - Musiques originales : Samuel Hirsch

episode sybel imglogo play

87 - Les poumons pleins d’eau

Texte gagnant du concours Bookmakers « Faites exister un personnage sans le décrire et en mille mots. » Au départ, c’est une simple consigne d’écriture proposée par Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018 pour « Leurs enfants après eux », lors d’un numéro de Bookmakers, le podcast mensuel de Richard Gaitet consacré aux écrivains au travail sur ARTE Radio. Puis cette consigne est devenu un concours, auquel participèrent 142 auditeurices, via des histoires violentes, inquiètes, romantiques ou carrément loufoques.  Sept finalistes choisis par Richard Gaitet sont sortis du lot. Puis Nicolas Mathieu, Samuel Hirsch (réalisateur) et Silvain Gire (producteur) se sont accordés sur le texte de Jeanne Beltane, « Les poumons pleins d’eau », autour d’un retraité drôlement désespéré coincé dans un bocal. Toutes nos félicitations à cette autrice lyonnaise, qui signa en 2020 un premier livre auto-édité, « Une forêt », accompagné des photographies de Marion Bornaz, dans lequel elle revient notamment sur son trauma suite à l’attentat du Bataclan, où elle était malheureusement présente. Jeanne Beltane travaille en ce moment sur un roman, qui prolongera les réflexions entamées dans « Les poumons pleins d’eau ». Enregistrement : avril 21 - Texte : Jeanne Beltane - Lecture : Christophe Brault - Prise de son : Jules Benveniste - Réalisation, mixage, musiques originales : Samuel Hirsch - Illustration : Sylvain Cabot - Production : ARTE Radio - Musiques originales : Samuel Hirsch

episode sybel imglogo play

767 - Le Gladiateur

Norman Lasker aka Paraisy, un champion de MMA fin et sensible Norman Lasker, mieux connu sous le nom de Norman Paraisy, est né le 7 janvier 1986 à Paris. Fils d’une professeure de latin-grec d’origine polonaise et d’un ouvrier d’origine haïtienne, il grandit élevé par sa mère dans le quartier de Strasbourg-Saint-Denis à Paris. À 16 ans Norman découvre le MMA (art martial mixte ou free fight) et tombe amoureux de ce sport sulfureux, alors interdit en France, qu’il va pratiquer aux quatre coins du monde pendant 17 ans. Le résultat ? 22 combats, 15 victoires, un joli palmarès et un statut de pionnier d’une discipline longtemps méconnue. Parfaitement lucide sur ce sport, son image parfois choquante et sur la rudesse des préparations qu’il réclame, Norman revient sans fard sur son parcours. Donc sur la peur, les douleurs et les sacrifices qui mènent à la cage où a lieu ce défi de puissance entre deux hommes, qui rappelle sur bien des points l’époque des gladiateurs. Loin du cliché du bad boy, parlant 4 langues, amoureux des livres et des voyages, Norman a connu les beaux hôtels, les grandes victoires, un milieu parfois inquiétant, l’argent, les blessures et les lendemains de défaites. À 34 ans, il tourne la page sur sa vie de boxeur et change de nom pour porter celui de sa mère. Aujourd’hui, il a pour la première fois de sa vie un statut. Norman est acteur et retrouve sur les plateaux l'adrénaline qu'il aime tant, loin de la cage et des coups. Il a pu participer à la saison 8 de la célèbre série "Engrenages" et sera à l’affiche de La Fracture, nouveau film de la réalisatrice Catherine Corsini. MMA : 22 combats, 15 victoires, 4 défaites, 2 nuls, 1 no-contest. Palmarès : Champion - 84 kg du Strength & Honor Championship (SHC) - Champion - 84 kg du Fighting Marcou Challenge (FMC) - Champion - 84 kg du Pancrace Fighting Championship (PFC) - Contender pour la ceinture des - 84 kg du Cage Warriors Fighting Championship (CWFC) Enregistrements : 2020 - Entretien et montage : Antoine Molkhou, Julien Veniel - Réalisation, musique originale et mix : Charlie Marcelet - Jingle : Sable émouvant par Vadim Svoboda - Sons additionnels : "Dans les gants" par A. Mognol - Illustration : Capucine Mattiussi - Production : ARTE Radio - Musique originale : Charlie Marcelet - Jingle : Sable émouvant par Vadim Svoboda

episode sybel imglogo play

86 - Le Gladiateur

Norman Lasker aka Paraisy, un champion de MMA fin et sensible Norman Lasker, mieux connu sous le nom de Norman Paraisy, est né le 7 janvier 1986 à Paris. Fils d’une professeure de latin-grec d’origine polonaise et d’un ouvrier d’origine haïtienne, il grandit élevé par sa mère dans le quartier de Strasbourg-Saint-Denis à Paris. À 16 ans Norman découvre le MMA (art martial mixte ou free fight) et tombe amoureux de ce sport sulfureux, alors interdit en France, qu’il va pratiquer aux quatre coins du monde pendant 17 ans. Le résultat ? 22 combats, 15 victoires, un joli palmarès et un statut de pionnier d’une discipline longtemps méconnue. Parfaitement lucide sur ce sport, son image parfois choquante et sur la rudesse des préparations qu’il réclame, Norman revient sans fard sur son parcours. Donc sur la peur, les douleurs et les sacrifices qui mènent à la cage où a lieu ce défi de puissance entre deux hommes, qui rappelle sur bien des points l’époque des gladiateurs. Loin du cliché du bad boy, parlant 4 langues, amoureux des livres et des voyages, Norman a connu les beaux hôtels, les grandes victoires, un milieu parfois inquiétant, l’argent, les blessures et les lendemains de défaites. À 34 ans, il tourne la page sur sa vie de boxeur et change de nom pour porter celui de sa mère. Aujourd’hui, il a pour la première fois de sa vie un statut. Norman est acteur et retrouve sur les plateaux l'adrénaline qu'il aime tant, loin de la cage et des coups. Il a pu participer à la saison 8 de la célèbre série "Engrenages" et sera à l’affiche de La Fracture, nouveau film de la réalisatrice Catherine Corsini. MMA : 22 combats, 15 victoires, 4 défaites, 2 nuls, 1 no-contest. Palmarès : Champion - 84 kg du Strength & Honor Championship (SHC) - Champion - 84 kg du Fighting Marcou Challenge (FMC) - Champion - 84 kg du Pancrace Fighting Championship (PFC) - Contender pour la ceinture des - 84 kg du Cage Warriors Fighting Championship (CWFC) Enregistrements : 2020 - Entretien et montage : Antoine Molkhou, Julien Veniel - Réalisation, musique originale et mix : Charlie Marcelet - Jingle : Sable émouvant par Vadim Svoboda - Sons additionnels : "Dans les gants" par A. Mognol - Illustration : Capucine Mattiussi - Production : ARTE Radio - Musique originale : Charlie Marcelet - Jingle : Sable émouvant par Vadim Svoboda

episode sybel imglogo play

765 - Sur la vie de ma mère

Ma mère africaine immigrée m'a appris l'indépendance et le féminisme Comment une femme de ménage analphabète née en Guinée-Bissau, immigrée en France dans une cité de banlieue, a pu transmettre à ses enfants des valeurs d’indépendance et de féminisme. En parvenant à travailler contre l'avis de son mari, en élevant cinq enfants avec fierté et rigueur, la mère de Liz Gomis a fait éclore chez sa fille des valeurs d’accomplissement personnel et de féminisme sans en connaître la théorie. Récits croisés et échange entre mère et fille autour d'un parcours remarquable.  "Je m’appelle Liz Gomis. J’ai grandi dans les années 90 aux Mureaux dans les Yvelines. Je suis journaliste. J’ai travaillé chez Canal + et France 4, beaucoup pour Radio Nova, et aujourd’hui j’ai lancé mon propre magazine dédié aux villes africaines. J’ai un parcours assez atypique. J’ai toujours suivi mon instinct. J’ai pu fouler les planches de l’Apollo Theater à New York comme je me suis retrouvée en voyage officiel dans l’avion présidentiel de Macron. Mais je ne suis pas là pour raconter une histoire d’ascension sociale comme on les aime à la télé, genre « de la cité à l’Elysée », non. Parce ce que c’est beaucoup plus nuancé. En vérité, je crois que mon parcours je le dois à ma mère : Emilie Gomis en VF, Amilia pour la version immigrée. Une femme pauvre si on parle sociologie. Une combattante, une femme indépendante et courageuse, une féministe qui s’ignorait et qui m’a transmis les bonnes clés pour avancer sereinement. Je lui dois beaucoup et c’est de cela dont je veux parler aujourd’hui." Liz Gomis travaille pour la radio (Nova) et la télévision. Elle a réalisé la série "Africa Riding" sur le skate et les sports de glisse en Afrique pour ARTE Web et prépare une nouvelle série sur les personnes LGBT en Afrique. Cet hommage à sa mère est son premier podcast personnel.  Vidéo : entretien avec Liz Gomis à la Maison de la Poésie Enregistrements : 2017-2020 - Prises de son : Liz Gomis, Sara Monimart - Entretien : Silvain Gire - Musique originale & mix : Charlie Marcelet - Réalisation : Sara Monimart, Silvain Gire - Illustration : Julien Pacaud - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

85 - Sur la vie de ma mère

Ma mère africaine immigrée m'a appris l'indépendance et le féminisme Comment une femme de ménage analphabète née en Guinée-Bissau, immigrée en France dans une cité de banlieue, a pu transmettre à ses enfants des valeurs d’indépendance et de féminisme. En parvenant à travailler contre l'avis de son mari, en élevant cinq enfants avec fierté et rigueur, la mère de Liz Gomis a fait éclore chez sa fille des valeurs d’accomplissement personnel et de féminisme sans en connaître la théorie. Récits croisés et échange entre mère et fille autour d'un parcours remarquable.  "Je m’appelle Liz Gomis. J’ai grandi dans les années 90 aux Mureaux dans les Yvelines. Je suis journaliste. J’ai travaillé chez Canal + et France 4, beaucoup pour Radio Nova, et aujourd’hui j’ai lancé mon propre magazine dédié aux villes africaines. J’ai un parcours assez atypique. J’ai toujours suivi mon instinct. J’ai pu fouler les planches de l’Apollo Theater à New York comme je me suis retrouvée en voyage officiel dans l’avion présidentiel de Macron. Mais je ne suis pas là pour raconter une histoire d’ascension sociale comme on les aime à la télé, genre « de la cité à l’Elysée », non. Parce ce que c’est beaucoup plus nuancé. En vérité, je crois que mon parcours je le dois à ma mère : Emilie Gomis en VF, Amilia pour la version immigrée. Une femme pauvre si on parle sociologie. Une combattante, une femme indépendante et courageuse, une féministe qui s’ignorait et qui m’a transmis les bonnes clés pour avancer sereinement. Je lui dois beaucoup et c’est de cela dont je veux parler aujourd’hui." Liz Gomis travaille pour la radio (Nova) et la télévision. Elle a réalisé la série "Africa Riding" sur le skate et les sports de glisse en Afrique pour ARTE Web et prépare une nouvelle série sur les personnes LGBT en Afrique. Cet hommage à sa mère est son premier podcast personnel.  Vidéo : entretien avec Liz Gomis à la Maison de la Poésie Enregistrements : 2017-2020 - Prises de son : Liz Gomis, Sara Monimart - Entretien : Silvain Gire - Musique originale & mix : Charlie Marcelet - Réalisation : Sara Monimart, Silvain Gire - Illustration : Julien Pacaud - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

764 - Mon père est sur écoute

Mon père souffre de délires de persécution Un fils doit gérer les délires de persécution dont souffre son père de 55 ans. De la confrontation de leurs réalités naît une relation complexe et délicate, tour à tour conflictuelle, drôle ou émouvante. Ce documentaire nous plonge dans leur intimité, ponctuée de coups de téléphones, de témoignages de psys et d'entretiens avec une association de proches aidants. Un cheminement qui interroge notre rapport à la souffrance mentale d'un proche, avec une très grande délicatesse dans la prise de son et le montage de différents plans sonores. Et qui évoque au passage les questions de marginalité, de mal logement, de confinement (un tout petit peu), de la misère des hôpitaux psychiatriques, de Jésus Christ, de Marine Le Pen et des musiques d'attentes.  Un documentaire réalisé dans le cadre de la résidence radio Si Loin Si Proche animée par Mehdi Ahoudig. Remerciements : Mehdi Ahoudig, Radi'Olive, RadioLà, Radio Saint Ferréol, l'UNAFAM26, le (psy)trialogue, Agnès et Guillaume de l'hôpital Sainte Marie Drôme Ardèche.   Enregistrements : avril-septembre 20 - Réalisation : Théo Fortunato - Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet - Musique : Oöphoi "Space Forest", Superfishmann "P'tit père" - Illustration : Lucie Albrecht - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

84 - Mon père est sur écoute

Mon père souffre de délires de persécution Un fils doit gérer les délires de persécution dont souffre son père de 55 ans. De la confrontation de leurs réalités naît une relation complexe et délicate, tour à tour conflictuelle, drôle ou émouvante. Ce documentaire nous plonge dans leur intimité, ponctuée de coups de téléphones, de témoignages de psys et d'entretiens avec une association de proches aidants. Un cheminement qui interroge notre rapport à la souffrance mentale d'un proche, avec une très grande délicatesse dans la prise de son et le montage de différents plans sonores. Et qui évoque au passage les questions de marginalité, de mal logement, de confinement (un tout petit peu), de la misère des hôpitaux psychiatriques, de Jésus Christ, de Marine Le Pen et des musiques d'attentes.  Un documentaire réalisé dans le cadre de la résidence radio Si Loin Si Proche animée par Mehdi Ahoudig. Remerciements : Mehdi Ahoudig, Radi'Olive, RadioLà, Radio Saint Ferréol, l'UNAFAM26, le (psy)trialogue, Agnès et Guillaume de l'hôpital Sainte Marie Drôme Ardèche.   Enregistrements : avril-septembre 20 - Réalisation : Théo Fortunato - Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet - Musique : Oöphoi "Space Forest", Superfishmann "P'tit père" - Illustration : Lucie Albrecht - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

762 - Le prince et moi

Drogues, sexe et animaux exotiques Pendant trois ans, Charly* a travaillé dans une conciergerie de luxe non loin des Champs-Élysées. Son job : exaucer les moindres désirs de ses clients, parmi lesquels des dignitaires de la famille royale saoudienne. 24/24h, sept jours sur sept. Traverser tout Paris pour amener des petites culottes à la princesse ? Sitôt dit, sitôt fait.  Dénicher des animaux exotiques pour amuser un prince fantasque ? Oui, votre Altesse ! Dépenser des milliers d'euros pour assouvir les fantasmes sexuels de ses riches employeurs ? Tout de suite, votre Magnificence ! Pendu jour et nuit à son téléphone, Charly satisfait des caprices de plus en plus insolites. Il découvre aussi les vices d'un monde très fermé où l'argent abolit tout : la loi, la morale et même l'humanité. *Le prénom a été modifié François Oulac est journaliste et créateur de podcasts (Le tchip). Enregistrement : 16 septembre 2020 - Réalisation : François Oulac, Charlie Marcelet - Mise en onde & mix : Charlie Marcelet - Illustration : Chez Gertrud - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

83 - Le prince et moi

Drogues, sexe et animaux exotiques Pendant trois ans, Charly* a travaillé dans une conciergerie de luxe non loin des Champs-Élysées. Son job : exaucer les moindres désirs de ses clients, parmi lesquels des dignitaires de la famille royale saoudienne. 24/24h, sept jours sur sept. Traverser tout Paris pour amener des petites culottes à la princesse ? Sitôt dit, sitôt fait.  Dénicher des animaux exotiques pour amuser un prince fantasque ? Oui, votre Altesse ! Dépenser des milliers d'euros pour assouvir les fantasmes sexuels de ses riches employeurs ? Tout de suite, votre Magnificence ! Pendu jour et nuit à son téléphone, Charly satisfait des caprices de plus en plus insolites. Il découvre aussi les vices d'un monde très fermé où l'argent abolit tout : la loi, la morale et même l'humanité. *Le prénom a été modifié François Oulac est journaliste et créateur de podcasts (Le tchip). Enregistrement : 16 septembre 2020 - Réalisation : François Oulac, Charlie Marcelet - Mise en onde & mix : Charlie Marcelet - Illustration : Chez Gertrud - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

757 - La prison dans la peau

Paroles d'un surveillant enfermé Alexandre est surveillant pénitentiaire depuis 20 ans. Fils de maton, la prison est sa maison, son repaire, son jardin bien gardé.  Il la raconte de soin point de vue : entrez dans la tête d’un maton. Je m’appelle Alexandre et je vis en prison (« On sait quand on rentre, on sait pas quand on ressort »). Petit, j’ai vu mon père (« Mon père a gardé Mesrine ») puis mon frère habiter ces couloirs et ces cours de promenade. Alors, en dépit de mon passé de commercial (« Je voulais pas le faire, ce métier » ), me voici à mon tour surveillant pour l'administration pénitentiaire (« Comme chez les flics, on a un taux de suicide assez important »). Après des années enfermé, ma vision de la vie a changé et j'ai pas mal de choses à raconter : sur les détenus (« Je vais pas mettre une personne qui fait partie des gens du voyage avec un Maghrébin »). Sur leurs peines (« Y’en a un qui a carrément mis le feu à sa cellule pour rigoler, il en est mort »). Sur le cannabis (« Demain y’a plus de shit en prison, t’es mort. Le mec quand il fume son bordel, derrière il est calme et il te casse pas les bonbons »). Sur les conditions de détention (« On dispose de 5-6 douches pour 50 personnes »). A force de vivre devant des barreaux d'acier, mon caractère a changé. À l’instar des bandits que je surveille, la prison m’a rendu sec. Et pourtant, « La prison, ça doit être le dernier moyen de contrainte ». Enregistrements : 11 juillet 20 - Entretien & montage : Basil Burté et Killian Bonamy  - Réalisation et musique originale : Arnaud Forest - Illustration : Jeeraf- Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

82 - La prison dans la peau

Paroles d'un surveillant enfermé Alexandre est surveillant pénitentiaire depuis 20 ans. Fils de maton, la prison est sa maison, son repaire, son jardin bien gardé.  Il la raconte de soin point de vue : entrez dans la tête d’un maton. Je m’appelle Alexandre et je vis en prison (« On sait quand on rentre, on sait pas quand on ressort »). Petit, j’ai vu mon père (« Mon père a gardé Mesrine ») puis mon frère habiter ces couloirs et ces cours de promenade. Alors, en dépit de mon passé de commercial (« Je voulais pas le faire, ce métier » ), me voici à mon tour surveillant pour l'administration pénitentiaire (« Comme chez les flics, on a un taux de suicide assez important »). Après des années enfermé, ma vision de la vie a changé et j'ai pas mal de choses à raconter : sur les détenus (« Je vais pas mettre une personne qui fait partie des gens du voyage avec un Maghrébin »). Sur leurs peines (« Y’en a un qui a carrément mis le feu à sa cellule pour rigoler, il en est mort »). Sur le cannabis (« Demain y’a plus de shit en prison, t’es mort. Le mec quand il fume son bordel, derrière il est calme et il te casse pas les bonbons »). Sur les conditions de détention (« On dispose de 5-6 douches pour 50 personnes »). A force de vivre devant des barreaux d'acier, mon caractère a changé. À l’instar des bandits que je surveille, la prison m’a rendu sec. Et pourtant, « La prison, ça doit être le dernier moyen de contrainte ». Enregistrements : 11 juillet 20 - Entretien & montage : Basil Burté et Killian Bonamy  - Réalisation et musique originale : Arnaud Forest - Illustration : Jeeraf- Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

761 - Bouffées de chaleur

Rions un peu avec la ménopause À l’arrivée de tes premières règles, à 13 ans en moyenne, te voilà devenue femme, ma fille… Et cela jusqu’à ta ménopause - en grec dans le texte, « arrêt des règles » - qui te tombera dessus autour de la cinquantaine. Un mini-évènement intime que Valérie découvre accompagné de bouffées de chaleur à répétition. Pourquoi ne lui en a-t-on jamais parlé ? Pourtant 14 millions de Françaises sont ménopausées. Environ un quart de ces femmes vivent ou ont vécu des effets secondaires physiques gênants, voire handicapants, ou même flippants. Le sujet n’est plus si tabou : les réseaux sociaux regorgent de conseils pour bien vivre sa ménopause, de forums et de blogs de ménopausées épanouies… Les laboratoires pharmaceutiques vendent des hormones se substituant à celles que nos corps ne fabriquent plus. Comme ça ne lui suffit pas, Valérie mène sa petite enquête : au théâtre de la Madeleine pour une comédie musicale intitulée « Ménopause », puis auprès de sa famille, de ses amies, d’une gynécologue spécialisée. Elle croisera quelques baleines, l'autre animal ménopausé, mais aussi des Japonaises qui la vivent mieux, et comprendra que la ménopause n’est que la pointe émergée de l’iceberg. Derrière ce phénomène naturel se cache un phénomène social : la manière pas toujours joyeuse dont nous considérons l’entrée des femmes dans la vieillesse. Vous l’aurez compris, Valérie Ganne est récemment ménopausée. Journaliste, elle a longtemps travaillé pour la presse cinéma, papier et internet. Elle a réalisé un documentaire et un web-documentaire, a co-écrit des livres sur le féminisme et sur le cinéma d’animation français. "Bouffées de chaleur" est son premier podcast. Avec la participation de Christine Khandjian, Dominique Magloire, Marianne Viguès, Marion Posta, comédiennes ; de Danielle Hassoun, gynécologue obstétricienne ; des douze amies du Women Forum ; de Chantal et Robert, Victor, Isabelle, Sedef, Gladys.Merci à Stella Pire, à Benoît, et à l’atelier Podcasts d’Émergence où ce podcast a été initié. Biblio :- Françoise Héritier, "Masculin Féminin", Éditions Odile Jacob- Daniel Delanoë, "Sexe, croyances et ménopause", Hachette Littératures- Cécile Charlap, "La fabrique de la ménopause", CNRS Editions Enregistrements : juin, octobre, 16 novembre 2020 - Réalisation : Arnaud Forest - Texte et voix : Valérie Ganne - Illustration : Virginie Berthemet - Musique : Victor Bertin - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

81 - Bouffées de chaleur

Rions un peu avec la ménopause À l’arrivée de tes premières règles, à 13 ans en moyenne, te voilà devenue femme, ma fille… Et cela jusqu’à ta ménopause - en grec dans le texte, « arrêt des règles » - qui te tombera dessus autour de la cinquantaine. Un mini-évènement intime que Valérie découvre accompagné de bouffées de chaleur à répétition. Pourquoi ne lui en a-t-on jamais parlé ? Pourtant 14 millions de Françaises sont ménopausées. Environ un quart de ces femmes vivent ou ont vécu des effets secondaires physiques gênants, voire handicapants, ou même flippants. Le sujet n’est plus si tabou : les réseaux sociaux regorgent de conseils pour bien vivre sa ménopause, de forums et de blogs de ménopausées épanouies… Les laboratoires pharmaceutiques vendent des hormones se substituant à celles que nos corps ne fabriquent plus. Comme ça ne lui suffit pas, Valérie mène sa petite enquête : au théâtre de la Madeleine pour une comédie musicale intitulée « Ménopause », puis auprès de sa famille, de ses amies, d’une gynécologue spécialisée. Elle croisera quelques baleines, l'autre animal ménopausé, mais aussi des Japonaises qui la vivent mieux, et comprendra que la ménopause n’est que la pointe émergée de l’iceberg. Derrière ce phénomène naturel se cache un phénomène social : la manière pas toujours joyeuse dont nous considérons l’entrée des femmes dans la vieillesse. Vous l’aurez compris, Valérie Ganne est récemment ménopausée. Journaliste, elle a longtemps travaillé pour la presse cinéma, papier et internet. Elle a réalisé un documentaire et un web-documentaire, a co-écrit des livres sur le féminisme et sur le cinéma d’animation français. "Bouffées de chaleur" est son premier podcast. Avec la participation de Christine Khandjian, Dominique Magloire, Marianne Viguès, Marion Posta, comédiennes ; de Danielle Hassoun, gynécologue obstétricienne ; des douze amies du Women Forum ; de Chantal et Robert, Victor, Isabelle, Sedef, Gladys.Merci à Stella Pire, à Benoît, et à l’atelier Podcasts d’Émergence où ce podcast a été initié. Biblio :- Françoise Héritier, "Masculin Féminin", Éditions Odile Jacob- Daniel Delanoë, "Sexe, croyances et ménopause", Hachette Littératures- Cécile Charlap, "La fabrique de la ménopause", CNRS Editions Enregistrements : juin, octobre, 16 novembre 2020 - Réalisation : Arnaud Forest - Texte et voix : Valérie Ganne - Illustration : Virginie Berthemet - Musique : Victor Bertin - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

760 - Renaud de toi

Lettre énervée pour chanteur énervant Klaire fait Grr a un chanteur préféré. Il est un peu en colère, un peu populaire, un peu picon-bière. Ou plutôt, il l’a été, et puis quelque chose a foiré. Alors elle lui écrit une lettre d’amour au vitriol. Faut dire, peut-être qu’être adulte, c’est brûler ses idoles, mais Renaud était pas obligé de fournir les allumettes et d’avaler un shot de pétrole. Chansons de Renaud :Morgane de toi, Marchand de cailloux, Hexagone, Société,  Le petit chat est mort, Fatigué, La médaille, Chanson pour Pierrot, Il pleut, Où c’est qu’j’ai mis mon flingue, C’est quand qu’on va où, J’ai raté Télé-foot, Tu vas au bal et...  Corona Song. Autres chansons :Mon vieux (Daniel Guichard), Pour que tu m’aimes encore (Céline Dion), Quand on a que l’amour (Jacques Brel), Avec le temps (Léo Ferré), Dis, quand reviendras-tu (Barbara), Symphonie nᵒ 40 en sol mineur (Mozart), My heart will go on (Céline Dion) et L’hymne des femmes. Enregistrement : 4 décembre - Texte, voix, réalisation : Klaire fait Grr - Mix : Charlie Marcelet - Voix : Guillaume Meurice (le vieux con), Sabine Zovighian (la mère) - Illustration : Pauline Aubry - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

80 - Renaud de toi

Lettre énervée pour chanteur énervant Klaire fait Grr a un chanteur préféré. Il est un peu en colère, un peu populaire, un peu picon-bière. Ou plutôt, il l’a été, et puis quelque chose a foiré. Alors elle lui écrit une lettre d’amour au vitriol. Faut dire, peut-être qu’être adulte, c’est brûler ses idoles, mais Renaud était pas obligé de fournir les allumettes et d’avaler un shot de pétrole. Chansons de Renaud :Morgane de toi, Marchand de cailloux, Hexagone, Société,  Le petit chat est mort, Fatigué, La médaille, Chanson pour Pierrot, Il pleut, Où c’est qu’j’ai mis mon flingue, C’est quand qu’on va où, J’ai raté Télé-foot, Tu vas au bal et...  Corona Song. Autres chansons :Mon vieux (Daniel Guichard), Pour que tu m’aimes encore (Céline Dion), Quand on a que l’amour (Jacques Brel), Avec le temps (Léo Ferré), Dis, quand reviendras-tu (Barbara), Symphonie nᵒ 40 en sol mineur (Mozart), My heart will go on (Céline Dion) et L’hymne des femmes. Enregistrement : 4 décembre - Texte, voix, réalisation : Klaire fait Grr - Mix : Charlie Marcelet - Voix : Guillaume Meurice (le vieux con), Sabine Zovighian (la mère) - Illustration : Pauline Aubry - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

758 - Comptines cruelles

Sexe et torture, les belles comptines de notre enfance Savez-vous que « Une souris verte » et « Jean Petit qui danse » racontent, sur un rythme joyeux, des tortures ? Tandis qu’ « Au clair de la Lune » et « Gentil coquelicot » sont des métaphores à peine voilées de rapports sexuels ? Transmises de génération en génération depuis des siècles, les comptines pour enfants font partie de notre patrimoine culturel et sont profondément ancrées dans notre imaginaire collectif. On les connaît par coeur, et on ne s'attarde pas sur leurs paroles parfois étranges. Sabrina Seddiki, réalisatrice TV, s’est interrogée sur le sens de ce qu’elle chante tous les soirs à ses deux enfants. Marie-Claire Bruley, psychologue et auteure de plusieurs ouvrages sur la littérature jeunesse, décrypte ici le sens caché de ces comptines, en dévoile les origines, et apporte un éclairage sur ces vers mystérieux. Qu’il faut, malgré leur sens équivoque, continuer à chanter aux enfants pour les faire bien grandir... Enregistrements : septembre 20 - Entretien : Sabrina Seddiki - Réalisation : Samuel Hirsch - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

79 - Comptines cruelles

Sexe et torture, les belles comptines de notre enfance Savez-vous que « Une souris verte » et « Jean Petit qui danse » racontent, sur un rythme joyeux, des tortures ? Tandis qu’ « Au clair de la Lune » et « Gentil coquelicot » sont des métaphores à peine voilées de rapports sexuels ? Transmises de génération en génération depuis des siècles, les comptines pour enfants font partie de notre patrimoine culturel et sont profondément ancrées dans notre imaginaire collectif. On les connaît par coeur, et on ne s'attarde pas sur leurs paroles parfois étranges. Sabrina Seddiki, réalisatrice TV, s’est interrogée sur le sens de ce qu’elle chante tous les soirs à ses deux enfants. Marie-Claire Bruley, psychologue et auteure de plusieurs ouvrages sur la littérature jeunesse, décrypte ici le sens caché de ces comptines, en dévoile les origines, et apporte un éclairage sur ces vers mystérieux. Qu’il faut, malgré leur sens équivoque, continuer à chanter aux enfants pour les faire bien grandir... Enregistrements : septembre 20 - Entretien : Sabrina Seddiki - Réalisation : Samuel Hirsch - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

759 - L’écho du Bataclan

Comment le massacre du 13-novembre témoigne de notre rapport au son Cinq ans après les attentats du 13 novembre, des rescapés du Bataclan racontent comment leur rapport au son fut blessé ce soir-là. De leur amour de la musique live au traumatisme subi, du vécu post-traumatique à la reconstruction personnelle, leurs récits résonnent avec les plus récentes recherches en matière de son et de musique. Dans L'écho du Bataclan, plusieurs survivants racontent ce qu’ils ont vu... mais surtout entendu. Car le traumatisme fut aussi sonore, attisé par les déflagrations, les cris, les râles, un indescriptible chaos assourdissant qui a pulvérisé tous leurs repères. Par la suite, le stress post-traumatique a pu altérer leur écoute et leur rapport au son – et donc au monde. Le moindre bruit soudain, intense ou percussif, les faisait replonger dans un état de stress aigu et incontrôlable. Dans ce bouleversement profond de leurs émotions, de leur rapport aux autres et à eux-mêmes, la musique est restée pour beaucoup un repère, voire un dérivatif vital à leurs angoisses. Leur parcours tend à nous révéler le rôle essentiel du sonore dans nos vies.   Recueillis par Jérémy Leroux et mis en forme avec Samuel Hirsch, ces témoignages essentiels sont commentés par des chercheurs et experts du son. En faisant dialoguer ces récits intimes avec les éclairages de musicothérapeutes, ethnomusicologues, acousticiens ou philosophes de la musique, ce podcast propose une réflexion sur le rôle du son dans nos sociétés ainsi qu'un voyage dans l’univers du sonore qui permet de retrouver un peu de lumière. De la grotte préhistorique à l'enfer du Bataclan, le chant et la musique sont d'éternels témoins de notre humanité. Les rescapésFranck (41 ans), Virginie (43 ans), Gabrielle (35 ans) et Jean-Camille (34 ans). Tous sont adhérents de l'association Life for Paris.Les chercheurs- Arnaud Norena, chercheur en neuroscience au CNRS, spécialiste de l'hyperacousie et des acouphènes- Anthony Brault, psychologue clinicien et musicothérapeute- Dana Rappoport, ethnomusicologue au CNRS, centre Asie du Sud-Est (CNRS, EHESS, Inalco)- Iégor Reznikoff, professeur émérite de philosophie à l'université Paris X, spécialiste du chant antique, auteur de « La dimension sonore des grottes paléolithiques et des rochers à peintures »- Francis Wolff, professeur émérite de philosophie à l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm, auteur de « Pourquoi la musique ? »L’auteur Depuis 10 ans, Jérémy Leroux travaille comme chef monteur de films documentaires pour la télévision et le cinéma. Ces expériences ont peu à peu développé son goût pour la matière sonore. L'écho du Bataclan est le fruit de 4 années d'écriture et de rencontres. C'est aussi son premier travail en tant qu'auteur. Penser l’impensable, par Jérémy LerouxLife for Paris, une des associations constituées après le 13 novembre, m’a donné la possibilité de présenter ma démarche à ses adhérents. Rapidement plusieurs personnes m’ont contacté, qui toutes étaient présentes au Bataclan. Les échanges que j’ai pu avoir avec chacune d’elles ont apporté un véritable ancrage à mes réflexions. Oui, l’expérience du trauma donnait une part importante au sonore. Certaines victimes n’ont d’ailleurs quasiment rien vu. Oui, le traumatisme s’exprime presque avant tout par une altération de l’écoute. N’importe quel bruit soudain, intense et percussif, fait replonger la victime dans un état de stress aigu et incontrôlable. Leur écoute du monde a changé. Et oui, la musique agit pour eux comme une fragile continuité d'existence, contenant souvenirs et émotions, et se révèle parfois aussi nécessaire que l’amour d’un proche. Mais comment retrouver l'esprit de fête associé aux Eagles of Death Metal ?Au gré de mes recherches et de mon écriture, j’ai pu rencontrer des chercheurs explorant différents champs du sonore. Ils sont musicothérapeute, philosophe, chercheur en neuroscience, ethnomusicologue. J'ai pu constater une démarche commune à celle des victimes : le besoin de comprendre. Explorer les domaines liés au son semble répondre à une nécessité intime, à une part d'eux-mêmes enfouie mais qui vibre très fortement. Mon ambition n'est pas simplement de transmettre leur pensée, mais le besoin sourd qu'ils expriment à travers elle.Dans mon esprit, un curieux dialogue s'est peu à peu instauré entre les chercheurs et les victimes, chacun éclairant la problématique de l'autre. Voilà pourquoi j'ai souhaité mettre en sons un récit choral, où chaque rencontre s'enrichit de la précédente.L'objectif du podcast est d'appréhender un événement surréaliste, de représenter l'irreprésentable. Travailler sur le sonore permet d'aborder et d’absorber le choc. Le sonore, c'est du concret qui rencontre également l'invisible : ce qui nous donne vie, ce qui nous lie, ce qui fait sens. Ce projet m'a appris la fragilité de l'écoute, et toute son importance. Enregistrements : octobre 2017, septembre 20 - Entretiens et montage : Jérémy Leroux - Réalisation, musique originale et mix : Samuel Hirsch - Illustration : Zaven Najjar - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

78 - L’écho du Bataclan

Comment le massacre du 13-novembre témoigne de notre rapport au son Cinq ans après les attentats du 13 novembre, des rescapés du Bataclan racontent comment leur rapport au son fut blessé ce soir-là. De leur amour de la musique live au traumatisme subi, du vécu post-traumatique à la reconstruction personnelle, leurs récits résonnent avec les plus récentes recherches en matière de son et de musique. Dans L'écho du Bataclan, plusieurs survivants racontent ce qu’ils ont vu... mais surtout entendu. Car le traumatisme fut aussi sonore, attisé par les déflagrations, les cris, les râles, un indescriptible chaos assourdissant qui a pulvérisé tous leurs repères. Par la suite, le stress post-traumatique a pu altérer leur écoute et leur rapport au son – et donc au monde. Le moindre bruit soudain, intense ou percussif, les faisait replonger dans un état de stress aigu et incontrôlable. Dans ce bouleversement profond de leurs émotions, de leur rapport aux autres et à eux-mêmes, la musique est restée pour beaucoup un repère, voire un dérivatif vital à leurs angoisses. Leur parcours tend à nous révéler le rôle essentiel du sonore dans nos vies.   Recueillis par Jérémy Leroux et mis en forme avec Samuel Hirsch, ces témoignages essentiels sont commentés par des chercheurs et experts du son. En faisant dialoguer ces récits intimes avec les éclairages de musicothérapeutes, ethnomusicologues, acousticiens ou philosophes de la musique, ce podcast propose une réflexion sur le rôle du son dans nos sociétés ainsi qu'un voyage dans l’univers du sonore qui permet de retrouver un peu de lumière. De la grotte préhistorique à l'enfer du Bataclan, le chant et la musique sont d'éternels témoins de notre humanité. Les rescapésFranck (41 ans), Virginie (43 ans), Gabrielle (35 ans) et Jean-Camille (34 ans). Tous sont adhérents de l'association Life for Paris.Les chercheurs- Arnaud Norena, chercheur en neuroscience au CNRS, spécialiste de l'hyperacousie et des acouphènes- Anthony Brault, psychologue clinicien et musicothérapeute- Dana Rappoport, ethnomusicologue au CNRS, centre Asie du Sud-Est (CNRS, EHESS, Inalco)- Iégor Reznikoff, professeur émérite de philosophie à l'université Paris X, spécialiste du chant antique, auteur de « La dimension sonore des grottes paléolithiques et des rochers à peintures »- Francis Wolff, professeur émérite de philosophie à l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm, auteur de « Pourquoi la musique ? »L’auteur Depuis 10 ans, Jérémy Leroux travaille comme chef monteur de films documentaires pour la télévision et le cinéma. Ces expériences ont peu à peu développé son goût pour la matière sonore. L'écho du Bataclan est le fruit de 4 années d'écriture et de rencontres. C'est aussi son premier travail en tant qu'auteur. Penser l’impensable, par Jérémy LerouxLife for Paris, une des associations constituées après le 13 novembre, m’a donné la possibilité de présenter ma démarche à ses adhérents. Rapidement plusieurs personnes m’ont contacté, qui toutes étaient présentes au Bataclan. Les échanges que j’ai pu avoir avec chacune d’elles ont apporté un véritable ancrage à mes réflexions. Oui, l’expérience du trauma donnait une part importante au sonore. Certaines victimes n’ont d’ailleurs quasiment rien vu. Oui, le traumatisme s’exprime presque avant tout par une altération de l’écoute. N’importe quel bruit soudain, intense et percussif, fait replonger la victime dans un état de stress aigu et incontrôlable. Leur écoute du monde a changé. Et oui, la musique agit pour eux comme une fragile continuité d'existence, contenant souvenirs et émotions, et se révèle parfois aussi nécessaire que l’amour d’un proche. Mais comment retrouver l'esprit de fête associé aux Eagles of Death Metal ?Au gré de mes recherches et de mon écriture, j’ai pu rencontrer des chercheurs explorant différents champs du sonore. Ils sont musicothérapeute, philosophe, chercheur en neuroscience, ethnomusicologue. J'ai pu constater une démarche commune à celle des victimes : le besoin de comprendre. Explorer les domaines liés au son semble répondre à une nécessité intime, à une part d'eux-mêmes enfouie mais qui vibre très fortement. Mon ambition n'est pas simplement de transmettre leur pensée, mais le besoin sourd qu'ils expriment à travers elle.Dans mon esprit, un curieux dialogue s'est peu à peu instauré entre les chercheurs et les victimes, chacun éclairant la problématique de l'autre. Voilà pourquoi j'ai souhaité mettre en sons un récit choral, où chaque rencontre s'enrichit de la précédente.L'objectif du podcast est d'appréhender un événement surréaliste, de représenter l'irreprésentable. Travailler sur le sonore permet d'aborder et d’absorber le choc. Le sonore, c'est du concret qui rencontre également l'invisible : ce qui nous donne vie, ce qui nous lie, ce qui fait sens. Ce projet m'a appris la fragilité de l'écoute, et toute son importance. Enregistrements : octobre 2017, septembre 20 - Entretiens et montage : Jérémy Leroux - Réalisation, musique originale et mix : Samuel Hirsch - Illustration : Zaven Najjar - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

755 - Godcast, le podcast de Dieu

Et Dieu créa son podcast Que faire quand on est Dieu, et qu’on a un peu cramé son image de marque ? Lancer son podcast, évidemment.  Rien de mieux pour reconquérir sa fanbase et réussir son comeback auprès de la commu. Le problème, c’est que Dieu n’a jamais bien compris la définition du podcast. D’un autre côté, personne n’a jamais bien compris la définition de Dieu. Ça leur fait déjà un point commun. Alleluia.  - Prix Europa 2021 de la fiction radio- Prix Fiction sonore Phonurgia Awards 2021 - Mention du jury  Avec le soutien de Beaumarchais-SACD et de la copie privée. Enregistrements : mars, juillet 20 - Texte : Klaire fait Grr - Editorial : Silvain Gire, Sabine Zovighian - Voix : Klaire fait Grr (Dieu), Damien Zanoly (Gabriel), Philippe de Monts (pub, jingles) - Illustration : Julien Pacaud - Réalisation et musique originale : Arnaud Forest - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

77 - Godcast, le podcast de Dieu

Et Dieu créa son podcast Que faire quand on est Dieu, et qu’on a un peu cramé son image de marque ? Lancer son podcast, évidemment.  Rien de mieux pour reconquérir sa fanbase et réussir son comeback auprès de la commu. Le problème, c’est que Dieu n’a jamais bien compris la définition du podcast. D’un autre côté, personne n’a jamais bien compris la définition de Dieu. Ça leur fait déjà un point commun. Alleluia.  - Prix Europa 2021 de la fiction radio- Prix Fiction sonore Phonurgia Awards 2021 - Mention du jury  Avec le soutien de Beaumarchais-SACD et de la copie privée. Enregistrements : mars, juillet 20 - Texte : Klaire fait Grr - Editorial : Silvain Gire, Sabine Zovighian - Voix : Klaire fait Grr (Dieu), Damien Zanoly (Gabriel), Philippe de Monts (pub, jingles) - Illustration : Julien Pacaud - Réalisation et musique originale : Arnaud Forest - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

756 - Roll with it

L'été 95 et la guerre Oasis vs Blur : le podcast gagnant du concours "Cet été là..." 2020 Aout 1995. Birkenhead, banlieue populaire de Liverpool. Roisin et son grand frère Ciaran, livrés à eux-mêmes pendant les vacances, n’attendent qu’une chose : savoir qui d’Oasis ou Blur gagnera ce soir la bataille de la britpop. Lorsque Roisin a le malheur de casser le téléviseur juste avant l’annonce des gagnants, et est obligée de fuir les coups de son ainé, les paroles de sa chanson préférée d’Oasis, "Roll with it", prennent pour elle une résonance nouvelle. Car Roll With it, cela veut dire qu’il faut encaisser les coups sans jamais se laisser abattre… "You gotta roll with it / You gotta take your time / You gotta say what you say / Don't let any fucker get in your way / Cause it's all too much for me to take..." Aout 2020. Rétrospectivement, il est facile d’avancer que la bataille de la britpop n’était qu’un coup marketing inventé par les maisons des disques, de mèche avec la presse britannique, pour vendre un maximum de disques et de journaux pendant un été relativement calme. Mais pour nous à l’époque, c’était tout sauf une blague. Prenant les proportions épiques d'une lutte des classes, du Nord vs le Sud, pour une fois on avait l’impression de faire partie des vainqueurs. Avec leur swag et leur accent du nord, les frères Gallagher étaient à nos yeux deux rois prolétaires. Même si Blur a fini par gagner le duel des singles, Oasis allait remporter les titres de « meilleur groupe » et « meilleur album » de l’année 1995.Si l’été de mes 8 ans reste si gravé en moi, c’est qu’il ne faut jamais sous-estimer le réconfort que peut apporter la poésie noire du rock dans les vies noires des jeunes vivant dans des banlieues grises et pluvieuses. (Roisin Burns) Photo : les enfants de Plumer Street, Birkenhead. Roisin est tout à gauche.  Pourquoi elle a gagné : Le jury a été emballé par ce souvenir d'enfance, porté par une écriture précise, délicate, et par une réalisation remarquable. Roisin y raconte l'été de ses 8 ans dans une banlieue populaire de Liverpool, sur fonds de rivalité entre les groupes Blur et Oasis. Drôle et touchant, "Roll with it" opère un flash-back radiophonique réussi vers l'Angleterre des nineties, vers les pensées d'une fillette qui vénère Liam Gallagher, et qui a des histoires de pirates plein la tête.Le concours de podcasts des Audioblogs d'ARTE Radio a lieu chaque été. Le concours 2020 était animé par Thomas Guillaud-Bataille, en partenariat avec Télérama et Sennheiser. La gagnante Roisin Burns gagne un mix + une diffusion rémunérée sur ARTE Radio + une diffusion sur le site de Télérama + un abonnement papier d'un an à Télérama + un micro de reportage Sennheiser + un casque audio Sennheiser. Les 2ème et 3ème prix ainsi que l'ensemble des envois au concours sont là : https://audioblog.arteradio.com/blog/150431/concours-arte-radio-2020 Enregistrements : août 20 - Texte, voix, réalisation : Roisin Burns - Prise de son et montage : Lucas Salvador - Mix : Samuel Hirsch - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

76 - Roll with it

L'été 95 et la guerre Oasis vs Blur : le podcast gagnant du concours "Cet été là..." 2020 Aout 1995. Birkenhead, banlieue populaire de Liverpool. Roisin et son grand frère Ciaran, livrés à eux-mêmes pendant les vacances, n’attendent qu’une chose : savoir qui d’Oasis ou Blur gagnera ce soir la bataille de la britpop. Lorsque Roisin a le malheur de casser le téléviseur juste avant l’annonce des gagnants, et est obligée de fuir les coups de son ainé, les paroles de sa chanson préférée d’Oasis, "Roll with it", prennent pour elle une résonance nouvelle. Car Roll With it, cela veut dire qu’il faut encaisser les coups sans jamais se laisser abattre… "You gotta roll with it / You gotta take your time / You gotta say what you say / Don't let any fucker get in your way / Cause it's all too much for me to take..." Aout 2020. Rétrospectivement, il est facile d’avancer que la bataille de la britpop n’était qu’un coup marketing inventé par les maisons des disques, de mèche avec la presse britannique, pour vendre un maximum de disques et de journaux pendant un été relativement calme. Mais pour nous à l’époque, c’était tout sauf une blague. Prenant les proportions épiques d'une lutte des classes, du Nord vs le Sud, pour une fois on avait l’impression de faire partie des vainqueurs. Avec leur swag et leur accent du nord, les frères Gallagher étaient à nos yeux deux rois prolétaires. Même si Blur a fini par gagner le duel des singles, Oasis allait remporter les titres de « meilleur groupe » et « meilleur album » de l’année 1995.Si l’été de mes 8 ans reste si gravé en moi, c’est qu’il ne faut jamais sous-estimer le réconfort que peut apporter la poésie noire du rock dans les vies noires des jeunes vivant dans des banlieues grises et pluvieuses. (Roisin Burns) Photo : les enfants de Plumer Street, Birkenhead. Roisin est tout à gauche.  Pourquoi elle a gagné : Le jury a été emballé par ce souvenir d'enfance, porté par une écriture précise, délicate, et par une réalisation remarquable. Roisin y raconte l'été de ses 8 ans dans une banlieue populaire de Liverpool, sur fonds de rivalité entre les groupes Blur et Oasis. Drôle et touchant, "Roll with it" opère un flash-back radiophonique réussi vers l'Angleterre des nineties, vers les pensées d'une fillette qui vénère Liam Gallagher, et qui a des histoires de pirates plein la tête.Le concours de podcasts des Audioblogs d'ARTE Radio a lieu chaque été. Le concours 2020 était animé par Thomas Guillaud-Bataille, en partenariat avec Télérama et Sennheiser. La gagnante Roisin Burns gagne un mix + une diffusion rémunérée sur ARTE Radio + une diffusion sur le site de Télérama + un abonnement papier d'un an à Télérama + un micro de reportage Sennheiser + un casque audio Sennheiser. Les 2ème et 3ème prix ainsi que l'ensemble des envois au concours sont là : https://audioblog.arteradio.com/blog/150431/concours-arte-radio-2020 Enregistrements : août 20 - Texte, voix, réalisation : Roisin Burns - Prise de son et montage : Lucas Salvador - Mix : Samuel Hirsch - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

754 - Il était un père

Quand un test ADN révèle le secret de ma famille Suite à un test ADN, Leslie découvre que son père n’est pas son père. Son père biologique est en fait son parrain, qui fut autrefois l’amant de sa mère. Leslie se confronte à son histoire et à ses deux familles.    Alors que le père raccompagne sa fille à la gare en voiture, ils croisent une caravane qui interpelle la fille. Cette caravane la renvoie à des vacances qu’elle a passé, petite, avec son frère, sa mère et …son parrain. Les souvenirs remontent. Ce parrain, que tout le monde appelait « Parrain » dans la famille, et qui est aujourd'hui décédé, qui était-il vraiment ? Pourquoi prenait-il tant de place dans leur vie ? Sur la route, le père et la fille plaisantent : c’est vrai qu’ils ne se ressemblent pas trop physiquement. Et s’ils faisaient un test ADN pour en avoir le cœur net ? Et ça resterait leur secret... Un documentaire à la première personne qui circule joyeusement entre passé et présent, amour libre et test ADN, trophées de chasse et chamanisme, quête d'identité et histoires d’amour.   Enregistrements : septembre 19 - Texte, voix, réalisation : Leslie Menahem - Mise en ondes, mixage et musique originale : Samuel Hirsch - Illustration : Julie Joseph - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

75 - Il était un père

Quand un test ADN révèle le secret de ma famille Suite à un test ADN, Leslie découvre que son père n’est pas son père. Son père biologique est en fait son parrain, qui fut autrefois l’amant de sa mère. Leslie se confronte à son histoire et à ses deux familles.    Alors que le père raccompagne sa fille à la gare en voiture, ils croisent une caravane qui interpelle la fille. Cette caravane la renvoie à des vacances qu’elle a passé, petite, avec son frère, sa mère et …son parrain. Les souvenirs remontent. Ce parrain, que tout le monde appelait « Parrain » dans la famille, et qui est aujourd'hui décédé, qui était-il vraiment ? Pourquoi prenait-il tant de place dans leur vie ? Sur la route, le père et la fille plaisantent : c’est vrai qu’ils ne se ressemblent pas trop physiquement. Et s’ils faisaient un test ADN pour en avoir le cœur net ? Et ça resterait leur secret... Un documentaire à la première personne qui circule joyeusement entre passé et présent, amour libre et test ADN, trophées de chasse et chamanisme, quête d'identité et histoires d’amour.   Enregistrements : septembre 19 - Texte, voix, réalisation : Leslie Menahem - Mise en ondes, mixage et musique originale : Samuel Hirsch - Illustration : Julie Joseph - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

753 - Eugene Mona : le Nègre Debout

La Martinique en musique « Un sauvage peut-il être sophistiqué ? » interroge Christophe Chassol à propos de la musique d’Eugene Mona. « En tant que Martiniquais, je suis fier de Mona de la même façon dont je suis fier de Glissant et Fanon. »Chantre de la Créolité, ami d’Aimé Césaire, Mona est l’un des plus fascinants artistes antillais du siècle dernier. Tambours bêlés et flûtes en bambou suffisent à transcender sa « musique racine ». Sa voix puissante chante le quotidien miséreux des paysans de son île, les traditions festives du carnaval, ou l’histoire de l’ancienne capitale martiniquaise intégralement rasée par la nuée ardente du volcan. Celui que l’on surnommait « Le nègre debout » se sera dressé toute sa vie contre le colonialisme et l’injustice sociale, jusqu’à sa disparition tragique en 1991, à l’âge de 48 ans. David Commeillas a parcouru la Martinique de long en large pour recueillir anecdotes et témoignages inédits à propos de Mona. Entre deux chants de colibris, on écoute les récits de ses retraites spirituelles dans les montagnes, de ses engagements politiques avec Césaire, et de ses séances d’enregistrements ésotériques jusqu’à l’aube. Liens sur Eugène Mona :- Documentaire « Sur les traces de Mona » (52 min) de Nathalie Glaudon- Rares images d’ Eugene Mona en enregistrement au studio Hibiscus Musiques :- 00'00 : Chassol « Birds Pt.1 » (Tricatel)- 02’30 : Eugene Mona « Energie Vibrations Positive » (3A Prod)- 03’40 : Extrait du documentaire de Nathalie Glaudon « Sur les traces de Mona » (R.F.O.) - 05’20 : Eugene Mona « Oui je finirais » (3A Prod)- 08’40 : Eugene Mona et son groupe du Marigot « Ti' Mouton » (Hit Parade)- 11’48 : Eddie Palmieri  « Bilongo » (Tico Rec)- 13’25 : Eugene Mona « Bwa Brillé » (Hit Parade)- 18’00 : Eugene Mona « Yo le ou Touni en Tet » (3A Prod)- 21’50 : Eugene Mona « 1700 » (Hit Parade)- 24’40 : Eugene Mona « Doudou Menard » (3A Prod)- 27’45 : Eugene Mona « Mi Mwen Mi Ou » (3A Prod)- 30’00 : Extrait du film de Euzhan Palcy « Rue Cases-Nègres » (Présence Africaine)- 33’15 : Max Cilla « La Flûte des Mornes » (Bongo Joe)- 35’00 : La Perfecta « La Divinité » (Disques Vacances)- 37’20 : Eugene Mona « Tambou Serie » (3A Prod)- 41’17 : Eugene Mona « Ouverture » (Hibiscus Rec)- 42’20 : Eugene Mona « Bégui Bégui Bang » (Hit Parade)- 44’35 : Eugene Mona « Bidon Dachine » (3A Prod)- 48’00 : Eugene Mona « An Goulouss Cé Lan Mo » (3A Prod)- 48’50 : Eugene Mona « Face à Face » (Hibiscus)- 53’10 : Eugene Mona « Roi Nigo » (3A Prod) Enregistrement : août 2019 - Mixage : Samuel Hirsch - Illustration : Laura Ollivier - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

74 - Eugene Mona : le Nègre Debout

La Martinique en musique « Un sauvage peut-il être sophistiqué ? » interroge Christophe Chassol à propos de la musique d’Eugene Mona. « En tant que Martiniquais, je suis fier de Mona de la même façon dont je suis fier de Glissant et Fanon. »Chantre de la Créolité, ami d’Aimé Césaire, Mona est l’un des plus fascinants artistes antillais du siècle dernier. Tambours bêlés et flûtes en bambou suffisent à transcender sa « musique racine ». Sa voix puissante chante le quotidien miséreux des paysans de son île, les traditions festives du carnaval, ou l’histoire de l’ancienne capitale martiniquaise intégralement rasée par la nuée ardente du volcan. Celui que l’on surnommait « Le nègre debout » se sera dressé toute sa vie contre le colonialisme et l’injustice sociale, jusqu’à sa disparition tragique en 1991, à l’âge de 48 ans. David Commeillas a parcouru la Martinique de long en large pour recueillir anecdotes et témoignages inédits à propos de Mona. Entre deux chants de colibris, on écoute les récits de ses retraites spirituelles dans les montagnes, de ses engagements politiques avec Césaire, et de ses séances d’enregistrements ésotériques jusqu’à l’aube. Liens sur Eugène Mona :- Documentaire « Sur les traces de Mona » (52 min) de Nathalie Glaudon- Rares images d’ Eugene Mona en enregistrement au studio Hibiscus Musiques :- 00'00 : Chassol « Birds Pt.1 » (Tricatel)- 02’30 : Eugene Mona « Energie Vibrations Positive » (3A Prod)- 03’40 : Extrait du documentaire de Nathalie Glaudon « Sur les traces de Mona » (R.F.O.) - 05’20 : Eugene Mona « Oui je finirais » (3A Prod)- 08’40 : Eugene Mona et son groupe du Marigot « Ti' Mouton » (Hit Parade)- 11’48 : Eddie Palmieri  « Bilongo » (Tico Rec)- 13’25 : Eugene Mona « Bwa Brillé » (Hit Parade)- 18’00 : Eugene Mona « Yo le ou Touni en Tet » (3A Prod)- 21’50 : Eugene Mona « 1700 » (Hit Parade)- 24’40 : Eugene Mona « Doudou Menard » (3A Prod)- 27’45 : Eugene Mona « Mi Mwen Mi Ou » (3A Prod)- 30’00 : Extrait du film de Euzhan Palcy « Rue Cases-Nègres » (Présence Africaine)- 33’15 : Max Cilla « La Flûte des Mornes » (Bongo Joe)- 35’00 : La Perfecta « La Divinité » (Disques Vacances)- 37’20 : Eugene Mona « Tambou Serie » (3A Prod)- 41’17 : Eugene Mona « Ouverture » (Hibiscus Rec)- 42’20 : Eugene Mona « Bégui Bégui Bang » (Hit Parade)- 44’35 : Eugene Mona « Bidon Dachine » (3A Prod)- 48’00 : Eugene Mona « An Goulouss Cé Lan Mo » (3A Prod)- 48’50 : Eugene Mona « Face à Face » (Hibiscus)- 53’10 : Eugene Mona « Roi Nigo » (3A Prod) Enregistrement : août 2019 - Mixage : Samuel Hirsch - Illustration : Laura Ollivier - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

752 - Gardiens de la paix

Des policiers racistes, fascistes et suprémacistes blancs se lâchent sur leur collègue noir Membre d'une unité de police d’escorte à Rouen, Alex découvre l'existence d'un groupe privé d’échanges audio sur WhatsApp, dont font partie une dizaine de ses co-équipiers. Certains sont encore stagiaires en école de police, d'autres, comme lui, sont policiers titulaires depuis plus de 20 ans. Intrigué par la présence de son prénom dans les messages, Alex, qui est noir, découvre des propos orduriers, ouvertement racistes, misogynes et antisémites. Certains de ses collègues se revendiquent du fascisme et du suprémacisme blanc. Dans leurs échanges, ces soi-disant "gardiens de la paix" se vantent d'acheter des armes en prévision de la "guerre civile et raciale" qu'ils appellent de leurs voeux. Sur les conseils de son avocate, M° Yaël Godefroy, Alex dépose plainte et déclenche une enquête interne. Après son audition, la hiérarchie décide de muter Alex dans une autre unité. Ses collègues titulaires ont finalement été révoqués. Leur procès est attendu pour septembre 2021.  Ilham Maad a réuni le policier et son avocate pour commenter des extraits de ces enregistrements. Une enquête sur cette affaire menée par Camille Polloni est à lire dans Mediapart.  Enregistrement : 13 février 20 - Mix : Charlie Marcelet - Illustration originale : Zaven Najjar - Entretien et montage : Ilham Maad - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

73 - Gardiens de la paix

Des policiers racistes, fascistes et suprémacistes blancs se lâchent sur leur collègue noir Membre d'une unité de police d’escorte à Rouen, Alex découvre l'existence d'un groupe privé d’échanges audio sur WhatsApp, dont font partie une dizaine de ses co-équipiers. Certains sont encore stagiaires en école de police, d'autres, comme lui, sont policiers titulaires depuis plus de 20 ans. Intrigué par la présence de son prénom dans les messages, Alex, qui est noir, découvre des propos orduriers, ouvertement racistes, misogynes et antisémites. Certains de ses collègues se revendiquent du fascisme et du suprémacisme blanc. Dans leurs échanges, ces soi-disant "gardiens de la paix" se vantent d'acheter des armes en prévision de la "guerre civile et raciale" qu'ils appellent de leurs voeux. Sur les conseils de son avocate, M° Yaël Godefroy, Alex dépose plainte et déclenche une enquête interne. Après son audition, la hiérarchie décide de muter Alex dans une autre unité. Ses collègues titulaires ont finalement été révoqués. Leur procès est attendu pour septembre 2021.  Ilham Maad a réuni le policier et son avocate pour commenter des extraits de ces enregistrements. Une enquête sur cette affaire menée par Camille Polloni est à lire dans Mediapart.  Enregistrement : 13 février 20 - Mix : Charlie Marcelet - Illustration originale : Zaven Najjar - Entretien et montage : Ilham Maad - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

751 - Tu seras un homme papa

L'autofiction d'amour d'un père pour son fils - Prix SACD 2020, prix Italia 2021 "Tu seras un homme papa" est une histoire vraie. C’est autour de la couveuse de Roman, né prématurément, que se tisse ce récit bouleversant d’une famille mise à l’épreuve 13 jours durant. Au micro, Gaël Leiblang nous plonge dans le journal de bord d’un père qui se bat pour trouver le chemin de la résilience. Écrite avec pudeur, réalisée par Sabine Zovighian et Samuel Hirsch, cette autofiction sonore est racontée en éclats fragmentés à travers l’allégorie du sport. Une manière pour l'auteur, ancien journaliste sportif, de nous arracher à la réalité désincarnée de l’hôpital. Le sport pour affronter ses peurs et mener cet inconcevable combat que représente la perte de l’enfant. On ne sort pas indemne de ce témoignage, mais plus vivant que jamais. Prix SACD du Podcast de Fiction 2020 au Paris Podcast Festival - Prix Italia de la Fiction Radio 2021  Gaël Leiblang est producteur de documentaires chez Eléphant et auteur d’un seul-en-scène pour le théâtre, "Tu seras un homme papa", joué 116 fois du festival d’Avignon à Hong-Kong. Il a été journaliste sportif puis réalisateur pour la télévision.  Enregistrements : décembre 19, janvier 20 - Réalisation : Sabine Zovighian et Samuel Hirsch - Musique originale : Samuel Hirsch - Texte et narration : Gaël Leiblang - Photo : Véronique Fel - Voix : Sabine Zovighian, Thibault Amorfini, Blandine Soguet, Philippe Pécoul, Alain Leiblang, Michèle Mallay, Lola Cavallo, Anne-Sophie Bailly, Marjolaine Humbert, Ariane Brousse, Christophe Truchi, Samuel Hirsch, Sasha, Ava et Gabrielle Leiblang Sacksick - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

72 - Tu seras un homme papa

L'autofiction d'amour d'un père pour son fils - Prix SACD 2020, prix Italia 2021 "Tu seras un homme papa" est une histoire vraie. C’est autour de la couveuse de Roman, né prématurément, que se tisse ce récit bouleversant d’une famille mise à l’épreuve 13 jours durant. Au micro, Gaël Leiblang nous plonge dans le journal de bord d’un père qui se bat pour trouver le chemin de la résilience. Écrite avec pudeur, réalisée par Sabine Zovighian et Samuel Hirsch, cette autofiction sonore est racontée en éclats fragmentés à travers l’allégorie du sport. Une manière pour l'auteur, ancien journaliste sportif, de nous arracher à la réalité désincarnée de l’hôpital. Le sport pour affronter ses peurs et mener cet inconcevable combat que représente la perte de l’enfant. On ne sort pas indemne de ce témoignage, mais plus vivant que jamais. Prix SACD du Podcast de Fiction 2020 au Paris Podcast Festival - Prix Italia de la Fiction Radio 2021  Gaël Leiblang est producteur de documentaires chez Eléphant et auteur d’un seul-en-scène pour le théâtre, "Tu seras un homme papa", joué 116 fois du festival d’Avignon à Hong-Kong. Il a été journaliste sportif puis réalisateur pour la télévision.  Enregistrements : décembre 19, janvier 20 - Réalisation : Sabine Zovighian et Samuel Hirsch - Musique originale : Samuel Hirsch - Texte et narration : Gaël Leiblang - Photo : Véronique Fel - Voix : Sabine Zovighian, Thibault Amorfini, Blandine Soguet, Philippe Pécoul, Alain Leiblang, Michèle Mallay, Lola Cavallo, Anne-Sophie Bailly, Marjolaine Humbert, Ariane Brousse, Christophe Truchi, Samuel Hirsch, Sasha, Ava et Gabrielle Leiblang Sacksick - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

750 - Mon copain royaliste

Des voies du Seigneur à l'autoroute du vice Mon copain Corentin est royaliste, militaire et d'extrème-droite. On n'a rien en commun sauf nos souvenirs de bringues. Il me raconte sa foi, ses opinions politiques, son engagement dans l'armée sur les traces d'un père dont la figure brutale le hante. De l'amour du Roi à celui des drogues, de la foi chrétienne à une virée dans un bordel de Djibouti, confessions d'un jeune homme pas si catholique.  Enregistrements : février 20 - Entretien, musique originale et réalisation : Aurèle Jacquot - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

71 - Mon copain royaliste

Des voies du Seigneur à l'autoroute du vice Mon copain Corentin est royaliste, militaire et d'extrème-droite. On n'a rien en commun sauf nos souvenirs de bringues. Il me raconte sa foi, ses opinions politiques, son engagement dans l'armée sur les traces d'un père dont la figure brutale le hante. De l'amour du Roi à celui des drogues, de la foi chrétienne à une virée dans un bordel de Djibouti, confessions d'un jeune homme pas si catholique.  Enregistrements : février 20 - Entretien, musique originale et réalisation : Aurèle Jacquot - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

748 - Journaliste à grande vitesse

Trois secondes qui valent des milliards Journaliste financier pour l'agence Reuters, Tassilo travaille pendant des mois confiné dans un bureau avec des alertes qui sonnent en permanence. Selon ces alertes, qui signalent des infos politiques ou économiques, il doit réagir et publier en quelques secondes une dépêche d’information, si possible avant la concurrence. De ces quelques secondes dépendent des milliards de dollars : le trading à haute fréquence utilise en effet des robots et des algorithmes qui scannent les dépêches et agissent en conséquence pour acheter ou vendre. Des milliards sont en jeu, mais aussi parfois la survie des entreprises clientes… Récit rare d’une économie et d'une info accélérées devenues folles. Enregistrements : janvier 20 - Musique originale et réalisation : Samuel Hirsch - Texte & voix : Tassilo Hummel - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

70 - Journaliste à grande vitesse

Trois secondes qui valent des milliards Journaliste financier pour l'agence Reuters, Tassilo travaille pendant des mois confiné dans un bureau avec des alertes qui sonnent en permanence. Selon ces alertes, qui signalent des infos politiques ou économiques, il doit réagir et publier en quelques secondes une dépêche d’information, si possible avant la concurrence. De ces quelques secondes dépendent des milliards de dollars : le trading à haute fréquence utilise en effet des robots et des algorithmes qui scannent les dépêches et agissent en conséquence pour acheter ou vendre. Des milliards sont en jeu, mais aussi parfois la survie des entreprises clientes… Récit rare d’une économie et d'une info accélérées devenues folles. Enregistrements : janvier 20 - Musique originale et réalisation : Samuel Hirsch - Texte & voix : Tassilo Hummel - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

747 - Le complexe du poêle

Peut-on être rester queer en étant en couple ? Mathilde est née en Vendée dans les années 80, dans un milieu où l’homosexualité n’existe pas. Elle a dû se battre pour pouvoir accepter et vivre la sienne. A force de lectures et de militantisme, elle a enfin pu trouver son identité de gouine au sein de la communauté queer. Enfin, elle croyait savoir qui elle était. Et puis un jour elle s’est mise en couple. Elle a réalisé qu'elle ne savait pas allumer un poêle à bois. Et tout s’est écroulé.Un regard personnel et drôle sur le couple, l'identité LGBT et le pouvoir des normes...   Remerciements :- Maya, Marion et mes parents pour leurs témoignages. - Olivier Minot, Myriam Prévost, Florence Bruny, Margot Mignot et Céline Gascoin pour leur écoute, leurs voix et leur bienveillance.  ​Enregistrements : juin-juillet 19 - Texte, voix, réalisation : Mathilde Billaud - Musique, mise en onde, mixage : Arnaud Forest - Illustration : Astrid Amadieu - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

69 - Le complexe du poêle

Peut-on être rester queer en étant en couple ? Mathilde est née en Vendée dans les années 80, dans un milieu où l’homosexualité n’existe pas. Elle a dû se battre pour pouvoir accepter et vivre la sienne. A force de lectures et de militantisme, elle a enfin pu trouver son identité de gouine au sein de la communauté queer. Enfin, elle croyait savoir qui elle était. Et puis un jour elle s’est mise en couple. Elle a réalisé qu'elle ne savait pas allumer un poêle à bois. Et tout s’est écroulé.Un regard personnel et drôle sur le couple, l'identité LGBT et le pouvoir des normes...   Remerciements :- Maya, Marion et mes parents pour leurs témoignages. - Olivier Minot, Myriam Prévost, Florence Bruny, Margot Mignot et Céline Gascoin pour leur écoute, leurs voix et leur bienveillance.  ​Enregistrements : juin-juillet 19 - Texte, voix, réalisation : Mathilde Billaud - Musique, mise en onde, mixage : Arnaud Forest - Illustration : Astrid Amadieu - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

742 - Les mariés de l’EHPAD

Un mariage d'amour à plus de 90 ans À l’EHPAD de Luc-sur-mer, en Normandie, c’est le coup de foudre entre Raymond et Jeanine. À 90 ans, l’EHPAD est devenu le lieu de leur vie de couple. Les portes de leurs chambres se font face. Chaque jour, Raymond pousse le fauteuil de Jeanine pour aller se promener, déjeuner, chanter, goûter... Ils s’aiment, ils sont heureux ensemble, et un jour Raymond se lance : « et si on se mariait ? ». La belle histoire vraie d'un amour sans âge.  Enregistrements : mars 2019 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Nina Pareja - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

67 - Les mariés de l’EHPAD

Un mariage d'amour à plus de 90 ans À l’EHPAD de Luc-sur-mer, en Normandie, c’est le coup de foudre entre Raymond et Jeanine. À 90 ans, l’EHPAD est devenu le lieu de leur vie de couple. Les portes de leurs chambres se font face. Chaque jour, Raymond pousse le fauteuil de Jeanine pour aller se promener, déjeuner, chanter, goûter... Ils s’aiment, ils sont heureux ensemble, et un jour Raymond se lance : « et si on se mariait ? ». La belle histoire vraie d'un amour sans âge.  Enregistrements : mars 2019 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Nina Pareja - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

739 - L'amour à Pattaya

How much for me ? : couples mixtes en Thaïlande Ils ont trouvé l'amour auprès de jeunes femmes. Pierre (78 ans), Philippe, (69) et Maurice (64) coulent des jours heureux à Pattaya, en Thaïlande. Située à une centaine de kilomètres de Bangkok, cette ville balnéaire a d’abord été choisie par les militaires américains pour venir s’y délasser en pleine guerre du Vietnam. Elle accueille aujourd’hui un nombre croissant d’expatriés français, majoritairement des hommes de plus de 60 ans. Béatrice, la soixantaine, s’y est quant à elle installée avec son mari français depuis une dizaine d’années. Elle voit se multiplier autour d’elle les histoires amoureuses unissant de jeunes femmes thaïlandaises à des retraités français, à l’instar de Pierre, Philippe et Maurice. Histoires d’un soir, concubinages, mariages ou déconvenues, ils racontent sans tabou le quotidien de ces relations qui dessinent des rapports de force inattendus. Comme dit l'un des intervenants, c'est "Plateforme" de Michel Houellebecq, mais en vrai.   Enregistrements : décembre 18 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Photographie : Jonathan Llense - Réalisation : Manon Prigent - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

66 - L'amour à Pattaya

How much for me ? : couples mixtes en Thaïlande Ils ont trouvé l'amour auprès de jeunes femmes. Pierre (78 ans), Philippe, (69) et Maurice (64) coulent des jours heureux à Pattaya, en Thaïlande. Située à une centaine de kilomètres de Bangkok, cette ville balnéaire a d’abord été choisie par les militaires américains pour venir s’y délasser en pleine guerre du Vietnam. Elle accueille aujourd’hui un nombre croissant d’expatriés français, majoritairement des hommes de plus de 60 ans. Béatrice, la soixantaine, s’y est quant à elle installée avec son mari français depuis une dizaine d’années. Elle voit se multiplier autour d’elle les histoires amoureuses unissant de jeunes femmes thaïlandaises à des retraités français, à l’instar de Pierre, Philippe et Maurice. Histoires d’un soir, concubinages, mariages ou déconvenues, ils racontent sans tabou le quotidien de ces relations qui dessinent des rapports de force inattendus. Comme dit l'un des intervenants, c'est "Plateforme" de Michel Houellebecq, mais en vrai.   Enregistrements : décembre 18 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Photographie : Jonathan Llense - Réalisation : Manon Prigent - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

735 - Soumission impossible

Etre féministe et apprécier la soumission au lit Peut-on n'avoir besoin de personne (en Harley Davidson), mener sa barque en toute autonomie, déconstruire le patriarcat, tout en rêvant d'être attachée, dominée, voire insultée par un homme quand on se trouve entre les draps ? Claire Richard explore le tabou du fantasme de soumission chez les filles hétéros, et se demande ce qui se cache sous ces contradictions intimes. Un documentaire où il est question de trouble, de plaisir, de décolonisation intérieure, et surtout de droit à jouir envers et tout contre ses principes. Avec des femmes qui ont voulu rester anonymes et Manon Garcia, auteure de "On ne naît pas soumise on le devient".  Enregistrements : février 17-juillet 18 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Narration & réalisation : Claire Richard - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

65 - Soumission impossible

Etre féministe et apprécier la soumission au lit Peut-on n'avoir besoin de personne (en Harley Davidson), mener sa barque en toute autonomie, déconstruire le patriarcat, tout en rêvant d'être attachée, dominée, voire insultée par un homme quand on se trouve entre les draps ? Claire Richard explore le tabou du fantasme de soumission chez les filles hétéros, et se demande ce qui se cache sous ces contradictions intimes. Un documentaire où il est question de trouble, de plaisir, de décolonisation intérieure, et surtout de droit à jouir envers et tout contre ses principes. Avec des femmes qui ont voulu rester anonymes et Manon Garcia, auteure de "On ne naît pas soumise on le devient".  Enregistrements : février 17-juillet 18 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Narration & réalisation : Claire Richard - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

725 - Mon travail ne sert à rien

Bullshit jobs et quête de sens Aurore conçoit des publicités sur le web pour des banques ou des marques de luxe. Au début, les paillettes du CDI et des tickets restos lui suffisent. Mais très vite, elle se demande pourquoi, après avoir dépensé 30 000 euros dans une école de commerce avec l'espoir d'une bonne carrière , elle se pose autant de questions sur le sens de son travail. Et puis, un jour, elle découvre l'existence du "bullshit job" ou "job à la con". Un bullshit job, pour Jean-Laurent Cassely, journaliste et auteur du livre "La révolte des premiers de la classe", c'est un métier qu'on ne peut pas expliquer à sa grand-mère. Chef de projet, community manager, responsable marketing... Tous ces nouveaux boulots, valorisés socialement, mais dont l'impact sur la société est nul ou négatif. Et donnent à ceux qui les occupent un fort sentiment d'inutilité. Elle enquête sur ce phénomène et rencontre celles et ceux qui pensent être plus utiles à boire des cafés au bar du coin plutôt que de passer leur journée à "bullshiter". Enregistrements : janvier, février, septembre 18 - Mise en ondes et mix : Arnaud Forest - Réalisation : Aurore Le Bihan - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

64 - Mon travail ne sert à rien

Bullshit jobs et quête de sens Aurore conçoit des publicités sur le web pour des banques ou des marques de luxe. Au début, les paillettes du CDI et des tickets restos lui suffisent. Mais très vite, elle se demande pourquoi, après avoir dépensé 30 000 euros dans une école de commerce avec l'espoir d'une bonne carrière , elle se pose autant de questions sur le sens de son travail. Et puis, un jour, elle découvre l'existence du "bullshit job" ou "job à la con". Un bullshit job, pour Jean-Laurent Cassely, journaliste et auteur du livre "La révolte des premiers de la classe", c'est un métier qu'on ne peut pas expliquer à sa grand-mère. Chef de projet, community manager, responsable marketing... Tous ces nouveaux boulots, valorisés socialement, mais dont l'impact sur la société est nul ou négatif. Et donnent à ceux qui les occupent un fort sentiment d'inutilité. Elle enquête sur ce phénomène et rencontre celles et ceux qui pensent être plus utiles à boire des cafés au bar du coin plutôt que de passer leur journée à "bullshiter". Enregistrements : janvier, février, septembre 18 - Mise en ondes et mix : Arnaud Forest - Réalisation : Aurore Le Bihan - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

724 - Mental FM

Toutes les voix dans ma tête Une femme se plante un micro dans le cerveau. Dans sa tête comme dans la nôtre, il y a mille radios branchées en permanence : doutes, angoisses, jugements, désirs, appétits, procrastination... Bienvenue sur Mental FM, la fréquence des voix dans nos têtes.  Journaliste spécialiste des masculinités, Victoire Tuaillon anime chez Binge Audio le podcast "Les couilles sur la table", prix du podcast de conversation au Paris Podcast Festival 2018. Elle signe là une (auto)fiction vive et drôle sur nos paniques intimes, superbement mise en voix par Charlotte Duran et en sons par Arnaud Forest. Inclus le tube : "Bébé dedans ! Bébé dedans ! Baiser !".  Best drama Argent au Grand Prix Nova 2019 de la fiction radio à Bucarest (Roumanie).   Enregistrements : 25 janvier 18 - Texte : Victoire Tuaillon - Voix : Charlotte Duran - Réalisation et musique originale : Arnaud Forest - Illustration : Maïc Batmane - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

63 - Mental FM

Toutes les voix dans ma tête Une femme se plante un micro dans le cerveau. Dans sa tête comme dans la nôtre, il y a mille radios branchées en permanence : doutes, angoisses, jugements, désirs, appétits, procrastination... Bienvenue sur Mental FM, la fréquence des voix dans nos têtes.  Journaliste spécialiste des masculinités, Victoire Tuaillon anime chez Binge Audio le podcast "Les couilles sur la table", prix du podcast de conversation au Paris Podcast Festival 2018. Elle signe là une (auto)fiction vive et drôle sur nos paniques intimes, superbement mise en voix par Charlotte Duran et en sons par Arnaud Forest. Inclus le tube : "Bébé dedans ! Bébé dedans ! Baiser !".  Best drama Argent au Grand Prix Nova 2019 de la fiction radio à Bucarest (Roumanie).   Enregistrements : 25 janvier 18 - Texte : Victoire Tuaillon - Voix : Charlotte Duran - Réalisation et musique originale : Arnaud Forest - Illustration : Maïc Batmane - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

723 - L'amour de leur vie

Je parle d'amour et de sexe avec ma grand-mère Depuis mes 17 ans, je couche avec le même garçon : Léo, mon amoureux du lycée. Ca peut paraître curieux en 2018, mais à bientôt 25 ans, je n’ai connu qu’un seul partenaire sexuel. Comme ma grand-mère Colette ! Sauf que Colette a épousé un mari plutôt dominateur et volage, voire carrément abusif. A 90 ans, elle parle pour la première fois de son intimité et livre enfin tout ce qu’elle s’est retenue de dire durant toute sa vie : la vie sexuelle d’une femme dans les années 50. Une vie prisonnière des normes, de la religion, mais où brûle encore le regret d'un amour échappé.   Enregistrements : mars 18 - Prise de son, montage, textes et voix : Inès Edel-Garcia - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

62 - L'amour de leur vie

Je parle d'amour et de sexe avec ma grand-mère Depuis mes 17 ans, je couche avec le même garçon : Léo, mon amoureux du lycée. Ca peut paraître curieux en 2018, mais à bientôt 25 ans, je n’ai connu qu’un seul partenaire sexuel. Comme ma grand-mère Colette ! Sauf que Colette a épousé un mari plutôt dominateur et volage, voire carrément abusif. A 90 ans, elle parle pour la première fois de son intimité et livre enfin tout ce qu’elle s’est retenue de dire durant toute sa vie : la vie sexuelle d’une femme dans les années 50. Une vie prisonnière des normes, de la religion, mais où brûle encore le regret d'un amour échappé.   Enregistrements : mars 18 - Prise de son, montage, textes et voix : Inès Edel-Garcia - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

722 - La dernière séance

Comment j'ai remplacé mon psy par mon portable Parce que son psy s’est endormi pendant leur séance, Benjamin décide de se venger. Il confie désormais ses états d'âme à son téléphone portable, sur lequel il commente ses diverses activités : croiser Eric Zemmour dans le métro, prendre des champignons hallucinogènes, faire l’amour avec sa compagne...  Une autofiction hilarante et virtuose sur la psychanalyse - et comment s'en débarrasser - face aux pouvoirs du récit. A noter, il s'agit aussi de la première fiction radio entièrement enregistrée au téléphone portable. 2ème prix Europa 2019 en catégorie "Fiction radio unitaire". Benjamin Abitan écrit et réalise d'habitude des fictions pour France Culture. Sa série "La préhistoire du futur" a reçu le prix Europa en 2017. Enregistrement : 2018 - Texte et voix : Benjamin Abitan - Réalisation : Benjamin Abitan et Samuel Hirsch - Illustration : Quentin Faucompré - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

61 - La dernière séance

Comment j'ai remplacé mon psy par mon portable Parce que son psy s’est endormi pendant leur séance, Benjamin décide de se venger. Il confie désormais ses états d'âme à son téléphone portable, sur lequel il commente ses diverses activités : croiser Eric Zemmour dans le métro, prendre des champignons hallucinogènes, faire l’amour avec sa compagne...  Une autofiction hilarante et virtuose sur la psychanalyse - et comment s'en débarrasser - face aux pouvoirs du récit. A noter, il s'agit aussi de la première fiction radio entièrement enregistrée au téléphone portable. 2ème prix Europa 2019 en catégorie "Fiction radio unitaire". Benjamin Abitan écrit et réalise d'habitude des fictions pour France Culture. Sa série "La préhistoire du futur" a reçu le prix Europa en 2017. Enregistrement : 2018 - Texte et voix : Benjamin Abitan - Réalisation : Benjamin Abitan et Samuel Hirsch - Illustration : Quentin Faucompré - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

718 - Retrouve ton porc

6 ans après, je confronte un garçon qui s'est mal conduit envers moi À 19 ans, Anouk a connu le garçon idéal, beau, drôle et intelligent... Mais dans l'intimité, Damien avait tendance à mal traiter ses compagnes, à « forcer » les rapports sexuels. Six ans plus tard, Anouk retrouve Damien et le confronte sur leur relation. Entretemps il y a eu l’affaire Weinstein et le mouvement #MeToo, et le jeune homme a beaucoup réfléchi à son attitude envers les femmes... La confrontation devient un dialogue, rare, tendu, émouvant. Un moment de résilience, un podcast étonnant qui aborde avec franchise les enjeux majeurs de 2018.    Enregistrements : juin 18 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Anouk Perry - Illustration : Quentin Zuttion - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

60 - Retrouve ton porc

6 ans après, je confronte un garçon qui s'est mal conduit envers moi À 19 ans, Anouk a connu le garçon idéal, beau, drôle et intelligent... Mais dans l'intimité, Damien avait tendance à mal traiter ses compagnes, à « forcer » les rapports sexuels. Six ans plus tard, Anouk retrouve Damien et le confronte sur leur relation. Entretemps il y a eu l’affaire Weinstein et le mouvement #MeToo, et le jeune homme a beaucoup réfléchi à son attitude envers les femmes... La confrontation devient un dialogue, rare, tendu, émouvant. Un moment de résilience, un podcast étonnant qui aborde avec franchise les enjeux majeurs de 2018.    Enregistrements : juin 18 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Anouk Perry - Illustration : Quentin Zuttion - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

716 - La galette des reines

Deux copines parlent macs, crack et cambriole A 46 et 56 ans, Mélissa et Soraya ont vécu leur vie dans les marges : prostitution pour l'une, cambriolage pour l'autre, drogues pour les deux. Chez Soraya, le samedi à l'heure du thé, les vieilles copines racontent le bon vieux temps des braquages propres, des amours de voyous et de la coke plus pure.Portrait à deux voix d'une marginalité féminine féroce et assumée, qui questionne notre morale, nos certitudes et nos choix. Vous reprendrez bien une galette de crack avec votre tasse de thé ? Ce documentaire a bénéficié d'une aide à l'écriture Brouillon d'un rêve de la SCAM.A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio. Enregistrements : janvier-mars 18 - Mise en ondes, musique originale et mix : Arnaud Forest - Réalisation : Géraldine Gacon - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

59 - La galette des reines

Deux copines parlent macs, crack et cambriole A 46 et 56 ans, Mélissa et Soraya ont vécu leur vie dans les marges : prostitution pour l'une, cambriolage pour l'autre, drogues pour les deux. Chez Soraya, le samedi à l'heure du thé, les vieilles copines racontent le bon vieux temps des braquages propres, des amours de voyous et de la coke plus pure.Portrait à deux voix d'une marginalité féminine féroce et assumée, qui questionne notre morale, nos certitudes et nos choix. Vous reprendrez bien une galette de crack avec votre tasse de thé ? Ce documentaire a bénéficié d'une aide à l'écriture Brouillon d'un rêve de la SCAM.A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio. Enregistrements : janvier-mars 18 - Mise en ondes, musique originale et mix : Arnaud Forest - Réalisation : Géraldine Gacon - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

714 - Wilfried

Un crime en banlieue Ancien caïd d’une cité de Villiers-le-Bel, en banlieue parisienne, Wilfried parle avec recul de son passé de délinquant, de son enfance, de son quartier… De son désir de s’en éloigner aussi, en achetant un pavillon pas trop loin des barres d’immeuble où il a grandi. C’est au moment où il pensait quitter sa cité que la cité l’a rattrapé. Wilfried Atonga a été tué le 17 mars 2016 dans un bar-tabac de Goussainville. Isabelle Coutant et Mehdi Ahoudig l’enregistraient depuis plus d’un an pour faire son portrait.De portrait, le documentaire se mue alors en enquête pour comprendre le drame. Les auteurs rencontrent son frère Jean, ex-champion du monde de boxe et animateur d’un club dans le quartier, son autre frère Yvon qui enregistre un rap à sa mémoire, sa femme et mère de ses enfants Sandrine, mais aussi l’avocate de la famille et la journaliste locale du Parisien. L’honneur, l’omerta, la vengeance, l’orgueil, les armes, tels semblent les ingrédients du destin de Wilfried, qui prend des allures de tragédie grecque…Décembre 2019 : le meurtrier de Wilfried est condamné à 18 ans de prison.  Une enquête signée Isabelle Coutant (les Migrants en bas de chez soi, Seuil) et Mehdi Ahoudig (Prix Europa pour Qui a connu Lolita ? et Poudreuse dans la Meuse). A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio. Enregistrements : 15-18 - Narration : Isabelle Coutant - Réalisation : Mehdi Ahoudig - Mise en ondes, musique originale et mix : Samuel Hirsch - Illustration : Zaven Najjar - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

58 - Wilfried

Un crime en banlieue Ancien caïd d’une cité de Villiers-le-Bel, en banlieue parisienne, Wilfried parle avec recul de son passé de délinquant, de son enfance, de son quartier… De son désir de s’en éloigner aussi, en achetant un pavillon pas trop loin des barres d’immeuble où il a grandi. C’est au moment où il pensait quitter sa cité que la cité l’a rattrapé. Wilfried Atonga a été tué le 17 mars 2016 dans un bar-tabac de Goussainville. Isabelle Coutant et Mehdi Ahoudig l’enregistraient depuis plus d’un an pour faire son portrait.De portrait, le documentaire se mue alors en enquête pour comprendre le drame. Les auteurs rencontrent son frère Jean, ex-champion du monde de boxe et animateur d’un club dans le quartier, son autre frère Yvon qui enregistre un rap à sa mémoire, sa femme et mère de ses enfants Sandrine, mais aussi l’avocate de la famille et la journaliste locale du Parisien. L’honneur, l’omerta, la vengeance, l’orgueil, les armes, tels semblent les ingrédients du destin de Wilfried, qui prend des allures de tragédie grecque…Décembre 2019 : le meurtrier de Wilfried est condamné à 18 ans de prison.  Une enquête signée Isabelle Coutant (les Migrants en bas de chez soi, Seuil) et Mehdi Ahoudig (Prix Europa pour Qui a connu Lolita ? et Poudreuse dans la Meuse). A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio. Enregistrements : 15-18 - Narration : Isabelle Coutant - Réalisation : Mehdi Ahoudig - Mise en ondes, musique originale et mix : Samuel Hirsch - Illustration : Zaven Najjar - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

708 - Mon enfant terrible

Ce documentaire peut aussi servir de contraceptif Oscar, 2 ans et 8 mois, pique des grosses colères à toute heure du jour et de la nuit. Il tape, se roule par terre, devient rouge écarlate, mord… Ses parents sont perdus, ils ne dorment plus, culpabilisent, s’engueulent. Alors sa mère va trouver réconfort et conseils auprès de ses copines avec des enfants également "difficiles". Et quand vraiment ça devient ingérable, les parents d’Oscar vont voir une psy. Mais avant même d’appliquer ses conseils, il se passe un truc étrange… En racontant son histoire à la première personne, Karine Le Loët affronte avec humour les tabous sur les enfants difficiles, la culpabilité des mères, les tensions dans le couple, la difficulté à élever un enfant... tout en restant jusqu'au bout lucide et drôle. Un podcast d'utilité publique.  Enregistrements : octobre 17-mars 18 - Mise en ondes, musique originale et mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Karine Le Loët - Illustration : Jennifer Bongibault - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

57 - Mon enfant terrible

Ce documentaire peut aussi servir de contraceptif Oscar, 2 ans et 8 mois, pique des grosses colères à toute heure du jour et de la nuit. Il tape, se roule par terre, devient rouge écarlate, mord… Ses parents sont perdus, ils ne dorment plus, culpabilisent, s’engueulent. Alors sa mère va trouver réconfort et conseils auprès de ses copines avec des enfants également "difficiles". Et quand vraiment ça devient ingérable, les parents d’Oscar vont voir une psy. Mais avant même d’appliquer ses conseils, il se passe un truc étrange… En racontant son histoire à la première personne, Karine Le Loët affronte avec humour les tabous sur les enfants difficiles, la culpabilité des mères, les tensions dans le couple, la difficulté à élever un enfant... tout en restant jusqu'au bout lucide et drôle. Un podcast d'utilité publique.  Enregistrements : octobre 17-mars 18 - Mise en ondes, musique originale et mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Karine Le Loët - Illustration : Jennifer Bongibault - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

710 - L'amoureux de maman

Ma mère retrouve sa jeunesse Ma mère Catherine, 82 ans, vient de retrouver un compagnon, Antoine, 73 ans. Pas toujours facile de voir sa mère amoureuse... et de toucher aux tabous du désir chez ses vieux parents africains. Antoine avait 16 ans quand ils se fréquentaient au village, en Côte d’Ivoire. Après une vie en exil et 60 ans sans nouvelles, Antoine raconte ses retrouvailles inattendues avec son amour de jeunesse : ma mère.  Enregistrements : décembre 17-février 18 - Mise en ondes et mix : Arnaud Forest - Réalisation : Bintou Diarra - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

56 - L'amoureux de maman

Ma mère retrouve sa jeunesse Ma mère Catherine, 82 ans, vient de retrouver un compagnon, Antoine, 73 ans. Pas toujours facile de voir sa mère amoureuse... et de toucher aux tabous du désir chez ses vieux parents africains. Antoine avait 16 ans quand ils se fréquentaient au village, en Côte d’Ivoire. Après une vie en exil et 60 ans sans nouvelles, Antoine raconte ses retrouvailles inattendues avec son amour de jeunesse : ma mère.  Enregistrements : décembre 17-février 18 - Mise en ondes et mix : Arnaud Forest - Réalisation : Bintou Diarra - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

699 - Babyphone blues

La déprime des premiers mois J'ai toujours su qu'un jour, j'aurai un babyphone. Mais je n'avais pas prévu que je le vivrais si mal. Entre les petites nuits, les réveils en sursaut et les rares moments de silence et de solitude, j'ai craqué. Difficile de s'avouer à soi-même, et aux autres, que l'on est malheureuse quand on vit ce moment extraordinaire. Ça ne se fait pas. Surtout ça ne se dit pas. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio. Enregistrements : juin 17 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Louise Régent - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

55 - Babyphone blues

La déprime des premiers mois J'ai toujours su qu'un jour, j'aurai un babyphone. Mais je n'avais pas prévu que je le vivrais si mal. Entre les petites nuits, les réveils en sursaut et les rares moments de silence et de solitude, j'ai craqué. Difficile de s'avouer à soi-même, et aux autres, que l'on est malheureuse quand on vit ce moment extraordinaire. Ça ne se fait pas. Surtout ça ne se dit pas. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio. Enregistrements : juin 17 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Louise Régent - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

690 - Mangez-moi

Ma semaine de boulimique-anorexique Pour Caroline, la nourriture, c’est compliqué. Manger lui procure un mélange de peur et de plaisir, d'angoisse et d'apaisement. Comme une toxico, elle alterne boulimie et privation, sport et orgie de gras. Elle raconte sans rien cacher sa semaine de désordre alimentaire. Un document coup de poing, superbement écrit et mis en sons, qui lève un pan du voile sur les problèmes de boulimie, d'anorexie, de rapport à la nourriture. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio. Enregistrements : mai-juillet 17 - Musique et réalisation : Arnaud Forest - Texte et voix : Caroline Arrouet - Illustration : Jennifer Bongibault - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

54 - Mangez-moi

Ma semaine de boulimique-anorexique Pour Caroline, la nourriture, c’est compliqué. Manger lui procure un mélange de peur et de plaisir, d'angoisse et d'apaisement. Comme une toxico, elle alterne boulimie et privation, sport et orgie de gras. Elle raconte sans rien cacher sa semaine de désordre alimentaire. Un document coup de poing, superbement écrit et mis en sons, qui lève un pan du voile sur les problèmes de boulimie, d'anorexie, de rapport à la nourriture. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio. Enregistrements : mai-juillet 17 - Musique et réalisation : Arnaud Forest - Texte et voix : Caroline Arrouet - Illustration : Jennifer Bongibault - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

698 - Le chant des machines

Un écran dans l'écran : le son des ordis au cinéma "Wargames", "2001", "Alien", "Blackhat"... il y a toujours un écran dans l'écran et un ordinateur dans le film. Guillaume Bouchateau est monteur son depuis vingt ans. Il commente les bruitages bizarres que ses collègues imaginent pour donner une voix aux machines.   Enregistrements : juin 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Laetita Druart - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

53 - Le chant des machines

Un écran dans l'écran : le son des ordis au cinéma "Wargames", "2001", "Alien", "Blackhat"... il y a toujours un écran dans l'écran et un ordinateur dans le film. Guillaume Bouchateau est monteur son depuis vingt ans. Il commente les bruitages bizarres que ses collègues imaginent pour donner une voix aux machines.   Enregistrements : juin 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Laetita Druart - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

696 - L'autre mère

J'adopte mon enfant - Prix Longueur d'ondes 2018 Mathilde doit adopter l'enfant qu'elle a eu avec sa compagne. Depuis le mariage pour tous, c'est la seule solution dans une famille homoparentale pour que "l'autre mère", la pas-biologique, puisse avoir un statut auprès de l'enfant qu'elle a voulu, bercé, soigné... Mais à l'automne 2013, tout le monde tâtonne autour de cette démarche. Entre tracas administratifs, visite des flics et tensions dans le couple, ce parcours à la fois intime et politique révèle des inquiétudes enfouies autour du statut de parent. Prix "Grandes ondes" de la meilleure création documentaire au festival de Brest Longueur d'ondes 2018. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio Enregistrements : août 12-juin 17 - Mise en ondes, musique & mix : Samuel Hirsch - Coaching voix : Sabine Zovighian - Texte, voix, réalisation : Mathilde Guermonprez - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

52 - L'autre mère

J'adopte mon enfant - Prix Longueur d'ondes 2018 Mathilde doit adopter l'enfant qu'elle a eu avec sa compagne. Depuis le mariage pour tous, c'est la seule solution dans une famille homoparentale pour que "l'autre mère", la pas-biologique, puisse avoir un statut auprès de l'enfant qu'elle a voulu, bercé, soigné... Mais à l'automne 2013, tout le monde tâtonne autour de cette démarche. Entre tracas administratifs, visite des flics et tensions dans le couple, ce parcours à la fois intime et politique révèle des inquiétudes enfouies autour du statut de parent. Prix "Grandes ondes" de la meilleure création documentaire au festival de Brest Longueur d'ondes 2018. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio Enregistrements : août 12-juin 17 - Mise en ondes, musique & mix : Samuel Hirsch - Coaching voix : Sabine Zovighian - Texte, voix, réalisation : Mathilde Guermonprez - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

689 - J'ai rien senti

Anosmique, ma vie sans odeurs Nicolas a perdu l’odorat pendant son enfance. Il est atteint d’anosmie, une maladie rare qui le prive des odeurs. On peut s’imaginer ne pas voir, ne pas entendre... mais que veut dire de ne pas sentir ? Plongé dans une bulle de vide, il mène une vie en partie coupée des souvenirs et du plaisir. Un témoignage fort, à la fois lucide, drôle et terrible, et qui invite à fourrer son nez partout. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio Enregistrements : 9 avril 17 - Mise en ondes, musique & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Mélanie van Kempen - Illustration : Jennifer Bongibault - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

51 - J'ai rien senti

Anosmique, ma vie sans odeurs Nicolas a perdu l’odorat pendant son enfance. Il est atteint d’anosmie, une maladie rare qui le prive des odeurs. On peut s’imaginer ne pas voir, ne pas entendre... mais que veut dire de ne pas sentir ? Plongé dans une bulle de vide, il mène une vie en partie coupée des souvenirs et du plaisir. Un témoignage fort, à la fois lucide, drôle et terrible, et qui invite à fourrer son nez partout. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio Enregistrements : 9 avril 17 - Mise en ondes, musique & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Mélanie van Kempen - Illustration : Jennifer Bongibault - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

691 - Les photos de famille sont toujours mal cadrées

Comment j'ai été adoptée (ma vie hors du cadre) "Mon album de photos, c’est une famille française blanche typique des années 80. La petite métisse avec la coupe afro, c’est moi. Mes parents m’ont adoptée en toute illégalité, en court-circuitant la procédure imposée par la DDASS. 36 ans plus tard, je réunis ma petite famille, biologique ou pas, pour éclaircir cette histoire…"Auteure et performeuse, Cécile Cozzolino fait le récit choral de son adoption rocambolesque. Une histoire qui se révèle pleine d'humour, d'amour et de complicité. L'écho d'une époque, pas si lointaine, où l'on pouvait encore ruser avec la loi pour sortir du cadre.Avec la complicité de Dimitri Merchie et Sarah Jacobs - Ce projet a bénéficicé d'une aide à la production Gulliver (SACD Belgique)   Enregistrements : janvier, mars 17 - Réalisation & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, prises de son : Cécile Cozzolino - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

50 - Les photos de famille sont toujours mal cadrées

Comment j'ai été adoptée (ma vie hors du cadre) "Mon album de photos, c’est une famille française blanche typique des années 80. La petite métisse avec la coupe afro, c’est moi. Mes parents m’ont adoptée en toute illégalité, en court-circuitant la procédure imposée par la DDASS. 36 ans plus tard, je réunis ma petite famille, biologique ou pas, pour éclaircir cette histoire…"Auteure et performeuse, Cécile Cozzolino fait le récit choral de son adoption rocambolesque. Une histoire qui se révèle pleine d'humour, d'amour et de complicité. L'écho d'une époque, pas si lointaine, où l'on pouvait encore ruser avec la loi pour sortir du cadre.Avec la complicité de Dimitri Merchie et Sarah Jacobs - Ce projet a bénéficicé d'une aide à la production Gulliver (SACD Belgique)   Enregistrements : janvier, mars 17 - Réalisation & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, prises de son : Cécile Cozzolino - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

686 - Je quitte ma radio

Rupture sur les ondes Que sont devenu les radios libres ? A Radio Saint-Affrique, dans l'Aveyron, comme dans de nombreuses radios locales associatives, on vient travailler par passion. Passion du micro, de la musique, de l'engagement dans la vie locale. Mais, de plus en plus, la recherche de subventions et de financements occupe les salariés à plein temps. Jusqu'à prendre le pas sur le plaisir de la radio. Pour Grégoire comme pour d'autres, c'est l'heure de la rupture. L'heure d'écrire, avec tendresse, humour sonore et amertume, une lettre d'amour déçu.   Enregistrements : février, avril 17 - Mise en ondes et mix : Arnaud Forest - Texte, voix, prises de son : Grégoire Souchay - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

49 - Je quitte ma radio

Rupture sur les ondes Que sont devenu les radios libres ? A Radio Saint-Affrique, dans l'Aveyron, comme dans de nombreuses radios locales associatives, on vient travailler par passion. Passion du micro, de la musique, de l'engagement dans la vie locale. Mais, de plus en plus, la recherche de subventions et de financements occupe les salariés à plein temps. Jusqu'à prendre le pas sur le plaisir de la radio. Pour Grégoire comme pour d'autres, c'est l'heure de la rupture. L'heure d'écrire, avec tendresse, humour sonore et amertume, une lettre d'amour déçu.   Enregistrements : février, avril 17 - Mise en ondes et mix : Arnaud Forest - Texte, voix, prises de son : Grégoire Souchay - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

681 - Un faux prophète

Comment j'ai recruté des djihadistes en prison Dans les années 90, Mohamed se radicalise en prison au contact de musulmans salafistes qu'il appelle les "frères muz'". Devenu imam autoproclamé, il exhorte à son tour des détenus à s'entraîner pour le djihad. A 40 ans, après 20 ans à l'ombre, celui que les surveillants surnommaient "Oussama Ben Laden" a aujourd'hui décroché et est sur la voie de la réinsertion. Il raconte le processus d'embrigadement derrière les barreaux, favorisé par la tension et le racisme à l'oeuvre en détention. Entre "frères muz" et matons se multiplient les violences, la provoc' et les coups de pression... En partenariat avec Libération. A retrouver aussi sur la chaîne Youtube ARTE Radio. Enregistrements : décembre 16, 6 et 8 février 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Claire Robiche - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

48 - Un faux prophète

Comment j'ai recruté des djihadistes en prison Dans les années 90, Mohamed se radicalise en prison au contact de musulmans salafistes qu'il appelle les "frères muz'". Devenu imam autoproclamé, il exhorte à son tour des détenus à s'entraîner pour le djihad. A 40 ans, après 20 ans à l'ombre, celui que les surveillants surnommaient "Oussama Ben Laden" a aujourd'hui décroché et est sur la voie de la réinsertion. Il raconte le processus d'embrigadement derrière les barreaux, favorisé par la tension et le racisme à l'oeuvre en détention. Entre "frères muz" et matons se multiplient les violences, la provoc' et les coups de pression... En partenariat avec Libération. A retrouver aussi sur la chaîne Youtube ARTE Radio. Enregistrements : décembre 16, 6 et 8 février 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Claire Robiche - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

687 - Coming In

Comment je me suis acceptée - Out d'or du meilleur documentaire Visiblement, la terre entière le savait avant elle : Elodie est homo. Encore aujourd'hui, on lui demande comment s'est déroulé son coming-out. Alors que le plus dur n'est pas forcément de le dire aux autres. Ca peut être surtout de se le dire à soi. A travers des extraits de son journal intime, les témoignages de ses proches et des sons rigolos, Elodie raconte un changement progressif de regard. Un chemin vers soi qui passe par le déni, la peur, les idées noires, et mène à l'acceptation. Prix de la visibilité LGBTI : Out d'or 2018 du meilleur documentaire pour Elodie Font.  A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio Le podcast "Coming In" est devenu en 2021 un superbe roman graphique écrit par Elodie Font et dessiné par Carole Maurel. Déjà 10 000 exemplaires vendus (Payot/ARTE Editions) !   Enregistrements : Février-mars 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Elodie Font - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

47 - Coming In

Comment je me suis acceptée - Out d'or du meilleur documentaire Visiblement, la terre entière le savait avant elle : Elodie est homo. Encore aujourd'hui, on lui demande comment s'est déroulé son coming-out. Alors que le plus dur n'est pas forcément de le dire aux autres. Ca peut être surtout de se le dire à soi. A travers des extraits de son journal intime, les témoignages de ses proches et des sons rigolos, Elodie raconte un changement progressif de regard. Un chemin vers soi qui passe par le déni, la peur, les idées noires, et mène à l'acceptation. Prix de la visibilité LGBTI : Out d'or 2018 du meilleur documentaire pour Elodie Font.  A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio Le podcast "Coming In" est devenu en 2021 un superbe roman graphique écrit par Elodie Font et dessiné par Carole Maurel. Déjà 10 000 exemplaires vendus (Payot/ARTE Editions) !   Enregistrements : Février-mars 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Elodie Font - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

683 - Aimer à 20 ans

L'an dernier je suis tombée amoureuse ​« Je m’appelle Sophie, j’ai 20 ans et j’aime bien écrire des trucs. Dans mon école, on nous a demandé de raconter une histoire, quelque chose qui nous était arrivé à nous et à personne d’autre. Puis de la dire devant tout le monde. J’ai décidé de raconter mon histoire d’amour. »Sophie Andry, 20 ans, est étudiante à l'école W. Elle a performé ce récit sur scène dans le cadre d'un workshop du Live Magazine. ARTE Radio a produit cette version audio. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio. Enregistrement : 30 mars 17 - Réalisation : Arnaud Forest - Texte & voix : Sophie Andry - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

46 - Aimer à 20 ans

L'an dernier je suis tombée amoureuse ​« Je m’appelle Sophie, j’ai 20 ans et j’aime bien écrire des trucs. Dans mon école, on nous a demandé de raconter une histoire, quelque chose qui nous était arrivé à nous et à personne d’autre. Puis de la dire devant tout le monde. J’ai décidé de raconter mon histoire d’amour. »Sophie Andry, 20 ans, est étudiante à l'école W. Elle a performé ce récit sur scène dans le cadre d'un workshop du Live Magazine. ARTE Radio a produit cette version audio. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio. Enregistrement : 30 mars 17 - Réalisation : Arnaud Forest - Texte & voix : Sophie Andry - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

677 - Réparer les méchants

L'infirmier qui soigne les pires détenus Comment être aux petits soins pour de grands criminels ? Ce jeune infirmier travaille dans un service qui accueille des détenus très surveillés, assassins, terroristes ou pédocriminels. Le soignant se pose des questions sur son métier et son quotidien hors du commun. Peut-on faire du bien à ceux qui ont fait du mal ? De Hannah Arendt au sentiment religieux, petit précis de bienveillance à l’usage de tous.  Enregistrements : 26-27 janvier 17 - Mise en ondes &mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Mélanie van Kempen - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

45 - Réparer les méchants

L'infirmier qui soigne les pires détenus Comment être aux petits soins pour de grands criminels ? Ce jeune infirmier travaille dans un service qui accueille des détenus très surveillés, assassins, terroristes ou pédocriminels. Le soignant se pose des questions sur son métier et son quotidien hors du commun. Peut-on faire du bien à ceux qui ont fait du mal ? De Hannah Arendt au sentiment religieux, petit précis de bienveillance à l’usage de tous.  Enregistrements : 26-27 janvier 17 - Mise en ondes &mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Mélanie van Kempen - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

680 - Et là c'est le drame

Pourquoi les journalistes ont tous cet accent ridicule Mais pourquoi les journalistes parlent-il tous de la même façon ? Que le journal télévisé annonce un accident nucléaire ou l'arrivée du beau temps, les voix off des reportages se ressemblent toutes. Exagération, articulation excessive, pauses artificielles, formules toutes faites... L'auteure, ancienne apprentie-journaliste au JT, a elle aussi dû se plier aux lois de "la bonne voix". Elle raconte le formatage avec humour et pose la question à un expert : Pascal Doucet-Bon, ex-rédacteur en chef du 20h de France 2. Et là, c'est le drame ! A retrouver aussi sur la chaîne Youtube ARTE Radio. Enregistrement : 24 février, 4 avril 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Victoire Tuaillon - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

44 - Et là c'est le drame

Pourquoi les journalistes ont tous cet accent ridicule Mais pourquoi les journalistes parlent-il tous de la même façon ? Que le journal télévisé annonce un accident nucléaire ou l'arrivée du beau temps, les voix off des reportages se ressemblent toutes. Exagération, articulation excessive, pauses artificielles, formules toutes faites... L'auteure, ancienne apprentie-journaliste au JT, a elle aussi dû se plier aux lois de "la bonne voix". Elle raconte le formatage avec humour et pose la question à un expert : Pascal Doucet-Bon, ex-rédacteur en chef du 20h de France 2. Et là, c'est le drame ! A retrouver aussi sur la chaîne Youtube ARTE Radio. Enregistrement : 24 février, 4 avril 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Victoire Tuaillon - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

674 - L'avocate du diable

La parole est à la défense Alice, 36 ans, est avocate pénaliste. Elle défend des clients très méchants, délinquants sexuels, violeurs ou pédophiles. Pour la première fois, elle raconte sans tabou son métier, de la prison au Palais de Justice, de la stratégie gagnante à la plaidoirie violente. Ethique personnelle et petits arrangements avec la vérité : la justice est-elle une affaire de morale ? Ou comment rester droite dans sa robe quand tout vous condamne.  Extraits : «  J’ai une fascination pour les faits divers. Et pour l’humain, ou ce qui paraît inhumain. »«  Y’a plein de mes clients que je trouve pas sympathiques, ça m’empêche pas de les défendre. »« Je suis pas sûre qu’on défende différemment [un violeur] en étant une femme ou un homme. »« Moi, je ne suis pas soumise à la vérité. » Enregistrements : 27 juillet 16 - Musique & réalisation : Samuel Hirsch - Entretien & montage : Merry Royer - Illustration : Simon Leclerc - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

43 - L'avocate du diable

La parole est à la défense Alice, 36 ans, est avocate pénaliste. Elle défend des clients très méchants, délinquants sexuels, violeurs ou pédophiles. Pour la première fois, elle raconte sans tabou son métier, de la prison au Palais de Justice, de la stratégie gagnante à la plaidoirie violente. Ethique personnelle et petits arrangements avec la vérité : la justice est-elle une affaire de morale ? Ou comment rester droite dans sa robe quand tout vous condamne.  Extraits : «  J’ai une fascination pour les faits divers. Et pour l’humain, ou ce qui paraît inhumain. »«  Y’a plein de mes clients que je trouve pas sympathiques, ça m’empêche pas de les défendre. »« Je suis pas sûre qu’on défende différemment [un violeur] en étant une femme ou un homme. »« Moi, je ne suis pas soumise à la vérité. » Enregistrements : 27 juillet 16 - Musique & réalisation : Samuel Hirsch - Entretien & montage : Merry Royer - Illustration : Simon Leclerc - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

665 - Fais pas ta beurette

Petite histoire d'un fantasme français Bonne élève et symbole d'intégration républicaine dans les années 80,  la "beurette" est aujourd'hui l'une des insultes les plus prisées chez les 12-25 ans. En tête des fantasmes sur Youporn, elle est incarnée par les stars siliconées de la télé-réalité et sa présence fait grimper l'audience des plateaux tv. Une image hyper-sexualisée qui n'est pas sans rappeler le mythe de la "femme orientale" hérité du 19ème siècle. Comment interpréter cette spectaculaire transformation ? Wissale, Mounia, Malika et Rakidd livrent sans détour leurs points de vue sur un fantasme bien français. Enregistrements : septembre 16 - Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet - Réalisation : Ilham Maad - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

42 - Fais pas ta beurette

Petite histoire d'un fantasme français Bonne élève et symbole d'intégration républicaine dans les années 80,  la "beurette" est aujourd'hui l'une des insultes les plus prisées chez les 12-25 ans. En tête des fantasmes sur Youporn, elle est incarnée par les stars siliconées de la télé-réalité et sa présence fait grimper l'audience des plateaux tv. Une image hyper-sexualisée qui n'est pas sans rappeler le mythe de la "femme orientale" hérité du 19ème siècle. Comment interpréter cette spectaculaire transformation ? Wissale, Mounia, Malika et Rakidd livrent sans détour leurs points de vue sur un fantasme bien français. Enregistrements : septembre 16 - Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet - Réalisation : Ilham Maad - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

663 - Adopte mon père

J'aide mon père à draguer en ligne Être célibataire à la campagne quand on a près de 60 ans ? Pas facile. Mais David, lui, garde espoir. Il surfe sur internet, répond à des annonces, essaye d'être cet homme parfait que les femmes recherchent. Mais alors, faut-il cacher son mal de dos ou en parler ? Être honnête ou mentir ? Pour trancher David a une solution : sa fille aînée. A elle de rédiger les annonces Meetic ou de divulguer quelques conseils pour père célibataire. Mais jusqu'où une fille peut-elle aider son père à trouver l'amour ? Enregistrements : mai 16 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Sarah Maquet - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

41 - Adopte mon père

J'aide mon père à draguer en ligne Être célibataire à la campagne quand on a près de 60 ans ? Pas facile. Mais David, lui, garde espoir. Il surfe sur internet, répond à des annonces, essaye d'être cet homme parfait que les femmes recherchent. Mais alors, faut-il cacher son mal de dos ou en parler ? Être honnête ou mentir ? Pour trancher David a une solution : sa fille aînée. A elle de rédiger les annonces Meetic ou de divulguer quelques conseils pour père célibataire. Mais jusqu'où une fille peut-elle aider son père à trouver l'amour ? Enregistrements : mai 16 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Sarah Maquet - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

659 - Chiffons vs Fichon

Prolo ou bobo ? La gentrification vue du bar Gégé est le tenancier des Chiffons, un rade perdu dans la rue Marcadet, dans le 18ème arrondissement encore populaire de Paris mais en voie de gentrification. Matthieu vient d'ouvrir le Fichon à quelques mètres de là, un restaurant de poissons et vins tendance "fooding". Entre Picon-bière et bourgogne aligoté, flipper et déco branchée, leurs établissements symbolisent les contrastes d'un quartier - d'un monde - en pleine mutation.   Enregistrements : avril-août 16 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Hélène Carbonnel - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

40 - Chiffons vs Fichon

Prolo ou bobo ? La gentrification vue du bar Gégé est le tenancier des Chiffons, un rade perdu dans la rue Marcadet, dans le 18ème arrondissement encore populaire de Paris mais en voie de gentrification. Matthieu vient d'ouvrir le Fichon à quelques mètres de là, un restaurant de poissons et vins tendance "fooding". Entre Picon-bière et bourgogne aligoté, flipper et déco branchée, leurs établissements symbolisent les contrastes d'un quartier - d'un monde - en pleine mutation.   Enregistrements : avril-août 16 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Hélène Carbonnel - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

652 - La misophone

Je déteste le bruit des autres Lucile, jeune et jolie trentenaire, est misophone. Elle déteste les bruits des autres, surtout ceux qu'ils font avec leur bouche. Au point d’avoir envie de trucider celui qui respire, mâche ou souffle trop fort. Un récit aussi inquiétant qu'hilarant.  Enregistrement : avril 16 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation: Alexandra Vardi - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

39 - La misophone

Je déteste le bruit des autres Lucile, jeune et jolie trentenaire, est misophone. Elle déteste les bruits des autres, surtout ceux qu'ils font avec leur bouche. Au point d’avoir envie de trucider celui qui respire, mâche ou souffle trop fort. Un récit aussi inquiétant qu'hilarant.  Enregistrement : avril 16 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation: Alexandra Vardi - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

632 - L'accent de ma mère

De la gêne à la fierté "Ma mère parle un français bien à elle, avec un accent et des mots bizarres..." Leila raconte son rapport avec la langue singulière de sa maman kabyle. Et comment elle est passée de la gêne à la fierté de ses origines. Une histoire très personnelle qui parlera à beaucoup de monde !  Enregistrements : octobre 15 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Leila Hadd - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

38 - L'accent de ma mère

De la gêne à la fierté "Ma mère parle un français bien à elle, avec un accent et des mots bizarres..." Leila raconte son rapport avec la langue singulière de sa maman kabyle. Et comment elle est passée de la gêne à la fierté de ses origines. Une histoire très personnelle qui parlera à beaucoup de monde !  Enregistrements : octobre 15 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Leila Hadd - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

634 - Noir, pas black

Ne m'appelle pas black quand je suis noire Guerric et Amandine sont noirs et ils n'aiment pas trop qu'on les appelle "black ". Né comme eux dans les années 80, l'anglicisme "black" est censé désigner les personnes noires en France. Derrière son masque cool et funky, le mot cache un vrai malaise dénoncé ici avec humour et des extraits salés. "Noir" not black - Guerric and Amandine are black but they refuse to be defined by the English word, preferring the French word "noir". Having entered the French language in the 1980s, when Amandine and Guerric were coming into the world, "black" has a cool, funky façade that overruns legitimate misgivings and is exposed here with humor and caustic clips. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio Enregistrements : octobre 15 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Ilham Maad - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

37 - Noir, pas black

Ne m'appelle pas black quand je suis noire Guerric et Amandine sont noirs et ils n'aiment pas trop qu'on les appelle "black ". Né comme eux dans les années 80, l'anglicisme "black" est censé désigner les personnes noires en France. Derrière son masque cool et funky, le mot cache un vrai malaise dénoncé ici avec humour et des extraits salés. "Noir" not black - Guerric and Amandine are black but they refuse to be defined by the English word, preferring the French word "noir". Having entered the French language in the 1980s, when Amandine and Guerric were coming into the world, "black" has a cool, funky façade that overruns legitimate misgivings and is exposed here with humor and caustic clips. A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio Enregistrements : octobre 15 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Ilham Maad - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

629 - Rose est une rose

Une fiction musicale pour enfants et philosophes En ce temps-là le monde était rond. Une petite fille du nom de Rose tournait en rond et en rond. Un jour, elle décide de grimper en haut d’une montagne avec sa chaise bleue. Au rythme de comptines pop, Rose parcourt le monde pour retrouver Willie. Car Rose est une rose est une rose...Une fiction musicale "pour les enfants et les philosophes" d’après le chef-d’œuvre de Gertrude Stein le Monde est rond. Racontée et mise en sons par Sabine Zovighian, avec des chansons originales de Michael Liot, du groupe We Were Evergreen. Enregistrements : 21-25 septembre, 5-6 novembre - Texte : Gertrude Stein - Mix : Arnaud Forest - Musique originale & réalisation : Michael Liot - Voix & réalisation : Sabine Zovighian - Illustration : Thomas Baas - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

36 - Rose est une rose

Une fiction musicale pour enfants et philosophes En ce temps-là le monde était rond. Une petite fille du nom de Rose tournait en rond et en rond. Un jour, elle décide de grimper en haut d’une montagne avec sa chaise bleue. Au rythme de comptines pop, Rose parcourt le monde pour retrouver Willie. Car Rose est une rose est une rose...Une fiction musicale "pour les enfants et les philosophes" d’après le chef-d’œuvre de Gertrude Stein le Monde est rond. Racontée et mise en sons par Sabine Zovighian, avec des chansons originales de Michael Liot, du groupe We Were Evergreen. Enregistrements : 21-25 septembre, 5-6 novembre - Texte : Gertrude Stein - Mix : Arnaud Forest - Musique originale & réalisation : Michael Liot - Voix & réalisation : Sabine Zovighian - Illustration : Thomas Baas - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

625 - La révolution ne sera pas podcastée

Prix Italia 2016 du meilleur documentaire radio Vingt ans qu'Olivier Minot fait toutes les manifs avec son micro à la main. Il enregistre les défilés encadrés et les nuits d'émeutes, les colères lycéennes ou féministes. Ca lui fait des gigaoctets de slogans, de chansons, et autant de défaites politiques. Avec son style enthousiaste et désabusé (voir "Là-bas si j'y suis plus", prix Longueur d'ondes 2015), Olivier raconte son rapport ambigu aux manifs. Est-ce que ça sert encore à quelque chose ? Pourquoi le documentariste se cache derrière son micro ? Une plongée drolatique et superbement rythmée dans une mémoire intime et collective. Prix Italia 2016 du meilleur documentaire radio.  Enregistrements : 1995-2015 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Olivier Minot - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

35 - La révolution ne sera pas podcastée

Prix Italia 2016 du meilleur documentaire radio Vingt ans qu'Olivier Minot fait toutes les manifs avec son micro à la main. Il enregistre les défilés encadrés et les nuits d'émeutes, les colères lycéennes ou féministes. Ca lui fait des gigaoctets de slogans, de chansons, et autant de défaites politiques. Avec son style enthousiaste et désabusé (voir "Là-bas si j'y suis plus", prix Longueur d'ondes 2015), Olivier raconte son rapport ambigu aux manifs. Est-ce que ça sert encore à quelque chose ? Pourquoi le documentariste se cache derrière son micro ? Une plongée drolatique et superbement rythmée dans une mémoire intime et collective. Prix Italia 2016 du meilleur documentaire radio.  Enregistrements : 1995-2015 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Olivier Minot - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

605 - J'ai appris la France sur des cassettes de Brel

L'intégration en chantant <p>&#39;Amsterdam&#39;, &#39;Les Bergers...&#39; : bizarrement, les chansons de Jacques Brel rappellent à Monjia sa Tunisie natale, et l&#39;aident à supporter son exil. Arrivée en France en 1981 pour retrouver son mari, travailleur dans le bâtiment, Monjia ne parle pas le français. Seule toute la semaine au 4ème étage d&#39;un HLM d&#39;Angers, elle écoute des cassettes de Brel. Elle commence à noter des phrases pour améliorer son français et s&#39;enregistre sur ces mêmes cassettes. Peu à peu, Monjia fait des progrès...</p> Enregistrements : février 15 - Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet - Réalisation : Nina Almberg - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

34 - J'ai appris la France sur des cassettes de Brel

L'intégration en chantant <p>&#39;Amsterdam&#39;, &#39;Les Bergers...&#39; : bizarrement, les chansons de Jacques Brel rappellent à Monjia sa Tunisie natale, et l&#39;aident à supporter son exil. Arrivée en France en 1981 pour retrouver son mari, travailleur dans le bâtiment, Monjia ne parle pas le français. Seule toute la semaine au 4ème étage d&#39;un HLM d&#39;Angers, elle écoute des cassettes de Brel. Elle commence à noter des phrases pour améliorer son français et s&#39;enregistre sur ces mêmes cassettes. Peu à peu, Monjia fait des progrès...</p> Enregistrements : février 15 - Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet - Réalisation : Nina Almberg - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

607 - Tinder surprise

La rencontre amoureuse 2.0 <p>Mathilde, 27 ans, et Lucie, 24 ans, utilisent l&#39;application de rencontres Tinder dans l&#39;espoir de trouver un plan cul ou un amoureux. D&#39;un glissement de doigt, elles &quot;matchent&quot; ou zappent les photos de prétendants pas toujours à leur goût. Car entre les chauves, les hommes en costard-cravate ou encore les fans de tuning, les deux copines sont devenues exigeantes. Petit aperçu décomplexé de leur méthode de sélection.</p> Enregistrements : 7 mars 15 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Maïwenn Guiziou - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

33 - Tinder surprise

La rencontre amoureuse 2.0 <p>Mathilde, 27 ans, et Lucie, 24 ans, utilisent l&#39;application de rencontres Tinder dans l&#39;espoir de trouver un plan cul ou un amoureux. D&#39;un glissement de doigt, elles &quot;matchent&quot; ou zappent les photos de prétendants pas toujours à leur goût. Car entre les chauves, les hommes en costard-cravate ou encore les fans de tuning, les deux copines sont devenues exigeantes. Petit aperçu décomplexé de leur méthode de sélection.</p> Enregistrements : 7 mars 15 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Maïwenn Guiziou - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

595 - Red blues

Jours de blues avant les règles <p>Elsa a récemment découvert son syndrome prémenstruel. Cette sensation désagréable, synonyme de douleur ou de nervosité, qui survient dans les jours précédant les règles. Petite remise à niveau entre copines sur ce fichu SPM (ou PMS pour premenstrual syndrom, tout de suite plus chic).<br /><br />A retrouver aussi sur la&nbsp;<a href="https://youtu.be/CYAUdIadCNI">chaîne Youtube</a>&nbsp;ARTE Radio.</p> Enregistrements : 19 & 22 novembre 14 - Musique & réalisation : Samuel Hirsch - Entretiens & montage : Scarlett Pajeo - Illustration : Pauline Aubry - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

32 - Red blues

Jours de blues avant les règles <p>Elsa a récemment découvert son syndrome prémenstruel. Cette sensation désagréable, synonyme de douleur ou de nervosité, qui survient dans les jours précédant les règles. Petite remise à niveau entre copines sur ce fichu SPM (ou PMS pour premenstrual syndrom, tout de suite plus chic).<br /><br />A retrouver aussi sur la&nbsp;<a href="https://youtu.be/CYAUdIadCNI">chaîne Youtube</a>&nbsp;ARTE Radio.</p> Enregistrements : 19 & 22 novembre 14 - Musique & réalisation : Samuel Hirsch - Entretiens & montage : Scarlett Pajeo - Illustration : Pauline Aubry - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

594 - 100% Métis

Vies, amours et musiques mélangées <p>Ils sont de plus en plus nombreux mais on ne les entend jamais. Dans notre époque de crispation identitaire, que signifie être métis ? Jérémi Nureni Banafunzi croise les expériences de quatre métis de milieux et de genres différents. Adélaïde Diallo, Renée Greusard, Peter Klobcar et Karim Miské racontent leur quête identitaire, leurs amours, leurs galères et celles de leurs parents. En contrepoint, un duo accordéon (Alexis Collin) et kora (Chérif Soumano) apprend à jouer &#39;Yeke Yeke&#39;, &#39;Il est des nôtres&#39; ou &#39;Family Affair&#39;. Réflexions crues et témoignages touchants : un récit humain et musical de l&#39;expérience métisse en France.</p> Enregistrements : juin-octobre 14 - Accordéon : Alexis Collin - Kora : Cherif Soumano - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Jérémi Nureni Banafunzi

episode sybel imglogo play

31 - 100% Métis

Vies, amours et musiques mélangées <p>Ils sont de plus en plus nombreux mais on ne les entend jamais. Dans notre époque de crispation identitaire, que signifie être métis ? Jérémi Nureni Banafunzi croise les expériences de quatre métis de milieux et de genres différents. Adélaïde Diallo, Renée Greusard, Peter Klobcar et Karim Miské racontent leur quête identitaire, leurs amours, leurs galères et celles de leurs parents. En contrepoint, un duo accordéon (Alexis Collin) et kora (Chérif Soumano) apprend à jouer &#39;Yeke Yeke&#39;, &#39;Il est des nôtres&#39; ou &#39;Family Affair&#39;. Réflexions crues et témoignages touchants : un récit humain et musical de l&#39;expérience métisse en France.</p> Enregistrements : juin-octobre 14 - Accordéon : Alexis Collin - Kora : Cherif Soumano - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Jérémi Nureni Banafunzi

episode sybel imglogo play

592 - Poudreuse dans la Meuse

L'héroïne à la campagne - Prix Europa 2015 et Prix Grandes ondes (Brest) 2016 <p>Le département de la Meuse&nbsp;détient le record de la consommation d&#39;héroïne&nbsp;en France.&nbsp;Pourquoi tant de trafics et de défonce en zone rurale ? Mehdi Ahoudig a rencontré les stups, le procureur et les jeunes coincés sous l&#39;abribus. Une enquête émouvante et passionnante, prix Europa 2015 du Meilleur documentaire radio européen et Prix Grandes Ondes 2016 du Meilleur documentaire au festival de Brest.&nbsp;<br />Merci au docteur Dominique Guirlet, à l&#39;éducateur Jean-François Deprais (Centraide de Saint Mihiel), au procureur Yves Le Clair (tribunal de Verdun).</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Junkies in the Country</strong>&nbsp;-&nbsp;Meuse county in northeastern France holds the national record for heroin consumption! With Maastricht in the Netherlands three hours&#39; drive away, heroin is ravaging the countryside and the kids hanging out in bus shelters and around fountains. Linda, Gaelle and Sabbia are three young mothers, who got hooked on H in their home village. Today, they are struggling with an addiction that has taken over their lives. Law enforcement, judiciary and medics explain the ins-and-outs of drug-taking in a rural district totally unprepared for this wave of junkies.</p> Enregistrements : juin 13 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Mehdi Ahoudig - Illustration : Zaven - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

30 - Poudreuse dans la Meuse

L'héroïne à la campagne - Prix Europa 2015 et Prix Grandes ondes (Brest) 2016 <p>Le département de la Meuse&nbsp;détient le record de la consommation d&#39;héroïne&nbsp;en France.&nbsp;Pourquoi tant de trafics et de défonce en zone rurale ? Mehdi Ahoudig a rencontré les stups, le procureur et les jeunes coincés sous l&#39;abribus. Une enquête émouvante et passionnante, prix Europa 2015 du Meilleur documentaire radio européen et Prix Grandes Ondes 2016 du Meilleur documentaire au festival de Brest.&nbsp;<br />Merci au docteur Dominique Guirlet, à l&#39;éducateur Jean-François Deprais (Centraide de Saint Mihiel), au procureur Yves Le Clair (tribunal de Verdun).</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Junkies in the Country</strong>&nbsp;-&nbsp;Meuse county in northeastern France holds the national record for heroin consumption! With Maastricht in the Netherlands three hours&#39; drive away, heroin is ravaging the countryside and the kids hanging out in bus shelters and around fountains. Linda, Gaelle and Sabbia are three young mothers, who got hooked on H in their home village. Today, they are struggling with an addiction that has taken over their lives. Law enforcement, judiciary and medics explain the ins-and-outs of drug-taking in a rural district totally unprepared for this wave of junkies.</p> Enregistrements : juin 13 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Mehdi Ahoudig - Illustration : Zaven - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

553 - La vie d'Aleth

60 ans d'amour en cachette <p>Aleth et Jean se sont rencontrés en 1956 dans une surprise-partie (aujourd&#39;hui on dirait : une teuf). Aleth est issue d&#39;une famille catholique et pétainiste, Jean est un Juif de gauche immigré de Roumanie. Ils ne se sont jamais mariés mais Aleth et Jean sont restés amants pendant&nbsp;soixante ans. Une étonnante histoire d&#39;amour à deux voix qui épouse l&#39;Histoire de France.<br /><br />A retrouver aussi sur la&nbsp;<a href="https://youtu.be/tOs3_eHLGXI">chaîne Youtube</a>&nbsp;ARTE Radio.</p> Enregistrements : décembre 13 - Musique originale, mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Sonia Leyglene - Illustration : Pierrick Guigon - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

29 - La vie d'Aleth

60 ans d'amour en cachette <p>Aleth et Jean se sont rencontrés en 1956 dans une surprise-partie (aujourd&#39;hui on dirait : une teuf). Aleth est issue d&#39;une famille catholique et pétainiste, Jean est un Juif de gauche immigré de Roumanie. Ils ne se sont jamais mariés mais Aleth et Jean sont restés amants pendant&nbsp;soixante ans. Une étonnante histoire d&#39;amour à deux voix qui épouse l&#39;Histoire de France.<br /><br />A retrouver aussi sur la&nbsp;<a href="https://youtu.be/tOs3_eHLGXI">chaîne Youtube</a>&nbsp;ARTE Radio.</p> Enregistrements : décembre 13 - Musique originale, mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Sonia Leyglene - Illustration : Pierrick Guigon - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

566 - Je suis gay mais on me soigne

Ahmed et les garçons, à Abu Dhabi ! Ahmed, 18 ans, est Égyptien et étudiant en art à Paris. De retour pour les vacances à Abu Dhabi, il annonce à sa mère qu'il est homosexuel. Un choc pour ses parents qui décident alors de le 'guérir' et l'envoient chez une psy. Sonia Leyglene a confié un enregistreur à Ahmed pour noter ses impressions. Enregistrements : février 14 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Sonia Leyglene

episode sybel imglogo play

28 - Folie blanche

Rencontre de la folie ordinaire <p>Ca fait quel effet de devenir fou ? Il y a treize ans, Joris a été diagnostiqué schizophrène. Il raconte très simplement son expérience de la folie. En parallèle, un psychiatre apporte quelques éclairages. Dialogue virtuel, extraits de films, échange épistolaire : le documentaire de Fabienne Laumonier (prix Longueurs d&#39;Ondes 2013 pour &#39;J&#39;aime pas l&#39;école !&#39; avec Christophe Rault) multiplie les formes pour une approche sensible de la folie. Avec le soutien du fonds &#39;Du côté des ondes&#39; et de l&#39;ACSR (Bruxelles).&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>White madness&nbsp;</strong>-&nbsp;What does it feel like to go mad? Thirteen years ago, Joris was diagnosed as schizophrenic. He gives a straightforward account of his experience of madness, interspersed with the explanations of a psychiatrist. Their virtual dialogue, film clips, correspondence: this documentary by Fabienne Laumonier (Longueur d&#39;Ondes First Prize 2013 for <em>J&#39;aime pas l&#39;école </em>with Christophe Rault) combines various forms in a sensitive approach to madness. 
<br />With the support of the Du Côté des Ondes Fund and ACSR (Brussels).</p> Enregistrements : mars-mai 14 - Mise en ondes & mix : Christophe Rault & Samuel Hirsch - Réalisation : Fabienne Laumonier - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

583 - Là-bas si j'y suis plus

La radio, Daniel Mermet et moi - Prix Longueur d'ondes 2015 <p>L&#39;émission de reportages de Daniel Mermet &#39;Là-bas si j&#39;y suis&#39; a été supprimée de la grille de France Inter. Jeune réalisateur, Olivier Minot lui rend un hommage intime et virtuose, une déclaration d&#39;amour à la radio&nbsp;qui jongle entre sa bio perso, sa découverte du reportage sonore et l&#39;âge du caporal. Prix Prix Longueur d&#39;ondes 2015 du documentaire.&nbsp;<br />&quot;Depuis que j&#39;ai l&#39;âge de raison, &#39;Là-bas si j&#39;y suis&#39; faisait partie de mon quotidien. Avec la disparition de l&#39;émission, j&#39;ai perdu un lien intime avec les miens. Avec la radio que je veux faire, avec le monde que je veux combattre. J&#39;ai perdu un repaire.&quot;&nbsp;(Olivier Minot). Avec un extrait de &#39;Juste avant Là-bas&#39; de Chloé Sanchez (disponible en intégralité sur Syntone.fr).</p> Enregistrements : août 14 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix & réalisation : Olivier Minot - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

27 - Là-bas si j'y suis plus

La radio, Daniel Mermet et moi - Prix Longueur d'ondes 2015 <p>L&#39;émission de reportages de Daniel Mermet &#39;Là-bas si j&#39;y suis&#39; a été supprimée de la grille de France Inter. Jeune réalisateur, Olivier Minot lui rend un hommage intime et virtuose, une déclaration d&#39;amour à la radio&nbsp;qui jongle entre sa bio perso, sa découverte du reportage sonore et l&#39;âge du caporal. Prix Prix Longueur d&#39;ondes 2015 du documentaire.&nbsp;<br />&quot;Depuis que j&#39;ai l&#39;âge de raison, &#39;Là-bas si j&#39;y suis&#39; faisait partie de mon quotidien. Avec la disparition de l&#39;émission, j&#39;ai perdu un lien intime avec les miens. Avec la radio que je veux faire, avec le monde que je veux combattre. J&#39;ai perdu un repaire.&quot;&nbsp;(Olivier Minot). Avec un extrait de &#39;Juste avant Là-bas&#39; de Chloé Sanchez (disponible en intégralité sur Syntone.fr).</p> Enregistrements : août 14 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix & réalisation : Olivier Minot - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

573 - Time Bomb explose

L’histoire du label indé (Booba, Oxmo, X-Men...) qui a bouleversé le rap français <p>Le label Time Bomb bouleverse le rap français des années 90. Là se révèlent les talents de Booba, Oxmo Puccino, Pit Bacccardi, les X-Men... Animé par DJ Sek, DJ Mars et Ricky, ce label indé fait la nique aux majors et cumule les rimes hardcore. De la gloire à l&#39;oubli, du bling à la poésie, la saga de Time Bomb est aussi un bon résumé des destins variés du rap français. Avec les témoignages inédits de Oxmo Puccino, Pit Baccardi (depuis le Cameroun !), Mars, Sek, Ill, Cassidy et Mark de l&#39;émission Bombattak sur la radio Générations.</p> Enregistrements : avril-mai 14 - Entretiens & montage : Stéphanie Binet - Mixage : Arnaud Forest - Réalisation : Samuel Hirsch

episode sybel imglogo play

26 - Time Bomb explose

L’histoire du label indé (Booba, Oxmo, X-Men...) qui a bouleversé le rap français <p>Le label Time Bomb bouleverse le rap français des années 90. Là se révèlent les talents de Booba, Oxmo Puccino, Pit Bacccardi, les X-Men... Animé par DJ Sek, DJ Mars et Ricky, ce label indé fait la nique aux majors et cumule les rimes hardcore. De la gloire à l&#39;oubli, du bling à la poésie, la saga de Time Bomb est aussi un bon résumé des destins variés du rap français. Avec les témoignages inédits de Oxmo Puccino, Pit Baccardi (depuis le Cameroun !), Mars, Sek, Ill, Cassidy et Mark de l&#39;émission Bombattak sur la radio Générations.</p> Enregistrements : avril-mai 14 - Entretiens & montage : Stéphanie Binet - Mixage : Arnaud Forest - Réalisation : Samuel Hirsch

episode sybel imglogo play

570 - L'amour, les hommes et moi

Comment je me suis retrouvée (ma vie sexuelle) <p>De sa première fois à sa dernière rupture, Laure raconte sa vie amoureuse. La volupté, l&#39;insouciance, l&#39;amour fusionnel ou l&#39;angoisse du célibat. Avec dérision et violoncelle, quelques étapes dans la vie d&#39;une jeune femme de l&#39;adolescence à la trentaine. Un récit à la fois perso et générationnel plein de franchise, de fleurs bleues et de punk-rock.</p> Enregistrements : avril 14 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, violoncelle : Laure Chatrefou

episode sybel imglogo play

25 - L'amour, les hommes et moi

Comment je me suis retrouvée (ma vie sexuelle) <p>De sa première fois à sa dernière rupture, Laure raconte sa vie amoureuse. La volupté, l&#39;insouciance, l&#39;amour fusionnel ou l&#39;angoisse du célibat. Avec dérision et violoncelle, quelques étapes dans la vie d&#39;une jeune femme de l&#39;adolescence à la trentaine. Un récit à la fois perso et générationnel plein de franchise, de fleurs bleues et de punk-rock.</p> Enregistrements : avril 14 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, violoncelle : Laure Chatrefou

episode sybel imglogo play

572 - 90 FM

Jeunes émois et libre antenne <p>Il est tard. La radio est sous les draps, le walkman sur les oreilles. Comme chaque soir la France adolescente écoute en cachette les émissions de libre antenne qui, dans le sillage de &#39;Lovin&#39; Fun&#39;, bousculent la FM des années 90. Sexualité, prévention, banlieue... Le lendemain au collège on ne parle que de ça. ARTE Radio croise les témoignages d&#39;auditeurs de toute la France avec les archives de Doc et Difool, Tabatha Cash, Maurice, Supernana... Rires, émotions et madeleines musicales.</p> Enregistrements : mars-avril 14 - Archives : Joëlle Girard, Mike Fouks - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Alexandre Duval

episode sybel imglogo play

24 - 90 FM

Jeunes émois et libre antenne <p>Il est tard. La radio est sous les draps, le walkman sur les oreilles. Comme chaque soir la France adolescente écoute en cachette les émissions de libre antenne qui, dans le sillage de &#39;Lovin&#39; Fun&#39;, bousculent la FM des années 90. Sexualité, prévention, banlieue... Le lendemain au collège on ne parle que de ça. ARTE Radio croise les témoignages d&#39;auditeurs de toute la France avec les archives de Doc et Difool, Tabatha Cash, Maurice, Supernana... Rires, émotions et madeleines musicales.</p> Enregistrements : mars-avril 14 - Archives : Joëlle Girard, Mike Fouks - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Alexandre Duval

episode sybel imglogo play

562 - La reine du podcast

Mention spéciale prix Italia et prix Europa 2014 <p>Colette Bertin a enregistré des centaines d&#39;émissions de radio sur des cassettes audio. Elle en tirait ses &#39;merveilles sonores&#39; - hurlements de loups, gouttes d&#39;eau, chants de pygmées Aka - qu&#39;elle utilisait lors de ses cours d&#39;éveil musical dans les conservatoires et les écoles. Aujourd&#39;hui, à 82 ans, Colette replonge dans ses cartons et évoque une vie entière passée à l&#39;écoute, de la cassette au wifi ! Un éloge de la radio et des plaisirs de l&#39;écoute. Mention spéciale au prix Italia et Mention spéciale au prix Europa 2014 !&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Colette&#39;s podcasts&nbsp;</strong>-&nbsp;Colette loves to listen to the radio. Years ago, she found a way to record programs when she was away. She has now dozens of audio cassettes which she plays again and again. Colette invented podcast.&nbsp;</p> Enregistrements : septembre 13 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Charlotte Bienaimé - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

23 - La reine du podcast

Mention spéciale prix Italia et prix Europa 2014 <p>Colette Bertin a enregistré des centaines d&#39;émissions de radio sur des cassettes audio. Elle en tirait ses &#39;merveilles sonores&#39; - hurlements de loups, gouttes d&#39;eau, chants de pygmées Aka - qu&#39;elle utilisait lors de ses cours d&#39;éveil musical dans les conservatoires et les écoles. Aujourd&#39;hui, à 82 ans, Colette replonge dans ses cartons et évoque une vie entière passée à l&#39;écoute, de la cassette au wifi ! Un éloge de la radio et des plaisirs de l&#39;écoute. Mention spéciale au prix Italia et Mention spéciale au prix Europa 2014 !&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Colette&#39;s podcasts&nbsp;</strong>-&nbsp;Colette loves to listen to the radio. Years ago, she found a way to record programs when she was away. She has now dozens of audio cassettes which she plays again and again. Colette invented podcast.&nbsp;</p> Enregistrements : septembre 13 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Charlotte Bienaimé - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

526 - Spéculum-partie

Avorter comme à la maison, un combat féministe <p>Brigitte, Michèle, Anne et Catherine étaient membres du Mouvement pour la liberté de l&#39;avortement et de la contraception (MLAC). Même après la loi Veil de 1975, elles ont continué à pratiquer des avortements à la maison de façon illégale. Parce qu&#39;à l&#39;époque la loi n&#39;est pas toujours bien appliquée dans les hôpitaux, et l&#39;avortement pas remboursé par la Sécurité sociale. Surtout, le MLAC de Paris XXème milite contre la médicalisation du corps des femmes. Celles-ci apprennent aussi à s&#39;examiner et à poser des stérilets dans la joyeuse ambiance des années 1970. En contrepoint, les manifs des catholiques intégristes opposés à l&#39;avortement nous rappellent que ce combat n&#39;est jamais tout à fait gagné.</p> Enregistrements : janvier 13 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Prises de son : Sara Monimart - Réalisation : Nina Almberg & Sara Monimart

episode sybel imglogo play

22 - Spéculum-partie

Avorter comme à la maison, un combat féministe <p>Brigitte, Michèle, Anne et Catherine étaient membres du Mouvement pour la liberté de l&#39;avortement et de la contraception (MLAC). Même après la loi Veil de 1975, elles ont continué à pratiquer des avortements à la maison de façon illégale. Parce qu&#39;à l&#39;époque la loi n&#39;est pas toujours bien appliquée dans les hôpitaux, et l&#39;avortement pas remboursé par la Sécurité sociale. Surtout, le MLAC de Paris XXème milite contre la médicalisation du corps des femmes. Celles-ci apprennent aussi à s&#39;examiner et à poser des stérilets dans la joyeuse ambiance des années 1970. En contrepoint, les manifs des catholiques intégristes opposés à l&#39;avortement nous rappellent que ce combat n&#39;est jamais tout à fait gagné.</p> Enregistrements : janvier 13 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Prises de son : Sara Monimart - Réalisation : Nina Almberg & Sara Monimart

episode sybel imglogo play

541 - Comme un sapin

Mon arbre sent bon la famille Danseuse, performeuse et auteure, Cécile Cozzolino vient parfois de Bruxellles nous raconter ses histoires. Elles sont courtes et fines, poétiques sans prétention : tout ce qu'on aime. Voici un sapin généalogique mis en musique avec Samuel Hirsch. Enregistrements : 17 & 20 septembre 13 - Texte & voix : Cécile Cozzolino - Réalisation : Samuel Hirsch

episode sybel imglogo play

21 - Radio mémé

Ma grand-mère fait toujours de la radio <p>En 2007 Charlotte Bienaimé réalisait son premier reportage, &#39;Mémé radio&#39;. Le portrait de sa grand-mère Adèle qui enregistre sa vie et fait le montage elle-même sur son lecteur à double cassettes. La vie d&#39;Adèle : bilan, souvenirs et transmission. Mémé fait toujours de la radio et sa petite-fille est devenue professionnelle à France Culture.</p> Enregistrements : août 13 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Charlotte Bienaimé

episode sybel imglogo play

514 - Massage sonore

Un soin de son en binaural <p>Comment alléger par les oreilles les maux du corps et de la tête. Accordéoniste et chanteur, Anthony Doux a suivi une formation en musicothérapie amérindienne. Son parcours entre musique et bien-être l&#39;a conduit a créer ses propres séances de &#39;soin sonore&#39;. Florian Namias a enregistré dans notre studio ce massage spécialement destiné aux auditeurs d&#39;ARTE Radio. A savourer au casque pour un effet de relaxation. Certaines ambiances sont enregistrées en binaural : écouter au casque pour profiter du son en 3D.<br /><br />A retrouver aussi sur la&nbsp;<a href="https://youtu.be/Bc7AFB7xTWA">chaîne Youtube</a>&nbsp;ARTE Radio.</p> Enregistrement : 24 mars 13 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Florian Namias

episode sybel imglogo play

20 - Massage sonore

Un soin de son en binaural <p>Comment alléger par les oreilles les maux du corps et de la tête. Accordéoniste et chanteur, Anthony Doux a suivi une formation en musicothérapie amérindienne. Son parcours entre musique et bien-être l&#39;a conduit a créer ses propres séances de &#39;soin sonore&#39;. Florian Namias a enregistré dans notre studio ce massage spécialement destiné aux auditeurs d&#39;ARTE Radio. A savourer au casque pour un effet de relaxation. Certaines ambiances sont enregistrées en binaural : écouter au casque pour profiter du son en 3D.<br /><br />A retrouver aussi sur la&nbsp;<a href="https://youtu.be/Bc7AFB7xTWA">chaîne Youtube</a>&nbsp;ARTE Radio.</p> Enregistrement : 24 mars 13 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Florian Namias

episode sybel imglogo play

509 - Neuf mois plus tôt

Une comédie musicale sur la grossesse à l'envers <p>Chanteur, réalisateur, lover, Jérémi a eu la bonne idée d&#39;enregistrer la grossesse de Laure, sa compagne. Il raconte cette aventure en commençant par la fin : d&#39;abord l&#39;accouchement, puis l&#39;achat de la poussette, l&#39;échographie, le bricolage dans l&#39;apparte... Le tout mis en musique et en chansons avec Samuel Hirsch, son complice au sein du groupe d&#39;afro-beat Bim Bam Orchestra. Tranche de vie d&#39;un jeune couple en forme de comédie ! musicale ! documentaire ! émouvante&nbsp;et&nbsp;réjouissante.</p> Enregistrements : 2011-2013 - Merci : Laure & Solal - Mise en ondes, musique & mix : Samuel Hirsch - Réalisation & musique : Jérémi Nureni Banafunzi

episode sybel imglogo play

19 - Neuf mois plus tôt

Une comédie musicale sur la grossesse à l'envers <p>Chanteur, réalisateur, lover, Jérémi a eu la bonne idée d&#39;enregistrer la grossesse de Laure, sa compagne. Il raconte cette aventure en commençant par la fin : d&#39;abord l&#39;accouchement, puis l&#39;achat de la poussette, l&#39;échographie, le bricolage dans l&#39;apparte... Le tout mis en musique et en chansons avec Samuel Hirsch, son complice au sein du groupe d&#39;afro-beat Bim Bam Orchestra. Tranche de vie d&#39;un jeune couple en forme de comédie ! musicale ! documentaire ! émouvante&nbsp;et&nbsp;réjouissante.</p> Enregistrements : 2011-2013 - Merci : Laure & Solal - Mise en ondes, musique & mix : Samuel Hirsch - Réalisation & musique : Jérémi Nureni Banafunzi

episode sybel imglogo play

511 - Filmographie sélective

Sa vie c'est presque du cinéma Léopold Enkhino fait du cinéma. Enfin, il essaie. Il rencontre Alexandro Jodorowsky, il achète une caméra, il voyage au Mexique et en Inde. Du road-movie au documentaire on ne peut pas dire qu'il n'a pas essayé. On ne peut pas dire non plus qu'il a réussi. Enregistrements : décembre 12 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Élise Piolat

episode sybel imglogo play

18 - Daft Punk exclusif

Les Daft tombent le masque <p>Fuyant le buzz et la promo, le duo électro Daft Punk est venu en toute simplicité dans notre studio. Accessibles et chaleureux, Thomas Baumgartner et Jean-Igor de Monte-Christo commentent le nouvel album, leurs influences, la future tournée acoustique.</p> Enregistrements : 7 mai 13 - Voix : Arnaud Forest, Silvain Gire - Réalisation : Samuel Hirsch

episode sybel imglogo play

502 - Le cercle des femmes

Les sorcières de Paris Quatre femmes-sorcières se réunissent les nuits de la pleine lune pour se &#39;recharger en énergie&#39; et &#39;réveiller la déesse en elles&#39;. Une cérémonie inspirée des cultes ancestraux d&#39;Amérique du Sud et d&#39;Europe. Un sabbat féminin moderne et doux dans un appartement de la porte de Bagnolet à Paris. Enregistrements : 27 et 28 décembre 13 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Annika Erichsen

episode sybel imglogo play

17 - Soeurs de camp

Internées en 42-44, elles en rient encore - Prix Bohemia 2013 <p>Trois prisonnières témoignent de leur passage dans le seul camp français pour femmes - le camp de concentration de Brens, dans le Tarn, qui a fonctionné de 1942 à 1944. Les souvenirs de ces trois femmes sont empreints de tendresse, d&#39;amitié et même d&#39;humour dans un contexte si sombre. Un hommage à une &#39;sororité&#39; vécue, à sa nécessité pour surmonter une telle épreuve. Deuxième aux prix Italia et Europa, &#39;Soeurs de camp&#39; a reçu le prix Bohemia 2013 du meilleur documentaire radio. Avec les voix de Angelita Bettini, Nuria Mor, Arlette Baena et Rémi Demonsant.&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Camp Sisterhood</strong>&nbsp;-&nbsp;Three former inmates of the Brens women&#39;s concentration camp, who were detained from 1942-44, recall their experiences&nbsp;</p> Enregistrements : novembre 12 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Charlotte Rouault & Benoît Bories - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

495 - Maman, sa femme et moi

Souvenirs d'enfance gay &quot;Fin des ann&eacute;es 80. Mes parents divorcent. Maman rencontre Isabelle et s'installe avec elle. J'ai 5 ans et mon enfance chez les gays commence. Vingt-quatre ans plus tard elles sont toujours ensemble et amoureuses.&quot; D'anecdotes en confidences, un r&eacute;cit intime qui fait voler en &eacute;clats toutes les id&eacute;es re&ccedil;ues sur l'homosexualit&eacute; et l'homoparentalit&eacute;. Merci &agrave; Jet FM (Nantes) pour les micros. Enregistrements : mai 12 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Laure Chatrefou

episode sybel imglogo play

16 - Maman, sa femme et moi

Souvenirs d'enfance gay &quot;Fin des ann&eacute;es 80. Mes parents divorcent. Maman rencontre Isabelle et s'installe avec elle. J'ai 5 ans et mon enfance chez les gays commence. Vingt-quatre ans plus tard elles sont toujours ensemble et amoureuses.&quot; D'anecdotes en confidences, un r&eacute;cit intime qui fait voler en &eacute;clats toutes les id&eacute;es re&ccedil;ues sur l'homosexualit&eacute; et l'homoparentalit&eacute;. Merci &agrave; Jet FM (Nantes) pour les micros. Enregistrements : mai 12 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Laure Chatrefou

episode sybel imglogo play

459 - Le fantôme de l'université

L'esprit de Mai-68 dans les couloirs de Paris-8 <p>Clochard ou fantôme ? Tous les étudiants de Paris-8 ont croisé cet ancien professeur qui hante les couloirs de l&#39;université depuis 25 ans. L&#39;histoire singulière de Gérard Girard se mêle à celle d&#39;une fac pas comme les autres, née à Vincennes de l&#39;esprit de Mai-68 avant de déménager à Saint-Denis (93) dans les années 80. Changement d&#39;époque et changement d&#39;idéaux : des utopies libertaires des années 70 à l&#39;individualisme narcissique des années 2010, le parcours du &#39;fantôme de la fac&#39; raconte aussi la société française.&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>The phantom of the university&nbsp;</strong>-&nbsp;Tramp or ghost? All the students at the University of Paris VIII have bumped into this strange character, walking around with his underwear on his head. He is in fact a former teacher who has haunted the hallways of the faculty buildings for 25 years. The strange story of Gérard Girard is an essential part of a very singular university, born out of the spirit of the May &#39;68 student uprisings. This university was created in Vincennes in the Paris suburbs. Populated mostly by left-wing students, it welcomed the teachings of radical thinkers like Foucault and Deleuze, before moving to another suburb, Saint-Denis, in the 1980s. Times changed and ideals changed, from the libertarian utopianism of the 1970s to the narcissistic individualism of the 2010s. The life and career of &quot;the phantom of the university&quot; mirror the evolutions in French society.&nbsp;</p> Enregistrements : janvier-février 12 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Sophie Knapp

episode sybel imglogo play

15 - Le fantôme de l'université

L'esprit de Mai-68 dans les couloirs de Paris-8 <p>Clochard ou fantôme ? Tous les étudiants de Paris-8 ont croisé cet ancien professeur qui hante les couloirs de l&#39;université depuis 25 ans. L&#39;histoire singulière de Gérard Girard se mêle à celle d&#39;une fac pas comme les autres, née à Vincennes de l&#39;esprit de Mai-68 avant de déménager à Saint-Denis (93) dans les années 80. Changement d&#39;époque et changement d&#39;idéaux : des utopies libertaires des années 70 à l&#39;individualisme narcissique des années 2010, le parcours du &#39;fantôme de la fac&#39; raconte aussi la société française.&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>The phantom of the university&nbsp;</strong>-&nbsp;Tramp or ghost? All the students at the University of Paris VIII have bumped into this strange character, walking around with his underwear on his head. He is in fact a former teacher who has haunted the hallways of the faculty buildings for 25 years. The strange story of Gérard Girard is an essential part of a very singular university, born out of the spirit of the May &#39;68 student uprisings. This university was created in Vincennes in the Paris suburbs. Populated mostly by left-wing students, it welcomed the teachings of radical thinkers like Foucault and Deleuze, before moving to another suburb, Saint-Denis, in the 1980s. Times changed and ideals changed, from the libertarian utopianism of the 1970s to the narcissistic individualism of the 2010s. The life and career of &quot;the phantom of the university&quot; mirror the evolutions in French society.&nbsp;</p> Enregistrements : janvier-février 12 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Sophie Knapp

episode sybel imglogo play

451 - Inch'Allah mon amour

Virginité, mariage, célibat : des Maghrébines parlent d'amour <p>Des jeunes femmes françaises et arabes racontent comme elles vivent l&#39;amour et ses obstacles : virginité, mariage forcé, pression familiale, célibat... Une parole libre et rare pour des récits tissés d&#39;humour et de contradictions. Lauréat du prix Europa en 2010 et 2011, Mehdi Ahoudig croise les récits de Louisa et Leila, 36 et 37 ans, de Habiba et Najet, 45 et 36 ans, sur l&#39;adolescence, la famille, les interdits et la liberté.</p> Enregistrements : mars, juin 11 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Mehdi Ahoudig

episode sybel imglogo play

14 - Inch'Allah mon amour

Virginité, mariage, célibat : des Maghrébines parlent d'amour <p>Des jeunes femmes françaises et arabes racontent comme elles vivent l&#39;amour et ses obstacles : virginité, mariage forcé, pression familiale, célibat... Une parole libre et rare pour des récits tissés d&#39;humour et de contradictions. Lauréat du prix Europa en 2010 et 2011, Mehdi Ahoudig croise les récits de Louisa et Leila, 36 et 37 ans, de Habiba et Najet, 45 et 36 ans, sur l&#39;adolescence, la famille, les interdits et la liberté.</p> Enregistrements : mars, juin 11 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Mehdi Ahoudig

episode sybel imglogo play

428 - Tordre le paysage

Souvenirs d'un viol <p>A 19 ans, alors qu&#39;elle se rend chez une amie, Adeline est prise en stop par un homme qui la viole. A 25 ans, devenue peintre, elle représente des paysages immenses où le corps se perd. Elle revient sur ce 27 juillet 2006, le procès qui a suivi et sa vie aujourd&#39;hui.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Twisting the landscape&nbsp;</strong>-&nbsp;Hitchhiking to a friend&#39;s at that age of 19, Adeline was picked up by a man and raped. Now aged 25 and a painter, she depicts vast landscapes, where the body loses itself. She recalls the events of July 27, 2006, the ensuing trial and evokes her life today.&nbsp;</p> Enregistrements : octobre 11 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Elisa Monteil

episode sybel imglogo play

13 - Tordre le paysage

Souvenirs d'un viol <p>A 19 ans, alors qu&#39;elle se rend chez une amie, Adeline est prise en stop par un homme qui la viole. A 25 ans, devenue peintre, elle représente des paysages immenses où le corps se perd. Elle revient sur ce 27 juillet 2006, le procès qui a suivi et sa vie aujourd&#39;hui.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Twisting the landscape&nbsp;</strong>-&nbsp;Hitchhiking to a friend&#39;s at that age of 19, Adeline was picked up by a man and raped. Now aged 25 and a painter, she depicts vast landscapes, where the body loses itself. She recalls the events of July 27, 2006, the ensuing trial and evokes her life today.&nbsp;</p> Enregistrements : octobre 11 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Elisa Monteil

episode sybel imglogo play

376 - La bande SM

Au-delà de la douleur La dominatrice &#39;Courtisane des limbes&#39; reçoit un soumis pour une séance de sadomasochisme. Une cérémonie intime et extrême, enregistrée avec l&#39;accord des participants. Ici l&#39;insoutenable côtoie le burlesque et les actes de torture s&#39;accompagnent d&#39;une réelle tendresse. Un documentaire réservé aux oreilles averties.&nbsp;&nbsp;Assume the position&nbsp;-&nbsp;Dominatrix Courtisane des Limbes welcomes a submissive for an S&amp;M session&mdash;an intimate and extreme ritual, recorded with the agreement of the participants. On the border between burlesque and pain, torture and tenderness go hand in hand. A documentary not intended for innocent ears.&nbsp; Enregistrements : décembre 10, janvier 11 - Mixage : Arnaud Forest & Jeanne Robet - Réalisation : Jeanne Robet - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

12 - La bande SM

Au-delà de la douleur <p>La dominatrice &#39;Courtisane des limbes&#39; reçoit un soumis pour une séance de sadomasochisme. Une cérémonie intime et extrême, enregistrée avec l&#39;accord des participants. Ici l&#39;insoutenable côtoie le burlesque et les actes de torture s&#39;accompagnent d&#39;une réelle tendresse. Un documentaire réservé aux oreilles averties.&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Assume the position&nbsp;</strong>-&nbsp;Dominatrix Courtisane des Limbes welcomes a submissive for an S&amp;M session&mdash;an intimate and extreme ritual, recorded with the agreement of the participants. On the border between burlesque and pain, torture and tenderness go hand in hand. A documentary not intended for innocent ears.&nbsp;</p> Enregistrements : décembre 10, janvier 11 - Mixage : Arnaud Forest & Jeanne Robet - Réalisation : Jeanne Robet - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

339 - Les petits métiers

Devenez polisseur de pipes Chômeur, encore un effort : le catalogue ROME des métiers existants propose plein de jobs trop mal connus. Veux-tu devenir toupilleur à la volante, scieur de têtes ou soigneur de craqueuse ? Emue par cette poésie en chômage, Eléonore Clovis fait chanter les métiers. Avec les voix de Prune Cothuit, Aude Fournier, Faustine Grizard, Mady Madelin, Michel Ormières, Aurélie Reybier, Stéphane Roux, Guillaume Thibaud. Enregistrements : mai-juin 10 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Eléonore Clovis

episode sybel imglogo play

11 - Le vieil amant

Amours multiples, désir intact <p>A 83 ans, Jean Marin a une vie sexuelle active. Mais surtout, cet éternel amoureux tient un discours agréablement sensible et provocateur sur le désir, le mariage, l&#39;infidélité et les amours multiples. Une véritable leçon de vie pour les jeunes oreilles, un art d&#39;aimer pour tous.</p> Enregistrements : octobre 10 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Julia Vergely

episode sybel imglogo play

314 - No Kidding

Celles qui ont dit non <p>Celles qui ont dit non...&nbsp;à la maternité. Des&nbsp;femmes s&#39;expliquent sur leur choix de ne pas avoir d&#39;enfant. Derrière le refus des pressions sociale ou affective, elles racontent un choix tissé de doutes et de certitudes, d&#39;affirmations de soi et de contradictions. Un portrait croisé intime et universel.</p> Enregistrements : septembre 09 - Mise en ondes & mix : arnaud Forest - Réalisation : Mathilde Guermonprez

episode sybel imglogo play

10 - No Kidding

Celles qui ont dit non <p>Celles qui ont dit non...&nbsp;à la maternité. Des&nbsp;femmes s&#39;expliquent sur leur choix de ne pas avoir d&#39;enfant. Derrière le refus des pressions sociale ou affective, elles racontent un choix tissé de doutes et de certitudes, d&#39;affirmations de soi et de contradictions. Un portrait croisé intime et universel.</p> Enregistrements : septembre 09 - Mise en ondes & mix : arnaud Forest - Réalisation : Mathilde Guermonprez

episode sybel imglogo play

294 - Skit or Die

Les mini-fictions du rap US racontent une histoire Le rap raffole des &#39;skits&#39;, petits interludes sonores glissés entre deux morceaux. Saynètes comiques ou pornographiques, échanges brutaux ou parodiques, les skits sont des mini-fictions&nbsp;qui utilisent des sons de rue, téléphone, voiture, coup de feu, jeu télé, explosion... ARTE Radio propose un florilège de skits du rap US monté comme une fiction audio. Une histoire&nbsp;rap sans paroles !&nbsp; Enregistrements : 8 & 9 octobre 09 - Idée & samples : Alexandre Duval - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch

episode sybel imglogo play

9 - Valentin en Afrique

A la rencontre de l'Autre, même noir <p>Valentin, 19 ans, est parti au Bénin avec son lycée agricole. Pour lui qui n&#39;a jamais quitté sa région, c&#39;est un véritable choc des cultures. Au final, Valentin aime bien les Africains, mais ne changera pas d&#39;avis sur les Arabes... Un portrait drôle et atroce du racisme ordinaire.</p> Enregistrements : février-mars 09 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Anouk Batard

episode sybel imglogo play

626 - Qui a connu Lolita ?

Prix Europa 2010 - Meilleur documentaire Le 20 janvier 2009, Lolita et ses deux filles sont retrouvées mortes dans leur appartement du quartier Saint-Pierre (Marseille). Ce drame fait la une des médias nationaux pendant quelques heures. En consacrant plusieurs mois à l'enquête, la radio dépasse le fait divers et fait entendre la richesse et les contradictions d'un quartier, d'une ville, d'un destin. Prix Europa 2010 - Meilleur documentaire radio. Enregistrements : janvier-juin 09 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Enquête : Anouk Batard, Mehdi Ahoudig, Olivier Apprill - Réalisation : Mehdi Ahoudig - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

8 - Qui a connu Lolita ?

Prix Europa 2010 - Meilleur documentaire Le 20 janvier 2009, Lolita et ses deux filles sont retrouvées mortes dans leur appartement du quartier Saint-Pierre (Marseille). Ce drame fait la une des médias nationaux pendant quelques heures. En consacrant plusieurs mois à l'enquête, la radio dépasse le fait divers et fait entendre la richesse et les contradictions d'un quartier, d'une ville, d'un destin. Prix Europa 2010 - Meilleur documentaire radio. Enregistrements : janvier-juin 09 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Enquête : Anouk Batard, Mehdi Ahoudig, Olivier Apprill - Réalisation : Mehdi Ahoudig - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

284 - Pêche au son

La pêche est un art de patience Au son comme à la moule, la pêche exige de la patience et du savoir-faire. Démonstration dans le Vieux-port de Marseille un jour de mistral. Une création sonore de la compositrice Marie-Hélène Bernard réalisée pour 'Marseille sur écoute'. Enregistrements : janvier 09 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Marie-Hélène Bernard

episode sybel imglogo play

7 - Micro-trottoirs

Les Marseillais jugent leur ville <p>Les Marseillais aiment-ils tous le pastis, l&#39;OM et la parlotte ? Marseille est-elle sale, belle ou dangereuse ? Les étudiants de Radiolab ont posé ces questions en forme de clichés sur les trottoirs de Marseille et d&#39;ailleurs. Mises en ondes par Tony Regnauld, les réponses font danser sur le (micro)-trottoir.</p> Enregistrements : janvier-juin 09 - Entretiens : Célia Pascaud, Sylvain Gonzalez, Radiolab - Voix : Sylvie Pascar - Réalisation : Tony Regnauld

episode sybel imglogo play

211 - Méditation

Une séance de zen sans peine <p>Suzane Horsham, professeure de yoga, vous propose une séance de méditation spécialement conçue pour l&#39;écoute. Sur l&#39;ordi du bureau, en podcast dans le métro, avant la sieste en vacances, 9 minutes de détente pure et de bonheur zen au fil d&#39;une voix irrésistible. Merci qui ?</p> Enregistrement : mai 07 - Mix : Arnaud Forest - Réalisation : Charlie Marcelet

episode sybel imglogo play

6 - Méditation

Une séance de zen sans peine <p>Suzane Horsham, professeure de yoga, vous propose une séance de méditation spécialement conçue pour l&#39;écoute. Sur l&#39;ordi du bureau, en podcast dans le métro, avant la sieste en vacances, 9 minutes de détente pure et de bonheur zen au fil d&#39;une voix irrésistible. Merci qui ?</p> Enregistrement : mai 07 - Mix : Arnaud Forest - Réalisation : Charlie Marcelet

episode sybel imglogo play

188 - Violent femmes

Une dispute trouvée et remontée <p>Une femme enregistre sa belle-mère à son insu. A partir de cette cassette trouvée, Jeanne Robet fragmente et remonte leur dispute autour de certains mots-clés. Conflit, violence verbale, absurdité : dialogue de sourdes.</p> Enregistrement : date inconnue - Mise en ondes & mix : Christophe Rault - Réalisation : Jeanne Robet - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

5 - Violent femmes

Une dispute trouvée et remontée <p>Une femme enregistre sa belle-mère à son insu. A partir de cette cassette trouvée, Jeanne Robet fragmente et remonte leur dispute autour de certains mots-clés. Conflit, violence verbale, absurdité : dialogue de sourdes.</p> Enregistrement : date inconnue - Mise en ondes & mix : Christophe Rault - Réalisation : Jeanne Robet - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

185 - Vestiaire mixte

Vestiaire des gars, vestiaire des filles Qu'est-ce qu'on se raconte dans les vestiaires ? Chez les filles du kendo ? Chez les gars du foot ? On papote, on braille, on se douche : chacun son rôle, chacun sa voix. Enregistrements : décembre 05, janvier 06 - Prises de son : Anna Salzberg, Mehdi Ahoudig - Mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Anna Salzberg & Mehdi Ahoudig

episode sybel imglogo play

4 - Grand-amour

Marguerite vit le grand amour à 82 ans <p>A 82 ans, Marguerite a retrouvé son premier amour. Les deux vieux amants vivent une passion physique intense, délicieuse. Marguerite en parle à ses petites-nièces, dont l&#39;une, à 26 ans, cherche encore l&#39;âme soeur...</p> Enregistrements : mars 06 - Mix : Christophe Rault - Réalisation : Mathilde Guermonprez - Illustration : Olivier Tallec - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

184 - Paysage sonore

Une rue à l'oreille de Murray Schafer <p>On peut apprendre à écouter un lieu comme on regarde un tableau.&nbsp;Le célèbre compositeur canadien R. Murray Schafer,&nbsp;disparu le 14 août 2021, commentait en 2006 et pour ARTE Radio&nbsp;le paysage sonore d&#39;une rue parisienne. Le bruit des talons d&#39;une femme, l&#39;écho d&#39;un mur, des cloches au loin... Toute en ambiances et en anglais, une brève leçon d&#39;écoute par un maître du sonore. &nbsp;</p> Enregistrement : février 06 - Mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Anthony Carcone - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

183 - Jacques Rigaut

La vie suicidée d'un dandy dada Jacques Rigaut a eu trois grandes passions : le suicide, la drogue et les femmes riches. Dandy dada, ce génial anti-poète météore (1899-1929) a inspiré &#39;Le feu follet&#39;, livre de Drieu la Rochelle, film de Louis Malle. Ses textes brefs et sublimes sont chez Gallimard, où vient de sortir aussi sa&nbsp;biographie par&nbsp;Jean-Luc Bitton.&nbsp;Pour ARTE&nbsp;Radio, le biographe de Rigaut raconte sa vie et Eric Herson-Macarel lit ses textes.&nbsp;&nbsp; Enregistrements : 22 novembre 05 - Biographie : Jean-Luc Bitton - Lectures : Eric Herson-Macarel - Réalisation : Silvain Gire - Mise en ondes : Samuel Hirsch & Christophe Rault

episode sybel imglogo play

90 - Paysage sonore

Une rue à l'oreille de Murray Schafer <p>On peut apprendre à écouter un lieu comme on regarde un tableau.&nbsp;Le célèbre compositeur canadien R. Murray Schafer,&nbsp;disparu le 14 août 2021, commentait en 2006 et pour ARTE Radio&nbsp;le paysage sonore d&#39;une rue parisienne. Le bruit des talons d&#39;une femme, l&#39;écho d&#39;un mur, des cloches au loin... Toute en ambiances et en anglais, une brève leçon d&#39;écoute par un maître du sonore. &nbsp;</p> Enregistrement : février 06 - Mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Anthony Carcone - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

149 - La voix de la Fipette

Laurence, voix de FIP et de Tracks <p>A Strasbourg, Laurence travaille de la voix. Sur les ondes de FIP Alsace, elle donne l&#39;heure et anime la radio musicale en solo. Sur ARTE, elle est la nouvelle voix du magazine Tracks quand il vient d&#39;Allemagne. Portrait d&#39;une voix au travail.</p> Enregistrements : avril 05 - Mix : Christophe Rault - Reportage & réalisation : Sophian Fanen

episode sybel imglogo play

3 - La voix de la Fipette

Laurence, voix de FIP et de Tracks <p>A Strasbourg, Laurence travaille de la voix. Sur les ondes de FIP Alsace, elle donne l&#39;heure et anime la radio musicale en solo. Sur ARTE, elle est la nouvelle voix du magazine Tracks quand il vient d&#39;Allemagne. Portrait d&#39;une voix au travail.</p> Enregistrements : avril 05 - Mix : Christophe Rault - Reportage & réalisation : Sophian Fanen

episode sybel imglogo play

2 - Syd Barrett

Un trip avec Syd Barrett (Pink Floyd) <p>Syd Barrett ou l&#39;un des grands mystères du rock. Fondateur et premier chanteur du groupe Pink Floyd, il en est exclu en 1968 pour avoir abusé des drogues, notamment psychédéliques. Malgré deux albums solo, Syd sombre dans la folie : il ne quitte plus le jardin familial après 1972. Un an avant son décès en juillet 2006, ARTE Radio lui consacrait un reportage - trop beau pour être vrai - en Bretagne.</p> Enregistrements : 23 avril 05 - Mix : Christophe Rault - Interprètes : Alastair Price & Caroline Johnson - Reportage & réalisation : Nicolas Ruffault - Production : ARTE Radio

episode sybel imglogo play

1 - Retrouvez tous nos épisodes sur l'application ARTE Radio

Ça vous a plu ? Vous en voulez encore ? Ici, vous avez juste une partie de nos programmes, mais tous les podcasts d'ARTE Radio sont en accès libre et sans publicité sur notre application mobile gratuite ARTE Radio, ainsi que sur notre site www.arteradio.com.